A la Une Messianisme Prophéties

Le secret de la France – Tzarfat – et le messianisme

La France a une vocation universalisante. Tout le monde le dit, mais personne ne nous dit exactement de quoi serait faite cette vocation. Quel en serait le contenu.

Pays des Lumières, nous dit-on… De quelles lumières parle-t-on ? De la science, de la philosophie, du football?

Ce pays porte un nom curieux

Son nom est indiqué dans la Torah, des siècles avant que la Nation n’existe politiquement.

Avant de s’appliquer à son territoire géographique, ce mot a eu la capacité de désigner la forme de pensée et de raisonnement qui serait typiquement celle de son service au tout début du cycle civilisateur.

I. Le mot France « Tzarfat » apparaît dans la Torah, prophétie Obadia:

– וְגָלֻת הַחֵל-הַזֶּה לִבְנֵי יִשְׂרָאֵל אֲשֶׁר-כְּנַעֲנִים, עַד-צָרְפַת, וְגָלֻת יְרוּשָׁלִַם, אֲשֶׁר בִּסְפָרַד–יִרְשׁוּ, אֵת עָרֵי הַנֶּגֶב

Ce texte dit que : « les exilés de cette légion d’enfants d’Israël répandus depuis Canaan jusqu’à Tzarfat, et les exilés de Jérusalem, répandus dans Séfarad, posséderont les villes du Midi… »

Le nom de la France apparaît très clairement : « Tzarfat », ainsi que celui de l’Espagne (« Séfarad »).

Cette traduction est celle qui figure dans la Torah, traduite par le grand rabbin Zadoc Kahn.

Elle indique le mouvement qui va de Jérusalem vers l’Espagne, de Canaan vers la France. Le mouvement messianique suit cet itinéraire-là.

Cette prophétie d’Obadia dit aux « exilés » de partir vers Séfarad, c’est-à-dire l’Espagne, et c’est d’ailleurs ce qui s’est produit, il y a plus de 2000 ans lorsque les premières communautés juives, en exil, sont arrivées en Espagne.

En second temps, les exilés se rendront en « Tzarfat », c’est-à-dire la France. Les noms de deux pays sont écrits en toutes lettres dans la prophétie biblique.

Il y a donc deux « sorties messianiques », l’une en Espagne, l’autre en France. La double reprise du phénomène messianique est connue de tous les rabbins et ne fait aucun mystère dans la tradition hébraïque.

II. A ce sujet, la prophétie Obadia est sans équivoque.

Le messie, selon la Torah au chapitre Obadia pointera son nez en « Sefarad », donc en Espagne lorsque la connaissance hébraïque flambera dans ce pays. Séfarad est le lieu de la première percée messianique.

A ce titre, les assertions du rabbin Dynovicz qui enseigne sur Internet sont bien fragiles quand il fait l’impasse sur Sefarad et quand il commente le verset Obadia. Il oublie que Sefarad, l’Espagne, joue un rôle essentiel dans le processus messianique, puisque l’énergie traverse l’Espagne (par l’intermédiaire de Cervantès – Don Quichotte) et se déverse sur la France où se réalise la seconde phase du messianisme, dite « fils de David ».

Le redoublement de l’opération messianique est parfaitement cataloguée et connue des spécialistes.

La pensée du rabbi Dynovicz nécessite quelques corrections, car en tout respect de sa fonction religieuse, je signale qu’il a transformé le texte de la prophétie Obadia en inversant le sens de la phrase et donc du processus.

En effet, sa traduction fait aller le mouvement de Tzarfat vers Jérusalem, or le Texte ne mentionne nullement cette dynamique. Cela se passe dans l’autre sens : l’énergie, partie de Jérusalem touche l’Espagne, puis la France.

Et c’est en France même que doit se dérouler la phase « messie fils de David ». Avec, ensuite, effectivement, un retour sur Jérusalem, en fin cyclique, au titre du « retour archigénique » — expression scientifique désignant le mouvement cyclique du « retour à l’origine » dans l’évolution des espèces.

Donc, l’Espagne : Cervantès, avec Don Quichotte, intègre toute la connaissance hébraïque et délivre, de manière pédagogique, toute la Connaissance en Occident, à commencer par l’Espagne.

Cervantès écrit Don Quichotte. Il récupère les données issues de la tradition hébraïque et il leur confère l’enroulement structurel. D’où son extraordinaire portée universelle.Toutes choses expliquées dans le livre « Don Quichotte prophète d’Israël ».

Selon la tradition, il existe trois mouvements messianiques, symbolisés par trois personnages bibliques que sont Joseph, David et Ephraïm.

Pour moi, Cervantès remplit toutes les conditions pour occuper l’un des postes. Il a effectué le relevé de la Révélation reçue par Moïse, portée par la réflexion hébraïque, pour le transférer à l’Occident sous la forme romanesque. Il a accompli sa mission de « passeur ».

La même prophétie Obadia indique qu’après l’Espagne de Don Quichotte, c’est la France (Tzarfat) qui deviendra le territoire d’expansion du messianisme.

C’est exactement cela que les terroristes islamistes veulent empêcher.

Empêcher que la France remplisse sa mission. Et la France est frappée précisément parce que c’est le pays de la sortie messianique, absolument prévue dans Genèse et Obadia.

« La France, Tzarfat, second lieu du messianisme, est le berceau naturel de ce que la tradition appelle le « messie Fils de David », écrit Dominique Aubier.

Pourquoi ? Parce qu’elle est en équilibre sur les deux pôles de la montée cyclique balisée à l’extrême par la lettre Tzadé. Tzarfat, nom de la France en hébreu, est avant tout l’équation d’une position mentale. »

צרפת

« Le mot (Tzarfat – France) considéré lettre à lettre veut dire : ici, la dualité des pôles contraires est à son maximum d’intensité (Tzadé) dans un cerveau (Reisch) qui a la vertu de parler (Pé la bouche) la fin cyclique (Tav).

Cette équation a été conçue par l’esprit du prophète Obadia quand il a écrit son verset I, 20, prévoyant la sortie messianique en Espagne et en France.

D’où la vocation universalisante de la France. » (3)

(1) (2) (3) : Je tiens à préciser que je tire ces enseignements de mon Maître, Dominique Aubier, que je cite, et dont j’ai eu le privilège d’être l’élève pendant 28 ans. En ce sens, je ne dois strictement rien aux grands et sérieux fidèles que sont les actuels commentateurs du Talmud, et je n’ai aucune dette envers quelque philosophe que ce soit, bien incapables qu’ils sont de tirer au clair la question du messianisme civilisationnel qui se pose.

III. le Rabbi Loubavitch et la France

Le penseur traditionnel qui a approché le mieux— sans la résoudre — la problématique de la France est le Rabbi Loubavitch.

Il est allé bien plus loin que les poncifs philosophiques que l’on nous ressasse car il a cherché la fonction métaphysique.

Le célèbre Rabbi avait noté que le mot Tzarfat, désignant notre pays, avait la même valeur numérique 770 que le mot « Oufaratza », dans Genèse 28 verset 14. « Tu t’étendras à l’occident et à l’orient… » C’était sa devise.

En tout respect de sa vénérable autorité et fonction, il faut noter qu’il n’est pas allé jusqu’au bout de son raisonnement, car lui non plus, n’a pas intégré la partie Séfarad, manquant ainsi la partie « Messie fils de Joseph ». Et il ne nous dit pas QUI, en France, fait le travail messianique de l’élucidation, en relais avec Sefarad.

Si « Tu t’étendras » est égal à « Tzarfat » comme le dit le rabbi Loubavitch, en correspondances numériques de l’hébreu, il est alors évident que l’extension en cause (Oufaratza – 770) concerne la vocation française (Tzarfat 770) qui consiste à répandre la leçon messianique de l’explication, de l’exégèse, de la mise au clair des symbolismes, conformément à la prophétie Obadia.

Et cette leçon doit se produire en France, en Tzarfat même, qui est le lieu de la réception du message venu depuis Jérusalem, via l’Espagne.

IV. Qui en France, assume la mission de Tzarfat?

Quel est l’ouvrage ou l’œuvre qui en aurait la dimension et la portée? Le Rabbi Loubavitch l’a pressentie et annoncée.
Mais qui l’a accomplie?

Le terrorisme a provoqué l’état de vigilance. L’état d’urgence.
C’est un signe des temps. Un signe énorme. Notre culture tout entière doit être en « état d’urgence » et rechercher l’œuvre qui aurait accompli l’acte messianique.

La fièvre qui s’empare des terroristes islamistes est la preuve inversée : ils sentent que l’émergence d’une grande synthèse universalisante est proche, et qu’il faut, selon eux, l’empêcher. Pour lutter contre le terrorisme, le seul moyen efficace est donc de promouvoir l’avancée messianique.

Voir à ce sujet le film « le Messianisme« .

Peut-être est-elle déjà faite, cette synthèse, et l’on ne s’est pas aperçu de la performance?

Dans ce cas, il faut s’interroger sur l’état délabré de notre culture, qui se complaît dans les prestiges de son glorieux passé, dans la légèreté de son art de vivre, son insouciance… Une forme de vacuité prétentieuse sous des marques grandiloquentes.

Notre pays — France — est-il à la hauteur de sa vocation? Avons-nous considéré suffisamment l’éducation, la littérature, la connaissance? Avons-nous été assez « français » — universalistes — pour nous prétendre à la hauteur de notre sublime vocation? Peut-être vivons nous en-deça de notre vocation, de notre destinée?

V. La vocation de la France serait-elle « messianique »?

Le messianisme est un mot qui fait rire ou trembler. En réalité, ce n’est rien d’autre qu’une position de l’esprit, devant s’instaurer selon certaines règles et étapes. C’est une étape de la Révélation dont, sans aucun doute, Jésus est l’un des marqueurs, au sens où il ouvre un cycle vers l’Occident avec une visée sur l’universalité.

Il serait absurde de minimiser son action symbolique donnant à voir, à travers sa mort, combien l’humanité est clouée sur la Croix. Sa crucifixion — supplice romain — est un symbole puissant qui s’est inscrit dans la mémoire du monde. Elle désigne l’humanité entière qui pourrait bien finir de la sorte.

Il est donc temps de le décrocher, de passer à une étape suivante, post-religieuse, et désormais explicative, les religions n’étant que des systèmes de codification symbolistes, dont le sens échappe à ceux-là même qui voudraient le maintenir.

VI. Les temps post-religieux sont là, donc… messianiques.

Je conçois qu’il est difficile pour des religieux de parler de ce qui sort précisément de leur domaine, car le messianisme, étant post-religieux, asséchera le stade de la religiosité pure pour la remplacer par l’intelligence totale. D’où leur opposition à l’émergence messianique…

Le retour virulent de l’intégrisme religieux en est le symptôme ; cela s’appelle le « retour achigénique ». En fin de cycle, il y a toujours un retour à l’archigène fondateur. Une loi bien connue des sciences.

A l’opposé de ce « retour » au type ancestral (que Nietzsche appelait « l’Eternel Retour ») s’opère une montée vers un cycle nouveau, une sortie culturelle de synthèse (voir explication dans le livre La Face cachée du Cerveau).

Le messianisme est une sortie, une émergence, le fruit d’une Union des Contraires : Israël rencontre les Nations, le message du Sinaï devient universel. C’est la fin des Lois de séparation, n’en déplaise à certains qui croient en leur éternité.

La prophétie Obadia dans la Torah prévoit que cette émergence s’effectue dans l’aire géographique de l’Occident, territoire structurel d’élection pour le manifeste.

La fonction du messianisme consistant justement à faire sortir — expliquer — le Code de la Vie. C’est là, le rôle de la France que dévoiler, faire connaître, faire sortir et donner à voir l’identité du motif d’universalité.

C’est dans son nom, Tzarfat, dans la lettre « Resch » de son nom et dans la lettre « Pé » qui désigne la fonction de dire, de parler. Parler l’identité du motif d’universalité. C’est le rôle de la France, et non celui d’Israël. À chacun sa mission et sa responsabilité.

La sublime vocation d’Israël est tout autre : Israël reçoit le message de l’Invisible et en construit la codification. Cette codification se répand dans le monde, instruit le monde. Et le monde, profitant de cette leçon, génère des étapes d’application concrète de cet enseignement.

Tzarfat produit l’union entre Connaissance et Science, c’est l’esprit même de son territoire. C’est la mission de la France, suivie d’une reconduction vers Israël.

A mon sens, la Mission « Tu t’étendras » signalée par Loubavitch est déjà en cours.

Et ce n’est pas le terrorisme qui s’étendra.

Le temps des religions est désormais terminé. Terminé, également, le temps de la science autoritaire, se croyant seule à décider de la marche du monde.

Ce qui s’étendra, c’est bien la Connaissance. Je parle de la Connaissance dégagée de son symbolisme archaïque. La Connaissance par delà les religions. La Connaissance par delà le dogmatisme scientifique et sa voie unilatérale.

Le messianisme, c’est cet acte de Délivrance produisant le phénomène culturel universel après que l’Union Connaissance et sciences ait été réalisée.

La France soutient-elle ce projet civilisateur?

C’est la grande mission francophone et là, il y a du pain sur la planche !

Je considère que l’œuvre de Dominique Aubier, grâce à qui j’ai pu écrire ce texte est la pierre de touche de la vocation et de la culture française à son plus haut niveau d’universalisation. S’en approche qui voudra, mais je vous assure, c’est là que ça se passe.

A lire, les livres : 
— La Face cachée du Cerveau
— Le Secret des Secrets
— Don Quichotte, le Prodigieux secours
— Qu’est ce que le messianisme : pages 161-222
— Le secret de Tzarfat : pages 432-447

A voir :
— Les films DVD sur le messianisme.
— Film sur le messianisme (par delà les religions)
Tous les films de Dominique Aubier sur clé USB 

+
Victoire pour Don Quichotte (les sources hébraïques et araméennes de Don Quichotte)A découvrir : Le devenir du Monde est lié à celui de l’Homme

(Je voudrais préciser que l’accès à ce blog est gratuit, mais le contenu des articles n’est pas libre de droits. Pour toute citation, prière de mentionner l’auteur et pour toute reproduction, penser à rendre justice à l’auteur. Car « Celui qui ne cite pas ses sources empêche le messie de venir » (Pirké de Rabbi Eliézer).

Source : https://kabbale-kabbalah.blogspot.com/2016/06/le-secret-de-la-france-tzarfat-et-le.html

Le cours de Rav Dynovisz

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Articles Phares

Les + partagés cette année