Civilisations disparues Hyperborée

L’Hyperborée et la Chronique d’Akakor

Les coulisses de L’Hyperborée

Himmler, en 1938, envoie le zoologiste et ethnologue Ernst Schäfer au Tibet pour trouver Ultima Thule, la capitale d’Hyperborée, berceau de la “nation aryenne”. C’est là, qu’avec son équipe, Ernst Schäfer, découvre cette statue, portant une croix gammée. La statue représente aiśravaṇa, l’une des quatre divinités bouddhiques des horizons. Considérée comme divinité des guerriers, on lui prête la faculté d’apporter le succès. La statue a été sculptée dans un fragment de la météorite de Chinga qui s’est écrasée à la frontière de la Mongolie et de la Sibérie voici environ 15.000 ans

Platon parle (au IVè siècle avant Jésus Christ) de l’Hyperborée. {Livre, Livre Jaune N° 6 (Le), Collectif d’auteurs, Ed. Félix}

La Tradition dit que le premier continent habité est le pôle Nord (Hyperborée).
La race aryenne y habitait. {Livre, Hommes et civilisations fantastiques, Serge Hutin, Ed. J’Ai Lu}

La race Blanche est apparue dans les glaces du pôle arctique. Il s’agissait des Hyperboréens ayant les cheveux roux et les yeux bleus.

Ils formèrent les premières civilisations aryennes en Asie, Iran et en Inde.
L’Hyperborée est établie dans la région polaire de Thulé. {Livre, Livre du mystérieux inconnu (Le), Robert Charroux, Ed. J’Ai Lu}

La Tradition parle d’une île de glace entourée de hautes montagnes où vivaient des hommes presque transparents : les hyperboréens. L’Hyperborée était une île située plus au Nord, au delà du désert de Gobi.

Un cataclysme aurait détruit ce continent 700000 ans avant l’époque tertiaire. {Livre, Histoire inconnue des hommes, Robert Charroux, Ed. J’Ai Lu}

L’île est appelée l’île tournoyante. L’ »île tourne car elle est fixée à l’aimant terrestre (provenant peut être d’une météorite enfouie) donc l’île pivote. Cette île est située au pôle Nord.

Cette île représente le centre suprême nommé difficilement selon les Traditions : île Blanche, Avallon ou Shambhalla ou Pays de l’Agartha.

Cette île matérialise, sur la Terre, le point principal où se focalise le fameux méridien 0 ou lumineux… »

L’Hyperborée est également nommée Ultima Thulé ou Ile Blanche et qu’il y vivait « une race divine, spirituelle, élevée au niveau de conscience cosmique. On appelait ces habitants les grands transparents et leur continent fut englouti par un cataclysme. Les survivants disparurent dans les entrailles de la Terre où leur race se perpétue encore. » {Livre, Jules Vernes et Arsène Lupin Tome II, Alexandra Schreyer}

L’Hyperborée est le premier continent colonisé par les Aryens. Il est plus vieux que la Lémurie et l’Atlantide.

Il situe l’Hyperborée dans la Mer du Nord, et précise qu’elle a été engloutie lors d’une époque glaciaire. On suppose que ses habitants viennent du système solaire d’Aldébaran qui est l’astre principal dans la constellation du Taureau.

Les habitants mesuraient 4 mètres, étaient de peau blanche, blonds aux yeux bleus.

Ils ne connaissaient pas les guerres et étaient végétariens (Hitler aussi qui était fasciné par la race aryenne et connaissait parfaitement toutes les légendes traitant de l’Hyperborée). Ils se servaient des Vril-Ya, engins volants (OVNI) grâce à l’existence de deux champs magnétiques inversement rotatifs. Ces disques permettaient la lévitation, l’accès à de grande vitesse, …

La Force Vril était utilisée comme énergie.

Celle-ci est aussi appelée Prana ou éther, … « Ils soustrayaient donc de l’énergie (qui ne coûtait rien) au champ magnétique terrestre, comme le font les convertisseurs à tachyons du commandant Hans Coler ou le moteur à espace quanta développé par Olivier Crane. »
En Scandinavie, il existe une légende autour de Thulé, pays situé dans le Grand Nord sans soleil où il y aurait les descendants de la race aryenne. {Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d’auteurs, Ed. Félix}

Edgar Cayce situe le commencement du monde dans le Caucase et les Carpates (ce qui était appelé « Jardin d’Eden » et précise que depuis « la répartition des terres et mer a changé au fur et à mesure des conditions créées par les positions successives de la Terre par rapport aux autres sphères célestes de notre système solaire. » {Livre, Prophéties d’Edgar Cayce (Les), Dorothée Koechlin de Bizemont, Ed. Guy Trédaniel Editeur}

Le peuple qui habitait Thulé, qui était beaucoup plus éthéré que nous, a décidé de quitter ce plan pour aller essaimer d’autres planètes dans l’Univers. (comme les Mayas)

Ils sont simplement partis avec leurs corps de Lumière. Ils ne sont pas partis mort, ils sont partis vivants. Ils ont simplement changé la fréquence vibratoire de leur corps physique. {Site Internet, http://perso.wanadoo.fr/ciel-a-la-terre/, Conférence du 19/01/2002 à Sarlat.

Peuple de Sem (Hyperborée), race Blanche

« Les peuples à peaux blanches sont issus du Peuple de « Sem ». Leur civilisation était très élevée et leur science très développée. Ils étaient très puissants. »

« Vers la fin de cette civilisation, les sages de Sem, prévoyant qu’une ultime catastrophe allait bouleverser la Terre, rendirent visite au souverain de la Terre Rouge (l’Atlantide) pour lui communiquer leurs craintes.

C’est avec eux, qu’ils construisirent l’édifice le plus beau et le plus résistant qu’un esprit humain pouvait concevoir, pour y cacher leurs connaissances afin qu’elles puissent être retrouvées par les peuples à venir.

La cruauté et le vice s’emparât du peuple. Le pays d’Atl sombra tout entier sous les eaux. Six chefs se réfugièrent vers les glaces du Nord.

Le septième chef, accompagné de ses fils, et de onze sages se réfugièrent vers la Terre Rouge. »

« Le grand roi qui a voulu préserver le savoir de Sem se nommait ZURID. Il vécut plus de 3600 mois.

Les habitants d’Israël et Moïse descendent des fils du septième chef de la race de Sem.

Les Esséniens descendent des onze prêtres. Ces derniers ont caché sous Terre dans des grandes bibliothèques des documents relatant plus de 100 000 ans d’existence de la Terre. » {Livre, J’ai vécu sur deux planètes, Phylos, Ed. Robert Laffont}

La Race blanche était la quatrième race.

Il y a plus de 8000 ans, naquit l’Hyperborée (mère du royaume de Thulé), également appelée « Le Pays Blanc », « Pays des Sept Boeufs » (car 7 étoiles guident sa destinée et forment aujourd’hui un chariot), ou « Septentrion » (Septem triones = 7 boeufs en latin)).

Un jour, où l’axe de la Terre fut ébranlé et où la planète se mit à tourner dans l’autre sens, ce royaume s’abîma dans l’océan puis les glaces le recouvrirent. Cela a formé l’Arctique.

« Seul un petit groupe d’hommes et de femmes réfugiés sur les hauteurs et aux alentours du pôle exact du globe échappèrent à la catastrophe. De cette poignée d’êtres isolés surgit la race blanche. Ils parvinrent à vivre grâce aux zones de chaleur qui existent alentours du pôle physique de la Terre. Ils débarquèrent en Grande Bretagne, puis Pologne, Allemagne.

Il y eut des heurts entre les Blancs et les Noirs (les Noirs l’emportèrent). Les celtes furent réduits en esclavage par les Noirs. Une femme nommées Muriga dotée de perceptions « paranormales » donna des renseignements précieux à ceux qui devinrent les futurs chefs celtes, qui amenèrent leur peuple à la révolte et firent fuir les Noirs de l’Europe de l’Ouest. Muriga créa un collège de druidesses qui visait à établir une société de type matriarcal. Ce collège se mit à commettre des crimes dont des sacrifices humains.

Au bout de quelques décennies, sous l’impulsion du druide Reem (nommé également Ram) les « siens » se soulevèrent.

Après le refus de l’autoritarisme des druidesses, le peuple celte se mit à « éclater ».
Une partie se dirigea en Europe. Une autre, en Afrique du Nord, Arabie actuelle (en s’amalgamant aux populations noires, ce rameau celte donna naissance aux Hébreux et Arabes).

Ram et son peuple furent accueillis dans les hautes terres himalayennes. Il changea son nom en « Lam ». Il donna son nom bien plus tard à la future religion du Tibet, le Lamaïsme. Le Bouddhisme apparut plus tard et apporta sa contribution au Lamaïsme initial.

Lam alla en Inde.
Il instaura un royaume visant à créer une unité spirituelle.

Les disciples suivirent leur maître, mais les disciples des disciples trahissent la parole du maître. L’enseignement de Ram finit par être déformé (de la même manière que le fut plus tard celui de Jésus Christ).

Il y eut deux voies. Ceux qui déformèrent partirent vers le bassin méditerranée, non sans heurt avec les populations locales et finirent par détruire l’empire hébreux (hommes errants) (créé depuis 3000 ans).

Les vainqueurs s’installèrent à Babylone.
{Livre, Récit d’un voyageur de l’astral, Anne Givaudan, Ed. Le Perséa}

Un ouvrage nous indique que la montée des eaux a obligé les habitants à quitter leurs terres et ils se sont divisés en trois « branches » principales :

– Asie, Inde : formation de la religion brahmique
– Iran : formation du mazdéisme
– Occident : formation des Germains en Irlande, et des Celtes en Bretagne.

Les Celtes et les Druides se retrouvèrent à la fois en Bretagne et en Irlande.

D’après Fabre d’Olivet, la Race Blanche est née près du pôle Nord et, protégée par son climat, a grandi en nombre et force. Elle est progressivement descendue vers le Sud à travers « les immenses forêts de la Terre des chevaux Ross-Land (Russie actuelle), qui amenèrent les Blancs jusqu’aux terres supérieures Poll Land (Pologne) et de là aux terres élevées Teus-Land (Europe Centrale), bornées au nord par la limite des Ames d’Ahn-Mark, et à l’Ouest, par les Terres inférieures Holl-Land et Ghôll-Land (la Gaule). C’est là que se fit la rencontre de la Race Blanche et de la Race Noire.

Les Blancs, faibles et sans armes sérieuses, furent emmenés par masse en esclavage et furent occupés aux travaux des mines et aux constructions des forteresses. {Livre, Traité élémentaire de sciences occultes, Papus, Ed. Dangles}

Il y a 15 000 ans : Chronique d’Akakor

Histoire de la tribu Mongulala, « peuple élu par les dieux voilà 15 000 ans » :

La chronique d’Akakor est racontée par l’Indien Tatunca Nara en la ville de Manaus, située au confluent du Rio Solimoes et du Rio Negro, là où débute l’Amazone. Tatunca Nara, métis, est le chef des tribus indiennes Ugha-Mongulala, Dacca et Haïcha.

« La Chronique débute de 10481 avant Jésus Christ à 1972 selon notre chronologie.

Au début, les hommes vivaient comme des bêtes, sans raison et sans savoir, sans lois et sans travailler la terre, sans se vêtir ni même couvrir leur nudité. Ils vivaient dans des cavernes ou fissures de rochers découvertes par hasard. Puis les dieux leur apportèrent la lumière vers -13000 avant Jésus Christ. Ils arrivèrent de Chverta, un monde très éloigné, situé aux confins du cosmos.

Le monde de ces anciens maîtres entreraient en contact avec la Terre tous les 6000 ans.
130 familles descendant de leurs patriarches arrivèrent sur la Terre. La Chronique d’Akakor est l’histoire écrite du peuple Ugha Mongulala. Elle débute en l’an 0, au départ des Anciens.

Selon les dieux, les pyramides assuraient la communication avec la seconde vie (endroit entre la vie et la mort).

Akakor, capitale de l’empire Ugha Mongulala, a été bâtie voici 14000 ans par nos ancêtres sous la direction des anciens maîtres. »

Aka signifie forteresse
Kor signifie deux
Akakor signifie donc deuxième forteresse

Les dieux exerçaient leur pouvoir à partir d’Akakor. ils dominaient les hommes et la Terre. Ils avaient des vaisseaux, des pierres qui voyaient loin, et des demeures souterraines.

En partant, ils dirent aux habitants de se réfugier dans les villes souterraines pour éviter la catastrophe qui allait avoir lieu.

En -10481 avant Jésus Christ, les dieux quittèrent la Terre.

En -14468 avant Jésus Christ, il y a eu un déluge, accompagné d’un bouleversement de climat.

Les Dieux donnèrent aux hommes le langage, l’écriture, l’agriculture, les lois, les demeures souterraines.

La Terre contient 70,8% de mer et 29,2% de terre
{Livre, Mes preuves, cinq continents témoignent, Erich Von Däniken}

Source : http://www.infomysteres.com

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez66
+12
Tweetez
Enregistrer
Partagez1