Terrorisme

OBAMA, ISLAM et la PROSTITUÉE : L’Organisation des Nations Unies

Par Diane Kepus- Le 31 décembre 2016

Les méchants et les néfastes

Étant chrétienne, j’essaie très fort de comprendre les raisons pour lesquelles les gens font certaines choses. J’ai trouvé impossible de raisonner sur les actions de Barack Obama ou ce que son nom est vraiment.

Puisque je ne suis pas une personne d’un parti, mais qui choisit plutôt les candidats que je soutiens à cause de qui ils sont et non pas en raison du parti auquel ils appartiennent, le fait que Barack Obama soit un démocrate n’a rien à voir avec ceci, sauf que ceci renforce certains de ses actions contre les Américains et les autres.

J’ai écrit à propos de lui environ 2 ans après son entrée en fonction en ayant noté qu’il est un colonialiste, détestant l’Amérique, et que son objectif de détruire autant de l’Amérique et de son peuple qu’il le pouvait, tout ceci au nom des sous-privilégiés alors que ce qu’il a fait pour eux a été de les enterrer plus profondément dans le néant et la dépendance.

Ses dernières actions, depuis sa rencontre avec le président élu Donald Trump, ont été méchantes, viles et intentionnellement perturbatrices et dommageables non seulement pour l’avenir de l’Amérique, mais pour d’autres parties du monde, à savoir Israël.

En 2011, Barack Obama a commencé à montrer son dégoût pour Israël quand il a exhorté Israël à abandonner plus de la moitié de Jérusalem, le Mur des Lamentations, le Mont du Temple, la Vielle Jérusalem, la Via Dolorosa et le tombeau de Jésus-Christ à diverses organisations islamiques radicales.

Encore une fois, en 2013, Barack Obama a juste essayé de convaincre Israël de remettre les sites Chrétiens et Juifs les plus saintes à ces mêmes groupes islamiques.

Cet homme, Barack Obama, ne peut pas être un Chrétien, même s’il se serait assis dans l’église du Révérend Wright pendant 20 ans. Nous avons appris, il y a bien longtemps, au sujet des bagarres de Wright et des noirs, des membres noirs de son église.

Barack Obama, en tant que Musulman, et je crois que c’est ce qu’il est, doit être interrogé quant à ses préoccupations pour que la Palestine soit reconnue comme un pays ayant droit aux terres appartenant à Israël.

Il existe actuellement une rumeur que John Kerry, sous la direction de Barack Obama, est en train de finaliser un document avec lequel Barack Obama espère pouvoir former la base d’une résolution du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies qui reconnaîtra officiellement un état palestinien avant la fin du mandat de Barack Obama, le 20 janvier.

Si Barack Obama n’est pas un Musulman, selon ma façon de penser, il déteste les Américains.

S’il était Chrétien, il n’aurait jamais songé à faire ce qu’il a fait à travers l’Organisation des Nations Unies, en disant aux États-Unis de ne pas s’opposer à la résolution 2334.

Barack Obama, l’homme, a prouvé à plusieurs reprises être un menteur et il n’a jamais montré être plus vrai qu’avec ses actions depuis sa rencontre avec Donald Trump.

Il était assis là au cours d’une entrevue avec Donald Trump et les journalistes, en disant au monde quelle grande réunion ils avaient eu et comment il avait l’intention d’aider à la transition dans le changement ; il a menti!

Après avoir gaspillé de grandes quantités d’argent des contribuables pour voyager partout dans le pays afin de soutenir Hillary Clinton, maintenant qu’elle a perdu et alors que sa rencontre avec Donald Trump est terminée, il parle de comment il aurait dû poussé pour concourir pour un troisième terme en déclarant que la majorité des Américains continuent à soutenir sa vision progressive pour le pays en ne se souciant pas du 22ème Amendement à la Constitution ; Mais alors, quand Barack Obama n’a-t-il jamais pris en considération quelque chose dans la Constitution?

Barack Obama a déclaré aux Marines de la base de Kaneohe Bay, à Hawaï, pendant ses vacances de Noël, « Je suis confiant dans cette vision, parce que je suis convaincu que si j’avais concouru et articulé, je pense que j’aurais pu mobiliser une majorité d’Américains à se rallier derrière elle. Je sais que dans les conversations que j’ai eues avec des gens à travers le pays », a-t-il poursuivi, « même certaines personnes qui n’étaient pas d’accord avec moi, auraient dit que la vision et la direction vers laquelle nous nous dirigions est la bonne. »

Cet individu à l’égoïsme extrême a également décidé de tourner le dos à Hillary Clinton et l’a critiquée pour la façon dont elle a dirigé sa campagne en refusant de voir que le peuple américain est tout simplement fatigué de ses mensonges et d’être « gouverné » par un président/gouvernement auto-servant et par des Ordres Exécutifs illégaux.

Personnellement, je n’ai aucun doute qu’il sera prouvé que Barack Obama était derrière cette récente attaque contre Israël. Les deux Hillary Clinton et Barack Obama ont amené des musulmans aux caractères et aux relations très discutables à la Maison Blanche.

De nombreux musulmans sont devenus de bons citoyens américains en assimilant notre pays et son gouvernement. Certains ont même combattu dans les forces armées américaines et contre le terrorisme islamique radical. Mais, notre président élu a délibérément amené dans les agences du gouvernement des membres des Frères Musulmans (progéniteur du djihadisme) et leurs groupes de front, le Conseil des Relations Islamiques d’Amérique (CAIR) et le Conseil des Affaires Publiques Musulmanes (MPAC).

Lentement et méthodiquement, au cours des 8 dernières années, Barack Obama a rempli la bureaucratie de Washington pour inclure le Département de la Sécurité Nationale, le Conseil de Sécurité Nationale, la CIA, la Maison Blanche, le Département d’État, le Département de la Défense, les Forces armées américaines et chaque Agence du Renseignement des États-Unis avec des membres des groupes susmentionnés. Barack Obama a agi comme un « outil » pour le mouvement djihadiste aux États-Unis.

Le directeur de la CIA sous Barack Obama, John Brennan, s’est converti à la foi musulmane ; Huma Abedin, ancienne assistante d’Hillary Clinton ; Le chef adjoint du Département de la Sécurité Intérieure, Arif Alikhan ; Mohammed Elibiary, conseiller pour le Département de Sécurité Intérieur ; Conseil consultatif de l’administration Obama sur les Partenariats de voisinages basés sur la foi, Eboo Patel ; Et, Malick Obama, le chef des Frères Musulmans pour les Finances et la Fourniture d’Armes, le demi-frère de Barack Obama.

Pour aggraver les choses, Lois Lerner, nommé par Barack Obama et directeur du Service du Revenu Interne à l’époque, est maintenant impliqué dans la fourniture de soutien matériel à Malik Obama. Malik Obama est un terroriste connu des Frères Musulmans et a obtenu un privilège spécial indéniable en vertu de la loi des États-Unis, et, en accordant ce privilège, Lois Lerner a même utilisé un alias et un serveur de messagerie privé initialement pour compléter la loi. En d’autres termes, elle savait que ce qu’elle faisait était une trahison et elle essayait de la dissimuler.

Richard Higgins (ex-directeur de la Lutte contre le Terrorisme et du Bureau de Soutien Technique et de la Section de Guerre Irrégulière du Département de la Défense) a lancé des accusations explosives à la radio nationale en déclarant : « Ce que les dirigeants de l’administration Obama font réellement c’est de détruire toute référence à la doctrine islamique qui nous permettrait de définir qui est ou qui n’est pas réellement un de nos ennemis. Lorsque vous regardez le processus décisionnel délibéré de l’administration Obama, en ce qui concerne l’Islam radical, ce processus délibéré de prise de décision est contrôlé par les Frères Musulmans. La façon dont ils le contrôlent c’est en interdisant au personnel de l’Agence de la Sécurité Nationale des États-Unis de développer une compréhension au niveau où Phil Haney l’avait. »

Les Américains ont entendu dire que les Frères Musulmans ont été interdits en Égypte, en Arabie Saoudite, en Russie, en Jordanie, au Bahreïn, dans les Émirats Arabes Unis parce que Les Frères Musulmans et CAIR ont été identifiés comme des organisations terroristes internationales qui ont tenté de saper et de renverser les gouvernements islamiques musulmans du Moyen-Orient.

Pourtant, l’administration Obama a amené de nombreux membres des Frères Musulmans à la Maison Blanche et leur a donné des positions proches et chères pour les informations classifiées.

Philip Haney, dénonciateur du Département de la Sécurité Intérieure et ancien responsable du Département de la Sécurité Intérieure, a publié cette année son livre, « Vous voyez quelque chose, ne dites rien » en expliquant les manœuvres de fond qui continuent pour tromper les citoyens américains.

Depuis 2007, un jeu subtil a eu lieu à l’Organisation des Nations Unies entre les pays de l’Organisation du Congrès Islamique (OCI), dirigé par le Pakistan et l’Occident (principalement l’Union Européenne, les États-Unis et leurs alliés.

Ce qui apparaît de plus en plus, c’est que les valeurs occidentales n’ont plus le pouvoir qu’elles avaient auparavant à l’Organisation des Nations Unies et que notre plate-forme de démocratie et d’égalité est également érodée. La croissance du bloc électoral musulman dans les nations introduit lentement mais sûrement la Charia dans l’Organisation des Nations Unies et, apparemment, sans que personne ne s’en aperçoive.

Le 18 décembre 2007, l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies a adopté la résolution, « Combattre la diffamation des religions » par 108 voix contre 51 et 25 abstentions. La résolution exprime « une profonde préoccupation au sujet des stéréotypes négatifs des religions et des manifestations d’intolérance et de discrimination en matière de religions ou de croyances ». Mais, la seule religion mentionnée par son nom était l’Islam.

Ce que cette résolution a fait était en fait de donner à l’Islam le statut des droits de l’homme, quelque chose qui devrait être seulement accordé aux êtres humains et non à une idéologie ou une religion.

Une journée après qu’un éminent dirigeant musulman des États-Unis ait réagi aux attaques de Paris de novembre 2015 en déclarant que l’État Islamique, également connu sous le nom d’ISIS, n’avait rien à voir avec l’Islam, le président Barack Obama a fait la même affirmation. Regarder ces deux vidéos vous donnera toutes les informations dont vous avez besoin en vous montrant la direction délibérée que l’administration Obama a prise contre ce pays.

Après avoir écouté les deux vidéos, je me demande si vous croirez aussi, comme je le fais, que beaucoup d’actions de Barack Obama ont été en mouvement pour détruire toute la civilisation occidentale de l’intérieur.

La force gravitationnelle du Mouvement Islamique Mondial n’est pas la radicalisation, la force gravitationnelle du Mouvement Islamique Mondial est la mise en œuvre de la Charia.

Notre gouvernement appuie et approuve l’exploitation de plus de 165 écoles musulmanes à Charte Gulen dans ce pays depuis l’an 2000 avec les dollars de vos impôts, en se cachant sous divers noms. Les parents américains envoient leurs enfants non-musulmans dans ces écoles. Les parents américains ont-ils perdu totalement leurs esprits ?

Cette vidéo de Bill Whittle révèle comment Barack Obama a empêché l’application des lois fédérales d’identifier et de lutter efficacement contre les « terroristes islamistes radicaux » aux États-Unis.

Qui est l’ambassadeur des États-Unis auprès de l’Organisation des Nations Unies, certainement pas une personne favorable aux États-Unis :

Samantha Powers est l’épouse de Cass Sunstein, l’ancien czar de la réglementation de Barack Obama qui a été étiqueté comme le libéral le plus dangereux en Amérique.

Samantha Powers déteste passionnément Israël et ses nombreuses remarques le prouvent.

Samantha Powers a autrefois travaillé pour le groupe de penseurs de George Soros, ICG (International Crisis Group)
Dans une interview accordée en 2002, elle a déclaré que les États-Unis verseraient des milliards de dollars de l’argent des contribuables dans un nouvel état palestinien.

Elle a été recrutée en 2009 en tant qu’assistante spéciale de Barack Obama au président Barack Obama et directrice principale des Affaires Multilatérales au sein du personnel du Conseil de la sécurité nationale.

Si cette récente gifle face à Israël est suffisante pour que les États-Unis décident de quitter l’Organisation des Nations Unies, je dirai, « Hourra » ! En 2007, nous versions $7,7 milliards à l’Organisation des Nations Unies par année sans aucun changement et sans aucun résultat. Après un examen de neuf mois en 2015 des politiques anti-fraudes de l’Organisation des Nations Unies, ce que les enquêteurs trouvaient était quelque chose d’anarchique : Un « état de quasi-refus » parmi certains organismes de l’Organisation des Nations Unies au sujet du vol de leurs biens, de l’argent et des services ; Et, l’inertie, l’incohérence et un « sentiment perçu d’impunité pour les auteurs de fraudes » dans beaucoup d’autres.

Entre autres résultats, le rapport a révélé que « plus de la moitié » de quelque 16.000 fonctionnaires de l’Organisation des Nations Unies et 164 cadres supérieurs consultés par les enquêteurs qui avaient rempli un « sondage sur les perceptions de fraudes » ont indiqué qu’ils croyaient que les comportements frauduleux demeuraient impunis dans leur organisation.

L’Organisation des Nations Unies a toujours été reliée à la fraude et à la corruption.

Le salaire que leur personnel reçoit est d’environ 38% plus élevé que la moyenne des employés comparables dans le gouvernement des États-Unis. Le Secrétaire Général du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déclaré : « La fraude n’est pas considérée comme un risque pour l’entreprise au sein du Secrétariat et aucune évaluation du risque de fraude n’est effectuée. »

En 2012, la Fondation Héritage et d’autres organismes ont appelé les États-Unis à maîtriser les salaires somptueux de l’ONU après avoir découvert que les employés de l’Organisation des Nations Unies dans les classes professionnelles et supérieures à New York gagnent une rémunération nette (salaire ramené à la maison) de 29% supérieure à celle des officiels équivalents américains à Washington. En outre, les employés de l’ONU bénéficient de prestations qui, dans bien des cas, dépassent celles des officiels américains.

N’est-il pas suffisant que l’Organisation des Nations Unies ait constamment payé au cours des années avec de l’argent destiné aux nécessiteux à des dictateurs de leurs pays ? Le monde devrait être enragé par la quantité de milliards de dollars qui ont été continuellement canalisés à travers l’Organisation des Nations Unies et les pays qu’ils étaient censés aider sont toujours dans la pauvreté, dans les maladies et sont toujours affamés.

Ban Ki-moon a encore une fois demandé plus de fonds d’urgence plus tôt ce mois-ci pour l’Humanité Globale qui, selon lui, a quadruplé au fil des ans, en laissant plus de 128 millions de personnes ayant besoin d’aide. Ces gens-là ont-ils tout simplement été ignorés ou ont-ils été ignorés pendant des années et l’argent a-t-il été envoyé à leurs dictateurs ? Je dis toujours, « mettez de l’ordre dans votre maison, mais en fait, nous devons juste fermer votre maison ».

Et, si pendant une minute, vous pensez que ce monde n’est pas poussé vers la mondialisation et vers l’acceptation totale de l’Islam/Charia, vérifiez ceci :

L’université George Washington a éliminé ses exigences en histoire des États-Unis pour les étudiants en histoire afin d’attirer plus d’étudiants dans notre monde « mondialisant ».

Le Programme Alwaleed d’Études Islamiques de l’Université de Harvard est dédié à la poursuite des études savantes de l’Islam et du monde musulman.

Les boursiers recevront un salaire allant jusqu’à $5.000 par mois et devraient promouvoir l’élaboration de documents d’orientation à « l’intersection de la Loi Islamique et des questions pertinentes de la politique des États-Unis ». Ces documents d’orientation comprendront de brefs commentaires sur des cas récents ou d’autres sources des lois islamiques, des mémoires politiques plus longs, selon le site web de la faculté de droit. Voilà, la Charia arrive en Amérique !

Dois-je vous rappeler encore une fois que si nos enfants ne sont pas informés de ce que nos Pères Fondateurs nous ont donné et ont personnellement abandonné afin que nous ayons ce merveilleux pays, ils n’auront aucune allégeance à çà ?

Source : News With Views  

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Articles similaires

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez11
+12
Tweetez
Épinglez
Partagez