A la Une Pédocriminalité

Qu’est-ce que le neuvième cercle?

De Kevin Annett, co-fondateur du TIDC ► Ignorer le système : conseils aux gens ciblés ► TOUT LE MONDE!

Vatican, occultisme, sacrifices rituels et protection des réseaux pédophiles (TIDC et TICEE)

Ceci est aussi lié avec le génocide et la disparition de milliers d’enfants autochtones par les pensionnats. cf « Meurtre par décret » du TIDC

Génocide, abus rituels: Les « fosses communes » de l’église et de la CIA

Version française Meurtre par Décret – Le crime du génocide au Canada, dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 en version PDF de 58 pages [PDF N° 1 dans cette page de mon blog ► LES PDF DE JBL1960]

Version originale en anglais de 400 pages ► http://murderbydecree.com/

~ Résistance 71 ~

Qu’est-ce que le Neuvième Cercle?

Tribunal International contre les Crimes de l’Église et de l’État (TICEE) & Tribunal International de Droit Coutumier (TIDC)

Avril 2017

Le Neuvième Cercle est un culte rituel secret impliquant des sacrifices sataniques au sein de l’église catholique romaine ; ce culte a été fondé au XVIIe siècle par l’ordre des Jésuites*.

Il est ainsi nommé en rapport avec le neuvième cercle de l’enfer, décrit dans le poème de Dante « L’Enfer », et fait référence à la demeure de Satan, et à tous ceux qui trahissent la confiance sacrée.

Selon d’anciens initiés du culte et des documents du Vatican soumis au Tribunal International de Droit Coutumier à Bruxelles en 2014 ; le Neuvième Cercle pratique des sacrifices de bébés nouveau-nés et de jeunes enfants à dates précises chaque année, et ce en toute connaissance du pape et des principaux cardinaux de l’église catholique. Ceux-ci doivent observer et y participer avant d’assumer leurs éventuelles responsabilités papales.

Le Neuvième cercle est également utilisé comme moyen de chantage sur des personnalités de la politique, des membres de gouvernements et des chefs d’entreprise, des magistrats et hauts-fonctionnaires de la police, pour les piéger et en faire de loyaux serviteurs du Cercle, et du Vatican.

L’actuel Pape François 1er, le Pape Benoît XVI, démissionnaire et beaucoup de cardinaux ont assisté et supervisé ces rituels sacrificiels du Neuvième Cercle.

Les victimes sont fournies de manière régulière par des orphelinats catholiques, des centres d’accueil et des foyers pour jeunes mineurs, de Belgique, des Pays-Bas, d’Italie et d’autres pays européens.

En Europe la mafia appelée Ndrangheta est étroitement liée avec le Neuvième Cercle et lui fournit des enfants, l’évacuation des corps ainsi que la sécurité pour les rituels et leurs membres.

L’organisation catholique de l’Opus Dei est également étroitement liée au Cercle, dont les membres comprennent des hommes politiques de haut-rang en Europe et en Amérique du nord.

Les rituels meurtriers du Neuvième Cercle, ont lieu habituellement dans des églises catholiques de Vancouver et Montréal au Canada, de Washington DC et dans d’autres régions isolées des états de la côte ouest des États-Unis, en Irlande, à Londres, Paris, Genève, Francfort, Lyon, Bruxelles et les communes voisines, ainsi que dans des châteaux en Écosse, aux Pays de Galles et en Allemagne.

La plupart du temps les rituels ont lieu dans les cryptes, les catacombes attenantes, ou des pièces cachées souterraines se trouvant dans des cathédrales situées dans ces villes et d’autres. Habituellement la police et l’armée sont présents pour protéger ces rituels.

Un dossier plus complet sur les preuves concernant le Neuvième Cercle et leurs participants sera présenté et publié sur www.itccs.org [NdJBL ► Vous pouvez lire ce Mémorandum sur la continuité du génocide au Canada du 1er septembre 2017]

Voici des témoignages oculaires de ces rituels meurtriers du Neuvième Cercle, donnés par d’anciens participants et membres du culte satanique : Anne-Marie Blijenburgh et Toos Neijenhuis :

*Les confessions d’un évêque jésuite, Alberto Rivera, en version PDFN° 44 de 23 pages et introduit par ce billet de blog, parfaitement ad hoc Les assassins reviennent toujours sur les lieux du crime.

Pages 29, 30 & 31 de la version PDF en français (traduction de l’essentiel) du Contre-rapport « Meurtre Par Décret » il est précisé ceci :

Dans les années 1940, alors qu’elle n’était encore qu’une enfant, Bea fut enlevée de son école catholique et transportée à l’Institut Neurologique de Montréal (INM) où elle fut emprisonnée jusqu’à l’adolescence.

D’après Bea, comme de nombreux enfants, elle fut utilisée sexuellement et expérimentalement par le plus éminent neurologue canadien de l’époque et le très loué “humanitaire”, le Dr Wilder Penfield.

Des mots de Bea : “Penfield avait deux types de cages pour ses expériences: une cage avant des enfants blancs et une autre pour les Indiens. Ceux-ci provenaient des réserves et pensionnats pour Indiens locaux. Ils ne faisaient jamais long feu, j’ai vu de mes yeux Penfield étrangler de ses mains un des jeunes Indiens sur la table d’opération alors que celui-ci résistait toujours.

Mais mon père avait été dans l’armée et il était membre de quelque chose qu’ils appelaient “le Club”, alors Penfield y allait plus doucement avec moi”. (Note : “Le Club” est le nom de code d’un réseau sataniste suspecté fonctionnant au sein de l’élite anglo-canadienne de Montréal)

Penfield essayait d’effacer et de contrôler la mémoire et la pensée. Il fut un pionnier de la chirurgie du cerveau et fut connecté au financement de la CIA allant vers le programme de développement MKUltra. Il nous a tout fait : chocs électriques, chirurgie, crises induites de manière médicamenteuse.

Ce genre de chose se produisait constamment à l’INM, il y a même eu des procès comme celui des orphelins Du Plessis*, mais tout cela n’allait nulle part. Ceci était très lourdement protégé et financé par le gouvernement depuis au moins les années 1940. La propre petite fille de Penfield, Wendy, m’en parlait assez ouvertement, parce qu’elle en fit part aussi. Elle m’a dit que son grand-père lui disait qu’elle faisait un grand sacrifice pour le monde libre, ou des imbécilités de ce style.” (Entretien de mars 2013).

Le 2 Octobre 1998, peu de temps après les auditions du tribunal de l’IHRAAM, Kevin Annett a reçu un coup de téléphone anonyme d’un homme affirmant être un retraité de la fonction publique canadienne. Le coup de téléphone provenait d’un numéro non listé. A un moment donné, la conversation enregistrée explique :

Correspondant anonyme (CA) : Vous ne faites juste que de gratter la surface des choses, mais il y a bien plus de personnes concernées.

Kevin Annett (KA) : Concernés par quoi exactement ?

CA : Vous avez eu quelques personnes de Kuper Island à votre chose… (Incompréhensible) peuvent pas les laisser parler au sujet de la connexion allemande.

KA : Quelle connexion ?

CA : … toute l »affaire’, euh… l’accord tacite, avec les Américains et les Églises. Elles fournissaient les enfants, la force publique nous les amenait…

KA : par force publique vous voulez dire la GRC ?

CA : Ouais, correct. Kuper Island était isolé et parfait. Beaucoup de l’argent du ministère de la défense y allait et à Calgary aussi, le truc du Lincoln Park que vous avec mentionné, c’était pile poil dessus.

KA : Avec Sara Hunter ?

CA : Correct. Tout cela provenait originellement du Pentagone. Comment fabriquer le parfait petit soldat obéissant au doigt et à l’œil. Les Allemands avaient commencé la recherche avant et pendant la guerre, nous l’avons perfectionné. Les églises étaient coopératives dès le départ. L’accord avait été passées, qu’elles nous fourniraient un quota d’enfants chaque année et nous les délivraient…

KA : Parlez-vous des enfants des pensionnats pour Indiens pour bien clarifier les choses ?

CA : Correct. Cela s’est produit durant des années, au moins entre 1946 jusqu’aux années 1970, et aussi, peut-être avant, les catholiques avaient leur propre truc à eux, mais beaucoup de tout çà est secret défense… (Incompréhensible)… connu de beaucoup de personnes. Mais il n’y aura jamais de reconnaissance officielle, jamais de la vie. C’est pour ça que nous n’avons jamais parlé. Ce que je dis c’est seulement pour vous, compris ?

KA : Ok

CA : … de dieu, personne ne vous croirait de toute façon…

Ces pensionnats pour Indiens ne furent qu’un aspect d’un énorme crime contre l’humanité, impliquant une ingénierie sociale, où la violence et la terreur furent utilisées afin de façonner une classe d’esclave permanente de “leaders” aborigènes complètement subjuguée et obéissante et une majorité de gens traumatisés, appauvris : les deux aspects de la société autochtone à travers le Canada qui est vraiment le modèle pour une corporatocratie globalisée future. Les pensionnats pour Indiens furent un laboratoire dans lequel ce Nouvel Ordre Mondial a été façonné.

Le génocide perdure et maintenant il nous affecte toutes et tous.

◄|►

*Les orphelins de Du Plessis ; J’ai traité par ce billet de blog « Les enfants du marché noir » ce sujet très précisément grâce à l’article de Gaëlle Nicolle – Source Sputniknews du 30 décembre 2015 ; Histoire de l’adoption au Québec ; Les enfants du marché noir. J’ai inclus une vidéo de Maurice Duplessis qui est décrit comme quelqu’un qui idéalisait dans ses discours la vie rurale et les valeurs de l’Église catholique.

N.B. : Duplessis fut Premier Ministre et Procureur Général du Québec de 1936 à 1939 puis de 1944 à 1959…

Vous pouvez consulter sur ce blog le dossier Meurtre Par Décretque je tiens régulièrement à jour et dans la catégorie PEUPLES PREMIERS tous les billets qui traitent du génocide Amérindien et des peuples autochtones.

De plus en plus nombreux nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Mais pour que la vérité libère les peuples à tout jamais, encore faut-il que cette vérité soit dite et non pas tue pour les siècles et les siècles…

JBL1960

Source de l’image ► Pensionnat pour Indiens de Kuper Island, Colombie Britannique

MàJ du 27/02/2018

Lectures connexes :

https://jbl1960blog.wordpress.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Articles Phares

Les + partagés cette année