Le secret des envahisseurs

Le secret des envahisseurs de Peter Knight – 4 Premières concordances

Le cauchemar a déjà commencé – Le Testament d’Andrew J. McIntyre

Premières concordances

Un code crypté, le code Adamski, raconte une véritable invasion.

Au tout début du premier épisode, Première preuve, David Vincent voit atterrir un engin spatial en pleine nuit. Le lendemain matin, il retourne sur les lieux de l’atterrissage et rencontre un couple de grands blonds qui font clairement penser à des Allemands : l’homme, pour indiquer une direction, fait quasiment le salut hitlérien. De plus, sa main présente une déformation : le petit doigt est écarté.

Le code imagé d’Adamski indique que cet homme est un nazi. Ce couple de grands blonds a atterri en soucoupe dans la campagne près de Kinney. McIntyre révèle par là que les membres d’une caste puissante d’un ordre noir nazi possédaient des soucoupes à lévitation magnétique.

Les membres de cette caste n’avaient pas de comptes à rendre. Les découvertes qui les avaient menés à la construction de tels engins provenaient de plans décrits dans d’anciens livres sacrés de l’Inde et du Tibet. Le svastika et la sausvastika (l’un tourne dans un sens, l’autre en sens contraire) étaient les emblèmes d’anciens peuples pilotant des vimanas qui les avaient placés au rang de dieux.

Ces nazis ne s’abaisseraient jamais à demander à une quelconque administration terrestre la permission de brevets, au contraire des chercheurs comme Tesla, Reich et Schauberger… qui ont été ruinés à force d’attendre des autorisations qui ne venaient jamais.

Cette caste représentait, dès la fin de la guerre, une chevalerie noire d’un ordre atlante très ancien qui décida, dès 1945, d’atterrir dans d’autres provinces, sur d’autres continents, dans de petits villages afin d’infiltrer les populations locales. Ils transportaient certainement, à bord de leurs vaisseaux, des valises contenant de l’argent comptant et de l’or ainsi que des conteneurs remplis d’organes de leurs anciens prisonniers des camps, en vue de faire des expériences d’hybridation et de mutation.

Les grands chefs nazis, quant à eux, décidèrent de rencontrer les chefs d’État de pays étrangers en vue de signer un pacte pour certains échanges technologiques contre de l’or et la possibilité d’enlever des êtres humains et d’implanter des bases et des laboratoires dans des endroits désertiques et très protégés.

Un couple de blonds, dès le premier épisode, vient d’atterrir en soucoupe volante. Le code imagé d’Adamski montre le salut hitlérien et son petit doigt raidi est la marque de sa filiation à la pure race aryenne remontant aux Vikings et aux Hyperboréens. Cette déformation est la marque des anciens dieux.

Une malformation génétique

Le code imagé d’Adamski montre dès les premiers épisodes de la série une sorte de malformation du petit doigt que décrit David Vincent à son ami et associé Alan Landers (John Donovan Cannon). Ce petit doigt représente la véritable caste d’hommes aryens depuis l’Antiquité. Chaque représentant, dès l’âge de 40 ans, voit ce petit doigt se raidir, courber et s’écarter comme celui de l’envahisseur que l’on voit à la dernière image de l’épisode Genèse.

David Vincent insiste fréquemment sur l’étrange particularité du petit doigt des envahisseurs : « On peut les reconnaître à la raideur du 4e doigt (épisode La génèse). »  Ces êtres existent bel et bien. Cette particularité correspond à la maladie de Dupuytren (photo fournie par l’Hôpital Saint-Louis ( http://www.hopitalsaintlouis.org/) qui touche dès l’âge de 40 ans les descendants de la pure lignée viking.

Ce détail capital dans la série est un message nous prévenant que certaines personnes sont au courant qu’une caste d’hommes aryens négatifs à l’instar des nazis possède des machines électromagnétiques de type Tesla et des engins volants antigravitationnels.

Le petit doigt, apparaissant comme une griffe menaçante dans les épisodes, révèle la nature aryenne remontant jusqu’aux Vikings, lesquels étaient renommés pour leurs pillages et invasions. Ce détail nous avertit de la réalité selon laquelle, depuis longtemps, des nazis, incarnant une race de Vikings dont le petit doigt se raidit, ont dû être aperçus, pilotant des vaisseaux spatiaux de type Haunebu allemand. Des super-commandos nazis, se faisant appeler les Werevolves, ont continué la guerre jusqu’en 1948 (date de l’ouverture de la base de Dulce au Nouveau-Mexique pour la construction de disques volants à lévitation). Ils réincarnaient justement d’anciens vikings pillards en s’affublant de noms d’animaux tirés du bestiaire nordique en vue de déclencher l’Apocalypse dans le monde, sorte de Crépuscule des dieux dont Richard Wagner écrivit un opéra vénéré par Hitler et les nazis.

Nous pouvons penser qu’Andrew McIntyre savait la vérité à propos d’un étrange commando nazi possédant l’énergie libre, qui a certainement été capable de se projeter hors de l’atmosphère pour atteindre la Lune avant les Américains et les Russes, et qui a imposé ses lois en secret pour gouverner le monde par la peur. Grâce à leurs avancées technologiques, ces nazis ont rencontré des peuples déchus de l’ancienne Hyperborée et de l’Atlantide cachés dans des volcans, à l’intérieur de la Terre, sur la Lune et probablement aussi sur Mars.

Les hommes en noir qui étaient vus dans les années 50 n’étaient en fait que d’anciens SS de la Gestapo interdisant à quiconque de révéler cette vérité.

Adolf Hitler avait probablement préparé une armée secrète constituée d’Aryens dont les éléments ont été choisis pour appartenir à une sorte de 5e colonne formée de super-soldats, à l’intérieur de bases secrètes sur le sol des États-Unis. Elle porterait le nom d’« extraterrestre» et pourrait se dissimuler dans le monde entier. Une caste de nazis au sang pur s’est entraînée pour piloter des engins électromagnétiques à décollage vertical réincarnant l’ancienne race atlanto-hyperboréenne possédant tout pouvoir sur la Terre et les êtres humains.

C’est ce que montre le premier épisode de la série Les Envahisseurs, lorsque David Vincent découvre le couple de grands blonds qui a atterri en soucoupe volante devant sa voiture. Plus tard, l’homme aryen fait une sorte de salut hitlérien mettant l’accent sur la fameuse particularité du petit doigt propre aux descendants des Vikings dès l’âge de 40 ans.

Un secret transparaît au moyen d’un code imagé révélant qu’un groupe puissant a, pendant le règne d’Adolf Hitler, piloté des engins à lévitation magnétique dès le début des années 40, pour envahir le monde. Le terme extraterrestre servait de support visant à leurrer le monde, tandis que dans l’ombre s’élaborait une invasion secrète. Cette armée spectrale de Werevolves a eu la capacité de quitter le champ magnétique terrestre et a probablement atteint la Lune, faisant des nazis des demi-dieux interstellaires.

C’est ce que le générique de la série dévoile avec la soucoupe des envahisseurs passant dans l’orbite lunaire. Le code imagé révèle qu’une élite aryenne secrète a pu établir une colonie d’êtres nouveaux intersidéraux sur la Lune avant de conquérir d’autres planètes du système solaire. Cette caste apparaît depuis la Seconde Guerre mondiale… Des opérations d’atterrissage ont eu lieu – que l’on présente dans les premier et troisième épisodes de la série (Première preuve et La mutation) – pendant et après la Seconde Guerre mondiale : des atterrissages de vaisseaux nazis partout dans le monde entier, y compris sur la Lune, Mars et d’autres planètes.

D’après les renseignements qu’une amie, Stéphanie, partie en vacances en Angleterre, a obtenus de la part d’un Saxon, une des particularités physiques des descendants des Vikings est leur petit doigt, qui s’atrophie et courbe en vieillissant. Souvent ils le font enlever par chirurgie. Les Vikings sont de grands blonds aux yeux bleus, et c’est à ce petit doigt courbé que l’on reconnaît qu’ils ont de l’ADN viking. Cette présumée « maladie » décrite par le baron Guillaume Dupuytren, atteint plus souvent l’homme que la femme autour de 40 à 50 ans. Elle est liée à un épaississement de l’aponévrose palmaire, une structure située sous la peau de la paume de la main et des doigts. Cet épaississement s’accompagne d’une rétraction qui limite l’extension des doigts et peut infiltrer la peau. « La cause de la maladie de Dupuytren reste toujours inconnue de nos jours. La seule chose établie avec certitude est l’existence d’un facteur génétique. La maladie de Dupuytren survient seulement chez les sujets blancs, européens du Nord (Islande, Scandinavie, Russie, Angleterre), et chez leurs descendants, en particulier dans les pays d’émigration britannique (Canada, États-Unis, Australie).

Les invasions des Vikings restent le facteur prédominant de la répartition de la maladie dans le monde, et les patients atteints ont d’ailleurs très souvent les yeux bleus ! De plus, au moins 10 % d’entre eux ont des membres de leur famille atteints par l’affection. Mais cette notion est très souvent inconnue du patient [61 ]. »

Cette particularité que David Vincent semble le seul à remarquer l’intrigue à tel point qu’il retourne en pleine nuit sur le lieu d’atterrissage de la soucoupe volante et demande au grand blond : « Ôtez vos gants, je veux voir vos mains. » Cette insistance au sujet du détail du petit doigt est le véritable message inséré dans la série. En dévoilant cette particularité physique dans Les Envahisseurs, Andrew McIntyre montre sa connaissance de l’origine des envahisseurs.

En 1967, des gens en arrière-plan à Hollywood étaient parfaitement au courant de la situation et montraient la réalité d’une guerre secrète, celle de nazis possédant des soucoupes à lévitation magnétique œuvrant contre l’humanité.

Moi-même, avant d’écrire le livre, j’avais un jour suivi un homme trapu dans les jardins du Casino de Monte-Carlo, tellement j’étais intrigué, à l’instar de David Vincent, par la déformation de son auriculaire. Ce n’est que grâce aux renseignements de Stéphanie, que j’ai compris que cet individu était un descendant des Vikings et certainement un envahisseur. Je l’ai suivi moins de 10 minutes, mais son doigt n’est jamais redevenu normal!

Dans la suite de l’épisode, un combat s’engage entre David Vincent et l’envahisseur ; à ce moment-là, le grand blond dégage une lueur rouge.

Là aussi, il s’agit de la réalité qui nous renvoie à l’expérience de Philadelphie en 1943, dont nous reparlerons, où des hommes sont devenus lumineux sous l’action d’un puissant champ magnétique. En l’occurrence, le code des Envahisseurs dès le premier épisode, viserait le champ magnétique de la soucoupe qui rendrait le corps du grand blond lumineux à force de voyager dans de tels engins.

Dans l’épisode Le labyrinthe (no 29), David Vincent est en possession des radiographies d’un envahisseur grand et blond qui révèlent l’absence de structure osseuse. Le héros a rendez-vous à l’université de Monroe, où il pourra montrer une preuve de l’existence des envahisseurs à deux chercheurs travaillant au sein d’un programme sur les ovnis financé par le gouvernement américain. La fille de l’expert Samuel Crowel présente une cicatrice sur sa main au niveau du petit doigt. Elle prétend que cela provient d’un accident de cheval, mais pendant tout l’épisode, David Vincent la soupçonne d’être une envahisseuse. Dans cet épisode, l’énigme du petit doigt est toujours présente, mais la cicatrice de cette femme ne peut être confondue avec la maladie typique de la pure race aryenne.

Madame Adams et l’hôtel Palomar

Toujours dans le premier épisode, le héros recherche le couple de grands blonds dans la ville de Kinney et se rend à l’hôtel Palomar, tenu par une certaine madame Adams.

L’hôtel Palomar est un souvenir de George Adamski qui travaillait près de l’observatoire du mont Palomar (Californie).

Le contacté George Adamski s’est installé dès 1944 en Californie près du plus grand télescope du monde au mont Palomar. Il travaillait dans un café, le Palomar Gardens.

Dans l’épisode, madame Adams, dont le nom comporte les cinq premières lettres d’Adamski, serait une femme venue de l’espace. Elle témoigne cependant une certaine affection au héros David Vincent.

Il semble qu’Andrew McIntyre, qui dirigeait les acteurs, fasse dire à madame Adams et à David que George Adamski n’est pas mort de façon naturelle.

Voici, retranscrit, le dialogue des deux acteurs :

Madame Adams confie : « Mon mari voyait des choses. »

David Vincent lui demande alors : « Qu’est-ce qu’il voyait ? »

Madame Adams répond : « Je ne veux plus en parler ; de toute façon, mon mari est mort d’une crise cardiaque. » La réplique codée de l’actrice Diane Baker (Kathy Adams) révèle qu’Adamski a été manipulé par des Aryens au petit doigt raide.

Un peu plus tard, David Vincent dit à Madame Adams : « J’ai beaucoup réfléchi. Ce qui lui est arrivé n’était peut-être pas une crise cardiaque. Peut-être a-t-il été victime d’un coup prémédité. »

C’est en août 1947 qu’Adamski, alors âgé de 56 ans, aperçut pour la première fois, dans le ciel de la Californie, une gigantesque formation d’ovnis : au moins 200 soucoupes, qu’observèrent des dizaines de témoins. Le 20 novembre 1952, il rencontra pour la première fois, non de loin de Palomar Gardens, un grand blond soi-disant vénusien appelé Orthon. En 1965, Adamski présenta à la presse un film de 8 mm montrant un vaisseau prétendument vénusien en vol. Et quelque temps après, le 23 avril 1965, il mourut d’une attaque cardiaque [ 62 ], comme de nombreux témoins dans la série décèdent d’une crise cardiaque par la mise en action d’une arme électromagnétique en forme de disque appliquée sur la nuque ; une énergie à haut voltage semble émise dans le but d’arrêter le cœur.

En 1963 et 1964, curieusement, les personnes devant protéger John F. Kennedy ou conduire le véhicule qu’il occupait le 22 novembre 1963, sont toutes (ou presque) décédées de malaises cardiaques.

Au début des années 60, le Pr Herbert König a mis en évidence un certain nombre d’effets des fréquences basses et extrêmement basses.

Dans les années 70, l’armée américaine a secrètement piloté des programmes de recherches sur ces effets. Ils ont confirmé la réalité des terribles effets induits par ces champs, c’est-à-dire des troubles cardiaques, l’altération des réflexes…

En 1989, Boris Eltsine a reconnu que le KGB avait étudié le recours à des émissions d’ondes pulsées en extrême basse fréquence (EBF) pour tuer à distance par arrêt de la fonction cardiaque. En 1996, un article du comité consultatif scientifique de l’USAF disait : « On peut envisager le développement de sources d’énergie électromagnétiques, dont le signal peut être pulsé, mis en forme et dirigé, qui pourront être couplées avec le corps humain de façon à empêcher les mouvements musculaires volontaires et à contrôler les émotions (et les actions), endormir, transmettre des suggestions, interférer avec la mémoire à court et à long terme, produire l’acquisition d’expérience ou effacer des expériences acquises [63 ]. »

La plupart des personnes enlevées ont ressenti ces symptômes, pendant et après leur enlèvement dans des vaisseaux spatiaux.

L’épisode Le prophète (The Prophet) révèle que les travaux de König ont existé et que, dès 1967, des personnes à Hollywood connaissaient les effets des fréquences extrêmement basses.

Dans l’épisode, le chef des envahisseurs veut utiliser, à travers un tube, une énergie électropulsée afin de déclencher une crise cardiaque frappant une jeune femme qui, grâce à David Vincent, a deviné la nature réelle de ces êtres et leur projet d’invasion de la Terre. À la fin, le « prophète » et chef des envahisseurs veut éliminer sœur Claire et la retient prisonnière.

Il demande à l’un de ses collaborateurs : « Est-ce que les tubes sont branchés ? – Oui, lui répond-on. – Bon, très bien, sœur Claire va avoir une attaque cardiaque », dit le prophète tranquillement.

Peu avant cette scène, le prophète avait montré à la jeune femme qu’il se régénérait « grâce à des unités médicales d’électropulsations ». L’actrice tient entre ses mains un tract publicitaire avec la photo centrale d’un tube : « Électrothérapie pour patients cardiaques ». « Electropulsating Medical Unit » et « stimulation cardiaque » y sont imprimés.

La série décrit la réalité des ondes pulsées.

Je pense même que les nazis utilisaient dans les soucoupes un système d’énergie électropulsée pour rajeunir grâce à la projection par tube d’un petit champ électromagnétique tout autour du corps. Grâce à cette technologie, les commandos nazis sont peu à peu devenus des Vénusiens qui sont entrés en contact avec des Terriens avec l’apport d’une télémentalité synthétique, sorte de télépathie créée par leurs machines qui pouvaient entrer en résonance avec le corps humain. Ils pouvaient aussi, grâce à leurs armes électromagnétiques, arrêter la fonction cardiaque, comme l’indique l’épisode Le prophète.

Il est clair que les concepteurs des Envahisseurs connaissaient les travaux du Pr König. Toute la série met en relief des événements authentiques ayant trait aux envahisseurs, la part « extraterrestre » n’étant qu’un masque, un paravent dissimulant un code nous prévenant qu’un groupe d’êtres humains nordiques est en train de nous asservir pour créer un nouvel ordre mondial. J’ignore comment Hollywood pouvait, dans les années 60, être au courant des projets secrets d’armement de ce type, mais nous pouvons conclure que certaines personnes sont dans le secret et font partie d’une guerre secrète employant des armes de la guerre froide. Hollywood serait donc une façade dans une bataille de la pensée.

La série paraît deux ans après la mort d’Adamski. Adams est un nom codé. La dame dit venir de l’espace et Adamski rencontrait ces êtres de l’espace. À la fin de l’épisode, lorsque David Vincent se décide à partir à la recherche de son amiAlan, elle lui dit : « Vous serez vaincu si vous luttez contre nous. »

Les grands blonds qui ont contacté Adamski l’ont infiltré et manipulé au lieu de le protéger. Pourquoi ces grands blonds, se disant christiques, ne l’ont-ils pas soigné puisqu’il avait des problèmes de santé aux yeux ? Ils l’ont finalement tué.

Un complot contre Adamski et contre l’humanité a certainement été mis en place, fort bien orchestré par l’armée américaine et les services secrets, en rapport avec un groupe nazi fabricant de soucoupes volantes pour les États-Unis.

Il est possible qu’un pilote de type viking ait été utilisé dans un test de guerre psychologique dans le but de créer un mythe extraterrestre avec une machine tournante unipolaire.

Il s’agissait de cacher la plus importante découverte de tous les temps : l’énergie libre gratuite pour tout le monde, abolissant toutes les maladies et rajeunissant le corps. Grâce à elle, cette caste d’hommes nazis peut voyager dans l’espace et atteindre des âges très avancés.

A suivre…

NOTES & REFERENCES

Ecouter la vibraconférence avec Peter Knight : Tesla, Mars et la Métahumanité
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Articles Phares