Âme et Conscience Guérison Causale Nouveau Paradigme

Neurocardiologie : Votre Coeur a Un Cerveau

Par Steven Templin, D.O.M.

Saviez-vous que votre cœur se compose de plus de tissus neurologiques que de muscles?

Votre cœur a en fait son propre cerveau, un cerveau qui est cinquante fois plus puissant électriquement et cinq mille fois plus puissant magnétiquement que le cerveau de votre tête.

Tout comme un chef d’orchestre, votre cœur a la capacité de créer un vaste système d’ordre et d’harmonie qui conduit à des changements positifs dans l’expression des gènes, de la biochimie et de l’auto-guérison. De ce point de vue, les poètes en savaient plus sur le pouvoir de guérison du cœur humain que les cardiologues.

La science dans le domaine de la neurocardiologie – une grande partie du travail ayant été effectuée à l’Institut de HeartMath à Boulder Creek, en Californie – démontre la puissance de guérison du cœur humain.

Le cœur a le pouvoir d’améliorer notre intelligence et notre intuition, tout en réduisant le stress, l’anxiété, la colère et la pression artérielle. Il a été démontré que le cœur augmente les niveaux de circulation de l’anticorps IgA afin de renforcer notre réponse immunitaire. Il a également le pouvoir d’apporter de la clarté émotionnelle, d’améliorer la créativité et d’équilibrer les hormones. C’est l’influence équilibrante du cœur sur le cerveau et sur le système nerveux autonome qui explique en partie l’impact global de guérison du cœur.

Une découverte importante est que le changement des battements – lors de la mesure du rythme cardiaque (connu sous le nom de variabilité de la fréquence cardiaque) – reflète les états émotionnels avec plus de précision que le changement lors de la mesure de la peau, voire le changement des ondes cérébrales.

Les états émotionnels négatifs ou stressants produisent un schéma de battements plus aléatoires ou désorganisés, tandis que les émotions positives créent un schéma de variabilité du rythme cardiaque très ordonné ou »cohérent ».

C’est ce schéma cohérent qui inhibe la réponse au stress ou à la branche sympathique du système nerveux autonome en activant la division parasympathique responsable des effets de guérison mentionnés plus haut.

Une autre constatation importante nous éclaire sur la façon dont nous pouvons apprendre à réduire la réactivité émotionnelle en cultivant un rythme cardiaque cohérent. Notre perception peut être habituellement acheminée par l’amygdale, cette partie du cerveau qui évalue les perceptions entrantes en fonction de menaces émotionnelles passées. C’est le style de perception qui déclenche la réactivité émotionnelle. Nous pouvons réagir à des menaces imaginaires ou mémorielles qui ne sont pas appropriées.

D’autre part, un rythme cardiaque cohérent permet de nouvelles perceptions afin de contourner l’amygdale en faveur du cortex pré-frontal, là où les perceptions peuvent être évaluées et répondre en libérant les émotions injustifiées. La zone pré-frontale nous permet d’apprécier le fait d’être juste dans l’instant, d’être juste ici maintenant.

Votre cœur produit des signaux électromagnétiques …. similaires à des remèdes homéopathiques …. qui guident votre santé pour le meilleur ou pour le pire.

La qualité de la variabilité de la fréquence cardiaque se traduit par un champ électromagnétique produit par le cœur. Les informations de ce champ sont imprimées dans le sang à chaque battement de cœur et sont communiquées à environ 50 trillions de vos membranes cellulaires.

Le point est qu’un battement de cœur cohérent …. reflétant le calme, la paix, la gratitude, ou la joie …. a un effet très positif sur l’expression des gènes et, finalement, sur votre santé. Un rythme cardiaque moins cohérent …. reflétant la colère, l’inquiétude, l’anxiété ou le désespoir …. a un impact négatif sur l’expression de vos gènes …. et ultimement sur votre capacité de guérison.

Si le cœur a un tel potentiel important de guérison, alors pourquoi sommes-nous si stressés et malades?

Nous vivons dans une culture où nous sommes encouragés à prendre de la distance avec le ressenti du cœur et avec la guidance qu’ils nous offrent. Nous sommes devenus étrangers à la sagesse de notre cœur et de notre corps et nous vivons plutôt dans notre tête, en étant coupés de la sagesse de guérison du cœur. Nous nous éloignons et nous nous détournons de nos sentiments parce qu’on ne nous a jamais appris comment faire l’expérience de nos sentiments et de l’énergie qu’ils contiennent d’une manière qui leur permet de nous soutenir, de nous équilibrer et de nous conduire à avancer dans la vie avec plus de force.

La plupart d’entre nous ont été programmés dès l’enfance à résister inconsciemment et à juger les sentiments comme s’ils étaient des symptômes qui doivent être éliminés, alors qu’en fait, ils font partie intégrante de notre capacité d’auto-régulation. La recherche émergente dans le domaine de la neurocardiologie continue à valider notre potentiel d’auto-guérison.

Espérons que ces informations sur l’auto-guérison et le pouvoir d’auto-régulation du cœur nous encourageront à chaque instant à être plus conscients de nos pensées, attitudes et émotions qui pour finir créent notre biologie. Idéalement, il nous sera également rappelé de pratiquer régulièrement des modalités d’auto-guérison de notre choix, celles qui créent le mieux un rythme cardiaque cohérent …. qui conduit à des changements épigénétiques …. créant une biologie favorable à la guérison, à la santé et à l’intégrité.

Steven Templin, D.O.M.Source : The Mind Unleashed

Traduction Marinette Lepine

http://www.facebook.com/TransLight

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires