A la Une Civilisations disparues

Les derniers mystères de la civilisation de l’Indus révélés

Une des grandes énigmes de l’histoire mondiale, à savoir comment la civilisation de l’Indus put se développer loin d’un grand cours d’eau, aurait été élucidé par une équipe internationale de chercheurs.

Une équipe internationale et pluridisciplinaire de scientifiques pense être parvenue à prouver comment la civilisation de l’Indus est apparue et s’est épanouie sur un territoire qui n’est plus aujourd’hui arrosé par de grands cours d’eau.

Dans l’étude qu’ils publient dans la revue Nature Communication, des scientifiques danois, indiens et britanniques démontrent que la civilisation de la vallée de l’Indus, qui est considérée comme la plus ancienne du monde, s’est développée près d’une rivière qui emprunte aujourd’hui un tout autre cours.

La civilisation de la vallée de l’Indus, autrement connue comme civilisation harappéenne, prospéra loin des cours actuels du Gange, de la Yamuna et de l’Indus.

Cette constatation a longtemps interrogé la communauté scientifique.

Grâce à l’analyse de l’architecture sédimentaire du bassin qu’elle occupait menée par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs, le mystère semble être levé. Cette étude complexe leur a permis de conclure que le territoire sur lequel s’est épanouie la civilisation de l’Indus était traversé par la rivière Sutlej, dont le cours commença à se modifier il y 8.000 ans.

La civilisation de la vallée de l’Indus serait apparue vers 8.000 et aurait disparu vers 1.900 avant Jésus-Christ, victime des profonds changements climatiques et des invasions d’Indo-Européens.

Dans les années 20, l’archéologue anglais John Marshall découvre le long du fleuve Indus, dans l’actuel Pakistan, les vestiges de villes datant de la civilisation de l’Indus, entre 5000 et 1900 avant J.-C., une civilisation qui reste à ce jour encore méconnue.

Son aire géographique était importante : plus d’un millier de sites ont été découverts.

Des maisons de brique séchée sont mises au jour, des salles de bains, des puits.

Qui étaient ces habitants et quels étaient leurs moyens de subsistance?

Quelles sont les raisons de la disparition soudaine de cette civilisation, dont on n’a pas encore réussi à déchiffrer l’écriture?

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares