BLACK PROGRAM

Trahison : QAnon expose le plan de Coup d’État étalé sur 16 ans d’Obama et Hillary

WASHINGTON, D.C.- Dans un message explosif publié en ligne dimanche dernier, QAnon a expliqué la trahison de Barack Obama/Hillary Clinton qui consistait à un coup d’état étalé sur 16 ans d’utiliser deux termes de la Maison-Blanche pour désigner un coup d’État aux États-Unis qui finirait par réviser la Constitution, annuler le Deuxième Amendement et ouvrir les frontières pour inonder la nation d’immigrants illégaux qui n’hésiteront pas à voter en faveur des démocrates dans un avenir proche.

Dans cette publication longue et exceptionnelle, QAnon allègue que des agents malhonnêtes de « l’état profond » ont assassiné le juge Antonin Scalia de la Cour suprême dans une tentative d’imposer une idéologie gauchiste extrémiste à la plus haute institution juridique du pays en donnant au président Obama une nomination finale à la Cour suprême.

Publié initialement sur Scribd.com et tweeté pendant toute la journée de dimanche dernier, Jerome Corsi d’Infowars.com  a publié une conversation entre « DECODE » et QAnon :

Voici quelques éléments clés de « DECODE » en ce qui concerne l’importance de la « Note/Mémo de Nunes » que la Commission des Renseignements de la Chambre devrait publier cette semaine:

QAnon: Le #Mémo démontre la collusion au plus haut niveau.

Decode: Le Mémo de Nunes rendu public alertera le peuple américain sur le coup d’Etat du parti démocrate (engagé en grande partie par la collusion Obama/Hillary/Podesta avec la Russie).

Obama, Hillary Clinton et Podesta (et beaucoup d’autres) sont coupables de TRAHISON. Hillary avait raison (La crise de nerf d’Hillary après le forum des commandants en chef sur CCBN en septembre 2016 – « Si nous perdons les élections, nous serons tous pendus »).

QAnon: Le #Mémo démontre concrètement la communauté des renseignements de l’administrateur HUSSEIN (Obama) pour assurer la victoire de « D ».

Decode: Le Mémo de Nunes, une fois rendu public, prouvera que l’administration Obama a militarisé la communauté du renseignement pour s’assurer que les démocrates gagneraient l’élection présidentielle de 2016.

L’armement comprenait l’utilisation du dossier GPS Fusion pour obtenir l’approbation du tribunal de la FISA afin d’effectuer une surveillance électronique de la campagne de Donald Trump.

Le plan du président Obama de démasquer et de divulguer des informations préjudiciables à la campagne de Trump qui a été obtenue grâce à la surveillance électronique FISA illégalement obtenue a également été inclus.

Après que McCabe ait communiqué l’idée de « l’assurance » de Lisa Page à Loretta Lynch, la conspiration du Conseil des droits de l’homme se développe en tant que structure pyramidale, Obama étant au sommet de la hiérarchie et prenant les décisions nécessaires pour utiliser le Dossier GPS Fusion afin d’obtenir l’approbation de la Cour de justice de la FISA pour effectuer une surveillance électronique sur Donald Trump et les directeurs de la campagne de Trump.

Les deux autres branches de la pyramide sont reliées à la campagne de Clinton par John Podesta et à la communauté des renseignements par Clapper et Brennan.

Le directeur de la CIA, John Brennan – le « manipulateur » de la CIA, Barry Soetoro, alias Soebarkah, alias Barack Hussein Obama – a redoublé d’efforts pour vendre le récit d’une « collusion avec la Russie » aux médias grand public et au public américain afin d’empêcher Donald Trump de terminer son mandat s’il remportait (par chance) les élections.

Le coup d’État de 16 ans d’Obama/Hillary

QAnon indique clairement qu’Obama, Les Clinton, le DNC et la communauté américaine du renseignement ont clairement planifié leur coup d’État avec audace, confiant qu’Hillary Clinton serait élue présidente, sans jamais imaginer que Donald Trump l’emporterait.

Le « plan Obama/Hillary Clinton de 16 ans pour détruire l’Amérique » impliquait que les démocrates calculaient que les deux présidences Obama et Hillary Clinton permettraient le déploiement d’un plan de 16 ans pour détruire l’Amérique de l’intérieur.

Dans le cadre de ce plan, les co-conspirateurs du Parti démocrate ont envisagé qu’Hillary suivrait le plan d’Obama de mettre des agents politiques malhonnêtes à des postes clés dans l’ensemble du gouvernement fédéral, tout comme le président Obama a placé John Brennan à la CIA; James Clapper, au DNI; Eric Holder et Loretta Lynch comme procureurs généraux; Valerie Jarrett à la Maison-Blanche, James Comey au FBI – la liste est longue…

Hillary poursuivrait le plan d’Obama visant à affaiblir l’armée américaine, tout en finançant activement le développement d’armes nucléaires par l’Iran et la Corée du Nord.

Les seuls commandants militaires promus par le président Obama et les gouvernements Hillary Clinton planifiés étaient ceux qui devaient le faire:

  • ils ont accepté le programme des LGBT et les opérations de changement de sexe pour les soldats transgenres aux frais des contribuables,
  • ils étaient prêts à éliminer toutes discussions sur les musulmans radicaux en tant que terroristes,
  • ils ont accepté l’Iran et la Corée du Nord dotés d’armes nucléaires,
  • ils étaient prêts à faire avancer le programme palestinien de destruction d’Israël en tant qu’État juif,
  • ils étaient prêts à promouvoir le contrôle des Frères musulmans à travers le Moyen-Orient et l’Afrique.

Un cauchemar américain sous la présidence d’Hillary Clinton

QAnon a prédit qu’Hillary utiliserait ses huit années à la présidence pour provoquer la Troisième Guerre mondiale – une guerre qui causerait la mort et la destruction à une échelle jamais vue auparavant.

La guerre serait une « fausse guerre » promue par les HSH contrôlés par le gouvernement.

Des milliards de personnes dans le monde seraient tuées, ce qui permettrait aux mondialistes (y compris Hillary, Obama, Podesta et leurs co-conspirateurs) d’empocher d’énormes richesses à l’échelle mondiale.

A l’issu des 16 ans de présidence d’Obama/Hillary, la classe moyenne américaine serait détruite.

La population américaine (ce qu’il en reste) serait réduite au statut d’esclavage, en proie à la famine, la mort et la maladie.

A l’issu des 16 ans de présidence d’Obama/Hillary, les États-Unis n’auraient plus de frontières, la Constitution serait révisée pour supprimer la Déclaration des droits de l’homme et toutes les libertés fondamentales des États-Unis, et la population serait désarmée par l’abrogation du deuxième amendement.

A l’issu des 16 années Obama/Hillary présidentielles, il n’y aurait plus de collège électoral.

Les futurs présidents seraient élus via la majorité absolue avec un scrutin populaire direct, donnant le contrôle à de grands États comme la Californie, New York et le New Jersey qui peuvent facilement être envahis par des immigrants illégaux votant pour les traîtres et leur conspiration anti-américaine.

Si les votes illégaux n’étaient pas suffisants pour que les traîtres du Parti démocrate dominent toutes les élections, George Soros serait autorisé à installer des machines à voter pour faciliter la fraude électorale du Parti démocrate.

A l’issu des 16 ans de présidence d’Obama/Hillary prendront fin, l’armée américaine ne représenterait qu’un très faible pourcentage du budget américain, les paiements de transfert faisant en sorte que les impôts excessifs redistribuent les revenus aux minorités et autres immigrants illégaux ne manqueront pas de voter pour les traîtres du parti démocrate.

Les bases militaires américaines seraient fermées dans le monde entier, à commencer par l’Allemagne.

La Russie, la Chine et les États voyous, y compris l’Iran et la Corée du Nord, n’auraient plus à craindre les représailles militaires américaines pour leur mauvaise expansion.

Seuls les médias grand public de type « Project Mockingbird » de type PRAVDA, prêts à être contrôlés par la CIA pour diffuser l’idéologie antiaméricaine des traîtres d’Obama/Hillary, seraient autorisés à survivre.

Toutes les autres nouvelles et actualités seraient censurées, avec l’aide de Google, Facebook, Twitter et d’autres géants de l’Internet dont l’objectif est d’éliminer toute dissidence politique sur les « médias sociaux ».

Barack Obama, les Clinton et leurs co-conspirateurs de « l’état profond » du Parti Démocrate sont « purement maléfiques », capables d’engager une guerre nucléaire pour atteindre leurs objectifs mondialistes : ceux du Groupe Bilderberg, détruire les Etats-Unis pour fonder un gouvernement mondial.

Source: Infowars.com
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Articles Phares

Les + partagés cette année