RA MATERIAL, la loi Une

RA MATERIAL – part 3 – Sur ceux de la 4ème Densité …

Au seuil de cette année 2012, j’ai pris l’initiative de présenter ici : « Le RA MATERIAL« , comme une petite révision avant le grand saut …
Le RA MATERIAL a connu un grand succés dans les années 80. Ces données ont elles-même été fortement influencé par la fondation ARE de Edgar Cayce ou Schwaller de Lubicz.

Le message du RA MATERIAL s’accorde avec le compteur du calendrier Maya. Nous sortons enfin du dualisme, et s’ébauche une nouvelle ouverture de conscience.

Les dimensions 4D-5D-6D…et certainement 7D à un niveau ultime, expérimentent encore certaines polarités…, moindre, mais polarités quand même… ! Donc dualisme et complémentarité … sont encore là pour un moment ! A nous de comprendre et d’apprendre enfin L’ALLIANCE, base de la LOI de Un.Je suis épatée, car à la lecture du RA MATERIAL, je constate d’énormes similitudes avec les communications des Hathor …. Miléna

Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 9

27 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière de notre Créateur infini. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Les exercices de guérison que vous nous avez donnés sont d’une nature telle qu’il vaut mieux se concentrer sur un exercice particulier à un moment donné. Je voudrais demander sur quel exercice je devrais me concentrer ce soir.

Ra: Je suis Ra. Une fois encore, diriger votre jugement est une intrusion dans votre distorsion de continuum espace/temps appelé l’avenir.

Parler du passé ou du présent dans les limites de notre distorsion/jugement est acceptable. Guider plutôt qu’enseigner/apprendre n’est pas acceptable pour notre distorsion par rapport à l’enseignement/apprentissage.

En place de cela, nous pouvons suggérer un procédé par lequel chacun choisit le premier des exercices donnés dans l’ordre où nous les avons donnés, et que vous, selon votre discernement, ressentez comme non apprécié pleinement par votre complexe mental/corps/esprit.

Cela est le choix approprié, en construisant à partir des fondations, et en s’assurant que le sol convient à la construction. Nous avons évalué pour vous l’intensité de cet effort en termes d’énergie dépensée. Vous prendrez cela dans votre mental et serez patients, car nous n’avons pas donné un programme court ni facile d’apprentissage/enseignement de la prise de conscience.

Interlocuteur: La manière dont je comprends le processus d’évolution est que notre population planétaire a un certain laps de temps pour progresser. Celui-ci est en général divisé en trois cycles de 25.000 ans. Au bout des 75.000 ans, la planète elle-même progresse. Qu’est-ce qui a provoqué l’occurrence de cette situation avec la précision des années dans chacun des cycles?

Ra: Je suis Ra. Visualisez, si vous voulez, l’énergie particulière—s’écoulant vers l’extérieur, se coagulant vers l’intérieur—qui a formé le petit monde de la création gouverné par votre Conseil de Saturne. Continuez à voir le rythme de ce processus.

Le flux vivant crée un rythme qui est aussi inévitable que celui de vos horloges.

Chacune de vos entités planétaires a entamé le premier cycle quand le nexus d’énergies a été à même, dans cet environnement, de supporter de telles expériences de mental/corps.

Dès lors, chacune de vos entités planétaires se trouve, pourriez-vous dire, dans une grille de cycle différente.

Le chronométrage de ces cycles est une mesure égale à une portion d’énergie intelligente. Cette énergie intelligente offre un genre d’horloge.

Les cycles se déroulent aussi précisément qu’une horloge sonnant vos heures. Ainsi, le passage de l’énergie intelligente vers l’infini intelligent s’ouvre, indépendamment des circonstances, à l’heure sonnante.

Interlocuteur: Les entités originelles, premières sur cette planète—quelle était leur origine? Où se trouvaient-elles avant d’être sur cette planète?

Ra: Je suis Ra. Les premières entités sur cette planète étaient l’eau, le feu, l’air et la terre.

Interlocuteur: D’où les gens qui sont comme nous, qui étaient les premiers ici, d’où venaient-ils? D’où ont-ils évolué?

Ra: Je suis Ra. Vous parlez de l’expérience de troisième densité. Les premiers de ceux qui sont venus ici ont été apportés d’une autre planète de votre système solaire, nommée par vous la planète rouge, Mars.

L’environnement de cette planète était devenu inhospitalier pour des êtres de troisième densité. Les premières entités, dès lors, étaient de cette race, comme vous pourriez l’appeler, manipulée quelque peu par ceux qui étaient les gardiens à cette époque.

Interlocuteur: Quelle race était-ce donc, et comment sont-ils venus de Mars à ici?

Ra: Je suis Ra. Cette race est une combinaison des complexes mental/corps/esprit de ceux de ce que vous avez appelé la planète rouge, et d’une série bien précise d’ajustements génétiques exécutés par les gardiens de ce temps-là.

Ces entités sont arrivées, ou ont été préservées, pour l’expérience sur votre sphère, par un type de naissance ne faisant pas appel à la reproduction mais consistant à préparer du matériel génétique en vue de l’incarnation de complexes mental/corps/esprit de ces entités de la planète rouge.

Interlocuteur: Je conclus de ce que vous venez de dire que les gardiens ont transféré la race ici après que cette race soit morte au physique tel que nous le connaissons sur Mars. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Les gardiens ont manifestement agi dans la perspective de la Loi Une en faisant cela. Pouvez-vous expliquer l’application de la Loi une dans ce processus?

Ra: Je suis Ra. La Loi Une a été nommée par ces gardiens comme apportant la sagesse des gardiens en contact avec les entités de la planète rouge, mêlant ainsi le complexe mémoriel social de la race gardienne et celui de la race de la planète rouge. Cela a impliqué, cependant, de plus en plus de distorsions dans l’application de la Loi Une du point de vue d’autres gardiens, et c’est à partir de cette action de début que la quarantaine de cette planète a été instaurée, car il a été ressenti que le libre arbitre de ceux de la planète rouge avait été amputé.

Interlocuteur: Est-ce que les entités de la planète rouge suivaient la Loi Une avant de quitter la planète rouge?

Ra: Je suis Ra. Les entités de la planète rouge tentaient d’apprendre les Lois d’Amour qui forment l’une des distorsions primales de la Loi Une. Cependant, le penchant de ces gens pour des actes belliqueux a provoqué tant de difficultés dans l’environnement atmosphérique de leur planète qu’elle est devenue inhospitalière pour l’expérience de troisième densité avant la fin de son cycle.

Dès lors, les entités de la planète rouge n’ont pas été moissonnées et ont poursuivi dans votre illusion leurs efforts pour apprendre la Loi d’Amour.

Interlocuteur: Il y a combien d’années que ce transfert s’est opéré de la planète rouge vers la Terre?

Ra: Je suis Ra. Selon votre temps, ce transfert a eu lieu il y a approximativement 75.000 ans.

Interlocuteur: Il y a 75.000 ans?

Ra: Je suis Ra. Ceci est approximativement exact.

Interlocuteur: Est-ce qu’il y avait des entités de la forme que j’ai moi à présent:—deux bras, deux jambes—sur cette planète-ci avant que le transfert ait lieu?

Ra: Je suis Ra. Il y a eu des visiteurs sur votre sphère à plusieurs reprises au cours des quatre derniers millions de vos années, approximativement parlant. Ces visiteurs n’affectent pas le cycle de la sphère planétaire. Son environnement n’était pas de troisième densité avant l’époque mentionnée précédemment.

Interlocuteur: Ensuite il y a eu ici des entités de deuxième densité avant les dernières 75.000 années. De quel type étaient ces entités?

Ra: Je suis Ra. La deuxième densité est la densité de la vie végétale supérieure et de la vie animale qui existe sans pulsion vers le haut, vers l’infini.

Ces êtres de deuxième densité sont d’une octave de conscience, tout comme vous trouvez diverses orientations de conscience parmi les entités de votre vibration.

Interlocuteur: Est-ce que certaines de ces entités avaient des formes comme les nôtres—deux bras, deux jambes, une tête, et marchant debout sur deux pieds?

Ra: Je suis Ra. Les deux niveaux les plus élevés des niveaux sub-vibratoires des êtres de deuxième densité, avaient une configuration de bipèdes, comme vous l’avez mentionné. Cependant, le mouvement de redressement dont vous faites l’expérience n’avait pas été effectué totalement chez ces êtres qui avaient tendance à se pencher vers l’avant, et qui quittaient à peine une position de quadrupède.

Interlocuteur: D’où provenaient ces êtres? Etaient-ils un produit de l’évolution telle qu’elle est comprise par nos hommes de science? Ont-ils évolué à partir du matériau originel de la terre dont vous avez parlé?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que ces êtres évoluent ensuite de la deuxième densité vers la troisième?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact, bien qu’il ne puisse être donné de garantie quant au nombre de cycles qu’il faudra à une entité pour apprendre les leçons de prise de conscience de soi, qui sont les pré-requis à la transition vers la troisième densité.

Interlocuteur: Est-ce qu’il y a une race particulière de gens, sur notre planète à présent, qui se sont incarnés ici à partir de la deuxième densité?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a pas de complexes de conscience de deuxième densité sur votre sphère actuellement. Cependant, il y a deux races qui utilisent la forme de deuxième densité.

L’une est celle des entités de la sphère planétaire que vous appelez Maldek. Ces entités font fonctionner leurs complexes de compréhension au travers d’une série de ce que vous appelleriez des restitutions karmiques. Ils vivent à l’intérieur de vos passages souterrains les plus profonds, et sont connus de vous comme les “Bigfoot”.

L’autre race est celle à qui a été offert un abri dans cette densité par des gardiens qui souhaitent donner aux complexes mental/corps/esprit de ceux qui sont de cette densité, à cette époque-ci, des véhicules physiques adéquatement conçus, comme vous appelleriez ces complexes chimiques, dans l’éventualité où il y aurait ce que vous appelez une guerre nucléaire.

Interlocuteur: Je n’ai pas compris en quoi ces véhicules ou êtres étaient appropriés dans l’éventualité d’une guerre nucléaire.

Ra: Je suis Ra. Ce sont des êtres qui existent comme des êtres de deuxième densité doués d’instinct, qui sont tenus en réserve pour former ce que vous pourriez appeler un réservoir de gènes au cas où il y aurait besoin de ces complexes corps.

Ces complexes corps ont une grande capacité de résistance aux rigueurs de la radiation, ce que les complexes corps que vous habitez actuellement n’ont pas.

Interlocuteur: Où sont situés ces complexes corps?

Ra: Je suis Ra. Ces complexes corps de la deuxième race vivent dans des forêts profondes inhabitées. Il y en a beaucoup, en divers endroits de la surface de votre planète.

Interlocuteur: Est-ce que ce sont des créatures du type Bigfoot?

Ra: Je suis Ra. C’est exact, encore que nous ne les appellerions pas Bigfoot, car ils sont éparpillés et très capables d’échapper à la détection. La première race est moins à même de prendre conscience de la proximité d’autres complexes mental/corps/esprit, mais ces êtres-là sont très capables de s’enfuir, grâce à leur compréhension technologique d’avant leurs incarnations ici. Ces entités aux yeux brillants sont les plus familières à vos peuples.

Interlocuteur: Alors il y a deux types différents de Bigfoot. Correct?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la question finale.

Il y a trois types de Bigfoot, Si vous acceptez ce complexe vibratoire sonore utilisé pour trois races différentes de complexes mental/corps/esprit. Nous avons décrit les deux premières.

La troisième est une forme pensée.

Interlocuteur: Je voudrais demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument.

Ra: Je suis Ra. Cet instrument va requérir un certain ajustement des parties sensibles de son complexe corps. Les distorsions sont dues au blocage du centre d’énergie que vous nommez la pinéale.

Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez dès lors, réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur unique. Adonai.

La Loi Une, Livre I, Séance 10

27 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Je pense que cela clarifierait les choses pour nous si nous revenions au moment juste avant le transfert des âmes depuis Maldek pour voir comment la Loi Une a opéré par rapport à ce transfert et pourquoi ce transfert était nécessaire. Qu’est-il arrivé au peuple de Maldek, qui leur a fait perdre leur planète? Quand cet événement s’est-il produit?

Ra: Je suis Ra. Les peuples de Maldek avaient une civilisation relativement semblable à celle du complexe sociétal que vous connaissez sous le nom d’Atlantide, en ce sens qu’ils avaient acquis beaucoup d’informations technologiques et les ont utilisées sans aucun souci de la préservation de leur sphère, suivant en cela, dans une grande mesure, le complexe de pensées, idées et actions que vous pouvez associer à la polarité négative ou le service de soi.

Ceci a cependant été en grande partie exprimé dans une structure de sincère croyance/pensée qui a semblé, à la perception des complexes mental/corps de cette sphère, être positive et au service d’autrui. Les dévastations qui ont ravagé leur biosphère et provoqué sa désintégration ont eu pour origine ce que vous appelez une guerre.

L’escalade s’est poursuivie jusqu’aux extrêmes limites des technologies que ce complexe social avait à sa disposition dans le présent d’espace/temps de l’époque d’alors. La période s’est située il y a approximativement 705.000 de vos années. Les cycles avaient débuté bien, bien plus tôt sur cette sphère, étant donné sa relative capacité à abriter des formes de vie de première dimension en un point antérieur du continuum espace/temps de votre système solaire.

Ces entités ont été tellement traumatisées par cette occurrence que ce complexe social s’est trouvé dans ce que vous pourriez appeler un noeud ou situation inextricable d’effroi. Il y a eu un certain laps de votre temps. Personne n’a pu les atteindre. Aucun être n’a pu les aider.

Il y a environ 600.000 de vos années, les membres alors existants de la Confédération out pu déployer un complexe mémoriel social et dénouer le noeud d’effroi. Les entités ont alors été capables de se rappeler qu’elles étaient conscientes. Cette prise de conscience les a amenées au point que vous appelleriez les plans du bas astral, où elles ont pu être soignées jusqu’à ce que chaque complexe mental/corps/esprit puisse enfin être guéri de ce traumatisme dans une mesure telle que chaque entité soit à même d’examiner les distorsions dont elle avait fait l’expérience dans le précédent complexe de vie/illusion.

Après cette expérience d’apprentissage/enseignement, la décision du groupe a été de placer sur lui-même ce que vous pourriez nommer un allègement karmique. Dans ce but, ce groupe s’est incarné dans votre sphère planétaire, dans ce qui n’était pas des formes humaines acceptables. C’est cela dont ils ont fait l’expérience, jusqu’à ce que les distorsions de destruction soient remplacées par des distorsions vers le désir d’une vision moins déformée du service d’autrui.

Comme c’était la décision consciente de la grande majorité de ces êtres de l’expérience Maldek, la transition vers cette planète-ci s’est opérée il y a environ 500.000 de vos années, et c’est le type de complexe corps disponible à cette époque qui a été utilisé.

Interlocuteur: Est-ce que le complexe corps disponible à l’époque à laquelle nous faisons référence était un corps de singe?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que certaines des entités de Maldek se sont transformées depuis lors? Est-ce qu’elles sont toujours de deuxième densité, ou bien certaines d’entre elles sont-elles de troisième densité?

Ra: Je suis Ra. La conscience de ces entités a toujours été de troisième densité. Le mécanisme d’allègement a fonctionné par le placement de cette conscience dans des complexes chimiques physiques de deuxième dimension incapables d’être suffisamment adroits ou manuels pour le fonctionnement des distorsions de troisième densité du complexe mental.

Interlocuteur: Est-ce que certaines de ces entités ont progressé à présent, ont-elles monté de cycle et opéré la transition depuis des corps de deuxième densité jusqu’à des corps de troisième densité?

Ra: Je suis Ra. Un grand nombre de ces entités ont pu se défaire de l’accumulation de ce que vous appelez karma, devenant ainsi à même d’accepter un cycle de troisième densité à l’intérieur d’un corps de troisième densité. La plupart de ces êtres qui ont réussi se sont incarnés ailleurs dans la création pour le cycle suivant en troisième densité. Alors que cette planète atteignait la troisième densité, quelques unes de ces entités sont devenues capables de se joindre à la vibration de cette sphère en forme de troisième densité. Il en reste quelques unes qui n’ont pas encore expérimenté l’allègement—par une coordination mental/corps/esprit des distorsions—de la mesure qu’elles avaient prise précédemment. C’est pourquoi elles restent.

Interlocuteur: Ce sont les Bigfoot dont vous avez parlé?

Ra: Je suis Ra. C’est un type de Bigfoot.

Interlocuteur: Alors notre race humaine est constituée de quelques uns qui sont à l’origine venus de Maldek, et d’un bon nombre qui sont venus de Mars. Y a-t-il ici des entités d’autres lieux?

Ra: Je suis Ra. Il y a des entités qui font l’expérience de votre continuum temps/espace, qui sont originaires de très, très nombreux endroits, comme vous les appelleriez, de la création, parce que quand il y a un changement de cycle ceux qui doivent répéter l’expérience trouvent alors une sphère planétaire appropriée à cette répétition.

Il est quelque peu inhabituel qu’un complexe planétaire mental/corps/esprit contienne des entités de très, très nombreux endroits, mais cela explique beaucoup car, voyez-vous, vous faites l’expérience de troisième dimension avec un grand nombre de ceux qui doivent répéter le cycle. Cette orientation a dès lors été difficile à unifier, même avec l’aide d’un grand nombre de vos enseignants/étudiants.

Interlocuteur: Lorsque Maldek a été détruite, est-ce que tous les gens de Maldek ont eu le problème de la peur, ou bien est-ce que certains étaient assez avancés pour être transférés vers d’autres planètes?

Ra: Je suis Ra. Dans l’occurrence de la dissolution planétaire, personne n’a réchappé, car il s’est agi d’une action qui est retombée sur le complexe social du complexe planétaire lui-même. Aucun n’a échappé au noeud ou situation inextricable.

Interlocuteur: Y a-t-il un danger que cela se produise sur Terre en cette période-ci?

Ra: Je suis Ra. Nous sentons que cette évaluation de ce que vous appelez avenir, des complexes mental/corps/esprit de votre planète peut être moins qu’inoffensive. Nous disons seulement les conditions de mental existant pour tel développement technologique et tel déploiement. Dans la distorsion de notre vision/compréhension les complexes mental et esprit de votre peuple ont besoin d’une orientation plut’t que d’un démantèlement des «jouets», car tout ce qui existe ne fait-il pas partie du Créateur? C’est pourquoi choisir librement est de votre devoir.

Interlocuteur: Quand il y a achèvement réussi à la fin d’un cycle, et que les entités sont transférées d’une planète vers une autre, par quel moyen se rendent-elles vers une nouvelle planète?

Ra: Je suis Ra. Dans le dessein du Créateur, la première étape du mental/corps/esprit/totalité/actualité [1] est le placement de sa distorsion de complexe mental/corps/esprit à l’endroit approprié d’amour/lumière.

Cela est accompli pour assurer la bonne guérison du complexe et ensuite l’alignement sur le complexe totalité/actualité. Cela prend une longueur variable de votre temps/espace. Quand cela est accompli, l’expérience du cycle est dissoute et filtrée jusqu’à ce que ne subsiste que le distillat des distorsions, dans sa forme pure.

A ce moment, le mental/corps/esprit/totalité/actualité évalue les besoins en actualité correspondant à cette densité, et choisit le nouvel environnement le plus adéquat à soit une répétition du cycle, soit une progression vers le cycle suivant.

Voilà la manière dont est faite la moisson, surveillée et observée par un grand nombre.

Interlocuteur: Quand l’entité est déplacée d’une planète à l’autre, est-ce qu’elle est déplacée en pensée ou au moyen d’un véhicule?

Ra: Je suis Ra. Le mental/corps/esprit/totalité/actualité est un avec le Créateur. Il n’y a pas de distorsion temps/espace. Dès lors, il s’agit de penser l’endroit approprié parmi le choix infini de temps/espaces.

Interlocuteur: Pendant qu’une entité est incarnée dans cette troisième densité à cette période-ci, elle peut soit apprendre inconsciemment sans savoir ce qu’elle est en train d’apprendre, soit apprendre après avoir pris conscience du fait qu’elle est en train d’apprendre les voies de la Loi Une. En suivant la seconde voie, celle de l’apprentissage conscient, est-il possible à l’entité d’accélérer sa croissance de manière significative?

Ra: Je suis Ra. En effet.

Interlocuteur: Dès lors, bien que de nombreuses entités n’en soient pas vraiment conscientes, ce qu’elles désirent réellement c’est accélérer leur croissance, et c’est à elles de découvrir cela pendant qu’elles sont incarnées. Est-il exact qu’elles peuvent accélérer leur croissance pendant qu’elles sont en troisième densité bien davantage qu’entre deux incarnations dans cette densité?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact. Nous allons tenter de parler de ce concept.

La Loi Une a pour une de ses distorsions primales la distorsion du libre arbitre, ainsi chaque entité est libre d’accepter, de rejeter ou d’ignorer les complexes mental/corps/esprit qui l’entourent, et d’ignorer la création elle-même.

Beaucoup, dans votre distorsion de complexe mémoriel social, en ce temps-espace-ci, s’engagent quotidiennement, comme vous le diriez, dans le travail de la Loi Une dans une de ses distorsions primales, c’est-à-dire les voies de l’amour.

Cependant, si cette même entité se sentant attirée du plus profond de son complexe mental/corps/esprit vers l’amour/lumière, accepte alors la responsabilité pour chaque moment d’accumulation de temps/espace des moments présents disponibles à cet amour/lumière, une telle entité peut alors potentialiser ses progrès d’une manière très semblable à celle que nous avons décrite pour la potentialisation de l’appel lancé par la distorsion de votre complexe social vers la Confédération.

Interlocuteur: Pourriez-vous dire cela d’une manière un peu différente … comment potentialisez-vous cet appel?

Ra: Je suis Ra. Nous comprenons que vous parlez à présent de nos informations précédentes. L’appel commence avec un. Cet appel est égal à l’infini et n’est pas, comme vous diriez, compté. Voilà la pierre angulaire.

Le deuxième appel s’y ajoute. Le troisième potentialise ou double le deuxième, et ainsi de suite, chaque appel supplémentaire doublant ou ajoutant sa puissance à tous les appels précédents. Ainsi, l’appel de nombreux de vos peuples est très, très potentialisé et irrésistiblement entendu jusqu’aux confins infinis de la Création Une.

Interlocuteur: Pour le développement général du lecteur de ce livre, pourriez-vous citer certaines des pratiques ou exercices à exécuter pour produire une accélération en direction de la Loi Une?

Ra: Je suis Ra.

Exercice Un. Celui-ci est le plus quasiment centré et utilisable dans votre complexe d’illusion. Le moment contient de l’amour. Voilà la leçon/but de cette illusion ou densité.

L’exercice est de voir consciemment cet amour dans les distorsions de conscience et de compréhension.

Le premier essai est la pierre angulaire. Sur ce choix repose le restant de l’expérience de vie d’une entité. La deuxième recherche de l’amour à l’intérieur du moment commence l’addition. La troisième recherche potentialise la deuxième, la quatrième potentialise ou double la troisième. Comme pour le type précédent de potentialisation, il y a une certaine perte de puissance due aux imperfections dans la recherche, dans la distorsion de l’insincérité.

Cependant, la déclaration du soi au soi du désir de chercher l’amour est un acte tellement central de volonté que, comme précédemment, la perte de puissance due à cette friction est inconséquente.

Exercice Deux. L’univers est un seul être. Quand un complexe mental/corps/esprit contemple un autre complexe mental/corps/esprit, qu’il voie le Créateur. Ceci est un exercice utile.

Exercice Trois. Regardez dans un miroir. Voyez le Créateur.

Exercice Quatre. Regardez la création qui se trouve autour du complexe mental/corps/esprit de chaque entité. Voyez le Créateur.

Le fondement, ou pré-requis, de ces exercices est une prédilection pour ce qui peut être appelé la méditation, la contemplation, ou la prière. Avec cette attitude, ces exercices peuvent être exécutés. Sans elle, les données n’atteindront pas les racines de l’arbre du mental pour activer et ennoblir le corps, et toucher l’esprit.

Interlocuteur: Je me posais des questions sur l’apparition des civilisations atlante et lémurienne; quand ces civilisations sont-elles apparues, et d’où venaient-elles?

Ra: Je suis Ra. Ceci est la dernière question de cette séance. Les civilisations de l’Atlantide et de la Lémurie n’ont pas été une seule mais bien deux civilisations.

Voyons d’abord les entités de Mu. C’étaient des êtres d’une nature assez primitive, mais qui avaient des distorsions spirituelles très avancées. Cette civilisation a fait partie de ce cycle-ci, l’expérience ayant débuté tôt dans le cycle, il y a environ 53.000 de vos années. C’était un lieu utile et inoffensif, qui a été balayé sous l’océan au cours d’un réajustement des plaques tectoniques de votre sphère, sans aucune action de leur part. Ils ont envoyé au loin ceux qui ont survécu, et ont atteint de nombreux lieux dans ce que vous appelez la Russie, l’Amérique du Nord, et l’Amérique du Sud. Les Indiens pour lesquels vous êtes arrivés à éprouver une certaine sympathie dans vos distorsions de complexe social sont les descendants de ces entités.

Tout comme les autres incarnés de ce cycle, ils venaient d’ailleurs. Cependant, ces entités, en particulier, venaient en grande partie d’une planète de deuxième densité qui éprouvait des difficultés, étant donné l’âge de son soleil, à trouver des conditions de vie de troisième densité. Cette planète avait pour origine la galaxie Deneb.

La race atlante constituait un complexe social très aggloméré qui a commencé à se former il y a environ 31.000 ans dans le passé de votre illusion de continuum espace/temps. Elle s’est développée lentement et est restée très agraire jusqu’à il y a approximativement 15.000 de vos années. Elle a très vite atteint une haute compréhension technologique qui l’a rendue capable d’utiliser l’infini intelligent d’une manière instructive.

Nous pouvons ajouter qu’ils ont également fait usage de l’énergie intelligente, manipulant fortement les influx naturels du rayon indigo ou pinéal de l’énergie divine ou infinie. C’est ainsi qu’ils ont été capables de créer des formes de vie. C’est ce qu’ils ont commencé à faire au lieu de guérir et perfectionner leurs propres complexes mental/corps/esprit, et en tournant leurs distorsions vers ce que vous pouvez nommer le négatif.

Il y a approximativement 11.000 de vos années, la première de ce que vous appelez guerres a provoqué le départ de cette densité d’approximativement quarante pourcent de cette population, par le moyen de la désintégration du corps. Le second et le plus dévastateur des conflits est survenu il y a environ 10.821 années dans le passé selon votre illusion. Cela a créé une configuration de changement terrestre, et la majeure partie de l’Atlantide n’a plus existé plus, ayant été inondée.

Trois des groupes de l’Atlantide, orientés vers le positif, ont quitté ce lieu géographique avant cette dévastation, se plaçant dans les régions montagneuses de ce que vous nommez le Tibet, ce que vous nommez le Pérou, et ce que vous nommez la Turquie.

Avez-vous des questions brèves avant que nous cl’turions cette réunion?

Interlocuteur: Une seule, à part vous demander ce que nous pouvons faire pour accroître le confort de l’instrument. Je voudrais avoir votre définition d’une galaxie, le substantif ‘galaxie’ tel que vous l’avez utilisé.

Ra: Je suis Ra. Nous utilisons le terme connu de votre peuple par la vibration sonore ‘galaxie’. Nous acceptons que certaines galaxies contiennent un système de groupes planétaires et solaires. D’autres en contiennent plusieurs. Cependant, l’importance de la localisation dans la dimensionnalité temps/espace est si faible que nous acceptons la distorsion implicite dans un terme aussi ambigu.

Interlocuteur: Alors les neuf planètes et le soleil que nous avons ici dans notre système, est-ce que vous les considèreriez comme une galaxie?

Ra: Je suis Ra. Nous ne le ferions pas.

Interlocuteur: Combien y a-t-il d’étoiles—approximativement—dans une galaxie?

Ra: Je suis Ra. Cela dépend du système galactique. Le vôtre, vous le savez, contient de très, très nombreux millions d’entités planétaires et corps stellaires.

Interlocuteur: J’essayais simplement d’obtenir la définition que vous utilisez pour une galaxie. Vous avez mentionné quelques fois le terme ‘galaxie’ en faisant allusion à ce que nous appelons un système planétaire, et cela a provoqué une certaine confusion. Y a-t-il moyen d’augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument serait un peu plus à l’aise si davantage de soutien était donné au complexe corps. A part cela, nous ne pouvons que répéter la demande d’aligner méticuleusement les symboles utilisés pour faciliter l’équilibre de cet instrument. Notre contact se fait sur une bande étroite, et dès lors l’influx apporté par nous doit être précis.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Allez donc, et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

[1] Pour rendre en français le terme ‘beingness’, j’ai utilisé ‘actualité’ dans son sens philosophique: ce qui est effectif, par opposition à ce qui est virtuel (NdT)

La Loi Une, Livre V, Séance 9, Fragment 4

27 janvier 1981

Jim: Aucun de nous n’a jamais eu un grand intérêt pour les expériences d’incarnations précédentes. Une fois encore, on perd facilement la concentration sur les opportunités de croissance offertes par le moment présent si on s’intéresse trop aux vies qu’on a vécues précédemment. La seule question de cette nature que nous ayons posée à Ra a suscité une réponse qui semblait approuver notre absence d’intérêt pour les vies antérieures.

Carla: Je crois personnellement que nous nous incarnons de nombreuses fois et que nous modelons, au cours de ces cycles de manifestation, des relations complexes et significatives qui s’enracinent profondément au fond de nous. Quand Don et moi nous sommes rencontrés, il m’a dit qu’il était certain que nous serions ensemble. Etant donné que ce qui est survenu immédiatement après cela a été un mariage de quatre ans avec un homme qui ne voulait pas se marier, je lui ai un jour remonté les bretelles pour ne m’avoir pas avertie dès 1962 de cette vérité quelque peu perturbante, ce qui m’aurait épargné quatre années difficiles. «Quoi!», m’a-t-il répondu, «Tu aurais voulu rater cet excellent catalyseur?».

Tant Donald que Jim m’ont montré une estime tellement aimante et généreuse qu’elle en était incroyable, à moins d’y introduire le concept de liens antérieurs. Je sais sans aucun doute que nous avons servi ensemble avant, dans d’autres vies, à d’autres époques. Un petit morceau d’histoire plausible a été un jour donné à Jim au cours d’une séance de lecture psychique: il a été suggéré qu’à la frontière des grandes plaines américaines, au XIXe siècle, Don et Jim avaient été des frères habitant la même ferme. J’étais alors l’enfant de Jim, le neveu de Don, et je n’ai vécu que jusqu’à l’âge de cinq ans, ayant toujours été malade depuis ma naissance. Cela aurait été une préparation à leur prise en charge dans cette vie-ci, étant donné que j’ai dû faire face à l’époque actuelle à l’invalidité, aux limitations physiques, et spécialement aux «salutations psychiques» au cours des contacts avec Ra. Cela sonne vrai à un certain niveau au-dedans de moi. Cependant, je sens aussi qu’il ne nous est pas nécessaire de rien savoir de nos fréquentations passées pour apprendre et servir ensemble en ce moment-ci. Nous avons tout ce dont nous avons besoin pour faire face au moment présent. Le reste est accessoire.

Séance 9, 27 janvier 1981

Interlocuteur: Vous est-il possible de nous parler un peu de nos expériences passées, de nos incarnations d’avant cette incarnation-ci?

Ra: Je suis Ra. Cela est possible. Cependant, les informations de ce genre sont soigneusement conservées par votre totalité mental/corps/esprit de manière à ce que vos expériences de l’espace/temps présent restent intactes.

Nous scannons pour trouver du matériau inoffensif pour votre actualité. Dans la distorsion du désir de votre liberté par rapport à toute idée préconçue, je ne suis à même que de donner des généralités. Il y a eu plusieurs époques où ce groupe a travaillé et habité ensemble. Les relations ont varié. Il y a un karma équilibré, comme vous le nommez; chacun étant l’instructeur de l’autre. Le travail a englobé la guérison, la compréhension des usages de l’énergie terrestre, et le travail d’aide à des civilisations qui ont lancé un appel, tout comme votre sphère l’a fait, et nous sommes venus. Ceci est la fin du matériau que nous considérons comme inoffensif.

La Loi Une, Livre I, Séance 11

28 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Devrions-nous inclure le rituel que vous nous avez suggéré d’exécuter pour vous appeler, dans le livre qui résultera de ces séances?

Ra: Je suis Ra. Cette matière est de peu d’importance car notre suggestion a été faite dans le but d’établir un contact avec ce groupe-ci, au travers de cet instrument-ci.

Interlocuteur: Est-ce que cela peut aider l’instrument d’avoir la présence de (nom)et (nom)pendant ces séances? Est-ce que le nombre de personnes dans le groupe change quelque chose en ce qui concerne ces séances?

Ra: Je suis Ra. Les entités les plus importantes sont l’interlocuteur et le complexe vibratoire sonore (nom). Les deux entités supplémentaires contribuent au confort de l’instrument en dynamisant l’instrument grâce à leurs aptitudes à partager le complexe d’énergie physique qui fait partie de votre vibration d’amour.

Interlocuteur: Vous avez dit hier que la planète Maldek a été détruite dans une guerre. Si Maldek ne s’était pas détruite dans une guerre, est-ce qu’elle serait devenue une planète évoluant dans le service de soi, est-ce que les entités concernées seraient montées en densité pour aller, disons, vers la quatrième densité dans le sens négatif ou sens du service de soi?

Ra: Je suis Ra. Le complexe mémoriel social planétaire Maldek, avait en commun avec votre propre sphère la situation d’un mélange de directions d’énergie.

Il y aurait donc très probablement eu, bien que cela ne soit pas connu, une moisson mixte: quelques uns allant vers la quatrième densité, quelques uns allant vers la quatrième densité service de soi, la grande majorité répétant la troisième densité.

Ceci est approximativement dû au fait que les vortex de possibilités/probabilités parallèles s’arrêtent quand une action se produit; alors de nouveaux vortex de probabilités/possibilités se mettent en place.

Interlocuteur: Y a-t-il une planète, en face de notre soleil, en relation avec nous, et ignorée de nous?

Ra: Je suis Ra. Il existe une sphère dans la zone opposée à votre soleil, d’une nature très, très froide, mais grande assez pour fausser certaines de vos statistiques. Cette sphère ne devrait pas, à proprement parler, être appelée une planète, car elle est enfermée dans la première densité.

Interlocuteur: Vous dites que des entités de Maldek pourraient aller vers la quatrième densité négative. Est-ce qu’il y a des gens qui sortent de notre présente troisième densité pour se rendre en des endroits de l’univers pour servir, et qui sont des types de planètes de quatrième densité, service de soi négatif?

Ra: Je suis Ra. Votre question n’est pas claire. Veuillez reformuler.

Interlocuteur: Comme notre cycle se termine et qu’il y a passage, est-il possible à certains de passer de notre troisième densité à une planète de quatrième densité de type service de soi ou négatif?

Ra: Je suis Ra. Nous saisissons à présent la spécificité de votre demande. Au cours de cette moisson, le vortex de probabilité/possibilité est une moisson de ce type, bien que faible. C’est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous nous dire ce qui est arrivé à Adolf (Hitler)?

Ra: Je suis Ra. Le complexe mental/corps/esprit connu comme Adolf est en ce moment dans un processus de guérison dans les plans astraux moyens de votre champ de force sphérique. Cette entité était très désemparée et, bien que consciente de la circonstance de changement de niveau vibratoire associé à la cessation du complexe corps chimique, elle nécessitait néanmoins des soins intensifs.

Interlocuteur: Est-ce qu’il y, a dans notre histoire, quelqu’un de connu qui soit allé vers une planète de quatrième densité négative ou service de soi, ou qui se prépare à y aller?

Ra: Je suis Ra. Le nombre d’entités ainsi moissonnées est faible. Cependant, quelques unes ont pénétré le huitième niveau qui n’est accessible qu’à partir de l’ouverture du septième en passant par le sixième. La pénétration dans le huitième ou niveau de l’infini intelligent permet à un complexe mental/corps/esprit d’être moissonné s’il le désire, en n’importe quel temps/espace au cours du cycle.

Interlocuteur: Est-ce que certains de ces gens sont connus de nom dans l’histoire de notre planète?

Ra: Je suis Ra. Nous allons en mentionner quelques uns. Celui connu comme Taras Boulba, celui connu comme Gengis Khan, celui connu comme Raspoutine.

Interlocuteur: Comment ont-ils accompli cela? Qu’est-ce qui leur a été nécessaire pour l’accomplir?

Ra: Je suis Ra. Toutes les entités mentionnées ci-dessus étaient conscientes, par la mémoire, des acquis atlantes ayant trait à l’utilisation de divers centres d’influx énergétique des complexes mental/corps/esprit, en atteignant l’entrée de l’infini intelligent.

Interlocuteur: Est-ce que cela les a rendus capables de recourir à ce que nous appelons de la magie? Est-ce qu’ils ont pu faire des choses paranormales pendant leur incarnation?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Les deux premières entités citées ont fait peu d’usage conscient de ces capacités. Cependant, elles étaient focalisées exclusivement sur le service de soi, n’épargnant aucun effort de discipline personnelle pour doubler, redoubler et donc potentialiser ce passage. La troisième était un adepte conscient, qui lui non plus n’a pas épargné ses efforts dans la poursuite du service de soi.

Interlocuteur: Où sont à présent ces trois entités?

Ra: Je suis Ra. Ces entités sont dans la dimension qui vous est connue comme la quatrième. C’est pourquoi les continua espace/temps ne sont pas compatibles. Une approximation du locusespace/temps de chacune ne permettrait pas de recueillir une réelle compréhension.

Chacune a choisi une planète de quatrième densité dédiée à la recherche de la compréhension de la Loi Une au travers du service de soi, une dans ce que vous connaissez comme le groupe d’Orion, une sur ce que vous connaissez comme Cassiopée, une sur ce que vous connaissez comme la Croix du Sud; mais ces loci ne sont pas satisfaisants.

Nous n’avons pas le vocabulaire correspondant aux calculs géométriques nécessaires au transfert de cette compréhension vers vous.

Interlocuteur: Qui est allé vers le groupe Orion?

Ra: Je suis Ra. Celui qui est connu comme Gengis Khan.

Interlocuteur: Que fait-il actuellement là-bas? Quelles sont ses tâches ou ses occupations?

Ra: Je suis Ra. Cette entité sert le Créateur à sa propre manière.

Interlocuteur: Vous est-il impossible de nous dire précisément comment il accomplit ce service?

Ra: Je suis Ra. Il nous est possible de parler sur cette demande. Cependant, nous saisissons toutes les occasions qui se présentent à nous pour réitérer la compréhension/l’apprentissage fondamental que tous les êtres servent le Créateur.

Celui que vous nommez Gengis Khan, à présent, est incarné dans un corps de lumière physique qui a pour tâche de disséminer du matériau de contrôle des pensées à ceux qui sont ce que vous pourriez appeler des croisés. Il est, comme vous qualifieriez cette entité, un préposé aux expéditions.

Interlocuteur: Que font les croisés?

Ra: Je suis Ra. Les croisés se déplacent dans leurs chariots pour conquérir des complexes sociaux mental/corps/esprit avant qu’ils atteignent le stade d’accomplissement d’une mémoire sociale.

Interlocuteur: A quel stade une planète obtient-elle une mémoire sociale?

Ra: Je suis Ra. Un complexe mental/corps/esprit devient un complexe mémoriel social lorsque le groupe complet des entités est d’une orientation ou recherche unique.

La mémoire de groupe perdue pour les individus dans les racines de l’arbre du mental devient alors connue du complexe social, ce qui crée un complexe mémoriel social. Les avantages d’un tel complexe sont la relative absence de distorsion de la compréhension de l’actualité sociale et une relative absence de distorsion dans la poursuite de la direction de la recherche, car toutes les compréhensions/distorsions sont disponibles pour les entités de la société.

Interlocuteur: Alors il y a des croisés d’Orion venus sur cette planète-ci dans un but de contrôle du mental. Comment font-ils cela?

Ra: Je suis Ra. Comme tous, ils suivent la Loi Une en respectant le libre arbitre. Contact est pris avec ceux qui appellent.

Ensuite, il y a ceux qui se trouvent sur la sphère planétaire, quasiment comme vous le feriez vous, pour répandre les attitudes et la philosophie de leur compréhension particulière de la Loi Une qui est le service de soi. Ils deviennent une élite. Par l’intermédiaire de celle-ci ils s’efforcent de créer des conditions dans lesquelles le restant des entités de la planète sont asservies par leur libre arbitre.

Interlocuteur: Pouvez-vous donner des noms qui peuvent être connus sur la planète, de cibles des efforts de ces croisés?

Ra: Je suis Ra. Je suis désireux d’être dans la non-violation de la distorsion de libre arbitre. Nommer ceux qui sont impliqués dans le futur de votre espace/temps c’est enfreindre; nous retenons donc cette information. Nous demandons votre contemplation des fruits des actes de ces entités que vous pouvez observer jouissant de la distorsion inclinant au pouvoir. De cette façon vous pouvez discerner par vous-mêmes cette information. Nous n’interférerons pas avec, dirons-nous, le jeu planétaire. Cela n’est pas primordial pour la moisson.

Interlocuteur: Comment les croisés passent-ils leurs concepts aux individus sur Terre?

Ra: Je suis Ra. Il y a deux voies principales, tout comme il y a deux voies principales de, dirons-nous, polarisation vers le service d’autrui.

Il y a les complexes mental/corps/esprit sur votre plan, qui accomplissent des exercices et recourent à des disciplines pour chercher le contact avec des sources d’information et de puissance aboutissant à l’ouverture du portail qui donne sur l’infini intelligent.

Il y en a d’autres dont le complexe vibratoire est tel que le passage est ouvert, et le contact du total service de soi avec sa distorsion primale de manipulation d’autrui est alors offert avec peu ou pas de difficulté du tout, sans formation, et sans contrôle.

Interlocuteur: Quel type d’informations sont transmises par les croisés à ces gens?

Ra: Je suis Ra. Le groupe d’Orion transmet des informations concernant la Loi Une avec l’orientation du service de soi.

Ces informations peuvent devenir techniques, tout comme certains de la Confédération dans leurs efforts d’aider cette planète-ci dans le service d’autrui, ont donné ce que vous appelleriez des informations techniques. Les technologies fournies par ce groupe sont sous forme de divers moyens de contrôle ou manipulation d’autrui pour servir le soi.

Interlocuteur: Voulez-vous dire que certains scientifiques reçoivent des informations techniques, dirons-nous, télépathiquement, qui deviennent ensuite des ensembles de gadgets utilisables?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Cependant, très positivement, ainsi que vous appelleriez cette distorsion, des scientifiques orientés ont reçu des informations destinées à débloquer des moyens pacifiques de progrès, qui sont retombées jusqu’aux derniers échos de destruction potentielle à cause de la réception, par la suite, par d’autres scientifiques d’orientation/distorsion négative.

Interlocuteur: Est-ce ainsi que nous avons appris l’énergie nucléaire? Etait-elle faite d’orientation positive mêlée à de la négative?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Les entités responsables du rassemblement des scientifiques étaient d’orientation mixte. Les scientifiques étaient majoritairement positifs dans leur orientation. Les scientifiques qui ont suivi leurs travaux étaient d’orientation mixte, y compris une entité extrêmement négative, ainsi que vous la qualifieriez.

Interlocuteur: Est-ce que cette entité extrêmement négative est toujours incarnée sur Terre?

Ra: Je suis Ra. C’est correct.

Interlocuteur: Alors je suppose que vous ne pouvez pas la nommer. Je vais donc vous demander où Nikola Tesla a obtenu ces informations?

Ra: Je suis Ra. Celui qui est connu comme Nikola a reçu des informations de sources de la Confédération, désireuses d’aider cette entité extrêmement, dirons-nous, angéliquement positive dans l’amélioration de l’existence de ses compagnons complexes mental/corps/esprit.

Il est dommage, dirons-nous que, comme c’est cas pour de nombreux Missionnés, les distorsions vibratoires de l’illusion de troisième densité aient rendu cette entité extrêmement déformée dans ses perceptions de ses compagnons complexes mental/corps/esprit, de sorte que sa mission a été entravée et en conséquence, déviée de ses desseins.

Interlocuteur: Comment les travaux de Tesla étaient-ils supposés bénéficier aux hommes sur Terre, et quels étaient ses objectifs?

Ra: Je suis Ra. L’objectif le plus cher au complexe mental/corps/esprit Nikola était de libérer toutes les entités de la planète de l’obscurité. Il a donc tenté de donner à la planète l’énergie infinie de la sphère planétaire pour l’utiliser à l’éclairage et l’alimentation en énergie.

Interlocuteur: Par «délivrer les entités planétaires de l’obscurité», que voulez-vous dire précisément?

Ra: Je suis Ra. (La majeure partie de la réponse qui suit a été perdue à cause d’une panne d’enregistreur. L’essentiel de la réponse était comme suit). Nous avons parlé de libérer les gens de l’obscurité dans un sens littéral.

Interlocuteur: Est-ce que cette délivrance de l’obscurité est en rapport avec la Loi Une, ou bien est-ce qu’il s’agit d’un produit réel?

Ra: Je suis Ra. Le produit d’une telle délivrance créerait deux expériences.

Premièrement, l’expérience d’une absence de besoin de trouver les émoluments nécessaires au paiement, dans votre monnaie, de l’énergie.

Deuxièmement, les loisirs offerts, donnant par là la possibilité et le renforcement de la probabilité de la liberté de rechercher alors le soi, le début de la quête de la Loi Une.

Peu nombreux sont ceux qui, travaillant physiquement de l’aube au crépuscule, comme vous les nommez, sur votre plan, peuvent contempler la Loi Une d’une manière consciente.

Interlocuteur: Qu’en est-il de la révolution industrielle en général. A-t-elle été planifiée dans un certain sens?

Ra: Je suis Ra. Ce sera la dernière question de notre séance.

C’est exact. Des Missionnés se sont incarnés en plusieurs vagues, comme vous pourriez les nommer, afin de stimuler l’avènement de la libération graduelle des exigences des cycles diurnes et du manque de liberté de loisirs.

Interlocuteur: C’était la dernière question; je vais donc faire comme d’habitude et demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour accroître le confort de l’instrument.

Ra: Je suis Ra. Vous faites bien. La chose la plus importante est d’aligner soigneusement les symboles. L’ajustement fait, ce présent particulier de temps/espace aidera le complexe physique de cet instrument dans sa distorsion vers le confort.

Pouvons-nous demander si vous avez des questions brèves auxquelles nous pourrions répondre avant de cl’turer cette séance?

Interlocuteur: Je ne sais pas si c’est une question brève ou non, nous allons donc la garder pour la séance prochaine, mais la voici: pourquoi les croisés d’Orion font-ils cela? Quel est leur objectif ultime? Ceci demande sans doute une réponse trop longue.

Ra: Je suis Ra. Ce n’est pas trop long de répondre. Servir le soi c’est servir tous.

Le service de soi, vu dans cette perspective, exige une utilisation sans cesse croissante des énergies d’autrui pour la manipulation au bénéfice du soi, avec une distorsion vers le pouvoir.

S’il y a d’autres demandes d’expliquer davantage ce sujet, nous reviendrons vers vous.

Interlocuteur: Il y a une chose que j’ai oubliée. Est-il possible d’avoir une séance plus tard dans le courant de cette journée?

Ra: Je suis Ra. C’est bien.

Interlocuteur: Merci.

Ra: Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière de l’infini Créateur unique. Allez donc, et réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur Unique. Adonai.

La Loi Une, Livre I, Séance 12

28 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Lors de la dernière séance vous avez mentionné que les croisés d’Orion sont venus ici dans des chariots. Pourriez-vous décrire ces chariots?

Ra: Je suis Ra. Le terme ‘chariot’ est un terme utilisé à la guerre parmi vos peuples. Voilà sa signification.

La forme des vaisseaux d’Orion est l’une des suivantes: premièrement la forme allongée, ovoïde, qui est d’une nature plus foncée que l’argent mais qui a une apparence métallique quand on la regarde à la lumière. En l’absence de lumière elle apparaît rouge ou enflammée d’une certaine manière.

D’autres vaisseaux comprennent les objets en forme de disque de nature petite d’approximativement douze pieds, selon vos mesures, de diamètre; la forme apparentée à une boîte est d’approximativement quarante pieds de c’té selon vos mesures. D’autres vaisseaux peuvent prendre une forme désirée par le recours à des mécanismes de contr’le de la pensée. Il y a divers complexes de civilisation qui travaillent à l’intérieur de ce groupe. Certains sont plus capables que d’autres pour utiliser l’infini intelligent. Les informations sont très rarement partagées; c’est pourquoi les chariots varient grandement en forme et en apparence.

Interlocuteur: Y a-t-il des efforts de la part de la Confédération, pour empêcher les chariots d’Orion de venir ici?

Ra: Je suis Ra. Tous les efforts sont faits pour mettre en quarantaine cette planète. Cependant, le réseau de gardiens, tout comme n’importe quel modèle de patrouilles à quelque niveau que ce soit, n’empêche pas toutes les entités de pénétrer la quarantaine, car si une demande est faite dans la lumière/l’amour, la Loi Une l’acceptera avec bienveillance. Si la demande n’est pas faite, due à un forçage du réseau, alors il y a pénétration de ce réseau.

Interlocuteur: Qui fait cette demande?

Ra: Je suis Ra. Votre demande n’est pas claire. Veuillez reformuler.

Interlocuteur: Je ne comprends pas comment la Confédération empêche les chariots d’Orion de forcer la quarantaine.

Ra: Je suis Ra. Il y a contact au niveau de la forme-lumière ou de l’être-corps de lumière, selon le niveau vibratoire du gardien. Ces gardiens balaient le voisinage immédiat des champs d’énergie de votre Terre pour prendre conscience des entités qui s’en approchent. Une entité qui approche est hélée au nom du Créateur unique. Toute entité ainsi hélée est baignée dans de l’amour/lumière et obéira, de son libre arbitre, à la quarantaine vu la puissance de la Loi Une.

Interlocuteur: Qu’arrive-t-il à l’entité qui ne respecte pas la quarantaine après avoir été hélée?

Ra: Je suis Ra. Ne pas respecter la quarantaine après avoir été hélé au niveau dont nous parlons, c’est comme si vous ne vous arrêtiez pas alors que vous êtes en train de marcher vers un solide mur en brique.

Interlocuteur: Qu’arriverait-il à cette entité si elle le faisait? Qu’arriverait-il à son chariot?

Ra: Je suis Ra. Le Créateur est un être unique. Le niveau vibratoire de ceux qui sont capables de franchir les limites de la quarantaine est tel qu’en voyant le réseau d’amour/lumière il est impossible d’enfreindre cette Loi.

C’est pourquoi, rien ne se produit. Aucune tentative n’est faite. Il n’y a pas de confrontation. Les seuls êtres capables d’enfreindre la quarantaine sont ceux qui découvrent des fenêtres ou des distorsions dans les continua d’espace/temps entourant les champs d’énergie de votre planète. C’est par ces fenêtres qu’ils entrent. Ces fenêtres sont rares et imprévisibles.

Interlocuteur: Est-ce que c’est ça l’origine de ce que nous appelons les “vagues d’ovnis”, au cours desquelles un grand nombre d’ovnis se montrent, comme en 1973?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que la plupart des ovnis qui sont observés dans nos cieux proviennent du groupe d’Orion?

Ra: Je suis Ra. Beaucoup de ceux qui sont vus dans vos cieux sont du groupe d’Orion. Ils envoient des messages. Certains sont reçus par ceux qui sont orientés vers le service d’autrui. Ces messages sont alors altérés pour être acceptables pour ces entités, tout en avertissant de difficultés qui se préparent.

C’est le maximum de ce que peuvent faire des entités du service de soi quand elles sont confrontées à ceux qui souhaitent servir autrui. Les contacts que le groupe trouve les plus utiles à leur cause sont les contacts avec des entités dont l’orientation est vers le service de soi. Il y a de nombreuses entités en formes pensées dans vos cieux, qui sont de nature positive, et qui sont des projections de la Confédération.

Interlocuteur: Vous avez mentionné que les croisés d’Orion, quand ils s’infiltrent dans le réseau, donnent des informations techniques et non techniques. Je pense que je sais ce que vous entendez par ‘informations techniques’, mais quel genre d’informations non techniques donnent-ils? Ai-je raison de penser que cela est fait par contact télépathique?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact. C’est par la télépathie que la philosophie de la Loi Une avec la distorsion du service de soi est transmise.

Dans les groupes avancés il y a des rituels et exercices qui sont donnés, et ceux-ci ont été notés par écrit, tout comme les entités orientées vers le service d’autrui ont noté par écrit la philosophie transmise par leurs instructeurs.

Cette philosophie concerne le service de la manipulation d’autrui de manière à ce qu’elles puissent faire l’expérience du service à un autre soi; devenant ainsi, au travers de cette expérience, capables d’apprécier le service de soi. Ces entités deviendraient orientées vers le service de soi et, à leur tour, en manipuleraient encore d’autres qui, à leur tour, pourraient faire l’expérience du service à un autre soi.

Interlocuteur: Est-ce que c’est cela l’origine de ce que nous appelons la magie noire?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact dans un sens, inexact dans un autre. Le groupe d’Orion a aidé ceux d’orientation négative parmi vos complexes mental/corps/esprit. Ces mêmes entités se seraient de toute manière consacrées au service de soi, et il y en a beaucoup sur vos plans intérieurs qui sont orientées négativement et donc disponibles en tant qu’instructeurs ou guides intérieurs, et possesseurs de certaines âmes qui recherchent cette distorsion du service de soi.

Interlocuteur: Est-il possible à une entité ici sur Terre d’être tellement désorientée qu’elle fasse appel alternativement à la Confédération et au groupe d’Orion, d’abord à l’un puis à l’autre, puis au premier à nouveau?

Ra: Je suis Ra. Il est tout à fait possible à un canal non harmonisé, comme vous appelez ce service, de recevoir à la fois des communications positives et négatives.

Si l’entité, à la base de sa confusion, est orientée vers le service d’autrui, cette entité va commencer par recevoir des messages funestes. Si l’entité à la base du complexe d’existence est orientée vers le service de soi, les croisés qui, dans ce cas-ci, ne trouvent pas nécessaire de mentir, vont simplement commencer à donner la philosophie pour la transmission de laquelle ils sont ici.

Nombreux, parmi ceux qui sont appelés à des contacts, parmi vos peuples, ont été désemparés et se sont détruits eux-mêmes parce que les canaux étaient orientés vers le service d’autrui mais, dans un désir de preuves, ils ont été ouverts aux informations mensongères des croisés qui ont alors pu neutraliser l’efficacité du canal.

Interlocuteur: Est-ce que la majorité de ces croisés sont de quatrième densité?

Ra: Je suis Ra. Il y a une majorité de quatrième densité, c’est exact.

Interlocuteur: Est-ce qu’une entité de quatrième densité est normalement invisible pour nous?

Ra: Je suis Ra. L’utilisation du mot ‘normal’ brouille le sens de la question. Reformulons pour la clarté. La quatrième densité est, par choix, non visible à la troisième densité. Il est possible à la quatrième densité d’être visible. Cependant, ce n’est pas le choix de la quatrième densité d’être visible vu la nécessité de concentration sur un complexe vibrationnel plutôt difficile, qui est la troisième densité dont vous faites l’expérience.

Interlocuteur: Est-ce qu’il y a des entités de la Confédération ou d’Orion qui vivent sur la Terre et qui opèrent visiblement parmi nous, dans notre société, à cette époque-ci?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a d’entités d’aucun de ces groupes qui marchent parmi vous en cette période. Cependant, les croisés d’Orion utilisent deux types d’entités pour exécuter leurs ordres, dirions-nous.

Le premier type est la forme pensée; le second, une sorte de robot.

Interlocuteur: Pourriez-vous décrire le robot?

Ra: Je suis Ra. Le robot peut avoir l’apparence de n’importe quel autre être. C’est une construction.

Interlocuteur: Est-ce que ce robot est ce qui est normalement appelé “les hommes en noir”?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact.

Interlocuteur: Qui sont les ‘hommes en noir’?

Ra: Je suis Ra. Les ‘hommes en noir’ sont un type forme pensée d’entités qui ont une certaine actualité [1] dans leur constitution. Ils ont certaines caractéristiques physiques qui leur sont données. Cependant, leur véritable nature vibrationnelle est sans caractéristiques vibrationnelles de troisième densité et, dès lors, ils sont capables de se matérialiser et dématérialiser quand cela est nécessaire.

Interlocuteur: Est-ce que tous ces hommes en noir sont utilisés par les croisés d’Orion?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Vous avez parlé de Missionnés. Qui sont les Missionnés? D’où viennent-ils?

Ra: Je suis Ra. Imaginez, si vous voulez, les sables de vos rivages. Aussi innombrables que les grains de sable sont les sources de l’infini intelligent.

Quand un complexe mémoriel social est parvenu à la complète compréhension de son désir, il peut conclure que son désir est le service d’autrui avec distorsion vers la main tendue, figurativement, à toutes les entités qui appellent à l’aide.

Ces entités que vous pouvez nommer les Frères et Soeurs du Désarroi, se penchent vers cet appel de désarroi. Ces entités sont de tous les endroits de l’infinie création et sont liées entre elles par le désir de servir dans cette distorsion.

Interlocuteur: Combien d’entre elles sont incarnées sur Terre actuellement?

Ra: Je suis Ra. Le nombre est approximatif dû à un fort influx de celles qui naissent actuellement à cause d’un besoin intense d’éclairer la vibration planétaire et aider ainsi à la moisson. Le nombre est proche de soixante-cinq millions.

Interlocuteur: Est-ce que la plupart d’entre elles viennent de la quatrième densité? Ou de quelle densité proviennent-elles?

Ra: Je suis Ra. Peu sont de quatrième densité. Le plus grand nombre de Missionnés, comme vous les appelez, sont de sixième densité.

Le désir de servir doit être biaisé dans la perspective d’une grande pureté de mental et de ce que vous pouvez appeler témérité ou bravoure, selon le jugement de votre complexe de distorsion.

Le défi/danger pour le Missionné est qu’il oublie sa mission, devienne karmiquement impliqué, et donc aspiré dans le maelström dont il s’était incarné pour éviter la destruction.

Interlocuteur: Que pourrait faire une de ces entités pour devenir karmiquement impliquée? Pourriez-vous donner un exemple?

Ra: Je suis Ra. Une entité qui agit consciemment de manière non aimante dans ses actions avec d’autres êtres peut devenir karmiquement impliquée.

Interlocuteur: Est-ce que beaucoup de ces Missionnés ont des problèmes physiques dans cette situation de troisième densité?

Ra: Je suis Ra. Vu la variation extrême entre les distorsions vibratoires de troisième densité et celles de densités plus denses, si vous voulez, les Missionnés ont en règle générale certaines formes de handicap, des difficultés, ou un sentiment d’aliénation qui est sévère. Les plus communes de ces difficultés sont l’aliénation, la réaction à l’encontre de la vibration planétaire par des troubles de la personnalité, comme vous les nommeriez, et des maladies du complexe corps indiquant une difficulté d’ajustement aux vibrations planétaires, comme des allergies, ainsi que vous les appelleriez.

Interlocuteur: Merci. Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour accroître le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Nous vous demandons de réaligner l’objet sur lequel sont déposés les symboles. Ce n’est pas une distorsion importante pour une seule séance, mais vous trouverez en mesurant l’assemblage entier que l’endroit de repos est éloigné de 1,4° de l’alignement correct, l’endroit de repos éloigné de 0,5° degré supplémentaire par rapport à l’orientation adéquate. Ne vous préoccupez pas de ceci dans le présent de ce nexus d’espace/temps, mais ne laissez pas subsister ces distorsions pendant une longue période, sans quoi le contact serait graduellement altéré.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

[1] ‘Beingness’ (NdT)

http://www.llresearch.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.