RA MATERIAL, la loi Une

RA MATERIAL – part 7 – Sur le passage de la 2ème à la 3ème Densité …

Au seuil de cette année 2012, j’ai pris l’initiative de présenter ici : « Le RA MATERIAL« , comme une petite révision avant le grand saut …

Le RA MATERIAL a connu un grand succès dans les années 80. Ces données ont elles-même été fortement influencé par la fondation ARE de Edgar Cayce ou Schwaller de Lubicz.

Le message du RA MATERIAL s’accorde avec le compteur du calendrier Maya. Nous sortons enfin du dualisme, et s’ébauche une nouvelle ouverture de conscience.

Les dimensions 4D-5D-6D…et certainement 7D à un niveau ultime, expérimentent encore certaines polarités…, moindre, mais polarités quand même… ! Donc dualisme et complémentarité … sont encore là pour un moment ! A nous de comprendre et d’apprendre enfin L’ALLIANCE, base de la LOI de Un.Je suis épatée, car à la lecture du RA MATERIAL, je constate d’énormes similitudes avec les communications des Hathor …. Miléna

Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 19

8 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Nous nous préoccupons, dans cette communication, de l’évolution du mental, du corps et de l’esprit.
Il me semble qu’un point de départ approprié pourrait être la transition de la deuxième à la troisième densité, puis d’investiguer en détail l’évolution de ceux de troisième densité sur la Terre, en nous attardant particulièrement sur les mécanismes qui stimulent ou font obstacle à cette évolution.
Est-ce que toutes les entités transitent de deuxième en troisième densité, ou bien est-ce que certaines entités ne passent jamais par cette transition?

Ra: Je suis Ra. Votre question présuppose les compréhensions continuum espace/temps de l’énergie intelligente qui anime votre illusion.

Dans le contexte de cette illusion nous pouvons dire que certains n’opèrent pas de transfert d’une densité particulière à une autre, car le continuum est fini.

Dans la compréhension que nous avons de l’univers ou de la création comme un être infini, son coeur battant comme s’il était vivant dans sa propre énergie intelligente, il n’est qu’un battement du coeur de cette intelligence, de création en création.

Dans ce contexte, chacune des entités de conscience a fait l’expérience/est en train de faire l’expérience/va faire l’expérience de toutes et chacune des densités.

Interlocuteur: Commençons au point où une entité individualisée de deuxième densité est prête pour la transition en troisième. Est-ce que cet être de deuxième densité est ce que nous appelons un animal?

Ra: Je suis Ra. Il y a trois types d’entités de deuxième densité qui deviennent, dirons-nous, spiritualisées.

  • Le premier type est l’animal. C’est le plus prédominant.
  • Le deuxième est le végétal, plus spécialement ce que vous appelez le complexe vibratoire sonore ‘arbre’. Ces entités sont capables de donner et de recevoir assez d’amour que pour devenir individualisées.
  • Le troisième type est le minéral. Occasionnellement, un certain lieu/endroit, comme vous pourriez l’appeler, devient énergisé jusqu’à l’individualité par l’amour qu’il reçoit et donne, par rapport à une entité de troisième densité qui est en relation avec lui. Ceci est la transition la moins commune.
Interlocuteur: Quand cette transition de deuxième à troisième densité a lieu, comment est-ce que l’entité, animale, [végétale] arbre, ou minérale, devient spiritualisée?

Ra: Je suis Ra. Les entités ne deviennent pas spiritualisées.

Elles deviennent conscientes de l’énergie intelligente à l’intérieur de chaque portion, cellule, ou atome, ainsi que vous pourriez dire, de leur actualité [1].

Cette prise de conscience est celle qui est consciente de ce qui a déjà été donné.

De l’infini viennent toutes les densités. La conscience de soi provient de l’intérieur, en fonction du catalyseur de certaines expériences comprenant, ainsi que nous pouvons appeler cette énergie particulière, le spiralement vers le haut de la cellule, ou atome ou conscience.

Vous pouvez voir alors qu’il y a une irrésistible attraction vers ce que vous pouvez appeler la réalisation future du soi.

Interlocuteur: Alors, après la transition en troisième densité, ai-je raison de supposer —nous prendrons la Terre pour exemple— que les entités auraient une apparence semblable à la nôtre? Elles auraient une forme humaine? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact, si on prend votre sphère planétaire pour exemple.

Interlocuteur: Quand les premières entités de deuxième densité sont devenues de troisième sur cette planète, est-ce que cela s’est fait à l’aide du transfert d’êtres provenant de Mars, ou bien est-ce que les êtres de deuxième densité se sont transférés en troisième densité sans influence extérieure?

Ra: Je suis Ra. Il y a eu certaines entités de deuxième densité qui sont passées en troisième densité sans stimulus extérieur, mais seulement un usage efficace de l’expérience.

D’autres de votre deuxième densité planétaire ont rejoint le cycle de troisième densité par les efforts de moissonnement par la même sorte d’envoi d’aide vibratoire que ceux de la Confédération vous envoient à présent. Cette communication a cependant été plutôt télépathique que télépathique/vocale ou télépathique/écrite, étant donné la nature des êtres de deuxième densité.

Interlocuteur: Qui a envoyé de l’aide aux êtres de deuxième densité?

Ra: Je suis Ra. Nous nous appelons la Confédération des Planètes au Service du Créateur Infini. Ceci est une simplification afin de diminuer la difficulté de compréhension parmi vos gens. Nous hésitons à utiliser le terme, vibration sonore ‘compréhension’, mais c’est ce qui est le plus proche de ce que nous voulons dire.

Interlocuteur: Ainsi, cette transition de deuxième densité en troisième densité a eu lieu il y a 75.000 années? Approximativement?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Où les êtres de deuxième densité ont-ils obtenu des véhicules physiques de type troisième densité dans lesquels s’incarner?

Ra: Je suis Ra. Il y avait parmi ceux sur ce plan de deuxième densité, des formes qui, exposées à des vibrations de troisième densité, sont devenues des entités humaines, comme vous appelleriez cette vibration sonore, de troisième densité.

C’est-à-dire qu’il y a eu perte de pilosité corporelle, comme vous l’appelleriez, l’habillement du corps pour le protéger, le changement de structure du cou, de la mâchoire et du front pour faciliter la vocalisation, et l’agrandissement du crâne caractéristique aux besoins de troisième densité. Ceci a été une transfiguration normale.

Interlocuteur: Sur quelle durée s’est opérée cette transfiguration? Elle doit avoir été très courte.

Ra: Je suis Ra. Cette supposition est correcte, selon nos termes du moins —en une génération et demie—, ainsi que vous avez connaissance de ces choses. Ceux qui avaient été moissonnés de cette planète ont été à même d’utiliser le nouvellement créé complexe physique d’éléments chimiques approprié aux leçons de troisième densité.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire comment ce complexe physique nouvellement créé a été adapté aux leçons de troisième densité, et quelles étaient ces leçons?

Ra: Je suis Ra. Il y a une nécessité pour la troisième densité. Cette nécessité est la prise de conscience de soi, ou conscience de soi.

Afin d’en être capable, ce complexe chimique de corps doit être capable de pensée abstraite.

Dès lors, la nécessité fondamentale est la combinaison d’une pensée rationnelle et d’une pensée intuitive. Ceci a été transitoire dans les formes de deuxième densité fonctionnant majoritairement à l’intuition, ce qui dans la pratique a donné des résultats.

Le mental de troisième densité serait capable de traiter l’information de manière à penser abstraitement et de façons qui pourraient être qualifiées d’inutiles dans le sens de la survie. Ceci est la première exigence.

Il y a d’autres ingrédients importants: la nécessité d’un véhicule physique plus faible pour encourager l’utilisation du mental, le développement de la déjà présente prise de conscience du complexe social.

Ceux-ci étant également nécessaires: le développement accru de la dextérité physique dans le sens de la main, comme vous appelez cette portion de votre complexe corps.

Interlocuteur: Cela paraît un stade de développement soigneusement planifié ou conçu. Pouvez-vous me dire quelque chose de l’origine de ce plan ou de son développement?

Ra: Je suis Ra. Nous retournons à nos informations précédentes. Considérez et souvenez-vous de la discussion du Logos. Avec la distorsion primale du libre arbitre, chaque galaxie a développé son propre Logos.

Ce Logos a un libre arbitre complet pour déterminer les voies de l’énergie intelligente qui suscitent les leçons de chacune des densités selon les conditions des sphères planétaires et des corps solaires.

Interlocuteur: Je vais exprimer ce que je comprends, et je vous demanderai si j’ai raison. Il y a ce que j’appellerai un catalyseur physique, qui agit en tout temps sur les entités de troisième densité. Je présume que cela opère approximativement de la même manière en deuxième densité. C’est un catalyseur qui agit au travers de ce que nous appelons souffrance et émotion. Est-ce que la raison primordiale de l’affaiblissement du corps physique et de l’élimination de la pilosité corporelle, etc., n’est pas que ce catalyseur doit agir plus fortement sur le mental et ainsi créer le processus d’évolution?

Ra: Je suis Ra. Ce n’est pas entièrement exact, bien qu’étroitement associé aux distorsions de notre compréhension.

Considérez, si vous voulez, l’arbre par exemple. Il se suffit à lui-même. Considérez, si vous voulez, l’entité de troisième densité. Elle ne se suffit à elle-même qu’au travers de difficultés et de privations. Il est difficile d’apprendre seul car il y a un handicap structurel, à la fois la grande vertu et le grand handicap de la troisième densité. C’est le mental rationnel/intuitif.

Ainsi, l’affaiblissement du véhicule physique, comme vous l’appelez, a été conçu pour faire pencher les entités vers une prédisposition à interagir les unes avec les autres. Dès lors, les leçons qui approchent une connaissance de l’amour peuvent commencer.

Ce catalyseur est alors partagé entre les peuples comme une partie importante du développement de chaque ‘soi’ ainsi que des expériences du soi dans la solitude, et la synthèse de toute l’expérience au travers de la méditation.

Le moyen le plus rapide d’apprendre est de fréquenter les autres ‘soi’. Ceci est un bien plus grand catalyseur que de ne fréquenter que soi-même. S’occuper du soi sans autrui équivaut à vivre sans ce que vous appelleriez des miroirs. Alors le soi ne peut pas apercevoir les fruits de son actualité [2].

Ainsi, chacun peut aider chacun par réflexion. C’est aussi une des raisons premières de l’affaiblissement du véhicule physique, ainsi que vous appelez le complexe physique.

Interlocuteur: Alors, nous avons des êtres de deuxième densité qui ont essentiellement une motivation tournée vers le soi et peut-être quelque motivation tournée vers le service d’autrui par rapport à leur famille immédiate, qui passent en troisième densité en emportant cette inclination avec eux, mais étant à présent dans une position où cette tendance se transforme lentement en une inclination vers le complexe social et ultimement vers l’union avec le tout. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison.

Interlocuteur: Alors les êtres qui viennent de passer en troisième densité, qui viennent d’opérer la transition depuis la deuxième, sont fortement orientés vers le service de soi. Il doit exister de nombreux autres mécanismes pour créer une prise de conscience de la possibilité du service d’autrui.
Je me pose des questions d’abord en ce qui concerne le mécanisme, et je me demande, quand la séparation a lieu, où l’entité peut poursuivre sa route vers le service de soi qui l’emmènera ensuite vers la quatrième densité.
Je présume qu’une entité peut commencer, disons, en deuxième densité par le service de soi et poursuivre sa route tout droit en restant sur ce que nous appellerions le chemin du service de soi et ne jamais faire d’écart. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. Le concept du service de soi en deuxième densité inclut le service à ceux qui sont associés à la tribu ou au groupe. Ceci n’est pas vu en deuxième densité comme une séparation entre soi et autres ‘soi’. Tout est vu comme le soi parce chez certaines formes d’entités de deuxième densité, si la tribu ou le groupe est affaibli, l’entité qui fait partie de cette tribu ou de ce groupe est également affaiblie.

La troisième densité nouvelle ou initiale a cette innocente, dirons-nous, tendance ou distorsion à voir ceux de la famille, de la société, comme vous diriez peut-être, du pays, comme soi. Dès lors, bien que n’étant pas une distorsion utile au progrès en troisième densité, elle est sans polarité.

La rupture devient apparente lorsque l’entité perçoit autrui comme des autres ‘soi’ et décide consciemment de manipuler les autres ‘soi’ pour le bénéfice de soi. Cela, c’est le début de la voie dont vous parlez.

Interlocuteur: Ainsi, du fait du libre arbitre, à un moment de l’expérience de troisième densité, le chemin se divise et l’entité choisit consciemment —ou elle ne choisit probablement pas. Est-ce que l’entité choisit consciemment ce chemin à partir de la division initiale ?

Ra: Je suis Ra. Nous parlons en termes de généralités, ce qui est dangereux car toujours imprécis. Cependant, nous réalisons que vous recherchez un aperçu; nous éliminons donc les anomalies et parlons des majorités.

La majorité des êtres de troisième densité est loin sur le chemin choisi avant que la réalisation de ce chemin soit consciente.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quelle inclination crée l’impulsion vers le chemin choisi du service de soi?

Ra: Je suis Ra. Nous ne pouvons parler que par métaphores. Certains aiment la lumière. Certains aiment l’obscurité.

C’est une question de choix fait par le Créateur unique et infiniment varié qui joue entre ses expériences comme un enfant à un pique-nique.

Certains profitent du pique-nique et trouvent le soleil beau, la nourriture délicieuse, les jeux rafraîchissants, et ils rayonnent de la joie de la création. Certains trouvent la nuit délicieuse, leur pique-nique une épreuve, une obligation d’endurer les autres, et l’occasion d’examiner les perversités de la nature. Ceux-là vivent le pique-nique autrement.

Toutes ces expériences sont disponibles. C’est le libre arbitre de chaque entité qui choisit la forme du jeu, la forme de plaisir.

Interlocuteur: Je présume qu’une entité sur n’importe quel sentier peut décider de changer de voie à tout moment et revenir éventuellement sur ses pas, le changement de voie étant plus difficile plus on est loin sur ce sentier. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. Plus l’entité est ce que appelez polarisée, plus facilement cette entité peut changer sa polarité, car cette entité aura davantage de puissance et de conscience.

Ceux qui sont réellement impuissants sont ceux qui n’ont pas consciemment choisi mais qui répètent des schémas sans avoir connaissance de la répétition ou de la signification de ces schémas.

Interlocuteur: Je crois que nous avons là un point important. Il semble alors qu’il y ait un extrême potentiel dans cette polarisation, le même qu’il y a en électricité. Nous avons un pôle positif et un pôle négatif.
Plus vous accumulez de charge sur l’un d’eux, plus est grande la différence de potentiel, et plus est grande la capacité de faire un travail, comme nous appelons cela, dans le physique.
Cela me paraît être la même analogie que nous avons avec la conscience. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est précisément exact.

Interlocuteur: Alors il semblerait qu’il y ait une relation entre ce que nous percevons comme un phénomène physique, disons le phénomène électrique, et le phénomène de la conscience, en ce sens qu’ils sont tous deux issus du Créateur, qu’ils sont pratiquement identiques, mais qu’ils ont des actions différentes. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Une nouvelle fois, nous simplifions à l’extrême pour répondre à votre demande.

Le complexe physique seul est créé à partir de très, très nombreux champs électromagnétiques interagissant du fait de l’énergie intelligente, des configurations ou distorsions mentales de chaque complexe qui ajoutent aux champs d’énergie électromagnétique et déforment les modèles des complexes physiques d’énergie, de l’aspect spirituel servant à augmenter la complexité des champs, ce qui est en soi parfait, mais qui peut être réalisé de nombreuses manières déformées et non-intégrées par les complexes mental et corps de champs d’énergie.

Dès lors, à la place de un, dirons-nous, aimant à une polarité, vous avez dans le complexe corps/mental/esprit une polarité de base exprimée en ce que vous appelleriez de l’énergie de rayon violet, la somme des champs d’énergie, mais qui est affectée par des pensées de toutes sortes générées par le complexe mental, par des distorsions du complexe corps, et par les nombreuses relations entre le microcosme qu’est l’entité et le macrocosme sous de nombreuses formes que vous pouvez vous représenter en regardant les étoiles, comme vous les appelez, chacune apportant la contribution d’un rayon d’énergie qui entre dans le réseau électromagnétique de l’entité du fait de ses distorsions individuelles.

Interlocuteur: Est-ce alors cela qui est à l’origine de ce que nous nommons astrologie?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance.

L’origine de l’astrologie, comme vous dites, est une manière de percevoir les distorsions primales qui peuvent être prédites selon des lignes données de probabilité/possibilité, dirons-nous, des orientations cosmiques et des configurations au moment de l’entrée de l’esprit dans le complexe physique/mental, et au moment de l’entrée du complexe physique/mental/spirituel dans l’illusion.

Cela a alors la possibilité de suggérer des domaines de base de distorsion. Il n’y a rien d’autre que cela. Le rôle que joue l’astrologie est comparable à une racine parmi de nombreuses autres.

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument est bien aligné. Vous êtes très consciencieux. Nous vous demandons de prendre plus de soin en veillant à ce que cet instrument ait les pieds protégés par ce que vous désignez par le complexe de vibration sonore ‘des chaussures’.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

[1] Original : ‘beingness’ (NdT) [2] Original : ‘beingness’ (NdT)

La Loi Une, Livre I, Séance 20

9 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Pour revenir un peu en arrière, qu’est-il advenu des entités de deuxième densité qui n’étaient pas moissonnables quand la troisième densité a commencé? Je présume que certaines n’ont pas réussi à entrer en troisième densité.

Ra: Je suis Ra. La deuxième densité est à même de répéter au cours de la troisième densité, une portion de son cycle.

Interlocuteur: Alors des entités de deuxième densité qui n’ont pas été moissonnées au début de cette période de 75.000 ans, certaines sont toujours sur cette planète. Est-ce que certaines de ces entités de deuxième densité ont été moissonnées pour la troisième densité au cours de ces derniers 75.000 ans?

Ra: Je suis Ra. Cela est de plus en plus vrai.

Interlocuteur: Donc de plus en plus d’entités de deuxième densité parviennent en troisième densité. Pouvez-vous me donner un exemple d’entité de deuxième densité arrivant en troisième densité dans le passé récent?

Ra: Je suis Ra. Peut-être que l’occurrence la plus commune de passage réussi de deuxième densité au cours d’un cycle de troisième densité est ce qu’on appelle l’animal domestique.

Pour l’animal qui est exposé aux influences individualisantes du lien entre animal et entité de troisième densité, cette individualisation provoque une importante montée dans le potentiel de l’entité de deuxième densité de sorte que lors de la cessation du complexe physique, le complexe mental/corps ne retourne pas dans la conscience indifférenciée de cette espèce, si vous voulez.

Interlocuteur: Alors pouvez-vous me donner un exemple d’entité en troisième densité, qui était juste auparavant une entité de deuxième densité? Quel type d’entité est-ce qu’elles deviennent ici?

Ra: Je suis Ra. En tant qu’entité de deuxième densité l’entité retourne comme étant de troisième densité pour le début de ce processus d’apprentissage; l’entité est équipée des formes les plus basses, si vous voulez appeler ainsi ces distorsions vibrationnelles, de conscience de troisième densité; c’est-à-dire équipée de conscience de soi.

Interlocuteur: Cela serait un humain sous notre forme alors, qui commencerait les compréhensions de troisième densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pour parler du changement rapide qui s’est produit dans le véhicule physique, de deuxième en troisième densité: cela s’est produit, avez-vous dit, en approximativement une génération et demie. La pilosité corporelle a été perdue et il y a eu des changements structurels.
Je suis conscient de la physique de Dewey B. Larson, qui affirme que tout est mouvement ou vibration.
Ai-je raison de supposer que la vibration de base qui compose le monde physique change, créant ainsi un ensemble différent de paramètres, dirais-je, dans cette courte période entre changements de densité, ce qui permet le nouveau type d’être? Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que la physique de Dewey Larson est correcte?

Ra: Je suis Ra. La physique du complexe vibrationnel sonore, Dewey, est un système correct jusqu’où il peut aller. Il y a des choses qui ne sont pas incluses dans ce système. Cependant, ceux qui viennent après cette entité particulière, en utilisant les concepts fondamentaux de vibration et l’étude des distorsions vibrationnelles, vont commencer à comprendre ce que vous connaissez comme la gravitation et ces choses que vous considérez comme des dimensions ‘n’. Ces choses sont nécessairement à inclure dans une, dirons-nous, théorie physique plus universelle.

Interlocuteur: Est-ce que cette entité, Dewey, a alors apporté cette matière pour une utilisation première en quatrième densité?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Hier nous avons parlé de la division qui se produit quand une entité choisit consciemment ou inconsciemment, la voie qui mène soit au service d’autrui, soit au service de soi. La question philosophique de savoir pourquoi une telle division existe même, a été soulevée.
J’avais l’impression que, comme en électricité, si nous n’avons pas de polarité en électricité, nous n’avons pas d’électricité, nous n’avons pas d’action. C’est pourquoi je présume qu’il en va de même pour la conscience. Si nous n’avons pas de polarité de conscience, nous n’avons pas non plus d’action ou d’expérience. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Vous pouvez utiliser le terme général ‘travail’.

Interlocuteur: Alors le concept du service de soi et du service d’autrui est obligatoire si nous voulons qu’il y ait un travail, que ce soit un travail dans la conscience ou un travail de nature mécanique dans le concept newtonien, dans le physique. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact, avec un addendum. La bobine, comme vous pouvez comprendre ce terme, est enroulée, est potentielle, est prête. La chose qui manque sans polarisation, c’est la charge.

Interlocuteur: Alors la charge est fournie pas la conscience individualisée. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. La charge est fournie par l’entité individualisée utilisant les déferlements et écoulements d’énergie par les choix du libre arbitre.

Interlocuteur: Merci. Dès que la troisième densité a débuté, il y a 75.000 ans et que nous avons eu des entités de troisième densité, quelle était la durée moyenne de vie en ce temps-là?

Ra: Je suis Ra. Au début de cette portion particulière de votre continuum espace/temps, la durée de vie moyenne était d’approximativement neuf cents de vos années.

Interlocuteur: Est-ce que la durée moyenne de vie s’est allongée ou raccourcie à mesure que nous nous avons progressé dans l’expérience de troisième densité?

Ra: Je suis Ra. Il y a une utilité particulière à la durée de vie dans cette densité, et étant donné le développement harmonieux des apprentissages/enseignements de cette densité, la durée de vie du complexe physique devait rester la même tout au long du cycle.

Cependant, pour le deuxième cycle majeur, votre sphère planétaire particulière avait développé des vibrations qui ont spectaculairement raccourci la durée de vie.

Interlocuteur: A supposer qu’un cycle majeur est de 25.000 ans, à la fin de ce cycle majeur quelle était la durée de vie?

Ra: Je suis Ra. La durée de vie à la fin du premier cycle que vous appelez majeur était d’approximativement sept cents de vos années.

Interlocuteur: Donc en 25.000 ans nous avons perdu deux cents années de durée de vie. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire la raison du raccourcissement de la durée de vie?

Ra: Je suis Ra. Les causes de ce raccourcissement sont toujours une vibration relationnelle ineuphonique ou inharmonieuse entre autres ‘soi’.

Pendant le premier cycle cela n’a pas été prononcé, vu la dispersion des peuples, mais il y a eu le complexe/la distorsion ressentant de plus en plus une séparation par rapport aux autres ‘soi’.

Interlocuteur: Je présume qu’au départ d’un de ces cycles il a pu y avoir soit une polarisation positive, ce qui se produit généralement sur les 25.000 années, soit une polarisation négative. Est-ce que la raison de la polarisation négative et du raccourcissement de la durée de vie est l’afflux d’entités venues de Mars qui étaient déjà polarisées négativement dans une certaine mesure?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. Il n’y a pas eu de forte polarisation négative suite à cet afflux.

Le raccourcissement de la durée de vie a été dû d’abord à une absence d’accumulation d’orientation positive.

Lorsqu’il n’y a pas de progrès, les conditions qui permettent le progrès se perdent peu à peu.

Ceci est une des difficultés quand on reste impolarisé. Les chances, dirons-nous, de progrès s’amenuisent constamment.

Interlocuteur: Comme je le comprends, au début de ce cycle de 75.000 ans nous avons eu alors un mélange d’entités —celles qui étaient passées de la deuxième densité sur Terre à la troisième densité, et ensuite un groupe d’entités transférées de la planète Mars pour continuer leur troisième densité ici. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Vous devez vous rappeler que ceux qui ont été transférés sur cette sphère-ci étaient au milieu de leur troisième densité, de sorte que cette troisième densité était une adaptation plutôt qu’un commencement.

Interlocuteur: Quel pourcentage d’entités, de celles qui étaient ici en troisième densité à cette époque, étaient-elles martiennes et quel pourcentage a été moissonné à partir de la deuxième densité terrestre?

Ra: Je suis Ra. Peut-être la moitié de la population de troisième densité était-elle des entités venues de la Planète Rouge, Mars, comme vous l’appelez. Approximativement un quart venait d’autres sources, d’autres sphères planétaires dont les entités avaient choisi cette sphère planétaire-ci pour le travail de troisième densité.

Interlocuteur: Quand elles se sont incarnées ici, est-ce que les trois types se sont mélangés en sociétés ou groupes ou bien étaient-elles séparées en groupes et sociétés?

Ra: Je suis Ra. Elles sont restées majoritairement non mélangées.

Interlocuteur: Alors est-ce que ce non-mélange a pu susciter une possibilité d’énergie guerrière entre groupes?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Est-ce que cela a contribué à réduire la durée de vie?

Ra: Je suis Ra. Cela a réduit la durée de vie, comme vous l’appelez.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire pourquoi neuf cents ans est la durée de vie optimale?

Ra: Je suis Ra. Le complexe mental/corps/esprit de troisième densité a un programme d’action catalytique peut-être cent fois plus intensif que dans n’importe quelle autre densité, dont il peut distiller distorsions et apprentissage/ enseignements. C’est ainsi que l’apprentissage/enseignement est des plus déroutants pour le complexe mental/corps/esprit qui est, dirons-nous, inondé d’un océan d’expériences.

Pendant les premières, dirons-nous, peut-être 150 à 200 de vos années ainsi que vous mesurez le temps, un complexe mental/corps/esprit passe par le processus de l’enfance spirituelle. Le mental et le corps ne sont pas assez dans une configuration disciplinée pour donner de la clarté aux influx spirituels. C’est ainsi que le reste de la durée de vie est donné, pour optimiser les compréhensions qui résultent de l’expérience elle-même.

Interlocuteur: Alors, à présent il semblerait que la durée de vie actuelle soit beaucoup trop courte pour ceux qui sont nouvellement exposés aux leçons de troisième densité. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Les entités qui ont, d’une certaine manière, appris/enseigné à elles-mêmes les distorsions appropriées pour une croissance rapide peuvent à présent travailler dans les limites d’une durée de vie plus courte.

Cependant, la plus grande prépondérance de vos entités se trouvent dans ce que vous pouvez considérer comme une enfance perpétuelle.

Interlocuteur: Pour en revenir à la première période de 25.000 ans, ou cycle majeur, quel type d’aide a-t-il été donné par la Confédération aux entités qui étaient dans cette période de 25.000 ans de façon à ce qu’elles aient l’opportunité de croître?

Ra: Je suis Ra. Les membres de la Confédération qui habitent dans le plan intérieur d’existence dans le complexe planétaire d’entités vibratoires, ont travaillé avec ces entités.

Il y a eu aussi l’aide d’un membre de la Confédération qui a travaillé avec ceux de Mars lors de la transition.

En majeure partie, la participation a été limitée, vu qu’il était approprié de permettre le tour complet des fonctionnements du mécanisme de confusion afin que les entités planétaires puissent développer ce qu’elles souhaitaient dans, dirons-nous, la liberté à l’intérieur de leur propre pensée.

Souvent, un cycle planétaire de troisième densité va se mettre en place de manière telle qu’il n’y a pas besoin d’une, dirons-nous, aide extérieure ou d’autrui sous la forme d’informations. Ce sont plutôt les entités elles-mêmes qui sont à même de travailler à atteindre les polarisations et objectifs appropriés d’apprentissage/enseignements de troisième densité.

Interlocuteur: Je suppose que si un maximum d’efficacité avait été obtenu sur cette période de 25.000 ans, les entités se seraient polarisées soit vers le service de soi, soit vers le service d’autrui, l’un ou l’autre. Cela les aurait rendues moissonnables à la fin de la période de 25.000 années, auquel cas elles auraient dû se rendre sur une autre planète parce que celle-ci allait être de troisième densité pendant encore 50.000 années supplémentaires. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Nous allons démêler votre supposition qui est complexe et correcte en partie.

Le désir originel est que les entités cherchent à devenir et deviennent une.

Si des entités peuvent réaliser cela en un moment, elles peuvent aller de l’avant en un moment et ainsi, si cela se produit au cours d’un cycle majeur; en effet la planète de troisième densité est vidée à la fin de ce cycle.

C’est cependant vers la moitié ou le milieu, dirons-nous, des développements de troisième densité partout dans l’univers infini qu’il peut y avoir une petite moisson après le premier cycle; le restant s’étant significativement polarisé, le deuxième cycle ayant une moisson beaucoup plus grande; le restant étant encore plus significativement polarisé, le troisième cycle étant au point culminant du processus, et la moisson étant achevée.

Interlocuteur: Est-ce que la Confédération surveillait et s’attendait à voir une moisson à la fin de la période de 25.000 années au cours de laquelle un pourcentage serait moissonnable pour la quatrième densité positive et un pourcentage moissonnable pour la quatrième densité négative?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Vous pouvez voir notre rôle dans le premier cycle majeur comme celui du jardinier qui, sachant quelle est la saison, se satisfait d’attendre le printemps. Si le printemps n’arrive pas, les semences ne germent pas; c’est alors que le jardinier doit travailler dans le jardin.

Interlocuteur: Dois-je comprendre, dès lors, qu’il n’y a eu moisson ni d’entités positives, ni d’entités négatives, à la fin de ces 25.000 années?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Ceux de ce vous vous appelez le groupe d’Orion n’ont fait aucune tentative pour offrir des informations à ceux de troisième densité au cours de ce cycle.

Mais les informations ne sont pas tombées dans les oreilles d’aucun de ceux qui étaient concernés par la poursuite de cette voie de polarité.

Interlocuteur: Quelle technique le groupe d’Orion a-t-il adoptée pour donner ces informations?

Ra: Je suis Ra. La technique utilisée a été de deux sortes: un, le transfert de pensée ou ce que vous pouvez appeler ‘télépathie’, deux l’arrangement de certaines pierres afin de suggérer de fortes influences de puissance, cela étant les statues et formations rocheuses dans vos zones du Pacifique, ainsi que vous les appelez, et dans une certaines mesure dans vos régions d’Amérique Centrale, ainsi que vous les comprenez maintenant.

Interlocuteur: Vous parlez en partie des têtes de pierre de l’Île de Pâques ?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Comment est-ce que ces têtes de pierre pourraient pousser les gens à prendre la voie du service de soi?

Ra: Je suis Ra. Figurez-vous, si vous voulez, les entités vivant de manière telle que les complexes mental/corps/esprit soient à ce qui paraît être la merci de forces qu’elles sont incapables de contrôler.

Etant donné une entité comme une statue ou une formation rocheuse, chargée de rien d’autre que de la puissance, il est possible au libre arbitre de ceux qui regardent cette structure particulière ou formation de lui attribuer des pouvoirs, du pouvoir sur les choses qui ne peuvent pas être contrôlées.

Cela a alors un potentiel de distorsion accrue vers du pouvoir sur autrui.

Interlocuteur: Comment ont été construites ces têtes de pierre?

Ra: Je suis Ra. Elles ont été construites par la pensée après un balayage du mental profond, du tronc de l’arbre du mental, en regardant les images les plus susceptibles de provoquer l’expérience de la terreur respectueuse chez celui qui les voit.

Interlocuteur: Est-ce que les entités d’Orion ont fait cela elles-mêmes? Est-ce qu’elles ont fait cela dans le physique? Est-ce qu’elles ont atterri, ou bien l’ont-elles fait à partir de plans mentaux?

Ra: Je suis Ra. Presque toutes ces structures et formations ont été construites à distance par la pensée. Très peu d’entre elles ont été créées ultérieurement en imitation des constructions originales, par des entités de votre plan/densité terrestre.

Interlocuteur: A partir de quelle densité l’entité d’Orion a-t-elle construit ces têtes?

Ra: Je suis Ra. La quatrième densité, la densité de l’amour ou de la compréhension, a été la densité de l’entité particulière qui a offert cette possibilité à ceux de votre premier cycle majeur.

Interlocuteur: Vous utilisez la même nomenclature pour la quatrième densité négative que pour la quatrième densité positive. Toutes deux sont appelées dimension d’amour ou de compréhension. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. L’amour et la compréhension, que ce soit de soi-même ou du soi envers un autre ‘soi’, sont un.

Interlocuteur: Quelle a été la date approximative de construction de ces têtes?

Ra: Je suis Ra. C’était approximativement il y a 60.000 de vos années dans l’espace/temps passé de votre continuum.

Interlocuteur: Quelles structures ont été construites en Amérique du Sud?

Ra: Je suis Ra. Dans ce lieu ont été façonnées certaines statues caractéristiques, certaines formations de ce que vous appelez rocs, et certaines formations impliquant des rocs et de la terre.

Interlocuteur: Est-ce que les lignes de Nazca y sont incluses?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Puisqu’elles ne peuvent être aperçues que d’une certaine altitude, quel était leur avantage?

Ra: Je suis Ra. Ces formations étaient avantageuses parce que chargées d’énergie de puissance.

Interlocuteur: Je suis quelque peu désemparé. Ces lignes de Nazca sont à peine compréhensibles pour une entité marchant à la surface. Elle ne peut rien voir si ce n’est une interruption de la surface. Cependant, quand on est à haute altitude on peut voir les dessins. Comment cela a-t-il pu bénéficier aux entités marchant à la surface?

Ra: Je suis Ra. Au retrait de la quantité de temps/espace qui est maintenant votre présent, il est difficile de percevoir qu’au temps/espace d’il y a 60.000 ans la terre a été formée de manière à être visiblement disposée en puissants dessins structuraux depuis le point de vue de collines distantes.

Interlocuteur: Autrement dit, en ce temps-là il y avait des collines qui surplombaient ces lignes?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance.

L’entière planéité, comme vous voyez cette région à présent, était construite en collines en de nombreux endroits. Le continuum temps/espace s’est poursuivi avec du vent et des conditions climatiques, comme vous diriez, pour éroder en grande partie à la fois les plutôt formidables structures de terre dessinées à cette époque et la nature de la campagne environnante.

Interlocuteur: Je pense que je comprends alors que ces lignes ne sont que de faibles traces de ce qui a été utilisé là.

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Merci. Nous avons besoin de savoir si oui ou non il est possible de poursuivre avec une autre séance aujourd’hui et s’il y a quelque chose à faire pour augmenter le confort de l’instrument.

Ra: Je suis Ra. C’est possible. Nous vous demandons d’observer soigneusement l’alignement de l’instrument. Pour le reste, vous êtes consciencieux.

Y a-t-il aucune brève demande avant que nous clôturions?

Interlocuteur:J’ai l’intention, au cours de la prochaine séance, de me concentrer sur le développement d’entités positivement orientées au cours des premiers 25.000 ans. Je sais que vous ne pouvez pas donner de suggestions. Pouvez-vous me donner un commentaire sur tout cela?

Ra: Je suis Ra. Les choix sont vôtres, selon votre discernement.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Adonai.

La Loi Une, Livre I, Séance 21

10 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: J’ai quelques questions que je ne veux pas oublier de poser, je vais donc les poser en premier.
La première question est: Est-ce que le contenu futur de ce livre serait affecté d’une manière quelconque si l’instrument lit le matériau que nous avons déjà obtenu?

Ra: Je suis Ra. Les futures, ainsi que vous mesurez le temps/espace, communications que nous offrons par l’intermédiaire de cet instrument n’ont pas de lien avec le complexe mental de l’instrument.

Cela est dû à deux choses: un, la fidélité de l’instrument dans le dévouement de sa volonté au service du Créateur infini; deuxièmement, la distorsion/compréhension de notre complexe mémoriel social que le moyen le plus efficace pour communiquer des matériaux avec aussi peu de déformation que possible, étant donné la nécessité de l’utilisation de complexes vibratoires sonores, est de retirer le complexe mental conscient du complexe esprit/mental/corps afin que nous puissions communiquer sans référence à une quelconque orientation de l’instrument.

Interlocuteur: Utilisez-vous le vocabulaire de l’instrument, ou bien votre propre vocabulaire pour communiquer avec nous?

Ra: Je suis Ra. Nous utilisons le vocabulaire du langage qui vous est familier. Ce n’est pas le vocabulaire de l’instrument. Cependant, ce complexe particulier de mental/corps/esprit retient l’usage d’un nombre suffisamment élevé de complexes vibratoires sonores pour que la distinction soit souvent sans importance.

Interlocuteur: Donc, au début de ce cycle de 75.000 ans nous savons que la quarantaine était complètement établie. Je présume alors que les Gardiens s’étaient aperçus des transgressions de libre arbitre qui se produiraient s’ils ne la mettaient pas en place à ce moment, et qu’ils l’ont fait pour cela. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est partiellement inexact. L’inexactitude est comme suit: les entités dont l’expérience de troisième densité sur votre Planète Rouge s’est terminée prématurément ont été aidée génétiquement pendant qu’elles étaient transférées en cette troisième densité-ci.

Ceci, quoique fait dans un désir d’aider, a été vu comme une transgression du libre arbitre.

La légère quarantaine rassemblant les Gardiens ou jardiniers, comme vous pourriez les appeler, qui devait prendre effet, a été intensifiée.

Interlocuteur: Lorsque le cycle de 75.000 années a débuté, la durée de vie était d’approximativement neuf cents années en moyenne. Quel a été le processus et le mécanisme de planification, dirai-je, de réincarnation à cette époque, et comment le temps entre incarnations en troisième densité physique s’est-il appliqué à la croissance du complexe mental/corps/esprit?

Ra: Je suis Ra. Cette demande est plus complexe que la plupart. Nous allons commencer.

Le schéma d’incarnation du complexe mental/corps/esprit de troisième densité débutant commence dans les ténèbres, car vous pouvez penser ou considérer votre densité comme une densité de sommeil et d’oubli.

C’est l’unique plan où il y a oubli. Il est nécessaire à l’entité de troisième densité d’oublier afin que les mécanismes de confusion ou libre arbitre puissent fonctionner dans le complexe de conscience nouvellement individué.

Ainsi, l’entité débutante est une entité de toute innocence orientée vers un comportement animal, utilisant les autres ‘soi’ seulement comme des extensions du soi pour la préservation du ‘tout soi’.

L’entité prend lentement conscience qu’elle a des besoins, dirons-nous, qui ne sont pas animaux; c’est-à-dire qui sont inutiles à la survie. Ces besoins comprennent : le besoin de compagnons, le besoin de rire, le besoin de beauté, le besoin de connaître l’univers autour d’elle. Voilà les besoins du début.

A mesure que les incarnations commencent à s’accumuler, d’autres besoins sont découverts: le besoin de faire des échanges, le besoin d’aimer, le besoin d’élever les comportements animaux vers une perspective plus universelle.

Au cours de la première portion des cycles de troisième densité, les incarnations sont automatiques et se produisent très rapidement après la cessation du complexe énergétique du véhicule physique.

Il est peu nécessaire de revoir ou guérir les expériences de l’incarnation. A mesure que ce que vous appelleriez les centres énergétiques deviennent plus actifs, le contenu de l’expérience au cours de l’incarnation s’implique de plus en plus dans les leçons de l’amour.

Dès lors le temps, ainsi que vous pouvez le comprendre, entre les incarnations est allongé afin de porter une attention particulière à l’examen et à la guérison d’expériences de l’incarnation précédente.

A un certain point en troisième densité le centre énergétique du rayon vert s’active, et à ce moment l’incarnation cesse d’être automatique.

Interlocuteur: Quand l’incarnation cesse d’être automatique je suppose que l’entité peut décider quand elle a besoin de s’incarner pour le bénéfice de son propre apprentissage. Est-ce qu’elle sélectionne aussi ses parents?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: En ce point de notre cycle, proche de la fin, quel pourcentage des entités qui se réincarnent font leurs propres choix?

Ra: Je suis Ra. Le pourcentage approximatif est de cinquante-quatre pourcent.

Interlocuteur: Merci. Pendant ce premier cycle de 25.000 ans, y a-t-il eu des développements industriels? Des machines mises à la disposition des gens?

Ra: Je suis Ra. Si on utilise le terme ‘machine’ dans le sens que vous lui donnez, la réponse est non. Cependant, il y a eu, dirons-nous, divers instruments en bois et en roc, qui ont été utilisés pour obtenir de la nourriture et pour usage lors d’agressions.

Interlocuteur: A la fin du cycle de 25.000 ans, est-ce qu’un quelconque changement physique est survenu rapidement, comme celui qui se produit à la fin d’un cycle de 75.000 ans, ou bien est-ce qu’il s’agit seulement d’un indice temporel indiquant que le temps de la moisson est arrivée?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a pas eu de changement à l’exception de celui qui, selon l’énergie intelligente, ou ce que vous appelleriez évolution physique, a ajusté les complexes physiques à leur environnement, ceci étant la couleur de la peau due à la région de la sphère dans laquelle vivaient les entités, la croissance graduelle des peuples due à une meilleure alimentation.

Interlocuteur: Alors, à la fin de la période de 25.000 ans je suppose que les Gardiens ont découvert qu’il n’y aurait pas de moisson: ni d’entités positivement orientées, ni d’entités négativement orientées. Dites-moi ce qui s’est passé. Quelle mesure a été prise.

Ra: Je suis Ra. Aucune mesure n’a été prise, sauf de rester conscients de la possibilité d’un appel à l’aide ou à la compréhension parmi les entités de cette densité.

La Confédération se préoccupe de la préservation des conditions permettant l’apprentissage. Ceci, en majeure partie, tourne autour de la distorsion primale du libre arbitre.

Interlocuteur: Alors les jardiniers de la Confédération n’ont rien fait jusqu’à ce que certaines plantes de leur jardin ne les appellent à l’aide. C’est ça?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Quand est-ce que le premier appel a eu lieu et comment a-t-il eu lieu?

Ra: Je suis Ra. Le premier appel a eu lieu il y a approximativement 46.000 de vos années. Cet appel provenait de ceux de Maldek.

Ces entités étaient conscientes de leur besoin de rectifier les conséquences de leurs actes et se trouvaient dans une certaine confusion dans leur état d’incarnation par rapport aux circonstances de leur incarnation; les inconscients ayant pris conscience; les conscients étant très désemparés. Cela a provoqué un appel.

La Confédération a envoyé amour et lumière à ces entités.

Interlocuteur: Comment la Confédération a-t-elle envoyé cet amour et cette lumière? Qu’a-t-elle fait?

Ra: Je suis Ra. Il se trouve dans la Confédération des entités planétaires qui de leur sphère planétaire ne font rien d’autre que d’envoyer de l’amour et de la lumière en purs ruissellements à ceux qui appellent. Ceci n’est pas sous la forme d’une pensée conceptuelle mais de l’amour pur et indifférencié.

Interlocuteur: Est-ce que la première distorsion de la Loi Une exigeait alors qu’un temps égal, dirais-je, soit accordé au groupe orienté vers le service de soi?

Ra: Je suis Ra. Dans ce cas, cela n’a pas été nécessaire pendant un certain temps comme vous le mesurez, étant donné l’orientation des entités.

Interlocuteur: Quelle était leur orientation?

Ra: Je suis Ra. L’orientation de ces entités était telle que l’aide de la Confédération n’a pas été perçue.

Interlocuteur: Puisqu’elle n’a pas été perçue, il n’a pas été nécessaire de l’équilibrer. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Ce qu’il faut nécessairement équilibrer c’est l’opportunité.

Quand il y a ignorance, il n’y a pas d’opportunité.

Quand il existe un potentiel, alors chaque opportunité doit être équilibrée, cet équilibrage n’étant pas causé seulement par les orientations positive et négative de ceux qui offrent de l’aide, mais aussi par l’orientation de ceux qui demandent de l’aide.

Interlocuteur: Merci beaucoup. Veuillez m’excuser d’être aussi stupide dans la formulation de mes questions, mais ceci a bien éclairé ma compréhension.
Alors pendant le deuxième cycle majeur de 25.000 ans y a-t-il eu développement d’une quelconque grande civilisation?

Ra: Je suis Ra. Dans le sens de grandeur de technologies, il n’y a pas eu de grandes sociétés pendant ce cycle.

Il y a eu certains progrès parmi ceux de Deneb qui avaient choisi de s’incarner en tant que corps dans ce que vous appelleriez la Chine.

Il y a eu des démarches adéquatement positives pour activer le complexe énergétique du rayon vert dans de nombreuses parties de votre sphère planétaire, y compris aux Amériques, sur le continent que vous appelez Afrique, sur l’île que vous appelez Australie, et ce que vous appelez l’Inde, ainsi que parmi divers peuples éparpillés.

Aucun de ceux-là n’est devenu ce que vous appelleriez grand, comme vous est connue la grandeur de la Lémurie ou de l’Atlantide, à cause de la formation de forts complexes sociaux et, dans le cas de l’Atlantide, de très grandes compréhensions technologiques.

Cependant, dans la zone sud-américaine de votre sphère planétaire telle que vous la connaissez, s’est développée une grande distorsion vibratoire vers l’amour. Ces entités étaient moissonnables à la fin du deuxième cycle majeur, sans avoir jamais formé de complexes sociaux ou technologiques forts.

Ceci sera la dernière question qui clôturera la séance. Y a-t-il une demande à laquelle nous pouvons répondre rapidement avant de clore, étant donné que cet instrument est quelque peu épuisé?

Interlocuteur: Je voudrais seulement demander de m’excuser pour la confusion de ma part, qui m’a fait aller à ces deuxièmes 25.000 ans.
Je voudrais demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument. Nous voudrions avoir une deuxième séance aujourd’hui.

Ra: Je suis Ra. Vous pouvez peut-être observer un léger désalignement entre livre, bougie et perpendicularité de l’encensoir. Ceci n’est pas important, mais comme nous l’avons dit, les effets cumulatifs sur cet instrument ne sont pas bons. Vous êtes consciencieux. C’est bien d’avoir une deuxième séance étant donné l’exercice et la manipulation appropriés du complexe physique de cet instrument.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

http://www.llresearch.org/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Articles Phares