A la Une Terrorisme

L’Iran met en place des cellules terroristes en Afrique

Teheran a dirigé la mise en place d’un réseau de cellules terroristes en Afrique pour attaquer les Etats-Unis et d’autres cibles occidentales en représailles de la décision de Washington d’imposer des sanctions à Téhéran, selon des responsables de la sécurité occidentale.

Le nouveau réseau terroriste a été mis en place sur ordre de Qassem Suleimani, chef de la Force Qods, la section d’élite du corps de la garde républicaine iranienne chargée des opérations à l’étranger.

L’objectif de la nouvelle cellule terroriste est de cibler les bases militaires américaines et occidentales du continent, ainsi que les ambassades et les responsables.

Les cellules iraniennes seraient actives dans plusieurs pays africains, notamment le Soudan, le Tchad, le Ghana, le Niger, la Gambie et la République centrafricaine.

« L’Iran est en train de mettre en place une nouvelle infrastructure terroriste en Afrique dans le but d’attaquer des cibles occidentales », a déclaré à The Daily Telegraph une source de sécurité occidentale . «Tout cela fait partie des tentatives de Téhéran pour étendre ses opérations terroristes à travers le monde.»

Selon des responsables des services de renseignements, l’Iran travaille sur le nouveau réseau terroriste depuis trois ans depuis la signature de l’accord nucléaire sur le gel de ses activités d’enrichissement d’uranium avec les États-Unis et d’autres grandes puissances mondiales en 2015.

L’ opération est organisée par l’Unité 400, une section hautement spécialisée de la Force Qods, dirigée par Hamed Abdollahi, un ancien officier de la Garde républicaine qui a été désigné par les États-Unis comme soutien à une activité terroriste en 2012.

La cellule africaine serait dirigée par Ali Parhoon, un autre haut responsable iranien de l’unité 400. Les détails de l’existence de la cellule terroriste ont été révélés à la suite d’une série d’arrestations au Tchad en avril.

Les enquêteurs ont découvert que l’Iran était à l’origine du recrutement et de la formation d’hommes âgés de 25 à 35 ans dans le but de commettre des attaques terroristes contre des cibles occidentales du continent.

On estime à environ 300 le nombre de militants recrutés par la Garde révolutionnaire et ayant suivi un entraînement rigoureux dans des camps d’entraînement gérés par l’Iran en Syrie et en Irak.

Les dernières recrues ont été entraînées dans une base iranienne à Najaf, dans le sud de l’Irak.

Les tentatives de l’Iran d’établir une nouvelle opération terroriste en Afrique font suite à des révélations dans The Telegraph plus tôt ce mois-ci, selon lesquelles des agents de la sécurité britanniques avaient surpris des terroristes liés à l’Iran en train de stocker des tonnes d’explosifs à la périphérie de Londres.

Les autorités britanniques estiment que cette cellule a également été mise en place en 2015 après la signature de l’accord nucléaire par l’Iran.

Des diplomates américains ont déclaré qu’un avertissement avait été envoyé aux missions diplomatiques et militaires américaines dans les pays où des activistes iraniens seraient présents, ainsi qu’à des missions d’autres pays occidentaux, notamment la Grande-Bretagne, la France et l’Italie.

L’Iran cherche depuis longtemps à s’implanter en Afrique pour contrer son isolement relatif vis-à-vis de l’Ouest et de l’Extrême-Orient.

En 2016, The National Interest a noté que, de 2005 à 2013, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait défendu l’idée d’une stratégie «Sud-Sud» visant à créer un réseau d’alliances en Afrique et en Amérique latine afin de renforcer le rôle international et la présence de la République islamique.

En 2010, Deutsche Welt a noté que l’Iran cherchait des opportunités économiques et commerciales dans des pays tels que le Sénégal, le Nigeria, l’Afrique du Sud et plus particulièrement le Soudan, qui partageaient l’idéologie anti-occidentale de l’Iran.

Cette tentative a toutefois échoué, de nombreux pays africains ayant finalement choisi de se ranger aux côtés des adversaires de l’Iran en Occident et dans le monde arabe, en particulier L4Arabie Saoudite, notamment sur la question du programme nucléaire du régime de Téhéran et des sanctions à son encontre.

Dans un article de 2013, The Tower a noté que l’Iran s’était également engagé dans des activités terroristes pendant cette période. En 2010, le Nigéria avait saisi une importante cargaison d’armes destinée à l’Iran et, en 2013, une cellule du Hezbollah avait été démantelée dans le pays.

Parmi les contacts de l’Iran au Nigéria figurait le cheikh Ibrahim Zakzaky, un important religieux islamiste chiite promu et financé par la République islamique, conférant à l’Iran une influence sur la communauté chiite du Nigéria.

L’Iran a surtout utilisé ses contacts africains pour renforcer son programme nucléaire, obtenant ouvertement et secrètement de l’uranium en provenance du Zimbabwe et du Congo. Il a également cherché à éviter les sanctions en utilisant des ports tanzaniens pour les expéditions de pétrole.

La révélation que l’Iran met en place un nouveau réseau terroriste en Afrique intervient à un moment où Téhéran est accusé d’attiser les tensions dans le Golfe après que les commandants des Gardiens de la révolution aient confirmé leur responsabilité pour avoir abattu un drone militaire américain opérant près du détroit. d’Hormuz.

En outre, l’Iran a été accusé d’avoir mené des attaques contre plusieurs pétroliers opérant dans le Golfe qui ont été endommagés par des mines.

https://www.telegraph.co.uk/news/2019/06/24/tehran-sets-terror-cells-africa-western-sanctions-bite/
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Articles Phares