Egypte Les NOMBRES

Notre ADN est encodé dans la pyramide de Kheops

Votre ADN est encodé dans la grande pyramide de Kheops…et c’est pas tout !

Les nombres univers : En 2015, on pense que la plupart des constantes irrationnelles « naturelles », comme π et √2, sont des nombres univers (et même des nombres normaux en toute base), mais on ne sait le prouver pour aucune…

Visionner cette vidéo, le gars explique bien, dommage que vers la fin il critique « on ne sait pas réellement pourquoi d’ailleurs » la révélation des pyramides…

Le commentaire d’un internaute qui nous ouvre encore plus l’esprit :

 » Plus flippant encore : En gros si l’univers est infini, il existe forcement une autre planète nommée Terre, ayant le même nombre d’habitants ainsi que d’espèces animales, etc. Sur cette planète, une copie de vous existe, avec la même famille, les mêmes amis, les mêmes pensées et sentiments que vous en même temps ! « 

On peut aller plus loin, en effet beaucoup plus loin…

On peut supposer que les supercalculateurs actuels et à venir, ou du pentagone, de la DARPA et autres NSA puissent calculer la suite décimale de PI avec des milliards de milliards de milliards de chiffres, partant de la, ils reussissent à comparer des séquences, et à en décrypter d’autres, à les classer etc, et ainsi donc connaitre l’avenir de tout sur tout, car tout ce que l’on peut envisager est inscrit dans cette suite…

Cela ouvre des possibilités incommensurable, tout devient possible à qui saurait trouver et décrypter ces séquences.

Comment imaginer que mon journal de demain et de tous les jours à venir est déjà contenu dans cette suite décimale, comment imaginer que tous les tirages du loto sont déjà écrits dans l’ordre journalier de cette suite, comment imaginer que le jour de notre naissance et de notre mort à tous est déjà contenu dans cette suite avec nos noms et prénoms, dans l’ordre alphabétique, dans l’ordre de naissance, par pays, trié par homme, et femme, comment imaginer que tous les livres, films, chansons, pièces de théatre, du monde présent, passé et futur sont contenu dans cette suite, comment imaginer que toutes les formules connues et inconnues y sont inscrites, toutes les étoiles, les planètes, les galaxies de l’univers y sont recensées, référencées, classées, etc etc… ça donne le vertige…

Officellement, le record actuel du nombre de décimales de PI calculées est de 12 100 milliards ! et c’est pas fini…

Lu Chao est le détenteur du record de mémorisation des décimales de Pi depuis 2006, avec 67 890 décimales récitées en 24 heures et 4 minutes.

Un an de travail de mémorisation ! Il avait 24 ans. Capable de mémoriser 100 chiffres en 10 minutes. Pour son exploit, il a dû enregistrer une moyenne de 200 chiffres par jour.

Il visait les 100 000 décimales récitées, mais s’est trompé à la 67 890e. Il a énoncé 5 au lieu de 0.

Allons plus loin encore…

Extrait tiré de : http://www.amazon.fr/fin-hasard-Igor-Grichka-Bogdanov/dp/2246809908

Depuis des siècles, les explorateurs de Pi calculent ses innombrables décimales. Hier avec un crayon. Aujourd’hui à l’aide d’ordinateurs. Le 15 février 2013, le seuil effarant de 10 000 milliards de décimales a été franchi par deux mathématiciens japonais. Deux athlètes obsessionnels des chiffres.

En fait, si ce nombre étrange fascine à ce point, c’est qu’on a l’impression que ses décimales se déroulent au hasard, sans queue ni tête. Or, ce n’est qu’une impression. Car en réalité, Pi (comme nous le verrons plus loin) est rigoureusement ordonné,déterminé, jusqu’à l’infini. Pas une seule de ses milliards de milliards de milliards de décimales ne surgit au hasard. Mais alors, comment se fait-il qu’on n’ait jamais pu trouver dans ses profondeurs (même à des milliards de décimales derrière la virgule) la moindre trace de cet ordre ?

Par quel tour de force Pi parvient-il à se faire passer pour un nombre au hasard alors qu’il ne l’est pas ? L’immense mystère est là. impénétrable. Ce faisant, ce nombre pas comme les autres nous a habitués à de saisissants coups de théâtre. Par exemple, voici une curiosité qui intrigue nombre de mathématiciens.

La centième décimale de Pi est un 9. De même,la millième décimale est encore un 9. Tout comme la milliardième. Plus surprenant encore : à partir du 762° chiffre après la virgule, on trouve 999999, soit six 9 d’affilée. Pourquoi ? Mystère !

Les frères David et Gregory Chudnovsky, deux mathématiciens russes aujourd’hui aux Etats-Unis, ne s’y sont pas trompés. Collectionnant les exploits (ils ont été les premiers à calculer plus d’un milliard de décimales de Pi) les deux frères passent pour être parmi les plus grands spécialistes au monde de ce nombre énigmatique. Peut-être même les plus grands. Or, pour eux, puisque Pi est entièrement déterminé, une suite de six 9 n’est pas un simple accident.

Depuis toujours,ils ont l’impression que ce nombre infernal contient, ici et là, des sortes de« signaux ». Un ordre caché, qu’ils se sont mis en tête de décoder, coûte que coûte. « Que diable est-ce que tout ça veut dire ? » lanœ David Chudnovskyen se cognant la tête contre un mur. « Nous sommes face à une suite de décimales qui semble totalement incompréhensible’ ! »

Mais ni lui ni son frère ne baissent les armes. Ils espèrent bien pouvoir décoder un jour quelques bribes de ce que les spécialistes de la théorie des nombres nomment parfois à voix basse « le message de Pi ». Justement, c’est cette même impression de « message » qui, deux siècles plus tôt, a rendu Buffon perplexe. Que veulent donc dire ces aiguilles parterre ‘?

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises. En effet, quelques années après la disparition de Buffon, le fameux physicien Laplace (père du célèbre « démon » qui porte son nom) a repris l’expérience des aiguilles. Pour y découvrir quoi ? Que le rapport entre le nombre d’allumettes lancées sur le parquet et le nombre de celles qui sont tombées à cheval entre deux lames n’est autre que… le nombre Pi !

Par quel miracle ? Comment se fait-il que la chute au hasard d’une poignée d’allumettes sur le sol paraisse « contrôlée » par Pi, le plus célèbre -mais aussi le plus mystérieux – de tous les nombres ? D’où vient cet ordre invisible qui, sans qu’on s’y attende le moins du monde, surgit au beau milieu du hasard ?

Source : http://homme-et-espace.over-blog.com/2015/03/notre-adn-est-encode-dans-la-pyramide-de-kheops-et-plus-encore.html

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Articles Phares