Vers une société du futur

Un point de géopolitique vu depuis le Dragon Blanc

Par la Société des Archalchimistes

Lorsque nous parlons du « Dragon Blanc », il est important de comprendre qu’il s’agit davantage des convergences d’influences qui déterminent sa politique globale d’actions que de l’organisation nippone que tout le monde connait et dont Benjamin Fulford est le porte-parole.

Nous avons toujours annoncé que nous avions la main-mise furtive sur l’égrégore du Dragon Blanc de manière à éviter les dérives et les débordements. C’est depuis ce point précis du contrôle exercé sur cette société que nous pouvons aborder la question en rapport, sans filtre protocolaire, ni mettre quiconque en position délicate ou compromettante à cet effet.

En revanche, l’aperçu que nous pouvons en obtenir de ce fait permet une vision très juste de la situation politique réelle, au-delà des leurres, des mensonges, et des illusions, en somme conforme à ce qui nous est tout particulièrement nécessaire.

Voici donc ce qui peut être dit concernant ce point sur la situation géopolitique relativement tendue, conformément au rapport qui nous a été fait suite à notre requête, et qui nous est donc parvenu ce jour vers une heure du matin (lundi) heure de Tokyo; raison de la parution tardive de cet article.

Dans un premier temps, l’entente sino-japonaise est beaucoup plus difficile qu’il l’avait été envisagé initialement.

Le Japon, et en premier lieu le Dragon Blanc lui-même, a dû se rendre à l’évidence que la mise en place d’une suprématie monétaire asiatique a priori en Chine serait très complexe. Le fait est que les anciens, les doyens des familles concernées, souhaitent imposer les anciennes visions en mettant à l’écart tout réel changement, selon un modèle ancestral que la jeune génération n’est pas prête à suivre et encore moins à adopter. Cette volonté forcenée de la part des anciens est, pour la Chine, du moins en termes de stratégie politique, une erreur grave. L’ancienne génération s’est laissée corrompre par des conflits intérieurs particulièrement prenants. L’héritage de ces mêmes conflits, prêts à exploser à la moindre étincelle, représente l’une des difficultés majeures dans l’entente entre le Japon et la Chine; les familles de l’un et l’autre pays n’ayant que pour attente, sous couvert d’une bienveillante chute du pouvoir de la finance encore entre les mains des Etats-Unis, d’en prendre elles-mêmes le contrôle afin de devenir les nouvelles familles dirigeantes au détriments des peuples, surtout occidentaux (comme s’il en pouvaient quelque chose).

Un autre problème majeur à l’entente Chine – Japon est la haine ancestrale (elle aussi) qui les lie.

Après une accalmie motivée par la certitude que l’entente seule pouvait parvenir à fédérer les intérêts asiatiques, un retour de la haine réciproque des deux peuples aura tôt fait de compromettre leurs chances d’unir leurs forces autour de ce projet tant convoité par l’un comme par l’autre, lequel, quoi qu’il arrive, ne sera pas concrétisé. Les peuples de ces régions sont tous issus d’une même branche, si lointaine soit-elle, mais ont suivi des pensées philosophiques différentes. Donc leur différence est uniquement idéologique, et la suprématie de l’un sur l’autre, uniquement une illusion.

Néanmoins l’avancée au creux de cette situation tendue est malgré tout rendue possible grâce aux facteurs d’influences mis en place par nos soins précisément là où ils sont nécessaires afin de faire barrage aux conséquences d’attitudes haineuses et revanchardes de manière à ce que les pièces stratégiques de cet échiquiers puissent avancer exactement sur les cases où elles sont attendues permettant de synchroniser l’ensemble du jeu, au nez et à la barbe même de ceux qui croient fermement détenir le pouvoir sur ses règles.

Le retour de certaines richesses au pays (l’or notamment) est lui aussi illusoire, car si ce fut possible ce n’est exclusivement que grâce à l’accord au moins implicite des classes dirigeantes asiatiques avec l’élite du pouvoir occulte ou autres « Illuminati ».

Soyez absolument certains que le triangle Russie – Chine – Iran, en tant que ce qu’il est sensé représenter à titre officiel, est une pure création visant un possible contre-pouvoir face aux élans hégémoniques des États-Unis (en guerre durant 222 ans sur les 239 ans de leur histoire, en 2015, selon Réseau International), pour donner un éventuel espoir contrôlé par les puissants, aux peuples désabusés et avides de vraies solutions qu’ils ne trouverons malheureusement nulle part dans les directions où ils ont l’habitude d’en chercher. Et pourtant les « puissants » de ce monde, ceux qui décident depuis trop longtemps de son sort funeste, ignorent totalement la véritable face cachée de ce triangle.

Heureusement, en Chine de très nombreuses personnes sont enfin sortie du carcan de la pensée unique d’inspiration communiste et refusent tout simplement de suivre les anciens et les préceptes réducteurs de la conformité incontestable avec ce qu’il se faisait « avant ».

De plus en plus de jeunes se rallient à l’idée-même d’une terre commune pour un partage universel équitable afin de rétablir l’équilibre de ce monde. L’objectif de notre propre influence sur cette sphère précise; influence semble-t-il suivie d’effets, est la mise en rupture de la jeune génération avec les anciennes mentalités afin de leur permettre, petit à petit, de concrétiser une ouverture d’esprit vers une prospérité pour tous, ouverte sur l’échange équitable et non plus l’accaparement.

Ainsi, le respect des traditions et de fait la perpétuation des invraisemblances dont elle est pétrie, et sa quasi-élévation au rang du sacré, va se défaire petit à petit, au profit d’un chant collectif en harmonie avec l’ensemble de plus en plus grand de la sphère humaine, envers et contre l’exclusivisme et cela à tous les niveaux mondiaux, même religieux, mettant à bat les élans fanatiques et ségrégationnistes, induisant le rejet, l’exclusion, la suprématie, en somme la division et avec elle son cortège de guerres de clochers et les souffrances comme les vengeances qu’elles engendrent, trop bien connues depuis des temps immémoriaux.

Le sens-même du dialogue de Vladimir Poutine est de réorienter la pensée collective des peuples face à une normalité imposée en termes de gestion des problématiques politiques, et basée sur le belliqueux modèle « US » comme d’habitude.

Son objectif est d’offrir au monde le modèle d’une nouvelle approche en opposition avec le fanatisme destructeur des États-Unis, où son modèle, dans le cadre des relations internationales de son pays, allie la fermeté, la stratégie, une certaine forme de transparence, autant que la solidarité et le respect des peuples, du moins au moins le sien.

Ce modèle s’oppose également au fanatisme comme à l’austérité religieuse de l’Iran, ainsi qu’à la production anarchique excédentaire des biens et produits de consommation chinois et japonais, ce qui offrira sous peu à la vision du monde l’évidence de possibilités nouvelles considérées comme inenvisageables il y a encore peu, ouvrant la porte aux opportunités qui seront offertes à toute l’Humanité sans distinction d’ethnie ou de civilisation, conformément aux résolutions d’ores et déjà prises et aux directives propres au nouveau paradigme qui se concrétisera d’ici quelques mois.

D’autre part, les découvertes actuellement faîtes par les jeunes scientifiques chinois doivent être canalisées et leurs élans chaotiques efficacement bridés, ce qu’ils acceptent difficilement, ne voyant pas pourquoi il faudrait la mise en application d’une censure au champ du « techniquement faisable » mais à l’inconscient mépris des risques potentiels encourus comme de la totale violation des lois de la nature, là non plus, assurément pas sans conséquences.

Le peuple japonais quant à lui est légendairement « pro-anciens », mais là aussi le changement est dans l’air et la progression vers une nouvelle pensée plus globale et tournée vers l’avenir est en progression rapide et croissante, alors que le Dragon Blanc et son influence occulte, non-officielle, y est pour une grande part. L’empereur du Japon lui-même sort doucement de la rigidité des traditions propres à son pouvoir féodal. Le croisement des influences exercées sur différentes sphères stratégiques crée une forme d’émulation alchimique des esprits qui en ressortent dotés d’une énergie, d’une orientation, nouvelles et harmonieuses.

En conclusion, nous pourrions résumer notre position en vous invitant tout d’abord à l’attention, car quelques surprises de taille vous attendent à l’approche du « Point-0 » et une fois que nous aurons basculés « de l’autre côté » (et sur lequel, comme à l’accoutumé, nous ne nous étendrons pas davantage à dessein).

En attendant, l’axe directeur des influences actuelles est l’ouverture vers de nouvelles formes-pensées déterminant le support possible de pléthore de nouvelles réalités.

Poutine a démontré cette capacité à induire un mode de pensée plus large, sortie des éternels sentiers battus. En l’occurrence, son discernement stratégique actuel est réellement excellent dans la mesure où il parvient entre autre à mettre les États-Unis et leurs suiveurs en échec.

En revanche, ceux qui entourent le Président russe, du moins pour la plupart d’entre eux, attendent avec fureur qu’il s’en aille (éventuellement de manière définitive, quitte à se faire un peu aider). Pourtant c’est eux-mêmes qui devraient redoubler de prudence face à cette attitude, comme d’ailleurs toute autorité souhaitant s’opposer de manière frontale ou biaisée aux courants d’évolution actuellement en marche.

Quant à l’Iran, elle est trop prudente et espère tirer ses épingles du jeu en profitant de l’apparent chaos ambiant, ou celui vers lequel le monde se dirige en apparence.

C’est sans compter sur la jeunesse de ce pays qui commence à comprendre que s’opposer de manière directe à l’establishment ne sert à rien, et qu’en définitive il est beaucoup plus profitable de lentement investir l’ensemble de l’appareil d’État de manière à prendre aujourd’hui les positions stratégiques afin de réorienter les positions officielles de demain dans la direction la plus juste et la plus profitable pour le pays, en droite ligne des rêves de la jeunesse iranienne d’aujourd’hui, et qui sera peut-être aussi bientôt, pourquoi pas, aussi ceux de tout un chacun.

dimanche 8 mai 2016

http://octp-news.blogspot.co.il

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares