A la Une ARCHEOLOGIE Secrets - doc

Sous les collines de Lyon, des galeries souterraines antiques cachent un secret bien gardé

Sous les collines de la Croix-Rousse se cache un patrimoine qui recèle de nombreux mystères : les arêtes de poisson. Un dédale de puits et de galeries de plusieurs dizaines de mètres de longueur. Un ouvrage qui remonte à l’Antiquité. Visite de ce lieu insolite.

Trente-deux galeries de 30 mètres de longueur et identiques partent de deux tunnels centraux et superposés. C’est pour cela qu’on nomme cet endroit: les arêtes de poisson.

Avec des puits de 80m de profondeur, de l’eau en permanence, des échelles rouillées et pas de sécurisation, c’est un réseau encore inaccessible au public.

La ville de Lyon a mis au jour ces 32 arêtes de poisson en 1959. Une datation au carbone 14 a permis de situer la construction entre – 400 et le début de notre ère.

« Ce réseau est conséquent. Nous avons plus de 2 km de galeries qui sont sûrement à mettre en lien avec un ou plusieurs édifices de surface, dont on ne connaît pas la nature. On ne sait que très peu de choses en termes d’archéologie sur la moitié supérieure de la colline. Ce sont, à mon avis, des galeries de services qui ont servi à desservir, aussi à stocker éventuellement dans certains espaces » pense Emmanuel Bernot, archéologue de la ville de Lyon.

L’origine reste inconnue, on évoque les templiers… Ce qui est sûr, c’est que la Croix-Rousse était à l’époque inhabitée…

http://www.neotrouve.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares