A la Une Messianisme Prophéties

L’Enlèvement de l’Église – 1ère partie

PRÉAMBULE par Pierre J. Gilbert

– THES 4 :16-17

Les chrétiens qui s’intéressent à l’eschatologie ont, depuis quelques décennies, été sollicités en alternance par de fortes espérances ou par d’équivalentes déceptions de tristesse ! Les prédictions de dates précises se sont avérées inefficaces et non-événementielles malgré les savants arguments Bibliques et historiques d’hommes de foi et de recherches puisés tant dans l’Ancien Testament que dans le Nouveau Testament !

Depuis ma venue à Christ, il y a 35 ans déjà, des livres, des films, des vidéos, et des conférences ont semé avec conviction de la part de leurs auteurs, l’idée de connaître un jour spécifique pour l’enlèvement de l’Église ainsi que sa position tribulationnelle …

L’une de ces tentatives les plus récentes fut celle de Claude Ignerski, attendue pour le 15 septembre 2015. Ce non-événement en a déçu plus d’un, mais a aussi éveillé un grand nombre de chrétiens sincères mais endormis par l’usure du temps et l’absence de discours sur le sujet de la part des églises traditionnelles et anti-eschatologiques.

L’intérêt suscité par l’auteur, Claude Ignerski, est certainement dû à la conjoncture politique internationale et aux impressionnants arguments scripturaires présentés dans ses livres, ainsi qu’à l’arrivée des éclipses en tétrades justifiant les signes dans le ciel !

Nous rappelons aux lecteurs de Pleins Feux que nous avions alors accepté de publier ses recherches sur le site, mais que Pleins Feux s’était gardé un bémol avec « a priori sine qua none » relativement au fait qu’il ne devait plus y avoir de lune rouge avant 4 à 5 siècles … mais ce ne fut pas le cas !

De nouvelles lunes rouges sont déjà apparues et d’autres sont programmées entre les années 2030-2040.

Un pasteur juif américain avait observé ce phénomène sur le site de la NASA et avait conclu que ces signes étaient rarissimes, indiquant bien leurs relations avec les signes de Matt 24 et leur non retour avant 4 à 5 siècles ! Cet événement s’imbriquant bien avec d’autres événements et fêtes, telles que les déclarations apostasiques papales et les répétitions télévisées du discours obamien sur l’arrivée du Nouvel Ordre Mondial qui ont suffi à créer un climat d’attente et de certitude événementielle.

A Pleins Feux, nous saluons malgré tout le travail colossal de Claude Ignerski pour ses recherches exhaustives sur le sujet.

La question restante demeure : NE SAURONS-NOUS DONC JAMAIS LA DATE DU JOUR DE L’ENLÈVEMENT?

Après d’autres tentatives d’ajustement de dates et devant l’insuccès de l’entreprise, Pleins Feux considère les faits suivants :

A) Nous n’avons jamais dans le passé ni maintenant, donné ou publié des dates précises pour l’enlèvement!

B) Toutefois, nous avons cru que l’enlèvement se devait d’avoir lieu lors d’une fête juive de l’automne, soit à la fête des trompettes aussi appelée « Rosh ah Shana » quelque part en septembre-octobre ou mois de Tishri du calendrier hébreu.

C) Il faut se souvenir qu’il y a plus ou moins deux décennies passées, les étudiants de la Bible connurent un nouvel outil permettant une interprétation plus précise et significative avec l’arrivée d’ouvrages étymologiques qui vinrent rendre justice au texte Biblique. Toutefois, avec l’arrivée des racines hébraïques et grecques, arrivèrent aussi les influences du Judaïsme sur le monde chrétien. La découverte des sept fêtes de l’Éternel et leur réalisation tant dans le passé que dans le futur nous fit dériver de la saine doctrine pour faire un bout de chemin qui se dévoile incorrect et porteur de malentendus … parce que fixé dans le temps !

Après avoir été instruit de la réalisation des quatre fêtes du printemps par Jésus-Christ, l’attention se porta alors sur les trois fêtes de l’automne dont la première porte de nom de « Fête des trompettes » ! Il n’en fallu pas plus pour conclure que de ces trompettes, la dernière devait être la trompette de l’enlèvement (1 Corinthiens 15:51 Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,)

OUI, MAIS QU’EN EST-IL?

Il faut savoir que chez le peuple hébreu, la trompette sonnait régulièrement pour beaucoup d’événements et pour de multiples raisons. Elle était un moyen de ralliement, de départ, de fête, de deuil, de combat, de victoire, de danger, etc. …

La trompette était pour eux, ce qu’est l’horloge, la cloche du village, la sirène, etc. …

LA DOUCE ACCEPTATION DES FÊTES COMME GUIDE : UNE ERREUR?

En acceptant que la dernière trompette soit nécessairement associée à l’enlèvement de la fête juive de l’automne, on acceptait alors de se placer sous le régime de la loi, du judaïsme, de l’âge mosaïque. Ou il faut le dire, on acceptait de se placer sous la loi (Éphésien 3 : 8 A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d’annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ, 9 et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses)

La loi n’est-elle pas pour les Juifs ? Ne comprend-elle pas les 613 règles de ce régime ? Le chapitre 23 de Lévitique commence en disant : Parle aux enfants D’ISRAËL et tu leur diras : (Exode 23 Quand l’Éternel passera pour frapper l’Égypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Éternel passera par-dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d’entrer dans vos maisons pour frapper. 24 Vous observerez cela comme une loi pour vous et pour vos enfants à perpétuité.)

Sommes-nous les enfants d’Israël ou les enfants de Dieu sous la Grâce?

Ne sommes-nous pas à l’époque où Christ EST notre Pâque, notre PAIN sans levain, notre 1er FRUIT, notre PENTECÔTE, etc. …

Notre joie a-t-elle cessée?

(Osée 2:13 Je ferai cesser toute sa joie, ses fêtes, ses nouvelles lunes, ses sabbats et toutes ses solennités.)

Nous sommes sous un nouveau régime qui est celui de la Grâce et il a coûté cher au Seigneur !

(Esaïe 53: 4 Cependant il a porté nos maladies, et il s’est chargé de nos douleurs; et nous, nous pensions qu’il était frappé de Dieu, battu et affligé. 5 Mais il était meurtri pour nos péchés, et frappé pour nos iniquités; le châtiment qui nous apporte la paix est tombé sur lui, et par sa meurtrissure nous avons la guérison. 6 Nous étions tous errants comme des brebis, nous suivions chacun son propre chemin, et l’Éternel a fait venir sur lui l’iniquité de nous tous.)

L’apôtre Jacques n’affirme-t-il pas : (Jacques 2:10 Car, quiconque aura observé toute la loi, s’il vient à pécher dans un seul point, devient coupable de tous.)

Dans sa lettre aux romains, Paul prend soins de nous dire (Romains 10:4 Car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tout croyant.)

Aux chrétiens de Colosse, il ira encore plus loin en déclarant carrément : (Colossiens 2: 14 Il a effacé ce qui était contre nous, l’obligation des ordonnances qui s’élevait contre nous; et il l’a entièrement annulée, en l’attachant à la croix;)

Il n’y a plus aucune loi qui nous condamne, comment allons-nous oser nous replacer sous cette dernière en observant les ordonnances d’un régime devenu caduque ? (Col 2 : 16 Que personne donc ne vous condamne au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’un jour de fête, ou de nouvelle lune, ou de sabbats; 17 C’était l’ombre des choses qui devaient venir, mais le corps en est en Christ.) (Galates Galates 5:4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui vous justifiez par la loi, vous êtes déchus de la grâce.)

Il y a en 1Thes, un verset bien pointu qui doit être interprété en contexte, sinon, il y a risque de confusion ! (1 Thessaloniciens 5:4 Mais quant à vous, frères, vous n’êtes point dans les ténèbres, pour que ce jour-là vous surprenne comme un voleur.)

Ce verset ne nous incite pas à trouver le jour, mais bien à nous rappeler que nous n’avons pas à être surpris puisque nous connaissons l’événement, les signes qui le précèdent et qui nous démontrent que nous somme dans la saison tant attendue ! (Tite 2: 13 En attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ,)

Chers lecteurs, nous sommes bien sûr dans la saison et nous n’avons pas à attendre l’arrivée d’une quelconque fête juive pour l’événement « ENLÈVEMENT de l’Église de la Grâce », car la Loi et la Grâce ne peuvent coexister. C’est l’un ou l’autre ! (Romain 11 : 6 Or, si c’est par grâce, ce n’est plus par les ouvres; autrement la grâce ne serait plus une grâce; au contraire, si c’est par les ouvres, ce n’est plus par la grâce; autrement les ouvres ne seraient plus des ouvres.)

Je veux ici terminer avec un mot d’encouragement, afin de vous garder préparés, sachant que les signes et événements tels que :

La confusion et la corruption politique, les 153 pays votant contre Israël, la formation d’une alliance décrite en Ézéchiel 38, l’invasion Islamique, les ovni, les phénomènes paranormaux, l’imminente chute du dollar, le conflit russo-américain, l’arrivée du Nouvel Ordre Mondial (NOM), l’union des trois grandes religions (la chrétienté – le judaïsme -l’islam) aussi appelé « la religion mondiale », la planète X, l’apostasie, la technologie envahissante, la radiation de l’océan pacifique et autres, nous amènent droit vers la 3ème guerre mondiale.

Le dernier et non le moindre des signes : la reconstruction du temple avec l’aide financière des USA et la signature forcée par l’ONU pour la PAIX en exigeant l’immédiat partage du territoire Israélien avec les palestiniens…?

Cet événement est définitivement appelé à se faire avant la signature de paix, car cette semaine de tribulations est un retour sous la loi qui punit celui qui la transgresse alors que le croyant ne peut être sous des lois qui n’existent pas (Col 2 : 14-15 14 Il a effacé ce qui était contre nous, l’obligation des ordonnances qui s’élevait contre nous; et il l’a entièrement annulée, en l’attachant à la croix; 15 Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu’il a publiquement exposées en spectacle, en triomphant d’elles sur cette croix.) et qu’il est soustrait à la colère qui vient (1 Thessaloniciens 5:9 Car Dieu ne nous a point destinés à la colère, mais à la possession du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,)

En conclusion, ce grand jour appartient donc à la sagesse de Dieu seul et viendra comme un voleur pour ceux qui ne s’y attendent pas, mais sera la réalisation de la promesse de venir nous prendre pour ceux qui l’auront attendue patiemment sous la pertinence du régime ou dispensation de la Grâce (Tite 2:13 En attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ,)

Bien à vous en Jésus-Christ et pour Pleins Feux sur l’Heure Juste,

Pierre J. Gilbert

Dieu nous dépeint une image magnifique dans Le Cantique d’amour de Salomon, du prochain glorieux avenir des croyants lavés dans le sang et nés de nouveau en l’Épouse sans-précédent de Jésus-Christ quand nous serons appelés à « nous éloigner » avec Lui. Êtes-vous prêt pour ce qui vient après ?

Par Geoffrey Grider – Le 1 mai 2016

Le timing de l’Enlèvement de l’Église avant les Tribulations comme trouvé dans Le Cantique de Salomon.

Le Cantique de Salomon dit que lorsque l’Enlèvement de l’Église se produira, Israël aura déjà été regroupé de nouveau dans leur terre (14 mai 1948).

« C’est la voix de mon bien-aimé ! Le voici, il vient, sautant sur les montagnes, bondissant sur les collines. Mon bien-aimé est semblable à la gazelle ou au faon des biches. Le voici, il est derrière notre mur, il regarde par la fenêtre, il regarde par les treillis. Mon bien-aimé parle et me dit : Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! » (Cantiques des Cantiques 2:8-10)

Tout au long de la Bible, Dieu utilise beaucoup de choses pour dépeindre des images d’événements à venir, c’est ce qu’on appelle la « typologie ». Merriam-Webster définit la typologie comme « une doctrine des types théologiques ; Surtout : Soutenant que les choses de la foi chrétienne sont préfigurées ou symbolisées par les choses dans l’Ancien Testament ». Par exemple, lorsque Jonas était dans le ventre de la baleine pendant trois jours et trois nuits, c’était un type des souffrances de Jésus et Son paiement au Calvaire sur la Croix.

« Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. » (Matthieu 12:40)

Oui, le vrai Jonas a été vraiment dans le ventre d’une vraie baleine pendant 72 heures, mais, en même temps, c’était une image type d’un événement futur dans la prophétie.

C’est une des choses que Jésus confirme dans le passage ci-dessus. Dieu utilise la typologie à un degré très élevé dans l’Ancien Testament pour illustrer les événements prophétiques futurs.

Un autre grand type de l’Ancien Testament dans la Bible se trouve dans la Genèse.

La Bible nous parle d’un homme appelé Hénoch, un gentil qui était l’arrière-grand-père de Noé. Hénoch a vécu pendant 365 ans, ce qui coïncide parfaitement avec les 365 jours du calendrier païen (le calendrier hébraïque a 360 jours). La Bible dit qu’Hénoch a commencé à marcher avec Dieu après la naissance de son fils Métuschélah, le plus vieil homme vivant dans la Bible. Et puis, quelque chose d’étonnant s’est produit, voici :

« Hénoc, après la naissance de Métuschélah, marcha avec Dieu trois cent ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours d’Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. Hénoc marcha avec Dieu ; Puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. » (Genèse 5: 22-24)

Voyez-vous ce que nous avons ici ? C’est une image type de l’Enlèvement de l’Église. Hénoch était un païen croyant en Dieu, il avait une communion avec Lui et « il marchait avec Lui ». Puis, à un certain moment dans cette démarche, Dieu l’a emmené au ciel littéralement et physiquement sans jamais avoir à mourir avant. Mais, ce n’est pas tout.

L’enlèvement d’Hénoch se produit peu de temps avant que la tribulation du Déluge de Noé détruise la Terre. Vous avez compris ? Hénoch est enlevé avant le Déluge qui a détruit le monde. L’Apôtre Paul enseigne dans le Nouveau Testament que l’Église sera enlevée avant la période des Troubles de Jacob qui causera la mort, la misère et la destruction globale.

Maintenant que vous avez une bonne compréhension de ce qu’est la typologie dans la Bible, nous allons regarder une image type étonnante dans les Cantiques de Salomon sur le calendrier de l’Enlèvement de l’Église.

Dans le deuxième chapitre du Cantiques des Cantiques, Dieu nous dépeint une image de l’Enlèvement de l’Église. Non seulement cela, Il nous dit quelle période de l’année où l’Enlèvement aura probablement lieu. Dans les versets 8 et 9, nous voyons Jésus regardant par les fenêtres du ciel vers sa bien-aimée.

« C’est la voix de mon bien-aimé ! Le voici, il vient, sautant sur les montagnes, bondissant sur les collines. Mon bien-aimé est semblable à la gazelle ou au faon des biches. Le voici, il est derrière notre mur, il regarde par la fenêtre, il regarde par les treillis. Mon bien-aimé parle et me dit : Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! » (Cantiques des Cantiques 2:8-9)

Dans le Nouveau Testament, quand l’Apôtre Étienne était lapidé à mort, il a levé les yeux et qu’est-ce qu’il a vu ? Il a vu les « fenêtres du Ciel ouvertes » et Jésus se préparant à revenir dans la Seconde Venue.

« Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » (Actes 7: 55-56)

Dans le Livre de l’Apocalypse, la « fenêtre du ciel » s’ouvre deux fois. Une fois dans une image type de l’Enlèvement de l’Église dans le chapitre 4:1-2, et encore dans le chapitre 19:11-14 lors de la Seconde Venue où nous revenons avec lui à la bataille d’Armageddon. Dans les Cantiques des Cantiques de Salomon, nous voyons Jésus « regarder à travers le treillis » vers Son Épouse bien-aimée, l’Église. Mais, notez qu’Il l’appelle à « s’élever » vers où Il est et à « s’éloigner » avec Lui. Maintenant, où dans le Nouveau Testament entendons-nous quelque chose qui ressemblerait à cela ? Ici :

« Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. » (Apocalypse 4:1)

L’Enlèvement avant les Tribulations est relié à la Fête des Premiers Fruits qui a lieu au printemps.

Sa bien-aimée est appelée à se lever et à sortir pour être avec Lui. Non seulement cela, mais nous voyons le moment probable de l’Enlèvement comme donné dans le contexte. Cela arrive après la disparition de l’hiver, et que le printemps glorieux est arrivé où de nouvelles vies remplissent une fois de plus la Terre. Certains diront que ce n’est pas le Printemps partout dans le monde en même temps. C’est vrai, mais, Dieu ne se préoccupe pas du monde entier. Les prophéties de la Bible et leur accomplissement se concentrent autour de la terre sainte d’Israël, et autour de sa capitale, Jérusalem, en particulier.

« Car voici, l’hiver est passé ; La pluie a cessé, elle s’en est allée. Les fleurs paraissent sur la terre, le temps de chanter est arrivé, et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.» (Cantiques des Cantiques 2:11-12)

De nombreux érudits de la Bible ont tenté de fixer le moment de l’Enlèvement de l’Église avec la Fête des Trompettes, parce la voix d’une trompette annonce l’Enlèvement. Mais, il est beaucoup plus probable et il semble être indiqué dans le passage que l’Enlèvement va s’aligner avec la Fête des Premiers Fruits qui a lieu au printemps. C’est clairement ce qui se passe dans les Cantiques des Cantiques de Salomon.

Enfin, les Cantiques des Cantiques de Salomon disent que lorsque l’Enlèvement de l’Église aura lieu, Israël aura déjà été regroupé dans leur terre (14 mai 1948). Comparez le passage avec ce que Jésus a dit dans Matthieu 24 ce qui se passerait, et nous aurons l’harmonie.

« Le figuier embaume ses fruits, et les vignes en fleur exhalent leur parfum. Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! » (Cantiques des Cantiques 2:13)

« Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. » (Matthieu 24:32-33)

Rappelez-vous que le Jour du Seigneur, tout en étant le jour réel de Son retour, est aussi une période de temps couvrant un peu plus de 1000 ans.

La période du Jour du Seigneur débute avec l’Enlèvement de l’Église en premier, puis, déclenchera la période des Troubles de Jacob, ce qui mènera à la Bataille d’Armageddon où nous reviendrons avec Jésus sur des chevaux blancs (c’est le jour au singulier), et commencera le règne de 1000 ans de Jésus-Christ à partir de Jérusalem, puis, la bataille de Gog et Magog, le jugement du Grand Trône Blanc, puis … l’éternité !

J’espère que vous avez apprécié ce bref aperçu des types dans la Bible. L’Enlèvement avant les Tribulations est démontré dans les Cantiques des Cantiques de Salomon, mais, c’est caché, c’est un « mystère », qui ne devait pas être connu avant que l’Apôtre Paul ait été appelé.

« Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. » (1 Corinthiens 15:51-52)

Dieu nous dépeint une belle image de type dans le chant d’amour de Salomon, de l’avenir glorieux futur pour les croyants lavés dans le sang et nés de nouveau dans l’Épouse sans-précédent de Jésus-Christ quand nous serons appelés à « nous éloigner » avec Lui.

Êtes-vous prêt pour ce qui vient après ? Je le suis.

Source : Now The End Begins

L’ENLÈVEMENT DANS L’APOCALYPSE

Par Geoffrey Grider – Le 21 octobre 2015

L’Enlèvement de l’Église avant les Tribulations comme trouvé dans le livre de l’Apocalypse

Ce « nouveau cantique » vous indique exactement qui est cette foule de personnes dans Apocalypse 5, parce que çà ne peut pas être autre chose. C’est le seul groupe dans l’histoire humaine qui a été « racheté par le sang de l’Agneau ».

Si les Juifs avaient accepté les prédications d’Étienne, au lieu de les rejeter et de le lapider, le Jour du Seigneur serait arrivé directement avec Actes 7, et l’Âge de l’Église n’aurait jamais eu lieu.

« Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. » (Apocalypse 4:1-2)

De nos jours et dans l’Âge de l’Église, aussi inconcevable qu’il puisse paraître, il y a beaucoup de chrétiens qui assaillent et attaquent la doctrine biblique de l’Enlèvement avant les Tribulations de l’Église de Jésus-Christ. Les moqueurs continuent à dire, à tort, que cette doctrine n’a pas été enseignée avant que Mary McDonald et John Nelson Darby en aient parlé au début des années 1830. Certains disent même que c’était une invention de CI Scofield dans ses études de référence de la Bible. Encore une fois, ces déclarations n’ont aucune incidence sur la vérité d’aucune sorte, comme cet article s’efforcera de le souligner. Une partie de la « confusion » pour certains arrive parce qu’il y a plus qu’un enlèvement dans la Bible, et il y a plus d’une fois que l’expression « viens ici » est utilisée. Une bonne dose de 2 Timothée 2:15 est l’antidote sûr pour cette maladie pressante. Alors, commençons.

Les trois « viens ici » et les trois enlèvements dans la Bible

Dans la parole conservée de Dieu tel que trouvée dans la Bible, l’expression « viens ici » n’apparaît que trois fois, et voici :

Car il vaut mieux qu’on te dise : Monte ici ! Que si l’on t’abaisse devant le prince que tes yeux voient. » (Proverbes 25:7)

« Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. » (Apocalypse 4:1)

« Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici ! Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; Et leurs ennemis les virent. » (Apocalypse 11:12)

Et, étonnamment, il y a trois enlèvements dans la Bible aussi. Bien que je sois certain que ce n’est qu’une « coïncidence ». Les voici :

1. LE PREMIER ENLÈVEMENT :

Celui-ci a déjà eu lieu, et ceci n’a rien à voir avec l’Église. « Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit. Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. » (Matthieu 27:50-53)

2. LE DEUXIÈME ENLÈVEMENT :

Celui-ci est celui pour l’Église, et il aura lieu avant la période des Troubles de Jacob (Jérémie 30:7). Les Troubles de Jacob sont la même chose que les Grandes Tribulations mentionnées dans Matthieu 24. « Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. » (Apocalypse 4:1)

3. LE TROISIÈME ENLÈVEMENT :

Cela aura lieu pendant la période des Troubles de Jacob, alors que l’Église est déjà au Ciel. « Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; Et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient. Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici ! Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; Et leurs ennemis les virent. À cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville tomba ; Sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel. » (Apocalypse 11:11-13)

L’astucieux étudiant de la Bible remarquera que le premier et le troisième enlèvement se produisent en présence d’un tremblement de terre. Peut-être que cela a quelque chose à voir avec ce qui suit ?

« … et qui maintenant a fait cette promesse : Une fois encore j’ébranlerai non seulement la terre, mais aussi le ciel. » (Hébreux 12:26)

La voix de Dieu « a secoué la Terre » lorsque Jésus était sur la croix, et elle « sera secouée à nouveau » pendant la période des Troubles de Jacob.

Mais, pour l’Enlèvement de l’Église, aucune secousse. Une voix comme une trompette que seulement les croyants sauvés peuvent entendre, et nous voila partis. Commencez-vous à voir la différence dans le plan de Dieu pour les Juifs et Son plan pour l’Église ? Ils ne sont évidemment pas les mêmes.

Cela commence à être sensé quand nous comprenons que construire une église n’était pas la raison pour laquelle Jésus est venu. Il est venu pour son peuple, les Juifs. Créer l’Église était le plan de sauvegarde quand ils l’ont rejeté. En effet, nous sommes dans la période de 2000 ans, insérés en sandwich entre la perte d’Israël et le rachat d’Israël. Pierre a déclaré dans Actes 2 que le « Jour du Seigneur » dont parlait le prophète Joël était déjà en train de se produire en ces jours-là. Et, si les Juifs avaient accepté les prédications d’Étienne, au lieu de les rejeter et de le lapider, le Jour du Seigneur serait arrivé directement dans Actes 7, et l’Âge de l’Église n’aurait jamais eu lieu. Mais, ce n’est pas le cas. Actes 8, le premier Gentil sauvé, et Actes 9, Saul qui devient Paul, et … nous voici ! Maintenant que nous avons « mis la table », jetons un coup d’œil à notre enlèvement, l’Enlèvement de l’Église avant les Tribulations, tel que trouvé dans l’Apocalypse, aux chapitres 4 et 5.

Nous commençons par Jean.

Jean est un type de l’Église et expérimente un type d’enlèvement.

L’apôtre Jean n’était pas comme les autres apôtres, il était spécial, et la Bible le dit. En fait, la Bible le dit plusieurs fois, voyez-les.

« Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : C’est le Seigneur ! » (Jean 21:7)

L’Église que Jésus a finalement créée et qu’Il aimait beaucoup, d’un amour très spécial qui est assimilé au mariage entre un homme et une femme.

« Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle. » (Éphésiens 5:25)

En raison de la relation spéciale de Jean avec Jésus, il est l’apôtre qui a vécu le plus longtemps, et il est le seul apôtre qui n’est pas mort aux mains des Romains. De plus, la main de Jésus l’a choisi pour recevoir l’Apocalypse du temps de la fin. Assez spécial, ne pensez-vous pas ? Tout comme l’Église, il est assez spécial et très différent. Jean a eu des tribulations avec un petit « t », mais, il n’est pas mort comme les autres. De même, l’Église, bien qu’elle ait toujours eu des tribulations, ne traversera pas les Tribulations pour la même raison. Pensez-y.

Dans Apocalypse 4, versets un et deux, Jean, comme type de l’Église, est appelé au Ciel dans un type d’enlèvement. Ce que Jean a alors vécu, c’est ce que l’apôtre Paul dit qui va se passer pour l’Église quand le véritable enlèvement aura lieu pour nous :

« Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. » (1 Corinthiens 15:51-52)

C’est à ce stade que la plupart des débats de l’enlèvement ont un « pneu crevé » et se retrouvent dans le fossé. Les gens commenceront à discuter des « voix » et des « trompettes » mentionnées dans la Bible. Mais, nous allons contourner cela et nous concentrer sur ce que la plupart des gens manquent. Nous allons regarder ce que Jean a vu quand il y est arrivé.

« Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine ; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude. » (Apocalypse 4:2-3)

Jean n’est pas au paradis, il n’est pas dans le sein d’Abraham, Jean est au ciel devant le trône de Dieu lui-même. Ce qui, autre coïncidence étonnante, est exactement là où Paul dit que tous les croyants sauvés vont immédiatement quand ils meurent.

« Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons qu’en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur, car nous marchons par la foi et non par la vue, nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur. » (2 Corinthiens 5:6-8)

Qui sont ces gens qui chantent ce « nouveau cantique »?

Dans Apocalypse 5, l’émerveillement continu et Jean voit une énorme foule de gens qui « chantent un nouveau cantique ». Vous demandez-vous quelles sont les paroles de cette chanson ? Voyez par vous-mêmes …

« Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; Car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; Tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils règneront sur la terre. » (Apocalypse 5:9-10)

Ce « nouveau cantique » vous indique exactement qui est cette foule de personnes dans Apocalypse 5, parce qu’ils ne peuvent pas être autre chose. C’est le seul groupe de l’histoire humaine qui a été « racheté par le sang de l’Agneau ». L’Église Chrétienne ! En outre, il dit de ces personnes que Dieu en a fait « des rois et des prêtres » qui « régneront sur la terre ». Un énorme indice est l’utilisation de la phrase « et ils régneront » ; Laissez-moi vous dire pourquoi. S’il s’agit d’une vision de l’Église du Ciel lors de l’Enlèvement, nous ne serions pas en train de régner avec le Christ, comme le dit la Bible, jusqu’à de nombreuses années dans l’avenir, à partir du moment où le règne des Mille Ans du Christ (Apocalypse 20) commence. Et, « les rois et les prêtres » ? C’est exactement ainsi que Pierre décrit l’Église dans l’ère de la grâce. Voyez par vous-mêmes :

« Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. » (1 Pierre 2:9-10)

Avez-vous compris cela ? Pierre dit que nous sommes un « sacerdoce royal », des rois et des prêtres effectivement. L’apôtre Paul nous dit, dans 2 Timothée, que les croyants sauvés régneront avec Jésus-Christ au cours du Millénium

« Cette parole est certaine : Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui ; Si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui ; Si nous le renions, lui aussi nous reniera. » (2 Timothée 2:11-12)

De plus, seulement pour fermer et verrouiller la porte sur ceux qui sont « les rois et les prêtres » d’Apocalypse 5, permettez-moi d’attirer votre attention sur ce que Jean appelle l’Église dans le chapitre d’ouverture du Livre de l’Apocalypse.

« … et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! » (Apocalypse 1:6)

Certes, si vous êtes un croyant dans la Bible, vous pouvez clairement voir que c’est l’Église qui est « les rois et les prêtres » de Dieu pendant le règne de Mille Années de Jésus-Christ. Et, c’est sans aucun doute l’Église que Jean voit au chapitre 5.

Le mot « Église » disparaît et n’est plus utilisé après ce point.

Jean mentionne le mot « église » 7 fois dans les chapitres 2 et 3 de l’Apocalypse, et, après le commencement d’Apocalypse 4, le mot « église » n’est plus jamais mentionné à nouveau. L’Église elle-même n’est pas vue sur la Terre jusqu’à la fin d’Apocalypse 19. Et, ce qui se passe entre le début d’Apocalypse 6 et la fin d’Apocalypse 19 est la période des Troubles de Jacob qui est un temps de test et de raffinement pour la nation d’Israël. L’enlèvement que les Juifs reçoivent est le Troisième Enlèvement mentionné ci-dessus, le même mentionné dans Matthieu 24. Mais, ce n’est pas notre enlèvement, tout comme le premier ne l’était pas non plus.

Mais, l’Église de Jésus-Christ, la même Église dont vous et moi faisons partie maintenant, est mentionnée en grands détails graphiques dans Apocalypse 5. Si Apocalypse 4 n’est pas l’Enlèvement de l’Église, qu’est-ce que l’Église fait dans les chapitres 4 et 5 ? Il n’y a aucun autre groupe qui a été,

a). Racheté par Son sang,

b). Faits des rois et des prêtres de Dieu,

c). Arrivés pour diriger et régner avec Jésus dans le Millénium.

C’est exactement ainsi que Paul et Pierre décrivent l’Église.

Évidemment, et pour les raisons que nous avons montrées ici, l’Enlèvement de l’Église se produit avant le début des Tribulations dans Apocalypse 6. Et, quand vous « étudiez correctement » votre Bible comme Paul nous l’ordonne, c’est exactement la conclusion que vous obtenez.

Source : Now The End Begins

L’ENLÈVEMENT DE MATHIEU

Par Geoffrey Grider – Le 29 avril 2015

Nos 5 meilleures raisons pour lesquelles Matthieu 24 ne peut pas parler de l’Enlèvement de l’Église.

Notre dernière raison pour laquelle Matthieu 24 ne peut pas parler de l’Enlèvement de l’Église est aussi convaincante que les 4 raisons précédentes.

Jésus commence le chapitre en disant que le Temple sera démantelé jusqu’au sol et détruit. Et puis, il sera reconstruit à nouveau.

« Il s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? » (Matthieu 24:3)

Dans le chapitre 24 de Matthieu, les apôtres se réunissent pour demander à Jésus au sujet de Son retour, que nous savons être le Jour du Seigneur, et au sujet de la fin du monde. Il s’est avéré que Jésus avait beaucoup à dire sur ce sujet et il n’a pas utilisé de paraboles. Il leur dit clairement ce qui arrivera au temps de la fin. Beaucoup de chrétiens, qui aiment appliquer tout le Nouveau Testament à l’Église seulement, lisent ce chapitre et essaient de l’appliquer au sujet de l’Enlèvement de l’Église. Mais, cela ne marchera pas, Matthieu 24 ne concerne pas l’Église qui n’existait même pas le jour où ils ont posé ces questions à Jésus.

Matthieu 23 termine avec Jésus parlant de Sa Seconde Venue, et Matthieu 24 continue sur ce même thème pour que nous soyons en harmonie avec le contexte. Dans notre premier article sur l’Enlèvement de l’Église, nous avons expliqué la différence entre l’Enlèvement et l’Apocalypse. Si vous n’avez pas encore lu cet article, veuillez le faire avant de continuer avec cet enseignement au sujet de Matthieu 24.

« … car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » (Matthieu 23:39)

Jésus a quelque chose de très important qu’Il veut faire comprendre aux apôtres, et Il commence à parler prophétiquement. Il donne une prophétie, non pas au sujet du temps où ils vivaient (même si vous pouviez tracer des parallèles), mais, d’un temps lointain dans l’avenir. La période des Troubles de Jacob dont parle Jérémie :

« Malheur ! Car ce jour est grand ; Il n’y en a point eu de semblable. C’est un temps d’angoisse pour Jacob ; Mais il en sera délivré. » (Jérémie 30:7)

Le nom de Jacob fut changé en Israël, comme dans la nation d’Israël.

Les Troubles de Jacob n’ont aucune application à l’Église qui sera formée plus tard dans Actes 2. Les Troubles de Jacob concernent le peuple juif et la nation d’Israël pendant qu’ils traversent le temps que Jésus Lui-même appelle « une grande tribulation » qui n’aura aucun équivalent dans l’histoire humaine. Pire que les pogroms russes, pire que les massacres en Afrique du Sud, et encore pire que l’Holocauste d’Hitler dans l’Allemagne nazie. Examinons donc nos principales raisons pour lesquelles Matthieu 24 ne parle pas de l’Enlèvement de l’Église.

# 1 : La période de temps dont parle Jésus n’est pas la dispensation de l’âge de Grâce de l’Église.

Tout au long de Matthieu 24, nous trouvons des indices de temps dans les Écritures dont nous, en tant que croyants de la Bible, devons être conscients. Dans Matthieu 24:13, Jésus dit que ceux du peuple qui sont vivants et qui passent par cette période de temps sont sauvés par une combinaison de la foi et des œuvres. Il n’y a aucun chrétien dans notre dispensation de l’âge de Grâce qui doive « endurer jusqu’à la fin » pour être sauvé. Nous sommes sauvés selon Éphésiens 2:8,9, et maintenus sauvés selon Éphésiens 1:13-14. Il n’y a rien dans les enseignements de Paul qui nous disent d’endurer pour le salut. Paul enseignait et prêchait la doctrine de la sécurité éternelle. Mais, évidemment, les gens qui vivent dans le temps de Matthieu 24 ne sont pas sauvés de cette façon. Par conséquent, ce sera notre principale raison pour laquelle Matthieu 24 ne parle pas de l’Église et de son Enlèvement.

« Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. » (Matthieu 24:13) – L’Âge des Tribulations.

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. » (Éphésiens 2:8-9) L’Âge de l’Église.

« En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Évangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis, lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, à la louange de sa gloire. » (Éphésiens 1: 13-14) L’Âge de l’Église.

# 2 : Le temple juif reconstruit n’a aucune signification pratique pour l’Église.

Jésus commence le chapitre en disant que le Temple sera démantelé jusqu’au sol et détruit. Cela s’est passé en 70 après Jésus-Christ. Mais, d’une manière intéressante, juste quelques versets plus loin, Il dit qu’il est de retour et en opération à nouveau, et les gens y adorent. Non seulement cela, Jésus dit « d’aller lire le Prophète Daniel », spécifiquement Daniel 9:27, pour voir qui d’autre se présente au Temple reconstruit dans les temps de la fin. C’est le diable lui-même ! Mais, devinez quoi ? Les chrétiens n’ont pas besoin d’un « temple » parce que nous avons le Saint-Esprit vivant à l’intérieur de nous. C’est le temple que Dieu a pour les chrétiens. Ainsi, Matthieu 24:15 est notre deuxième raison pour laquelle Jésus ne peut pas parler de l’Âge de l’Église.

« C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, que celui qui lit fasse attention ! » (Matthieu 24:15)

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? » (1 Corinthiens 6:19)

# 3 : L’Église Chrétienne n’est pas en mesure d’exécuter le commandement de fuir vers les montagnes.

À peu près à la même époque, Jésus montre aux apôtres l’Abomination de la Désolation. Il dit ensuite que les croyants vivant dans cette période future seront instruits de « s’enfuir dans les montagnes » et de sortir de Judée, c’est-à-dire d’Israël. Tout comme dans notre raison précédente, celle-ci n’a pas non plus d’application pratique pour n’importe quel chrétien dans l’âge de la Grâce.

Tout d’abord, seulement une fraction infime de chrétiens nés de nouveau vivent en Israël, rendant cet ordre sans signification pour nous. Mais, c’est encore un ordre, et, comme tel, il doit être exécuté. Mais, par qui ? Eh bien, ne serait-ce pas par tous les Juifs qui auront été ramenés en Israël pendant le faux Traité de Paix de 7 ans conçu par l’Antéchrist ? Maintenant, dans ce contexte, nous avons une parfaite harmonie. Si tous les Juifs dans le monde étaient rassemblés, comme la Bible dit qu’ils le seront dans les temps de la fin, alors, ils seraient tous là, en Judée, et capables d’exécuter ce commandement. C’est la seule façon pour que ce verset ait une signification doctrinale. Les gens vivant dans cette période de temps doivent s’enfuir, mais les chrétiens sont invités à « attendre » pour que Son Fils vienne du Ciel pour nous sortir avant l’arrivée de la Colère. Une énorme différence. Où les Juifs s’enfuient-ils ? Ils s’enfuient vers la ville aux roches rouges de Selah, Petra !

« …alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes. » (Matthieu 24:16) L’Âge des Tribulations.

« Je me laisserai trouver par vous, dit l’Éternel, et je ramènerai vos captifs ; Je vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux où je vous ai chassés, dit l’Éternel, et je vous ramènerai dans le lieu d’où je vous ai fait aller en captivité. » (Jérémie 29:14) L’Âge des Tribulations.

« …et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir. » (1 Thessaloniciens 1:10) L’Âge de l’Église.

# 4 : L’Église Chrétienne n’a pas de jour du Sabbat, nous avons le Seigneur du Sabbat lui-même.

En continuant à lire le chapitre, nous arrivons à Matthieu 24:20, où un autre énorme indice de temps nous attend. Avec la fuite précédemment mentionnée toujours dans le contexte, Jésus dit alors de prier pour que lorsque vous devrez courir, que ce ne soit pas le jour du Sabbat, qui est le dernier jour de la semaine, samedi. Encore une fois, les chrétiens n’ont jamais reçu l’ordre d’adorer le jour du Sabbat juif, parce que nous avons le Sabbat lui-même, Jésus-Christ. Pas seulement l’ombre qui est représentée sur le sabbat. Paul dit que nous pouvons adorer n’importe quel jour que nous choisissons, mais, comme les apôtres dans Actes 20:7, nous nous réunissons habituellement un dimanche, le premier jour de la semaine, pour des raisons évidentes.

« Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat. » (Matthieu 24:20) L’Âge des Tribulations.

« Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats : C’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. » (Colossiens 2:16-17) L’Âge de l’Église.

« Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s’entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu’à minuit. » (Actes 20:7) L’Âge de l’Église.

# 5 : L’Église Chrétienne n’est pas les « élus » de Dieu, ceci se réfère à Israël et au peuple juif.

Notre dernière raison pour laquelle Matthieu 24 ne peut pas parler de l’Enlèvement de l’Église est aussi convaincante que les 4 raisons précédentes. Jésus, dans le verset 22, dit que la période des Troubles de Jacob, les Grandes Tribulations, est tellement grave que s’il ne revenait pas pour « y couper court », alors, même les « élus » ne seraient sauvés. Son retour pour y couper court est ce que la Bible appelle le Jour du Seigneur, et allez à Apocalypse 19:14 pour voir où est l’Église pendant ce jour-là. Les élus de Dieu ne sont pas l’Église Chrétienne ; Selon la Bible, les Juifs et Israël sont les élus de Dieu. Nous avons commencé cet enseignement en parlant du grand nombre de chrétiens qui balaient automatiquement tout le Nouveau Testament avec le « timbre de l’église ».

« Pour l’amour de mon serviteur Jacob, et d’Israël, mon élu, je t’ai appelé par ton nom, je t’ai parlé avec bienveillance, avant que tu me connusses. » (Ésaïe 45:4)

« Je ferai sortir de Jacob une postérité, et de Juda un héritier de mes montagnes ; Mes élus posséderont le pays, et mes serviteurs y habiteront. » (Ésaïe 65:9)

Dieu a écrit la Bible dispensationnellement, et c’est de cette manière que nous devons la lire, la comprendre et l’appliquer.

La Bible entière est la révélation de Dieu de Lui-même à nous, d’une couverture à l’autre. Le thème dominant est la bataille pour le Royaume, et le Roi pour lequel il a été préparé. Tout simplement, il s’agit de Jésus-Christ Lui-même.

« Alors j’ai dit : Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) pour faire, Ô Dieu, ta volonté. » (Hébreux 10:7)

Dieu a écrit la Bible dispensationnellement, et elle doit être lue de cette façon pour en saisir sa signification. Beaucoup de chrétiens sont choqués quand vous leur dites que Matthieu, Marc et Luc n’ont pas été écrits au sujet ou pour l’Église chrétienne d’un point de vue doctrinal. Elle a été écrite aux Juifs attendant un Royaume sur Terre, qui a été reporté, et à ceux qui seront vivants sur Terre pendant la période des Grandes Tribulations après l’Enlèvement.

Mais, c’est une leçon pour un autre jour, espérons que cela vous a aidé !

Source : Now The End Begins

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Articles similaires

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez5
+11
Tweetez
Épinglez
Partagez1