A la Une Hermétisme et occultisme Les NOMBRES Magie - Alchimie - Guématrie

Les 33 degrés du rite écossais de la franc-maçonnerie ne sont pas dus au hasard

rite ecossais 1– 1er degré : le bélier, c’est l’apprenti qui apprend, s’entraine. La personne qui a accepté l’initation doit faire ses preuves au travers d’épreuves martiales (mars qui gouverne le bélier).

– 2nd degré : le taureau, l’amour, et quoi de mieux que le titre de Compagnon ? Vénus étant le compagnon du Soleil à chaque lever et coucher, c’est astro…logique !

– 3ème degré : Maitre, c’est le gémeaux, la personne atteint l’équerre maçonnique, le symbole de la terre, le compas étant le ciel, elle passe au second cap de l’initiation (hauts grades).

– 4ème degré : « secret », car le cancer est le signe du secret par excellence. Le natif montre une image sociale, il porte un masque devant sa famille, il manie l’humour, mais tout cela cache de profondes blessures. Ce secret est lié à la Lune, aux origines, aux secrets de famille, c’est en quelque chose la genèse « maternelle » source de tous les maux de la vie.

5ème : « parfait » comme le lion, signe du Soleil.

6ème : Le secrétaire, serviteur, c’est la parfaite image pour la vierge, signe du service, confidentiel, le natif n’ayant pas conscience de bosser pour son ennemi.

7ème : Juge, quoi de mieux pour le signe de justice balance, signe des diplomates, des juges, des avocats, des arbitres.

8ème : Intendant des bâtiments, normal la personne, dans le scorpion, accéde aux données occultes, à respecter dans la construction du bâtiment hermétique.

9ème : Elu des 9, car le sagittaire est gouverné par Jupiter, qui a pris le pouvoir sur Saturne. Des 9 planètes, c’est l’élu.

10ème : Elu des 15, c’est à dire de 3+5+7 (gémeaux, lion et balance), le capricorne est signe du véritable pouvoir, celui de l’ordre divin.

11ème : Le chevalier élu, en charge de combattre, bien des verseaux de l’élite combattent les religions, les puissances, comme ce cher Washington, ou nos chers « illuminés » de nom ou de par leur thème natal.

12ème : Fin de la roue zodiacale, on devient le grand maitre architecte, dans les poissons, les architectes du mensonge sont les meilleurs.

13 et 14 : L’arche contient le morceau divin qui manque, c’est à dire le pénis d’Aaron, le 1er prêtre, dont pousse un amandier, fameuses amandes sacrées dont jaillira le Jésus Pantocrator, de la fin des temps.

Le monde est symbolisé par le 13, la 14ème partie est manquante, et retrouver le 14, c’est donc devenir un élu parfait de la voute céleste.

Ce symbole est à ramener à celui d’Osiris, coupé en 14 morceaux, tous sont retrouvés sauf son sexe, la 14ème partie, mangée par un poisson (tiens tiens), les obélisques étant symboliquement ce pénis, entourés de singes en érection (ceux de l’obélisque de la concorde sont entreposés au Louvre).

15ème, on passe sur le compas maçonnique, on atteint les grades lucifériens, le bon rebelle qui a désobéi a l’ordre divin, et crée l’humanité.

Jusqu’au grade 32, l’accès au secret,

et enfin le 33ème, celui qui comme l’oeil, inspecte ce qui se passe. Inspecter comme la Lune, l’oeil du ciel nocturne, dont l’exaltation se situe au degré 33 (3 degrés taureau, signe « divin »).

Franc-Maconnerie, nombres sacrés astrologiques

La Franc-Maconnerie est le symbole du 3, chiffre de Mercure et des gémeaux :

  • 3 nombres sacrés : 3-5-7
  • 3 valeurs : force-sagesse-beauté
  • 3 grades : Apprenti-Compagnon-Maitre.

33 grades, pour atteindre le degré sacré de l’exaltation de la Lune.

La Franc-maconnerie se revendique du ciel, et rêve d’une union entre le ciel (3), et la Terre (4) : 4+3 = 7, le fameux chiffre sacré. Tout comme l’union des chiffres 3+5+7 = 15. La fameuse carte du diable, mais attention, ce diable a deux visages.

On peut voir ces additions comme astrologiques : Cancer (4)+ Gémeaux (3) = Balance (7), ou encore Mercure (gouverne les gémeaux) + Lune (gouverne le cancer) = Vénus (la tradition fait de la Balance un signe gouverné par Vénus, alors que Jupiter se rapporte bien plus à ce signe de justice, d’arbitrage, de jugement).

C’est ainsi que la franc-maconnerie a fait de Vénus le modèle de son dogme :

D’un coté, les uns, l’élite blanche, vénère l’aspect matinal de Vénus, au lever du Soleil : 3+5+7 ou Gémeaux+Lion (signe du Soleil)+ Balance = Lucifer, l’ange tellement parfait qu’il s’est rebellé contre l’ordre divin pour créer l’humanité. C’est l’aspect lumineux, celui qui porte la lumière du Soleil, l’a volé, pour apporter la connaissance.

De l’autre coté, l’élite noire vénère l’aspect nocturne de Vénus, au coucher du Soleil : 3+5+7 = Le diable, Satan, qui signifie l’adversaire, représenté par la carte de tarot. La fameuse représentation de Baphomet, il porte la lumière, nous ne sommes pas dans l’élite noire mais blanche, vous voyez comme les choses sont plus complexes qu’il n’y parait. Le 7 étant chiffre de la balance, il y a la première balance, maitrisée par Mercure, mais la seconde est maitrisée par Saturne, ou devrais je dire Satan. Comme les gémeaux et les poissons, c’est un signe double (premier gémeau Castor c’est le gentil, le second Pollux c’est le méchant).

Donc selon que c’est le bon gémeau et la bonne balance, ou le mauvais gémeaux et la mauvaise balance, 3+5+7 ne donne pas le même 15, l’un est le créateur « rebelle », l’autre le destructeur.

Quand au fameux « oeil de la providence » tant repris par les séries et films, ce n’est que la reprise du delta lumineux qui orne beaucoup d’églises et de cathédrales :Au centre, non un oeil mais un nom, celui d’YHVH, le nom imprononçable (le Vatican a renoncé officiellement de continuer à en chercher la prononciation).

Le « nom de Dieu » était prononcé une seule fois, par le grand prêtre du temple, au terme de la Pâque juive, mais condition, au milieu d’un concert de cris, pour que personne ne l’entende, il s’est ainsi perdu, pour les consonnes.

C’est en 1782 que les pères fondateurs des USA, franc-maçons, reprennent le symbole religieux pour substituer au nom de Dieu un oeil, sur le revers du sceau des USA : Un triangle : car 3 cotés…, normal pour un ordre mercurien… La phrase « novus ordo seculorum » (nouvel ordre des siécles), inspirée de Virgile, est complémentaire de celle de l’autre coté.

« E pluribus unum » (de plusieurs, un), devise des USA de 1782 à 1956 (pour passer au « In God we trust ») a bien entendu 13 lettres.

Ce qui fait écho au fait que ce pays est l’union de 13 états (les 13 étoiles de l’aigle, autre symbole du signe du scorpion, archétype de la mort, mais cela ne doit plus vous surprendre, le scorpion étant le signe de la Vénus nocturne, Nephtys-Ereshkigal-Astarté).

Ceux qui vous disent que les franc-maçons ne sont pour rien avec la révolution française devraient voir cette fameuse image :

D’un coté, la déesse Egoisme, représentant le 4, notre monde matériel, elle est l’ego, qui veut vous enchainer, et elle vise l’autre, la déesse Raison, le 3, le ciel (elle a des ailes), elle est à droite du grand architecte, l’oeil dans un triangle lumineux.

Cette trinité est celle de tous les temples maçonniques.

Sans compter le fameux bonnet rouge, symbole de celui qui sait, qui a accompli l’oeuvre initiatique (le fameux bonnet alchimique, qui succède au noir et au blanc).

Je reviendrai sur ces points dans un article sur les thèmes des USA et de la France.

http://astrologiesiderale.eklablog.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires