Bertrand Duhaime Extraterrestres

Les gris et les reptiliens, mythe ou réalité?

par Bertrand Duhaime

Il n’est pas dans nos habitudes d’aborder un sujet aussi spéculatif et litigieux, surtout en raison des exagérations des tenants de la théorie de la conspiration contre l’Humanité. Mais, comme on en parle de plus en plus, même dans les milieux modérés, quelques informations pourraient situer ceux qui ignorent très largement ce sujet ou qui redoutent l’influence de ces créatures plutôt intrigantes. Chacun ne sait-il pas qu’il attire puissamment ce qu’il redoute, ce qui l’appelle à la sérénité qui garde neutre et invincible?

Il existerait des entités très intelligentes et techniquement avancées, en exil dans le Cosmos pour avoir détruit leur planète d’accueil, c’est-à-dire, les «Gris», qu’on mentionne très souvent dans les transmissions des channels.

Il s’agirait d’une race extraterrestre, une descendance des Martiens lucifériens, de lointaine provenance d’Orion, particulièrement de Zêta réticuli et de Rigel. Depuis 1940, ils occuperaient des bases souterraines et des bases sous-marines assez rapprochées de la Terre creuse pour se cacher des êtres humains. Répartis en trois grandes races principales, avec une vingtaine d’autres ethnies, dont les Gris insectivores, les Gris Blancs et les Gris Velus, ils détiendraient certaines bases sur la face cachée de la Lune.

En général, on les décrit comme des êtres de petite taille au corps malingre (de 0 m 90 à 1 m 40, bien que les Grands Gris puissent mesurer 2 m 10), généralement de couleur gris verdâtre, mais claire, de texture rugueuse, plus ou moins ridée, exhalant une odeur de soufre, bien qu’ils n’aient pas de glandes sudoripares, ce qui les empêche de transpirer. Ils présenteraient une grosse tête montrant un visage triangulaire aux grands yeux en amande, apparemment recouverts d’une pellicule qui cache les pupilles.

Leur crâne, calleux et chauve, ne porterait pas d’oreilles, uniquement deux petits orifices, mais ils comportent d’immenses yeux en amande. Leur petit nez, à peine discernable, à part les deux narines, offriraient une bouche aux lèvres fines, en fait une simple fente inutile, mais dépourvue de dents, puisqu’ils se nourriraient par la peau et communiqueraient par télépathie. Comme leur crâne, leur corps, ni chaud ni froid, serait totalement dépourvu de pilosité, bien que des petites écailles recouvrassent leur peau. Leurs mains ne comporteraient que quatre doigts palmés, plutôt reliés entre eux par une fine membrane. On leur attribue un corps frêle, des membres longs et minces dont les bras arrivent à la hauteur des genoux.

Il semblerait que ces créatures de l’ombre ne ressemblent à aucune autre race extra-terrestre. Dans leurs corps dégénérés et hybrides, ils présenteraient des caractéristiques anatomiques et physiologiques inhabituelles pour des êtres vivants, notamment deux cœurs d’une grande complexité qui fait circuler dans de nombreux vaisseaux un liquide verdâtre à base de chlorophylle, puisqu’ils n’ont pas de sang ni de lymphe. En outre, asexués, ils ne posséderaient pas d’organes reproducteurs, ni de glandes mammaires, ni de nombril, sauf chez certains individus qui montreraient des organes sexuels externes atrophiés, dotés de glandes sexuelles internes en état de fonctionnement, qui leur permettraient de se reproduire par prélèvement de gamètes en laboratoire (donc par reproduction in vitro). Il y aurait de quoi attraper des frissons en cas de rencontre nocturne.

Au fait, on dit qu’il en existerait plusieurs variétés, comme les humains possèdent leurs diverses races. Dans un lointain passé, cette espèce en voie de disparition aurait fait exploser sa planète d’origine et elle aurait perdu son corps sensible, dans la révolte de Lucifer. Ainsi, elle ne pourrait plus ressentir de sentiments ni d’émotions, ce qui la rendrait très froide, dure, indifférente, stoïque, voire marmoréenne, et l’empêcherait de se reproduire naturellement.

Pour tenter de remédier à leurs problèmes, ces entités auraient mené des abductions d’êtres humains et auraient procédé à des mutilations d’animaux pour se livrer à des expériences sur l’ADN. Ils auraient encore inséré des implants dans le corps de certains êtres humains. Ils auraient même tenté de s’accoupler avec eux pour régénérer leur être et corriger leurs déficiences. Ligués avec d’autres entités étrangères de leur acabit, ils fourniraient aux gouvernements riches et consentants des connaissances technologiques avancées. Et, en retour de leur attestation de séjour sur la planète, elles auraient tenté de corriger les perturbations causées par l’activation d’un Merkaba artificiel, au temps de l’Atlantide, qui agirait toujours, sous l’océan, dans la région du Triangle des Bermudes. Cet appareil gigantesque constituerait un problème majeur pour la Terre elle-même, y produisant des dérèglements énergétiques, mais il produirait des effets négatifs au-delà des limites de la planète.

En fait, pour certains, ces êtres peu bienveillants auraient subtilement pris possession de notre globe, il y a des éons de temps, et ils auraient commencé à corrompre l’intégrité de la création terrestre, le Paradis d’Éden, engendrant une guerre catastrophique avec les Porteurs de la Lumière. Comme les Légions de la Lumière auraient temporairement perdu la bataille, ils auraient dû leur abandonner la Terre, quittant une planète dans un grand état de désolation.

Ainsi, au cours des âges, pour contrôler l’Humanité, ces nouveaux Maîtres auraient procédé à des manipulations génétiques qui auraient réduit sa conscience et son pouvoir, parvenant à la soumettre en la réduisant à un état d’esclavage qui, paradoxalement, ne l’empêche pas de se croire libre. Toutefois, ces manipulations expliqueraient pourquoi les êtres humains ont du mal à se souvenir de leur origine divine et connaissent tant de limitations. Il semblerait que ces êtres étranges se nourrissent des énergies psychiques négatives qui émanent des êtres souffrants, en colère ou en difficulté, d’où ils ne seraient pas très intéressés à aider les habitants de la Terre à retrouver le bonheur.

Aux dernières nouvelles, pour la majorité, ces entités, encore appelées les «Êtres en T-shirt», les «Lizies» ou les «Reptiliens», auraient été expulsées du schème solaire en 1999. Mais ils auraient laissé des descendants très ressemblants aux êtres humains, reconnaissables à leur froideur de caractère et à leur flegme proverbial. Vérité ou légende, il reste à chacun de se faire son idée. Mais il faudrait quand même éviter de voir partout des conspirations comme le font certains sites qui aiment attirer l’attention par le sensationnalisme. En ce domaine, il circule de nombreuses rumeurs, fort peu crédibles. Mais, comme l’a dit quelqu’un, répétez assez longtemps des faussetés et les gens finiront par les croire. L’important, c’est que celui qui reste uni au Créateur entre dans la parfaite invincibilité, devenant intouchable et inattaquable.

Si l’humanité a vraiment vécu toutes ces expériences de prédation et de manipulation, il faudrait voir, au plan des causes subtiles ou des répercussions karmiques, pourquoi elle se les est attirées. Surtout, a-t-elle suffisamment bien compris sa leçon pour les rendre inopérants et impuissants à lui nuire, surtout pour les expulser de l’univers qui est le sien de droit?

© 2012-14 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur le site www.lavoie-voixdessages.com. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires