RA MATERIAL, la loi Une

RA MATERIAL – part 2 – Sur la Confédération, les OVNI, le groupe d’Orion …

Au seuil de cette année 2012, j’ai pris l’initiative de présenter ici : « Le RA MATERIAL« , comme une petite révision avant le grand saut …
Le RA MATERIAL a connu un grand succés dans les années 80. Ces données ont elles-même été fortement influencé par la fondation ARE de Edgar Cayce ou Schwaller de Lubicz.

Le message du RA MATERIAL s’accorde avec le compteur du calendrier Maya. Nous sortons enfin du dualisme, et s’ébauche une nouvelle ouverture de conscience.

Les dimensions 4D-5D-6D…et certainement 7D à un niveau ultime, expérimentent encore certaines polarités…, moindre, mais polarités quand même… ! Donc dualisme et complémentarité … sont encore là pour un moment ! A nous de comprendre et d’apprendre enfin L’ALLIANCE, base de la LOI de Un.Je suis épatée, car à la lecture du RA MATERIAL, je constate d’énormes similitudes avec les communications des Hathor …. Miléna

Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 6 – suite …

24 janvier 1981

Interlocuteur: Je pense qu’il serait maintenant approprié d’inclure un petit aperçu de vous-mêmes; si possible des informations expliquant d’où vous êtes venus avant de vous investir dans la planète Terre, si cela est possible.

Ra: Je suis Ra. Je suis, avec le complexe mémoriel social dont je fais partie, l’un de ceux qui ont voyagé vers l’extérieur, depuis une autre planète à l’intérieur de votre propre système solaire, ainsi que cette entité l’appellerait. L’influence planétaire était ce que vous appelez Vénus.

Nous sommes une race ancienne selon vos mesures. Quand nous étions dans la sixième dimension de nos êtres physiques nous étions ce que vous appelleriez dorés.

Nous étions de taille élevée, et d’une certaine délicatesse. Notre complexe de corps physique couvrant ce que vous appelez l’intégument, avait un lustre doré.

Sous cette forme nous avons décidé de venir parmi vos peuples. Vos peuples, en ce temps-là, étaient très différents de nous en apparence physique, comme vous l’appelleriez. C’est pourquoi, nous ne nous sommes pas bien mélangés à la population et étions manifestement très différents. Voilà pourquoi notre visite a été relativement courte, car nous nous sommes trouvés dans la position hypocrite d’être acclamés pour d’autres que vos propres prochains. C’est l’époque à laquelle nous avons construit les structures pour lesquelles vous témoignez de l’intérêt.

Interlocuteur: Comment avez-vous voyagé depuis Vénus jusqu’à cette planète-ci?

Ra: Je suis Ra. Nous avons utilisé la pensée.

Interlocuteur: Est-ce qu’il aurait été possible de prendre une des personnes de cette planète à cette période et de la placer sur Vénus? Est-ce qu’elle aurait survécu? Est-ce que les conditions sur Vénus étaient hospitalières?

Ra: Je suis Ra. Les conditions de troisième densité ne sont pas hospitalières pour les formes de vie de vos peuples. Les cinquième et sixième dimensions de cette sphère planétaire sont très propices à la croissance/l’apprentissage/l’enseignement.

Interlocuteur: Comment avez-vous pu faire la transition depuis Vénus? Est-ce que vous avez dû changer votre dimension pour arpenter la Terre?

Ra: Je suis Ra. Vous vous rappellerez l’exercice du vent.

La dissolution dans le néant est la dissolution dans l’unité, car il n’y a pas de néant.

Depuis la sixième dimension, nous sommes capables de manipuler, par la pensée, l’infini intelligent qui se trouve dans chaque particule de lumière ou lumière déformée, de sorte que nous sommes à même de nous habiller d’une réplique, visible dans la troisième densité, de nos complexes mental/corps/esprit dans la sixième densité.

Nous avons été autorisés à procéder à cette expérience par le Conseil qui garde cette planète.

Interlocuteur: Où ce Conseil se trouve-t-il?

Ra: Je suis Ra. Ce Conseil se trouve dans l’octave, ou huitième dimension, de la planète Saturne, prenant sa place dans une zone que vous comprenez en termes de troisième dimension, comme les anneaux.

Interlocuteur: Y a-t-il des gens comme on en trouve sur la Terre sur aucune des autres planètes de notre système solaire?

Ra: Je suis Ra. Demandez-vous des informations de présent espace/temps, ou bien des informations de continuum espace/temps?

Interlocuteur: Les deux.

Ra: Je suis Ra. En un temps/espace, dans ce qui est votre passé, il y a eu une population d’êtres de troisième densité sur une planète qui se trouvait dans votre système solaire. Il y a différents noms par lesquels cette planète a été appelée. Le complexe vibratoire sonore le plus communément utilisé par vos peuples est Maldek.

Ces entités, détruisant leur sphère planétaire, ont ainsi été forcées de trouver de la place pour elles-mêmes dans cette troisième densité, qui est la seule de votre système solaire dans leur présent temps/espace a avoir été hospitalière et à même d’offrir les leçons nécessaires à la diminution de leurs distorsions mental/corps/esprit par rapport à la Loi Une.

Interlocuteur: Comment sont-ils venus ici?

Ra: Je suis Ra. Ils sont venus par le processus de la moisson et ont été incarnés au travers des processus d’incarnation à partir de vos sphères supérieures à l’intérieur de cette densité-ci.

Interlocuteur: Quand cela s’est-il produit?

Ra: Je suis Ra. J’ai de la difficulté à communiquer avec cet instrument. Nous devons approfondir son état.

Cela s’est produit il y a approximativement 500.000 de vos années.

Interlocuteur: Est-ce qu’alors toute la population humaine terrestre est originaire de Maldek?

Ra: Je suis Ra. Ceci est une nouvelle ligne de questionnement et mérite une place à part.

Ceux qui ont été moissonnés vers votre sphère à partir de la sphère connue avant sa dissolution sous d’autres noms, mais connue de vos peuples sous celui de Maldek, se sont incarnés, pour bon nombre, à l’intérieur de la surface de la Terre plutôt que sur celle-ci.

La population de votre planète contient de nombreux groupes variés moissonnés depuis d’autres sphères de deuxième dimension et de troisième dimension à cycles.

Vous n’êtes pas tous d’une seule race ou base de début. L’expérience que vous partagez est unique en ce continuum temps/espace.

Interlocuteur: Je pense qu’il serait approprié de découvrir comment agit la Loi Une dans ce transfert d’êtres vers notre planète, et l’action de moissonner.

Ra: Je suis Ra. La Loi Une dit simplement que toutes les choses sont une, que tous les êtres sont un. Il y a certains comportements et formes pensées qui correspondent à la compréhension et à la pratique de cette loi.

Ceux qui, terminant un cycle d’expérience, font montre de certains degrés de distorsion de cette compréhension de pensée et d’action seront séparés, de leur propre choix, vers la distorsion vibratoire la plus confortable à leurs complexes mental/corps/esprit.

Ce processus est gardé ou surveillé par les êtres en formation qui, étant très proches de la Loi Une dans leurs distorsions, se dirigent néanmoins vers le service actif.

Ainsi, l’illusion est créée de lumière ou—plus adéquat mais moins facile à comprendre—de lumière/amour. Ceci est en degrés variables d’intensité.

Le complexe esprit de chaque entité moissonnée se déplace le long de la ligne de lumière jusqu’à ce que cette lumière soit trop éblouissante, auquel point l’entité s’arrête. Cette entité peut juste avoir atteint la troisième densité, ou bien peut être très, très près de la fin du complexe vibratoire de distorsion lumière/amour de troisième densité.

Néanmoins, ceux qui tombent dans cette octave d’intensification de lumière/amour font ensuite l’expérience d’un grand cycle au cours duquel il y a des opportunités de découverte des distorsions qui sont inhérentes à chaque entité et, dès lors, de réduction de ces distorsions.

Interlocuteur: Quelle est la longueur, en nos années, d’un de ces cycles?

Ra: Je suis Ra. Un grand cycle est d’approximativement 25.000 de vos années. Il y a trois cycles de cette nature au cours desquels ceux qui ont progressé peuvent être moissonnés à la fin de trois grands cycles. C’est-à-dire entre 75 et 76.000 de vos années. Tous sont moissonnés, indépendamment de leur progression, car pendant ce temps la planète elle-même s’est déplacée au travers de la partie utile de cette dimension et commence à cesser d’être utile aux plans inférieurs de vibration à l’intérieur de cette densité.

Interlocuteur: Quelle est la position de cette planète-ci par rapport à la progression des cycles actuellement?

Ra: Je suis Ra. Cette sphère est en ce moment dans la vibration de quatrième dimension. Son matériau est très dérouté du fait des complexes mémoriels sociétaux incrustés dans sa conscience. Elle n’a pas fait une transition facile vers les vibrations qui l’attirent. C’est pourquoi, elle sera emmenée avec quelques désagréments.

Interlocuteur: Est-ce que ces inconvénients sont imminents, dans peu d’années?

Ra: Je suis Ra. Ces inconvénients, ou complexe vibratoire dissonant, ont débuté il y a plusieurs années dans votre passé. Ils se poursuivront, sans s’atténuer, pendant approximativement trente de vos années.

Interlocuteur: Après cette période de trente années je suppose que ceci sera une planète de quatrième densité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est cela.

Interlocuteur: Est-il possible d’estimer quel pourcentage de la population actuelle habitera la planète de quatrième densité?

Ra: Je suis Ra. La moisson n’est pas encore là, donc l’estimation n’a pas de sens.

Interlocuteur: Est-ce que le fait que nous soyons maintenant en période de transition a quelque chose à voir avec la raison pour laquelle vous avez rendu vos informations disponibles à la population?

Ra: Je suis Ra. Nous avons marché parmi vos peuples. Nous nous souvenons. Nous souvenons des peines: en avons vu tant. Nous avons cherché un instrument ayant les paramètres appropriés de distorsion dans le complexe mental/corps/esprit et pouvant accepter ces informations avec une distorsion minimale et un désir maximal de servir pendant un certain nombre de vos années.

En bref, la réponse est oui. Cependant, nous souhaitions que vous sachiez que dans notre mémoire nous vous remercions.

Interlocuteur: les vaisseaux en forme de disque que nous appelons OVNIs—il a été dit que certains sont venus de la planète Vénus. Est-ce que certains d’entre eux seraient vos vaisseaux?

Ra: Je suis Ra. Nous avons utilisé des cristaux pour de nombreux usages. Les vaisseaux dont vous parlez n’ont pas été utilisés par nous dans votre complexe mémoriel présent espace/temps. Cependant, nous avons utilisé les cristaux et la forme de cloche dans le passé de votre illusion.

Interlocuteur: Il y a combien d’années dans le passé que vous avez utilisé les vaisseaux en forme de cloche pour venir sur la Terre?

Ra: Je suis Ra. Nous avons visité vos peuples il y a 18.000 de vos années mais n’avons pas atterri; une nouvelle fois il y a 11.000 ans.

Interlocuteur: Des photographies de vaisseaux en forme de cloche et des rapports de contacts avec des vaisseaux comme ceux qui sont venus de Vénus existent depuis moins de trente ans. Avez-vous connaissance de certains de ces rapports?

Ra: Je suis Ra. Nous avons connaissance de l’Unicité avec ces incursions dans votre présent temps/espace/. Nous ne sommes plus de Vénus. Mais il y a des formes pensées créées parmi vos peuples, datant de l’époque où nous avons marché parmi vous. La mémoire et les formes pensées créées, dès lors, font partie de votre complexe mémoriel sociétal.

Cette conscience collective, comme vous pouvez l’appeler, crée l’expérience une nouvelle fois pour ceux qui demandent une telle expérience. La population actuelle de Vénus n’est plus de la sixième densité.

Interlocuteur: Est-ce que certains des OVNIs actuellement signalés proviennent d’autres planètes, ou avez-vous cette connaissance?

Ra: Je suis Ra. Je suis un des membres de la Confédération des Planètes au Service du Créateur Infini. Il y a approximativement cinquante-trois civilisations, comprenant environ cinq cents complexes de conscience dans cette Confédération.

Cette Confédération contient ceux de votre propre planète qui ont atteint des dimensions au-delà de votre troisième. Elle contient des entités planétaires d’autres galaxies.*[1]

C’est une véritable Confédération du fait que ses membres ne sont pas pareils, mais alliés au service en fonction de la Loi Une.

Interlocuteur: Est-ce que certains d’entre eux viennent ici à cette époque, en vaisseau spatial? Depuis, disons ces trente dernières années?

Ra: Je suis Ra. Nous devons dire que cette information n’a pas d’importance. Si vous voulez comprendre cela, nous sentons que cette information peut acceptablement être offerte. La Loi Une est ce que nous sommes venus exprimer. Cependant, nous allons parler sur ce sujet.

Chaque entité planétaire qui souhaite apparaître dans votre troisième dimension de distorsion espace/temps demande la permission de rompre la quarantaine, comme vous pourriez l’appeler, et d’apparaître à vos peuples. La raison et le but de cette visite sont compris et soit acceptés soit rejetés.

Il y a eu jusqu’à quinze entités de la Confédération dans vos cieux à un moment. Les autres vous sont accessibles par l’intermédiaire de la pensée.

A présent il y en a sept qui opèrent avec des vaisseaux dans votre densité. Leur but est très simple: permettre à ces entités de votre planète de prendre conscience de l’infini qui est souvent le mieux exprimé, à ceux qui ne sont pas informés, comme le mystérieux ou l’inconnu.

Interlocuteur: J’ai pleinement conscience que vous êtes essentiellement intéressés à disséminer les informations concernant la Loi Une. Cependant, je juge, et je me trompe peut-être, que pour disséminer ce matériau il sera nécessaire d’inclure des questions comme celle que je viens de poser. Si cela n’est pas l’objectif, alors je pourrais limiter mes questions à l’application de la Loi Une. Mais je comprends qu’en ce moment l’objectif est de disséminer largement ce matériau. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cette perception n’est que légèrement déformée dans votre compréhension/.apprentissage. Nous souhaitons que vous procédiez comme vous l’estimez approprié. Cet endroit est à vous. Nous, en vous donnant ces informations, nous estimons que notre distorsion de compréhension de notre objectif est non seulement d’offrir des informations, mais aussi de les pondérer d’après nos perceptions déformées de leur relative importance. Ainsi, vous trouverez parfois que notre discours implique qu’une question n’est pas importante. Cela est dû à notre perception que la question donnée n’est pas importante. Cependant, à moins que la question ne contienne un potentiel de communication de réponse susceptible d’enfreindre le libre arbitre, nous offrons nos réponses.

Interlocuteur: Merci beaucoup. Nous ne voulons pas épuiser l’instrument. Nous avons considérablement dépassé notre temps de travail normal. Pourriez-vous me dire dans quel état se trouve l’instrument?

Ra: Je suis Ra. L’instrument est équilibré grâce à vos soins. Cependant, son véhicule physique est en train de se raidir.

Interlocuteur: Dans ce cas, peut-être devrions-nous continuer plus tard.

Ra: Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la paix de Créateur infini unique. Allez et réjouissez-vous dans la puissance et la paix de notre Créateur unique. Adonai.

*[1] Ra utilise souvent le mot “galaxie” là où nous dirions “système planétaire”. Ce sens est renseigné dans le dictionnaire complet, mais n’est pas d’un usage courant.

La Loi Une, Livre V, Séance 6, Fragment 2

24 janvier 1981

Jim: La matière de la séance n°6 concerne la condition fondamentale des contacts Ra, c’est-à-dire l’harmonie. Au fil des 106 séances avec Ra il n’y a jamais eu que trois personnes en plus de nous trois, à participer aux séances Ra, et dans chaque cas Ra a spécifié qu’il n’était pas seulement nécessaire que chaque entité ait une attitude appropriée dans la manière de suivre sa propre quête, mais qu’il fallait aussi que chacune des personnes présentes soit en harmonie avec chacun d’entre nous avant de participer aux séances.

Dans le cas de Tom c’est Don qui l’y a aidé en lui expliquant la signification de la présence de la Bible, de la bougie, et du calice contenant de l’eau, objets vus par nous comme des mécanismes ou signaux de déclenchement pour notre subconscient, indiquant qu’une séance était sur le point d’avoir lieu et que, à tous les niveaux de notre être, nous devions initier le processus de purification de notre désir de servir autrui par dessus tout et nous entourer de lumière emplie de la joie d’adresser des louanges et de la reconnaissance. L’harmonie que ce processus produisait alors au sein de notre groupe était comme une corde d’un instrument de musique, grâce à laquelle ceux de Ra pouvaient mêler leurs vibrations; et sur cet harmonieux mélange de vibrations, des informations de nature métaphysique pouvaient être transmises en étant attirées par ceux qui les désiraient.

Carla: Tom est un des membres de la famille spirituelle de L/L Research, qui a participé pendant quelques années à nos réunions de méditation du dimanche. Il est impossible de dire combien de “membres” sont venus à nos séances au fil des ans depuis 1962, quand nous avons commencé. Comme bon nombre de ces chères âmes, il est resté en contact, bien que sa démarche personnelle l’ait emmené vers d’autres sentiers. Nous nous sommes toujours efforcés d’ «accorder» notre cercle avant de commencer à méditer ensemble, de sorte que Tom savait parfaitement ce dont nous avions besoin.

Cet autel, avec ses objets chrétiens, peut surprendre certains qui voir cela comme un canal “New Age” transmettant des informations “New Age”. Moi je ne vois pas cela ainsi, à moins que l’on ne considère Jésus le Christ lui-même comme un canal “New Age”. Depuis le berceau j’ai été anglicane, et toute ma vie j’ai fréquenté des églises épiscopaliennes. Que ceux de Ra aient travaillé avec ces orientations profondément ancrées en moi est pour moi un signe caractéristique de cette source unique en son genre. Je me suis sentie aimée, acceptée et chérie en ayant auprès de moi ces objets, et qu’ils aient pensé à cela m’a rendue profondément reconnaissante tout au long de ces contacts.

Séance 6, 24 janvier 1981

Interlocuteur: Je voudrais demander s’il est possible que Tom assiste à une des séances de demain. Avez-vous connaissance de l’entité Tom?

Ra: Je suis Ra. Ce complexe mental/corps/esprit, la vibration sonore “Tom”, est acceptable. Nous vous avertissons qu’il y a à instruire cette entité de l’état mental et des divers accessoires qu’elle doit comprendre avant d’être conduite vers le cercle.

Interlocuteur: Je ne suis pas tout à fait sûr de ce que vous entendez par accessoires.

Ra: Je faisais allusion aux objets symboliques qui déclenchent les distorsions de cet instrument vers l’amour/lumière. Leur positionnement et leur acceptation aimante par tous les participants sont importants pour alimenter cet instrument. C’est pourquoi, les objets en question doivent être décrits et leur présence expliquée dans vos propres mots d’enseignement/apprentissage, car vous avez l’attitude appropriée pour les résultats attendus.

Interlocuteur: Ma seule question est que je suppose que, puisque Leonard était ici lorsque vous avez établi le premier contact, il est bien qu’il soit ici en même temps que Tom?

Ra: Cela est exact et complète le nombre de ceux qui sont en ce moment adaptés et capables de venir. Une fois encore, rappelez-vous les instructions données pour la préparation du complexe vibratoire sonore Tom.

La Loi Une, Livre I, Séance 7

25 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière de notre Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Vous avez mentionné qu’il y a un grand nombre de membres dans la Confédération des Planètes. Quelles pistes de service, ou quels types de services sont accessibles aux membres de la Confédération?

Ra: Je suis Ra. Je suppose que vous voulez parler du genre de services que nous, de la Confédération, pouvons offrir plutôt que les services qui sont accessibles pour notre usage.

Le service disponible offert par nous à ceux qui font appel à nous est équivalent au carré de la distorsion/besoin de cet appel, divisé par, ou intégré à, la Loi Une fondamentale, dans sa distorsion indiquant le libre arbitre de ceux qui n’ont pas conscience de l’unité de la création.

Interlocuteur: De ceci je conclus que la difficulté que vous avez à entrer en contact avec cette planète-ci, en ce moment, est due au mélange des gens d’ici, certains ayant conscience de l’unité, certains non, et que pour cette raison vous ne pouvez pas venir ouvertement ou donner des preuves de votre contact. Cela est-il exact?

Ra: Je suis Ra. Ainsi que nous venons de le répéter par l’intermédiaire de cet instrument, nous devons intégrer toutes les portions de votre complexe mémoriel social dans sa forme illusoire de désintégration. Alors le produit de ceci peut être vu comme la limite de notre capacité à servir.

Nous avons la chance que la Loi du Service porte au carré les désirs de ceux qui appellent. Sans cela, nous n’aurions pas d’existence dans ce temps/espace en ce continuum actuel de l’illusion.

En bref, vous avez fondamentalement raison. La pensée de ne pas être capables ne fait pas partie de notre complexe de forme pensée orienté vers vos peuples; il s’agit plutôt d’une considération maximale de ce qui est possible.

Interlocuteur: Par “porté au carré” voulez-vous dire que si dix personnes font appel à vous, vous pouvez compter que, pour comparer ce rapport à un rapport planétaire de 100 personnes, vous portez dix au carré et obtenez 100?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. Le carré est séquentiel: un, deux, trois, quatre, chacun porté au carré par le nombre suivant.

Interlocuteur: Si seules dix entités sur Terre faisaient appel à vos services, comment calculeriez-vous leur appel en suivant cette méthode du carré?

Ra: Je suis Ra. Nous porterions au carré un, dix fois de suite, élevant ainsi le nombre à la dixième puissance.

Interlocuteur: Quel serait le résultat de ce calcul?

Ra: Je suis Ra. Le résultat est difficile à transmettre. Il est approximativement de 1.012. Les entités qui font appel ne sont parfois pas entièrement unifiées dans leur appel, et dès lors l’élévation en puissance est légèrement moindre. Il y a donc une perte statistique sur une période d’appel. Cependant peut-être percevrez-vous, grâce à cette information corrigée statistiquement, le mécanisme de l’élévation en puissance.

Interlocuteur: Environ combien d’entités y a-t-il en ce moment sur la planète Terre, qui font appel à vos services?

Ra: Je suis Ra. Je suis appelé personnellement par 352.000. La Confédération, dans son spectre entier de complexes d’entités, est appelée par 632.000.000 de vos complexes mental/corps/esprit. Ces nombres ont été simplifiés.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quel est le résultat de l’application de la Loi des Carrés par rapport à ces chiffres?

Ra: Je suis Ra. Le nombre est approximativement sans signification dans le sens fini, car il y a de nombreux, très nombreux chiffres. Il constitue cependant un grand appel que nous, de toute la création, ressentons et entendons comme si nos propres entités subissaient une distorsion vers un grand et accablant souci. Cela demande notre service.

Interlocuteur: A quel point cet appel serait-il fort assez pour que vous veniez ouvertement parmi les gens de la Terre? Combien d’entités sur Terre devraient-elles faire appel à la Confédération?

Ra: Je suis Ra. Nous ne calculons pas la possibilité de venir parmi vos peuples par le nombre des appels, mais par un consensus parmi un complexe mémoriel sociétal qui a pris conscience de l’infinie conscience de toutes choses. Ceci n’a été possible parmi vos peuples que dans des cas isolés.

Dans le cas où un complexe mémoriel social au service du Créateur voit cette situation et a une idée d’aide appropriée, qui ne peut être apportée que parmi vos peuples, le complexe mémoriel social désirant ce projet le dépose auprès du Conseil de Saturne. S’il est approuvé, la quarantaine est levée.

Interlocuteur: J’ai une question à propos de ce Conseil. Qui en sont les membres, et comment le Conseil fonctionne-t-il?

Ra: Je suis Ra. Les membres du Conseil sont des représentants de la Confédération et des niveaux vibratoires de vos plans intérieurs qui ont la responsabilité de votre troisième densité.

Les noms ne sont pas importants parce qu’il n’y a pas de noms. Vos complexes mental/corps/esprit demandent des noms c’est pourquoi sont utilisés les complexes vibratoires sonores qui résonnent avec les distorsions vibratoires de chaque entité. Cependant, le concept du nom ne fait pas partie du Conseil. Si des noms sont demandés, nous nous y essaierons. Cependant, tous n’ont pas choisi des noms.

En nombre, le Conseil qui siège en session constante, bien que variable en nombre de ses membres par le moyen de l’équilibre, ce qui a lieu irrégulièrement, comme vous le diriez, est de neuf. Cela, c’est le Conseil siégeant.

Pour épauler ce Conseil, il y a vingt-quatre entités qui offrent leurs services à la demande. Ces entités montent fidèlement la garde et ont été nommées les Gardiens.

Le Conseil fonctionne au moyen de ce que vous appelleriez le contact télépathique avec l’unicité ou unité des Neuf, les distorsions se mélangeant harmonieusement de sorte que la Loi Une gouverne avec facilité. Quand un besoin de pensée est présent, le Conseil retient le complexe de distorsion de cette nécessité, l’équilibrant comme décrit, puis recommande ce qu’il considère comme une action appropriée. Cela comprend: un: le devoir d’admettre des complexes mémoriels sociaux dans la Confédération; deux: offrir une assistance à ceux qui ne savent pas comment aider le complexe mémoriel social qui demande de l’aide, d’une manière qui s’accorde tant avec l’appel qu’avec la Loi Une, et le nombre de ceux qui font appel (c’est-à-dire parfois la résistance à l’appel); trois: la détermination des questions internes au Conseil.

Voilà les devoirs les plus importants du Conseil. Il peut, dans le doute, entrer en contact avec les vingt-quatre, qui offrent alors leur consensus/jugement/pensée au Conseil. Le Conseil peut ensuite reconsidérer toute question.

Interlocuteur: Vous avez mentionné les neuf qui siègent au Conseil. Est-ce que ces «neuf» sont les mêmes neuf que ceux qui sont mentionnés dans ce livre? (L’interlocuteur fait un geste en direction de Uri.)

Ra: Je suis Ra. Le Conseil des Neuf a été préservé en forme à demi-indéformée par deux sources principales: celle qui est connue, selon votre manière de nommer, comme Mark, et celle connue, selon votre manière de nommer, comme Henry. Dans un cas, le canal est devenu le scribe. Dans l’autre, le canal n’a pas été le scribe. Cependant, sans l’aide du scribe, l’énergie ne serait pas venue vers le canal.

Interlocuteur: Les noms dont vous avez parlé. S’agit-il de Mark Probert et de Henry Puharich?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Je suis intéressé par l’application de la Loi Une parce qu’elle concerne le libre arbitre par rapport à ce que j’appellerais la publicité faite aux contacts d’OVNIs avec la planète Terre. Le Conseil paraît avoir accepté de lever la quarantaine de nombreuses fois ces dernières trente années. Cela me semble être un genre de publicité pour ce que nous sommes en train de faire en ce moment, afin que davantage de gens puissent êtres éveillés. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Il va falloir procéder à un sérieux démêlage dans la conceptualisation de votre complexe mental pour reformuler votre demande afin de recevoir une réponse appropriée. S’il vous plaît, soyez patients avec nous.

Le Conseil de Saturne n’a pas autorisé à lever la quarantaine dans le continuum de temps/espace que vous avez mentionné.

Il y a un certain nombre d’atterrissages qui ont lieu. Certains sont le fait d’entités connues de vous comme le Groupe d’Orion.

Deuxièmement, une permission est octroyée, non pas de lever la quarantaine en vivant parmi vous, mais d’apparaître en capacité de forme pensées à ceux qui ont des yeux pour voir.

Troisièmement, vous avez raison de supposer que la permission a été octroyée -au temps/espace auquel votre premier engin nucléaire a été mis au point et utilisé—aux membres de la Confédération, de s’occuper de vos peuples de manière à susciter un mystère. C’est cela que vous voulez dire en parlant de publicité, et c’est exact. Le mystère et la caractéristique d’inconnue des occurrences que nous avons l’autorisation d’offrir ont l’intention espérée de rendre vos peuples conscients de la possibilité infinie.

Quand vos peuples comprendront l’infini, alors, et seulement alors, le passage pourra être ouvert à la Loi Une.

Interlocuteur: Vous avez dit qu’Orion était à la source de certains des contacts avec des OVNIs. Pouvez-vous me dire quelque chose de ces contacts, de leur but?

Ra: Je suis Ra. Considérez, si vous voulez, un simple exemple d’intentions bonnes/mauvaises. Cet exemple est Adolf. Ceci est votre complexe vibratoire sonore. L’intention est vraisemblablement d’unifier en choisissant, dans un complexe mémoriel social, le complexe de distorsion appelé élite, puis de soumettre à l’esclavage, par divers effets, ceux qui sont vus par cette distorsion comme non-élite. Il y a ensuite le concept de prendre le complexe mémoriel social ainsi purgé et de l’ajouter à une distorsion pensée par le groupe dit d’Orion, comme un empire. Le problème devant lequel ils se trouvent est qu’ils ont à faire face à une vaste quantité d’énergie aléatoire libérée par le concept de séparation. Cela les rend vulnérables puisque les distorsions parmi leurs propres membres ne sont pas harmonisées.

Interlocuteur: Quelle est la densité du groupe d’Orion?

Ra: Je suis Ra. Comme la Confédération, les densités des consciences collectives qui incluent ce groupe sont variées. Il y en a très peu de troisième densité; un nombre plus grand de quatrième densité, un nombre aussi grand de cinquième densité; et très peu de sixième densité, qui font partie de cette organisation. Leurs nombres sont peut-être un dixième des nôtres en un quelconque point du continuum espace/temps car le problème de l’entropie spirituelle leur fait éprouver une constante désintégration de leurs complexes mémoriels sociaux.

Leur puissance est la même que la nôtre. La Loi Une ne cille ni à la lumière, ni à l’obscurité, mais est disponible en tant que service d’autrui et service de soi.

Cependant, le service d’autrui a pour résultat le service de soi, ce qui préserve et renforce l’harmonie des distorsions des entités qui sont à la recherche de l’infini intelligent au travers de ces disciplines.

Ceux qui recherchent l’infini intelligent par l’usage du service de soi créent le même volume de puissance mais, ainsi que nous l’avons dit, éprouvent des difficultés constantes à cause du concept de séparation qui est implicite dans les manifestations du service de soi qui impliquent le pouvoir exercé sur autrui. Cela affaiblit et, par la suite, désintègre l’énergie assemblée par de tels complexes mental/corps/esprit qui font appel au groupe d’Orion et aux complexes mémoriels sociaux qui font partie du groupe d’Orion.

Il faut noter (soigneusement pondéré et accepté) que la Loi Une est disponible à tout complexe mémoriel social ayant décidé d’unir ses efforts dans toute recherche, qu’il s’agisse de service d’autrui ou de service de soi. Les lois, qui sont les distorsions primales de la Loi Une, sont alors mises en application et l’illusion de l’espace/temps est utilisée comme un moyen de développement des résultats de choix faits librement. C’est ainsi que toutes les entités apprennent, quoi qu’elles recherchent. Toutes apprennent les mêmes choses, certaines rapidement, d’autres lentement.

Interlocuteur: Pour prendre, à titre d’exemple, la cinquième densité concernant le complexe mémoriel social du groupe d’Orion, quelle était leur densité avant de devenir cinquième densité?

Ra: Je suis Ra. La progression au travers des densités est séquentielle. Un complexe mémoriel social de cinquième densité comprendrait des complexes mental/corps/esprit moissonnés dans la quatrième densité. Ensuite, le conglomérat ou complexe collectif mental/corps/esprit opère son mélange et les résultats sont dus aux possibilités infiniment variées des combinaisons de distorsions.

Interlocuteur: J’essaie de comprendre comment un groupe comme celui d’Orion progresse. Comment serait-il possible, si vous étiez dans le groupe d’Orion, et orientés vers le service de soi, de progresser depuis notre troisième densité vers la quatrième? Quel apprentissage serait-il nécessaire pour cela?

Ra: Je suis Ra. Ce sera maintenant la dernière longue question pour cet instrument.

Vous vous rappellerez que nous avons donné certains détails sur la manière dont ceux qui ne sont pas orientés vers la recherche du service d’autrui peuvent néanmoins trouver et utiliser le passage vers l’infini intelligent.

Cela est vrai à tous les niveaux de densité de notre octave. Nous ne pouvons pas parler pour ceux qui se trouvent au-dessus de nous, comme vous diriez, dans le quantum ou l’octave suivant d’existence. Cela est en tout cas vrai pour cette octave-ci de densité. Les êtres sont moissonnés parce qu’ils peuvent voir et jouir de la lumière/amour de la densité appropriée.

Ceux qui ont trouvé cette lumière/amour, amour/lumière sans le bénéfice d’un désir de service d’autrui, ont néanmoins, de par la Loi du Libre Arbitre, le droit de faire usage de cette lumière/amour dans n’importe quel but.

Egalement, il peut être inséré qu’il existe des systèmes d’étude qui permettent au chercheur de séparation d’accéder à ces passages.

Cette étude-là est aussi difficile que celle que nous vous avons décrit, mais il y en a qui persévèrent dans cette étude, tout comme vous désirez poursuivre le difficile chemin de la recherche de la connaissance pour pouvoir servir.

La distorsion réside dans le fait que ceux qui cherchent à servir le soi sont vus par la Loi Une précisément de la même manière que ceux qui cherchent à servir autrui, car tout n’est-il pas un?

Vous servir vous-mêmes et servir les autres est une façon duelle de dire la même chose, si vous pouvez comprendre l’essence de la Loi Une.

A présent, nous pouvons répondre à toutes les questions brèves que vous souhaiteriez poser.

Interlocuteur: Pouvons-nous faire quelque chose pour augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Vous pouvez procéder à de petits ajustements. Cependant, nous sommes actuellement à même d’utiliser cet instrument avec un minimum de distorsion et sans épuiser l’instrument de manière significative.

Souhaitez-vous questionner encore?

Interlocuteur: Nous ne souhaitons par fatiguer l’instrument. Merci beaucoup. Cela a été très utile et nous aimerions poursuivre à partir de ce point à la séance suivante.

Ra: Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière de l’infini Créateur. Allez et réjouissez-vous dans la force et la paix du Créateur unique. Adonai.

La Loi Une, Livre I, Séance 8

26 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: J’ai une question concernant ce que j’appelle la publicité de la Confédération. Elle a trait au libre arbitre. Comme je le comprends, certains contacts ont été autorisés par la Confédération, mais il y a limitation due au libre arbitre de ceux qui ne sont pas orientés de manière à vouloir un contact. De nombreuses personnes sur notre planète veulent ce matériau, mais même si nous le diffusons, beaucoup ne seront pas conscients de sa disponibilité. Existe-t-il une possibilité de créer un effet de ce que j’appellerais «publicité», ou bien ceci va-t-il à l’encontre du principe du libre arbitre?

Ra: Je suis Ra. Considérez, si vous voulez, le chemin qu’a pris votre complexe d’expérience de vie. Considérez les coïncidences et circonstances étranges par lesquelles une chose en a entraîné une autre. Considérez bien cela.

Chaque entité recevra l’opportunité dont elle a besoin. Cette existence-source d’informations n’a pas d’utilité dans le complexe d’expérience de vie de chacun de ceux, parmi vos peuples, qui cherchent. Ainsi, la publicité est générale et non pas destinée à indiquer la recherche d’un matériau en particulier mais seulement à suggérer l’aspect nouménal de l’illusion.

Interlocuteur: Vous avez dit que certains des atterrissages à notre époque étaient le fait du groupe d’Orion. Pourquoi le groupe d’Orion a-t-il atterri ici? Quel est leur but?

Ra: Je suis Ra. Leur but est la conquête, à l’inverse de ceux de la Confédération, qui attendent d’être appelés. Ce groupe d’Orion se mobilise pour conquérir. Comme nous l’avons dit précédemment, leur objectif est de localiser certains complexes mental/corps/esprit qui vibrent en résonance avec leur propre complexe vibratoire, puis de mettre en esclavage la non-élite, comme vous pourriez appeler ceux qui ne sont pas de la vibration d’Orion.

Interlocuteur: Est-ce que l’atterrissage à Pascagoula en 1973, quand Charlie Hixson a été emmené à bord était de ce genre?

Ra: Je suis Ra. L’atterrissage dont vous parlez a été ce que vous appelleriez une anomalie. Il ne s’est pas agi de l’influence d’Orion ni de celle de nos peuples en forme pensée, mais d’une entité planétaire de votre propre vibration qui a filtré au travers de la quarantaine en toute innocence et a fait un atterrissage au hasard.

Interlocuteur: Qu’ont-ils fait à Charlie Hixson quand ils l’ont emmené à bord?

Ra: Je suis Ra. Ils ont utilisé l’expérience de vie de son complexe mental/corps/esprit en se concentrant sur l’expérience des complexes de ce que vous nommez guerre.

Interlocuteur: Comment les ont-ils utilisés?

Ra: Je suis Ra. L’utilité de l’expérience c’est d’apprendre. Considérez une race qui regarde un film. Elle fait l’expérience d’une histoire et s’identifie aux sentiments, perceptions, et expériences du héros.

Interlocuteur: Est-ce que Charlie Hixson était à l’origine du même complexe mémoriel social que ceux qui l’ont pris?

Ra: Je suis Ra. Cette entité de complexe vibratoire sonore n’avait pas de lien avec ceux qui l’ont utilisée.

Interlocuteur: Est-ce que ceux qui l’ont utilisé ont mis à profit ses expériences de guerre pour en apprendre davantage sur la Loi Une?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Est-ce que les entités qui l’ont enlevé avaient une configuration normale? La description qu’il en a faite était plutôt inhabituelle.

Ra: Je suis Ra. La configuration de ces êtres est leur configuration normale. L’inhabituel n’est pas remarquable. Nous-mêmes, quand nous avons choisi une mission parmi vos peuples, nous avons dû étudier vos peuples, car si nous étions arrivés sous notre propre forme nous aurions été perçus comme de la lumière.

Interlocuteur: De quelle densité provenaient les entités qui ont enlevé Charlie Hixson?

Ra: Je suis Ra. Les entités pour lesquelles vous témoignez un si grand intérêt sont des êtres de troisième densité d’un ordre assez avancé.

Nous devrions vous exprimer la précision que ces entités n’auraient pas utilisé le complexe mental/corps/esprit Charlie, si cette entité n’avait pas résolu, avant son incarnation, de rendre service.

Interlocuteur: Quel était le lieu d’origine des entités qui ont enlevé Charlie?

Ra: Je suis Ra. Ces entités sont de la galaxie de Sirius.

Interlocuteur: Serait-il possible pour l’un ou l’autre d’entre nous, d’entrer en contact avec la Confédération d’une manière plus directe?

Ra: Je suis Ra. En observant les distorsions de ceux qui sont passés par cette séquence expérientielle, nous avons décidé de nous retirer graduellement, dirais-je, du contact direct en forme pensée. La distorsion la plus faible paraît être disponible dans la communication de mental à mental. C’est pourquoi, la demande d’être pris à bord n’est pas une requête à laquelle nous souhaitons accéder. Vous êtes plus utiles dans votre orientation présente.

Pouvons-nous demander à présent si vous avez besoin de formuler une courte demande avant que nous mettions fin à la séance?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. L’instrument est bien équilibré. Il est possible d’apporter de petites corrections dans la configuration de la colonne vertébrale de l’instrument de manière à ce qu’elle soit plus droite. Continuez aussi à surveiller la position et l’orientation des symboles utilisés. Pendant cette séance-ci, l’encensoir est légèrement hors d’alignement, et c’est la raison pour laquelle cet instrument éprouvera un léger inconfort.

Interlocuteur: Est-ce que l’encensoir est mal placé par rapport à l’angle ou par rapport à un déplacement latéral?

Ra: Je suis Ra. Il y a un déplacement d’approximativement trois degrés par rapport à la bonne perpendicularité.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière de l’unique Créateur infini. Allez donc, et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

La Loi Une, Livre V, Séance 8, Fragment 3

26 janvier 1981

Jim: Au début du contact Ra nous avons reçu des réponses à des questions qui tombaient dans une partie portant à controverse de notre illusion de troisième densité. Pratiquement tous ceux qui étudient le paranormal sont fascinés à un moment ou à un autre, par des “théories de conspiration” qui ont généralement trait à des groupes et individus, prétendument invisibles, dont il est dit qu’ils détiennent les réels pouvoirs, derrière les gouvernements et leurs activités dans le monde de nos jours.

Ces théories prétendent généralement que les nouvelles que nous entendons et lisons concernant la politique, l’économie, les militaires, etc. ne sont que la partie visible d’un immense iceberg qui englobe divers plans de domination mondiale et opère au travers des activités secrètes de ce petit groupe d’élite d’humains et de leur alliés extraterrestres.

Les informations qui suivent tombent dans cette catégorie et sont le résultat d’une question de suivi posée par Don au sujet des ovnis et de leurs sources. Vous noterez l’attitude incrédule de Don tout au long de cette série de questions. Nous avions décidé de retirer ces informations du Livre I de The Law Of One (La Loi Une) parce que nous les voyions comme étant sans importance et de nature futile, parce que en prendre connaissance n’ajoute rien à la capacité ou au désir personnel de rechercher la vérité et la nature du processus d’évolution, que ces informations soient vraies ou fausses. En fait, la connaissance et la quête permanente de cette sorte d’informations peuvent devenir une grosse pierre d’achoppement sur le chemin du voyage spirituel parce qu’elles détournent l’attention des vérités éternelles qui peuvent faciliter le voyage—à tout instant—et l’attirent sur des choses qui ne sont que d’un intérêt passager et, spirituellement, de peu d’utilité.

Se concentrer sur des théories de conspiration et sur ceux qui y collaborent tend à renforcer l’illusion de séparation et veut ignorer l’amour qui relie toutes choses en un seul Etre. Si nous avions continué dans cette voie de questionnement, ou même d’une autre ne présentant qu’un intérêt transitoire, nous aurions bientôt perdu le contact avec ceux de Ra parce que, ainsi que Ra l’a mentionné dès la première séance, Ra communiquait avec nous au travers d’une «bande étroite» de vibrations ou longueurs d’onde.

Grâce à divers indices donnés par Ra quand Don questionnait au sujet des alignements à la fin de chaque séance, nous avons pu déterminer que cette “bande étroite” signifiait que seules des informations de la nature la plus pure et la plus précise concernant le processus d’évolution du mental, du corps et de l’esprit pouvaient être transmises avec succès de manière durable, par l’intermédiaire de notre instrument. Poser à Ra des questions d’un intérêt éphémère aurait été comme de vouloir faire tourner un moteur délicat au pétrole brut.

De nombreux groupes sont fascinés par des informations futiles d’une nature spécifique, terre à terre, de sorte que leurs informations sont polluées par des entités négatives qui remplacent graduellement les entités positives du début de leurs contacts. Rechercher des informations de cette sorte, c’est comme si vous déplaciez déplacer le curseur de votre poste de radio, de sorte que vous tombez sur une autre station émettrice que celle que vous écoutiez au départ. Ce changement dans le désir d’informations que le groupe recherchait à partir de son contact était un signal, perçu par ce contact, avertissant que ce qu’il avait à offrir n’était plus désiré, or la Loi du Libre Arbitre exige que seules des allusions légères soient faites à ce processus de désalignement, afin tous les choix faits par les membres de ce groupe soient entièrement le produit de leur libre arbitre.

Lorsqu’un groupe continue à rechercher des informations futiles, le contact positif fait ici et là des allusions au fait que ce genre d’informations est sans portée, mais si le groupe persiste à rechercher cette sorte d’informations, alors le contact positif, afin de respecter le libre arbitre de ce groupe, doit se retirer petit à petit pour être ensuite remplacé par un contact négatif, qui n’est que trop satisfait de donner ce genre d’informations mais avec un moindre désir de précision et avec un désir maximum de retirer ce groupe des rangs de ceux qui servent autrui.

Quand le groupe a été discrédité par des informations fausses—comme des dates de désastres futurs qui sont répandues par le groupe et qui se révèlent fausses ensuite—alors les entités négatives ont réussi à retirer la force de lumière du groupe et à se l’approprier.

Nous sentons toujours que ces informations sont totalement sans intérêt, et la seule raison qui nous pousse à les inclure ici est que nous voulons montrer combien facilement un groupe peut quitter la piste, dirons-nous, et de perdre la focalisation sur le désir de ce qui est important, qui était à l’origine le but du groupe: le désir de servir autrui en rassemblant des informations pouvant aider à l’évolution du mental, du corps et de l’esprit. Dans dix mille ans d’ici, qui se demandera qui a fait quoi à qui, sur notre petit grain de poussière tourbillonnant? Tout ce qui importera sera que l’amour peut être trouvé n’importe quand, dans chaque personne, dans chaque particule de la Création unique, ou toute illusion de celle-ci. Il est à espérer que les informations obtenues par un effort tel que le contact Ra pourront aider d’autres entités de troisième densité à découvrir davantage de vérité et de progresser d’une étape dans leur voyage d’évolution vers le Créateur unique.

Carla: Tout ce que je peux ajouter ici c’ est un appel à toutes les instances officielles: nous ne savons rien, nous ne faisons partie d’aucune conspiration, s’il vous plaît ne mettez pas nos téléphones sur écoute … une fois de plus!

Quand Don et moi-même avons appelé Andrija Puharich pour un contact mental en 1977, nous avons attiré l’attention de quelqu’agence qui a fait des ravages dans notre système téléphonique. Et comme il était inutile d’écouter nos conversations! Les mystiques complotent rarement! Nous ne préoccupons vraiment pas de ce genre de choses et nous sommes juste tombés dessus par accident.

Je voudrais souligner combien ceux de Ra paraissent ici ne pas être dans leur assiette par rapport à leur fermeté habituelle. C’est subtil mais aisé à percevoir—le début de chaque réponse est normalement “Je suis Ra”. Cependant, à plusieurs reprises, dans ce fragment, cette signature est manquante. Le contact se désaccordait légèrement, je pense, à causes de la futilité des informations.

Session 8, 26 janvier 1981

Interlocuteur: Il y a une partie du texte d’hier que je voudrais lire, où vous dites: “un certain nombre d’atterrissages ont lieu. Certains de ces atterrissages sont le fait de vos semblables, d’autres sont le fait du groupe que vous connaissez sous le nom d’Orion”. Ma première question est: qu’avez-vous voulu dire par l’affirmation que certains des atterrissages sont dus à nos peuples?

Ra: Je suis Ra. Vos peuples ont, en ce présent de temps/espace, des compétences technologiques, si vous voulez les nommer ainsi, permettant de créer et faire voler la forme et le type de vaisseaux connus de vous comme objets volants non identifiés.

Malheureusement pour le taux vibratoire du complexe mémoriel social de vos peuples, ces engins ne sont pas destinés au service de l’humanité, mais à la destruction potentielle. Cela accentue le brouillage du nexus vibratoire de votre complexe mémoriel social et provoque une situation où ni ceux qui sont orientés vers le service d’autrui, ni ceux qui sont orientés vers le service de soi, ne peuvent gagner d’énergie/puissance ouvrant un passage vers l’infini intelligent pour le complexe mémoriel social. Ceci, à son tour, fait en sorte que la moisson est pauvre.

Interlocuteur: Est-ce que ces vaisseaux, qui proviennent de nos peuples, viennent de ce que nous appelons des plans non incarnés actuellement? Où sont-ils basés?

Ra: Je suis Ra. Ceux dont nous avons parlé sont de troisième densité et font partie de ce qui est appelé le complexe militaire de plusieurs divisions ou structures sociétales de vos peuples.

Les bases sont diverses. Il y a des bases, comme vous diriez, sous la mer dans vos eaux australes près des Bahamas, ainsi que dans vos mers du Pacifique, en divers lieux proches de vos c’tes chiliennes sur l’eau. Il y a des bases sur votre Lune, comme vous appelez ce satellite, qui sont en train d’être retravaillées. Il y a des bases qui se déplacent près de vos pays. Il y a des bases dans, pourriez-vous dire, vos cieux. Telles sont les bases de vos peuples, très nombreuses et, comme nous l’avons dit, potentiellement destructives.

Interlocuteur: D’où opèrent ceux qui font fonctionner ces vaisseaux? Sont-ils affiliés à une quelconque nation sur Terre? Quelle est leur source?

Ra: Ces gens viennent du même endroit que vous et moi. Ils viennent du Créateur.

Comme vous présentez la question, dans son aspect très superficiel, ces gens font partie de vos gouvernements et d’autres gouvernements responsables de ce que vous nommeriez la sûreté nationale.

Interlocuteur: Dois-je comprendre que les Etats-Unis ont ces vaisseaux dans des bases sous-marines?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison.

Interlocuteur: Comment les Etats-Unis ont-ils appris les technologies permettant de construire ces vaisseaux?

Ra: Je suis Ra. Il y a eu un complexe mental/corps/esprit connu de votre peuple sous le complexe vibratoire sonore de Nikola. Cette entité a quitté l’illusion, et les papiers contenant les éléments nécessaires à la compréhension ont été pris par des complexes mental/corps/esprit servant votre sûreté de complexe divisionnel national. C’est ainsi que votre peuple a été mis au courant des technologies de base.

Dans le cas des complexes mental/corps/esprit que vous nommez les Russes, les technologies ont été données par un membre de la Confédération, dans une tentative, il y a environ vingt-sept de vos années, de partager les informations et amener la paix parmi vos peuples.

Les entités ayant donné ces informations étaient dans l’erreur, mais nous avons fait bien des choses à la fin de ce cycle, pour tenter d’aider à votre moisson, choses dont nous avons appris la folie de certains types d’aide. Cela est un facteur de contribution à notre approche plus prudente à présent, même si le besoin est, force après force, plus grand, et l’appel de vos peuple de plus en plus grand.

Interlocuteur: Je suis intrigué par ces vaisseaux qui ont des bases sous-marines. Est-ce que ces technologies sont suffisantes pour faire de l’ombre à tous les autres armements? Est-ce que nous avons la capacité de voler dans ces vaisseaux, ou bien s’agit-il seulement de vaisseaux de transport? Quel est essentiellement le mécanisme de leur source d’énergie? C’est vraiment difficile à croire, c’est ça que je veux dire.

Ra: Je suis Ra. Les vaisseaux sont peut-être mal nommés dans certains cas. Il serait plus approprié de les considérer comme de l’armement. L’énergie utilisée est celle du champ électromagnétique qui polarise la sphère de la Terre. L’armement est fondamentalement de deux sortes: celui qui est nommé par vos peuples ‘psychotronique’, et celui qui est nommé par vos peuples ‘faisceaux de particules’.

Le volume de destruction qui est contenu dans ces technologies est considérable et les armes ont été utilisées dans de nombreux cas pour modifier les conditions météorologiques et pour accentuer le changement vibratoire qui engloutit votre planète actuellement.

Interlocuteur: Comment ont-ils pu garder cela secret? Pourquoi ces vaisseaux ne sont-ils pas utilisés au transport?

Ra: Les gouvernements de chacune de vos illusions de division sociétale désirent s’abstenir de publicité de manière à ce que la surprise puisse être intacte dans le cas d’un acte hostile de la part de ceux que vos peuples nomment des ennemis.

Interlocuteur: Combien de ces vaisseaux les Etats-Unis possèdent-ils?

Ra: Je suis Ra. Les Etats-Unis en ont 573 en ce moment. Ils sont en train d’ajouter à ce nombre.

Interlocuteur: Quelle est la vitesse maximale d’un de ces vaisseaux?

Ra: Je suis Ra. La vitesse maximale de ces vaisseaux est égale à l’énergie de la Terre au carré. Ce champ varie. La limite est approximativement la moitié de la vitesse de la lumière, comme vous l’appelleriez. Cela est dû à des imperfections de conception.

Interlocuteur: Est-ce que ce type de vaisseaux permettrait d’approcher d’une solution aux nombreux problèmes d’énergie, en ce qui concerne le transport?

Ra: Je suis Ra. Les technologies que vos peuples possèdent en ce moment sont à même de résoudre toutes les limitations qui tourmentent votre complexe mémoriel social à ce présent nexus d’expériences. Cependant, les préoccupations de certains de votre êtres par rapport à ce que vous appelez une énergie puissante, font que ces solutions seront retenues jusqu’à ce que les solutions deviennent tellement nécessaires que ceux qui sont soumis à la distorsion soient encore plus déformés en direction du pouvoir.

Interlocuteur: Vous avez aussi dit que certains des atterrissages à l’époque actuelle, étaient dus au groupe d’Orion. Pourquoi le groupe d’Orion a-t-il atterri ici? Quel est leur objectif?

Ra: Je suis Ra. Leur but est la conquête, à l’inverse de ceux de la Confédération, qui attendent d’être appelés. Le groupe d’Orion s’appelle lui-même à la conquête.

Interlocuteur: Spécifiquement, que font-ils quand ils atterrissent?

Ra: Il y a deux types d’atterrissage. Dans le premier, des entités parmi vos peuples sont prises à bord de leurs vaisseaux et programmées pour un usage futur. Il y a deux ou trois niveaux de programmation. Premièrement, le niveau qui sera découvert par ceux qui font de la recherche. Deuxièmement, un programme de déclenchement. Troisièmement, un second et plus profond programme de déclenchement, qui cristallise l’entité, la rendant ainsi sans vie, et utile comme une sorte de fanal. Voilà une forme d’atterrissage.

La deuxième forme est celle de l’atterrissage sous la croûte terrestre, qui est abordée par l’eau. Une nouvelle fois, dans la région générale de vos zones sud-américaines et des Caraïbes, et près de ce qui est appelé pôle nord. Les bases de ces gens sont souterraines.

Interlocuteur: L’information la plus surprenante que vous m’avez donnée, et dont je dois admettre que j’ai du mal à y croire, est que les Etats-Unis auraient 573 vaisseaux du type que vous avez décrit. Combien de personnes appartenant aux Etats-Unis sont-elles conscientes de la présence de ces vaisseaux, y compris ceux qui les pilotent?

Ra: Je suis Ra. Le nombre de vos peuples varie, car il y a nécessité de communiquer en ce nexus particulier de temps/espace. Le nombre approximatif est de 1.500. Il est seulement approximatif parce que, comme votre continuum illusoire de temps/espace se déplace de présent en présent, en ce nexus-ci, beaucoup apprennent.

Interlocuteur: Où ces vaisseaux sont-ils construits?

Ra: Ces vaisseaux sont construits un à un, en deux endroits: dans le désert ou régions arides de votre Nouveau Mexique, comme vous le nommez, et dans le désert ou régions arides de votre Mexique comme vous le nommez, les installations des deux se trouvant sous le sol.

Interlocuteur: Suis-je censé croire que les Etats-Unis ont vraiment une usine qui les fabrique au Mexique?

Ra: Je suis Ra. C’est dans ce sens que j’ai parlé. Puis-je à présent, répéter que ce type d’informations sont très superficielles et sans portée significative par comparaison avec la Loi Une. Cependant, nous surveillons de près ces développements dans l’espoir que vos peuples puissent être moissonnés dans la paix.

Interlocuteur: Je suis totalement conscient que cette ligne de questionnement est entièrement sans conséquence, mais cette information-ci est tellement surprenante qu’elle me fait douter de votre validité à ce sujet. Jusqu’ici j’ai été d’accord avec tout ce que vous avez dit. Ceci me surprend beaucoup. Il ne me paraît tout simplement pas possible que ce secret ait pu être gardé pendant vingt-sept années, et que nous manions ces vaisseaux. Excusez mon attitude, mais j’ai pensé que je devais être très honnête. C’est incroyable pour moi que nous faisions tourner une usine au Mexique, hors des Etats-Unis, pour construire ces vaisseaux. Peut-être que je me trompe. Ces vaisseaux sont des vaisseaux physiques construits par des gens physiques? Je pourrais me rendre là-bas, monter dans un vaisseau et le piloter? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Vous ne pourriez pas en piloter. Les Etats-Unis, ainsi que vous appelez votre complexe divisionnel sociétal, les crée comme un type d’armement.

Interlocuteur: Il n’y a pas d’occupants alors? Pas de pilote, dirais-je?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Comment sont-ils commandés?

Ra: Je suis Ra. Ils sont commandés par ordinateur depuis une source éloignée de données.

Interlocuteur: Pourquoi avons-nous une usine au Mexique?

Ra: Je suis Ra. La nécessité est à la fois de la sécheresse du sol et d’une absence quasi-totale de population. C’est la raison pour laquelle ce que vous appelez votre gouvernement, et celui de votre proximité géographique de voisinage se sont mis d’accord sur des installations souterraines. Les membres du gouvernement qui ont donné leur accord ne savaient pas à quel usage leur terrain servirait, mais pensaient qu’il s’agissait d’installations gouvernementales de recherche à utiliser à ce que vous appelleriez la guerre bactériologique.

Interlocuteur: Est-ce que c’est dans un vaisseau de ce type que Dan Frye a té transporté?

Ra: Je suis Ra. Celui qui est connu comme Daniel a été, en forme pensée, transporté par une forme pensée véhiculaire de la Confédération, dans le but de donner à ce complexe mental/corps/esprit des données de manière à ce que nous puissions voir comment ce type de contact a aidé votre peuple à découvrir l’infini intelligent derrière l’illusion des limites.

Interlocuteur: La raison pour laquelle j’ai posé des questions si nombreuses et pointilleuses au sujet des vaisseaux, dont vous affirmez que le gouvernement des Etats-Unis les utilise, est que si nous incluons cela dans notre livre il y aura de nombreux problèmes. Il est difficile ne serait-ce que d’interroger dans ce domaine, mais je voudrais poser encore quelques questions à ce sujet, avec l’option possible de les laisser dans le livre. Quel est le diamètre du type de vaisseau que possèdent les Etats-Unis?

Ra: Je suis Ra. Je suggère que ce soit la dernière question de cette séance. Nous vous parlerons comme vous l’estimez approprié au cours de séances prochaines, en vous demandant de vous laisser guider par votre propre discernement seulement.

Le diamètre approximatif, étant donné qu’il y a eu plusieurs changements de modèle, est de vingt-trois de vos pieds *[1], comme vous mesurez.

http://www.llresearch.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Recherchez sur le réseau

Articles Phares

Les + partagés cette année