RA MATERIAL, la loi Une

RA MATERIAL – part 22 – Sur le paradoxe…, le Soi supérieur et la Magie

Au seuil de cette année 2012, j’ai pris l’initiative de présenter ici: « Le RA MATERIAL«, comme une petite révision avant le grand saut …

Le RA MATERIAL a connu un grand succés dans les années 80. Ces données ont elles-même été fortement influencé par la fondation ARE de Edgar Cayce ou Schwaller de Lubicz.

Le message du RA MATERIAL s’accorde avec le compteur du calendrier Maya. Nous sortons enfin du dualisme, et s’ébauche une nouvelle ouverture de conscience.

Les dimensions 4D-5D-6D…et certainement 7D à un niveau ultime, expérimentent encore certaines polarités…, moindre, mais polarités quand même… ! Donc dualisme et complémentarité … sont encore là pour un moment ! A nous de comprendre et d’apprendre enfin L’ALLIANCE, base de la LOI de Un. Je suis épatée, car à la lecture du RA MATERIAL, je constate d’énormes similitudes avec les communications des Hathor …. Miléna

Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Séance 67, Fragment 38

15 août 1981

Jim: Dans sa première question Don demande à Ra comment nous pourrions résoudre l’apparent paradoxe de servir diverses portions du même Créateur, certains se réjouissant de notre service, d’autres, c’est-à-dire notre ami négatif de cinquième densité, ne désirant rien moins que faire disparaître de la troisième densité l’instrument et le contact. Nous avions retiré la phrase que vous voyez entre crochets parce que nous ne souhaitions pas attirer trop d’attention sur nos personnalités. Nous l’incluons ici parce qu’elle pourrait être utile à ceux qui ont le sentiment qu’ils peuvent être venus d’ailleurs pour savoir ce qu’il y a d’élan dans le service à autrui, qui ajoute son soutien aux désirs individuels d’apprendre et servir bien. Ceux qui ont lu « The Crucifixion Of Esmerelda Sweetwater » reconnaîtront la dernière question de cette section. Ce livre a été écrit par Don et Carla en 1968, quand ils se sont rencontrés pour mettre en place L/L Research. Cela a été leur premier projet, sortant de l’ordinaire en ce sens qu’il semble avoir été vu avant d’être pérennisé sous forme de récit. Et il sort de l’ordinaire aussi parce qu’il semble avoir anticipé bon nombre des expériences que Don et Carla, et par la suite moi-même, devions partager.

Carla: Dans notre premier ouvrage nous avons déversé tout l’amour que nous avions l’un pour l’autre et pour les idéaux et préoccupations d’une voie plus pure, plus élevée, une voie d’amour non affligée des lourdeurs de la terre. Nous étions fous amoureux l’un de l’autre; c’était une époque bénie. C’est vrai que Don n’a jamais été bavard, mais cette période a contenu notre brève intimité physique qui m’est un trésor, et ces moments de joie presque tremblante que l’on éprouve quand on est amoureux. L’histoire semblait s’écrire d’elle-même et nous en voyions les personnages si clairement qu’on aurait pu croire qu’ils dictaient l’histoire par dessus nos épaules. La seule partie erronée du livre en est la fin. Le personnage qui me ressemblait dans un bon jour est tué par un des méchants. Dans la vie réelle, mon corps fragile a été plus fort que celui de Don, grâce à, je pense, mes dons de la foi et de l’élan vital. Don n’a jamais été le moins du monde à l’aise sur cette Terre. Il a vécu sa vie très fort sur la défensive et dans l’isolement, à l’exception de moi-même et de quelques amis et relations très proches. Une chose est sûre, ses talents ont été bien distribués dans le corps de l’oeuvre qui englobe les matières que Ra a partagées avec nous. Ses questions étaient des merveilles de bon sens et toujours comme du gibier bondissant dans de nouvelles directions. Le roman s’est mal terminé en ce sens que Don est entré dans une vie plus grande et que je suis restée pour devenir une personne totalement différente de celle qu’il avait dorlotée et appréciée. Mais le travail n’est pas achevé du tout, et il ne le sera pas avant que le monde n’ait plus besoin de nos matériaux.

Séance 67, 15 août 1981

Interlocuteur: Alors comment pourrions-nous résoudre ce paradoxe? (la phrase contenant des éléments personnels et qui a été retirée de la réponse de Ra est insérée dans ce paragraphe que l’on peut lire à la page 90 du Livre III).

Ra: Je suis Ra. Considérez, si vous voulez, que vous n’avez pas de capacité à ne pas servir le Créateur puisque tout est le Créateur.

Dans vos dispositions individuelles de croissance, apparaissent les choix fondamentaux de troisième densité. [En outre sont superposées des réminiscences des polarisations positives de votre densité native] Ainsi, votre orientation particulière est fortement polarisée vers le service d’autrui et a atteint la sagesse aussi bien que la compassion.

Interlocuteur: Avez-vous connaissance du livre que l’instrument et moi-même avons écrit il y a environ douze ans, intitulé The Crucifixion Of Esmerelda Sweetwater, et en particulier du rituel de bannissement que nous avons utilisé pour amener les entités sur Terre?

Ra: Je suis Ra. En effet.

Interlocuteur: Est-ce qu’il y a des erreurs dans notre écrit par rapport à la manière dont cela était exécuté?

Ra: Je suis Ra. L’erreur s’est produite seulement à cause de la difficulté qu’aurait un auteur à décrire la longueur de la formation nécessaire à l’entraînement de ceux qui sont connus dans cet écrit particulier comme Théodore et Pablo, dans les disciplines nécessaires.

Interlocuteur: Il m’a semblé que ce livre a en quelque sorte été comme un lien avec bon nombre de ceux que nous avons rencontrés depuis que nous avons écrit et avec bon nombre des activités que nous avons eues. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est tout à fait exact.

La Loi Une, Livre III, Séance 68

18 août 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: La raison principale pour laquelle nous avons décidé d’avoir cette séance aujourd’hui est qu’il se peut que je doive m’absenter pendant un certain temps et que j’avais une question urgente à propos de ce qui s’est passé dimanche soir alors que, apparemment, l’instrument a glissé vers un état de transe pendant une des méditations normales du dimanche soir, et je voudrais vous questionner à ce sujet. Pouvez-vous me donner des informations sur ce qui s’est passé?

Ra: Je suis Ra. Nous le pouvons.

Interlocuteur: Voulez-vous me dire ce qui s’est passé dans ce cas?

Ra: Je suis Ra. Nous avons instruit cet instrument de s’abstenir de nous appeler à moins que ce ne soit dans cet ensemble de circonstances bien définies. Lors de l’événement dont vous parlez il a été posé à cet instrument une question appartenant à ce que vous appelez ‘les sujets Ra.

Cet instrument prêtait sa voix à nos frères et soeurs de la densité de sagesse connue de vous comme Latwii.

Cet instrument a pensé en elle-même: “je ne connais pas cette réponse; comme j’aurais aimé être le canal de Ra”. Ceux de Latwii se sont trouvés en position d’être approchés par l’entité d’Orion qui cherche à rendre service à sa propre manière. L’instrument a commencé à se préparer à un contact Ra. Latwii savait que si cela était accompli l’entité d’Orion aurait une opportunité que Latwii souhaitait éviter.

Il est heureux pour cet instrument, premièrement, que Latwii soit de cinquième densité et apte à gérer le complexe vibratoire particulier que manifestait l’entité d’Orion et, deuxièmement, qu’il y ait eu à ce moment des membres du groupe de support qui ont envoyé de grandes quantités de soutien à l’instrument dans cette crise.

Donc ce qui s’est passé, c’est que ceux de Latwii n’ont jamais lâché cet instrument bien que ceci ait dangereusement frisé la transgression de la Loi de Confusion.

Ils ont continué à maintenir leur connexion avec le complexe mental/corps/esprit de l’instrument et à produire de l’information par son intermédiaire, même quand l’instrument a commencé à glisser hors de son véhicule physique.

L’acte de communication continue a fait en sorte que l’entité a été incapable de s’emparer du complexe mental/corps/esprit de l’instrument et, après seulement une petite mesure de votre espace/temps, Latwii a récupéré l’instrument alors à nouveau complètement rassemblée et lui a donné une communication continue pour la stabiliser pendant la transition dans la réintégration.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quel était le plan de l’entité de cinquième densité orientée négativement, comment elle l’aurait mis en pratique, et quels auraient été les résultats s’il avait réussi?

Ra: Je suis Ra. Le plan, qui est toujours d’actualité, était de prendre le complexe mental/corps/esprit pendant qu’il était séparé de son enveloppe de complexe physique de corps jaune, de placer ensuite ce complexe mental/corps/esprit dans des portions négatives de votre temps/espace.

L’enveloppe serait alors devenue celle d’une entité sans connaissance, inconsciente, et qui aurait pu être manipulée, dirons-nous, de manière à provoquer un dysfonctionnement qui se serait terminé par un coma et ensuite par ce que vous appelez la mort du corps.

A ce point, le ‘soi supérieur de l’instrument aurait eu le choix de quitter le complexe mental/corps/esprit dans l’esp nous corrigeons le temps/espace négatif, ou de permettre l’incarnation dans l’espace/temps de distorsions équivalentes en vibrations et polarité.

Cette entité-ci serait alors devenue une entité polarisée négativement sans l’avantage d’une polarisation négative native. Elle aurait trouvé un long chemin à parcourir vers le Créateur dans ces circonstances, bien que le chemin se fût inévitablement bien terminé.

Interlocuteur: Vous voulez dire alors que si cette entité négative de cinquième densité réussit dans ses tentatives de transférer le complexe mental/corps/esprit, pendant que ce complexe est dans ce que nous appelons un état de transe, vers un temps/espace polarisé négativement, alors le ‘soi’ supérieur n’a pas d’autre choix que de permettre une incarnation dans de l’espace/temps négativement polarisé? Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. C’est inexact. Le ‘soi’ supérieur pourrait permettre que le complexe mental/corps/esprit reste dans le temps/espace. Cependant, il est improbable que le ‘soi’ supérieur le fasse indéfiniment étant donné sa distorsion vers la croyance que la fonction du complexe mental/corps/esprit est d’acquérir de l’expérience et d’apprendre des autres ‘soi’, faisant ainsi l’expérience du Créateur.

Un complexe mental/corps/esprit positif fortement polarisé, entouré de portions négatives d’espace/temps, ne ressentira que des ténèbres car, comme l’aimant, il n’y a aucune, dirons-nous, similitude. Dès lors, une barrière se forme automatiquement.

Interlocuteur: Laissez-moi m’assurer que je vous comprends. Est-ce qu’il s’agit de ténèbres vécues dans de l’espace/temps négatif ou bien dans du temps/espace négatif?

Ra: Je suis Ra. Du temps/espace négatif.

Interlocuteur: Mais alors l’incarnation dans de l’espace/temps négatif dans de telles conditions aurait pour résultat une incarnation à quel niveau de densité pour, disons par exemple, l’instrument?

Ra: Je suis Ra. La réponse à cette question viole la première distorsion.

Interlocuteur: Bon. Alors ne prenons pas l’instrument comme exemple. Supposons que cela ait été fait à un Missionné de sixième densité. Si cette réponse viole la première distorsion, ne répondez pas. Mais disons que cela serait arrivé à un Missionné de sixième densité et qu’il soit allé dans du temps/espace négatif. Est-ce que ce serait un temps/espace négatif de sixième densité, et s’incarnerait-il dans de l’espace/temps négatif de sixième densité?

Ra: Je suis Ra. Votre supposition est exacte. La force de la polarisation serait correspondante autant que possible.

Chez certains Missionnés positifs de sixième densité l’approximation ne serait pas tout à fait complète à cause de la rareté des champs énergétiques négatifs de sixième densité de force équivalente.

Interlocuteur: Est-ce que la raison pour laquelle cela pourrait se faire est que le complexe mental/corps/esprit du Missionné serait extrait dans ce que nous appelons un état de transe, en quittant le physique de troisième densité, et dans cet état le Missionné n’a pas la pleine capacité de se défendre magiquement ? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Dans le cas de cet instrument c’est exact. C’est exact aussi quand cela est appliqué, presque sans exceptions, aux instruments travaillant en transe, qui n’ont pas eu de formation consciente à la magie en temps/espace dans, dirons-nous, la présente incarnation.

Les entités de votre densité qui sont capables de se défendre magiquement dans cette situation sont extrêmement rares.

Interlocuteur: Il me semble que, puisque je ne peux rien imaginer de pire que ce résultat particulier, il serait très recommandé de rechercher une formation et une défense magique pour cette situation. Ra pourrait-il et Ra voudrait-il nous instruire dans ce type de défense magique?

Ra: Je suis Ra. Cette demande dépasse la première distorsion. L’entité qui aspire à ces capacités magiques doit le faire d’une certaine façon. Nous pouvons donner des instructions d’une nature générale. Cela, nous l’avons déjà fait. L’instrument a entamé le processus d’équilibrage du ‘soi’. C’est un processus long.

Prendre une entité avant qu’elle ne soit prête et lui offrir le sceptre du pouvoir magique c’est transgresser d’une manière non équilibrée. Nous pouvons suggérer avec une certaine âpreté que l’instrument ne fasse jamais appel à Ra en aucune circonstance, sans être protégée par la configuration qui est présente en ce moment.

Interlocuteur: Je pense qu’il est important pour moi d’investiguer les techniques, si elles sont à l’intérieur de la première distorsion, de l’entité de cinquième densité qui souhaite déplacer les complexes mental/corps/esprit de ce groupe. Est-ce que je suis dans la première distorsion si je vous demande de décrire comment cette entité se livre à ce travail?

Ra: Je suis Ra. Vous l’êtes.

Interlocuteur: Bien. Alors, comment est-ce que cette entité de cinquième densité procède pour ce travail, depuis le tout début, quand elle est avertie du fait que nous existons?

Ra: Je suis Ra. L’entité prend conscience d’une puissance. Cette puissance a la capacité de dynamiser ceux qui peuvent être disponibles pour la moisson. Cette entité est désireuse de neutraliser cette source de puissance. Elle envoie ses légions. Des tentations sont offertes. Elles sont ignorées ou rejetées. La source de puissance persiste et améliore en fait ses connexions internes d’harmonie et d’amour du service.

L’entité détermine qu’elle doit essayer la neutralisation. Au moyen de la projection elle entre dans l’environnement de cette source de puissance. Elle évalue la situation. Elle est liée par la première distorsion, mais peut profiter de toute distorsion du libre arbitre.

Le libre arbitre, les distorsions pré-incarnation de l’instrument par rapport au véhicule physique, paraissent la cible la plus prometteuse. Toute distorsion éloignant du service d’autrui est également appropriée.

Quand l’instrument quitte son véhicule physique elle le fait librement. De la sorte, le déplacement du complexe mental/corps/esprit de l’instrument n’est pas une violation de son libre arbitre si elle suit librement l’entité. Voilà le procédé.

Nous sommes conscients de votre désir pressant de savoir comment devenir imperméables, en tant que groupe, à des influences comme celle-ci. Les procédés que vous recherchez concernent votre libre choix.

Vous êtes conscients des principes du travail de magie. Nous ne pouvons pas parler pour conseiller, mais seulement pour suggérer, comme nous l’avons déjà fait, qu’il serait approprié pour ce groupe de s’embarquer dans une telle voie en tant que groupe mais non pas individuellement, pour des raisons évidentes.

Interlocuteur: Je suis intéressé de savoir comment s’applique la première distorsion à l’entité négativement polarisée qui déplace le complexe mental/corps/esprit. Pourquoi est-ce que l’entité négativement polarisée est suivie jusqu’à l’endroit de temps/espace négatif? Pourquoi est-ce que l’un d’entre nous suivrait librement cette entité?

Ra: Je suis Ra. La polarité positive voit de l’amour dans toutes choses. La polarité négative est maligne.

Interlocuteur: Alors je suppose que si la polarité négative utilisait une autre approche qui ne serait pas basée sur le libre arbitre de l’autre ‘soi’ elle perdrait en polarisation et en pouvoir magique. C’est correct; non?

Ra: Je suis Ra. C’est correct. L’énergie transférée s’affaiblit. Nous souhaitons clôturer. Y a-t-il l’une ou l’autre brève question avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: Seulement s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Vous êtes consciencieux. Nous réalisons votre besoin de ces questions. Tout est bien, mes amis. Nous vous remercions et vous laissons dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre V, Séance 68, Fragment 39

18 août 1981

Jim: En recherchant l’avis de Ra sur l’état physique de Carla et pour la planification des séances, nous avons découvert une nouvelle fois que Ra veillait constamment sur notre libre arbitre en donnant des instructions générales qui nous donnaient une direction mais qui exigeaient que nous exercions sans cesse notre capacité ou notre obligation de prendre les décisions par nous-mêmes.mAinsi ce contact était fonction de notre libre arbitre, du fait que les informations n’étaient données qu’en réponse à des questions, que la sorte d’informations était déterminée par la nature de notre recherche formulée sous telle ou telle question et par la planification ou calendrier des séances. Il est donc nécessaire que tout aspirant à la vérité décide lui-même que chercher, comment chercher, et quand chercher. Tout le monde ne parle pas aussi directement à Ra, mais chacun parle avec le Créateur unique d’une façon ou d’une autre. Si la recherche est assez fervente, n’importe quelle portion du Créateur peut vous enseigner tout ce que vous souhaitez savoir. C’est la recherche qui détermine ce que l’on trouve.

Les deux dernières questions et réponses se réfèrent à un phénomène très inhabituel dont nous avons découvert la possibilité au cours de la 68e séance, c’est-à-dire le déplacement du complexe mental/corps/esprit de l’instrument dans certaines circonstances de non protection, par l’entité négative de cinquième densité qui surveillait nos séances Ra. Cette possibilité était déjà très inhabituelle en soi, mais il s’y est ajouté le fait que Don et Carla avaient décrit une situation identique treize ans auparavant dans The Crucifixion Of Esmerelda Sweetwater. La fin du livre n’avait pas été vue comme l’avait été le restant du livre, et elle avait dû être écrite de la manière ordinaire. Maintenant tout cela a pris son sens pour nous, car il semble bien que la fin de ce livre est une description symbolique de la mort de Don survenue en novembre 1984.

Carla: Est-ce que quelqu’un vous a déjà demandé à brûle-pourpoint comment vous alliez? En général, cette salutation polie: “comment allez-vous?” se résume à un simple murmure indiquant le respect et la reconnaissance d’une présence, et n’est pas une véritable demande de renseignement. La dernière chose espérée est une sorte de liste de blanchissage énumérant griefs et bobos. Je n’étais donc pas habituée à être suffisamment proche de moi-même pour décrire exactement mon état. Quand on souffre en permanence, comme c’est mon cas depuis bien longtemps, le stimulus finit par s’émousser et être ignoré simplement parce qu’il ne dit plus rien d’utile. Quand on a fait tout ce qu’on pouvait, il vaut beaucoup mieux continuer à vivre ce qui est offert. Cela peut paraître extrême, mais je sais que de nombreux patients souffrant de douleurs chroniques parviennent à gérer tranquillement leur vie, et y réussissent même très bien en général. Dès lors, la dernière chose que je souhaite c’est de constamment vérifier mon niveau d’énergie. Ma réaction à ce moment-là tout comme à celui-ci est: «mais vous plaisantez!». Je ne me souviens pas d’avoir jamais eu de l’énergie physique. De l’énergie mentale, émotionnelle, spirituelle, oh OUI ! Des tonnes, et j’ai un coeur plein de la joie d’être ici, quelles que soient mes limitations. Mais je fonctionne sur les nerfs seulement, selon ma propre perception. Alors cette préoccupation, bien qu’authentique et nécessaire, était un défi pour moi. Et je voulais tellement faire ces séances, ce qui influençait mes réactions.

Le fait que la Crucifixion d’ Esmeralda Sweetwater se doit déroulée dans la vie réelle est pour moi un exemple fascinant de la fluidité et de la perméabilité des limites supposées de l’espace et du temps. Nous avons vu cette histoire comme si c’était un film projeté dans notre tête. Nous l’avons écrit en ignorant totalement qu’il concernait notre propre avenir. Nous nous sommes sentis très déstabilisés quand nous avons constaté que les parties les plus tragiques du livre se sont déroulées avec une horrible précision. La vie nous rappelle sans cesse à l’ordre en nous mettant à genoux et en révélant le ‘soi’ au ‘soi’ avec une grande fidélité. Comme toujours quand je pense à la mort de Don, je me sens réchauffée par la perfection de son ouverture à l’amour et de sa noblesse, tout comme je suis glacée par son absence à mes côtés. Tout ce que nous pouvons faire c’est offrir tout cela au Créateur, avec gratitude et louange.

Séance 68, 18 août 1981

Interlocuteur: Pourriez-vous d’abord me donner une indication de l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Les énergies physiques de cet instrument sont complètement épuisées. Le reste est comme dit précédemment.

Interlocuteur: Avec des énergies complètement épuisées, est-ce que je devrais poursuivre cette séance? Je ne suis pas certain de ce que cela signifie exactement.

Ra: Je suis Ra. Nous avons de l’énergie transférée qui est disponible, qui est due au service offert par deux membres de ce groupe, et c’est pour cela que nous sommes à même de continuer. S’il n’y avait pas cette énergie transférée, l’instrument, dont la volonté est forte, aurait épuisé ses énergies vitales en voulant les ressources disponibles. Ainsi, s’il n’y a pas de transfert d’énergie et si l’instrument paraît épuisée comme elle l’est à présent, il est bon de s’abstenir d’utiliser l’instrument. S’il y a de l’énergie transférée, ce service peut être accepté sans risque pour la distorsion de l’énergie vitale normale.

Nous pouvons noter que l’énergie physique a été épuisée, non pas à cause de la distorsion vers la douleur, bien que celle-ci soit considérable en cet espace/temps, mais principalement à cause des effets cumulatifs de l’expérience continue de cette distorsion.

Interlocuteur: Est-ce que vous recommanderiez une plus longue période de repos entre la fin de cette période de travail et la période de travail suivante? Est-ce que cela aiderait l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Nous pourrions suggérer, comme toujours, que le groupe de soutien veille avec soin sur l’instrument et prenne la décision sur base de l’observation. Il n’est pas dans nos capacités de recommander spécifiquement une future décision. Nous voudrions noter que notre recommandation précédente de travailler à des périodes diurnes alternées ne tenait pas compte de la fragilité de l’instrument, et nous vous demandons donc de nous pardonner pour cette suggestion.

A ce nexus-ci, notre distorsion est vers une planification souple des séances de travail sur base, comme nous l’avons dit, des décisions du groupe de soutien concernant l’instrument. Nous voudrions noter à nouveau qu’il y a une fine ligne entre les soins à l’instrument pour une utilisation poursuivie que nous trouvons acceptable, et la compréhension appropriée, si vous voulez bien excuser ce terme peu approprié, du besoin de tout le groupe de travailler en rendant service.

Dès lors, si l’état de l’instrument est vraiment limite, il faut certainement laisser plus de repos entre les séances de travail. Cependant, s’il y a un désir de travailler et que l’instrument en est capable à votre avis bien pesé, le travail sera une action adéquate pour ce groupe. Nous ne pouvons pas être plus précis, car ce contact est une fonction de votre libre arbitre.

Interlocuteur: Nous parlons d’une partie assez précise du livre Esmerelda Sweetwater que nous avons écrit, et qui a trait au personnage Trostrick qui déplace le complexe mental/corps/esprit de la jeune fille venue de l’espace ; Quelle est la signification de ce travail que nous avons fait par rapport à nos vies? Pendant un certain temps je me suis senti désemparé par la façon dont les choses s’emboîtaient. Pouvez-vous m’en parler?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons chacun et trouvons que nous pouvons parler.

Interlocuteur: Voulez-vous s’il vous plaît le faire maintenant?

Ra: Je suis Ra. Nous confirmons ce qui suit, qui est déjà, dirons-nous, supposé ou pressenti.

Quand l’engagement a été pris entre deux des membres de ce groupe, d’oeuvrer à l’amélioration de la sphère planétaire, cet engagement a activé un vortex de possibilités/probabilités d’une certaine force. L’expérience de la production de ce volume a été inhabituelle en ce sens qu’il a été visualisé comme si c’était un film qui était visualisé.

Le temps était devenu disponible sous sa forme de moment présent. Le scénario du volume a été produit sans heurts jusqu’à la fin de ce volume. Vous n’avez pas pu achever ce volume et la fin n’a pas été visualisée comme l’a été tout le corps du livre, mais a été écrite ou produite.

Ceci est dû à l’action du libre arbitre dans toute la Création. Cependant, ce volume contient une vision d’événements significatifs tant symboliquement que spécifiquement, que vous avez vus sous l’influence de l’attraction magnétique libérée quand l’engagement a été pris et que la pleine réminiscence de ce que vous pouvez appeler une mission, a été restaurée.

La Loi Une, Livre III, Séance 69

29 août 1981

Ra: Je suis RA. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique.

Avant de commencer, pouvons-nous adresser une petite demande pour les séances prochaines? A cette séance de travail particulière il y a une légère interférence dans le contact à cause des cheveux de l’instrument. Nous pouvons suggérer de peigner ce matériau semblable à une antenne dans une configuration plus ordonnée avant de commencer le travail. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Une question que je ne suis pas parvenu à poser lors de la séance précédente et que je serai forcé d’utiliser cette fois est: est-ce que l’état de transe est le seul état dans lequel une entité mental/corps/esprit positive peut être entraînée par une entité ou un adepte négatif vers une configuration négative de temps/espace?

Ra: Je suis Ra. Ceci est un concept mal perçu. Le complexe mental/corps/esprit qui quitte librement le complexe physique de troisième densité est vulnérable quand la protection appropriée n’est pas en place.

En faisant attention, vous pouvez percevoir que très peu des entités qui choisissent de quitter leur complexe physique font un travail dont la nature est d’attirer l’attention polarisée d’entités orientées négativement.

Le danger, pour la plupart de ceux qui sont dans un état de transe, ainsi que vous appelez le complexe physique qui est quitté, est que le complexe physique peut être touché de manière à y attirer à nouveau le complexe mental/corps/esprit ou bien il peut être fait obstacle aux moyens par lesquels ce que vous appelez ‘l’ectoplasme’ est rappelé.

Cet instrument est une anomalie, en ce sens qu’il est bon que l’instrument ne soit pas touché ou éclairé par de la lumière artificielle pendant qu’elle est en état de transe. Cependant, l’activité ectoplasmique est intériorisée. La difficulté principale, comme vous en avez conscience, est alors le déplacement négatif de l’entité, de son libre arbitre, comme il en a été discuté.

Que cela ne puisse se produire que dans un état de transe n’est pas complètement certain, mais il est hautement probable que dans une autre expérience hors du corps comme la mort, l’entité ici examinée aurait, comme c’est le cas pour la plupart des entités polarisées positivement, une grande protection de la part de camarades, guides, et portions du ‘soi qui seraient conscientes du transfert que vous appelez ‘la mort physique.

Interlocuteur: Alors vous voulez dire que des amis protecteurs, comme nous les appellerons, sont disponibles en toutes circonstances à l’exception de l’état de transe, qui paraît être anormal par rapport aux autres. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pourquoi est-ce que cet état de transe, comme nous l’appelons, est différent? Pourquoi n’y a-t-il pas d’entités disponibles dans cet état particulier?

Ra: Je suis Ra. L’originalité de cette situation n’est pas l’absence d’amis, car cette entité, comme toutes les entités, a ses guides ou présences angéliques et, à cause de la polarisation, aussi des instructeurs et des amis.

La caractéristique unique des travaux que le complexe mémoriel social Ra et votre groupe ont entrepris est l’intention de servir autrui en s’efforçant d’arriver à la plus grande pureté que nous, en tant que camarades, puissions atteindre.

Cela a alerté un ami beaucoup plus déterminé, de polarité négative, qui est intéressé à éliminer cette opportunité particulière.

Une fois encore, nous pouvons noter deux choses:

Premièrement, nous avons cherché longtemps pour trouver un canal ou instrument approprié et un groupe de soutien approprié. S’il est mis fin à cette opportunité nous serons reconnaissants pour ce qui aura été fait, mais les vortex de possibilités/probabilités indiquant la localisation de cette configuration sont faibles.

Deuxièmement, nous vous remercions car nous savons ce que vous sacrifiez pour pouvoir faire ce que vous, en tant que groupe, souhaitez faire.

Nous allons éviter d’épuiser cet instrument autant que possible. Nous avons essayé de dire comment l’instrument peut s’épuiser en se dévouant trop profondément à ce travail. Toutes ces choses et tout ce que nous avons dit a été entendu. Nous sommes reconnaissants. Dans la situation actuelle nous exprimons des remerciements aux entités qui se nomment Latwii.

Interlocuteur: Est-ce que je comprends bien alors que la mort, qu’elle survienne naturellement ou par le suicide, que toutes les morts de ce type créent la même condition d’après mort qui permet à l’entité d’avoir une protection grâce à ses amis? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Nous présumons que vous voulez savoir si dans l’expérience de la mort, peu en importe la cause, des amis négatifs ne sont pas à même d’éliminer une entité. Ceci est exact en grande partie parce que l’entité sans attachement au complexe physique d’espace/temps est bien plus consciente et sans la crédulité qui est en quelque sorte la marque de ceux qui aiment de tout leur coeur.

Cependant la mort, si elle est naturelle, est indubitablement la plus harmonieuse: la mort par meurtre désoriente et l’entité a besoin d’un certain temps/espace pour établir ses repères, dirons-nous; la mort par suicide provoque la nécessité d’un grand travail de guérison et, dirons-nous, la mise en place d’un engagement envers la troisième densité pour une nouvelle opportunité d’apprendre les leçons établies par le ‘soi’ supérieur.

Interlocuteur: Est-ce que cela est vrai aussi pour des conditions inconscientes dues à un accident, une anesthésie médicale ou des drogues?

Ra: Je suis Ra. Etant donné que cette entité n’essaie pas de rendre service de la manière particulière que nous utilisons en ce moment, les entités d’orientation négative n’ont pas la possibilité d’éliminer le mental/corps/esprit.

La seule caractéristique, comme nous l’avons dit, qui soit dangereuse, dirons-nous, est la volonté de faire sortir le complexe mental/corps/esprit du complexe physique de troisième densité dans une intention de service à autrui. Dans toutes les autres situations cette circonstance n’a pas d’effet.

Interlocuteur: Est-ce que ceci dépend de l’action d’équilibrage de la première distorsion?

Ra: Je suis Ra. Votre question est plutôt opaque. Veuillez reformuler pour spécificité.

Interlocuteur: Je me disais simplement que la volonté du complexe mental/corps/esprit d’un corps de troisième densité d’un devoir ou service d’autrui particulier crée sans doute d’abord une situation par rapport à la première distorsion où l’opportunité d’équilibrer ce service par un service négatif est disponible et une intrusion par l’autre polarisation est dès lors magiquement possible. Est-ce que ce raisonnement est correct?

Ra: Je suis Ra. Non. Le libre arbitre de l’instrument est en fait une partie nécessaire de l’opportunité offerte par le groupe d’Orion. Cependant, ce libre arbitre et la première distorsion ne s’appliquent qu’à l’instrument.

Tout l’espoir du groupe d’Orion repose sur la transgression du libre arbitre sans perte de polarité. Ainsi ce groupe, s’il est représenté par une entité sage, s’efforce d’être malin.

Interlocuteur: Est-ce qu’un Missionné a jamais fait l’objet d’une telle transgression par un adepte négatif pour être placé ensuite dans du temps/espace négatif?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire dans quelle situation se trouve le Missionné et quel est le chemin de retour, pourquoi ce chemin ne peut-il pas être le simple retour dans du temps/espace positif?

Ra: Je suis Ra. Le chemin du retour dépend en premier lieu de la réticence du ‘soi’ supérieur à entrer dans de l’espace/temps négatif. Ceci peut constituer une partie significative de la longueur de ce chemin.

Deuxièmement, quand une entité orientée positivement s’incarne dans un environnement profondément négatif elle doit apprendre/enseigner les leçons de l’amour du ‘soi , devenant ainsi une avec ses semblables.

Quand cela a été accompli l’entité peut ensuite choisir de libérer la différence potentielle et changer les polarités.

Cependant, le processus d’apprentissage des leçons accumulées d’amour de soi peut être très long. Il se peut aussi que l’entité, pendant qu’elle apprend ces leçons, perde beaucoup de son orientation positive au cours du processus, et le choix d’un renversement de polarité peut être retardé jusqu’au milieu de la sixième densité. Tout cela prend beaucoup de temps, selon votre manière de mesurer, bien que tout finisse bien.

Interlocuteur: Est-il possible de me dire grosso modo combien de Missionnés venus sur cette planète au cours de ce grand cycle ont fait l’expérience d’un déplacement en temps/espace négatif ?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons noter le nombre de ces occurrences. Il n’y en a eu qu’une. Nous ne pouvons pas, à cause de la Loi de Confusion, parler de l’entité.

Interlocuteur: Vous avez dit que le ‘soi’ supérieur est réticent à entrer dans l’espace/temps négatif. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Le processus d’incarnation implique d’être incarné du temps/espace à l’espace/temps. Cela est exact.

Interlocuteur: Je vais parler et voir ensuite si j’ai raison. Lorsqu’elle est placée dans un temps/espace de polarisation négative, l’entité positive n’expérimente rien d’autre que l’obscurité. Alors, par l’incarnation dans de l’espace/temps négatif du fait du ‘soi’ supérieur elle fait l’expérience d’un environnement d’espace/temps négatif avec des autres ‘soi’ négativement polarisés. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Il me semble que ce doit être une situation extrêmement difficile pour une entité polarisée positivement, et le processus d’apprentissage doit être extrêmement traumatisant. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Disons que l’individu polarisé positivement est un médiocre élève en amour de ‘soi, c’est pourquoi il prend beaucoup plus de temps, si vous voulez, que ceux qui sont natifs de ce modèle de vibrations.

Interlocuteur: Je suppose que ce déplacement est d’une façon ou d’une autre fonction de son libre arbitre. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est absolument exact.

Interlocuteur: Ceci est un point que je trouve très déroutant. Il est de la fonction du libre arbitre de l’entité orientée positivement d’entrer dans le temps/espace négativement polarisé. Cependant, cela dépend aussi de son absence de compréhension de ce qu’elle est en train de faire. Je suis certain que si cette entité avait une pleine compréhension de ce qu’elle fait elle ne le ferait pas. Il est de la fonction de son autre ‘soi’ polarisé négativement de créer une situation où elle est leurrée par cette configuration.
Quel est le principe par rapport à la première distorsion qui permet que cela se produise puisque nous avons deux portions du Créateur, toutes deux d’égale valeur ou de potentiel égal, mais polarisées de manière opposée, ce qui a pour résultat cette situation. Pourriez-vous me dire quel est le principe philosophique qui sous-tend cet acte particulier?

Ra: Je suis Ra. Il y a deux points importants à cet égard.

Premièrement, nous pouvons noter la situation dans laquelle une entité reçoit une ‘feuille de route’ mal indiquée et qui est en fait tout à fait erronée. L’entité se met en route vers sa destination. Elle ne souhaite qu’atteindre le point de sa destination mais étant déroutée à cause de l’autorité incorrecte et ne connaissant pas le territoire par lequel elle passe, elle se perd désespérément.

‘Libre arbitre ne veut pas dire qu’il n’y aura aucune circonstance dans laquelle les calculs se révèleront faux. Il en est ainsi pour tous les aspects de l’expérience de vie. Bien qu’il n’y ait pas d’erreurs, il y a des surprises.

Deuxièmement, ce que nous et vous faisons au cours de séances de travail comme celle-ci porte une charge magique, si vous voulez utiliser ce terme très souvent mal compris; peut-être pourrions-nous parler d’un ‘pouvoir métaphysique’.

Ceux qui accomplissent un travail de pouvoir sont disponibles à la communication vers et depuis des entités de puissance globalement équivalente.

Il est heureux que l’entité d’Orion ne possède pas la puissance native de ce groupe. Cependant, elle est très disciplinée, tandis que ce groupe manque de la finesse équivalente à cette puissance. Chacun travaille en conscience, mas le groupe n’a pas entrepris un travail en tant que groupe. Le travail individuel est utile, car le groupe est une aide mutuelle, de l’un pour l’autre.

Interlocuteur: Cet instrument accomplit des services qui impliquent des transmissions d’autres membres de la Confédération. Nous sommes réticents à les poursuivre à cause de la possibilité qu’elle glisse en transe et reçoive des offres de service de la part d’une entité ou d’un adepte polarisé négativement. Existe-t-il des moyens de sauvegarde pour créer une situation dans laquelle elle ne peut pas entrer en transe autrement que dans un cadre protégé tel que celui-ci ?

Ra: Je suis Ra. Il y en a trois.

Premièrement, l’instrument doit améliorer le tabou subconscient discipliné empêchant de faire appel à Ra. Cela implique une pensée quotidienne consciente et sérieuse.

La deuxième sauvegarde est de s’abstenir d’ouvrir l’instrument aux questions et réponses pour le moment.

La troisième est très primaire en apparence mais suffit à conserver l’instrument dans son complexe physique: la main peut être tenue.

Interlocuteur: Vous voulez dire que le simple fait de tenir la main de l’instrument pendant les séances de channeling empêche la transe?

Ra: Je suis Ra. Cela empêche les niveaux de méditation qui précèdent nécessairement la transe. Et aussi au cas, improbable, où l’entité deviendrait capable de quitter le complexe physique, l’intrusion dans l’aura et la pression tactile feraient en sorte que le complexe mental/corps/esprit s’abstiendrait de partir.

Nous pouvons noter qu’une longue pratique de l’art dont chacun ici a l’intuition serait utile. Nous ne pouvons pas parler de méthodologie car la transgression serait très grande. Cependant, parler d’efforts groupés est, pendant que nous scannons chacun, une simple confirmation de ce qui est su. C’est pourquoi, nous pouvons le faire.

Nous avons de l’énergie disponible pour une demande relativement brève.

Interlocuteur: Il y a de nombreuses techniques et manières de pratiquer ce qu’on appelle les arts magiques. Est-ce que les rituels établis par un groupe particulier pour son propre usage particulier sont aussi bons ou même meilleurs que ceux qui ont été pratiqués par des groupes comme l’Ordre de la ‘Golden Dawn’ et autres groupes adonnés à la magie?

Ra: Je suis Ra. Bien que nous soyons incapables de parler avec précision sur ce sujet, nous pouvons noter avec une certaine satisfaction que celui qui pose les questions a pénétré jusqu’à l’essentiel d’un formidable système de service et de discipline.

Je suis Ra. Pouvons-nous vous remercier une fois encore, mes amis, pour votre conscience. Tout est bien. Nous vous laissons vous réjouir dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Allez dans la joie. Adonaï.

La Loi Une, Livre III, Séance 70

9 septembre 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous, s’il vous plaît, me donner une indication de l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Nous sommes satisfaits de dire qu’il est comme dit précédemment.

Interlocuteur: Pourquoi dites-vous que vous êtes satisfaits de dire cela?

Ra: Je suis Ra. Nous disons cela étant donné un sens de gratitude envers les éléments qui ont permis à cet instrument de conserver son énergie vitale à une force vibratoire normale, malgré des perspectives très défavorables. Aussi longtemps que ce complexe d’énergies reste satisfaisant, nous pouvons utiliser cet instrument sans l’épuiser, indépendamment des distorsions mentionnées précédemment.

Interlocuteur: L’instrument s’est plainte d’une agression psychique intense, au cours de la période diurne dernière. Y a-t-il une raison à l’intensification de cette agression psychique?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quelle est cette raison s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. La cause est ce dans quoi vous êtes intimement impliqués, c’est-à-dire que la cause est la recherche intensive de ce que vous pouvez appeler ‘l’illumination. Cette recherche de votre part ne s’est pas réduite mais s’est intensifiée.

D’une manière générale, après l’épuisement de l’énergie du complexe physique, la douleur, ainsi que vous appelez cette distorsion, et les diverses amplifications de cette distorsion par l’agression psychique entameraient l’épuisement de l’énergie vitale. Cet instrument protège son énergie vitale à cause d’erreurs antérieures de sa part. Sa volonté subconsciente, qui est extraordinairement forte pour cette densité, a placé une surveillance sur ce complexe énergétique. Dès lors, le visiteur d’Orion lutte avec de plus en plus d’intensité pour perturber cette énergie vitale pendant que ce groupe intensifie son engagement dans le service au travers de l’illumination.

Interlocuteur: J’ai une petite question supplémentaire que je voudrais poser maintenant. Est-ce que la régression par hypnose d’un individu, dans cette incarnation, jusqu’aux naissances passées pour révéler des souvenirs d’incarnations précédentes est un service ou n’est pas un service pour cet individu?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons votre question et trouvons que vous allez appliquer la réponse à votre avenir. Cela nous rend préoccupés de la première distorsion. Cependant, cette question est aussi générale et contient une opportunité, pour nous, d’exprimer un point important. C’est pourquoi nous allons parler.

Il y a une gamme infinie de possibilités de service/non service dans une situation de régression dans le temps sous hypnose, ainsi que vous nommez ce moyen d’aider la mémoire.

Cela n’a rien à voir avec l’hypnotiseur. Cela ne concerne que l’usage que l’entité ainsi hypnotisée fait des informations récoltées de la sorte. Si l’hypnotiseur désire servir et si ce service est accompli uniquement pour répondre à une demande sincère, alors l’hypnotiseur s’efforce de rendre un service.

Interlocuteur: Lors de la séance dernière, Ra a dit que: “le chemin de retour vers la sixième densité négative de temps/espace passe d’abord par une réticence du ‘soi supérieur à entrer dans du temps/espace négatif”. Pourriez-vous expliquer la position du ‘soi’ supérieur par rapport au temps/espace positif et négatif, et pourquoi il est si réticent à entrer dans du temps/espace négatif qu’il est nécessaire que le complexe mental/corps/esprit s’incarne dans de l’espace/temps négatif pour trouver le chemin du retour?

Ra: Je suis Ra. En bref, vous avez répondu à votre propre demande. Veuillez questionner davantage pour des informations plus précises.

Interlocuteur: Pourquoi est-ce que le ‘soi’ supérieur est réticent à entrer dans du temps/espace négatif?

Ra: Je suis Ra. Le ‘soi’ supérieur est réticent à permettre au complexe mental/corps/esprit d’entrer dans du temps/espace négatif pour la même raison fondamentale qu’une entité de votre complexe sociétal est réticente à entrer dans une prison.

Interlocuteur: Ce que j’essaie de comprendre ici c’est la relation du ‘soi supérieur avec le complexe mental/corps/esprit. Est-ce que ce ‘soi’ supérieur a un complexe mental/corps/esprit de sixième densité en tant qu’unité séparée du complexe mental/corps/esprit qui est, dans ce cas-ci, déplacé vers un temps/espace négatif?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Le ‘soi supérieur est l’entité de mi-sixième densité qui, en retournant, offre ce service à son ‘soi.

Interlocuteur: Je pense que j’ai une conception erronée du complexe mental/corps/esprit que, par exemple je représente ici dans cette densité, et de mon ‘moi’ supérieur. Cela vient sans doute de ma conception de l’espace et du temps. Je vais essayer de démêler tout ça. La manière dont je vois les choses pour le moment c’est que j’existe en deux endroits différents: ici et en mi-sixième densité, simultanément. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Vous existez à tous les niveaux simultanément.

Il est spécifiquement correct que votre ‘soi’ supérieur est vous à la mi-sixième densité et, à votre manière de mesurer ce que vous percevez comme le ‘temps’, que votre ‘soi supérieur est votre ‘soi dans votre futur.

Interlocuteur: Ai-je raison de supposer que tous les complexes mental/corps/esprit qui existent sous le niveau de la mi-sixième densité ont un ‘soi’ supérieur au niveau de la mi-sixième densité? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce qu’une analogie, pour cette situation, pourrait être que le ‘soi’ supérieur d’un individu manipule dans une certaine mesure, dirais-je, le complexe mental/corps/esprit qui est son analogue de manière à le faire passer par les densités inférieures afin d’acquérir de l’expérience et finalement transférer cette expérience ou l’amalgamer en mi-sixième densité avec le ‘soi’ supérieur?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Le ‘soi supérieur ne manipule pas ses ‘soi passés. Il protège quand cela est possible et guide quand on le lui demande, mais la force du libre arbitre est la plus importante.

Les contradictions apparentes entre déterminisme et libre arbitre disparaissent quand il est accepté qu’il existe une chose comme la simultanéité véritable.

Le ‘soi supérieur est le résultat final de tout le développement expérimenté par le complexe mental/corps/esprit jusqu’à ce point.

Interlocuteur: Alors, ce que nous avons devant nous c’est un long chemin d’expériences au travers des densités jusqu’à la mi-sixième densité, ce qui est totalement une fonction du libre arbitre et a pour résultat la prise de conscience du ‘soi’ supérieur à la mi-sixième densité mais, puisque le temps est illusoire et qu’il y a, dirais-je, unification du temps et de l’espace ou une éradication de ce que nous voyons comme le temps, alors toutes ces expériences qui ont pour résultat le ‘soi’ supérieur, la cause de l’évolution au travers des densités, existe pendant que l’évolution a lieu. Tout est simultané. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Nous nous abstenons de parler d’exactitude vu notre compréhension de l’immense difficulté qu’il y a à absorber les concepts de l’existence métaphysique.

Dans le temps/espace, qui est précisément autant de vous-même que l’est l’espace/temps tous les temps sont simultanés, tout comme dans votre géographie vos cités et villages fonctionnent, s’agitent, grouillent d’entités vaquant à leurs occupations, le tout simultanément. Il en va de même pour le ‘soi dans le temps/espace.

Interlocuteur: Le ‘soi supérieur qui existe en mi-sixième densité paraît être à un point où les voies expérientielles positive et négative se fondent en une. Y a-t-il une raison à cela?

Ra: Je suis Ra. Nous avons couvert ce sujet précédemment.

Interlocuteur: Oh oui! Désolé. Cela m’a échappé. Bon, si une entité positive est déplacée vers du temps/espace négatif, comme je comprends, le ‘soi’ supérieur est réticent à entrer dans du temps/espace négatif. Pour une certaine raison il rend nécessaire que le complexe mental/corps/esprit s’incarne dans de l’espace/temps négatif. Pourquoi cela est-il nécessaire à cette incarnation dans de l’espace/temps négatif?

Ra: Je suis Ra. D’abord enlevons de l’équation le concept de la réticence, et ensuite précisez votre demande.

Chaque temps/espace est un analogue d’une sorte ou vibration particulière d’espace/temps.

Lorsque une entité entre dans du temps/espace négatif l’expérience qui suit est une expérience de l’espace/temps approprié. Cela est normalement réalisé par le corps qui donne les formes, dans un complexe mental/corps/esprit, qui place l’entité dans le temps/espace approprié à l’incarnation.

Interlocuteur: Je pense que pour éclaircir ce point je vais poser quelques questions qui m’aideront, je crois, à mieux comprendre cela car je suis réellement dérouté par tout cela et je pense que c’est un point très important pour comprendre la Création et le Créateur en général, pourrait-on dire.
Quand un Missionné de quatrième, cinquième ou sixième densité meurt à partir de cet état de troisième densité dans lequel nous nous trouvons présentement, est-ce qu’il se trouve dans un temps/espace de troisième densité après sa mort?

Ra: Je suis Ra. Cela dépend du plan qui a été approuvé par le Conseil des Neuf.

Certains Missionnés ne s’offrent que pour une seule incarnation, tandis que d’autres s’offrent pour des longueurs variées de votre temps, jusqu’à et y compris les deux derniers cycles de 25.000 ans. Quand la mission approuvée est accomplie, le complexe mental/corps/esprit va vers la vibration natale.

Interlocuteur: Est-ce qu’il y a eu des Missionnés sur cette planète depuis ces dernières 50.000 années?

Ra: Je suis Ra. Il y en a eu quelques uns. Il y en a eu beaucoup plus qui ont choisi de se joindre à ce dernier cycle de 25.000 ans, et beaucoup, beaucoup plus qui sont venus pour la moisson.

Interlocuteur: Voilà le point qui me déroute. Si, après la mort physique, un Missionné veut retourner vers sa planète d’origine, pourquoi est-ce que cette même entité ne peut pas être extraite du temps/espace négatif vers sa planète natale plutôt que de s’incarner dans de l’espace/temps négatif?

Ra: Je suis Ra. Comme nous l’avons dit, la position dans le temps/espace négatif, dont nous avons parlé précédemment, est une position pré-incarnation.

Après la mort du complexe physique dans l’activation du rayon jaune, le complexe mental/corps/esprit se dirige vers une portion très différente de temps/espace, dans laquelle le corps indigo permettra que soient prodigués beaucoup de soins et qu’ait lieu une révision avant qu’aucun pas ne soit fait en direction d’une autre expérience d’incarnation.

Je perçois une estimation erronée de votre part en ce sens que le temps/espace n’est pas plus homogène que l’espace/temps.

Il s’agit d’un système aussi complexe et complet d’illusions, danses, et schémas que celui de l’espace/temps, et il possède un système aussi structuré de ce que vous pouvez appeler des ‘lois naturelles’.

Interlocuteur: Je vais poser cette question pour m’informer un peu à propos de ce que vous venez de dire. Lorsque vous êtes venus sur cette planète dans des vaisseaux il y a 18.000 et 11.000 ans, ces vaisseaux ont été appelés des vaisseaux en cloche et ils ont été photographiés par George Adamski. Si je ne me trompe pas, ces vaisseaux ressemblaient un peu à des cloches : ils avaient des hublots tout autour, dans la partie supérieure, et ils avaient dessous trois demi sphères positionnées à 120° les unes par rapport aux autres. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce qu’ils ont été construits dans le temps/espace ou bien dans l’espace/temps?

Ra: Je suis Ra. Nous demandons votre persistante patience, car notre réponse doit être complexe.

Une construction de pensée a été formée dans le temps/espace. Cette portion de temps/espace est celle qui approche de la vitesse de la lumière. Dans le temps/espace, selon cette approche, les conditions sont telles que le temps devient infini et que la masse cesse, de sorte que quelqu’un qui parvient à frôler la force frontière de ce temps/espace est à même de devenir placé là où il le veut.

Quand nous avons été là où nous souhaitions être nous avons alors revêtu la construction de lumière de ce qui allait apparaître comme une cloche de cristal. Ceci a été formé au travers de la frontière vers l’espace/temps.

Il y a donc eu deux constructions: la construction de temps/espace ou immatérielle, et la construction d’espace/temps ou matérialisée.

Interlocuteur: Y avait-il une raison particulière de choisir la forme particulière que vous avez choisie, et en particulier une raison pour les trois demi-sphères sur le fond?

Ra: Je suis Ra. Cela semblait une forme esthétiquement plaisante et bien adaptée aux usages limités que nous devions faire de votre espace/temps qui motivaient les exigences.

Interlocuteur: Est-ce qu’il y avait un principe de motivation contenu dans les trois hémisphère du dessous, ou bien étaient-elles simplement esthétiques, ou bien servaient-elles à l’atterrissage?

Ra: Je suis Ra. Elles étaient esthétiques tout en faisant partie du système de propulsion. Ces hémisphères ne constituaient pas un train d’atterrissage.

Interlocuteur: Je suis désolé de poser des questions aussi stupides, mais j’essaie de déterminer quelque chose à propos de l’espace/temps, du temps/espace, et de ce très difficile domaine du mécanisme de l’évolution. Je pense que cela est essentiel à la compréhension de notre évolution. Cependant je ne suis pas certain de cela et il se peut que je sois en train de gaspiller mon temps dans cette investigation particulière; ou bien est-ce qu’elle serait fructueuse?

Ra: Je suis Ra. Puisque les concepts d’espace/temps ou de la physique, et de temps/espace ou de la métaphysique, sont mécaniques, ils ne sont pas essentiels à l’évolution spirituelle du complexe mental/corps/esprit.

L’étude de l’amour et de la lumière est bien plus productive dans son mouvement vers l’unité à l’intérieur des unités qui se penchent sur ces concepts. Cependant ce sujet est, dirons-nous, de peu d’intérêt et est inoffensif.

Interlocuteur: J’ai posé ces questions d’abord pour comprendre ou pour établir une base pour tenter d’obtenir quelques éclaircissements sur la manière dont le temps/espace et l’espace/temps sont liés à l’évolution du complexe mental/corps/esprit afin que je puisse mieux saisir les techniques d’évolution. Par exemple, vous avez dit que “la différence potentielle peut être effacée et la polarité changée quand une entité a appris/enseigné les leçons de l’amour de soi, si l’entité et une entité positive qui s’est trouvée dans du temps/espace négatif et a dû s’incarner dans de l’espace/temps négatif.
Ce que je tentais de faire c’était construire une base pour tenter d’acquérir quelque compréhension de ce que cela signifie que la différence potentielle peut être éliminée et la polarité changée après l’étape mentionnée. Je suis très intéressé de savoir pourquoi, quand on est placé dans du temps/espace négatif, il est nécessaire de s’incarner dans de l’espace/temps négatif, d’apprendre/enseigner l’amour de soi et développer —je suppose— un niveau de polarité de sixième densité avant de pouvoir abandonner cette différence potentielle. Pourriez-vous en dire plus à ce sujet?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail.

L’entité qui s’incarne dans de l’espace/temps négatif découvrira qu’il n’est pas possible de conserver beaucoup de polarité positive car la négativité, quand elle est pure, est une sorte de puits de gravité qui attire tout en lui, dirons-nous.

Dès lors l’entité, bien qu’elle se souvienne de sa polarité apprise et préférée, est obligée de faire usage du catalyseur donné et de récapituler les leçons du service de soi afin d’accumuler suffisamment de polarité pour pouvoir susciter un potentiel de renversement.

Beaucoup, dans cette ligne de questionnement, est embrouillé. Pouvons-nous, à ce point, permettre à celui qui pose les questions de reformuler la question ou de tourner la direction de la demande davantage vers ce qui est le coeur de la préoccupation?

Interlocuteur: Lors de la prochaine séance j’essaierai de me tourner davantage vers le coeur. Au cours de cette séance-ci j’ai essayé d’arriver à un point que je pensais essentiel à l’évolution de l’esprit, mais il semble que je me sois trompé. Il m’est parfois très, très difficile de questionner de façon sage dans ces domaines. Je vais seulement demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour faciliter le contact ou pour augmenter le confort de l’instrument.

Ra: Je suis Ra. Vous êtes extrêmement consciencieux et les alignements sont spécialement bons. Nous vous remercions, mes amis, et avons été heureux de parler avec vous. Nous essayons de vous aider au maximum en prenant soin de ne pas épuiser cet instrument. C’est pourquoi, bien qu’il subsiste une réserve, nous nous efforcerons à partir de maintenant de conserver cette réserve car cet instrument a disposé son subconscient à accepter cette configuration.

Je suis Ra. Vous agissez bien, mes amis. Nous vous laissons dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, dans la joie et la glorification de la puissance et de la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre III, Séance 71

18 septembre 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pourriez-vous d’abord me donner l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Il est comme dit précédemment, à l’exception d’une légère amélioration dans les distorsions d’énergie vitale. On peut faire noter au groupe de soutien, sans transgresser, qu’il est bon d’aider l’instrument à se rappeler que tant que les distorsions du complexe physique restent comme elles sont il n’est pas recommandé d’utiliser les énergies vitales accrues pour des activités du complexe physique, car le tribut serait assez lourd.

Interlocuteur: Au cours de cette séance j’espère pouvoir poser diverses questions permettant d’établir un point d’entrée dans une investigation qui se révèlera fructueuse. Je voudrais d’abord demander s’il est possible d’accroître la polarité sans accroître la moissonnabilité.

Ra: Je suis Ra. La connexion entre polarisation et moissonnabilité est extrêmement importante dans la moisson de troisième densité.

Dans cette densité, une augmentation dans le service d’autrui ou dans le service de soi accroît quasi inévitablement la capacité d’une entité à bénéficier d’une plus haute intensité de lumière. Dès lors, dans cette densité, nous pouvons dire qu’il n’est pratiquement pas possible de se polariser sans un accroissement de moissonnabilité.

Interlocuteur: Cela est probablement possible dans les densités supérieures comme la cinquième par exemple. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Dans la moisson de cinquième densité la polarisation a très peu à voir avec la moissonnabilité.

Interlocuteur: Voudriez-vous expliquer le concept du travail avec l’être non manifesté pour accélérer l’évolution?

Ra: Je suis Ra. Ceci est une question à plusieurs couches, et quelles stries nous souhaitons exposer, c’est cela qui n’est pas clair. Veuillez reformuler en donnant la profondeur souhaitée, si possible.

Interlocuteur: Définissez, s’il vous plaît, l’être non manifesté.

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons voir que vous visez à des informations des couches profondes. Nous allons, dès lors, répondre d’une manière qui n’épuise pas la question, mais qui est destinée à aller quelque peu au-delà des enseignements extérieurs.

L’être non manifesté est, ainsi que nous l’avons dit, un être qui existe et qui accomplit son travail sans référence à, ni aide d’autrui.

Pour accéder à ce concept vous pouvez voir la connexion obligée entre le ‘soi’ non manifesté et l’analogue métaphysique ou de temps/espace du ‘soi’ de l’espace/temps.

Les activités de méditation, contemplation, et de ce qui peut être appelé équilibrage interne des pensées et réactions sont des activités du ‘soi’ non manifesté plus étroitement aligné sur le ‘soi’ métaphysique.

Interlocuteur: Quand une entité passe par le processus de la mort en troisième densité, elle se trouve dans le temps/espace. Elle se trouve dans un ensemble différent de circonstances. Voudriez-vous s’il vous plaît décrire les circonstances ou propriétés du temps/espace et ensuite le processus de guérison d’expériences incarnatives rencontrées par certaines entités?

Ra: Je suis Ra. Bien qu’il soit difficile de répondre de façon adéquate à cette question étant donné les limitations de vos complexes vibratoires sonores de l’espace/temps, nous allons répondre de notre mieux.

La marque de reconnaissance du temps/espace est l’inégalité entre le temps et l’espace.

Dans votre espace/temps l’orientation spatiale de ce qui est matériel suscite un cadre tangible pour l’illusion.

Dans le temps/espace, l’inégalité repose sur les épaules de la propriété connue de vous comme ‘le temps’. Cette propriété rend les entités et les expériences intangibles dans un sens relatif. Dans votre cadre, chaque particule ou vibration centrale bouge à une vélocité qui approche celle de ce que vous appelez ‘la lumière’, à partir de la direction de vélocités supraluminales.

Dès lors, l’expérience de temps/espace ou métaphysique est une expérience très finement harmonisée et, bien qu’analogue à celle de l’espace/temps, elle n’a pas ses caractéristiques de tangibilité.

Sur ces plans métaphysiques il y a beaucoup de ce que vous appelez ‘temps’ qui est utilisé pour réviser et re-réviser les déviances et apprentissages/enseignements d’une incarnation précédente dans l’espace/temps, comme vous l’appelez.

L’extrême fluidité de ces régions rend possible la pénétration de beaucoup de choses qui doivent être absorbées avant que le processus de guérison d’une entité puisse être entrepris.

Chaque entité se trouve dans un état relativement immobile, tout comme vous vous trouvez dans l’espace/temps dans un état relativement immobile dans le temps. L’entité a été placée dans cet état immobile par le corps qui donne les formes et le ‘soi’ supérieur, afin qu’elle puisse être dans la configuration appropriée pour apprendre/enseigner ce qui a été reçu au cours de l’incarnation dans l’espace/temps.

Selon le locus dans le temps/espace, il y a certains auxiliaires qui aident dans ce processus de guérison.

Ce processus implique de voir l’expérience dans son entier, dans le contexte de l’expérience totale du complexe mental/corps/esprit, en pardonnant au ‘soi’ tous les écarts par rapport aux panneaux indicateurs ratés pendant l’incarnation et, finalement, la soigneuse évaluation des nécessités d’apprentissage suivantes.

Cela est fait entièrement par le ‘soi’ supérieur jusqu’à ce que l’entité ait pris conscience dans l’espace/temps du processus et des moyens de l’évolution spirituelle, et à ce moment l’entité prend consciemment part à toutes les décisions.

Interlocuteur: Est-ce que le processus dans le temps/espace positif est identique au processus qui a lieu dans le temps/espace négatif pour cette guérison?

Ra: Je suis Ra. Le processus du pardon et de l’acceptation dans l’espace/temps est très similaire à celui qui se déroule dans le temps/espace en ce sens que les qualités du processus sont analogues. Cependant, dans l’espace/temps il n’est pas possible de déterminer le cours des événements au-delà de l’incarnation; il est seulement possible de corriger les déséquilibres du présent.

Par ailleurs, dans le temps/espace il n’est possible de corriger aucun acte déséquilibré, mais seulement de percevoir les déséquilibres et ainsi de pardonner au ‘soi ce qui est. Des décisions sont ensuite prises pour mettre en place les possibilités/probabilités de corriger ces déséquilibres dans ce que vous appelez de futures expériences d’espace/temps.

L’avantage du temps/espace est celui de la fluidité de la grande révision.

L’avantage de l’espace/temps est que, en travaillant dans le noir éclairé par une petite bougie, on peut corriger les déséquilibres.

Interlocuteur: Si une entité a choisi la polarisation négative, est-ce que les processus de guérison et de révision sont similaires pour la voie négative?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce que les processus dont nous parlons sont des processus qui ont cours sur de nombreuses planètes dans notre Galaxie de la Voie Lactée, ou bien est-ce qu’ils ont cours sur toutes les planètes, ou quel est le pourcentage?

Ra: Je suis Ra. Ces processus ont cours sur toutes les planètes qui ont donné naissance à des sub-Logoï tels que vous. Le pourcentage des planètes habitées est d’approximativement 10%.

Interlocuteur: Quel est le pourcentage des étoiles, grosso modo, qui ont des systèmes planétaires?

Ra: Je suis Ra. Ceci est une information peu importante, mais inoffensive. Approximativement 32% des étoiles ont des planètes telles que vous les connaissez, et 6 autres pourcent ont l’une ou l’autre sorte de matériau amalgamé habitable pour certaines densités.

Interlocuteur: Cela voudrait dire qu’environ 3% de toutes les étoiles ont des planètes habitées. Ce processus d’évolution a cours dans tout l’univers connu alors. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cette octave d’infinie connaissance du Créateur unique est comme elle est au travers de toute la Création Infinie Unique, avec des variantes programmées par les sub-Logoï de ce que vous appelez les ‘galaxies majeures’ et les ‘galaxies mineures’. Ces variantes ne sont pas significatives mais peuvent être comparées à diverses régions géographiques comportant diverses manières de prononcer un même complexe vibratoire sonore ou concept.

Interlocuteur: Je conclus de cela que qu’un sub-Logos comme notre Soleil utilise le libre arbitre pour modifier seulement légèrement une idée beaucoup plus générale d’évolution créée, de sorte que le plan général d’évolution créée paraît alors être uniforme à travers toute la Création Unique Infinie. Le processus a pour but que les sub-Logoï croissent au travers des densités et que, sous la première distorsion, ils retrouvent le chemin du retour vers la pensée originelle. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Alors chaque entité appartient à une voie qui mène à une destination. C’est comme de très, très nombreuses routes qui traversent de très, très nombreux endroits mais qui finissent par fusionner dans un seul grand centre. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact mais manque de profondeur de description.

Plus exacte est l’idée que chaque entité contient en elle toutes les densités et sous-densités de l’octave de sorte que, dans chaque entité, peu importe où l’amènent ses choix, son grand plan intérieur fait un avec tous les autres.

Dès lors, ses expériences tombent dans les modèles du chemin de retour vers le Logos originel. Cela est accompli dans le libre arbitre, mais les matières parmi lesquelles un choix peut être fait forment un seul plan.

Interlocuteur: Vous avez dit que la négativité pure agit comme un puits de gravité qui attire tout à lui. Je me demande si la positivité pure a le même effet. Pouvez-vous répondre à cela s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. La positivité a un effet beaucoup plus faible à cause du fort élément de reconnaissance du libre arbitre dans toute positivité qui approche de la pureté.

Ainsi donc, bien qu’une entité orientée négativement puisse avoir du mal à se polariser négativement parmi une telle résonance d’harmonie, cela ne lui sera pas impossible.

Par ailleurs, la polarisation négative n’accepte pas le concept du libre arbitre d’autrui.

Dès lors, dans un complexe social dont la négativité approche de la pureté, la traction exercée sur autrui est constante.

L’entité orientée positivement qui se trouverait dans une telle situation désirerait que les autres ‘soi’ disposent de leur libre arbitre et se trouverait donc ainsi dépourvue de sa capacité d’exercer son propre libre arbitre, car le libre arbitre des entités orientées négativement se fixe sur la conquête.

Interlocuteur: Pourriez-vous s’il vous plaît commenter l’exactitude de ce que je vais dire? Je vais parler d’une manière générale du concept de la magie et la définir d’abord comme la capacité de créer à volonté des changements dans la conscience. Cette définition est-elle acceptable?

Ra: Je suis Ra. Cette définition est acceptable en ce sens qu’elle place sur l’adepte la charge à porter. On peut mieux comprendre en se référant à une question précédente, dans votre manière de mesurer, de cette séance de travail, qui a trait au ‘soi’ non manifesté.

En magie, on travaille avec le ‘soi non manifesté dans le corps, dans le mental, et dans l’esprit; le mélange dépend de la nature du travail.

Ces travaux sont facilités par le renforcement de l’activation du centre énergétique du rayon indigo.

Le centre énergétique du rayon indigo est alimenté, comme le sont tous les centres énergétiques, par l’expérience, mais bien plus que les autres, il est alimenté par ce que nous avons appelé les disciplines de la personnalité.

Interlocuteur: Je vais dire que l’objectif du rituel de magie blanche est de créer un changement dans la conscience d’un groupe. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Pas nécessairement. Il est possible, en ce qui concerne ce que vous appelez ‘la magie blanche’, de travailler dans le but de modifier seulement le ‘soi’ ou le lieu de travail.

Cela se fait en sachant que l’aide apportée au ‘soi en polarisation vers l’amour et la lumière c’est de l’aide apportée à la vibration planétaire.

Interlocuteur: Le changement apporté à la conscience doit avoir pour résultat une plus grande distorsion vers le service d’autrui, vers l’unité avec tout, et vers la connaissance, pour pouvoir servir. Est-ce exact et y a-t-il d’autres résultats désirés?

Ra: Je suis Ra. Ce sont des phrases louables. Le coeur de la magie blanche c’est l’expérience de la joie de l’union avec le Créateur. Cette joie doit nécessairement irradier dans toute l’expérience de vie de l’adepte positif.

C’est pour cette raison que la magie sexuelle n’est pas restreinte seulement aux adeptes qui se polarisent vers le négatif mais, quand elle est utilisée à très bon escient, elle a sa place dans la haute magie car, quand elle est accomplie correctement, elle relie le corps, le mental et l’esprit au Créateur infini unique.

Tout objectif que vous pouvez déterminer devrait, suggérons-nous, prendre en considération cette union fondamentale avec le Créateur infini unique, car cette union a nécessairement pour résultat le service d’autrui.

Interlocuteur: Il y a, dirais-je, certaines règles à la magie blanche. Je vais en lire quelques unes et vous demanderai d’en commenter le contenu ou base philosophique et d’ajouter à cette liste les éléments importants que j’en ai omis. Premièrement: un lieu de travail spécial, de préférence construit par les praticiens; deuxièmement: un signal, ou clé, spécial comme un anneau, pour invoquer la personnalité magique; troisièmement: une vêture spéciale portée seulement lors des travaux ; quatrièmement: un moment précis du jour; cinquièmement: une série de complexes vibratoires sonores rituéliques destinés à créer la distorsion mentale désirée; sixièmement: un objectif de groupe pour chacune des séances. Pourriez-vous commenter cette liste, s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Commenter cette liste c’est jouer le rôle du mécanicien qui regarde les instruments de l’orchestre et accorde les instruments. Vous noterez qu’il s’agit de détails techniques.

L’art ne se trouve pas là.

L’élément qui a le moins d’importance c’est le moment du jour. Cela est important dans les nexus expérientiels où les entités recherchent une expérience métaphysique sans contrôle conscient exercé sur la recherche. La répétition des séances de travail donne à cette recherche une structure. Dans ce groupe particulier la structure est disponible sans qu’il y ait besoin d’une similitude inévitable des temps de travail. Nous pouvons noter que cette régularité est toujours utile.

Interlocuteur: Vous avez dit, lors d’une séance précédente, que Ra avait cherché pendant un certain temps avant de trouver un groupe tel que celui-ci. Je présume que cette recherche avait pour but la communication de la Loi Une. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. C’est partiellement exact. Nous avons aussi, comme nous l’avons dit, souhaité tenter de réparer les distorsions de cette loi déclenchées par nos actes naïfs de votre passé.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire si à ce point-ci nous avons couvert la matière nécessaire, si nous publions, pour apporter les réparations nécessaires aux actes naïfs?

Ra: Je suis Ra. Nous ne voulons pas manquer de respect envers votre service, mais nous ne nous attendons pas à la réparation entière de ces distorsions. Nous pouvons cependant offrir nos pensées à propos de cette tentative.

La tentative est de loin plus importante pour nous que le degré d’achèvement du résultat.

La nature de votre langage est telle que ce qui est distordu ne peut pas, autant que nous le sachions, être complètement redressé, mais seulement quelque peu éclairé.

En réponse à votre désir de voir la relation entre espace/temps et temps/espace nous pouvons dire que nous avons mené cette recherche dans le temps/espace car, dans cette illusion, on peut très facilement voir les entités comme des complexes vibratoires et les groupes comme des harmoniques à l’intérieur de complexes vibratoires.

Interlocuteur: Je vois l’aspect le plus important de cette communication comme étant un véhicule d’illumination partielle pour ceux qui sont incarnés actuellement, qui ont pris conscience de leur rôle dans leur propre processus d’évolution. Cette supposition est-elle correcte?

Ra: Je suis Ra. Elle est correcte. Nous pouvons noter que ceci est l’objectif de toutes les choses fabriquées et expérimentées avec lesquelles les entités entrent en contact, et ce n’est pas seulement la propriété de Ra ou de ce contact.

Nous trouvons que cet instrument a négligé de se rappeler le besoin de garder une portion d’énergie en réserve. Ceci est recommandé en tant que partie du programme intérieur à rétablir, car cela allongera le nombre des séances de travail que nous pouvons avoir. Ceci est acceptable pour nous. L’énergie transférée devient très, très faible. Nous devons vous quitter bientôt. Y a-t-il une brève question à présent?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour faciliter le contact ou pour augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Vous êtes consciencieux. Restez très vigilants sur les alignements des accessoires. Nous vous remercions. Je suis Ra. Je vous quitte dans l’amour et la glorieuse lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

http://www.llresearch.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Recherchez sur le réseau

Articles Phares

Les + partagés cette année