Alimentation - doc Auteurs divers Communication Animale L'Homme Nouveau Nouvelle Terre Se nourrir Autrement Spiritualité

Vivre sans tuer …. A qui profite le crime ?

VEGAN2Il y a des moments où il faut savoir comprendre les limites de nos espoirs et de nos désirs et commencer à s’engager ! A défaut de se transformer immédiatement en Respirien, si on commençait par adopter une solution végétalienne au niveau individuel, ne serions-nous pas dans la voie du respect du 1er commandement : « Tu ne tueras point » ….?  Cette démarche génère une paix intérieure susceptible de favoriser la montée vibratoire de toute l’humanité. Miléna

Extraits du livre : « De la crise à la paix » de MAITRE SUPREME CHING HAI

Comme je voudrais vraiment étreindre les dirigeants et les non-dirigeants, les gens de ce monde et leur dire : « Réveillez-vous ». Je veux étreindre chacun et lui dire : « Réveille-toi, réveille-toi. Réveille-toi, mon amour ; réveille-toi mon ami, sauve ta vie ».

« Soyez Végé, Devenez Écolo Pour sauver la Planète » le Maître Suprême Ching Hai

Promouvoir le mode de vie sans produits animaux qui profite à tous

L’industrie mondiale de l’élevage contribue désormais presque autant au réchauffement climatique que le secteur de l’énergie, ou même davantage. Et je sais qu’elle y contribue au moins à 80 %. La production de viande épuise l’eau de votre population, nuit à sa santé, la pousse à la guerre et engendre de nouvelles maladies mortelles chaque jour.

Des lois et des campagnes sur l’agriculture biologique végétalienne faciliteraient grandement le grand passage nécessaire à un mode de vie végétalien.

Nous faisons tous partie de la solution

Si tout le monde arrêtait de manger de la viande à cet instant, le climat deviendrait bienveillant dans un délai de 8 semaines. Tout ce qui a été endommagé retournerait à la normale en 8semaines. Si tout le monde sur la planète arrêtait de manger de la viande et adoptait un cœur compatissant, alors le résultat serait immédiat.

L’élevage : la principale cause de la crise mondiale

L’élevage est le principal émetteur de méthane causé par l’homme, et le méthane a non seulement 72 fois la capacité de piégeage de la chaleur, mais c’est aussi un gaz de plus courte durée de vie. Cela signifie qu’il quitte l’atmosphère beaucoup plus rapidement que le CO2, en seulement une décennie, contre des milliers d’années pour le CO2. Par conséquent, l’élimination du méthane en supprimant l’élevage est le moyen le plus rapide de refroidir la planète.

Nous allons détruire le monde si nous n’arrêtons pas de manger et de produire de la viande et d’autres produits animaux.

Nous sommes en train de dévorer la planète

« Si nous ne modifions pas nos choix alimentaires, plus rien ne compte, car c’est la viande qui détruit la plupart de nos forêts. C’est la viande qui pollue les eaux. C’est la viande qui crée les maladies, ce qui conduit tout notre argent à être détourné vers les hôpitaux.C’est donc le premier choix à faire pour quiconque veut sauver la Terre. » – Maneka Gandhi

Si la consommation de viande n’est pas interdite ou limitée, toute la planète disparaîtra.C’est une question de vie ou de mort pour tout le monde ; ce n’est pas un choix personnel. Et quand nous mangeons de la viande, nous mangeons toute la planète, nous mangeons jusqu’à 90 % de l’approvisionnement alimentaire et laissons les autres souffrir de faim.5 Ce n’est pas du tout un choix nécessaire.

Même avant l’urgence planétaire, les mangeurs de viande mangeaient toute la planète, mangeaient tellement de nourriture que cela a abouti à la faim et la guerre ; cela n’a jamais été un bon choix en premier lieu.

Si vous le comparez à un régime végétalien, un régime carné utilise 17 fois plus de terres, 14 fois plus d’eau et 10 fois plus d’énergie. Nous produisons suffisamment de céréales pour nourrir abondamment toute la population humaine.

Pourtant, un milliard de personnes souffrent de faim, et 6 millions d’enfants meurent chaque année – soit un enfant toutes les cinq secondes – alors que nous avons une abondance de nourriture pour alimenter toute la population mondiale et encore plus, même deux fois plus car ces personnes s’alimentent trop ou mangent trop de viande.

Le régime végétalien : la solution la plus rapide

Être végétalien va sûrement ralentir la désertification et préserver vos ressources naturelles, comme les lacs et les rivières, et protéger vos forêts.

Vous pouvez également recourir à d’autres mesures écologiques, comme la plantation d’arbres ou l’adoption de technologies vertes, mais celles-ci prennent plus de temps pour avoir un effet. Le régime végétalien est le plus rapide et réduit également le mauvais karma de tuer ; c’est donc le plus important.

Nous conservons 70 % de l’eau propre, évitons que 70 % de la forêt amazonienne ne soit rasée pour le pâturage des animaux. Et cela libèrera jusqu’à 3,5 millions d’hectares de terres chaque année. Cela économisera 760 millions de tonnes de céréales chaque année – la moitié de l’offre mondiale de céréales, pouvez-vous imaginer cela ?

La Terre possède un mécanisme pour se réparer. C’est juste que nous surchargeons la planète. Nous polluons trop, et créons du karma trop meurtrier. Par conséquent, la Terre ne peut même pas se réparer à cause du mauvais karma des habitants. Dès que nous effacerons cette mauvaise rétribution liée à l’effet de tuer, alors la Terre tournera rond, et sera en mesure de se réparer, et de reproduire et maintenir la vie. Tout se produit à cause du mauvais karma. Nous surchargeons la capacité de la Terre, donc nous devons inverser nos actions. C’est tout ce qu’il y a à faire.

Tuer des animaux apporte un mauvais karma

« Vous récolterez ce que vous avez semé. » « Qui se ressemble s’assemble. »

Scientifiquement parlant et spirituellement parlant, nous avons été prévenus. Ainsi, toutes les catastrophes qui ont eu lieu partout sur la planète sont bien sûr liées à la méchanceté de l’homme envers ses cohabitants. C’est le prix que nous devons payer pour ce que nous avons fait aux innocents qui ne nous ont fait aucun mal, qui sont aussi les enfants de Dieu et qui ont été envoyés sur Terre pour nous aider et égayer nos jours.

Ce n’est pas sur le problème technique ; ce n’est pas sur la réparation technique que nous devons nous concentrer ; c’est à la rétribution et à la cause que nous devons prêter attention. Le coût de la tuerie, le coût de la violence est bien pire que celui de n’importe quelle voiture, de n’importe quelle explosion solaire ou toute autre explosion dans l’océan combinées, parce que nous devons être responsables de nos actes. Toute action provoque une contre-réaction. Il nous faut donc juste nous arrêter de tuer. Nous devons simplement arrêter de tuer les animaux et les hommes.

Nous devons arrêter cela. Ensuite tout le reste s’éclaircira d’un seul coup.

L’énergie compatissante peut tout changer

Le régime végétalien est bienveillant, et vous apportera donc une énergie heureuse qui, à son tour, produira et attirera plus de bonheur. Et lorsque vous êtes heureux tout devient mieux : Vous pensez mieux, vous réagissez mieux, votre vie devient meilleure. Vos enfants deviendront meilleurs et tout ira pour le mieux.

Vous voyez, nous avons l’énergie de tout changer, nous avons le pouvoir d’ordonner ce qui se passe autour de nous, mais nous devons l’utiliser. Nous devons l’utiliser pour le bien de tous. Nous devons l’utiliser pour le bénéfice de tous les êtres de cette planète. Notre pensée et notre action doivent envoyer un message à l’énergie universelle que nous voulons un monde meilleur, une vie plus sûre et un monde qui soit sauvé. Ensuite, l’énergie universelle se conformera exactement à cela. Mais nous devons agir en résonance avec cette énergie.

Nous créons tout ce que nous voulons si nous vivons conformément à la loi de l’univers.Tel est le pouvoir d’être simplement végétalien. Cela signifie que nous épargnons la vie, que nous voulons la vie, que nous voulons de l’énergie constructive, que nous ne voulons pas de destruction. La réponse est donc végétalienne.

« L’élevage est le principal moteur de la déforestation. L’élevage est la principale source de pollution de l’eau. L’élevage produit plus de gaz à effet de serre que tous les transports à travers le monde combinés. » – Rapport de la FAO « L’ombre portée de l’élevage »

« Ne mangez pas de viande. C’est quelque chose que le GIEC avait peur de dire auparavant, mais maintenant nous le disons : s’il vous plaît, mangez moins de viande – la viande est une denrée très intensive en carbone. » Dr rajendra K. Pachauri

La racine du problème est d’ordre spirituel

« Rien ne peut être aussi bénéfique à la santé humaine et augmenter les chances de survie de la vie sur Terre que d’opter pour une diète végétarienne. » – Albert Einstein

Toute action provoque une réaction, et cela est très scientifique.

Voyez-vous,  si  nous  semons  un  pépin  de  pomme,  nous  obtiendrons un pommier, et ce pommier au bout d’un moment portera des fruits. C’est un  cercle  de  vie.  Mais  si  nous  tuons,  nous  ne  pouvons  pas  en  attendre de  la  vie.  Chaque  action  porte  les  mêmes  fruits  par  la  suite.  Ce  n’est  pas un discours religieux ; c’est scientifique.

Or, à présent, la racine de notre problème est que nous avons été cruels envers nos cohabitants : les êtres qui vivent, ressentent, marchent, agissent et  aiment,  comme  les  animaux  de  toute  taille  et  de  toute  forme.  Et  nous avons  aussi  été  cruels  envers  notre  environnement.  Nous  avons  massacré nos cohabitants animaux, et nous avons détruit notre environnement, par la déforestation, la pollution de l’eau et de l’air. À partir de là, nous ne pouvons pas nous attendre à un meilleur résultat.

Ces  cris  de  tristesse,  la misère et la douleur  absolues  des  animaux qui souffrent et vivent dans la saleté, opprimés et enfermés dans des cages étroites, et qui chaque jour survivent dans l’obscurité, alors qu’ils ne verront plus jamais la lumière du soleil de leur vie, ainsi que l’agonie extrême qu’ils subissent avant et après qu’ils soient tués, ont ébranlé le Ciel et la Terre.

Pour  résoudre  le  problème  auquel  nous  sommes  confrontés  à  présent, nous  devons  modifier  nos  actes.  Nous  devrions  être  bons  envers nos  cohabitants.  Au  lieu  de  les  tuer,  de  les  massacrer  et  de  les  sacrifier, nous devrions prendre soin d’eux, faire preuve de bonté envers eux et nous occuper d’eux. Au lieu de déforester, nous devrions replanter des arbres et prendre  soin  de  notre  environnement.  Et  au  lieu  de  polluer  la  planète  et l’air,  nous  devrions  passer  à  l’énergie  écologique  et  durable.  Nous  devons simplement changer nos actions.

Nous  devrions  être  en  coordination  avec  l’énergie  universelle,  la  loi aimante de la nature. Si l’humanité ne respecte pas les autres formes de vie, alors  la  vie  des  humains  sera  aussi  en  péril,  puisque  nous  sommes  tous interconnectés.

Retournons à notre moi aimant et sauvons la planète

Nous  devons  comprendre  que  les  catastrophes  naturelles  sont la  conséquence  de  l’énergie  négative  accumulée  dans  notre  atmosphère. Cette  énergie  négative  de  notre  atmosphère  est  créée  par  nos  sentiments, nos pensées et nos actions de haine, de violence et de tuerie de tant de vies d’êtres  humains  et  d’animaux.  Si  nous  ne  changeons  pas  nos  pratiques provocatrices qui génèrent des désastres, alors les catastrophes ne cesseront jamais.

Nous  devons  porter  notre  schéma  de  pensée  et  notre  mode  de  vie à  un  niveau  plus  élevé,  plus  compatissant  et  plus  noble.  Nous  devons retourner à notre véritable moi aimant en chérissant et en protégeant toutes les  vies,  en  commençant  immédiatement  par  l’alimentation  végétalienne pour  sauver  notre  précieuse  et  belle  planète.  Être  végétalien  est  la  solution la meilleure et la plus rapide.

Être végétalien est bénéfique à tout type de progrès spirituel. En fait, tous les  anciens  enseignements  des  sages  ont  depuis  des  temps  immémoriaux souligné l’importance d’une alimentation bienveillante à base de végétaux. Il s’agit d’une exigence fondamentale pour un pratiquant spirituel.

Le concept qui sous-tend le fait de renoncer aux produits d’origine animale est l’ahimsa – c’est-à-dire la non-violence. En adoptant un régime végétalien, nous évitons également la mauvaise rétribution liée au fait de tuer ; ainsi cela n’alourdira pas, ni ne fera obstacle à notre cheminement spirituel.

Être végétalien signifie simplement que nous protégeons tous les animaux. Cette mise à mort d’autres êtres doit cesser pour que l’humanité évolue en tant que civilisation. Agir ainsi offre de multiples avantages. Outre le rétablissement de la santé, la biodiversité pourra se développer ; l’équilibre de la planète sera restauré ; notre propre conscience et notre capacité d’élévation de la conscience seront libérées.

Ce sont là tous les fruits d’une alimentation plus compatissante. Cette attitude aimante crée aussi une atmosphère plus paisible qui apporte plus de confort à tous les êtres. En paix avec nous-mêmes, sachant que nous n’avons causé aucune angoisse ou douleur à nos frères animaux, nous aurons alors la tranquillité intérieure de poursuivre nos efforts spirituels de tout cœur.

Et à une plus grande échelle, notre planète guérira également, tout comme un individu qui se tourne vers un régime de compassion guérira – car « Qui se ressemble s’assemble ». La bonne énergie de miséricorde et de compassion conjurera l’obscurité qui se dirige vers nous et nous côtoie en ce moment.

Le végétalisme biologique produira un effet refroidissant bénéfique en réduisant le méthane et les autres gaz à effet de serre qui sont mortels à notre survie.

Le biologique, parce que nous ne voulons plus que des produits chimiques nuisibles soient répandus partout, et s’infiltrent dans l’eau, empoisonnant les  rivières, les sols et tous les êtres vivants, ce qui rend aussi les humains malades. Biologique également, car cette pratique absorbera d’énormes quantités de CO2  existant déjà dans l’air et refroidira ainsi notre planète.

« Le pergélisol est comme une bombe à retardement prête à exploser – alors qu’il continue à dégeler, des dizaines de milliers de mégatonnes de méthane peuvent être libérées dans l’atmosphère, renforçant le réchauffement climatique. Cette source de méthane récemment reconnue n’est pas encore incluse dans les modèles climatiques. » (une mégatonne = un million de tonnes) – Dr Katey Walter, écologiste des écosystèmes aquatiques à l’Université de l’Alaska

Arrêter la pêche et raviver la vie marine

Nous avons désespérément besoin que les poissons présents dans les mers équilibrent les océans ; sinon, nos vies seront en danger.

La pêche contribue au réchauffement climatique principalement en perturbant les écosystèmes complexes des océans de la planète. Des écosystèmes marins équilibrés sont extrêmement importants, puisque plus des deux tiers de la planète sont recouverts par les océans.

Et l’océan est un écosystème très complexe où chaque être vivant a une fonction unique. Ainsi, enlever même un petit poisson pour que les humains le mangent crée un déséquilibre dans la mer. En fait, nous voyons déjà un effet de ce déséquilibre sur les mammifères marins.

La surpêche a poussé les poissons survivants à être plus petits, et donc la taille des mailles des filets a été réduite pour capturer les poissons plus petits, ce qui conduit aussi d’autres poissons à se faire prendre. Mais cela détruit encore plus d’écosystèmes marins et de poissons. Ces poissons sont transformés pour servir d’alimentation aux animaux, sont utilisés comme engrais, ou sont rejetés morts dans l’océan. Par conséquent, pour chaque tonne de crevettes capturées, trois tonnes d’autres poissons sont également tués et jetés.

En outre, une étude américaine a révélé que les porcs et les poulets sont contraints de manger plus de deux fois les fruits de mer consommés par l’ensemble du peuple japonais, et six fois la quantité consommée par les êtres humains aux États-Unis. Au moins un tiers de tous les poissons pêchés dans le monde sert aujourd’hui à nourrir le bétail, et non les humains.

Donc, tous ceux qui pensent que manger du poisson ne provoque pas tant de dégâts environnementaux, détrompez-vous. La consommation de produits animaux, quels qu’ils soient, a des répercussions négatives sur nos océans et notre monde.

Manquons-nous d’eau ?

Une portion de BŒUF nécessite plus de 4 500 litres d’eau. Une portion de POULET nécessite 1 250 litres d’eau. Un repas VÉGÉTALIEN complet à base de tofu, riz et légumes nécessite seulement 370 litres d’eau.

Même si nous ne prenons pas de douche du tout, ni ne nous brossons les dents, ce n’est rien si nous n’arrêtons pas de manger de la viande. La production de viande utilise des quantités massives d’eau. Il faut jusqu’à 4 500 litres d’eau douce et potable pour produire une seule portion de bœuf. Nous pouvons arrêter les pénuries d’eau.

Les sècheresses affectent davantage depopulations, nous ne pouvons plus nous permettre de gaspiller l’eau. Si nous voulons arrêter les pénuries d’eau et préserver l’eau précieuse, nous devons alors arrêter les produits d’origine animale.

Le secteur de l’élevage est la plus grande utilisation humaine de terre et le plus grand facteur de destruction des forêts tropicales.

Nous devons cesser de faire paître les animaux pour protéger notre sol et protéger notre vie. Le surpâturage du bétail est l’une des principales causes de la désertification et autres dommages, et il est responsable de plus de 50 % de l’érosion des terres.

Nous avons seulement 30 % de terres émergées sur la planète. Un tiers de ces précieux 30 % est utilisé, non pas pour notre survie véritable, mais pour le pâturage du bétail ou pour produire de plus en plus de tonnes de céréales pour l’alimentation animale – tout cela pour produire quelques morceaux de viande.

Éliminer la faim dans le monde

Sommes-nous à court de nourriture ? Combien de personnes dans le monde souffrent de la faim? 1,02 milliard de personnes. Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim. Les céréales nourrissant actuellement le bétail sont suffisantes pour alimenter près de 2 milliards de personnes. – Julie Gellatley et Tony Hardle

90 % de l’ensemble du soja, 80 % de tout le maïs, et 70 % de toutes les céréales cultivées au États-Unis servent à engraisser le bétail, alors qu’ils pourraient nourrir au moins 800 millions de personnes qui ont faim. Nous avons des gens qui ont faim ; nous avons des enfants qui meurent toutes les quelques secondes parce que nous utilisons trop de terre, trop d’eau, trop de nourriture pour le bétail plutôt que pour les êtres humains.

Conserver l’énergie

La production de viande est fortement consommatrice d’énergie et totalement inefficace. Produire 1 kg de viande de bœuf consomme 169 mégajoules (169 millions de watts) d’énergie, soit assez d’énergie pour parcourir 250 km avec une voiture européenne de taille moyenne !

Un steak de 170 g coûte 16 fois plus d’énergie fossile qu’un repas végétalien composé de trois sortes de légumes et de riz.

Le président du GIEC de l’ONU, le Dr Rajendra Pachauri, souligne en outre que la viande implique un transport et un stockage réfrigérés en permanence, ainsi que la production et le transport de la nourriture des animaux, beaucoup d’emballages, beaucoup de cuisson à température élevée pendant de longues périodes, et elle génère tout un tas de déchets animaux qui doivent aussi être traités et éliminés.

Pour produire une livre de bœuf, il faut 9 450 litres d’eau, 12 livres de céréales, 35 livres de terre arable et l’équivalent énergétique de 3,8 litres d’essence. Si tous ces coûts étaient reflétés dans le prix du produit, sans subventions, le hamburger le moins cher aux États-Unis coûterait 35 dollars. – John Robbins

Restaurer la biodiversité

Tout sur cette planète, nous y compris, est solidaire, et nous nous entraidons pour rendre notre vie ici confortable et habitable. Mais si nous ne le savons pas, nous nous tuons. Chaque fois que nous tuons un arbre ou un animal, nous tuons une petite partie de nous-mêmes.

Dans les océans et les courants d’eau douce, tant d’espèces de poissons ont déjà été perdues, et des milieux aquatiques complets comme les récifs coralliens ont été décimés par des pratiques telles que le chalutage et la pêche aux explosifs. Sur terre, la consommation de viande est responsable du défrichage de vastes régions pour les cultures comme le soja, destinées à l’élevage du bétail.

Avec ces activités qui pillent en fait notre biodiversité, la disparition des plantes et des animaux a connu une augmentation alarmante.

Si nous voulons vraiment préserver notre eau propre et potable pour nous et nos enfants, nous devons arrêter la production de bétail et adopter une alimentation à base de végétaux.

En tant que soi-disant nourriture, la viande est simplement l’un des produits les plus malsains, nocifs et insalubres que les humains pourraient ne jamais ingérer. Nous ne devrions jamais manger de viande du tout si nous aimons et apprécions notre santé et notre vie. Sans la viande, nous pourrions vivre plus longtemps, en meilleure santé et plus intelligemment.

Il a été démontré scientifiquement que la viande provoquait toutes sortes de cancers, ainsi que des maladies cardiaques, de la tension artérielle, des accidents vasculaires cérébraux et l’obésité – la liste est encore longue. Toutes ces maladies tuent des millions de gens chaque année. Des millions et des millions de gens meurent de maladies liées à la viande, et des millions d’autres sont gravement malades et handicapés. Les tragédies causées par le régime carné sont sans fin. Nous devrions savoir cela à présent grâce à toutes les preuves scientifiques et médicales.

Même le lait, que l’on nous décrit officiellement comme bon pour nous, est au contraire un poison et provoque des maladies (et beaucoup de pertes financières). En voici quelques-unes : microbes bactériens, pesticides et enzymes trouvés dans le fromage, issus des parois intérieures de l’estomac d’autres animaux, cancer du sein, de la prostate et des testicules dû aux hormones présentes dans le lait, listeria et maladie de Crohn, hormones et graisses saturées qui provoquent l’ostéoporose, l’obésité, les diabètes et les maladies coronariennes.

Avant d’attendre que le lion ne se couche paisiblement aux côtés de l’agneau, nous humains devrions nous être les premiers à le faire.

Manger de la viande est la plus grande cruauté qu’on puisse commettre, même à notre égard. Car même si nous ne tuons pas les animaux nous-mêmes, nous sommes tout de même responsables de leur mort.

Il n’y a pas de plus grande crise morale que celle qui est créée par le massacre en masse d’êtres vivants réputés doux et innocents pour notre plaisir, quand nous avons d’autres choix. Ce massacre est un crime aux proportions mondiales. Et cette énergie de tuerie crée et renforce d’autres énergies négatives, ce qui dégrade notre société et détruit notre monde.

Nous devons stopper le meurtre des hommes ou des animaux. Nous devons arrêter de produire des produits animaux. Et nous devons cesser de les utiliser.

Trois arrêts : arrêter de tuer ; arrêter de produire ; arrêter d’utiliser. Et arrêter d’en manger bien sûr, arrêter de manger de la viande.

Lorsque les gens comprennent l’horrible vérité derrière l’élevage et l’innocence de tous les animaux qui sacrifient leur vie, il est facile de voir que la consommation de la chair morte d’un autre être est non seulement inutile, mais elle nous laisse aussi avec une traînée de traces sanglantes.

Rétablir l’harmonie avec la Nature

« Nous faisons partie de la Terre et elle est une partie de nous-mêmes. Les fleurs parfumées sont nos sœurs, le cerf, le cheval, le grand aigle, sont nos frères. Qu’est l’homme sans les animaux ? » « Si tous les animaux disparaissaient, l’humanité mourrait d’une grande solitude spirituelle. Les pics rocheux, les sillons  humides de la campagne, la chaleur physique entre le cheval et l’homme – tous appartiennent à la même famille. La Terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la Terre. ». – Chef Sealth, chef amérindien des Duwamish, qui a donné le nom de la ville de Seattle dans l’État de Washington, États-Unis

Si nous respectons toutes les vies, alors nous ne prenons pas de vies. La Terre fournit tout en abondance aux humains et aux animaux. Nous n’avons pas besoin de prendre une voie qui blesse ou qui nuit à un autre être. Cela veut dire un régime sans produits animaux, encore et encore, et encore.

Si toute l’humanité vit avec le régime sans produits animaux et vit dans le respect de la nature et des autres vies, alors nous aurons un paradis sur Terre. Tout sera pardonné, tout ira bien. La planète se rétablira, les animaux seront reconnaissants, les humains seront en bonne santé, et tous seront heureux et bénis. C’est tout ce qu’il y a à faire : être végétalien.

Les animaux apportent l’amour au monde

Les animaux viennent vraiment pour aider l’humanité. Comme la Bible le dit : « Je les ai créés pour vous accompagner et vous aider. » Il en est vraiment ainsi. Mais tous les humains ne savent pas profiter de cette aide, et c’est dommage. Au lieu de cela, ils les tuent.

Tout ce que Dieu met sur Terre a un but. Nous ne devrions rien tuer. Nous ne devrions manger rien d’autre qu’une alimentation à base de végétaux.

Les animaux viennent sur cette planète avec un rôle particulier. Beaucoup d’entre eux sont en mesure d’apporter un pouvoir divin du Ciel, ou de l’amour, simplement par leur présence parce qu’ils sont très connectés au Divin tout le temps. Certains, comme les chevaux et les lapins, peuvent protéger leurs compagnons humains des influences négatives, ou les stimuler avec une bonne santé, de la chance, et même de la fortune matérielle, de la joie ou de l’élévation spirituelle. Ils veillent sur nous silencieusement, et envoient humblement des bénédictions sur notre chemin. Certains d’entre eux sont issus de niveau de conscience plus élevé ; ils sont uniquement descendus sous une forme animale pour aider l’humanité ou d’autres êtres sur la Terre.

Les animaux ont aussi des rôles très nobles et vitaux dans le domaine physique. Certains animaux, comme les zèbres, les singes et les perroquets sauvages, aident à disperser les graines, tandis que les abeilles et les autres insectes contribuent à la pollinisation des cultures et autres plantes, et d’autres animaux préservent la santé des forêts et des océans. Les animaux aident aussi directement les humains.

Le mode de vie végétalien biologique faisant partie de la mission héroïque de chacun, les efforts que nous menons ensemble apporteront sûrement un monde sûr aux humains et à noscohabitants animaux bien-aimés.

Ce sera comme l’Éden sur la Terre, où tout le monde aura égal accès aux services et ressources collectifs. Tout sera réparti uniformément et chacun sera respecté, aimé et bien prisen charge comme le suivant, le dernier ou le premier.

Agir conformément au principe de l’amour

Le premier principe et le plus important, c’est le principe de l’amour. Tout ce qu’ils font en fonction de ce principe est bien, Je veux dire profitable pour les autres. Assurer le progrès des peuples, la protection de tous et le respect de toute vie correspond au principe de l’amour. Tout ce qui va à l’encontre de ce principe aura pour effet d’attirer des catastrophes sur eux, leur pays ou la planète dans son ensemble.

Nous devons faire quelque chose pour éviter la tragédie qui se produit déjà pour des milliards de personnes. Il y a déjà un milliard de gens affamés à cause du changement climatique, qui manquent d’eau et de nourriture. Alors, s’il vous plaît, prenez des mesures dès maintenant. C’est très simple, il suffit d’être végétalien. Être végétalien est vraiment suffisant pour le moment, et ce sera suffisant pour se projeter vers un lointain futur.

Les gens ne sont pas très bien informés sur ce qu’il y a dans leur assiette. En général, le petit bout de viande emballé qui sera dans leur assiette ne donne aucune indication sur sa provenance.

Ce qu’on appelle la tradition continue de se transmettre d’une génération à une autre. Et toute la société la soutient tout simplement, un peu comme un mode de vie naturel.

Mais aujourd’hui, les gens sont plus conscients des cruautés que nous infligeons aux animaux. Je pense donc que nous, les humains, sommes en train de nous tourner vers plus de compassion et de respect pour toute vie.

Le mode de vie végétalien bio adhère à l’ahimsa (la non-violence)

Lorsque nous vivons et laissons vivre, quand nous aimons tous les êtres, comme nous nous aimons, alors c’est déjà très très spirituel. Et, bien sûr, c’est en accord avec toutes les grandes religions sur Terre. Cela plaira beaucoup au Ciel. Cela nous permet d’étendre plus complètement notre respect et notre affection à toute la vie.

Et c’est pourquoi vous vous sentez plus pacifique, vous voyez ? Vous vous sentez plus connectés à votre environnement, car tous ont les pulsations de la vie. La Terre est animée par l’amour et la vie ; tous les arbres et  les plantes ont ces pulsations d’amour pour la vie. Lorsque nous sommes assis sous un arbre, nous ressentons l’amour protecteur de l’arbre. Lorsque nous apprécions un fruit délicieux, nous ressentons la connectivité de l’amour inconditionnel de l’arbre qui nous offre de la nourriture et un goût agréable.

Une fois que nous nous serons tournés vers le style de vie compatissant de l’alimentation végétalienne telle que voulue par le Ciel, alors nous ressentirons de plus en plus d’amour, et nous nous sentirons de plus en plus connectés tout le temps. Ahimsa signifie « ne pas nuire aux êtres vivants », en commençant par un régime végétalien. L’alimentation végétalienne biologique est la meilleure. Nous récolterons ce que nous semons. Et si nous semons ces graines bienveillantes sur la Terre ainsi que dans notre cœur en tant que végétaliens, nous évitons aussi tous les produits d’origine animale.

L’aspect spirituel de l’alimentation végétalienne est très clair : la non-violence – « Tu ne tueras point. » Quand Dieu nous a dit : « Tu ne tueras point », Ielle n’a pas dit les êtres humains, Ielle a dit tous les êtres.

Être végétalien, c’est vivre en accord avec nos vraies croyances religieuses. Abandonner la viande et adopter le mode de vie végétalien signifie que nous mettons le principe de compassion en action.

Changer le monde en changeant soi-même

Plus il y a de gens qui éliminent la viande de leur vie, et en fait, tous les produits d’origine animale, plus nous avons de chance de sauver la planète. Mais en plus de cela, nous redonnerons à notre demeure terrestre sa grâce, sa beauté d’origine, et même plus encore, plus que ce que nous connaissons ; plus de beauté, plus d’abondance, plus de paix, plus de joie que ce que nous avons connu jusqu’à présent.

À ce moment-là, les gens seront à un niveau de conscience supérieur, et les choses seront plus claires pour eux et pour tous. Nous vivrons dans la paix et l’amour. Vous devez imaginer un monde positif, le paradis sur Terre, tel que vous aimeriez qu’il soit. Vous devez imaginer ce monde plus noble, ce monde positif, ce monde merveilleux, ce monde céleste. Sauver le monde est un acte de compassion. Même si le monde n’est pas sauvé, vous l’êtes. Vous êtes sauvés par votre bonté. Votre mérite sera multiplié parce que vous voulez sauver les autres.

Si vous voulez sauver le monde, si vous voulez faire quelque chose pour atteindre cet objectif, vous élargissez votre noblesse, votre attribut céleste. Si vous diffusez l’encouragement pour sauver la planète, si vous devenez végétaliens, si vous devenez écologistes et faites de bonnes actions, si vous aidez les autres parce que vous voulez sauver la vie d’autres êtres sur cette Terre, alors vous avez une qualité sainte. Vous réveillez votre sainteté.

« Guide du végétalien en herbe » du Maître Suprême Ching Hai

  • 1. Soyez végétalien avant de faire vos courses – c’est-à-dire mangez de la nourriture végétalienne avant de faire vos courses, de sorte que vous n’ayez pas faim quand vous serez au supermarché.
  • 2. Allez directement aux rayons végétaliens du supermarché.
  • 3. Trouvez des recettes végétaliennes sur Internet ou auprès d’amis ou d’une organisation végétalienne.
  • 4. Faites-vous de nouveaux amis végétaliens qui vous soutiennent.
  • 5. Trouvez des informations sur les avantages d’être végétalien.
  • 6. Faites connaître la tendance végétalienne.
  • 7. Représentez-vous comme un saint.

Nous devons créer l’atmosphère d’amour pour notre planète. Cela nous aidera aussi à nous protéger.

Une autre bonne façon d’accélérer ce mouvement pour une planète durable est de générer une énergie plus positive : faire de bonnes actions, être aimables et gentils, étendre notre qualité d’amour. Voilà ce qui créera un écran de protection invincible pour protéger la planète et nous-mêmes

Nous devrions faire de bonnes actions pour renforcer l’amour, l’atmosphère positive de notre planète. Nous devons créer une atmosphère heureuse et aimante pour notre planète. Nous pourrons alors vivre dans cette atmosphère, en étant protégés et heureux. Ceci est très scientifique. Nous n’avons même pas besoin de croire à toutes les religions pour comprendre ceci : nous créons notre atmosphère. Si tout le monde crée une atmosphère harmonieuse, notre planète sera en paix, et nous serons comme au paradis.

Si vous avez de l’argent en trop, ou que les Bouddhas ou Bodhisattvas vous en ont donné plus que nécessaire, alors redonnez-le aux nécessiteux et aux pauvres. Ne donnez seulement qu’à ceux qui en ont besoin. Vous ne devriez pas donner pour recevoir des mérites.

Priez, priez avec ferveur. C’est aussi très important. Priez le Ciel, tous les Bouddhas, les dieux, tous les anges qui aident à nous réveiller. Priez tous les animaux à qui nous avons fait du mal et que nous avons torturés directement ou indirectement en consommant de la viande – priez pour leur pardon. Priez aussi pour la protection et le pardon du Ciel. Priez tous les dieux d’aider à nous réveiller à temps pour sauver notre maison. Nous devons prier sincèrement et agir vite. Nous ne pouvons vraiment pas faire cela tous seul.

Nous devons nous repentir pour tout le mal fait à la Terre et à ses habitants, et demander encore et encore d’être pardonnés. Et nous devons inverser nos actions. La meilleure façon de se repentir est de faire un effort pour changer. Changez de direction, faites ce qui est bon. Abstenez-vous de tout ce qui est mauvais.

Le saut de l’humanité dans l’Âge d’Or

Un petit pas de la part de chacun dans la bonne direction peut aboutir à un grand pas en avant dans notre évolution en tant que race humaine. Et ce petit pas est très simple. Il s’agit simplement de ne pas tuer. Respecter le principe de « vivre et laisser vivre », adhérer à la loi universelle par laquelle nous accordons la vie pour obtenir la vie, car qui se ressemble s’assemble ; nous savons tous cela. Ceci implique bien sûr l’adoption d’une alimentation végétalienne.

Par notre saut dans cette évolution, nous pouvons quitter cette existence de désir et de peur, pour aller vers une vraie vie de paix, d’amour et d’illumination – quitter le cercle malveillant de la tuerie, de la souffrance et de la violence pour rejoindre un cercle de bonté aimante, de protection et de bonheur.

Notre manière de vivre actuelle est un état profondément dégradé de ce que nous sommes vraiment. Nous sommes les enfants de Dieu, qui sont tout amour et toute bonté. Nous sommes les héritiers du Ciel. Nous avons juste oublié.

Il est grand temps que la race humaine s’élève à un niveau de conscience supérieur. Elle devrait être noble, douce et compatissante. Devenir végétalien, être écolo, faire le bien, n’est pas seulement pour la planète, c’est pour le mérite et la qualité spirituels qui rendent noble toute la race humaine. Les humains devraient le faire simplement pour être nobles.

Nous devons retourner à notre nature attentionnée et compatissante qui se trouve dans nos cœurs. C’est très simple. puisque nous sommes ainsi. Nous sommes la compassion. Nous sommes miséricordieux ; nous sommes attentionnés.

Si nous voulons vraiment voir naître la véritable harmonie entre les êtres humains, les animaux, la nature et le Ciel, nous devons être l’harmonie ; nous devons vivre et agir en harmonie, ce qui inclut l’acte de manger de manière harmonieuse chaque fois que nous nous mettons à table.

Faire un choix végétalien est donc un véritable progrès dans l’évolution et la bonté de notre humanité. Et puis, nous savons aussi que les semblables s’attirent ; la bonté attire davantage de bonté. À mesure que nous partageons cette vérité de compassion avec les autres, notre propre humanité grandira, et la planète aussi.

La Terre s’élève vers une civilisation galactique supérieure

Concernant l’élévation de notre planète, il est dans le plan universel que notre planète rattrape et progresse avec les autres planètes plus élevées et plus développées spirituellement ; c’est le plan. Mais les humains ont reçu le libre arbitre, et ils ne l’ont pas utilisé sagement.

Tirer les leçons de Mars et Vénus

La vision de la Terre rejoignant les autres planètes dans la galaxie, c’est une grande vision. Il nous suffit de regarder nos propres voisins planétaires, Mars et Vénus, pour voir que la vision est sombre et désastreuse, si nous ne faisons pas maintenant le bon choix, le bon changement.

N’importe quel scientifique planétaire sait que Mars et Vénus ont connu des changements atmosphériques dramatiques par le passé, similaires à ceux que nous avons commencé à expérimenter sur Terre. Il y a longtemps, Mars et Vénus étaient très similaires à notre planète – elles possédaient de l’eau, de la vie et des gens comme nous. Mais les habitants de Mars et Vénus ont détruit leur propre planète, leur foyer car ils élevaient trop d’animaux, si bien que les gaz émis ont déclenché un effet de serre irréversible, avec en plus sur Mars, du sulfure d’hydrogène. C’est pour cela que l’on peut y observer les traces formées par les océans et les continents d’autrefois.

Environ 5 milliards de planètes ont été détruites ou ont connu un sort similaire à celui de Vénus ou Mars. Seules les planètes dont les habitants ont un faible niveau de conscience ont été détruites ou abîmées, mais non celles de niveau élevé.

Sur Vénus, l’atmosphère est si chaude et étouffante, avec tant de CO2, que les scientifiques ont appelé cela l’« emballement du réchauffement climatique » et disent que c’est ce à quoi pourrait ressembler l’avenir de la Terre.

Les planètes qui ont réchappé à la destruction, comme Vénus, ont été sauvées parce que leurs sociétés sont devenues végétaliennes – je parle de celles qui sont sauvées. Il y avait quatre Vénus, mais seules deux d’entre elles ont été sauvées parce que leurs sociétés sont devenues végétaliennes. Les deux autres Vénus ont été détruites – l’une a complètement disparu et l’autre est bouillante, inhabitable, parce que leurs habitants n’ont pas été végétaliens.

La plupart des habitants sur la planète Mars ne savaient pas, ou n’ont pas entendu le fait que le régime végétalien était la solution. Les Martiens ont connu une fois la destruction et n’ont jamais oublié la douloureuse leçon ; ils ont eu la gentillesse d’envoyer leur message aux humains de la Terre par notre contact. Leur message est : « Soyez vertueux, sauvez votre maison avant qu’il ne soit trop tard. »

Nous en sommes presque là ; nous sommes presque au point de non retour. C’est pourquoi maintenant nous essayons de diffuser en permanence le message de la solution : l’alimentation végétalienne. Elle a le pouvoir physique d’arrêter le réchauffement mondial car elle a un pouvoir moral. Elle a un pouvoir scientifique, comme « les semblables s’attirent ». Nous devons respecter la vie ; ainsi nous engendrerons la vie.

De nobles amis dans les galaxies attendent

Tout comme il y a beaucoup de planètes non-végétariennes, il y a aussi de nombreuses planètes végétaliennes. Elles sont innombrables. Dans notre seule galaxie, elles sont déjà innombrables. Et ces planètes où la société est végétalienne sont plus avancées que la nôtre. Elles ont même des ceintures de transport. Il y a beaucoup plus que ce dont nous pourrions rêver.

Dans ces sociétés, les personnes peuvent jouir de beaucoup de temps pour leur loisir, développer leurs intérêts et leurs talents, et découvrir aussi leurs capacités latentes. Par conséquent de nombreuses inventions merveilleuses ont vu le jour dans de telles sociétés. De nombreuses choses merveilleuses s’y produisent parce que les gens sont détendus et accomplissent ce qu’ils font de mieux. Nul ne s’inquiète jamais de manquer du nécessaire physique ; ainsi leurs vies sont remplies de liberté et de bonheur. Cela n’a-t-il pas l’air merveilleux ?

Toutes ces sociétés sont aussi végétaliennes, comme je vous l’ai dit. Leur concept de vie est très clair – très clair, très désintéressé, inconditionnel, très intelligent. Je n’ai pas vu une seule civilisation aussi avancée, heureuse et joyeuse qui ne soit pas une société végétalienne.

Une fois que nous arrêterons le massacre, nous générerons une atmosphère plus aimante, douce et accueillante pour les autres êtres nobles de la galaxie qui pourraient peut-être nous rejoindre ou entrer en contact avec nous.

Si nous avions la chance de connaître cette sorte de planète, ou cette sorte d’être développés, alors le bonheur et la paix de cette planète ou de ces gens nous feraient nous sentir si malheureux d’être là, que nous ne nous préoccuperions plus autant des gains et des responsabilités de ce monde. Nous quitterions simplement celui-ci à tout moment si nous avons l’occasion de les rejoindre. Mais comme nous ne sommes pas aussi développés qu’eux – spirituellement, mentalement, psychologiquement et en termes de vertu – certains d’entre nous ne le sont pas, nous ne pouvons pas être si proches d’eux ; ce n’est pas que nous ne puissions pas les rejoindre, ni que notre planète ne puisse être classée parmi eux

Ils attendent donc avec impatience. Ils nous ont transmis des messages selon lesquels nous devons nous développer davantage pour pouvoir rattraper tout le système des galaxies, et qu’ils se tiennent toujours prêts à nous aider, à élever notre niveau de compréhension spirituelle, notre capacité mentale et aussi notre technologie.

Ils ne nous imposeront pas leur volonté non plus. Ils attendent, attendent et attendent que nous soyons prêts. Tant que nous ne choisirons pas de vivre selon les normes universelles élevées, nous aurons des difficultés à trouver la paix en nous, et ce sera encore plus difficile avec d’autres êtres de l’univers. Nous n’aurons aucun contact avec les citoyens des planètes voisines, et par conséquent nous ne connaîtrons pas leur existence.

Cependant, il n’est pas difficile de changer tout cela. Nous n’avons qu’à retourner à notre moi originel d’amour, parce que c’est ce que nous sommes. Nous sommes l’amour. Nous sommes divins. Nous sommes la compassion. Nous sommes tout ce qu’il y a de mieux dans l’univers. C’est simplement que nous avons oublié.

Devenir végétalien dans ce monde y fera progresser la compassion. Toutes les cultures seront ainsi élevées et unifiées, tout en apportant la tranquillité aux humains et aux animaux. Remplacer l’acte de tuer par le respect de toute vie générera une paix intérieure qui se propagera comme une onde sur  toute la planète, élèvera le cœur des humains et créera un Éden harmonieux sur Terre. Cela nous conduira tous vers un Âge d’Or durable.

read_content_sub2MAITRE SUPREME CHING HAI

Films de sensibilisation

Home (2009) Un documentaire de Yann Arthus-Bertrand qui est presque entièrement composé de prises de vues aériennes de différents endroits sur Terre. Le film montre la diversité de la vie sur la planète et comment l’humanité menace son équilibre écologique. http://www.home-2009.com/us/index. html (également sur Youtube)
Meat the Truth – La vérité incarnée (2007) Produit par le bureau scientifique du Parti pour les Animaux, également connu sous le nom de la Fondation Nicolaas G. Pierson, ce film révèle que la principale cause du changement climatique est l’élevage pour la production de viande et de produits laitiers, qui génère plus d’émissions que tous les modes de transports réunis. Apparaissent dans le film des acteurs, écrivains et hommes politiques hollandais de renom, qui partagent leur point de vue sur le fait d’être végétarien. Des données scientifiques de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture sont également présentées. www.partijvoordedieren. nl (Dutch)http://www.godsdirectcontact.org.tw/eng/news/194/vg_34.htm

Une vérité qui dérange (2006) Dans ce documentaire américain qui a remporté un Oscar, l’ancien vice-président des États-Unis, Al Gore, informe le public que le réchauffement climatique est un danger réel et présent. Basé sur des recherches de pointe de scientifiques de haut niveau à travers le monde, le film décrit comment les activités humaines au cours du siècle passé pourraient entraîner la disparition de notre planète, et que nous avons un court laps de temps pour inverser cette tendance destructrice de manière à éviter de grandes catastrophes mondialescomme les conditions météorologiques extrêmes, les inondations, la sécheresses, les épidémies et les vagues de chaleur au-delà de tout ce qu’on a connu. Le film est un appel à l’action pour nous tous afin d’assumer notre responsabilité et de faire notre part.

A Delicate Balance: the Truth (2007) À travers ce film, Aaron Scheibner va plus loin que Une vérité qui dérange  d’Al Gore en déclarant que le seul espoir pour la planète est que les gens abandonnent la viande et les  produits laitiers.http://www.adelicatebalance. com.au/

La 11ème Heure, le dernier virage (2007) Un long-métrage documentaire, réalisé et narré par Leonardo DiCaprio, décrit l’état de l’environnement naturel et informe les téléspectateurs que le temps présent est le dernier moment où le changement est possible. Le film propose de l’espoir et des solutions potentielles aux problèmes environnementaux en appelant à une action réparatrice pour remodeler et repenser l’activité humaine mondiale grâce à la technologie, la responsabilité sociale et la conservation.http://wwws. warnerbros.co.uk/11thhour;http://www.imdb.com/title/tt049293
Terriens (2005) Ce film, raconté par Joaquin Phoenix, nominé aux Oscars, décrit la dépendance de  l’humanité à l’égard des animaux pour la nourriture, les vêtements, le divertissement et l’utilisation dans la recherche ; il illustre également notre manque total de respect pour les animaux. Offrant une étude approfondie des magasins pour animaux de compagnie, des usines à chiots, des refuges pour animaux, des fermes industrielles, du commerce de fourrure et de cuir, des sports, de l’industrie du divertissement, de la médecine et de la science, Terriens raconte les pratiques quotidiennes de certaines grandes entreprises du monde, qui dépendent des animaux pour leurs profits. http:// veg-tv.info/Earthlings (également sur Youtube)
La Terre dévorée (1995) Ce documentaire succinct produit par la Société Végétarienne du Royaume-Uni et l’Union Végétarienne Européenne est narré par le végétarien et membre de renommée mondiale des Beatles Sir Paul McCartney. Le film comporte également une préface de l’ancien président de Slovénie, le Dr Janez Drnovsek. La Terre dévorée illustre clairement les conséquences environnementales de l’activité humaine et les effets de l’alimentation carnée sur notre belle planète précieuse. http://www.youtube.com/watch?v=x420RF9AVk8 (également sur Youtube)
Films sur Goveg.com: Cliquez sur « Meet the Animals » et regardez les vidéos éducatives

Quelques sites Web

SUPREMEMASTERTV.COM
Les programmes diffusés par cette chaîne portent sur le style de vie végétalien bio, écolo, sain et compatissant, et le thème du réchauffement climatique. Les émissions incluent notamment des conférences en direct sur le changement climatique, des entretiens avec des lauréats du Prix Nobel, des scientifiques de la NASA, des chefs de gouvernement et des experts
environnementaux.
VEGSOURCE.COM
Une excellente source de recettes végétaliennes, de vidéos éducatives, d’articles et de livres sur le mode de vie végétarien et le bien-être animal.
IVU.ORG
L’Union mondiale des associations végétariennes/végétaliennes fait la promotion
du végétarisme dans le monde entier depuis 1908.

WORLDPRESERVATIONFOUNDATION.ORG

Documents et conseils pour encourager les individus, les médias, les gouvernements et autres institutions à adopter des lois et des politiques qui aboutissent à une consommation réduite de produits d’origine animale.

MERCYFORANIMALS.ORG
Le site officiel de Mercy For Animals (MFA) offre des informations sur les questions des droits des animaux, un magasin en ligne et plus encore.
CHOOSEVEG.COM
L’édition en ligne du guide de MFA, offrant des recettes, des vidéos, des conseils et plus
encore.
EGGCRUELTY.COM
Photos, vidéos et informations sur les opérations d’infiltrations de MFA sur la cruauté
envers les animaux dans des exploitations avicoles de l’Ohio aux États-Unis.

VEGGUIDE.ORG Le guide ultime des restaurants et des achats pour les végétariens et végétaliens.

GOVEG.COM
Ressources pour les militants, articles d’actualité, des centaines de recettes et plus encore.
VEGANHEALTH.ORG
Information sur la façon de vivre une vie saine et végétalienne.
VIVA.ORG.UK
Grâce à ses campagnes populaires, ses recherches, des exposés sur ses infiltrations et des présentations multimédias efficaces, Viva! fait connaître la réalité de l’agriculture moderne dans les salons des gens.

SOURCE : http://www.crisis2peace.org/fr/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Recherchez sur le réseau

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Articles Phares

Les + partagés cette année