Le DOUBLE Nouveau Paradigme

Le Tou Noir, L’Anti-Matière

par Simon Magbenga

Quelque chose turlupine les savants et hommes de science depuis longtemps: les trous noirs, phénomènes bizarres perçus dans l’espace de notre univers.

Dans ces étranges « choses » disparaît toute matière, comme si elle n’avait jamais existée ! Etoiles, planètes et autres astres s’y engloutissent, telle l’ombre disparaît à l’approche de la lumière.

Comme le recommande le dogme scientifique, il faut en rechercher l’explication afin d’éclairer l’esprit humain et éliminer toute peur. Et des explications ou plutôt des tentatives d’explication en sont données…

Mais nous n’irons pas de ce côté. Car ce phénomène, par son côté « irraisonnable », marque les limites de notre raison humaine et nous exige des efforts de dépassement de soi, pour entrer dans une autre sphère, une autre dimension qui nous aspire.

On a parlé d’anti-matière, de la matière qui se transforme en son contraire, devenant ainsi imperceptible à nos sens et instruments de perception matériels. Explication certes plausible à la raison, et capable de calmer l’angoisse de l’homme qui cherche toujours à comprendre.

Mais aussi, reconnaissons-le, cela s’avère une théorie bien limitée, incapable d’aller au-delà, de mener à une réelle appréhension du phénomène, et alors donner une satisfaction profonde. Car, que devient cette matière gigantesque qui disparaît ?

N’est-elle pas transformée en autre chose que nos sens ne peuvent percevoir?

Comment résoudre cette dernière question, si l’on n’entre pas dans les considérations sur la présence d’une dimension impalpable, inconnue de tous ? Comment ne pas saisir, grâce aux trous noirs, l’interaction, le lien indissoluble entre les contraires de la vie : le vide et le plein, la lumière et l’ombre, le connu et l’inconnu, … les échanges dynamiques entre l’univers physique, matériel (où nous vivons) et son autre face, la dimension métaphysique (que nous ne voyons pas), mais qui sous-tend nos existences ? La mort n’est-elle pas un trou noir qui attend, de façon irrémédiable, toute vie manifestée ?…

Dans cette ère où l’humanité aborde un changement cosmique, un nouveau monde (ne nous en doutons pas, les évènements le prouvent !), c’est face à l’inconnu que l’on a à faire. Il ne s’agit pas de rester campé sur des acquis scientifiques et techniques, dont l’usage abusif nous corrompent un peu plus chaque jour et nous éloignent des vraies solutions. On n’a pas besoin non plus de nouveaux charlatans, et autres gourous et messies d’un nouvel âge, pour nous vendre des recettes ou potions magiques ; encore moins besoin de savants qui élaborent des thèses sur le « rien » d’où nous venons.

On a fort besoin à mon sens, en cette grave période d’incertitudes et d’angoisse, de disposer d’hommes mûrs, lucides, à l’esprit serein car en contact avec leur conscience profonde (par la Force du silence intérieur) où l’écoute de l’impalpable est, tout à fait, possible et salutaire. Et l’on aura alors beaucoup à découvrir, et à connaître de façon plus totale et plus harmonieuse, la Réalité de la Vie !

Source : Lomé – 04.04.2013

Télécharger cet article au format pdf

Vu sur http://citoyenlibre.nonalaguerre.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares