RA MATERIAL, la loi Une

RA MATERIAL – part 19 – Sur le Cristal, les Formes et les pyramides

Au seuil de cette année 2012, j’ai pris l’initiative de présenter ici: « Le RA MATERIAL« , comme une petite révision avant le grand saut …

Le RA MATERIAL a connu un grand succés dans les années 80. Ces données ont elles-même été fortement influencé par la fondation ARE de Edgar Cayce ou Schwaller de Lubicz.

Le message du RA MATERIAL s’accorde avec le compteur du calendrier Maya. Nous sortons enfin du dualisme, et s’ébauche une nouvelle ouverture de conscience.

Les dimensions 4D-5D-6D…et certainement 7D à un niveau ultime, expérimentent encore certaines polarités…, moindre, mais polarités quand même… ! Donc dualisme et complémentarité … sont encore là pour un moment ! A nous de comprendre et d’apprendre enfin L’ALLIANCE, base de la LOI de Un. Je suis épatée, car à la lecture du RA MATERIAL, je constate d’énormes similitudes avec les communications des Hathor …. Miléna

Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre III, Séance 54

29 mai 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Je voudrais retracer l’énergie dont je présume qu’elle provient du Logos. Je vais parler et vous demander de me corriger et d’étoffer mon concept. Du Logos proviennent toutes les fréquences de rayonnement lumineux. Ces fréquences de rayonnement forment toutes les densités d’expérience qui sont créées par ce Logos. Je suppose que le système planétaire de notre Soleil, dans toutes ses densités, est le total de l’expérience créée par notre Soleil en tant que Logos. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Je présume que les différentes fréquences sont séparées, comme nous l’avons dit, en sept couleurs, et je suppose que chacune de ces couleurs est la fréquence de base d’un sub-Logos de notre Logos Soleil et qu’un sub-sub-Logos ou, dirons-nous un individu, peut activer n’importe laquelle de ces fréquences ou couleurs de base et utiliser le corps qui est généré par l’activation de la fréquence ou couleur. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Si nous saisissons correctement votre demande, cela n’est pas exact en ce sens que le sub-sub-Logos réside, non pas dans des dimensionnalités, mais seulement dans des co-Créateurs ou complexes mental/corps/esprit.

Interlocuteur: Je voulais dire qu’un complexe mental/corps/esprit peut donc faire activer n’importe quel corps faisant partie des sept rayons. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact dans la même mesure où il est correct de dire que n’importe qui peut jouer d’un instrument complexe développant un complexe vibratoire harmonique euphonique, comme votre piano, et qu’il peut en jouer si bien qu’il peut offrir des concerts au public, comme vous diriez.

Autrement dit, bien qu’il soit vrai que chaque véhicule de couleur véritable soit potentiellement disponible, il faut du savoir-faire et de la discipline pour que le soi ait accès à des véhicules plus avancés ou plus légers.

Interlocuteur: J’ai dit tout cela pour arriver à la question fondamentale que je souhaite poser. C’est une question difficile à poser. Nous avons, en provenance du sub-Logos que nous appelons notre Soleil, de l’énergie intelligente. Cette énergie intelligente est modulée ou déformée de manière à aboutir à un complexe mental/corps/esprit avec certaines distorsions de personnalité qui sont nécessaires pour que le complexe mental/corps/esprit ou la partie mentale de ce complexe se dé-distorde afin de se reconformer à l’énergie intelligente originelle. Je voudrais d’abord savoir si ce que je viens de dire est correct, et ensuite je voudrais savoir pourquoi c’est ainsi et s’il y a une autre réponse que la première distorsion de la Loi Une par rapport à cela.

Ra: Je suis Ra. Cette affirmation est correcte en substance.

Si vous pénétrez la nature de la première distorsion dans son application du ‘soi’ connaissant le ‘soi’, vous pouvez commencer à distinguer la marque d’un Créateur infini : la variété.

S’il n’y avait pas la potentialité de mal comprendre et donc de comprendre, il n’y aurait pas d’expérience.

Interlocuteur: OK. Quand un complexe mental/corps/esprit devient conscient de ce processus il décide ensuite que pour avoir les pleines capacités du Créateur il lui faut ré-harmoniser sa pensée avec la Pensée Créatrice Originelle en vibration précise ou fréquence vibratoire. Pour ce faire, il est nécessaire de discipliner la personnalité de manière à ce qu’elle se conforme précisément à la Pensée Originelle, et cette pensée est divisée en sept domaines de discipline, chacun correspondant à une des couleurs du spectre. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Cette affirmation, bien que correcte, porte un grand potentiel d’être mal comprise.

La précision avec laquelle chaque centre énergétique est adapté à la Pensée Originelle ne réside pas dans le positionnement systématique de chaque noeud d’énergies, mais bien dans le positionnement fluide et plastique du mélange équilibré de ces centres énergétiques d’une manière telle que l’énergie intelligente soit à même de se canaliser elle-même avec un minimum de distorsion.

Le complexe mental/corps/esprit n’est pas une machine. Il est ce que vous pourriez appeler un poème de tonalités.

Interlocuteur: Est-ce que tous les complexes mental/corps/esprit de la création entière ont sept centres énergétiques?

Ra: Je suis Ra. Ces centres énergétiques se trouvent en potentiel dans le microcosme dès le début de la création par le Logos. A partir de l’intemporalité, tout est préparé. Il en va ainsi dans la création infinie.

Interlocuteur: Alors je suppose que le Créateur dans son évaluation intelligente des moyens de se connaître Lui-même, a créé le concept des sept domaines de prise de connaissance. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Ceci est en partie inexact. Le Logos crée la lumière.

La nature de cette lumière crée alors la nature des niveaux catalytiques et énergétiques d’expérience dans la création.

C’est ainsi que le plus élevé de tous les honneurs/devoirs, celui donné à ceux de l’octave suivante, est la supervision de la lumière dans ses manifestations pendant les périodes expérientielles, si vous voulez, de vos cycles.

Interlocuteur: Je vais dire encore autre chose. Le complexe mental/corps/esprit peut choisir, à cause de sa distorsion première, une configuration mentale suffisamment éloignée de la configuration de l’énergie intelligente dans une fréquence ou couleur particulière de couleur d’énergie affluente, de manière à bloquer une partie de cette énergie affluente dans cette fréquence ou couleur particulière. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Pouvez-vous me donner une idée du pourcentage maximal de cette énergie qu’il est possible de bloquer dans une seule couleur?

Ra: Je suis Ra. Il peut y avoir, dans le schéma d’énergie affluente d’une entité, un blocage complet dans n’importe quelle énergie ou couleur, ou combinaison d’énergies ou couleurs.

Interlocuteur: Bien. Je présume alors que la première distorsion est ce qui motive ou permet ce blocage. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Nous ne voulons pas chicaner, mais préférons éviter d’employer des mots comme le verbe ‘permettre’. Le libre arbitre ne ‘permet’ pas, tout comme la prédétermination ‘n’interdirait’ pas, de distorsions expérientielles.

La Loi de Confusion offre un libre accès aux énergies de chaque complexe mental/corps/esprit. Le verbe ‘permettre’ serait considéré comme péjoratif en ce sens qu’il suggère une polarité entre ‘juste’ et ‘faux’, ou ‘permis’ et ‘pas permis’. Ceci peut paraître un point insignifiant. Cependant, pour ce que nous considérons comme notre meilleure façon de penser, cela a un certain poids.

Interlocuteur: Merci. Cela a aussi un certain poids pour ma propre façon de penser. J’apprécie ce que vous m’avez dit. A présent, je voudrais considérer l’origine des catalyseurs. En premier lieu nous avons le condition du complexe mental/corps/esprit qui, en tant que fonction de la distorsion première, a atteint un état de blocage total ou partiel d’un ou plusieurs centres énergétiques. Je présume qu’un catalyseur n’est nécessaire que s’il y a au moins blocage partiel d’un centre énergétique. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire pourquoi?

Ra: Je suis Ra. Alors qu’il est de priorité primaire d’activer ou débloquer chaque centre énergétique, il est aussi de priorité primaire, à ce point, de commencer à affiner les équilibres entre les énergies de manière à ce que chaque ton de la corde de l’état vibratoire total résonne avec clarté, accord et harmonie avec chacune des autres énergies.

Cette mise en équilibre, accord et harmonie du ‘soi’ est essentielle au complexe mental/corps/esprit plus avancé ou adepte.

Chaque énergie peut être activée sans la beauté qui est possible grâce aux disciplines et appréciations des énergies personnelles, ou ce que vous pourriez appeler la personnalité profonde ou identité de l’âme.

Interlocuteur: Je voudrais faire une analogie à laquelle je viens de penser. On peut jouer d’un instrument de musique à sept cordes en pinçant les cordes et quand on en libère une elle produit des notes. Au lieu de produire des notes de cette manière, la personnalité créative individuelle peut pincer chaque corde dans une certaine mesure, dans une séquence appropriée, pour produire de la musique. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Chez l’individu équilibré, les énergies reposent dans l’attente que la main du Créateur pince les cordes pour produire de l’harmonie.

Interlocuteur: Je voudrais retracer l’évolution du catalyseur affectant les complexes mental/corps/esprit, savoir comment il vient à être utilisé et est pleinement utilisé pour produire cette mise en harmonie. Je suppose que le sub-Logos qui a formé notre petite partie de création en utilisant l’intelligence du Logos dont il fait partie, fournit le catalyseur de base qui va agir sur les complexes mental/corps et mental/corps/esprit avant qu’ils aient atteint un stade de développement où ils peuvent commencer à programmer leur propre catalyseur. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact en partie.

Le sub-Logos offre le catalyseur aux niveaux inférieurs d’énergie, la première triade; ceux-ci ont trait à la survie du complexe physique.

Les centres supérieurs acquièrent des catalyseurs à partir des inclinations du complexe mental/corps/esprit lui-même, en réponse à toutes les expériences aléatoires et dirigées.

Ainsi donc, l’entité moins développée perçoit le catalyseur qui lui est destiné en termes de survie du complexe physique, avec les distorsions qui sont préférées.

L’entité plus consciente étant consciente du processus catalytique, commence à transformer le catalyseur offert par le sub-Logos en un catalyseur pouvant agir sur les noeuds supérieurs d’énergie.

Donc, le sub-Logos ne peut offrir qu’un squelette, dirons-nous, de catalyseur. Les muscles et la chair qui ont un rapport avec, dirons-nous, la survie de la sagesse, de l’amour, de la compassion et du service, sont mis en place par l’action du complexe mental/corps/esprit sur le catalyseur de base, de manière à créer un catalyseur plus complexe qui peut à son tour être utilisé pour former des distorsions à l’intérieur de ces centres énergétiques supérieurs.

Plus l’entité est avancée, plus ténu est le lien entre le sub-Logos et le catalyseur perçu jusqu’à ce que, finalement, tous les catalyseurs soient choisis, générés et fabriqués par le ‘soi’ pour le ‘soi’.

Interlocuteur: Quelles sont les entités actuellement incarnées sur cette planète qui sont dans la catégorie de celles qui fabriquent elles-mêmes tous leurs catalyseurs?

Ra: Je suis Ra. Nous trouvons votre demande indéterminée mais pouvons répondre que le nombre de celles qui ont complètement maîtrisé les catalyseurs extérieurs est très petit.

La plupart de celles qui sont moissonnables à ce nexus d’espace/temps exercent un contrôle partiel de l’illusion extérieure et utilisent les catalyseurs extérieurs pour travailler sur certaines inclinations non encore équilibrées.

Interlocuteur: Dans le cas de la polarisation service de soi, quel est le type de catalyseur que les entités qui suivent cette voie programment quand elles atteignent le niveau de la programmation de leurs propres catalyseurs?

Ra: Je suis Ra. L’entité orientée négativement programme un maximum de séparation et contrôle de toutes les choses et entités conscientes qu’elle perçoit comme étant autre qu’elle-même.

Interlocuteur: Une entité orientée positivement peut sélectionner une certaine voie étroite de pensées et d’activités pendant une incarnation et programmer des conditions qui créent des souffrances physiques si cette voie n’est pas suivie? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Est-ce qu’une entité orientée négativement peut faire quelque chose de ce genre? Pourriez-vous me donner un exemple?

Ra: Je suis Ra. Un complexe mental/corps/esprit orienté négativement programme ordinairement la richesse, une existence aisée, et les plus grandes opportunités de pouvoir. C’est ainsi que de nombreuses entités négatives éclatent de la distorsion de complexe physique que vous appelez ‘santé’.

Cependant, une entité orientée négativement peut choisir un état de souffrance afin d’améliorer la distorsion vers des mentalisations d’émotions négatives comme la colère, la haine et la frustration. Une telle entité peut utiliser une expérience incarnative entière à aiguiser sa haine ou sa colère afin de pouvoir se polariser vers le pôle négatif ou séparé.

Interlocuteur: Avant l’incarnation, à mesure qu’une entité prend conscience du processus d’évolution et opte pour une voie, négative ou positive, à un certain point cette entité prend conscience de ce qu’elle veut faire par rapport au déblocage et à l’équilibrage de ses centres énergétiques. A ce point elle est à même de programmer, pour l’expérience de vie, les expériences catalytiques qui vont l’aider dans son processus de déblocage et d’équilibrage. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Alors le but de ce que nous appelons l’état physique incarné semble être totalement ou presque totalement de faire l’expérience des catalyseurs programmés et d’évoluer ensuite en fonction de ces catalyseurs. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Nous allons répéter, pour plus de clarté, que le but de l’existence incarnative est l’évolution du mental, du corps et de l’esprit.

Pour ce faire il n’est pas strictement nécessaire d’avoir des catalyseurs. Cependant, sans catalyseurs le désir d’évoluer et la foi dans le processus ne se manifestent normalement pas, et donc l’évolution ne se produit pas. C’est pourquoi, des catalyseurs sont programmés et le programme est destiné aux exigences uniques du complexe mental/corps/esprit.

Il est donc désirable qu’un complexe mental/corps/esprit prenne conscience de, et écoute la voix de ses catalyseurs expérientiels, récoltant de ceux-ci ce pourquoi ce complexe a été incarné.

Interlocuteur: Il semble alors que ceux qui sont sur la voie positive, contrairement à ceux qui sont sur la voie négative, ont des objectifs précisément réciproques dans les trois premiers rayons: rouge, orange et jaune. Chacune des voies s’efforce d’utiliser les rayons de manières précisément opposées. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est partiellement et même substantiellement exact.

Il y a de l’énergie, dans chacun des centres, nécessaire à la préservation du complexe mental/corps/esprit qui est le véhicule pour l’expérience, en conformation et composition correctes. Tant les entités négatives que les entités positives font bien de réserver cette petite partie de chaque centre pour le maintien de l’intégrité du complexe mental/corps/esprit.

Après ce point, cependant, il est exact que les négatives utiliseront les trois centres inférieurs pour la séparation d’avec, et le contrôle sur, autrui par des moyens sexuels, par l’affirmation de soi, et par des actions au sein de vos sociétés.

A l’inverse, l’entité orientée positivement va transmuer la forte énergie sexuelle de rayon rouge en transferts d’énergie de rayon vert, et en rayonnement dans le bleu et l’indigo et va, de manière similaire, transmuer l’état du ‘soi’ et son positionnement dans la société, en des situations de transfert d’énergies dans lesquelles l’entité peut fusionner avec et servir autrui et enfin, rayonner vers autrui sans attendre aucun transfert en retour.

Interlocuteur: Pouvez-vous décrire l’énergie qui entre dans ces centres énergétiques? Pouvez-vous décrire son cheminement depuis son origine, sa forme et son effet ? Je ne sais pas si cela est possible.

Ra: Je suis Ra. Ceci est partiellement possible.

Interlocuteur: Voulez-vous le faire, s’il vous plaît?

Ra: L’origine de toute énergie c’est l’action du libre arbitre sur l’amour.

La nature de toute énergie c’est la lumière. Ses moyens d’entrée dans le complexe mental/corps/esprit sont au nombre de deux.

D’abord, il y a la lumière intérieure qui est l’étoile polaire du ‘soi’, l’étoile-guide. C’est la prérogative et la vraie nature de toutes les entités. Cette énergie demeure à l’intérieur.

Le second point d’entrée est l’opposé polaire de l’étoile du Nord, dirons-nous, et peut être vu, si vous voulez voir le corps physique comme étant analogue à un champ magnétique, comme traversant les pieds depuis la terre, et puis traversant le point inférieur de l’épine dorsale. Ce point d’entrée de l’énergie de lumière universelle est indifférencié jusqu’à ce qu’il entame son processus de filtrage au travers des centres énergétiques.

Les exigences de chacun de ces centres et l’efficience avec laquelle l’individu a appris à capter la lumière intérieure déterminent la nature de l’usage que fait l’entité de ces afflux.

Interlocuteur: Est-ce que le catalyseur expérientiel suit le même chemin? Ceci est peut-être une question idiote.

Ra: Je suis Ra. Ceci n’est pas une question oiseuse, car les catalyseurs et les exigences ou distorsions des centres énergétiques sont deux concepts qui sont liés aussi étroitement que deux brins d’une corde.

Interlocuteur: Vous avez mentionné lors d’une séance précédente que le catalyseur expérientiel était d’abord ressenti par le pôle sud, et estimé par rapport à sa valeur de survie. C’est pour cela que j’ai posé la question. Voudriez-vous détailler ce concept?

Ra: Je suis Ra. Nous avons parlé du processus de filtrage par lequel les énergies entrantes sont attirées vers le haut en fonction des distorsions de chacun des centres énergétiques et la force de la volonté ou du désir émanant de la prise de conscience d’une lumière intérieure. Si nous pouvons être plus spécifiques, veuillez questionner avec spécificité.

Interlocuteur: Je vais dire quelque chose qui sera sans doute déformé et puis je vous laisserai corriger. Nous avons, entrant par les pieds et la base de l’épine dorsale, le total de l’énergie que le complexe mental/corps/esprit reçoit sous la forme de ce que nous appelons ‘lumière’. Chaque centre énergétique filtre ensuite et utilise une partie de cette énergie, du rouge au violet. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est en grande partie exact. Les exceptions sont les suivantes : l’afflux d’énergie se termine à l’indigo. Le rayon violet est un thermomètre ou indicateur du tout.

Interlocuteur: Comme cette énergie est absorbée par les centres énergétiques à un certain point, elle n’est pas seulement absorbée dans l’être mais irradie vers l’extérieur au travers du centre énergétique. Je crois que cela commence au centre bleu et se produit aussi dans l’indigo et le violet? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. D’abord nous voudrions dire que nous n’avions pas terminé de répondre à la question précédente et nous pouvons donc répondre aux deux en partie, en disant que chez l’entité complètement activée, seule cette petite partie de la lumière affluente est utilisée pour mettre en harmonie le centre énergétique, la grande partie restante étant libre d’être canalisée et attirée vers le haut.

Pour répondre plus complètement à votre deuxième question nous pouvons dire qu’il est exact que le rayonnement sans nécessité de réaction commence au rayon bleu, bien que le rayon vert, étant le grand rayon de transition, doive être pris en grande considération car, avant que des transferts d’énergie de tous types puissent être expérimentés et maîtrisés en grande partie, il y a des blocages dans les rayonnements bleu et indigo.

Ici aussi, l’émanation violette est, dans ce contexte, une ressource à partir de laquelle l’infini intelligent peut être contacté, au travers de l’indigo.

Le rayonnement n’en est pas le rayon violet mais bien le vert, le bleu ou l’indigo, selon la nature du type d’intelligence que l’infini a transformé en énergie discernable.

Le type de rayonnement du rayon vert, dans ce cas, est celui de la guérison, celui du rayon bleu concerne la communication et l’inspiration, celui de l’indigo concerne l’énergie de l’adepte, qui est placée dans la foi.

Interlocuteur: Que se passe-t-il quand un complexe mental/corps/esprit éprouve un ressenti en méditation, au niveau du centre indigo? Qu’éprouve-t-il?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail.

Quelqu’un qui ressent cette activation fait l’expérience, à ce centre énergétique, d’afflux à utiliser soit pour le déblocage de ce centre, soit pour son harmonisation afin de s’assortir aux harmoniques de ses autres centres énergétiques, soit pour activer le passage vers l’infini intelligent. Nous ne pouvons pas être spécifiques, car chacun de ces fonctionnements est expérimenté par l’entité qui ressent cette distorsion du complexe physique.

Y a-t-il une brève demande avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: Je voudrais juste demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. S’il vous plaît prenez conscience de la nécessité d’un support pour la nuque de l’instrument. Tout est bien. Je vous laisse mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre III, Séance 55

5 juin 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Je voudrais d’abord demander: quel est l’état de l’instrument, s’il vous plaît ?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument fait l’expérience de distorsions physiques vers la faiblesse du complexe corporel survenant à cause d’une agression psychique. Les énergies vitales de cet instrument n’ont pas été affectées, cependant, grâce à l’aide de ceux présents pour le travail de soins. Cet instrument est apparemment soumis à ce genre de distorsions de faiblesse à cause des processus d’incarnation qui prédisposent le complexe corps aux distorsions de faiblesse.

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose de spécifique que nous puissions faire, dont vous nous avez déjà parlé ou autre, pour alléger ces agressions psychiques ou pour aider l’instrument au maximum?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons cet instrument et trouvons sa distorsion vers l’appréciation de chaque entité et de chaque attention de ces entités, comme vous pouvez appeler cela. L’atmosphère, dirons-nous, offre le plus grand contraste par rapport à l’inconfort de ces agressions psychiques qui sont la réciproque, c’est-à-dire l’atmosphère de soutien psychique. Cela chacun de vous le fait, en fonction subconsciente des distorsions vraies d’attitude, de mental, d’émotionnel et de spirituel envers cet instrument.

Il n’y a pas de magie plus grande que la distorsion honnête vers l’amour.

Interlocuteur: Merci. Je souhaite poser quelques questions sur la matière précédente que je n’ai pas comprise. J’espère que ceci va m’éclairer par rapport aux configurations mentales que nous avons abordées. Au cours de l’avant-dernière séance vous avez dit: «Cependant, ceci est un risque pour les entités d’Orion à cause de la fréquence à laquelle les entités planétaires négatives moissonnables tentent d’offrir et d’ordonner le contact Orion juste comme ces entités offrent des contacts planétaires négatifs». Pouvez-vous expliquer les mécanismes qui affectent la polarisation de conscience par rapport à cette phrase?

Ra. Je suis Ra. La polarisation négative est grandement aidée par la subjugation ou mise en esclavage d’autrui.

Le potentiel entre deux entités polarisées négativement est tel que l’entité qui en met une autre en esclavage ou en fait des offres à autrui, gagne en polarité négative.

L’entité ayant reçu ces propositions ou étant mise en esclavage, en servant un ‘autre soi’ va nécessairement perdre de la polarité négative, bien qu’elle gagne en désir de gagner davantage de polarisation négative. Ce désir tend alors à créer des opportunités de regagner de la polarité négative.

Interlocuteur: Dois-je alors comprendre que le simple fait qu’une entité fasse appel ou une proposition à un guerrier d’Orion représente un type d’action polarisante qui affecte les deux entités?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Le mécanisme d’appel n’est pas le moins du monde congruent avec le mécanisme de proposition.

Dans l’appel, l’entité qui lance l’appel est un néophyte suppliant qui demande de l’aide dans une compréhension négative, si vous voulez bien excuser cette expression inexacte.

La réponse d’Orion augmente sa polarité négative à mesure qu’il diffuse la philosophie négative, mettant ainsi en esclavage ou se proposant à l’entité qui lance l’appel.

Il y a des cas, cependant, où le contact devient combat, ce qui est prototypique de la négativité. Dans cette lutte, celui qui appelle s’efforce, non pas de demander de l’aide, mais d’exiger des résultats.

Puisque l’entité de troisième densité moissonnable, négativement orientée, a à sa disposition un nexus expérientiel incarnatif et puisque les soldats d’Orion sont, en grande part, retenus dans la première distorsion pour pouvoir progresser, l’entité d’Orion est vulnérable à de telles offres si elles sont faites de manière appropriée.

Dans ce cas, l’entité de troisième densité devient le maître, et le guerrier d’Orion est piégé et peut recevoir l’offre. Ceci est rare. Cependant, quand cela se produit l’entité ou le complexe mémoriel social d’Orion impliqué expérimente une perte de polarité négative en proportion de la force de l’offre de l’entité de troisième densité.

Interlocuteur: Vous avez mentionné que cela fonctionne quand la proposition est faite de manière appropriée. Qu’entendez-vous par «manière appropriée»?

Ra: Je suis Ra. Proposer de manière appropriée c’est être proprement négatif. Le pourcentage de pensée et de comportement impliquant le service de soi doit approcher les 99% pour qu’une entité négative profite d’offres.

Interlocuteur: Quelle méthode de communication avec l’entité d’Orion est-elle utilisée par un candidat de ce type?

Ra: Je suis Ra. Les deux types de proposition les plus usités sont: Un, l’usage des perversions de la magie sexuelle; deux: l’usage des perversions de la magie rituelle.

Dans chacun des cas la clé du succès est la pureté de l’intention de celui qui fait la proposition. La concentration sur la victoire sur le servant doit être presque parfaite.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire, dans les polarisations en conscience, s’il y a une analogie quelconque avec ce que vous venez de dire sur ce type de contact en ce qui concerne ce que nous sommes en train de faire pour le moment en communiquant avec Ra?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a pas de relation entre ce type de contact et le processus de proposition. Ce contact-ci peut être caractérisé comme typique des Frères et Soeurs du Souci, par lequel ceux qui reçoivent le contact se sont efforcés de se préparer à ce contact en sacrifiant des distorsions périphériques, orientées vers le ‘soi’, afin de rendre service.

Le complexe mémoriel social de Ra s’offre aussi comme une fonction de son désir de servir. Tant celui qui fait appel au contact que le contact lui-même sont remplis de la gratitude d’avoir l’opportunité de servir autrui.

Nous pouvons noter que ceci ne présuppose en rien que ceux qui lancent l’appel ou ceux de notre groupe approchent en quelque façon d’une perfection ou une pureté telle que décrite dans le processus de proposition.

Le groupe appelant peut avoir de nombreuses distorsions et avoir à travailler avec beaucoup de catalyseurs, tout comme le peuvent ceux de Ra. Le désir prépondérant de servir autrui, lié aux harmoniques uniques des complexes vibratoires de ce groupe, nous donne l’opportunité de servir de canal pour le Créateur infini unique.

Les choses ne viennent pas vers ceux qui sont orientés positivement mais par l’intermédiaire de tels êtres.

Interlocuteur: Merci. Vous avez dit au cours d’une séance précédente que «Jusqu’à ce que des transferts d’énergie de tous types aient été expérimentés et maîtrisés en grande partie, il y aura des blocages dans les rayonnements bleu et indigo». Pourriez-vous expliquer cela plus complètement?

Ra: Je suis Ra. A cet espace/temps nous n’avons pas couvert la matière intermédiaire appropriée. Veuillez re-questionner à un nexus d’espace/temps plus approprié.

Interlocuteur: Je suis en quelque sorte en train de tourner en rond pour entrer dans certaines informations. Je ne cherche peut-être pas dans un domaine productif. Vous avez dit que «puisque que nous (Ra) avions été aidés par des formes telles que la pyramide, nous pouvions aider vos peuples». Ces formes ont été mentionnées de très nombreuses fois, et vous avez également dit que les formes en elles-mêmes ne sont pas tellement importantes. Je vois une relation entre ces formes et les énergies que nous sommes en train d’étudier par rapport au corps, et je voudrais poser quelques questions sur les pyramides pour voir si nous pourrions trouver un passage vers une partie au moins de cette compréhension.
Vous avez dit: “Vous découvrirez que l’intersection du triangle qui est au premier niveau de chacun des quatre côtés forme un losange dans un plan qui est horizontal”. Pouvez-vous me dire ce que vous entendez par le mot ‘intersection’?

Ra: Je suis Ra. Vos mathématiques et arithmétique sont pauvres en descriptions des configurations que nous pourrions utiliser. Sans vouloir être obscurs, nous pouvons noter que la raison d’être des formes est de travailler avec des portions de temps/espace du complexe mental/corps/esprit.

C’est pourquoi, l’intersection est orientée à la fois vers l’espace/temps et le temps/espace, et est donc exprimée en géométrie tridimensionnelle par deux intersections qui, lorsqu’elles sont projetées à la fois dans le temps/espace et l’espace/temps, forment un seul point.

Interlocuteur: J’ai calculé que ce point est à un sixième de la hauteur du triangle qui forme le côté de la pyramide. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. Vos calculs sont substantiellement corrects et nous sommes heureux de votre perspicacité.

Interlocuteur: Ceci indiquerait, à mon sens, que dans la Grande Pyramide de Gizeh, la chambre de la reine, comme elle est appelée, serait la chambre des initiations. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. Une fois encore vous percez l’enseignement extérieur. La chambre de la reine n’est ni appropriée ni utile pour soigner, parce que ce travail implique l’utilisation d’énergie dans une configuration plus synergique que la configuration de l’être centré.

Interlocuteur: Alors le travail de thérapie est accompli dans la chambre du roi?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Nous pouvons noter que cette terminologie n’est pas la nôtre.

Interlocuteur: Oui, je comprends cela. Il se trouve simplement que c’est l’appellation générale des deux chambres de la Grande Pyramide. Je ne sais pas si cette ligne de questionnement va m’amener à une meilleure compréhension des énergies, mais jusqu’à ce que j’aie exploré ces concepts, je ne peux pas faire grand-chose d’autre que poser quelques questions. Il y a une chambre en-dessous du niveau zéro de la pyramide, sous le sol, qui paraît être relativement aligné sur la chambre du roi. Quelle est cette chambre?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons dire qu’il y a des informations à obtenir de cette ligne de questionnement. La chambre au sujet de laquelle vous demandez à être informé est une chambre de résonance. Le bas de cette structure est ouvert afin de susciter les distorsions appropriées au catalyseur de soins.

Interlocuteur: Le livre intitulé The Life Force Of The Great Pyramid [1], relie la forme du ‘ankh’ à une résonance dans la pyramide. Est-ce que cette analyse est correcte?

Ra: Je suis Ra. Nous avons scanné votre mental et y avons trouvé la phrase «travailler avec des craie ». Ceci peut s’appliquer.

Il n’y a qu’une seule signification à des formes comme celle de la croix ansée : c’est la mise en code de relations mathématiques.

Interlocuteur: Est-ce que l’angle de 76° et 18′ au sommet de la pyramide est un angle significatif?

Ra: Je suis Ra. Pour le travail de thérapie prévu, cet angle est approprié.

Interlocuteur: Pourquoi y a-t-il plusieurs petites chambres au-dessus de la chambre du roi?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail. Nous devons traiter cette demande d’une manière plus générale afin d’expliciter votre question spécifique.

Le positionnement de l’entité à soigner est tel que les énergies vitales, si vous voulez, sont dans une position qui doit être brièvement interrompue ou traversée par la lumière.

Cette lumière peut alors, par le catalyseur du thérapeute avec le cristal, manipuler les forces auriques, comme vous pouvez appeler les divers centres énergétiques, de manière telle que si l’entité à soigner le veut, des corrections peuvent avoir lieu. Ensuite l’entité est re-protégée par son propre champ énergétique à présent moins déformé, et est à même de poursuivre sa voie.

Le processus par lequel cela est accompli implique d’amener l’entité à soigner à un équilibre. Ceci implique la température, la pression barométrique, et l’atmosphère chargée électriquement. Les deux premiers critères sont contrôlés par le système de cheminées.

Interlocuteur: Est-ce que cette thérapie fonctionne en affectant les centres énergétiques de façon telle que ceux-ci sont débloqués afin de perfectionner les sept corps qu’ils génèrent et amener ainsi l’entité soignée à un équilibre approprié?

Ra: Je suis Ra. Cette entité devient fatiguée. Nous devons répondre brièvement et dirons simplement que la configuration déformée des centres énergétiques est prévue pour être temporairement interrompue et qu’une opportunité est ensuite présentée à celui qui doit être soigné d’agripper le bâton, de prendre un chemin équilibré, et de se diriger à partir de là avec des inclinations très réduites à la maladie du mental, du corps et de l’esprit,.

L’effet catalytique de l’atmosphère chargée et du cristal dirigé par le thérapeute, doit être pris en considération comme faisant partie intégrante du processus, car ramener l’entité à une configuration de prise de conscience ne pourrait être possible après que les possibilités de réorganisation aient été offertes sans la présence du thérapeute et la volonté dirigée.

Y a-t-il de brèves demandes avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: Seulement savoir ce que nous pouvons faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter ce contact.

Ra: Je suis Ra. Tout est bien. Vous êtes consciencieux. A présent je quitte cette séance de travail. Je suis Ra. Je vous laisse, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

* (1)La Force Vitale de la Grande Pyramide (NdT)

La Loi Une, Livre III, Séance 56

8 juin 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Voudriez-vous d’abord me donner une indication de l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument a une grave distorsion vers la faiblesse des complexes mental et physique en ce moment, et se trouve attaqué psychiquement à cause de cette opportunité.

Interlocuteur: Vaudrait-il mieux interrompre le contact maintenant?

Ra: Je suis Ra. Ceci est entièrement à votre discrétion. Cet instrument dispose d’une certaine énergie transférée, qui est disponible. Cependant, elle n’est pas grande à cause des effets qui viennent d’être décrits. Si vous désirez poursuivre vos questions au cours de cette séance de travail nous allons comme toujours nous efforcer de sauvegarder cet instrument. Nous sentons que vous avez conscience des paramètres, sans autre élaboration.

Interlocuteur: Dans ce cas je vais demander comment fonctionne la forme pyramidale.

Ra: Je suis Ra. Nous présumons que vous souhaitez connaître le principe des formes, angles, et intersections de la pyramide qui se trouve à ce que vous nommez Gizeh.

En réalité, la forme pyramidale ne fait aucun travail. Elle ne ‘fonctionne’ pas.

Il s’agit d’un dispositif pour la centralisation aussi bien que pour la diffraction de l’énergie lumineuse spiralant vers le haut, telle qu’elle est utilisée par le complexe mental/corps/esprit.

La nature spiralante de la lumière est telle que les champs magnétiques d’un individu sont affectés par cette énergie spiralante.

Certaines formes offrent une chambre d’écho, dirons-nous, ou un amplificateur du prana spiralant, ainsi que certains ont appelé cette distorsion omniprésente, primale, du Créateur infini unique.

Si l’intention est d’intensifier la nécessité que la volonté propre de l’entité fasse appel à la lumière intérieure afin de s’accorder avec l’intensification de l’énergie lumineuse spiralante, l’entité doit être placée dans ce que vous avez appelé l’emplacement de la Chambre de la Reine dans cet objet de forme particulière. C’est le lieu d’initiation et le lieu de résurrection.

Ce lieu décentré, représentant la spirale telle qu’elle est en mouvement, est la position appropriée pour quelqu’un à soigner car, dans cette position, les nexi magnétiques vibratoires de l’entité sont interrompus dans leur flux normal.

Ainsi donc s’ensuit une possibilité/probabilité de vortex ; un nouveau commencement, dirons-nous, est offert à l’entité, dans lequel l’entité peut choisir une configuration moins déformée, faible ou bloquée de distorsion magnétique des centres énergétiques.

La fonction du thérapeute et du cristal ne peut être assez soulignée, car ce pouvoir d’interruption doit être contrôlé, dirons-nous, avec une intelligence incarnée; cette intelligence étant celle de quelqu’un qui reconnaît les schémas d’énergies, qui sans jugement reconnaît les blocages, les faiblesses, et les autres distorsions, et qui est capable de visualiser, grâce à la régularité du ‘soi’ et du cristal, l’autre ‘soi’ moins déformé qui doit être soigné.

D’autres formes qui sont arquées, angulées, cintrées, ou coniques comme vos tipis, sont aussi des formes présentant ce type d’intensification de lumière spiralante. Vos cavernes arrondies sont des lieux de puissance à cause de cette forme.

Il faut aussi noter que ces formes sont dangereuses.

Nous sommes très heureux d’avoir l’opportunité de parler au sujet de formes comme celle de la pyramide car nous souhaitons dire, comme faisant partie de notre honneur/devoir, qu’il y a de nombreux mauvais usages de ces formes courbes; car avec une localisation impropre, des intentions impropres, ou une absence d’être cristallisé fonctionnant comme un canal pour soigner, une entité sensible sera encore plus distordue dans certains cas.

Il est à noter que vos peuples construisent, pour la plupart, des habitations à coins ou carrées, car elles ne concentrent pas de puissance. Il est à noter également que le chercheur en spiritualité a, pendant de nombreuses périodes de vos années, recherché des formes arrondies, arquées et en pointe, en tant qu’expression de la puissance du Créateur.

Interlocuteur: Y a-t-il un angle sommital qui soit un angle d’une efficacité maximale dans la pyramide?

Ra: Je suis Ra. A nouveau, pour conserver l’énergie de cet instrument, je présume que vous avez l’intention d’indiquer l’angle sommital le plus approprié au travail de thérapie.

Si la forme est telle qu’elle est grande assez pour contenir un complexe mental/corps/esprit individuel dans la position décentrée appropriée à l’intérieur, un angle d’approximativement 76° 18′ est utile et approprié. Si l’emplacement varie, l’angle peut varier.

En outre, si le thérapeute a la capacité de percevoir les distorsions avec assez de discrimination, la position à l’intérieur de n’importe quelle forme pyramidale peut être déplacée jusqu’à ce que des résultats soient obtenus. Cependant, nous trouvons que cet angle particulier est utile. D’autres complexes mémoriels sociaux, ou des parties d’entre eux, ont déterminé différents angles sommitaux pour différents usages qui ne concernent par les soins mais l’apprentissage.

Quand on travaille avec le cône ou dirons-nous, la forme de type ‘silo’, l’énergie de guérison peut se trouver dans un schéma général circulaire unique à chaque forme en fonction de sa hauteur et de sa largeur particulières et, pour la forme conique, de l’angle sommital. Dans ces cas il n’y a pas d’angles de coin. Ainsi l’énergie spiralante travaille en mouvements circulaires.

Interlocuteur: Je vais dire quelque chose que vous pourrez corriger. Je vois intuitivement l’énergie spiralante de la pyramide de Gizeh, qui s’étend à mesure qu’elle passe au travers de la Chambre du Roi et se re-concentre dans la Chambre de la Reine. Je suppose que la nappe d’énergie dans la Chambre du Roi se voit dans le spectre des couleurs, du rouge au violet, et que les centres énergétiques de l’entité à soigner doivent être alignés sur cette nappe du spectre de manière à ce que ce spectre coïncide avec les divers centres énergétiques de cette entité. Voulez-vous corriger cette hypothèse?

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons corriger cette hypothèse.

Interlocuteur: Voulez-vous le faire s’il vous plaît?

Ra: L’énergie spiralante commence à être diffusée au point où elle passe par l’emplacement de la Chambre du Roi.

Cependant, bien que les spirales continuent à s’entrecroiser, en se fermant et s’ouvrant en une double spirale au travers de l’angle sommital, la diffusion ou force des énergies spiralantes des valeurs de couleurs du rouge au violet, s’affaiblit si nous parlons de force, et gagne si nous parlons de diffusion, jusqu’à ce que, au sommet de la pyramide, vous ayez une très faible résolution de couleurs utile à l’objectif thérapeutique.

C’est pourquoi la position de la Chambre du Roi est choisie comme première spirale après le début centré qui commence au travers de la position de la Chambre de la Reine. Vous pouvez visualiser l’angle de diffusion comme l’opposé de l’angle sommital de la pyramide, quelque part entre 33 et 54°, selon les divers rythmes de la planète elle-même.

Interlocuteur: Je présume alors que si je commence mon angle au bas de la Chambre de la Reine et trace un angle de 33 à 54° à partir de ce point, de sorte que la moitié de cet angle tombe à côté de la ligne centrale sur laquelle se trouve la Chambre du Roi, cela indique la diffusion du spectre, à partir du point au bas de la Chambre de la Reine; disons que si nous utilisons un angle de 40° nous aurons une diffusion de 20° vers la gauche de la ligne centrale qui passe au travers de la Chambre du Roi. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance. Il est exact que la moitié de l’angle susmentionné passe au travers de l’emplacement de la Chambre du Roi. Il est inexact de supposer que la Chambre de la Reine est la base de l’angle.

L’angle commence quelque part entre l’emplacement de la Chambre de la Reine et de là vers le bas, en direction du niveau de la chambre d’écho, décentrée pour le travail de thérapie.

Cette variante dépend de plusieurs flux magnétiques de la planète.

La position de la Chambre du Roi est destinée à croiser la spirale la plus forte du flux d’énergie, peu importe où débute l’angle. Cependant, à mesure qu’elle passe au travers de la position de la Chambre de la Reine, cette énergie spiralante est toujours centrée, et à son point le plus fort. Pouvons-nous répondre à l’une ou l’autre brève demande à présent?

Interlocuteur: Je vais juste demander s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Tout est bien, mes amis. Il est bon, cependant, d’être conscients des limitations de cet instrument. Nous sentons que les alignements sont excellents cette fois. Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre III, Séance 57

12 juin 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: D’abord, pouvez-vous me donner une indication de l’état de l’instrument s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument se trouve en proie à une agression psychique des plus sévères. Cet instrument résiste bien grâce à des énergies vitales renforcées et une distorsion vers un sens des proportions que vos peuples appellent ‘sens de l’humour’. Cette agression est susceptible d’interrompre ce contact pendant une brève période de votre espace/temps.

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose de particulier que nous puissions faire en plus de ce que nous sommes en train de faire pour alléger cette agression?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a rien que vous puissiez faire pour alléger cette agression. La compréhension de son mécanisme peut aider.

Interlocuteur: Pouvez-vous nous expliquer son mécanisme?

Ra: Je suis Ra. Le groupe d’Orion est incapable d’interférer directement, mais seulement au travers de dispositions pré-existantes des complexes mental/corps/esprit. Ainsi dans ce cas présent, cette entité a voulu attraper un objet lourd avec une seule main et cette action mal calculée a provoqué une déformation ou distorsion de la structure squelettale/musculaire de l’un des appendices de cet instrument.

Votre aide peut être utile à cet instrument pour soigner adéquatement cette distorsion qui est équivalente à ce que vous appelez votre état post-opératoire quand des os ne sont pas fermement soudés. Cet instrument a besoin de prendre conscience de l’attention nécessaire pour éviter ce genre d’actes mal calculés, et votre soutien dans cet état de conscience est noté et encouragé.

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire spécifiquement pour réduire ce problème déjà existant?

Ra: Je suis Ra. Cette information est inoffensive, nous la partageons donc, bien qu’elle soit transitoire, manquant de principe et n’offrant qu’un effet spécifique transitoire. La région du poignet devrait être enveloppée comme dans une configuration d’entorse, ainsi que vous appelez cette distorsion, et ce que vous appelez une attelle peut être utilisé du côté droit du complexe corps pendant une période diurne. A ce moment les symptômes, ainsi que vous appelez ces distorsions-là, seront ré-examinés et il en sera fait de même jusqu’à ce que la distorsion soit soulagée. Le travail de thérapie dans lequel chacun de vous est apprenti peut être utilisé comme désiré.

Il est à noter qu’un cristal est disponible.

Interlocuteur: De quel cristal s’agit-il?

Ra: Je suis Ra. Le cristal qui a un défaut mais est suffisant, et qui se trouve à un doigt de la main droite de cet instrument.

Interlocuteur: Voulez-vous me dire comment utiliser ce cristal dans ce but?

Ra: Je suis Ra. Ceci est une vaste question.

D’abord vous, en tant que complexe mental/corps/esprit, équilibrez et polarisez le ‘soi’ en connectant la lumière intérieure aux afflux de lumière universelle spiralant vers le haut. Vous avez fait des exercices pour régulariser les processus impliqués. Prenez-les en compte pour la préparation de l’être cristallisé.

Prenez le cristal et ressentez votre énergie polarisée et potentialisée se canaliser vers la thérapie du rayon vert au travers de votre être en passant dans et activant la régularité cristalline de lumière figée qu’est le cristal.

Le cristal va résonner de la lumière chargée d’amour incarné, et l’énergie de lumière va commencer à irradier d’une manière spécifique, rayonnant—dans les vibrations requises de lumière—d’énergie soignante focalisée et intensifiée vers le champ magnétique du complexe mental/corps/esprit à soigner.

L’entité qui demande ces soins ouvre alors l’armure du bouclier vibratoire protecteur total du rayon violet/rouge.

De la sorte, les champs vibratoires internes de centre en centre dans le mental, le corps et l’esprit, peuvent être interrompus momentanément et ajustés, offrant ainsi à celui qui doit être soigné l’opportunité de choisir un complexe intérieur moins déformé de champs énergétiques et relations vibratoires.

Interlocuteur: Est-ce que le cristal doit être tenu dans la main droite de celui qui soigne?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Il y a deux configurations recommandées.

Premièrement: la chaînette autour du cou pour placer le cristal dans la position physique du centre énergétique de rayon vert. Deuxièmement, la chaînette suspendue à la main droite étendue, enroulée autour de la main de manière à ce que le cristal puisse se balancer de manière à effectuer les ajustements sensibles.

Nous offrons ces informations tout en réalisant que beaucoup de pratique est nécessaire pour utiliser efficacement ces énergies du ‘soi’. Cependant, chacun a la capacité de le faire et cette information n’est pas une information qui, si elle est suivie avec précision, puisse être néfaste.

Interlocuteur: Est-ce qu’un cristal sans défaut serait considérablement plus efficace que celui avec défaut que nous avons ici?

Ra: Je suis Ra. Sans essayer d’estimer les priorités que vous pouvez choisir, nous pouvons noter que l’entité régularisée ou cristallisée, dans sa configuration, est aussi décisive que la perfection du cristal utilisé.

Interlocuteur: Est-ce que la taille physique du cristal a un lien quelconque avec l’efficacité de la thérapie?

Ra: Je suis Ra. Dans certaines applications concernant la thérapie planétaire ceci est à prendre en considération. Dans le travail avec un complexe mental/corps/esprit individuel, la seule exigence est que le cristal soit en harmonie avec l’être cristallisé.

Il y a peut-être une limite inférieure à la taille de ce que vous pouvez appeler un cristal à facettes, car la lumière passant par ce cristal a besoin d’être propagée à toute la largeur du spectre de celui qui doit être soigné.

Il est aussi à noter que l’eau est un type de cristal qui est efficace, mais pas tellement facile à suspendre à une chaînette dans votre densité !

Interlocuteur: En plaçant l’extrémité de ce crayon sur mon nombril, est-ce que sa pointe représente alors l’endroit au-dessus duquel le cristal doit être suspendu pour atteindre le rayon vert adéquat ? Est-ce que cette position est correcte?

Ra: Je suis Ra. Nous essayons vos mesures. De 2 à 5,4 centimètres vers votre coeur c’est optimal.

Interlocuteur: En utilisant ensuite ce morceau de bois, je détermine, à partir de mon nombril, l’emplacement à adopter au sommet de ce morceau de bois. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. C’est correct.

Interlocuteur: Comment est-ce que les soins que vous venez de nous expliquer se relient aux soins administrés dans la Chambre du Roi dans la pyramide de Gizeh?

Ra: Je suis Ra. Il y a deux avantages à accomplir ce travail dans une telle configuration de formes et de dimensions.

Premièrement, la perturbation ou interruption de l’armure ou coquille protectrice violette/rouge est automatique.

Deuxièmement, la lumière est configurée par la mise en place même de cette position dans les sept taux vibratoires énergétiques ou énergétiques distinctifs, permettant ainsi à l’énergie de passer au travers de l’être cristallisé, focalisée avec le cristal pour manipuler avec une grande facilité la palette non perturbée et, dirons-nous soigneusement délimitée, des énergies ou couleurs, tant dans l’espace/temps que dans le temps/espace.

De cette façon l’être dépouillé de son armure peut être ajusté rapidement. Ceci est désirable dans certains cas, spécialement quand l’armure constitue la plus grande partie de la possibilité d’une fonction continue de l’activité du complexe corporel dans cette densité-ci. Le traumatisme de l’interruption de la vibration de cette armure se voit alors réduit.

Nous saisissons cette opportunité de poursuivre notre honneur/devoir en tant que co-créateurs de la forme pyramidale pour noter qu’il n’est absolument pas nécessaire de recourir à cette forme pour administrer des soins, car c’est l’importance de la vibration qui permet que les complexes vibratoires mental/corps/esprit soignés soient moins vulnérables au traumatisme d’une interruption de l’armure.

En outre, comme nous l’avons dit, le puissant effet de la pyramide, avec interruption obligatoire de l’armure, s’il est utilisé sans l’être cristallisé, dans une intention ou une configuration erronée, peut avoir pour résultat une plus grande distorsion des entités, égale peut-être à certaines de vos substances chimiques qui provoquent des ruptures dans les champs énergétiques de manière similaire.

Interlocuteur: Existe-t-il actuellement un usage bénéfique de la forme pyramidale?

Ra: Je suis Ra. Ceci est affirmatif à condition de l’utiliser de la manière convenable.

La pyramide peut être utilisée à l’amélioration de l’état méditatif pour autant que la forme soit telle que l’entité se trouve à l’emplacement de la Chambre de la Reine, ou que les entités soient dans une configuration équilibrée autour de ce point central.

La petite forme pyramidale placée en-dessous d’une partie du complexe corporel peut dynamiser ce complexe corporel. Ceci ne doit être fait que pendant de brèves périodes n’excédant pas 30 de vos minutes.

L’usage de la pyramide pour équilibrer les énergies planétaires fonctionne encore dans une faible mesure mais, à cause des changements terrestres, les pyramides ne sont plus alignées de manière appropriée pour ce travail.

Interlocuteur: Quelle est l’aide ou le mécanisme de l’aide reçue par une entité en méditation qui se trouverait à l’emplacement de la Chambre de la Reine?

Ra: Je suis Ra. Considérez la polarité des complexes mental/corps/esprit.

La lumière intérieure est ce qui est le coeur de votre être. Sa force est égale à votre force de volonté pour chercher la lumière.

La position ou position équilibrée d’un groupe intensifie la quantité de cette volonté, la quantité de prise de conscience de la lumière intérieure nécessaire pour attirer la lumière affluente spiralant vers le haut depuis le pôle magnétique sud de l’être.

Voilà donc la place de l’initié, car de nombreux éléments ou distorsions indésirables vont quitter l’entité à mesure que celle-ci intensifie sa recherche, de sorte qu’elle peut devenir Une avec cette lumière entrante centralisée et purifiée.

Interlocuteur: Alors, si une forme pyramidale est utilisée, il me semble qu’il est nécessaire de la faire suffisamment grande pour que l’emplacement de la Chambre de la Reine puisse se trouver assez éloigné de celui de la Chambre du Roi, afin qu’on puisse utiliser cet emplacement d’énergie sans être affecté par la position d’énergie de l’emplacement de la Chambre du Roi. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Dans cette application, une forme pyramidale peut être plus petite si l’angle sommital est plus petit, ce qui ne permet pas la formation de l’emplacement de la Chambre du Roi. Également efficaces pour cette application sont les formes suivantes: le silo, le cône, le dôme, et le tipi.

Interlocuteur: Est-ce que les formes que vous venez d’énumérer ont un effet quelconque apparenté à celui de la Chambre du Roi, ou bien n’ont-elles qu’un effet apparenté à celui de la Chambre de la Reine?

Ra: Je suis Ra. Ces formes ont un effet similaire à celui de la Chambre de la Reine. Il est à noter qu’une entité fortement cristallisée est, en fait, un emplacement mobile de l’effet ‘Chambre du Roi’.

Interlocuteur: Alors vous voulez dire qu’il n’est absolument pas nécessaire d’utiliser, ni bon d’avoir l’effet ‘Chambre du Roi’ à ce moment de notre évolution planétaire?

Ra: Je suis Ra.

Si ceux qui ont désiré être des thérapeutes étaient de nature cristalline et étaient tous des suppliants souhaitant moins de distorsion, la pyramide serait, comme toujours, un ensemble soigneusement établi de paramètres pour répandre la lumière et son énergie de manière à aider dans le catalyseur de thérapie.

Cependant, nous avons vu que vos peuples ne sont pas enclins au désir de pureté dans une mesure suffisamment grande que pour recevoir ce don puissant et potentiellement dangereux. Nous suggérons dès lors qu’il ne soit pas utilisé pour soigner dans la configuration traditionnelle, dirons-nous, de la Chambre du Roi, que nous avons naïvement donnée à vos peuples pour voir ensuite son utilisation grossièrement déformée et nos enseignements perdus.

Interlocuteur: Quel serait un angle sommital approprié pour une forme en tipi, pour notre usage?

Ra: Je suis Ra. Ceci est à votre discrétion.

Le principe des formes circulaires, arrondies ou en angle est que le centre agit comme un serpentin [1] inducteur invisible. Ainsi donc les schémas d’énergie sont en spirale et circulaires. Donc le choix de la configuration la plus agréable vous appartient. L’effet est relativement fixe.

Interlocuteur: Y a-t-il des variations d’effet par rapport aux matériaux de construction, à l’épaisseur des matériaux? Est-ce simplement la géométrie de la forme, ou bien y a-t-il y lien avec d’autres facteurs?

Ra: Je suis Ra. La géométrie, comme vous l’appelez, ou les relations de ces formes dans leur configuration, est la grande considération. Il est bien d’éviter les matériaux à base d’étain, de plomb, ou d’autres métaux plus vils. Le bois, le plastique, le verre, et toutes sortes d’autres matériaux, peuvent être considérés comme appropriés.

Interlocuteur: Pour placer une forme pyramidale en-dessous d’une entité, comment procède-t-on? Faut-il la placer sous le lit? Je ne suis pas trop certain de la manière dont on dynamise une entité en la ‘plaçant en dessous’. Pouvez-vous me dire comment faire cela?

Ra: Je suis Ra. Votre supposition est correcte. Si la forme est d’une taille appropriée elle peut être placée directement en dessous du coussin de tête ou de la couche sur laquelle repose le complexe corps.

Nous mettons en garde une fois encore: la troisième spirale de lumière se dirigeant vers le haut, celle qui est émise depuis le sommet de cette forme, est extrêmement néfaste pour une entité si elle est surdosée, et il ne faut pas l’utiliser trop longtemps.

Interlocuteur: Quelle serait la hauteur, en centimètres, d’une de ces pyramides pour un fonctionnement optimal?

Ra: Je suis Ra. Cela n’a pas d’importance. Seule est importante la proportion de la hauteur de la pyramide depuis la base jusqu’au sommet par rapport au périmètre de la base.

Interlocuteur: Quelle devrait être cette proportion?

Ra: Je suis Ra. Cette proportion devrait être de 1,16, ce que vous pouvez observer.

Interlocuteur: Voulez-vous dire que la somme des quatre côtés de la base devrait correspondre à 1,16 de la hauteur de la pyramide?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: En disant que la Chambre de la Reine était l’emplacement d’initiation, pouvez-vous me dire ce que vous entendez par là?

Ra: Je suis Ra. Cette question est vaste. Nous ne pouvons pas décrire l’initiation dans son sens spécifique à cause de notre distorsion vers la croyance/compréhension que le processus que nous avons offert il y a tant de vos années, n’était pas un processus équilibré.

Cependant, vous avez conscience du concept de l’initiation et réalisez qu’elle exige que l’être se centre sur la recherche du Créateur.

Nous avons espéré équilibrer cette compréhension en énonçant la Loi Une, c’est-à-dire que toutes choses sont Un seul Créateur.

Donc, la recherche du Créateur ne se fait pas simplement par la méditation et le travail de l’adepte, mais bien dans le nexus expérientiel de chaque moment.

L’ initiation dans la Chambre de la Reine a trait à l’abandon du ‘soi’ à un tel désir de connaître complètement le Créateur que la lumière affluente purifiée est attirée de manière équilibrée à travers tous les centres énergétiques, rencontrant l’indigo et ouvrant le passage vers l’infini intelligent. C’est ainsi que l’entité fait l’expérience de la vie véritable ou, comme vous l’appelez, de la résurrection.

Interlocuteur: Vous avez aussi mentionné que la pyramide était utilisée pour l’apprentissage. Est-ce qu’il s’agissait du même procédé ou bien était-ce différent?

Ra: Je suis Ra. Il y a une différence.

Interlocuteur: Quelle est cette différence?

Ra: Je suis Ra. La différence réside dans la présence d’autres ‘soi’ se manifestant dans l’espace/temps et, après certaines études, dans le temps/espace, dans un but d’enseignement/apprentissage. Dans le système créé par nous, les écoles étaient à l’écart de la pyramide, les expériences étant solitaires.

Interlocuteur: Je ne comprends pas très bien ce que vous entendez par là. Pourriez-vous m’en dire davantage?

Ra: Je suis Ra. C’est un grand sujet. Veuillez reformuler pour la spécificité.

Interlocuteur: Voulez-vous dire que des instructeurs de votre vibration ou densité étaient manifestés dans la chambre de la Reine pour instruire ces initiables, ou bien vouliez-vous dire autre chose?

Ra: Je suis Ra. Dans notre système, les expériences à l’emplacement de la Chambre de la Reine étaient solitaires. En Atlantide et en Amérique du Sud, des instructeurs ont partagé les expériences dans les pyramides.

Interlocuteur: Comment ce processus d’apprentissage (apprentissage ou enseignement) se déroulait-il dans la pyramide?

Ra: Je suis Ra. Comment se déroule tout enseignement/apprentissage et apprentissage/enseignement?

Interlocuteur: La forme pyramidale dangereuse à utiliser de nos jours est une pyramide à quatre côtés, assez grande pour créer l’effet ‘Chambre du Roi’. Est-ce ce que je viens de dire est correct ?

Ra: Je suis Ra. Ce que vous avez dit est correct, avec la compréhension supplémentaire que l’angle sommital de 76° est celui qui caractérise la forme puissante.

Interlocuteur: Je suppose donc que nous ne devons en aucune circonstance utiliser une pyramide dont l’angle sommital est de 76°. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est à votre discrétion.

Interlocuteur: Je vais répéter la question. Je suppose qu’il pourrait être dangereux d’utiliser une pyramide ayant un angle sommital de 76° et je vais demander quel angle de moins de 76° serait approximativement le premier angle à ne pas produire ce dangereux effet.

Ra: Je suis Ra. Votre supposition est correcte. Un angle moins grand peut être n’importe quel angle de moins de 70°.

Interlocuteur: Merci. Je voudrais poursuivre mes questions sur la pyramide, mais je voudrais poser une question que (nom) a ici. Je la pose maintenant. Voudriez-vous s’il vous plaît développer le concept de l’espace/temps et du temps/espace, comment on dépasse ce concept, et à quel niveau de densité ces concepts n’affectent plus les individus.

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail. Cet instrument a encore un peu d’énergie vitale. Cependant, nous sommes préoccupés par les distorsions croissantes du complexe corporel vers la douleur.

Les concepts d’espace/temps et de temps/espace sont des concepts qui décrivent d’une façon aussi mathématique que possible les relations de votre illusion, ce qui est vu par rapport à ce qui n’est pas vu. Ces termes descriptifs sont maladroits. Cependant ils sont suffisants pour ce travail.

Dans les expériences de recherche mystique de l’unité, il ne faut jamais les prendre en considération car ils ne sont qu’une partie d’un système illusoire.

Le chercheur recherche l’Un. L’Un doit être cherché, ainsi que nous l’avons dit, par le ‘soi’ équilibré et qui s’est accepté, conscient tant de ses apparentes distorsions que de sa totale perfection.

Reposant dans cette prise de conscience équilibrée, l’entité ouvre ensuite le ‘soi’ à l’univers qu’elle est. L’énergie de lumière de toutes choses peut alors être attirée par cette recherche intense et, où que la recherche intérieure rencontre le prana cosmique attiré, la réalisation du Un a lieu.

L’objectif du nettoyage de chacun des centres énergétiques est de permettre que ce lieu de rencontre se situe à la vibration du rayon indigo, entrant ainsi en contact avec l’infini intelligent et dissolvant toutes les illusions. Le service d’autrui est automatique à la libération de l’énergie générée par cet état de conscience.

La distinction entre espace/temps et temps/espace, tels que vous les comprenez, n’est pas importante, excepté en troisième densité. Cependant, les quatrième, cinquième et, dans une certaine mesure, sixième, travaillent avec un certain système d’espace/temps et temps/espace polarisés.

Le calcul nécessaire pour passer d’un système à un autre au travers des dimensions est quelque peu difficile. C’est pourquoi nous avons la plus grande difficulté à partager avec vous des concepts numériques et nous saisissons cette opportunité pour répéter notre demande que vous surveilliez nos chiffres et posiez des questions sur tous ceux qui vous paraissent douteux. Y a-t-il une brève question à laquelle nous puissions répondre avant de quitter cet instrument?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact?

Ra: Je suis Ra. Tout est harmonieux. Nous vous saluons tous dans la joie. Les ajustements sont satisfaisants.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

[1] Original : ‘coil’ (NdT)

La Loi Une, Livre III, Séance 58

16 juin 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur unique infini. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Voulez-vous s’il vous plaît me donner une indication de l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Cet état est comme noté précédemment, excepté que les distorsions physiques mentionnées ont quelque peu augmenté.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire la cause de l’augmentation des distorsions physiques?

Ra: Je suis Ra. Les distorsions ce cette nature ont commencé, comme nous l’avons dit, à cause de l’hyperactivité, comme vous appelez cette distorsion, de parties faibles du complexe corps. La détérioration est due à la nature de la distorsion que vous appelez arthrite. Une fois commencée, la distorsion demeurera, de manière imprévisible, et empirera ou se réduira, de manière imprévisible.

Interlocuteur: Nous avons essayé de soigner avec le cristal en forme de brillant. J’ai essayé en suspendant le cristal autour de mon cou, et aussi suspendu à une chaînette tenue dans ma main droite. Je pense que pour pouvoir faire un travail optimal sur le poignet je devrais laisser pendre le cristal juste en dessous de ma main droite, à une distance de seulement un centimètre ou deux, en le tenant directement au dessus du poignet. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. Cela serait approprié si vous étiez entraîné à l’art de guérir. Travailler avec un cristal puissant comme celui que vous avez, alors que vous n’êtes pas capable de percevoir le flux magnétiques des corps subtils, équivaut probablement à recommander qu’un apprenti crée le Vatican avec une scie et des clous.

L’utilisation du cristal en le balançant est un grand art. A ce point-ci de votre développement vous feriez bien de travailler avec des cristaux sans puissance en déterminant non seulement les centres énergétiques majeurs, mais aussi les centres énergétiques physiques secondaires et tertiaires, et ensuite commencer à chercher les centres énergétiques correspondants du corps subtil. De cette manière vous pouvez activer votre propre vision intérieure.

Interlocuteur: Quel type de cristal faudrait-il utiliser pour cela?

Ra: Je suis Ra. Vous pouvez utiliser, en le faisant osciller, n’importe quel poids de forme symétrique car votre objectif n’est pas de perturber ou manipuler ces centres énergétiques, mais simplement de les localiser, de prendre conscience de la façon dont ils sont ressentis quand ils sont dans un état équilibré et quand ils sont dans état non équilibré ou bloqué.

Interlocuteur: Ai-je raison de supposer que ce que je dois faire c’est balancer un poids à environ soixante centimètres sous ma main et de la placer au-dessus du corps, et quand le poids commence à opérer un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre, cela indiquerait un centre énergétique non bloqué. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. La mesure de la main au poids n’a pas d’importance et est à votre discrétion. Le mouvement circulaire montre un centre énergétique non bloqué. Cependant, certaines entités sont polarisées en sens inverse par rapport à d’autres, c’est pourquoi il est bon de tester la forme de spirales énergétiques normales avant d’entamer la procédure.

Interlocuteur: Comment tester?

Ra: Je suis Ra. Le test est fait en tenant d’abord le poids au-dessus de votre propre main et en observant votre configuration particulière. Ensuite en utilisant la main d’un autre ‘soi’, répétez le processus.

Interlocuteur: Dans le cas de l’instrument, nous essayons de soigner les poignets et les mains. Je devrais alors tester le centre énergétique de l’instrument dans la région des poignets? C’est bien ça?

Ra: Je suis Ra. Nous vous avons donné des informations générales concernant cette forme de soins et avons expliqué l’état de l’instrument. Il y a une ligne au-delà de laquelle l’information est une transgression de la Loi de Confusion.

Interlocuteur: Je voudrais pouvoir découvrir les schémas d’énergies, et ce qui se produit en fait dans ces schémas et courants énergétiques dans quelques exemples. Je prendrais d’abord la forme pyramidale et tenterais de suivre le parcours de l’énergie qui est focalisée par cette forme. Je vais parler et vous laisser corriger.
Je pense que la pyramide peut se trouver dans n’importe quelle orientation et fournir une certaine focalisation d’énergie spiralante, mais que la plus grande focalisation se produit quand un de ses côtés est précisément parallèle au nord magnétique. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est en substance correct, avec une addition. Si un coin est orienté vers le nord magnétique, l’énergie sera aussi renforcée dans sa focalisation.

Interlocuteur: Voulez-vous dire que si je tirais une ligne à travers deux coins opposés de la pyramide, à la base, et dirigée vers le nord magnétique —précisément à 45° de l’orientation d’un côté dirigé vers le nord magnétique — cela fonctionnerait tout aussi bien? Est-ce cela que vous voulez dire?

Ra: Je suis Ra. Cela fonctionnerait beaucoup mieux que si la forme pyramidale n’était pas du tout en alignement. Cela ne fonctionnerait pas tout à fait aussi bien qu’avec la configuration susmentionnée.

Interlocuteur: Est-ce que la forme pyramidale fonctionnerait tout aussi bien à l’endroit que renversée pointe en bas par rapport à la surface de la Terre, à supposer que l’alignement magnétique soit le même dans les deux cas?

Ra: Je suis Ra. Nous ne pénétrons pas votre question. La forme pyramidale renversée renverse les effets de la pyramide. En outre, il est difficile de construire une telle structure, pointe en bas. Peut-être avons-nous mal interprété votre demande.

Interlocuteur: Je n’ai utilisé cette question que pour comprendre la façon dont la pyramide focalise la lumière, non pas dans le but d’en utiliser une. Je disais simplement que si nous construisions une pyramide avec la pointe en bas, est-ce qu’elle focaliserait à l’emplacement de la Chambre de la Reine, ou bien juste en dessous, de la même façon que si elle était pointe en haut ?

Ra: Je suis Ra. Cela ne fonctionnerait de la sorte que si la polarité d’une entité était renversée pour une raison quelconque.

Interlocuteur: Alors, les lignes spiralantes d’énergie de lumière —est-ce qu’elles proviennent d’une position en direction du centre de la Terre et irradient vers l’extérieur à partir de ce point?

Ra: Je suis Ra. La forme pyramidale est un accumulateur d’énergie qui attire l’énergie affluente de ce que vous appelleriez le fond ou la base, et permet à cette énergie de spiraler vers le haut en ligne avec l’apex de cette forme.

Ceci est également vrai si la forme pyramidale est renversée. L’énergie n’est pas de l’énergie terrestre, comme nous comprenons votre question, mais de l’énergie de lumière, qui est omniprésente.

Interlocuteur: Est-ce cela a de l’importance si la pyramide est en matériau solide ou si elle est faite de quatre côtés minces, ou bien y a-t-il une différence d’effets entre les deux modèles?

Ra: Je suis Ra. En tant qu’accumulateur d’énergie, la forme en elle-même est le seul critère. Du point de vue des besoins pratiques de votre complexe corps, si une telle forme doit pouvoir contenir votre complexe corps, il est bon que cette forme ait des côtés solides afin d’éviter d’être inondé de stimuli extérieurs.

Interlocuteur: Alors si j’utilise seulement un cadre métallique composé de quatre fils métalliques rassemblés au sommet et que la pyramide est entièrement ouverte, l’effet sera le même par rapport à l’énergie de lumière spiralante? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Le concept du cadre comme étant égal à la forme solide est correct. Cependant il y a de nombreux métaux qui ne sont pas recommandés pour la confection de formes pyramidales destinées à favoriser le processus de méditation. Ceux qui sont recommandés sont, dans votre système de troc, ce que vous appelez coûteux. Le bois ou d’autres matériaux naturels, ou des barres fabriquées en plastique peuvent aussi rendre service.

Interlocuteur: Pourquoi la lumière spiralante est-elle focalisée par quelque chose d’aussi ouvert et simple que quatre barres de bois réunies à l’angle du sommet?

Ra: Je suis Ra. Si vous visualisez la lumière, dans le sens métaphysique, comme de l’eau, et la forme pyramidale comme un entonnoir, ce concept peut devenir évident.

Interlocuteur: Merci. Je ne veux pas m’étendre sur des sujets sans importance. J’avais pensé que des questions sur la pyramide étaient souhaitées par vous à cause du fait qu’un certain danger menace ceux qui utilisent la pyramide de manière erronée, etc.
J’essaie de comprendre comment fonctionne la lumière et j’essaie de saisir comment tout fonctionne ensemble, et j’espérais que des questions sur la pyramide m’aideraient à comprendre la troisième distorsion, qui est la lumière. Comme je comprends, la forme pyramidale fonctionne comme un entonnoir qui augmente la densité de l’énergie de sorte que l’individu peut ainsi avoir une intensité plus grande de cette distorsion. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. D’une manière générale, c’est exact.

Interlocuteur: Alors une forme cristalline pure, comme le brillant, dont vous avez mentionné qu’il s’agit de lumière figée —il semble que cette manifestation physique de troisième densité soit en quelque sorte comme une fenêtre ou un mécanisme de focalisation pour la troisième distorsion dans un sens général. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est fondamentalement correct. Cependant, il peut être noté que seule la volonté de l’entité cristallisée peut faire en sorte que la lumière interdimensionnelle puisse passer au travers de ce matériau.

Plus l’entité est régularisée, plus le cristal est régularisé, et plus profond est l’effet.

Interlocuteur: Il y a actuellement de nombreuses personnes qui tordent le métal et d’autres choses du genre en demandant mentalement qu’elles se produisent. Qu’est-ce qui se produit dans ces cas-là?

Ra: Je suis Ra. Ce qui se produit dans ce cas peut être comparé à l’influence de la deuxième spirale de lumière dans une pyramide utilisée par une entité. Comme cette deuxième spirale se termine à l’apex, la lumière peut être comparée à un rayon laser dans le sens métaphysique, et qui quand il est dirigé intelligemment, peut provoquer une courbure et pas seulement dans la pyramide, mais voilà le type d’énergie qui est captée par ceux qui sont capables de produire cette focalisation de la lumière qui spirale vers le haut.

Cela est rendu possible, grâce au contact dans le rayon indigo, avec l’énergie intelligente.

Interlocuteur: Pourquoi ces gens sont-ils capables de faire cela? Ils ne paraissent avoir aucune formation; ils sont juste capables de le faire.

Ra: Je suis Ra. Ils se souviennent des disciplines nécessaires à cette activité qui n’est vraiment utile qu’en d’autres nexi expérientiels vibratoires de couleur véritable. .

Interlocuteur: Et vous dites que cela ne serait pas utile dans notre présente densité. Est-ce que ce sera utile en quatrième densité sur cette planète dans un avenir proche?

Ra: Je suis Ra. Le but de cette focalisation d’énergie est de construire, non pas de détruire, et elle devient très utile en tant qu’alternative, dirons-nous, aux méthodes de construction de troisième densité.

Interlocuteur: Est-elle aussi utilisée pour soigner?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Y a-t-il un avantage quelconque à essayer de développer ces caractéristiques ou à être capable de courber des métaux, etc.? Ce que j’essaie de dire c’est : est-ce que ces caractéristiques sont un signe du développement d’une entité, ou s’agit-il de quelque chose d’autre? Par exemple, si une entité se développe jusqu’à son indigo, est-ce que c’est un signe de son développement, cette capacité de tordre des métaux?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière question complète de cette séance de travail.

Spécifions les trois spirales d’énergie de lumière dans l’exemple de la pyramide.

  • Premièrement, la spirale fondamentale qui est utilisée pour l’étude et les soins.
  • Deuxièmement, la spirale jusqu’à l’apex, qui est utilisée pour construire.
  • Troisièmement, la spirale qui s’étend à partir de l’apex, qui est utilisée pour dynamiser.

Le contact avec le rayon indigo ne doit pas nécessairement apparaître dans aucun don ou signe, comme vous avez dit. Il y a ceux dont l’énergie indigo est à l’état pur et ne se manifeste jamais, et cependant tous sont conscients du progrès d’une telle entité. D’autres peuvent enseigner ou partager de nombreuses façons le contact avec l’énergie intelligente. D’autres continuent à chercher l’infini intelligent sans forme manifestée.

Donc, la manifestation est un signe moindre que celui qui est ressenti ou dont il y a intuition chez un complexe mental/corps/esprit.

Cet état du rayon violet est de loin le plus indicatif du soi véritable.

Y a-t-il d’autres brèves questions ou sujets mineurs que nous puissions éclaircir, si nous le pouvons, avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: J’avais en fait une question sur ce que vous entendez par la ‘troisième spirale’ et si c’est trop long, je vais simplement demander s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Nous pouvons répondre brièvement. Vous pouvez demander des détails, si vous le souhaitez, lors d’une prochaine séance.

Si vous visualisez la flamme d’une bougie, vous pouvez voir la troisième spirale.

Cet instrument est bien équilibré. Les accessoires sont bien alignés. Vous êtes consciencieux.

Je suis Ra. Je vous laisse, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre III, Séance 59

25 juin 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pourriez-vous d’abord me dire quel est l’état de l’instrument et pourquoi elle se sent si fatiguée?

Ra: Je suis Ra. L’état de cet instrument est comme décrit précédemment. Nous ne pouvons pas enfreindre votre libre arbitre en discutant de cette dernière demande.

Interlocuteur: Est-ce que l’instrument serait mieux protégée si (nom) échangeait sa position assise pour l’autre côté du lit ?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: A la fin du deuxième cycle majeur il n’y avait sur Terre que quelques centaines de milliers de gens. Il y a actuellement [1] sur Terre plus de quatre milliards de gens. Est-ce que les plus de quatre milliards de personnes incarnées actuellement étaient sur des plans terrestres et non incarnées, ou bien sont-elles venues d’ailleurs au cours de ces derniers 25.000 ans?

Ra: Je suis Ra. Il y a eu trois divisions fondamentales des origines de ces entités.

  • Premièrement et principalement, celles de la sphère planétaire que vous appelez, Maldek, étant devenues à même de reprendre une nouvelle fois la troisième densité, ont graduellement été libérées des limitations auto-imposées de la forme.
  • Deuxièmement, il y a eu l’entrée d’autres, ou de néophytes, de troisième densité, dont les schémas vibratoires concordaient avec le nexus expérientiel terrien. Ceux-là se sont infiltrés par les processus d’incarnation.
  • Troisièmement, pendant environ ces 200 dernières de vos années, vous avez fait l’expérience de nombreuses visites de Missionnés. Il peut être noté que toutes les occasions possibles d’incarnation sont saisies en ce moment à cause de votre processus de moisson et les opportunités qu’il offre.
Interlocuteur: Juste pour clarifier, pourriez-vous me dire combien, approximativement, de complexes mental/corps/esprit ont été transférés sur Terre au début de cette dernière période de 75.000 années?

Ra: Je suis Ra. Le transfert, comme vous l’appelez, a été graduel. Plus de deux milliards d’âmes sont de Maldek, ayant réussi la transition.

Approximativement 1,9 milliards d’âmes sont, en provenance de nombreuses parties de la création, entrées dans cette expérience à plusieurs reprises. Le restant sont celles qui ont fait l’expérience des deux premiers cycles sur cette sphère-ci ou qui y sont venues à un certain point en tant que Missionnés; certains Missionnés sont sur cette sphère depuis de nombreux milliers de vos années ; d’autres sont arrivés beaucoup plus récemment.

Interlocuteur: J’essaie de comprendre les trois spirales de lumière dans la forme pyramidale. Je voudrais questionner sur chacune. La première spirale débute en-dessous de la Chambre de la Reine et finit dans la Chambre de la Reine. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact.

La première notion de lumière spiralant vers le haut est celle du raclage comme avec une cuiller à faire des boules de crème glacée, l’énergie lumineuse étant raclée grâce à l’ attraction de la forme pyramidale à travers le fond ou base. Ainsi donc, la première configuration est celle d’une demi-spirale.

Interlocuteur: Est-ce que cela est similaire au vortex qu’on obtient quand on enlève le bouchon d’une baignoire?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact, sauf que dans le cas de cette action la cause est gravitationnelle, tandis que dans le cas de la pyramide le vortex est celui de la lumière spiralant vers le haut, attirée par les champs électro-magnétiques engendrés par la forme de la pyramide.

Interlocuteur: Ensuite, la première spirale après cette demi-spirale est la spirale utilisée pour l’étude et les soins. Par rapport à la position de la Chambre de la Reine, où est-ce que cette première spirale commence et finit?

Ra: Je suis Ra. La spirale utilisée pour l’étude et les soins commence à, ou légèrement sous, l’emplacement de la Chambre de la Reine, cela dépend des rythmes de votre Terre et des rythmes cosmiques. Elle traverse la Chambre du Roi en une forme nettement définie, et finit au point auquel, dans le dernier tiers supérieur de la pyramide, on peut voir que l’énergie est intensifiée.

Interlocuteur: La première spirale est manifestement différente de la deuxième et de la troisième, puisqu’elles ont différents usages et propriétés. La deuxième spirale commence donc à la fin de la première spirale et monte jusqu’à l’apex. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est partiellement exact.

La grande spirale est attirée dans le vortex de l’apex de la pyramide. Cependant, de l’énergie de lumière de la nature la plus intense de l’extrémité rouge du spectre, dirons-nous, est spiralée une nouvelle fois, suscitant ainsi un énorme renforcement et focalisation d’énergie, qui peut alors être utile pour construire.

Interlocuteur: Et ensuite la troisième rayonne à partir du sommet de la pyramide. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. La troisième spirale fait cela. C’est exact. Il est bon de compter avec la demi-spirale de base, qui fournit le prana à tout ce qui peut être affecté par les trois spirales lumineuses montantes suivantes.

Interlocuteur: A présent j’essaie de comprendre ce qui se passe dans ce processus. J’appellerai la première demi-spirale la position zéro et les trois autres spirales un, deux et trois, la première spirale étant une étude des thérapies. Quel est le changement qui s’opère dans la lumière, à partir de la position zéro jusqu’à la première spirale, qui fait que cette première spirale permet de soigner?

Ra: Je suis Ra. Le prana récolté grâce à la forme de la pyramide gagne en cohérence de direction énergétique.

L’expression ’lumière spiralant vers le haut’ est une indication, non pas de votre concept du haut et du bas, mais une indication du concept de ce qui se dirige vers la source de l’amour et de la lumière.

Ainsi, toute la lumière ou tout le prana spirale vers le haut, mais sa direction, comme vous entendez de mot, n’est pas rigidifiée et donc n’est pas utile au travail.

Interlocuteur: Pourrais-je alors supposer que de tous les points dans l’espace la lumière irradie, dans notre illusion, vers l’extérieur sur un angle de 360° et que cette forme de boucle avec la pyramide crée alors la cohérence par rapport à ce rayonnement, comme un mécanisme de focalisation ? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est précisément correct.

Interlocuteur: Donc la première spirale a un facteur de cohésion différent de la deuxième, pourrait-on dire. Quelle est la différence entre la première et la deuxième spirale?

Ra: Je suis Ra. A mesure que la lumière est canalisée comme dans un entonnoir vers ce que vous appelez la position zéro, elle prend un mouvement giratoire. Ceci agit comme une compression de la lumière, en multipliant énormément sa cohérence et son organisation.

Interlocuteur: Alors est-ce que la cohérence et l’organisation sont multipliées une nouvelle fois au début de la deuxième spirale? Est-ce qu’il y a un effet de doublement ou bien un effet d’accroissement ?

Ra: Je suis Ra. Ceci est difficile à discuter dans votre langage. Il n’y a pas d’effet de doublement, mais une transformation à travers les frontières de la dimension, de sorte que la lumière qui travaillait pour ceux qui l’utilisent dans la configuration d’espace/temps – temps/espace devient de la lumière travaillant dans ce que vous pouvez considérer comme une configuration de temps/espace – espace/temps interdimensionnelle.

Ceci provoque une diffusion et un affaiblissement apparents de l’énergie spiralante. Cependant, dans la position deux, comme vous l’avez appelée, beaucoup de travail peut être accompli inter-dimensionnellement.

Interlocuteur: Dans la pyramide de Gizeh il n’y avait pas de chambre en position deux. Est-ce que vous utilisez parfois la position deux en y plaçant une chambre, sur d’autres planètes ou dans d’autres pyramides ?

Ra: Je suis Ra. Cette position n’est utile qu’à ceux dont les aptitudes sont telles qu’ils sont capables de servir de conducteurs à ce type de spirale focalisée. On ne souhaiterait pas tenter de former des entités de troisième densité à de telles disciplines.

Interlocuteur: Ensuite, la troisième spirale irradiant depuis le sommet de la pyramide est utilisée, avez-vous dit, pour dynamiser. Pouvez-vous me dire ce que vous entendez par ‘dynamiser’?

Ra: Je suis Ra. La troisième spirale est extrêmement pleine des effets positifs du prana dirigé, et ce qui est placé au-dessus d’une telle forme reçoit des chocs dynamisant les champs électro-magnétiques.

Ceci peut être extrêmement stimulant dans des applications de troisième densité de configurations mentales et corporelles. Cependant, si on la laisse en place trop longtemps, ces chocs peuvent traumatiser l’entité.

Interlocuteur: Y a-t-il d’autres effets dus à la forme pyramidale à part les spirales dont nous venons de discuter?

Ra: Je suis Ra. Il y en a plusieurs. Mais leurs utilisations sont limitées. L’usage de l’emplacement de la chambre de résonance met au défi la capacité d’un adepte à faire face au ‘soi’. Ceci est un type de test mental qui peut être utilisé. Il est puissant et, dès lors, très dangereux. ..

La coquille extérieure de la forme pyramidale contient de petits vortex d’énergie de lumière qui, dans les mains d’êtres cristallisés capables, sont utiles pour divers travaux subtils sur les soins apportés à des corps invisibles affectant le corps physique.

D’autres de ces emplacements sont ceux dans lesquels un sommeil parfait peut être obtenu et l’âge inversé. Ces caractéristiques ne sont pas importantes.

Interlocuteur: Quel emplacement serait celui de l’inversion de l’âge ?

Ra: Je suis Ra. Approximativement 5 à 10° au-dessus et au-dessous de l’emplacement de la Chambre de la Reine, dans des formes ovoïdes sur chacune des faces de la pyramide à quatre côtés, s’étendant jusque dans la forme solide à approximativement un quart du trajet vers l’emplacement de la Chambre de la Reine.

Interlocuteur: Autrement dit, si je passe juste à l’intérieur de la muraille de la pyramide à un quart du trajet mais que je resterais à trois-quarts du trajet menant au centre, approximativement au niveau au-dessus de la base de la Chambre de la Reine, je trouverais cet emplacement?

Ra: Je suis Ra. C’est approximativement ainsi. Vous devez vous figurer la double goutte d’eau s’étendant à la fois dans le plan de la face de la pyramide et à moitié vers la Chambre de la Reine, s’étendant au-dessus et au-dessous de celle-ci.

Vous pouvez voir cela comme l’emplacement où la lumière a été courbée en spirale et se dilatant à nouveau. Cet emplacement est ce que vous pouvez appeler un vacuum de prana.

Interlocuteur: Pourquoi cela renverse-t-il le vieillissement?

Ra: Je suis Ra. Le vieillissement est fonction des effets de divers champs électro-magnétiques sur les champs magnétiques du complexe mental/corps/esprit.

A cet emplacement il n’y a pas d’intrants ni de perturbation des champs, et aucune activité dans le complexe du champ électro-magnétique du complexe corps/mental/esprit ne peut prédominer. Le vide aspire toutes les perturbations de ce genre. Dès lors, l’entité ne ressent rien et est suspendue.

Interlocuteur: Est-ce que la forme pyramidale construite dans notre cour fonctionne de manière adéquate ? Est-elle alignée et construite de manière appropriée?

Ra: Je suis Ra. Elle est construite avec de bonnes tolérances, mais n’est pas parfaite. Cependant, son alignement devrait être comme ce lieu de repos pour un maximum d’efficacité.

Interlocuteur: Voulez-vous dire qu’un des côtés de la base devrait être aligné à 20° à l’est du nord?

Ra: Je suis Ra. Cet alignement serait efficace.

Interlocuteur: Précédemment, vous avez dit qu’un des côtés de la base devrait être aligné sur le nord magnétique. Qu’est-ce qui vaut mieux: aligner sur le nord magnétique, ou bien aligner sur 20° à l’est du nord magnétique ?

Ra: Je suis Ra. Ceci est à votre discrétion. L’alignement approprié, pour vous, de cette sphère, en ce moment, c’est le nord magnétique. Cependant, dans votre demande vous avez questionné spécifiquement à propos d’une structure qui a été utilisée par des entités spécifiques dont les vortex énergétiques correspondent mieux à, dirons-nous, l’orientation de la couleur verte véritable. Ceci serait les 20° à l’est du nord.

Il y a des avantages à chaque orientation. L’effet est plus fort au nord magnétique et peut être ressenti plus nettement. L’énergie, bien que faible, en provenance de la direction maintenant éloignée mais bientôt prépondérante, est plus utile.

Le choix vous appartient. C’est le choix entre quantité et qualité, ou aide sur bande large ou étroite en méditation.

Interlocuteur: Quand l’axe planétaire se réalignera, est-ce qu’il s’alignera à 20° à l’est du nord pour se conformer à la vibration verte?

Ra: Je suis Ra. Nous craignons que ceci sera la dernière question, car cette entité augmente rapidement sa distorsion vers ce que vous appelez la souffrance du complexe corps.

Tout indique que c’est cela qui se passera. Nous ne pouvons pas parler de certitudes, mais avons conscience que les matériaux plus grossiers ou moins denses seront attirés dans une conformation avec les énergies plus denses et plus légères qui donnent à votre Logos ses procédures au travers des mondes d’expérience. Pouvons-nous répondre à l’une ou l’autre brève question à présent?

Interlocuteur: Seulement de savoir s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Tout est bien. Nous avons conscience que vous passez par des difficultés en ce moment, mais elles ne sont pas dues à un manque de conscience ou de dévouement. Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

[1] En 1981 (NdT)

La Loi Une, Livre V, Séance 59, Fragment 33

25 juin 1981

Jim: Quand un chercheur commence à percevoir que des entités négatives de nature invisible peuvent lui présenter des ‘salutations psychiques’ qui, en général, ont tendance à intensifier les difficultés que le chercheur a librement choisies, il est souvent facile de chercher à jeter tout le blâme sur les entités négatives pour les difficultés qui apparaissent dans le modèle de vie, plutôt que de continuer à retracer la ligne de responsabilité jusqu’à sa source, à l’intérieur des choix faits par le libre arbitre du ‘soi’. J’ai illustré ce trait dans la question qui suit. Depuis mon très jeune âge je sais que j’ai un caractère bien trempé; dans la réponse de Ra à ma question au sujet de ce caractère, il est intéressant d’apercevoir une des sources possibles de mes colères, et le potentiel d’équilibre que ces colères peuvent fournir. Une autre question dans ce même domaine général éclaire une autre facette de la qualité de la colère.

Carla: Quand on sent qu’on a un défaut, il est très facile de se concentrer sur l’élimination de ce défaut. Cependant, Ra nous engage à ne pas effacer les défauts, mais à les équilibrer. Je pense qu’il s’agit là d’un concept clé. Tous ceux d’entre nous qui demeurent sous ce voile de chair ont des inclinations et opinions qui semblent distordues dans une certaine mesure. Bien sûr, si on a un défaut qui implique la transgression du libre arbitre d’autrui, alors il faut s’occuper de ce défaut en éliminant ce comportement. On ne trouvera pas de moyens d’équilibrer le vol ou le meurtre. Mais les colères de Jim, mon éternelle imprécision et mes éternels oublis, toutes ces petites faiblesses, peuvent être vues comme des énergies à équilibrer plutôt qu’à faire disparaître. L’on essaie de se comporter sans faire d’erreurs, et cependant des erreurs se produisent. Ceci ne doit pas être une excuse pour que le ‘soi’ puisse ‘juger le ‘soi’, mais bien une chance pour le ‘soi’ d’offrir amour et appui au ’soi’, tout en amenant doucement le comportement à l’équilibre. A moins que nous nous ne carrions solidement ce principe derrière notre ceinture métaphysique, nous serons des gens autocritiques, mesquins dans les griefs et avares en louanges, pas seulement envers nous-mêmes, mais aussi envers autrui.

Séance 59, 25 juin 1981

Interlocuteur: J’ai une question de Jim, la voici: “je pense que j’ai pénétré le mystère qui est dans ma vie depuis toujours, celui de mes colères quand je fais des erreurs. Je pense que j’ai toujours su, dans mon subconscient, que j’étais capable de maîtriser de nouveaux apprentissages, mais mon désir de réussir le travail que j’ai à faire sur Terre a été dynamisé, par le groupe d’Orion, en une colère irrationnelle et destructrice quand j’échoue. Pourriez-vous faire un commentaire sur cette observation?

Ra: Je suis Ra. Nous suggérons que, comme cette entité est consciente de son état de Missionné, elle peut aussi considérer quelles sont les décisions personnelles ou d’orientation personnelle, prises avant l’incarnation pour choisir de se trouver ici à ce temps/espace particulier.

Cette entité a conscience, comme elle l’a dit, qu’elle a un grand potentiel, mais un potentiel de quoi? Voilà la question pré-incarnation.

Le travail de sixième densité est d’unifier la sagesse et la compassion. Cette entité a la sagesse en abondance. La compassion qu’elle est désireuse d’équilibrer a pour antithèse l’absence de compassion.

Dans l’être plus conscient ceci s’exprime ou se manifeste comme un manque de compassion pour le ‘soi’. Nous ressentons que ceci est la somme des concepts de réflexion suggérés que nous pouvons offrir en ce moment sans transgression.

http://www.llresearch.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Recherchez sur le réseau

Articles Phares

Les + partagés cette année