RA MATERIAL, la loi Une

RA MATERIAL – part 1 – Sur la guérison …

Au seuil de cette année 2012, j’ai pris l’initiative de présenter ici : « Le RA MATERIAL« , comme une petite révision avant le grand saut …
Le RA MATERIAL a connu un grand succés dans les années 80. Ces données ont elles-même été fortement influencé par la fondation ARE de Edgar Cayce ou Schwaller de Lubicz.

Le message du RA MATERIAL s’accorde avec le compteur du calendrier Maya. Nous sortons enfin du dualisme, et s’ébauche une nouvelle ouverture de conscience.

Les dimensions 4D-5D-6D…et certainement 7D à un niveau ultime, expérimentent encore certaines polarités…, moindre, mais polarités quand même… ! Donc dualisme et complémentarité … sont encore là pour un moment ! A nous de comprendre et d’apprendre enfin L’ALLIANCE, base de la LOI de Un.RA MATERIAL, je constate d’énormes similitudes avec les communications des Hathor …. Miléna

Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: Cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre I, Séance 1

15 janvier 1981

Ra : Je suis Ra. Je n’ai pas encore parlé au travers de cet instrument auparavant. Nous avons dû attendre qu’elle soit précisément alignée, car nous émettons sur une bande très étroite de vibration. Nous vous saluons dans l’amour et dans la lumière de notre Créateur infini.

Nous avons observé votre groupe. Nous avons été appelés vers votre groupe, parce que vous avez besoin d’une diversité d’expériences de transmission présentant une approche plus intense ou, comme vous pourriez dire, plus avancée du système d’étude du schéma des illusions de votre corps, de votre mental, et de votre esprit, ce que vous appelez chercher la vérité.

Nous espérons vous offrir une perspective quelque peu différente des informations qui sont toujours et à jamais les mêmes.

A présent nous aimerions essayer de parler de n’importe quel sujet ou question que les entités dans cette pièce pourraient trouver potentiellement utile de soumettre.

Interlocuteur: Avez-vous un but précis, et si oui, pourriez-vous nous parler un peu de ce but?

Ra : Je suis Ra. Nous communiquons maintenant. Nous sommes ceux de la Loi Une. Dans notre vibration, les polarités sont harmonisées; les complexités sont simplifiées; les paradoxes sont résolus. Nous sommes un. C’est notre nature et notre but.

Nous sommes anciens sur votre planète et avons servi, avec des degrés divers de réussite, en transmettant la Loi Une, de l’Unité, de l’Unicité à vos peuples. Nous avons foulé votre planète. Nous avons vu la face de vos peuples. Cependant, nous nous sentons à présent grandement responsables de poursuivre la suppression des distorsions et pouvoirs qui ont été attribués à la Loi Une. Nous continuerons à faire cela jusqu’à ce que, disons, votre cycle se soit terminé de manière appropriée. Si pas celui-ci, alors le suivant.

Nous ne faisons pas partie du temps, de sorte que nous pouvons être avec vous en n’importe lequel de vos temps.

Est-ce que cela vous donne suffisamment d’informations dont vous pouvez extraire notre objectif, mon frère ?

Interlocuteur: Oui. Merci.

Ra : Je suis Ra. Nous apprécions vos vibrations. Y a-t-il une autre demande?

Interlocuteur: J’ai entendu parler du nom de Ra par rapport aux Egyptiens. Avez-vous un lien quelconque avec ce Ra?

Ra : Je suis Ra. Oui, le lien est la congruence. Pouvons-nous élucider? Qu’est-ce que vous ne comprenez pas?

Interlocuteur: Pouvez-vous détailler un peu votre rôle auprès des Egyptiens?

Ra : Je suis Ra. L’identité de la vibration Ra est notre identité. Nous, en tant que groupe ou ce que vous appelleriez complexe mémoriel social, sommes entrés en contact avec une race de votre famille planétaire que vous nommez les Egyptiens. D’autres de notre densité sont entrés en contact au même moment en Amérique du Sud, et lesdites “cités perdues” ont été leur tentative de contribution à la Loi Une.

Nous avons parlé à quelqu’un qui a entendu et compris, et qui était à même de décréter le Loi du Un. Mais les prêtres et les peuples de cette période ont rapidement déformé notre message, le vidant, dirions-nous, de toute la compassion grâce à laquelle l’unité est informée, de par sa nature même. Puisqu’elle contient tout, elle ne peut abhorrer personne.

Lorsque nous n’avons plus pu disposer d’aucun canal approprié au travers duquel pourrait être énoncée la Loi Une, nous nous sommes retirés de la position dès lors hypocrite dans laquelle nous nous étions laissé placer. D’autres mythes, dirons-nous, ayant plus à voir avec la polarité et ce qui appartient à votre vibration, qui est complexe, ont une nouvelle fois repris dans cette société particulière/ce complexe particulier.

Est-ce que ceci forme une quantité suffisante d’informations, ou pourrions-nous parler davantage?

Y a-t-il une autre demande?

Interlocuteur : (La question a été perdue parce que l’interlocuteur se tenait trop loin de l’enregistreur pour qu’elle puisse être enregistrée.)

Ra : Je suis Ra. Considérez, si vous voulez, que l’univers est infini. Cela est encore à prouver ou à réfuter, mais nous pouvons vous assurer qu’il n’y a pas de fin à vous-mêmes, à votre compréhension, à ce que vous nommeriez votre voyage de recherche, ou à vos perceptions de la création.

Ce qui est infini ne peut pas être multiple, car le multiple est un concept fini.

Pour avoir l’infinitude vous devez d’abord identifier ou définir l’infini en tant qu’unité; sinon, ce terme n’a aucun référent, aucune signification.

Dans un Créateur infini il y a seulement l’unité. Vous avez vu des exemples simples d’unité. Vous avez vu le prisme qui montre toutes les couleurs qui proviennent de la lumière du soleil. Voilà un exemple simpliste d’unité.

En vérité, rien n’est correct ou erroné. Il n’y a aucune polarité car tout sera, comme vous diriez, réconcilié à un moment de votre danse par l’intermédiaire du complexe mental/corps/esprit que vous vous amusez à déformer de diverses manières en ce moment. Cette distorsion n’est en aucun cas nécessaire. Elle est choisie par chacun d’entre vous comme une alternative à la compréhension de la complète unité de pensée qui relie toutes choses. Vous n’êtes pas en train de parler d’entités ou de choses de ce genre ou qui présentent quelques similitudes.

Vous êtes toute chose, tout être, toute émotion, tout événement, toute situation. Vous êtes l’unité. Vous êtes l’infini. Vous êtes amour/lumière, lumière/amour. Vous êtes. C’est cela la Loi Une.

Pouvons-nous énoncer plus en détail?

Interlocuteur : Non.

Ra : Je suis Ra. Y a-t-il une autre demande à présent?

Interlocuteur : Pouvez-vous faire un commentaire sur les changements planétaires à venir dans notre réalité physique?

Ra : Je suis Ra. J’ai préféré attendre que cet instrument soit à nouveau dans un état approprié de profondeur d’unicité ou d’acuité avant de parler.

Les changements sont très, très terre-à-terre. Nous ne nous préoccupons pas des conditions qui mènent à la moisson.

Interlocuteur: Si quelqu’un s’efforce d’agir comme un catalyseur, de manière générale, pour augmenter la prise de conscience de la conscience planétaire, est-ce qu’il est d’aucune aide à cet égard, ou bien ne fait-il rien d’autre qu’agir sur lui-même?

Ra : Je suis Ra. Nous allons répondre à votre question en deux parties, les deux étant d’importance égale.

D’abord, vous devez comprendre que la distinction entre vous-même et les autres n’est pas visible pour nous.

Nous ne considérons pas qu’il existe une séparation entre les efforts d’élévation de conscience de la distorsion que vous projetez en tant que personnalité et la distorsion que vous projetez en tant qu’une autre personnalité.

Dès lors, apprendre équivaut à enseigner, à moins que vous n’enseigniez pas ce que vous apprenez; dans ce cas, vous vous êtes fait à vous-même/aux autres, peu de bien.

Ce point de vue devrait être contemplé par votre complexe mental/corps/esprit car c’est là une distorsion qui joue un rôle dans vos expériences au sein de cet ensemble.

Pour en venir à la seconde partie de notre réponse, pouvons-nous exprimer notre compréhension, bien qu’elle soit limitée.

La conscience de groupe-individualisée est cet état de partage de compréhension avec les autres distorsions de complexes mental/corps/esprit qui sont à portée évidente du complexe mental/corps/esprit individuel ou de groupe. Ainsi, nous sommes en train de parler avec vous et d’accepter à la fois nos distorsions et les vôtres afin d’énoncer les lois de la création, plus spécialement la Loi Une.

Nous ne sommes pas disponibles à beaucoup de vos peuples, car ceci n’est pas un moyen de communication ou type de philosophie facile à comprendre. Cependant, notre être profond est, espérons-le, un exemple éclatant à la fois de la nécessité et de la quasi-vanité qu’il y a à tenter d’enseigner.

Chacun de vous dans ce groupe s’efforce d’utiliser, digérer et diversifier les informations que nous envoyons sans distorsion à cet instrument dans les canaux du complexe mental/corps/esprit. Les quelques uns que vous éclairerez en partageant votre lumière sont une raison plus que suffisante aux plus grands efforts possibles.

Servir un c’est servir tous. C’est pourquoi, nous vous ré-offrons la question en affirmant qu’en vérité c’est la seule activité qui mérite d’être poursuivie: apprendre/enseigner ou enseigner/apprendre. Il n’y a rien d’autre qui puisse aider à démontrer la justesse de la pensée originelle à part votre être même, et les distorsions qui proviennent de l’être inexpliqué, inarticulé, enrobé de mystère, sont nombreuses.

Dès lors, tenter de discerner et trouver votre chemin parmi autant de distorsions mental/corps/esprit que possible parmi vos peuples au fil de votre enseignement constitue un très bon effort à faire. Nous ne pouvons parler plus vaillamment de votre désir de servir.

Pouvons-nous parler à un quelconque autre titre sur ce sujet?

Interlocuteur : Est-ce que vous serez disponibles pour communiquer? Pouvons-nous faire appel à vous à l’avenir?

Ra : Je suis Ra. Nous avons un bon contact avec cet instrument du fait de ses récentes expériences de transe. Elle doit être capable de transmettre nos pensées dans votre futur. Cependant, nous conseillons la prudence quand vous perturbez le canal pendant quelques instants et ensuite [suivez] la procédure adéquate pour aider un instrument qui a, dans une certaine mesure, besoin de rentrer dans le complexe mental/corps/esprit que l’instrument a choisi pour l’expérience de vie de ce temps/espace-ci. Comprenez-vous comment prendre soin de cet instrument?

Interlocuteur : Non. Pouvez-vous expliquer?

Ra : Nous suggérons d’abord une brève période de silence. Ensuite la répétition du complexe vibratoire sonore de l’instrument dans votre densité, que vous appelez le nom. Répétez jusqu’à obtention d’une réponse. Ensuite imposez les mains dans la région du cou pendant une brève période afin que l’instrument puisse recharger ses batteries qui ne sont pas, dirons-nous, pleines de l’essence de ce champ particulier à ce moment. Enfin, une offrande d’eau dans laquelle a été déversé l’amour de tous ceux qui sont présents. Ceci restaurera cette entité, car ses distorsions contiennent une grande sensibilité aux vibrations d’amour et l’eau chargée réconfortera. Comprenez-vous à présent?

Interlocuteur : Pas complètement.

Ra : Je suis Ra. Nous cherchons dans votre mental pour trouver la vibration de (surnom). C’est cette vibration provenant de vous qui contient la plus grande quantité de ce que vous appelez amour. Les autres appellent cette entité (prénom). Le chargement de l’eau est effectué par ceux qui sont présents quand ils placent leurs mains au-dessus du verre et visualisent la force d’amour qui entre dans l’eau. Cela chargera ce très efficace support de ces vibrations.

Cet instrument est à présent très fatigué. Cependant, son coeur est tel qu’elle continue à nous être ouverte, et utile en tant que canal. C’est pourquoi nous avons passé du temps/espace à expliquer comment les distorsions de ce que vous pouvez appeler fatigue peuvent être améliorées.

En aucun cas cet instrument ne doit être touché avant qu’elle ait répondu à l’appel de son nom. Je ne veux pas prendre cet instrument au-delà de ses capacités en ce qui concerne l’énergie physique. Elle baisse. C’est pourquoi, je dois quitter cet instrument. Je vous laisse dans la gloire et la paix de l’unité. Allez en paix, réjouissez-vous dans la force du Créateur unique. Je suis Ra.

La Loi Une, Livre V, Séance 1, Fragment 1

15 janvier 1981

Jim : Le début de la Séance 1 est donné ici exactement comme il a été reçu. Lors de la première impression privée du Livre Un de The Law Of One nous avons omis une partie de cette première séance parce que Don avait le sentiment que par rapport aux vingt-cinq autres séances du Livre Un celle-ci semblerait un peu décalée —et peut-être trop déroutante telle quelle— aux lecteurs débutants. Cette omission a été reproduite quand la première édition commerciale a été publiée par The Donning Company sous le titre The Ra Material.

C’est la seule séance au cours de laquelle Ra a fait une sorte de ce que Brad Steiger a appelé “petit sermon cosmique” avant de passer au format “questions et réponses” utilisé exclusivement tout au long des contacts Ra par la suite. Ra préférait le format questions et réponses parce qu’il permettait à notre libre arbitre de décider quelles informations nous souhaitions obtenir plutôt que de leur laisser faire ce choix pour nous en adoptant une méthode d’enseignement/apprentissage par des exposés.

Et nous avons trouvé intéressant que le groupe Ra mentionne au cours de cette première séance qu’ils n’étaient à même de proposer une “mise en condition” à aucun instrument, à cause de leurs propres limitations de transmission.

Cette mise en condition implique souvent ce qui paraît être des mouvements involontaires des cordes vocales, de la bouche, des lèvres, des mâchoires, ou encore d’autres sensations physiologiques que celui/celle qui sert d’instrument éprouve à l’approche du contact. Cette séance-ci correspond aussi à la dernière fois que Ra a essayé de parler par l’intermédiaire d’un instrument autre que Carla.

Puisque le phénomène du relais (‘channeling’) est devenu monnaie courante, nous voudrions faire encore un commentaire sur la vibration de mise en condition. Bon nombre de ceux qui servent comme instrument estiment qu’ils reconnaissent les entités qui s’expriment par leur intermédiaire grâce à la vibration de mise en condition, et n’ont besoin d’aucun autre moyen d’identification pour s’assurer qu’ils relaient bien ceux qu’ils pensent relayer. Nous avons découvert que ce n’est pas toujours le cas, parce que des entités négatives, de vibration relativement semblable, sont ressenties comme l’entité familière par celui/celle qui sert d’instrument lorsque l’entité négative souhaite se faire appeler par un autre nom et imiter l’entité positive, ceci faisant partie du procédé par lequel l’instrument peut être leurré, et désharmonisant le travail positif effectué par le groupe qui reçoit ces informations. C’est un procédé standard utilisé par ceux qui suivent le chemin du service de soi.

Le concept fondamental qui est impliqué ici est que l’opportunité offerte à des entités positives de s’exprimer au travers d’instruments et groupes doit être équilibrée par une même opportunité offerte à des entités négatives. Cela ne doit cependant être vu par aucun instrument comme un obstacle si lui-/elle-même et son groupe de soutien ont recours aux procédés simultanés de l’harmonisation du groupe et de la mise à l’épreuve du contact au début de chaque séance de transmission.

L’harmonisation du groupe est le processus par lequel chaque membre du groupe épure le désir de servir autrui et place celui-ci au premier plan dans son mental et son coeur. Le groupe peut effectuer cette harmonisation en suivant n’importe quelle méthode ayant un sens pour chacun des membres du groupe, qu’il s’agisse de chanter des chants sacrés, psalmodier, prier, raconter des blagues, partager des informations, visualiser de la lumière enveloppant le groupe, enfin tout ce qui fait se fondre tous les participants en une seule source unifiée de recherche.

Ensuite, quand l’instrument perçoit que les entités qu’il veut relayer sont présentes, la mise à l’épreuve est faite mentalement, ici aussi de n’importe quelle manière considérée comme appropriée par l’instrument, et de n’importe quelle façon ressentie par l’instrument dans chacune de ses fibres. L’instrument demande à savoir si les entités qui souhaitent l’utiliser comme canal viennent au nom de n’importe quel principe considéré par l’instrument comme le plus élevé et le meilleur dans sa propre vie.

On peut défier l’entité qui souhaite parler au nom de Jésus Christ, de la conscience christique, de la polarité positive, du service d’autrui, ou bien au nom d’un des archanges, ou de ce qui représente le centre de sa vie, ce pour quoi l’instrument vit et mourrait volontiers. Ceci forme un mur de lumière qu’une entité de polarité négative ne pourra traverser qu’à grand peine, comme ce serait le cas pour vous et moi quand nous nous trouvons devant un mur en brique.

Les entités négatives sont prêtes à s’infiltrer dans toute faille laissée par négligence, et à offrir un service de leur propre façon, c’est-à-dire en imitant le contact positif mais seulement dans la mesure nécessaire à préserver le canal et en donnant ensuite de fausses informations autant que cela est possible, généralement en donnant des dates et descriptions de changements planétaires cataclysmiques qui, lorsqu’elles sont rendues publiques par le groupe ayant reçu ces informations, font perdre toute crédibilité à celui-ci, parce que ces dates ne sont jamais exactes. C’est ainsi que l’entité négative prend la force spirituelle de lumière que le groupe était parvenu à partager grâce à son travail de service d’autrui.

Carla a suivi cette méthode pour mettre Ra à l’épreuve au début des deux premières séances. Cela a été et est toujours sa méthode normale, puisqu’elle fait habituellement de la transmission consciente. Mais lors du contact Ra elle est involontairement tombée en transe et n’a donc pas pu s’harmoniser de cette manière, de sorte que nous avons été soulagés quand, à la fin de la deuxième séance, Ra nous a expliqué le rituel du parcours du Cercle du Un pour remplacer le procédé de mise à l’épreuve utilisé lors des transmissions télépathiques parce que au cours de toutes les séances qui ont suivi ces deux premières Carla est passée directement à l’état de transe, hors de son corps, inconsciente de toute activité.

Aucun d’entre nous n’a jamais compris comment elle pouvait passer à cet état de transe et quitter son corps. Il s’agissait apparemment d’une aptitude choisie avant l’incarnation pour faciliter le contact avec Ra. Notre méditation avant chaque séance a été le procédé d’harmonisation choisi par le groupe.

Nous avons eu recours à ce que Don appelait “télépathie de transe harmonisée” pour communiquer avec ceux de Ra. C’est-à-dire que pendant le contact, ni Carla ni ceux de Ra n’habitaient le corps de Carla. L’esprit de Carla était apparemment confié aux soins de ceux de Ra pendant qu’ils utilisaient à distance le corps de Carla pour former des mots qui répondaient aux questions de Don. Ra a mentionné à de nombreuses reprises qu’ils n’avaient sur son corps qu’un contrôle très approximatif et qu’il leur était difficile, par exemple, de repositionner ses mains quand l’une d’elles devenait douloureuse à cause de son arthrite. Carla ne ressentait pas ces crises douloureuses, mais il fallait parfois repositionner parce que la douleur constituait comme de l’électricité statique sur la ligne. Cela ne s’est produit qu’occasionnellement et a toujours été noté dans le texte.

Don et Carla avaient travaillé ensemble pendant douze ans en faisant du relais, de la recherche, et en écrivant deux livres sur des thèmes métaphysiques, avant que je me joigne à eux en décembre 1980. Incertains de ce que nous pourrions faire comme premier projet ensemble, nous avons pensé réécrire un des deux livres: Secrets Of The Ufo, et j’avais commencé à lire et prendre des notes dans cette optique. Trois semaines plus tard, le premier contact Ra a eu lieu, de manière totalement inopinée. Il s’est produit pendant que Carla donnait une séance d’apprentissage au cours de laquelle un des membres du groupe de méditation dominicale apprenait comment devenir un canal. Don était présent, mais moi j’avais été faire des achats et j’ai passé la porte d’entrée chargé de sacs de provisions juste comme Don interrogeait sur les changements terrestres attendus à la fin de ce cycle de croissance. A ce moment, Ra a demandé un moment pour approfondir l’état de transe de Carla avant de poursuivre. Aucune interruption de ce genre ne s’est reproduite par la suite, car après la deuxième séance nous avons préparé une autre pièce, consacrée exclusivement aux contacts Ra, et nous avons continué à utiliser le salon pour toutes les autres séances de méditation et d’enseignement. Cette première séance est l’une des quatre seules, sur un total de 106 séances avec Ra, au cours de laquelle d’autres personnes se sont jointes à Don, Carla, et moi-même. Puisque nous vivions ensemble tous les trois, l’harmonie que nous avions développée entre nous était très stable; elle était un ingrédient essentiel à l’établissement et au maintien du contact.

Carla: Actuellement, j’enseigne à très peu de gens comment devenir un canal. Au fil des ans, j’ai vu le genre de ravages qu’un canal ouvert mais non harmonisé peut provoquer dans la personnalité du chercheur qui relaie pendant un moment seulement, ou juste pour s’amuser. Le problème fondamental avec le relais, c’est que le canal doit activement essayer de vivre le message qu’il reçoit.

Dans le travail spirituel, personne ne peut se permettre le luxe de dire: “faites ce que je dis, et non ce que je fais”. Si nous n’incarnons pas les principes que nous proposons aux autres nous recevons souvent des catalyseurs dramatiques et profondément perturbants qui démontrent la divergence des idéaux par rapport aux véritables intentions d’origine. J’ai vu des gens perdre leur santé mentale quand ils se sont lancés inconsidérément dans la transmission. C’est pourquoi je considère de ma responsabilité de prendre les étudiants très, très au sérieux. La plupart du temps je travaille à présent avec des personnes qui font déjà de la transmission et viennent me voir parce qu’elle éprouvent des difficultés dans ce domaine. Cela m’a mise en contact avec des gens qui ont parcouru le monde en suivant des signaux émis par des Indiens, avec des contactés par des OVNIs qui avaient des histoires étranges à raconter, enfin toutes sortes de personnes perdues dans un océan de confusion “New Age”.

L’appellation “conseiller spirituel” a un relent de snobisme et un goût de “je sais tout” que j’espère bien ne pas refléter, mais c’est bien ce que je fais actuellement. Peut-être que “auditeur spirituel” serait plus exact. Avec l’arrivée du courriel les opportunités de relations personnelles avec les chercheurs se sont multipliées. Nous accueillons les communications de tous ici à L/L Research, nous n’avons jamais manqué de répondre à aucun courrier qui nous a été envoyé, donc n’hésitez pas à nous adresser vos questions. Nous sommes ravis d’aider autant que nous le pouvons. Notre adresse sur la Toile est www.llresearch.org.

Séance 1, 15 janvier 1981

Ra : Je suis Ra. Je n’ai pas encore parlé au travers de cet instrument auparavant. Nous avons dû attendre qu’elle soit précisément alignée, car nous émettons sur une bande très étroite de vibration. Nous vous saluons dans l’amour et la lumière de notre Créateur infini.

Nous avons observé votre groupe. Nous avons été appelés vers votre groupe, parce que vous avez besoin d’une diversité d’expériences de transmission présentant une approche plus intense ou, comme vous pourriez dire, plus avancée du système d’étude du schéma des illusions de votre corps, de votre mental, et de votre esprit, ce que vous appelez chercher la vérité. Nous espérons vous offrir une perspective quelque peu différente des informations qui sont toujours et à jamais les mêmes.

La Confédération des Planètes au Service du Créateur Infini a une seule déclaration importante à faire. Cette déclaration, mes amis, comme vous le savez, est que toute chose, toute vie, toute la création, font partie d’une seule pensée originelle.

Nous allons utiliser chaque canal si nous y parvenons. La réception de notre faisceau est en fait un peu plus avancée que certains des canaux à vibration plus ample ouverts par d’autres membres pour un travail qui est plutôt d’introduction et intermédiaire.

Considérons pendant un moment la pensée. Qu’est-ce donc, mes amis, que prendre des pensées?

Est-ce que vous avez pris des pensées aujourd’hui ? Quelles pensées avez-vous pensé aujourd’hui ? Quelles pensées ont fait partie de la pensée originelle aujourd’hui ? Dans combien de vos pensées s’est trouvée la création ? Est-ce que l’amour s’y trouvait ? Est-ce que du service a été libéralement offert ?

Vous ne faites pas partie d’un univers matériel. Vous bougez votre corps, votre mental et votre esprit selon des schémas quelque peu excentriques car vous n’avez pas complètement saisi le concept selon lequel vous faites partie de la pensée originelle.

Nous voudrions à présent opérer un transfert vers l’instrument connu comme Don. Je suis Ra.

(Pause)

Ra: Je suis Ra. Je suis à nouveau avec cet instrument. Nous sommes sur le point d’entamer un contact, mais il nous est difficile de pénétrer une certaine tension mentale et une distraction qui sont en quelque sorte caractéristiques de ce canal. Nous allons dès lors décrire le type de vibration qui est envoyé.

L’instrument va découvrir que nous entrons dans le champ d’énergie formant légèrement un angle vers l’arrière du sommet de la tête, dans une zone étroite mais forte d’intensité. Nous ne sommes pas à même d’offrir une mise en condition à cause de nos propres limitations de transmission; c’est pourquoi, si l’instrument peut ressentir cet effet particulier il peut alors exprimer nos pensées à mesure qu’elles lui parviennent. Nous allons réessayer ce contact. Je suis Ra.

(Pause)

Ra : Cet instrument résiste à notre contact. Cependant, nous vous assurons qu’il nous suffit de dire que le contact avec celui qui est connu comme Don n’est pas préférable à cet instrument-là. C’est pourquoi nous allons passer à celui qui est connu comme étant Leonard. Une nouvelle fois, nous avertissons l’instrument que ceci est une bande étroite de communication qui est ressentie comme une vibration entrant dans l’aura. Nous allons à présent transférer ce contact. Je suis Ra.

(Pause)

Ra : Je suis Ra. Nous vous saluons une fois encore dans l’amour et la lumière de notre Créateur infini. Nous vous demandons d’être patients avec nous. Nous sommes un canal difficile à recevoir. Nous pouvons peut-être ajouter quelques dimensions à votre entendement. A présent nous aimerions essayer de parler de n’importe quel sujet ou question que les entités dans cette pièce pourraient trouver potentiellement utile de soumettre.

La Loi Une, Livre I, Séance 2

20 janvier 1981

Ra : Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière de notre Créateur infini. Je suis avec ce complexe mental/corps/esprit qui s’est offert en canal. Je communique avec vous.

Les questions sont en ordre dans vos projections de distorsion mentale en ce temps/espace. Dès lors je voudrais assurer ce groupe que mon propre complexe mémoriel social a une méthode particulière de communication avec les quelques uns qui seraient à même d’harmoniser leurs distorsions avec les nôtres, et cela pour répondre à des demandes d’information. Nous trouvons ce format confortable. Que les questions commencent.

Interlocuteur: Je suppose qu’il y a suffisamment de gens qui pourraient comprendre ce que vous dites, qui seraient assez intéressés pour que nous fassions un livre de vos communications et je me demandais si vous seriez d’accord? Si oui, je pensais qu’un petit aperçu historique sur vous-même pourrait être utile.

Ra : Je suis Ra. La possibilité de communication, comme vous l’appelleriez, de l’Un à l’Un, au travers d’une distorsion acceptable dans sa signification, est la raison pour laquelle nous avons contacté ce groupe. Peu saisiront sans distorsion significative ce que nous communiquons par l’intermédiaire de cette connexion avec ce complexe mental/corps/esprit. Cependant, si c’est votre désir de partager nos communications avec d’autres, nous avons la distorsion vers une perception que ceci serait des plus utiles pour régulariser et cristalliser vos propres modèles de vibration aux niveaux d’expérience que vous appelez la vie.

Si un est illuminé, est-ce que tous ne sont pas illuminés ? C’est pourquoi nous sommes orientés vers le contact avec vous par tout moyen d’expression que vous pourrez désirer. Enseigner/apprendre est la Loi Une dans une de ses distorsions les plus élémentaires.

Interlocuteur: Pourriez-vous nous dire quelque chose de votre contexte historique et vos contacts avec des races antérieures sur cette planète? Alors nous aurions un point de départ.

Ra : Je suis Ra. Nous sommes conscients que votre mental/corps est en train de calculer la méthode appropriée pour accomplir la tâche de créer un instrument d’enseignement/apprentissage. Nous sommes conscients que vous trouvez notre état d’incarnation, comme vous le nommeriez, intéressant. Nous avons attendu une deuxième demande pour souligner qu’un temps/espace de plusieurs milliers de vos années crée un type d’intérêt artificiel. Dès lors, en donnant ces informations nous demandons que l’absence appropriée d’emphase soit placée sur nos expériences dans votre espace/temps local.

L’enseignement/apprentissage qui est de notre responsabilité est philosophique plutôt qu’historique. Nous allons traiter votre demande, qui est inoffensive si évaluée de manière adéquate.

Nous sommes ceux de la Confédération qui, il y a onze mille de vos années, sommes venus parmi deux de vos cultures planétaires qui étaient à cette époque en contact étroit avec la création du Créateur unique.

Nous avons naïvement cru que nous pourrions enseigner/apprendre par contact direct et que les distorsions de libre arbitre du sentiment individuel ou de la personnalité n’étaient pas en danger. Nous n’avions pas idée de les perturber, étant donné que ces cultures étaient déjà bien alignées sur une croyance globale en l’état de vie ou de conscience de tout.

Nous sommes venus et avons été accueillis par les peuples que nous souhaitions servir. Nous avons essayé de les aider par des moyens techniques ayant trait à la guérison des distorsions du complexe mental/corps/esprit par l’usage du cristal, approprié à la distorsion, placé à l’intérieur d’une certaine série appropriée de coefficients de matériau temps/espace. C’est ainsi qu’ont été créées les pyramides.

Nous avons découvert que cette technologie était réservée largement à ceux qui avaient la distorsion efficace de pouvoir mental/corps. Cela n’était pas l’intention de la Loi Une. Nous avons quitté vos peuples. Le groupe qui devait travailler avec ceux de la région de l’Amérique du Sud, comme vous appelez cette portion de votre sphère, n’ont pas abandonné si facilement. Ils sont revenus. Nous pas. Cependant, nous n’avons jamais quitté votre vibration à cause de notre responsabilité concernant les changements de conscience que nous avions d’abord provoqués et ensuite trouvés déformés de façons non reliées à la Loi Une.

Nous avons tenté d’entrer en contact avec les dirigeants du pays dans lequel nous étions venus, le pays que vous appelez Egypte ou, dans certaines régions, la Terre Sacrée.

Sous la dix-huitième Dynastie, comme elle est connue dans vos archives de distorsions espace/temps, nous avons pu entrer en contact avec un pharaon, comme vous le nommeriez. L’homme n’avait que peu d’expérience de la vie sur votre plan et était un … ce que cet instrument appellerait un Missionné. C’est ainsi que ce complexe mental/corps/esprit a reçu nos distorsions de communication et a pu mélanger ses propres distorsions avec les nôtres.

Cette jeune entité avait reçu un complexe vibratoire sonore qui vibrait en l’honneur d’un dieu prospère que ce complexe mental/corps/esprit, que nous nommons instrument par facilité, nommerait “Amon”.

Cette entité a alors décidé que, ce nom étant en l’honneur d’un parmi de nombreux dieux, n’était pas acceptable pour inclusion dans son complexe vibratoire sonore. Il a donc changé son nom pour un nom qui honorait le disque solaire. Cette distorsion, nommée “Aton”, était une distorsion proche de notre réalité comme nous comprenons notre propre nature de complexe mental/corps/esprit. Cependant, elle n’est pas totalement en alignement avec l’enseignement/apprentissage qui était envoyé. Cette entité, Ikhnaton, a été convaincue que la vibration du Un était l’authentique vibration spirituelle, et a dès lors décrété la Loi Une.

Cependant, les croyances de cette entité ont été acceptées par très peu de gens. Ses prêtres les ont acceptées du bout des lèvres, sans la distorsion spirituelle vers la recherche. Les gens ont poursuivi leurs croyances.

Lorsque cette entité n’a plus été dans cette densité, les croyances polarisées en de nombreux dieux ont réapparu et cette situation a perduré jusqu’à ce que celui qui est connu comme Mohammed permette aux peuples de se placer dans une distorsion plus intelligente des relations mental/corps/esprit.

A présent avez-vous de l’intérêt pour de plus amples détails?

Interlocuteur : Nous sommes très intéressés par tout le récit que vous avez à faire et à obtenir le plus de détails possible sur la Loi Une. Il y aura plusieurs questions, que je poserai à mesure que nous avançons, qui pourront ou non être reliées directement à la compréhension de la Loi Une. Cependant, je crois que la bonne manière de présenter ceci comme un véhicule d’enseignement/apprentissage est d’investiguer les différentes facettes de ce que vous nous dites. Vous avez parlé de guérison par les cristaux. (Une autre chose que je veux mentionner est que, quand l’instrument devient fatigué, nous voudrions couper la communication et poursuivre les questions plus tard, quand l’instrument est rechargé). Si l’instrument est en bonne condition en ce moment nous voudrions un peu plus d’informations à propos de la guérison par les cristaux, dont vous avez fait mention.

Ra : Je suis Ra. Le principe de la guérison par les cristaux est fondé sur la compréhension de la nature hiérarchique de la structure de l’illusion qu’est le corps physique, comme vous l’appelleriez.

Il y a des cristaux qui agissent sur les énergies qui arrivent dans le corps spirituel; il y a des cristaux qui équilibrent les distorsions de l’esprit vers le mental; il y a des cristaux qui équilibrent les distorsions entre mental et corps. Toutes ces guérisons par cristaux sont chargées par l’intermédiaire de canaux purifiés.

Sans la relative cristallisation du guérisseur opérant au moyen du cristal, le cristal n’est pas chargé de manière adéquate.

L’autre ingrédient est l’alignement adéquat sur les champs d’énergie de la planète que vous habitez et les distorsions holistiques ou cosmiques ou flux qui se déversent dans l’aura planétaire de manière telle qu’une quotité appropriée de formes et de placement à l’intérieur de ces formes est indiquée pour aider à poursuivre le processus de démêlage ou d’équilibrage.

Passer en revue les différents cristaux à utiliser serait épuisant pour cet instrument, bien que vous puissiez nous interroger lors d’une autre séance.

Le choix délicat, dirons-nous, des cristaux est très critique et, en vérité, une structure cristalline telle que celle du diamant ou du rubis, peut être utilisée par un canal purifié empli de l’amour/lumière du Un, dans quasiment n’importe quelle application.

Ceci, bien sûr, nécessite une initiation, et il n’y en a jamais eu beaucoup qui ont persévéré jusqu’à progresser dans les divers abandons de distorsion provoqués par l’initiation.

Pouvons-nous vous informer davantage de manière relativement brève sur ce sujet-ci ou un autre?

Interlocuteur: Oui. Vous avez mentionné que les pyramides étaient un prolongement de ceci. Pouvez-vous en dire un peu plus? Avez-vous été responsables de la construction de la pyramide, et quelle a été la raison de la pyramide?

Ra : Je suis Ra. Les plus grandes pyramides ont été construites par nos soins en utilisant les forces du Un. Les pierres sont vivantes. Cela n’a pas été compris par les distorsions mental/corps/esprit de votre culture. Il y a eu deux raisons aux pyramides:

D’abord, pour disposer d’un lieu d’initiation adéquatement orienté pour ceux qui souhaitaient se purifier ou devenir des canaux pour la Loi Une.

Deux, nous voulions alors guider avec soin les initiés pour développer la guérison des gens qu’ils cherchaient à aider et de la planète même. Pyramide après pyramide, chargée par le cristal et l’initié, était destinée à équilibrer l’énergie entrante de la Création Unique par rapport aux multiples distorsions du mental/corps/esprit planétaire. Dans ces efforts nous avons pu poursuivre le travail que des frères de la Confédération avaient entrepris en construisant d’autres structures contenant des cristaux et achever ainsi un anneau, si vous voulez, de celles-ci sur la surface de la Terre, comme cet instrument souhaite nous le faire vibrer.

Cet instrument commence à perdre de l’énergie. Nous demandons encore une question ou thème et ensuite nous prendrons congé de ce temps/espace.

Interlocuteur: Vous pourriez mentionner qu’à l’origine il y avait un pyramidion sur la pyramide; en quoi était-il et comment avez-vous transporté les lourds blocs qui ont servi à la construction de la pyramide ? Quelle a été la technique utilisée?

Ra: Je suis Ra. Je demande que cette question soit posée lors de notre prochaine séance de travail comme vous qualifieriez la distorsion/le partage que produisent nos énergies.

Si vous avez des questions sur l’utilisation appropriée de ce mental/corps/esprit, nous apprécierions que vous les posiez maintenant.

Interlocuteur: Considérez-les posées. Je n’ai pas de thème à poursuivre. Quelle est l’utilisation appropriée de cet instrument? Que devrions-nous faire? Que devrions-nous faire pour maximaliser son potentiel et son confort?

Ra: Je suis Ra. Nous sommes contents que vous ayez posé cette question car nous n’avons pas l’entendement que nous ayons le droit/devoir de partager nos perceptions sur aucun sujet, à part la philosophie, sans question directe. Cependant, ce mental/corps/esprit n’est pas correctement utilisé, c’est pourquoi il éprouve des distorsions non nécessaires dans son corps, dans le domaine de la fatigue.

Les vibrations seront sans doute purifiées par un simple parcours du Cercle du Un accompagné de la vibration verbale du dialogue suivant:

  • Question : “Quelle est la Loi?”
  • Réponse: “La Loi est Une”
  • Question: “Pourquoi sommes-nous ici?”
  • Réponse: “Nous sommes à la recherche de la Loi Une”.
  • Question: “Pourquoi sommes-nous à la recherche de Ra?”
  • Réponse: “Ra est un humble messager de la Loi Une”.

Les deux ensemble: “Réjouissez-vous donc et purifiez ce lieu dans la Loi Une. Qu’aucune forme-pensée n’entre dans le cercle que nous avons parcouru autour de cet instrument, car la Loi est Une”.

A ce moment l’instrument devrait être en transe. L’alignement approprié est avec la tête dirigée à vingt degrés nord nord-est. C’est la direction à partir de laquelle émanent les distorsions les plus récentes ou distorsions New Age d’amour/lumière qui sont les moins déformées, les moins accentuées, et cet instrument en recevra du confort. C’est un instrument sensible, c’est-à-dire que les distorsions qui entrent dans son complexe mental/corps/esprit proviennent de tous ses sens. Il est dès lors bon de faire ce qui suit:

Placez auprès de la tête de l’entité un calice d’eau vierge.

Au centre, le livre le mieux aligné sur les distorsions mentales de l’instrument, lié le plus étroitement à la Loi Une, s‘agissant ici de la Bible qu’elle touche le plus fréquemment.

De l’autre côté de la Bible, une petite quantité d’encens, dans un encensoir vierge.

Derrière le livre symbolisant le Un, ouvert à l’évangile de Jean, chapitre Un, une bougie blanche.

L’instrument serait renforcé par le port d’une robe blanche. L’instrument sera couvert et allongé sur le dos, les yeux couverts.

Nous sentons que, bien qu’il s’agisse ici d’un complexe d’activités/circonstances et qu’il puisse paraître très déformé par rapport à une expérience déterminée d’enseignement/apprentissage, ces élaborations sur la technique de la transe apaiseront les distorsions mentales de ceux qui entourent l’instrument lorsqu’ils percevront une amélioration des distorsions de l’instrument par rapport à la fatigue. Nous ajoutons seulement que, si ces séances d’enseignement/apprentissage se tiennent au cours du temps/espace pendant lequel votre corps solaire n’éclaire pas votre pièce, il vaut mieux faire appel à l’instrument avant l’allumage du mécanisme illuminateur.

Je suis Ra. Je vous laisse dans la gloire et la paix du Créateur Unique. Réjouissez-vous dans l’amour/lumière, et poursuivez dans la force du Créateur Unique. Dans la joie, nous vous laissons. Adonai.

La Loi Une, Livre I, Séance 3

21 janvier 1981

Ra : Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière de l’unique Créateur infini. Je communique avec vous maintenant.

Interlocuteur: Ma première question est : avons-nous accompli correctement le rituel de départ de la communication?

Ra : Je suis Ra. La disposition des objets destinés à équilibrer l’instrument devrait être placée à la tête de l’instrument pour un effet minimal de distorsion. Le restant du compte rendu d’intention de départ est tout à fait acceptable pour ceux qui expriment le désir de servir. Sans cela, l’emphase corollaire n’aurait pas été affectée de manière appropriée.

Nous vous avertissons de vous garder de ceux qui ne souhaitent pas servir autrui par-dessus tout, d’abord en ne les laissant pas participer, ou prêter leurs distorsions de complexes mental/corps/esprit au cours d’aucune séance, car nous serions alors incapables de mêler adéquatement nos distorsions à celles de cet instrument.

Interlocuteur: Devrais-je bouger la Bible, la bougie et l’encens à présent?

Ra : Je suis Ra. Cela serait approprié.

Interlocuteur: (après avoir déplacé les objets). Ceci est-il la bonne position?

Ra : Je suis Ra. S’il vous plaît, corrigez l’angle de l’encens de façon à ce qu’il soit perpendiculaire au plan de vingt degrés nord nord-est.

Interlocuteur: (après avoir fait la correction.) Ceci est-il satisfaisant?

Ra : Je suis Ra. S’il vous plaît, vérifiez du regard pour affiner la correction. Nous allons expliquer le processus par lequel ceci devient un important équilibreur de distorsion. L’encens agit comme un dynamiseur pour l’énergie du corps de cet instrument, et signifie son humanité. C’est, dès lors, une nécessité que la fumée dégagée soit perçue dans le même angle relatif auquel l’instrument perçoit la Bible ouverte, équilibrée par la bougie allumée signifiant amour/lumière et lumière/amour et, dès lors, donne à ce que nous appellerons le complexe de distorsion mentale et émotionnelle de cet instrument la vision du paradis et la paix qu’il recherche. Ainsi dynamisé de bas en haut, l’instrument s’équilibre et ne se fatigue pas.

Nous apprécions votre souci, car cela permettra à notre enseignement/ apprentissage de procéder plus aisément.

Interlocuteur: Est-ce que tout paraît correctement aligné à présent?

Ra: Je suis Ra. Je le juge dans les limites de l’acceptabilité.

Interlocuteur: Lors de la dernière séance nous avions deux questions que nous avons gardées pour cette séance-ci: l’une a trait à l’éventualité d’un pyramidion sur la grande pyramide de Gizeh; l’autre ayant trait à la manière dont vous avez transporté les lourdes pierres dont est faite la pyramide. Je sais que ces questions ne sont pas importantes par rapport à la Loi Une, mais j’ai jugé —et je vous demande de me corriger si je me trompe, et de faire les suggestions nécessaires—que cela constituerait une bonne entrée en matière pour ceux qui voudront lire les textes qui deviendront par la suite un livre. Nous vous sommes très reconnaissants des contacts et accepterons toutes les suggestions quant à la façon dont nous devrions recevoir ces informations.

Ra : Je suis Ra. Je ne veux pas suggérer une série de questions appropriées. Cela est votre prérogative en tant qu’agents libres de la Loi Une, ayant appris/compris que notre complexe mémoriel social ne peut effectivement discerner les distorsions du complexe mental/corps/esprit de vos peuples.

Nous souhaitons à présent faire face à notre honneur/responsabilité d’enseignement/apprentissage en répondant à ce qui est demandé. Cela seul suffira, car nous sommes incapables de sonder les profondeurs des complexes de distorsion qui contaminent vos peuples.

La première question, dès lors, est le pyramidion. Nous répétons la non-importance de ce type de données.

Ladite Grande Pyramide a eu deux pyramidions. L’un a été conçu par nous et était constitué de plus petits éléments, plus soigneusement adaptés, du matériau que sur votre planète vous appelez “granit”. Il opérait par ses propriétés cristallines et par le flux approprié de votre atmosphère au travers de ce que vous appelleriez une “cheminée”.

Au temps où nous, en tant que peuple, avons quitté votre densité, l’original a été ôté et un pyramidion plus précieux lui a été substitué. Il était fait, en partie, d’un matériau doré. Cela n’a pas changé du tout les propriétés de la pyramide, comme vous l’appelez, et était une distorsion due au désir de quelques uns de considérer l’usage de la structure seulement en tant que lieu royal.

Souhaitez-vous interroger davantage sur cette première question?

Interlocuteur: Que voulez-vous dire par cheminée? A quoi devait-elle servir spécifiquement?

Ra : Je suis Ra. Il y a un flux approprié de votre atmosphère qui, bien que peu important, rafraîchit la totalité de la structure. Cela a été conçu en plaçant des couloirs d’aération, comme cet instrument les appellerait, de façon à obtenir une fraîcheur d’atmosphère sans aucune perturbation ni courant d’air.

Interlocuteur: Comment les blocs ont-ils été déplacés?

Ra: Je suis Ra. Figurez-vous les activités dans tout ce qui est créé. L’énergie est, bien que finie, très grande par rapport à l’entendement/la distorsion en provenance de vos peuples. Ceci est un point bien connu de vos peuples, mais très peu pris en compte.

Cette énergie est intelligente. Elle est hiérarchisée.

Tout comme votre complexe mental/corps/esprit habite dans une hiérarchie de véhicules et retient dès lors, la coquille ou la forme ou le champ, et la perception intelligente de chaque corps intelligent ou équilibré; c’est également le cas pour chaque atome d’un matériau comme le roc.

Quand on sait parler à cette intelligence, l’énergie finie du roc/corps physique ou chimique est mise en contact avec celle de la puissance infinie qui réside dans les corps bien harmonisés, qu’ils soient humains ou rocheux.

Cette connexion étant réalisée, une demande peut être faite.

L’intelligence de la “rochitude” infinie communique avec son véhicule physique et la scission ou le mouvement désiré est alors exécuté grâce au déplacement du champ énergétique de la rochitude depuis le fini jusqu’à une dimension que nous pouvons simplement appeler infini, pour la facilité.

De cette manière, ce qui est voulu est accompli grâce à une coopération de la compréhension infinie du Créateur qui habite la roche vivante.

Ceci est naturellement le mécanisme par lequel de nombreuses choses sont accomplies, qui ne sont pas soumises à vos moyens actuels d’analyse physique de l’action à distance.

Interlocuteur: Cela me rappelle l’affirmation selon laquelle la foi soulève des montagnes. Cela me semble être approximativement ce que vous avez dit. Que quand on est complètement conscient de la Loi du Un on doit être capable de faire ces choses. Est-ce que c’est exact?

Ra: Je suis Ra. La distorsion vibratoire sonore, foi, est peut-être une des pierres d’achoppement entre ceux de ce que nous appellerions le sentier infini et ceux de la preuve obligée/compréhension finie.

Vous avez précisément raison dans votre compréhension de la congruence de la foi et de l’infini intelligent; cependant, l’un est un terme spirituel, l’autre est peut-être plus acceptable aux distorsions du cadre conceptuel de ceux qui cherchent avec le mètre et le crayon.

Interlocuteur: Donc, quand quelqu’un est totalement informé en ce qui concerne la Loi Une et vit la Loi Une, alors des choses comme la construction de pyramides par l’effort mental direct deviennent banales. Est-ce bien cela que je dois comprendre?

Ra: Je suis Ra. C’est inexact dans la mesure où il y a une distinction entre le pouvoir individuel au travers de la Loi Une et la compréhension combinée ou du complexe mental/corps/esprit mémoriel sociétal de la Loi Une.

Dans le premier cas, seul celui qui est purifié de toute imperfection pourrait déplacer une montagne.

Dans le cas d’une compréhension massive de l’unité, chaque individu peut contenir une quantité acceptable de distorsion tandis que la masse reste à même de déplacer des montagnes.

La progression se fait normalement depuis l’entendement que vous recherchez présentement jusqu’à une dimension d’entendement régie par les lois de l’amour, et qui est à la recherche des lois de la lumière.

Ceux qui vibrent dans la Loi de la Lumière sont à la recherche de la Loi Une. Ceux qui vibrent dans la Loi Une sont à la recherche de la Loi de l’Eternité.

Nous ne savons pas ce qu’il y a au-delà de la dissolution du soi unifié dans tout ce qui est, car nous cherchons encore à devenir tout ce qui est, et nous sommes toujours Ra. C’est ainsi que nos chemins se poursuivent.

Interlocuteur: Est-ce que la pyramide a été construite par l’action concertée de nombreux individus?

Ra : Je suis Ra. Les pyramides que nous avons pensées/construites étaient des formes pensées créées par notre complexe mémoriel social.

Interlocuteur: Donc le roc a été créé sur place et non transporté d’un lieu en un autre? Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Nous avons construit avec du roc impérissable la Grande Pyramide comme vous l’appelez. Certaines autres pyramides ont été construites en pierres transportées d’un endroit en un autre.

Interlocuteur: Qu’est-ce que le roc impérissable?

Ra: Je suis Ra. Si vous pouvez comprendre le concept des formes pensées vous réaliserez que la forme pensée est plus régulière dans sa distorsion que les champs d’énergie créés par les matériaux en roc créé par l’intermédiaire d’une forme pensée depuis la pensée jusqu’à l’énergie finie, et la présence vivante dans votre, dirais-je, réflexion, déformée au niveau de la forme pensée.

Pouvons-nous vous répondre plus utilement d’une quelconque façon?

Interlocuteur: Ceci est plutôt terre-à-terre, mais je me demandais pourquoi la pyramide a été construite à l’aide de nombreux blocs plutôt qu’avoir créé la chose entière comme une forme créée en une seule fois?

Ra: Je suis Ra. Il y a une loi dont nous croyons qu’elle est une des distorsions primales les plus importantes de la Loi Une. C’est la Loi de la Confusion. Vous l’avez nommée la Loi du Libre Arbitre.

Nous souhaitions fabriquer une machine à guérir, ou un complexe d’une proportion temps/espace aussi efficace que possible. Mais nous ne désirions pas que le mystère soit pénétré par les peuples de façon à ce que nous soyons vénérés au titre de constructeurs d’une pyramide miraculeuse. C’est pourquoi elle paraît avoir été construite et non pensée.

Interlocuteur: Bon; alors vous parlez de la pyramide, la Grande Pyramide, je suppose, comme étant d’abord une machine à guérir, et vous en avez aussi parlé comme d’un outil d’initiation. Est-ce qu’il s’agit d’un seul et même concept?

Ra: Je suis Ra. Elles font partie d’un complexe unique d’intention/partage d’amour/lumière.

Pour utiliser la guérison de manière adéquate il était important de disposer d’un canal, ou dynamiseur, purifié et dédié, pour que l’amour/lumière du Créateur infini puisse affluer librement, d’où la méthode initiatoire qui était nécessaire pour préparer le mental, le corps et l’esprit au service du travail du Créateur. Les deux sont consubstantiels.

Interlocuteur: Est-ce que la forme de la pyramide joue un rôle dans le processus d’initiation?

Ra: Je suis Ra. C’est une vaste question. Nous avons le sentiment que nous allons commencer et vous demander de réévaluer puis poser d’autres questions lors d’une séance prochaine, ceci étant, dirons-nous, un point d’information.

Pour commencer. Il y a deux fonctions principales de la pyramide en relation avec les procédures d’initiation. L’une a trait au corps.

Avant que le corps puisse être initié, le mental doit être initié. C’est le point depuis lequel la plupart des complexes mental/corps/esprit des adeptes appartenant à votre présent cycle opèrent une distorsion.

Lorsque le caractère et la personnalité qui constituent la véritable identité du mental ont été découverts, alors le corps doit être connu complètement et de toutes les manières. Ainsi, les diverses fonctions du corps doivent être comprises et contrôlées avec détachement.

Le premier usage de la pyramide est dès lors de descendre dans la pyramide dans un but de privation d’influx sensoriel de sorte que le corps puisse, dans un certain sens, être mort et qu’une nouvelle vie puisse commencer.

Nous conseillons, à présent, les questions nécessaires et une clôture assez prompte de cette séance. Avez-vous une quelconque demande en ce temps/espace?

Interlocuteur: La seule question est, avons-nous fait quelque chose d’inapproprié ou pourrions-nous faire quelque chose pour augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Nous scannons cet instrument.

Cet instrument a été bien aidé par ces précautions. Nous suggérons seulement de faire attention au cou, qui semble, dans ce corps/distorsion, perturbé en ce qui concerne la force/faiblesse. Un meilleur soutien, dès lors, de la zone du cou pourrait être utile.

Interlocuteur: Devrions-nous donner à boire à l’instrument l’eau du calice qui se trouve derrière sa tête, ou devrions-nous lui donner à boire d’un autre verre après l’avoir chargé d’amour?

Ra: Je suis Ra. C’est ce calice seulement qui sera le plus bénéfique puisque le matériau vierge qui vit dans le calice accepte, retient et répond à la vibration d’amour activée par votre vitalité.

Je suis Ra. Je vais à présent laisser ce groupe se réjouir dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

La Loi Une, Livre I, Séance 4

22 janvier 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique avec vous maintenant.

Interlocuteur: Quand nous avons terminé la séance dernière j’ai posé une question qui demandait une réponse trop longue. Elle concernait la forme de la pyramide, sa relation avec l’initiation. Est-ce le moment approprié pour poser cette question?

Ra: Je suis Ra. Oui, ceci est un temps/espace approprié pour poser cette question.

Interlocuteur: Est-ce que la forme de la pyramide a un effet sur l’initiation?

Ra: Je suis Ra. Lorsque nous avons commencé la question à la dernière séance, vous avez déjà enregistré dans votre complexe mémoriel individuel le premier usage de la forme, qui a trait à l’initiation du complexe corps.

L’initiation de l’esprit était un type d’initiation mis au point plus méticuleusement en ce qui concerne les degrés de temps/espace dans lesquels se trouvait l’entité à initier.

Si vous vous figurez avec moi le flanc de cette forme pyramidale et imaginez mentalement ce triangle divisé en quatre triangles égaux, vous trouverez que l’intersection des triangles au premier niveau sur chacun des côtés, forme un losange dans un plan qui est horizontal.

Le milieu de ce plan est le lieu approprié pour l’intersection des énergies affluant depuis les dimensions infinies vers les complexes mental/corps/esprit de divers champs d’énergie entrecroisés. Le but était donc que l’initiable soit à même de percevoir mentalement puis de relayer ce, disons passage, vers l’infini intelligent. Ceci était alors la seconde raison du concept de cette forme spécifique.

Pouvons-nous fournir une quelconque plus ample description à votre demande?

Interlocuteur: Oui. Comme je comprends alors, l’initié devait être sur la ligne centrale de cette pyramide, mais à une hauteur au-dessus de la base telle que définie par l’intersection des quatre triangles formés par la division de chaque côté. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact.

Interlocuteur: Alors en ce point il y a une concentration d’énergie qui est extra-dimensionnelle par rapport à nos dimensions. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Vous pouvez utiliser ce complexe vibratoire sonore. Cependant, il n’est pas totalement et spécifiquement exact. Il n’y a pas d’ “extra”-dimensions. Nous préférerions l’usage du terme multidimensionnel.

Interlocuteur: Est-ce que la taille de la pyramide joue un rôle dans l’efficacité de l’initiation?

Ra: Je suis Ra. Chaque taille de pyramide a son propre degré de captage de l’infini intelligent.

Dès lors, une petite pyramide pouvant être placée sous un corps ou au-dessus d’un corps aura des effets spécifiques et variés selon la position du corps par rapport au point d’entrée de l’infini intelligent.

Pour une initiation, la taille doit être grande assez que pour créer l’impression d’une taille élevée de sorte que le point d’entrée de l’infini intelligent multidimensionnel puisse complètement imprégner et remplir le canal, le corps entier pouvant reposer dans cette zone de concentration.

De surcroît, il était nécessaire que, dans un but de guérison, tant le canal que celui/celle à guérir puissent reposer en ce point de focalisation.

Interlocuteur: Est-ce que la Grande Pyramide de Gizeh est encore utilisable de cette façon, ou bien n’est-elle plus opérationnelle?

Ra: Je suis Ra. Celle-là, comme bien d’autres structures pyramidales, est comme un piano désaccordé. Elle peut, comme cet instrument l’exprimerait, jouer l’air, mais, oh!, bien piètrement. La dissonance désharmonise la sensibilité.

Seul un fantôme de flux subsiste, à cause du déplacement des points d’influx, ce qui à son tour est dû au déplacement du champ magnétique de votre planète; dû aussi aux complexes vibratoires discordants de ceux qui ont utilisé ce lieu d’initiation et de guérison dans des intentions moins compatissantes.

Interlocuteur: Serait-il possible de construire une pyramide et de l’aligner convenablement et de l’utiliser de nos jours, à partir des matériaux qui nous sont disponibles?

Ra: Je suis Ra. Il vous est tout à fait possible de construire une structure pyramidale. Le matériau utilisé n’est pas crucial, seulement les rapports des complexes temps/espace. Cependant, l’usage de la structure pour l’initiation et la guérison dépend complètement des disciplines intérieures des canaux qui s’essaient à ce genre de travail.

Interlocuteur: Ma question serait dès lors: est-ce qu’il y a actuellement sur la planète des gens incarnés qui posséderaient les disciplines intérieures pour, en suivant vos instructions, construire et initier dans une pyramide construite par eux? Est-ce que ceci est dans les limites de ce que quelqu’un sur cette planète pourrait faire? Ou bien n’y a-t-il personne qui soit capable de faire cela?

Ra: Je suis Ra. Il y a des gens, comme vous les appelez, capables de répondre à cet appel à ce nexus-là. Cependant, nous souhaitons souligner une nouvelle fois que le temps des pyramides, comme vous l’appelleriez, est passé. Il s’agit en fait d’une structure intemporelle. Cependant, les influx en provenance de l’univers, à l’époque où nous avons tenté d’aider cette planète, requéraient une certaine compréhension de la pureté.

Cette compréhension, à mesure que les flux tournaient et que toutes choses évoluaient, a changé pour devenir une vue plus éclairée de la pureté.

C’est ainsi qu’il y en en parmi votre peuple actuellement, dont la pureté est déjà une avec l’infini intelligent. Sans le recours à des structures, le guérisseur/patient peut obtenir la guérison.

Pouvons-nous parler davantage d’un point spécifique?

Interlocuteur: Vous est-il possible d’instruire à ces techniques de guérison si nous trouvons une personne qui a cette capacité innée?

Ra: Je suis Ra. Cela est possible. Il nous faut ajouter que de nombreux systèmes d’enseignement/apprentissage de l’ensemble guérison/patient sont adéquats étant donné la variété des complexes mental/corps/esprit.

Nous demandons à votre imagination de considérer la relative simplicité du mental dans le cycle du début, et les vues et processus de pensée/esprit moins déformés, mais souvent exagérément complexes de ces mêmes complexes mental/corps/esprit après de nombreuses incarnations.

Nous demandons aussi à votre imagination de concevoir ceux qui ont choisi la distorsion du service et ont déplacé leurs complexes mental/corps/esprit d’une dimension à une autre, emmenant avec eux en forme totalement latente de nombreuses aptitudes et compréhensions mieux adaptées aux distorsions des processus guérison/patient.

Interlocuteur: J’aimerais beaucoup poursuivre les investigations en ce qui concerne ce procédé de guérison, mais je ne sais trop par où commencer. Pouvez-vous me dire où poser mon premier pas?

Ra: Je suis Ra. Je ne peux pas vous dire ce qu’il faut demander. Je peux suggérer que vous considériez les informations quelque peu complexes qui viennent d’être données et que vous découvriez ainsi plusieurs ouvertures de demande. Il y a la “santé” comme vous l’appelez, dans votre environnement polarisé, mais il y a plusieurs distorsions significativement variées de types de complexes mental/corps/esprit. Chaque type doit poursuivre son propre apprentissage/enseignement dans ce domaine.

Interlocuteur: Diriez-vous alors que la première étape serait de trouver une personne qui en a amené l’aptitude avec elle dans cette incarnation? Est-ce bien cela?

Ra: Je suis Ra. C’est bien cela.

Interlocuteur: Lorsque j’aurai sélectionné une personne pour accomplir la guérison, il serait utile de recevoir des instructions de votre part. Cela est-il possible?

Ra: Je suis Ra. Ceci est possible au vu des distorsions des complexes vibratoires sonores.

Interlocuteur: Je suppose donc, alors, que la personne sélectionnée serait un individu très en harmonie avec la Loi Une. Même si elle ne le comprend pas intellectuellement, elle devrait vivre selon la Loi Une?

Ra: Je suis Ra. Ceci est à la fois exact et inexact. Le premier cas, cela étant l’exactitude, s’appliquerait à quelqu’un de semblable à l’interlocuteur lui-même, qui a une interprétation orientée vers la guérison, comme vous l’appelez.

L’inexactitude qui sera observée, c’est la guérison de ceux dont les activités, dans votre illusion d’espace/temps, ne reflètent pas la Loi Une mais dont l’habileté a trouvé son chemin vers l’infini intelligent, indépendamment du plan d’existence à partir duquel cette distorsion se trouve.

Interlocuteur: Je suis quelque peu désemparé. Je vous comprends partiellement, mais je ne suis pas certain de vous comprendre complètement. Pourriez-vous reformuler cela d’une autre façon?

Ra: Je suis Ra. Je peux reformuler cela de nombreuses façons; étant donné la connaissance par cet instrument de vos complexes vibratoires sonores. Je vais m’efforcer d’obtenir une distorsion plus courte cette fois.

Il y en a de deux sortes qui peuvent guérir: ceux qui comme vous-même ont la distorsion innée orientée vers le don de connaissances de la Loi Une, qui peuvent guérir mais ne le font pas; et ceux qui, ayant les mêmes connaissances mais ne témoignant d’aucune distorsion significative envers la Loi Une en mental, corps ou esprit, ont néanmoins ouvert un canal à cette même capacité.

L’important étant qu’il y en a qui, sans formation appropriée, dirons-nous guérissent cependant.

Un autre point intéressant à noter est que ceux dont la vie n’égale pas leur travail peuvent trouver quelque peu difficile d’absorber l’énergie de l’infini intelligent et se déforment d’une manière telle qu’ils provoquent des dissonances en eux-mêmes et chez autrui, et trouvent peut-être même nécessaire de mettre fin à leurs activités de guérison.

C’est pourquoi, ceux du premier type, ceux qui cherchent à servir et sont désireux d’être formés en pensées, paroles et actions, sont ceux qui seront à même de confortablement préserver la distorsion orientée vers le service dans le domaine de la guérison.

Interlocuteur: Est-ce qu’il vous serait possible alors de nous former à la conscience de guérison?

Ra: Je suis Ra. Cela est possible.

Interlocuteur: Voulez-vous nous former?

Ra: Je suis Ra. Nous le voulons.

Interlocuteur: Je ne sais pas du tout combien de temps cela pourrait prendre. Vous est-il possible de donner un synopsis du programme de formation requis? Je ne sais pas quelles questions poser à cet égard.

Ra: Je suis Ra. Nous considérons votre demande d’information car, comme vous l’avez noté, il y a un nombre important de complexes vibratoires sonores qui peuvent être utilisés en chaîne pour former le guérisseur.

Le synopsis est une demande bien appropriée pour comprendre ce qui est impliqué.

En premier lieu, le mental doit être connu de lui-même. Ceci est peut-être la partie la plus ardue du travail de guérison.

Quand le mental se connaît lui-même alors l’aspect le plus important de la guérison apparaît. La conscience est le microcosme de la Loi Une.

La deuxième partie a trait aux disciplines des complexes corps. Dans les influx qui atteignent votre planète en ce moment, ces entendements et disciplines concernent l’équilibre entre amour et sagesse dans l’utilisation du corps dans ses fonctions naturelles.

Le troisième domaine est le spirituel, et dans ce domaine les deux premières disciplines sont reliées au travers de l’établissement du contact avec l’infini intelligent.

Interlocuteur: Je crois que j’ai une petite idée de l’accomplissement de la première étape. Pouvez-vous élaborer un peu sur les deux autres étapes, avec lesquelles je ne suis pas du tout familiarisé.

Ra: Je suis Ra. Imaginez le corps. Imaginez les aspects les plus denses du corps. Progressez de là vers la connaissance la plus fine des chemins d’énergie qui circulent et font que le corps est dynamisé.

Comprenez que toutes les fonctions naturelles du corps ont tous les aspects, du dense au fin, et peuvent être transmuées en ce que vous pouvez appeler du sacramentel. Ceci est une brève investigation du deuxième domaine.

Pour parler du troisième, imaginez, si vous voulez, la fonction de l’aimant. L’aimant a deux pôles. Un en haut, l’autre en bas.

La fonction de l’esprit est d’intégrer l’aspiration vers le haut de l’énergie du mental/corps/esprit avec la descente et l’influx de l’intelligence infinie. Ceci est une brève explication du troisième domaine.

Interlocuteur: Alors est-ce que ce programme impliquerait des choses spécifiques à faire, des instructions et exercices spécifiques?

Ra: Je suis Ra. Nous ne sommes pas incarnés parmi vos peuples actuellement; donc nous pouvons guider et tenter de spécifier, mais nous ne pouvons pas, par exemple, montrer. Ceci est un handicap. Cependant, il peut y avoir en effet des exercices assez spécifiques pour le mental, le corps et l’esprit au cours du processus d’enseignement/apprentissage que nous offrons.

Il doit être répété une fois encore que la guérison n’est qu’une distorsion de la Loi Une.

Pour arriver à une compréhension non altérée de cette loi il n’est pas nécessaire de guérir ni de se livrer à aucune manifestation, mais il faut seulement exercer la discipline de la compréhension.

Nous voudrions demander qu’une ou deux questions terminent cette séance.

Interlocuteur: Mon objectif est essentiellement d’en découvrir davantage sur la Loi Une, et il serait très utile de découvrir les techniques de guérison. Je suis conscient de votre problème par rapport au libre arbitre. Pouvez-vous me citer la Loi Une et les lois de la guérison?

Ra: Je suis Ra. La Loi Une, bien que dépassant la limitation du nom, comme vous appelez les complexes vibratoires sonores, peut être approchée en disant que toutes les choses sont une, qu’il n’y a pas de polarité, pas de correct ou d’erroné, pas de dissonance, mais seulement une identité. Tout est un, et ce un est amour/lumière, lumière/amour, le Créateur infini.

Une des distorsions primales de la Loi Une est celle de la guérison. La guérison se produit quand un complexe mental/corps/esprit réalise au plus profond de lui-même la Loi Une; c’est-à-dire qu’il n’y a pas de disharmonie, pas d’imperfection; tout est complet et entier et parfait. Dès lors, l’infini intelligent à l’intérieur du complexe mental/corps/esprit, reforme l’illusion du corps, du mental ou de l’esprit en une forme en conformité avec la Loi Une.

Le guérisseur agit comme un dynamiseur ou catalyseur dans ce processus entièrement individuel.

Un point qui peut être intéressant est qu’un guérisseur qui demande à apprendre doit prendre la distorsion comprise comme responsabilité pour cette demande/ce don reçu.

Ceci est un honneur/devoir qui doit être soigneusement considéré dans le libre arbitre avant d’en faire la demande.

Interlocuteur: Je suppose que nous devrions poursuivre demain.

Ra: Je suis Ra. Votre supposition est correcte à moins que vous ne sentiez qu’une certaine question est nécessaire. Cet instrument est alimenté d’approximativement cette longueur de travail.

Interlocuteur: J’ai encore une brève question. Est-ce que cet instrument est capable de supporter deux de ces séances par jour, ou bien devrions-nous nous contenter d’une seule?

Ra: Je suis Ra. Cet instrument est capable de deux séances par jour. Cependant, elle doit être encouragée à garder fort son complexe corporel en ingérant une quantité de vos aliments qui excède l’ingestion normale de vos aliments par cet instrument; ceci étant dû au matériau physique que nous utilisons pour parler.

En outre, les activités de cet instrument doivent être surveillées pour prévenir toute hyperactivité, car cette activité est équivalente à une épuisante journée de travail sur le plan physique.

Si ces avertissements sont pris en compte, les deux séances seraient possibles. Nous ne voulons pas épuiser cet instrument.

Interlocuteur: Merci, Ra.

Ra: Je suis Ra. Je vous laisse dans l’amour et la lumière de l’Intelligence infinie qui est le Créateur. Continuez à vous réjouir dans la puissance et la paix du Un. Adonai.

La Loi Une, Livre I, Séance 5

23 janvier 1981

Ra : Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: La dernière fois que nous avons communiqué nous avons parlé de l’apprentissage de la guérison. J’ai l’impression, d’après ce vous nous avez donné à la séance d’avant, qu’il est nécessaire de d’abord purifier le soi par certaines disciplines et exercices. Ensuite, pour guérir un patient, il est nécessaire, par exemple, et probablement par certains exercices, de créer chez le patient une configuration mentale qui lui permette de se guérir lui-même. Est-ce exact?

Ra : Je suis Ra. Bien que votre distorsion d’apprentissage/compréhension soit essentiellement correcte, votre choix de complexe vibration/son n’est pas tout à fait aussi précis que cette langue le permet.

Ce n’est pas par l’exemple que le guérisseur fait le travail. Le travail existe de, et par lui-même. Le guérisseur n’est que le catalyseur, tout comme cet instrument a la catalyse nécessaire pour fournir le canal transmettant nos paroles, et cependant par l’exemple ou l’exercice il ne peut obtenir aucune pensée pour ce travail.

La guérison/le travail est conforme en ce qu’elle/il est une forme de relais d’une certaine distorsion de l’infini intelligent.

Interlocuteur : Nous avons décidé d’accepter, si offre il y a, l’honneur/devoir d’apprendre/enseigner le procédé de guérison. Je voudrais savoir quelle est la première étape que nous devrions accomplir pour devenir des guérisseurs efficaces.

Ra : Je suis Ra. Nous allons commencer par le premier des trois enseignements/apprentissages.

Nous commençons par l’apprentissage/enseignement nécessaire au contact avec l’infini intelligent.

Le prérequis du travail mental est la capacité à garder le silence du soi de manière durable quand cela est requis par le soi. Le mental doit être ouvert comme une porte. La clé en est le silence.

Derrière la porte se trouve une construction hiérarchisée que vous pourriez comparer à de la géographie et dans certains cas à de la géométrie, car cette hiérarchie est très régulière, entretenant des relations internes.

Pour commencer à maîtriser le concept des disciplines mentales il est nécessaire d’examiner le soi.

La polarité de votre dimension doit être intériorisée. Là où vous trouvez la patience à l’intérieur de votre mental vous devez consciemment trouver l’impatience qui lui correspond et vice versa.

Chaque pensée qu’a un être a une antithèse. Les disciplines du mental impliquent tout d’abord l’identification des choses que vous approuvez, en même temps que de celles que vous désapprouvez dans votre fors intérieur, et ensuite l’équilibrage de chacune des charges positives et négatives avec son égale.

Le mental contient tout. C’est pourquoi, vous devez découvrir cette complétude à l’intérieur de vous.

La deuxième discipline mentale est l’acceptation de la complétude à l‘intérieur de votre conscience.

Il ne revient pas à un être de polarité dans la conscience physique de désigner et choisir parmi les attributs, construisant ainsi des rôles qui provoquent des blocages et des confusions dans le complexe mental déjà déformé.

Chaque acceptation gomme une partie des distorsions qu’engendre la faculté que vous appelez jugement.

La troisième discipline du mental est une répétition de la première, mais avec le regard tourné vers l’extérieur, vers le prochain rencontré.

Dans chaque entité existe la complétude. C’est pourquoi la capacité de comprendre chaque équilibre est nécessaire.

Quand vous visualisez la patience il est de votre responsabilité de refléter dans votre compréhension mentale, la patience/impatience. Lorsque vous visualisez l’impatience, il est nécessaire que votre configuration mentale de compréhension soit l’impatience/patience. Nous utilisons ceci comme un simple exemple.

La plupart des configurations du mental ont de nombreuses facettes, et la compréhension soit des polarités du soi, soit de ce que vous appelleriez les polarités d’autrui, peut et doit être vue comme étant un travail subtil.

L’étape suivante est l’acceptation des polarités d’autrui, qui est le miroir de la deuxième étape.

Voilà les quatre premières étapes de l’apprentissage des disciplines mentales.

La cinquième étape implique l’observation des relations et rapports géographiques et géométriques du mental, du mental du prochain, du mental de masse, et du mental infini.

Le deuxième domaine d’apprentissage/enseignement est l’étude/compréhension des complexes corporels.

Il est nécessaire de connaître très bien votre corps. Ceci est une question d’utilisation du mental, pour examiner comment les sentiments, les penchants que vous appelleriez les émotions, affectent diverses parties du complexe corps.

Il sera nécessaire de comprendre la polarité corporelle et de l’accepter, répétant sur une manifestation chimique/physique, le travail que vous avez accompli sur le mental contemplant la conscience.

Le corps est une créature de la création du mental. Il a ses prédispositions.

La prédisposition biologique doit d’abord être comprise complètement et ensuite il faut permettre à la prédisposition opposée de trouver sa pleine expression dans la compréhension.

Une fois encore, le processus d’acceptation du corps en tant qu’individu bien équilibré autant que polarisé peut alors être accompli.

Il y a ensuite la tâche d’étendre cette compréhension aux corps des autres ‘soi’ que vous rencontrerez.

Le plus simple exemple de ceci est la compréhension que chaque mâle biologique est femelle; chaque femelle biologique est mâle. Ceci est un exemple simple. Cependant, dans quasiment tous les cas dans lesquels vous tenterez la compréhension du corps du soi ou d’autrui, vous verrez une nouvelle fois que le discernement le plus subtil est nécessaire afin de saisir pleinement les complexes de polarité impliqués.

A présent nous voudrions suggérer de clore la description jusqu’à la prochaine séance de travail afin que nous puissions consacrer du temps au troisième domaine, conformément à son importance.

Nous pouvons répondre à une demande si elle est courte, avant de quitter cet instrument.

Interlocuteur : Est-ce que l’instrument se sent confortable? Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour accroître le confort de l’instrument?

Ra : Je suis Ra. La bougie pourrait être tournée dans le sens des aiguilles d’une montre d’approximativement 10° à chaque séance pour améliorer la circulation en spirale de l’énergie au travers des mécanismes de réception de l’être. Cette configuration particulière est bien, autrement. Mais nous demandons que les objets décrits et utilisés soient centrés avec une précision géométrique et vérifiés de temps en temps. Egalement, qu’ils ne soient pas exposés à cet espace/temps dans lequel ce travail n’a pas d’importance.

Je suis Ra. Je laisse cet instrument dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Allez et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

La Loi Une, Livre I, Séance 6

24 janvier 1981

Ra : Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Nous aimerions poursuivre la matière d’hier.

Ra: Je suis Ra. Cela est bien pour nous.

Nous traitons à présent de la troisième partie d’ l’enseignement/apprentissage concernant le développement des pouvoirs de l’énergie de guérison.

Le troisième domaine est le complexe spirituel qui incarne les champs de force et de conscience les moins déformés de votre complexe mental/corps/esprit. L’exploration et l’équilibrage du complexe esprit constituent en fait la partie la plus longue et la plus subtile de votre apprentissage/enseignement.

Nous avons considéré le mental comme un arbre. Le mental contrôle le corps.

Avec un mental focalisé, équilibré et conscient, le corps confortable dans tous les penchants et distorsions qui procurent alors un confort adéquatement équilibré pour cet instrument, l’instrument est alors prêt à entreprendre le grand oeuvre.

C’est le travail du vent et du feu. Le champ énergétique du corps spirituel est un chemin ou canal.

Lorsque corps et mental sont réceptifs et ouverts, alors l’esprit peut devenir une navette ou un communicateur à partir de l’énergie individuelle/volonté d’élévation, et à partir des influx de feu et de souffle créateurs dirigés vers le bas.

La capacité de guérir, comme toute autre, ce que cet instrument appellerait des aptitudes paranormales, est affectée par l’ouverture d’un passage ou navette vers l’infini intelligent.

Il y en a beaucoup, sur votre plan, qui ont une faille ou un passage aléatoire dans leur champ d’énergie spirituelle, parfois dû à l’ingestion de substances chimiques telles que ce que cet instrument appellerait LSD, qui peuvent, au hasard et sans contrôle, puiser dans des sources énergétiques. Ce peuvent être ou non des entités qui souhaitent servir.

La raison d’une ouverture prudente et consciente de ce canal est de servir d’une manière plus fiable, d’une manière plus commune ou habituelle, comme cela est vu par le complexe de distorsion du guérisseur. Pour d’autres, il peut sembler que ce soient des miracles.

Pour celui/celle qui a ouvert avec soin la porte vers l’infini intelligent, ceci est ordinaire; ceci est habituel; ceci est comme cela doit être. L’expérience de la vie devient quelque peu transformée. Le grand oeuvre se poursuit.

A présent nous sentons que ces exercices suffisent pour vos débuts.

Nous allons, dans un certain avenir—quand vous sentirez que vous avez accompli ce qui est placé devant vous—commencer à vous guider vers une compréhension plus précise des fonctions et usages de ce passage dans l’expérience de la guérison.

A suivre ….

http://www.llresearch.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez4
+1
Tweetez
Épinglez
Partagez