RA MATERIAL, la loi Une

RA MATERIAL – part 16 – Sur les Corps spirituels et les Rayons

Au seuil de cette année 2012, j’ai pris l’initiative de présenter ici: « Le RA MATERIAL« , comme une petite révision avant le grand saut …

Le RA MATERIAL a connu un grand succés dans les années 80. Ces données ont elles-même été fortement influencé par la fondation ARE de Edgar Cayce ou Schwaller de Lubicz.

Le message du RA MATERIAL s’accorde avec le compteur du calendrier Maya. Nous sortons enfin du dualisme, et s’ébauche une nouvelle ouverture de conscience.

Les dimensions 4D-5D-6D…et certainement 7D à un niveau ultime, expérimentent encore certaines polarités…, moindre, mais polarités quand même… ! Donc dualisme et complémentarité … sont encore là pour un moment ! A nous de comprendre et d’apprendre enfin L’ALLIANCE, base de la LOI de Un. Je suis épatée, car à la lecture du RA MATERIAL, je constate d’énormes similitudes avec les communications des Hathor …. Miléna

Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Séance 45, Fragment 27

6 avril 1981

Jim: La séance n°45 a elle aussi été une séance d’entretien, avec quelques autres points mineurs d’investigation. Les séances ont été les plus brèves à cette époque, pendant que Carla récupérait son niveau d’énergie vitale. Ra s’est vu obligé de précipiter la fin de cette séance: les hommes qui livrent l’eau pour notre citerne étaient arrivés et n’avaient pas lu la note que nous avions apposée sur la porte, note qui disait que nous n’étions pas disponibles et que le silence était requis pour une expérience en cours. Ils ont donc frappé autant qu’ils ont pu à toutes les portes qu’ils ont pu trouver, y compris celle de la salle où se déroulait la séance avec Ra. Inutile de dire qu’après cela nous avons bloqué notre allée pour ne plus être dérangés par des visiteurs pendant nos séances avec Ra.

Carla: Cette situation a dû être hilarante. Je regrette de l’avoir ratée. Nous prenions tellement de soin à organiser notre lieu de travail, nous occupant des diverses préparations avec grande attention et grâce, puis je m’endormais tandis que Don et Jim parcouraient le cercle de l’Un. Ensuite il y avait le choix subtilement méticuleux des questions, et l’écoute des paroles de Ra, très douces, sans aucune inflexion,—une opération très délicate donc. Et puis, les bruits, le remue-ménage, et les émotions— je peux m’imaginer les deux hommes «pétant doucement les plombs»!

Il est dur pour moi de lire les constants rapports signalant mes énergies défaillantes, même à présent, car je me souviens très bien des sentiments de frustration et de colère que j’ai éprouvés alors que je m’offrais au contact dans le triste état où j’étais. A l’intérieur de moi j’éprouvais une force et une puissance du ‘soi’ qui était bien différente de mon état physique, et je me suis demandé pourquoi j’avais choisi un corps physique aussi limité. Pourquoi ne m’étais-je pas attribué un corps complètement en bonne santé afin d’être un meilleur ouvrier pour la Lumière? Et cependant je savais, du moins intellectuellement et consciemment, que tout est parfait, que cela était la meilleure configuration de mental, de corps et d’équilibre énergétique, et que j’étais précisément là où j’avais besoin d’être. Si je n’avais pas été une personne mystique et capable d’accéder à la part de pure foi en moi, j’aurais été tentée d’abandonner.

Depuis la mort de Don et la fin du contact avec Ra, j’ai trouvé bien plus de paix par rapport à cette situation, voyant clairement la manière dont mes limitations ont oeuvré pour m’affiner, aiguiser mon sens de la détermination, et rendre plus substantielles les joies de l’esprit qui ont informé ma conscience. Je les vois toujours à l’oeuvre, et je peux à présent voir avec gratitude cette fragilité qui m’a donné de tels fruits de conscience, qui m’a si bien creusée. C’est l’instrument vide qui est à même d’offrir la substance la plus pure, et ce sont ses limitations et ses manques qui m’ont affinée, creusée, et m’ont donné cette transparence d’esprit qui se transforme en simple joie. Je suis tellement contente de voir chaque jour nouveau que je ne sais comment l’exprimer; et ceci et un don qui m’est venu par l’intermédiaire de la souffrance. Si souvent, nous voyons combien cela est vrai pour les dons spirituels: les obtenir implique de la tragédie et de la douleur. Néanmoins, pendant que nous plongeons dans les profondeurs du souci, nous devenons davantage capables d’aller vers la joie dans les choses quotidiennes qui sont si justes et si précieuses.

Séance 45, 6 avril 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous nous donner une estimation de la condition physique de l’instrument maintenant qu’elle est reposée?

Ra: Je suis Ra. La condition de cet instrument, en ce qui concerne le complexe corps, est extrêmement médiocre. Cet instrument n’est pas reposé. Cependant, cet instrument désirait beaucoup notre contact.

Interlocuteur: Est-ce que la période d’abstention de contact a aidé à améliorer la condition physique de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. La probabilité pour que cet instrument développe ce que vous appelez une maladie, soit de nature pulmonaire soit de nature rénale, était très importante lors de notre contact précédent. Vous avez évité un sérieux dysfonctionnement physique du complexe corporel de cet instrument. Il est à noter que votre soutien par la prière a été utile, ainsi que l’a été la détermination inébranlable de cet instrument d’accepter ce qui serait le mieux à long terme, et conserver ainsi les exercices recommandés sans impatience indue. Il est à noter aussi que les choses qui aident cet instrument sont parfois contradictoires et exigent un équilibre. Ainsi, cet instrument est aidé par le repos, mais aussi par des distractions de nature active. Cela rend plus difficile l’aide à cet instrument. Cependant, quand on sait tout cela, l’équilibre peut être atteint plus facilement.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire si un important pourcentage des Missionnés ici en ce moment sont de Ra?

Ra. Je suis Ra. Je le peux.

Interlocuteur: Le sont-ils?

Ra: Je suis Ra. Une partie importante des Missionnés de sixième densité sont de notre complexe mémoriel social. Une autre grande partie est composée de ceux qui ont aidé en Amérique du Sud; une autre partie, de ceux qui ont aidé l’Atlantide.

Tous sont de sixième densité, et tous des groupes frères et soeurs, étant donné le sentiment unifié que, puisque nous avions été aidés par des formes comme celle de la pyramide, nous pouvions de même venir en aide à vos peuples.

Interlocuteur: Pouvez-vous dire si l’un ou l’autre de nous trois est/sont de Ra ou d’autres groupes?

Ra: Je suis Ra. Oui.

Interlocuteur: Pouvez-vous dire qui de nous sont de quel groupe?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Est-ce que nous tous sommes de l’un des groupes que vous avez mentionnés?

Ra: Je suis Ra. Nous allons aller jusqu’à la limite de nos tentatives de nous abstenir de transgresser.

Deux sont d’origine de la sixième densité, un de la cinquième densité moissonnable pour la sixième mais choisissant de revenir en tant que Missionné à cause d’une association d’amour entre instructeur et élève. Ainsi vous formez tous trois un groupe très cohérent.

Interlocuteur: Pouvez-vous expliquer le son dans mon oreille droite et mon oreille gauche, et ce que j’appelle un contact par frôlement que j’ai continuellement?

Ra: Je suis Ra. Ceci a été couvert précédemment. Veuillez demander des détails spécifiques.

Interlocuteur: Je reçois ce que je considère comme des picotements dans mon oreille droite et mon oreille gauche à divers moments. Est-ce différent en termes de signification par rapport au son que je reçois dans mon oreille droite et mon oreille gauche ?

Ra: Je suis Ra. Non.

Interlocuteur: Pourquoi l’oreille gauche est-elle d’un contact service-de-soi et la droite service d’autrui?

Ra: Je suis Ra. La nature de votre véhicule physique est qu’il y a un champ magnétique positif et négatif en schémas complexes entourant les coquilles de votre véhicule.

La partie gauche de la région de la tête, chez la plupart des entités, au niveau du continuum espace/temps, est d’une polarité négative.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quel est le but ou la philosophie qui sous-tend les complexes mémoriels sociaux positifs et négatifs de quatrième, cinquième et sixième densité?

Ra: Je suis Ra. Le but fondamental d’un complexe mémoriel social est celui de l’évolution. Au-delà d’un certain point, l’évolution de l’esprit dépend beaucoup de la compréhension de soi et d’autrui en tant que Créateur.

Ceci constitue la base des complexes sociaux. Quand ceux-ci arrivent à maturité, ils deviennent des complexes mémoriels sociaux.

La quatrième densité et la sixième densité les estiment très nécessaires. La cinquième positive utilise la mémoire sociale pour atteindre la sagesse, bien que ceci soit accompli individuellement. En cinquième négative, beaucoup est fait sans l’aide des autres. Ceci est la dernière demande car cet instrument a besoin d’être protégé de l’épuisement. Y a-t-il de brèves demandes avant que nous clôturions?

Interlocuteur: J’aurais juste besoin de savoir qu’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Tout est bien, mes frères. (Violents coups frappés à la porte: les livreurs d’eau!)

Interlocuteur: Qu’avez-vous dit?

Ra: Je suis Ra. Tout est bien, mes frères. Je vous laisse maintenant dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre II, Séance 46

15 avril 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Si une entité se polarise vers le service de soi, est-ce que la colère a le même effet qu’elle aurait sur une entité polarisée vers le service d’autrui? Est-ce qu’elle provoque aussi le cancer, ou bien a-t-elle juste un effet catalytique qui travaille dans l’entité qui se polarise positivement?

Ra: Je suis Ra. Les mécanismes catalytiques dépendent, non pas de la polarité choisie dans un complexe mental/corps/esprit, mais de l’usage qu’il est fait de ce catalyseur, ou son objectif.

Ainsi, l’entité qui utilise l’expérience de la colère pour se polariser consciemment positivement ou négativement, ne fait pas l’expérience du catalyseur corporel mais utilise plutôt ce catalyseur dans une configuration mentale.

Interlocuteur: Je ne suis pas certain de comprendre cela. Prenons des exemples. Une entité qui se polarise vers le négatif se met en colère. Prenons la circonstance où elle développe un cancer. Quel est le principe à l’oeuvre dans le cas de cette entité?

Ra: Je suis Ra. Nous voyons la portée de votre demande et allons répondre en ne suivant pas la demande spécifique, si cela a votre approbation.

Interlocuteur: Certainement.

Ra: L’entité qui se polarise positivement perçoit la colère. Cette entité, si elle utilise mentalement ce catalyseur, bénit et aime cette colère pour ce qu’elle est. Elle intensifie ensuite cette colère consciemment, dans le mental seulement, jusqu’à ce que la folie de cette énergie de rayon rouge soit perçue, non pas comme de la folie en soi, mais comme de l’énergie soumise à l’entropie spirituelle à cause de l’aspect aléatoire de l’énergie utilisée.

L’orientation positive fournit ensuite la volonté et la foi pour poursuivre cette mentalement intense expérience en lui permettant de comprendre cette colère, l’accepter et l’intégrer dans le complexe mental/corps/esprit. L’autre ‘soi’ qui est l’objet de la colère est ainsi transformé en un sujet d’acceptation, de compréhension et d‘accommodement, tout cela étant réintégré en utilisant la grande énergie mise en oeuvre par la colère.

Le complexe mental/corps/esprit orienté négativement utilise cette colère de manière semblablement consciente, en refusant d’accepter l’énergie non dirigée ou aléatoire de la colère et au lieu de cela, par la volonté et la foi, il reroute cette énergie dans un moyen concret d’évacuer l’aspect négatif de cette émotion de façon à obtenir le contrôle sur autrui, ou à contrôler autrement la situation causant la colère.

Le contrôle est la clé de l’usage polarisé négativement d’un catalyseur. L’acceptation est la clé de l’usage polarisé positivement d’un catalyseur.

Entre ces polarités existe le potentiel, pour cette énergie aléatoire et non dirigée, de créer un analogue, dans le complexe corporel, de ce que vous appelez une croissance cancéreuse de tissus.

Interlocuteur: Alors, comme je comprends, vous voulez dire que si l’entité polarisée positivement ne parvient pas à accepter l’autre ‘soi’ ou si l’entité polarisée négativement ne parvient pas à exercer un contrôle sur l’autre ‘soi’, n’importe laquelle de ces circonstances est susceptible de provoquer un cancer. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact en partie. La première acceptation, ou le premier contrôle, selon la polarité, est celle de ‘soi’.

La colère est une des nombreuses choses à accepter et aimer comme étant une partie de soi, ou contrôlée en tant que partie de soi, si l’entité doit travailler avec elle.

Interlocuteur: Vous voulez donc dire que si une entité qui se polarise négativement est incapable de contrôler sa propre colère ou est incapable de se contrôler elle-même dans sa colère, cela pourrait lui provoquer un cancer? Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. C’est tout à fait correct. La polarisation négative contient une grande exigence de contrôle et de répression.

Interlocuteur: Une répression de quoi?

Ra: Je suis Ra. Toute distorsion de complexe mental que vous pourriez appeler émotionnelle, qui est en elle-même désorganisée, a besoin, pour être utile à l’entité orientée négativement, d’être réprimée et ensuite amenée à la surface dans un usage organisé.

C’est ainsi que vous pouvez trouver par exemple des entités polarisées négativement qui contrôlent et répriment des besoins basiques du complexe corporel comme le désir sexuel afin que dans cette pratique, la volonté puisse être utilisée pour se renforcer sur autrui avec une plus grande efficacité quand le comportement sexuel ne sera plus réprimé.

Interlocuteur: Alors, l’entité orientée positivement, plutôt que de tenter de réprimer les émotions, équilibre ces émotions comme il a été dit lors d’un contact précédent. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact et illustre la voie de l’unité.

Interlocuteur: Alors le cancer est un catalyseur d’entraînement, qui fonctionne pour les deux polarités approximativement de la même manière, mais en créant ou en essayant de créer une polarisation dans les deux directions, positive et négative, ceci dépendant de l’orientation de l’entité qui fait l’expérience du catalyseur. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact en ce sens que ce catalyseur est inconscient et ne fonctionne pas avec l’intelligence mais fait partie, dirons-nous, du mécanisme d’apprentissage/enseignement établi par le sub-Logos avant le début de votre espace/temps.

Interlocuteur: Comment est-ce que le cancer permet cet apprentissage/enseignement lorsque l’entité qui développe un cancer n’a pas d’idée consciente de ce qui lui arrive quand elle développe ce cancer?

Ra: Je suis Ra. Dans de nombreux cas, ce catalyseur n’est pas utilisé.

Interlocuteur: Quel est le plan d’utilisation du catalyseur du cancer?

Ra: Je suis Ra. Ce catalyseur, comme tout catalyseur, est destiné à offrir de l’expérience.

Cette expérience dans votre densité peut être aimée et acceptée, ou bien elle peut être contrôlée. Ce sont les deux voies.

Quand aucune voie n’est choisie, le catalyseur dévie de sa raison d’être et l’entité poursuit son chemin jusqu’à ce que ce catalyseur la frappe, ce qui lui fait former une inclination vers l’acceptation et l’amour ou bien vers la séparation et le contrôle. Il n’y a pas d’absence d’espace/temps dans lequel ce catalyseur puisse fonctionner.

Interlocuteur: Je présume que le plan du Logos concerne les complexes mémoriels sociaux polarisés positivement et négativement en quatrième densité et au-dessus. Pouvez-vous me dire le but du plan pour ces deux types de complexes mémoriels sociaux par rapport à la Loi de Coulomb ou polarités électriques négative et positive, ou de toute manière qui vous est possible?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument se fatigue. Nous vous reparlerons. Nous pouvons indiquer la possibilité, sans faire de mal à cet instrument, d’approximativement deux séances par période de vos semaines, jusqu’à ce que ces semaines de potentiel de crise et de présence d’une énergie physique très basse soient passées. Pouvons-nous dire qu’il est bon de se trouver avec ce groupe? Nous apprécions votre fidélité. Y a-t-il de brèves demandes avant la fin de ce temps de travail?

Interlocuteur: Seulement savoir s’il y a quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Chacun soutient bien l’instrument et l’instrument reste constant dans son objectif. Vous êtes consciencieux. Tout est bien. Nous vous mettons en garde contre tout laxisme concernant la disposition et l’orientation des accessoires. .

Je suis Ra. Je vous laisse, mes amis, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre V, Séance 46, Fragment 28

15 avril 1981

Jim: En demandant comment venir en aide le mieux possible à deux de nos chats qui devaient subir une anesthésie chez le vétérinaire, et comment réduire les influences négatives qui pouvaient s’introduire pendant que les chats étaient opérés, nous avons découvert que quand un être de deuxième densité a été investi avec succès, cet être de deuxième densité attire vers lui le complexe ‘esprit’. Et la présence du complexe esprit rend cet être vulnérable au même processus de ‘salutations psychiques’ dont n’importe quelle entité de troisième densité peut faire l’expérience dans les circonstances appropriées. Les phrases rituéliques mentionnées sont extraites du livre de prières Book Of Common Prayer de l’Eglise épiscopale.

Carla: Quand j’étais une jeune personne de 17 printemps je pensais que je voulais une vie pleine d’enfants et un chez-moi. Mais la vie ne m’a jamais offert cela. En lieu et place j’ai été amenée à une vie consacrée à Don et au Créateur. Au lieu d’enfants j’ai eu la joie d’être l’amie et/ou la conseillère de nombreuses âmes courageuses et en recherche. Et des chats!! Des tas de chats! Je ne peux me rappeler avoir été sans chats à aucun moment de ma vie ! Ils m’enchantent, et leur compagnie est toujours un plaisir. Nous les voyons comme des enfants, et ils comblent une bonne partie de mon instinct maternel ! Gandalf était un chat exceptionnellement dévoué. Il aimait nos genoux, et il allait chercher des choses pour Don, attrapant les emballages de bonbons à la menthe que Don jetait, et les rapportant pour aller les déposer dans la chaussure de Don. Quand il est devenu vieux, chargé d’années, il était encore plus dévoué, et même quand il n’a plus été capable de marcher, si j’oubliais de l’emporter avec moi il se traînait sur le sol pour se retrouver plus près. Inutile de dire que nous ne l’avons pas oublié souvent.

Séance 46, 15 avril 1981

Interlocuteur: La question qui nous tracasse, que j’ai eue en méditant, est peut-être une question inappropriée, mais je sens que c’est mon devoir de la poser parce qu’elle est capitale pour la condition mentale de l’instrument et la nôtre. Elle a trait aux deux chats que nous devions faire traiter aujourd’hui pour un nettoyage des dents et l’excision d’une petite excroissance sur une patte de Gandalf. J’ai eu l’impression qu’il pouvait y avoir là une entrée pour le groupe d’Orion, et mon souci principal était de savoir si nous pouvions faire quelque chose pour la protection de ces deux chats. Il est peut-être déplacé que je pose cette question, mais je ressens comme de mon devoir de la poser. Voulez-vous s’il vous plaît me donner les informations que vous pouvez donner à ce sujet?

Ra: Je suis Ra. L’entité, le complexe mental/corps/esprit Gandalf, étant moissonnable pour la troisième densité, est ouvert au même type d’agressions psychiques auxquelles vous êtes vous-mêmes vulnérables. C’est pourquoi, par le mécanisme d’images et de rêves, il est potentiellement possible que des concepts négatifs soient offerts à ce complexe mental/corps/esprit, ayant de la sorte des possibilités de résultats délétères.

L’entité Fairchild, bien que moissonnable par son investissement, n’a pas de vulnérabilité aux agressions dans une mesure aussi grande, à cause de l’absence d’activité de complexe mental dans la distorsion du dévouement conscient.

Pour la protection de ces entités nous pourrions indiquer deux possibilités.

Premièrement, la méditation en plaçant une armure de lumière, Deuxièmement, la répétition de courtes phrases rituéliques connues de cet instrument de l’institution qui déforme l’unité spirituelle pour cet instrument. Les connaissances de l’instrument suffiront. Ceci aidera en mettant en alerte de nombreuses entités désincarnées qui ont, elles aussi, conscience de ces phrases rituelles. La méditation est appropriée au moment de l’activité sur ces entités. Ce rituel peut être répété efficacement depuis ce moment jusqu’au retour sain et sauf, à des intervalles convenables.

Interlocuteur: Je ne suis pas au courant de ces phrases rituelles. Si l’instrument les connaît, il n’est pas nécessaire que vous répondiez, mais de quelles phrases parlez-vous?

(Silence. Pas de réponse de Ra.)

Interlocuteur: Je présume alors que l’instrument les connaît?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire quelque chose sur la petite excroissance sur la patte de Gandalf et si elle représente un danger pour lui?

Ra: Je suis Ra. La cause de telles excroissances a déjà été discutée. Le danger pour le complexe de corps physique est léger étant donné l’absence de stimulus répété de colère.

La Loi Une, Livre II, Séance 47

18 avril 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pourriez-vous nous donner une indication de l’état de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Il est comme dit précédemment.

Interlocuteur: La question que j’ai essayé de poser à la fin de la dernière séance était en fait: de quelle valeur pour l’évolution ou l’expérience, par rapport au Créateur se connaissant Lui-même, sont les complexes mémoriels sociaux qui se forment en commençant en quatrième densité, et pourquoi cela a-t-il été planifié par le Logos?

Ra: Je suis Ra. Il y a une inexactitude sous-jacente dans votre demande. Cependant, nous pouvons répondre au point principal de cette demande.

L’inexactitude se trouve dans la considération que les complexes mémoriels sociaux ont été planifiés par le Logos ou le sub-Logos. Ceci est inexact car l’unité du Créateur existe à l’intérieur de la plus infime partie de toute matière créée par l’Amour, bien moins dans un être conscient de soi.

Cependant, la distorsion du libre arbitre a pour résultat que le complexe mémoriel social apparaît comme une possibilité à un certain stade de l’évolution du mental.

L’objectif ou la considération qui fait que des entités forment de tels complexes, de ces complexes mémoriels sociaux, est une très simple extension de la distorsion de base vers la connaissance du Créateur par Lui-même car, quand un groupe de mentaux/corps/esprits devient capable de former un complexe mémoriel social, toute l’expérience de chaque entité est accessible à la totalité du complexe.

C’est ainsi que le Créateur connaît davantage Sa création, dans chaque entité faisant partie de cette communion d’entités.

Interlocuteur: Vous avez donné des valeurs de plus de 50% de complexes mémoriels sociaux de service d’autrui pour la quatrième densité positive, et plus de 95% de complexes mémoriels sociaux du service de soi pour la quatrième densité négative. Est-ce que ces deux valeurs correspondent au même taux, dirais-je, de vibration?

Ra: Je suis Ra. Je perçois que vous avez de la difficulté à exprimer votre demande. Nous allons répondre dans une tentative de clarifier votre demande.

Les taux vibratoires ne doivent pas être compris comme étant les mêmes que pour les orientations positive et négative.

Ils doivent être compris comme ayant le pouvoir d’accepter et de travailler avec l’infini intelligent à un certain degré ou intensité.

Dû au fait que la couleur primaire ou énergie, dirons-nous, bleue, est absente du système de pouvoir orienté négativement, les énergies vibratoires vertes/bleues ne sont pas vues dans les plans ou modèles vibratoires des taux de vibration de quatrième et de cinquième négatives.

Le positif, d’autre part, dirons-nous, a le spectre complet des schémas vibratoires des couleurs véritables de temps/espace, et contient donc un modèle ou plan vibratoire variable. Chacun est capable d’exécuter le travail de quatrième densité. C’est là le critère pour la moisson.

Interlocuteur: Vous avez dit que le bleu était absent de la quatrième densité négative?

Ra: Je suis Ra. Clarifions davantage. Comme nous l’avons dit précédemment, tous les êtres ont le potentiel de tous les taux vibratoires possibles. Dès lors, le potentiel de l’activation des centres énergétiques du vert et du bleu est, bien sûr, précisément là où il doit être dans une création d’Amour.

Cependant, l’entité polarisée négativement réussira à être moissonnée grâce à l’utilisation extrêmement efficiente du rouge et du jaune/orange, en allant directement à l’indigo du passage qui emmène au travers de ce canal d’énergie intelligente les afflux d’infini intelligent.

Interlocuteur: Alors au passage de la quatrième densité vers la cinquième, y a-t-il quelque chose qui ressemble à ce que vous avez donné comme étant les pourcentages nécessaires, en polarisation, au passage de la troisième densité à la quatrième?

Ra: Je suis Ra. Il y a, dans vos modes de pensée, des réponses que nous pouvons faire et que nous allons faire. Cependant, le point important est que les passages de densité à densité ont bien lieu.

La polarité positive/négative est une chose qui, au sixième niveau, devient simplement de l’histoire.

C’est pourquoi, nous parlons dans un continuum temporel illusoire quand nous discutons de statistiques de moisson positive par opposition à la négative vers la cinquième.

Un grand pourcentage d’entités négatives de quatrième densité continuent à suivre la voie négative d’expérience quand elles passent de la quatrième densité à la cinquième car, sans sagesse, la compassion et le désir d’aider autrui n’est pas extrêmement bien informé. Dès lors, bien que l’on perde approximativement deux pourcent en passant du négatif au positif pendant l’expérience de quatrième densité, nous trouvons approximativement huit pourcent des passages en cinquième densité, de ceux qui sont du négatif.

Interlocuteur: Ce que je voulais vraiment demander c’était s’il faut 50% pour passer de la troisième à la quatrième dans le sens positif, et s’il faut 95% pour le passage dans le sens négatif, est-ce que cela doit approcher le plus près possible des 100% dans les deux cas pour le passage de quatrième en cinquième densité ? Est-ce qu’une entité doit être polarisée à 99% en négatif et peut-être à 80% en positif, pour pouvoir passer ?

Ra: Je suis Ra. Nous percevons la demande à présent.

Donner ceci dans vos mots serait vous induire en erreur car il y a, dirons-nous, des supports visuels ou supports à la formation, qui sont disponibles en quatrième densité, et qui aident automatiquement l’entité dans sa polarisation tout en réduisant à l’extrême le prompt effet du catalyseur.

Ainsi, la densité au-dessus de la vôtre prend davantage d’espace/temps.

Le pourcentage de service d’autrui d’entités orientées positivement approchera harmonieusement les 98% en intention.

Les qualifications pour la cinquième densité, cependant, impliquent la compréhension. Ceci devient alors la qualification primordiale pour le passage de la quatrième à la cinquième densité. Pour réussir ce passage l’entité doit être capable de comprendre les actions, les mouvements, et la danse.

Il n’y pas de pourcentage descriptif qui mesure cette compréhension. C’est une mesure d’efficacité de perception. Elle peut être mesurée par la lumière.

La capacité d’aimer, d’accepter, et d’utiliser une certaine intensité de lumière crée ainsi l’exigence d’une moisson à la fois positive et négative pour la cinquième.

Interlocuteur: Pouvez-vous définir ce que vous entendez par ‘entité cristallisée’?

Ra: Je suis Ra. Nous avons utilisé ce terme particulier parce qu’il a une signification assez précise dans votre langage.

Quand une structure cristalline est formée à partir de votre matière physique, les éléments présents dans chaque molécule sont liés d’une façon régularisée avec des éléments de chacune des autres molécules. Ainsi la structure est régulière et quand elle est pleinement et parfaitement cristallisée, elle a certaines propriétés. Elle ne se fend pas ni ne se brise ; elle est très forte sans effort, et elle irradie en traduisant la lumière en une belle réfraction qui donne à beaucoup d’entités du plaisir à l’oeil.

Interlocuteur: Notre littérature ésotérique mentionne une longue liste de corps. J’ai sur ma liste ici le corps physique, l’éthérique, l’émotionnel, l’astral. Pouvez-vous me dire si cette énumération mentionne le nombre approprié, et pouvez-vous me dire les usages et destinations ainsi que les effets, etc. de chacun d’eux et de tout autre corps qu’il pourrait y avoir dans notre complexe mental/corps/esprit?

Ra: Je suis Ra. Répondre complètement à votre demande serait le travail de nombreuses séances comme celle-ci, car les interrelations des divers corps et les effets de chaque corps dans diverses situations représentent une étude énorme. Mais nous allons commencer en faisant se référer une nouvelle fois votre mental au spectre des couleurs véritables et à l’usage de cette compréhension pour saisir les différentes densités de votre octave.

Nous avons le chiffre sept qui est répété du macrocosme au microcosme, en structure et en expérience.

C’est pourquoi, on s’attendrait seulement à ce qu’il y ait sept corps de base, dont nous pourrions peut-être dire le plus clairement qu’il s’agit du corps du rayon rouge, etc. Cependant, nous sommes conscients que vous souhaitez faire correspondre ces corps aux rayons des couleurs. Ceci peut provoquer une confusion, car différents instructeurs ont offert leur compréhension d’enseignement/apprentissage en termes divers. Dès lors, l’un peut nommer un corps subtil d’une façon et un autre peut trouver un nom différent.

Le corps de rayon rouge est votre corps chimique. Mais ce n’est pas le corps qui vous revêt dans le physique. C’est le matériau non construit du corps, le corps élémental sans forme.

Il est important de comprendre ce corps de base non formé car il y a des thérapies qui peuvent être appliquées par la simple compréhension des éléments présents dans le véhicule physique.

Le corps de rayon orange est le complexe du corps physique. Ce complexe corporel n’est pas encore le corps que vous habitez, mais le corps formé, sans conscience de soi: le corps dans la matrice avant que le complexe esprit/mental y entre. Ce corps peut vivre sans être habité par les complexes mental et esprit. C’est cependant rarement le cas.

Le corps de rayon jaune est votre véhicule physique que vous connaissez en ce moment et dans lequel vous faites l’expérience de catalyseurs. Ce corps a les caractéristiques du mental/corps/esprit, et est équivalent à l’illusion physique, ainsi que vous l’avez appelée.

Le corps de rayon vert est le corps que vous pouvez voir lors de séances, quand ce que vous appelez un ectoplasme est fourni. Il s’agit d’un corps plus léger, plus densément rempli de vie. Vous pouvez l’appeler ‘corps astral’ suivant certains autres enseignements.

D’autres ont appelé ce même corps le ‘corps éthérique’. Cependant, cela n’est pas correct, en ce sens que le corps éthérique est le corps du passage, et dans lequel l’énergie intelligente est à même de mouler le complexe mental/corps/esprit.

Le corps de lumière ou corps de rayon bleu, peut être appelé le ‘corps dévachanique’. Il y a de nombreux autres noms pour ce corps, spécialement dans vos soutras ou écrits indiens, car il y en a, parmi ces peuples, qui ont exploré ces domaines et qui comprennent les différents types de corps dévachaniques. Il y a de très, très nombreux types de corps dans chaque densité, y compris dans la vôtre.

Le corps de rayon indigo, que nous choisissons d’appeler le corps éthérique est, comme nous l’avons dit, le corps du passage. Dans ce corps, la forme est substance, et vous ne pouvez voir ce corps que comme un corps de lumière, car il peut se modeler comme il le désire.

Le corps de rayon violet peut sans doute être compris comme ce que vous appelez le corps de Bouddha, ou comme le corps qui est complet.

Chacun de ces corps a un effet sur votre complexe mental/corps/esprit dans votre être de vie. Les interrelations, ainsi que nous l’avons dit, sont nombreuses et complexes.

Peut-être une suggestion pouvant être indiquée est la suivante:

le corps de rayon indigo peut être utilisé par un thérapeute quand ce thérapeute devient capable de placer sa conscience dans cet état éthérique.

Le corps de rayon violet ou corps de Bouddha est d’une efficacité équivalente pour le thérapeute, car en ce corps existe un sens de complétude qui est extrêmement proche de l’unité avec tout ce qui est.

Ces corps font partie de chaque entité et leur utilisation appropriée ainsi que la compréhension de ces corps sont, bien que très avancées du point de vue de la moisson en troisième densité, néanmoins utiles à l’adepte.

Interlocuteur: Quels corps avons-nous immédiatement après la mort physique, à partir de ce corps de rayon jaune dans lequel je me trouve en ce moment?

Ra: Je suis Ra. Vous avez tous les corps en potentiel.

Interlocuteur: Alors le corps de rayon jaune en potentiel est utilisé pour créer cet arrangement chimique que j’ai en tant que corps physique pour le moment. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci n’est inexact que dans la mesure où, dans votre présente incarnation le corps de rayon jaune n’est pas en potentiel mais est activé, celui-là étant le corps qui est manifesté.

Interlocuteur: Alors, après la mort à cette incarnation-ci, nous avons encore le corps de rayon jaune en potentiel, mais ensuite, dans le cas général de notre population planétaire après la mort, est-ce qu’il y a normalement manifestation du corps de rayon vert?

Ra: Je suis Ra. Pas immédiatement. Le premier corps qui s’active au décès est le corps qui “fabrique les formes”, ou corps du rayon indigo.

Ce corps subsiste —vous l’avez nomme le ‘ka’— jusqu’à ce que l’éther ait pénétré et que la compréhension ait été obtenue par la totalité du mental/corps/esprit.

Une fois ceci accompli, si le corps approprié à activer est celui de rayon vert, alors cela se produit.

Interlocuteur: Je vais m’exprimer, et vous me direz si j’ai raison. Après la mort alors, quand une entité n’en a pas pris conscience, elle peut devenir ce qui est appelé un esprit retenu sur la Terre jusqu’à ce qu’il soit capable de prendre conscience dans la mesure requise pour l’activation d’un de ses corps. Est-il possible ensuite d’activer n’importe quel corps, du rouge au violet?

Ra: Je suis Ra. Si le stimulus approprié est donné, cela est correct.

Interlocuteur: Quel est le stimulus qui pourrait créer ce que nous appelons un esprit retenu sur la Terre ou fantôme prisonnier?

Ra: Je suis Ra. Le stimulus pour cela est la faculté de la volonté.

Si la volonté du mental/corps/esprit de rayon jaune est plus forte que l’impulsion progressive de la mort physique vers la réalisation de ce qui vient, c’est-à-dire si la volonté est suffisamment concentrée sur l’expérience précédente, la coquille de rayon jaune de l’entité, bien que n’étant plus activée, ne peut pas non plus être complètement désactivée et, jusqu’à ce que la volonté se libère, le complexe mental/corps/esprit est retenu.

Cela se produit souvent, ainsi que vous en avez conscience, dans les cas de mort subite ainsi que dans les cas de préoccupation extrême pour quelque chose ou bien un autre ‘soi’.

Interlocuteur: Eh bien alors, est-ce que l’activation du rayon orange après la mort se produit très fréquemment sur cette planète?

Ra: Je suis Ra. C’est très peu fréquent, dû au fait que cette manifestation particulière est sans volonté.

Occasionnellement, un autre ‘soi’ demande à la forme de celui qui passe par la mort physique que quelque apparence de cet être puisse rester. Cela est du rayon orange. C’est rare car, normalement, quand une entité en désire suffisamment une autre pour l’appeler, cette entité aura le désir correspondant d’être appelée. Dès lors, cette manifestation serait celle de la coquille de rayon jaune.

Interlocuteur: Qu’est-ce qu’active le plus grand pourcentage de la population de la Terre quand elle passe par le physique?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière demande complète de cette séance de travail.

La procédure normale, quand il y a passage harmonieux à partir de la manifestation corporelle de rayon jaune, est que le mental et l’esprit se reposent dans le corps éthérique ou indigo jusqu’au moment où l’entité commence sa préparation à l’expérience dans un endroit incarné dont la manifestation est formée par l’énergie éthérique qui la moule en activation et manifestation.

Ce corps indigo, qui est de l’énergie intelligente, est à même d’offrir à l’âme nouvellement décédée, comme vous l’exprimeriez, une perspective et un lieu à partir desquels peut être vue l’expérience la plus récemment manifestée. Y a-t-il une brève demande à laquelle nous pouvons répondre maintenant ?

Interlocuteur: Je voudrais seulement demander si nous pouvons faire quelque chose pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Les accessoires sont consciencieusement mesurés par l’oeil et l’esprit. Vous êtes consciencieux. Tout est bien. Observez cet instrument pour assurer l’accumulation continue d’énergies vitales. L’instrument devra travailler sur ses propres énergies physiques, car cette faiblesse a été amenée par le libre arbitre du ‘soi’.

Je suis Ra. Nous vous laissons à présent dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et dans la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre II, Séance 48

22 avril 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous nous dire l’état de l’instrument et s’il s’améliore avec le temps?

Ra: Je suis Ra. Les énergies vitales de cet instrument s’améliorent avec le temps ainsi que vous le mesurez. Les énergies physiques de cet instrument sont plus basses que lors de votre demande précédente.

Interlocuteur: Merci. Si vous, Ra, en tant qu’entité individualisée, étiez incarné maintenant sur Terre avec pleine conscience et mémoire de ce que vous savez à présent, quel serait votre objectif sur Terre en ce qui concerne vos activités?

Ra: Je suis Ra. La demande suggère que ce qui a été appris a été peu utile. Cependant, si nous devions à nouveau être assez naïfs pour penser que notre présence physique serait plus efficace que l’amour/lumière que nous vous envoyons et que le trésor de ce contact, nous ferions comme nous avons fait. Nous serions et nous nous offririons nous-mêmes comme des instructeurs/élèves.

Interlocuteur: Ma conférence d’hier n’a attiré que quelques personnes. Si elle avait été organisée pendant une vague d’OVNIs, il y aurait eu beaucoup plus de monde. Puisque ce sont les entités d’Orion qui provoquent ces vagues, quel est l’intérêt de ceux d’Orion pour la visibilité, puisqu’ils créent de plus grandes opportunités de dissémination d’informations telles que celles-ci dans ces circonstances?

Ra: Je suis Ra. Cette supposition est inexacte.

Ces vagues provoquent de nombreuses craintes parmi vos peuples, de nombreux commentaires, compréhensions concernant des complots, dissimulations, mutilations, tueries et autres impressions négatives.

Même les rapports prétendument positifs répandus dans le public parlent d’événements funestes. Vous-même pouvez vous voir comme un de ceux en minorité, à cause des compréhensions que vous souhaitez partager, si nous pouvons utiliser ce terme peu approprié.

Nous percevons qu’il y a encore un autre point que nous pouvons avancer à ce point.

Le public rassemblé par la publicité de type Orion n’est pas mis en place dans une grande mesure par priorité de vibration. Les publics qui reçoivent des enseignements/apprentissages sans le stimulus de la publicité seront davantage orientés vers l’illumination. C’est pourquoi, oubliez le compte.

Interlocuteur: Merci. Cela éclaircit très bien ce point. Pouvez-vous me dire comment les polarisations positive et négative en quatrième et cinquième densités sont utilisées pour susciter le travail sur la conscience?

Ra: Je suis Ra. Il y a très peu de travail sur la conscience en quatrième et cinquième densités, par comparaison avec le travail accompli en troisième densité.

Le travail qui est accompli en quatrième positive est du travail grâce auquel le complexe mémoriel social positif qui, par lentes étapes s’est intégré harmonieusement, se met au service de ceux d’une orientation moins positive qui aspirent à leur aide.

Dès lors, leur service est leur travail, et par cette dynamique entre le ‘soi’ sociétal et autrui, ce qui est l’objectif de l’amour, des intensités de plus en plus grandes de compréhension ou de compassion sont atteintes. Cette intensité continue jusqu’à ce que l’intensité appropriée de lumière puisse être accueillie. Ceci est la moisson de quatrième densité.

En quatrième densité positive il y a des nombres mineurs de catalyseurs de distorsion du complexe spirituel et mental. Ceci se produit au cours du processus d’harmonisation, jusqu’à former le complexe mémoriel social. Ceci provoque l’apparition de certains petits catalyseurs et travaux, mais le grand travail de quatrième densité réside dans le contact entre le ‘soi’ sociétal et l’autre ‘soi’ moins polarisé.

En quatrième densité négative, beaucoup de travail est accompli au cours de la lutte pour une position qui précède la période du complexe mémoriel social.

Il y a des opportunités de se polariser négativement par le contrôle exercé sur d’autres ‘soi’. Pendant la période de complexe mémoriel social de quatrième densité négative, la situation est la même. Le travail a lieu au travers du sociétal qui se tourne vers les autres ‘soi’ moins polarisés, afin d’aider à la polarisation négative.

En cinquième densité positive et négative, le concept du travail accompli grâce à une différence de potentiel n’est pas particulièrement utile, étant donné que, ici aussi, les entités de cinquième densité s’intensifient au lieu de se potentialiser.

En polarité positive, les complexes de cinquième densité utilisent des instructeurs/étudiants de sixième densité pour étudier les compréhensions les plus illuminées de l’unité, devenant ainsi de plus en plus sages.

Les complexes mémoriels sociaux de cinquième densité positive choisissent de scinder leur service d’autrui en deux manières:

  • premièrement en faisant rayonner de la lumière sur la création;
  • deuxièmement en envoyant des groupes d’aide agissant comme des instruments de lumière comme ceux qui vous sont familiers par l’intermédiaire de canaux de transmission.

En cinquième densité négative, le service de soi devient extrêmement intense et le ‘soi’ est rétréci ou concentré, de sorte que les dialogues avec les instructeurs/étudiants sont utilisés exclusivement pour intensifier la sagesse. Il y a très peu de Missionnés de cinquième densité négative, car ils craignent d’oublier.

Il y a très, très peu de membres d’Orion de cinquième densité car ils ne perçoivent plus aucune vertu dans autrui.

Interlocuteur: Merci. Je voudrais prendre pour exemple une entité, en commençant avant la naissance, qui serait assez haut sur la liste des priorités pour la polarisation positive et la moisson possible à la fin de ce cycle, et suivre le cycle complet de son expérience en commençant avant son incarnation —quel corps est activé, quel est le processus pour devenir incarné, comment se passe l’activation du corps physique de troisième densité, quel est le processus à mesure que le corps passe par cette densité et est travaillé par les catalyseurs, quel est le processus de la mort, comment se passe l’activation des divers corps de manière à parcourir un circuit complet à partir d’un point avant l’incarnation, en faisant le tour de l’incarnation et de la mort, enfin un cycle d’incarnation dans cette densité. Pouvez-vous faire cela pour moi?

Ra: Je suis Ra. Votre demande est très fortement déformée, car elle suppose que les créations se ressemblent. Chaque complexe mental/corps/esprit a ses propres modèles d’activation et ses propres rythmes d’éveil.

La chose importante pour la moisson c’est l’équilibre harmonieux entre les divers centres énergétiques du complexe mental/corps/esprit.

Ceci est à noter comme étant d’une importance relative. Nous saisissons la portée de votre demande et allons faire une réponse très générale, en soulignant le peu d’importance de ce genre de généralisations arbitraires.

Avant l’incarnation, l’entité demeure dans, dirons-nous, l’endroit approprié dans le temps/espace.

Le type de couleur véritable de ce lieu dépend des besoins de l’entité. Par exemple, les entités qui, étant des Missionnés, ont la véritable couleur verte, bleue ou indigo au coeur de leur complexe mental/corps/esprit reposent dans celles-là.

L’entrée en incarnation exige l’investissement ou activation du rayon indigo ou corps éthérique car c’est lui le ‘donneur de formes’.

Le jeune ou petit complexe physique mental/corps/esprit a les sept centres énergétiques potentialisés avant le processus de la naissance.

Il y a également des analogues en temps/espace, de ces centres énergétiques, qui correspondent aux sept centres énergétiques de chacune des sept densités de couleurs véritables. Ainsi, dans le microcosme existe toute l’expérience qui est préparée. C’est comme si le nourrisson contient l’univers.

Les modèles d’activation d’une entité de haute priorité passent indubitablement avec une certaine rapidité au niveau de rayon vert, qui est le tremplin vers le bleu primaire.

Il y a toujours une certaine difficulté à pénétrer dans l’énergie bleue primaire car elle exige ce que vos peuples ont en grande pénurie, c’est-à-dire l’honnêteté.

Le rayon bleu est le rayon de la libre communication avec le ‘soi’ et avec autrui.

Ayant accepté qu’une entité moissonnable ou presque moissonnable travaille à partir de ce tremplin du rayon vert, on peut ensuite poser en principe que les expériences du restant de l’incarnation seront focalisées sur l’activation du rayon bleu primaire de la communication librement donnée, sur l’activation du rayon indigo, celle de l’énergie intelligente librement partagée et, si possible, en traversant ce passage, sur la pénétration dans l’intelligent infini du rayon violet. Ceci peut être vu comme manifesté par un sens de la nature sacrée ou sainte des créations et activités quotidiennes.

A la mort du complexe corporel, comme vous nommez cette transition, l’entité, dès qu’elle réalise son état, retourne immédiatement vers le corps indigo donneur de formes, et y repose jusqu’à ce que soit effectué le futur placement approprié.

Ici nous avons l’anomalie de la moisson. Pendant la moisson l’entité transfère ensuite son corps indigo vers la manifestation de rayon violet comme vu dans la véritable couleur jaune. Ceci est destiné à sonder la moissonnabilité de l’entité. Après que cette activité anormale ait été soigneusement exécutée, l’entité retourne dans le corps indigo et est placée dans le locus correct de couleur véritable en espace/temps et temps/espace, auquel moment les guérisons et apprentissages/enseignements nécessaires sont finalisés et les besoins de l’incarnation suivante déterminés.

Interlocuteur: Qui supervise la détermination des besoins de l’incarnation future et établit la liste des priorités pour l’incarnation?

Ra: Je suis Ra. Ceci est une demande à deux réponses.

Premièrement, il y a ceux qui sont directement sous les Gardiens qui sont responsables des schémas d’incarnation de ceux qui s’incarnent automatiquement, c’est-à-dire sans prise de conscience individuelle du processus de l’évolution spirituelle. Vous pouvez appeler ces êtres des anges si vous préférez. Ils sont, dirons-nous, ‘locaux’ ou de votre sphère planétaire.

La priorité de vibration est à comparer avec le placement de divers degrés de liquides dans un même verre. Certains montent vers le dessus, d’autres se déposent au fond. Des couches et des couches d’entités en découlent.

A mesure que la moisson s’approche, ceux qui sont les plus remplis de lumière et d’amour sont en première ligne, dirons-nous, naturellement et sans supervision, pour l’expérience de l’incarnation.

Lorsque l’entité prend conscience par elle-même, dans son complexe mental/corps/esprit, de la totalité du mécanisme de l’évolution spirituelle, elle arrange et place d’elle-même les leçons et entités nécessaires au maximum de croissance et d’expression de polarité dans l’expérience incarnative, avant que le processus d’oubli ne s’enclenche.

Le seul désavantage de ce total libre arbitre des entités prioritaires qui choisissent la manières dont les expériences d’incarnation seront faites, est que certaines entités essaient d’apprendre tellement de choses pendant leur expérience d’incarnation, que l’intensité des catalyseurs désorganise l’entité polarisée et ainsi l’expérience n’est pas utile au maximum comme projeté.

Interlocuteur: Une analogie à cela pourrait être un collégien qui s’inscrit à plus de cours qu’il n’est capable d’en assimiler pendant la période sur laquelle ils seront donnés. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire comment les divers corps, du rouge au violet, sont reliés aux centres énergétiques du rouge au violet? Sont-ils reliés d’une certaine manière?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière demande complète de cette séance de travail. Comme nous l’avons noté, chacune des densités de couleur véritable a les sept centres énergétiques, et chaque entité contient tout cela en potentiel.

L’activation —pendant qu’elle en rayon jaune—, de l’infini intelligent du rayon violet, est un passeport pour l’octave d’expérience suivante.

Il y a des adeptes qui ont pénétré de très, très nombreux de ces centres énergétiques, et plusieurs des couleurs véritables. Ceci doit être accompli avec la plus grande prudence pendant la présence dans un corps physique car, comme nous l’avons noté quand nous avons parlé des dangers qu’il y a de relier le circuit rouge/orange/jaune au circuit de la couleur bleue véritable, le potentiel de désorganisation du complexe mental/corps/esprit est grand.

Cependant, l’entité qui pénètre dans l’infini intelligent est fondamentalement capable de parcourir l’univers d’un pas sans entraves. Y a-t-il l’une ou l’autre brève demande avant que nous quittions cet instrument?

Interlocuteur: Seulement s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour améliorer le confort de cet instrument ou faciliter le contact?

Ra: Je suis Ra. Tout est bien. Ainsi que nous l’avons dit, cet instrument est physiquement faible, et de longues périodes de travail prolongeront cette faiblesse. Le contact poursuivi aide aussi l’énergie vitale de l’instrument à grimper de manière continue, ainsi que l’intégration et l’énergie vitale du groupe en tant qu’unité. Le choix vous appartient. Nous sommes satisfaits. Tout est bien. Vous êtes consciencieux. Continuez ainsi.

Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Allez donc, mes amis, réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

http://www.llresearch.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Articles Phares

Les + partagés cette année