A la Une Prophéties

Le retour du Grand Monarque, de Nostradamus à Padre Pio via les extraterrestres

padre-pio1-300x276Padre Pio avait prophétisé le retour de la monarchie en France voici ses messages,dans le livre du marquis de la Franquerie

Lettre du 6 novembre 1972
« Padre Pio savait que la France cache un pouvoir qui se révèlera a l’heure établie (c’est-à-dire à l’heure de Dieu)… Dans le monde manque le pouvoir royal que Dieu a caché en ces temps de folie. Le pouvoir royal seulement, celui que Dieu donna à David, est capable de régir le gouvernement des peuples.

Sans le pouvoir royal de David, reconnu et mis à sa juste place, me disait le Padre Pio, la religion chrétienne n’a pas le soutien indispensable sur lequel appuyer la Vérité de la parole de Dieu. La folie des hommes a étée de tenter de tuer la royauté ; le monde le paye encore aujourd’hui, car sans le véritable Roi promis par Dieu parmi les descendants de David, le pouvoir de Dieu ne réside plus dans le cœur des chefs d’Etats et des ministres. Mais Satan tire avantage à remplacer le pouvoir royal du David vivant. Que le malheur du monde sera grand avant que les hommes puissent comprendre cette vérité. La vérité est aujourd’hui dans le cœur de peu d’hommes élus et cachés, mais, dans ces hommes, il y a tous les pouvoirs du Dieu vivant qui veut et peut detruire tous les usurpateurs des pouvoirs véritables… »

Lettre du 20 novembre 1972
« L’amour du cœur de la France royale, patrie de la royauté sortie de la descendance de David ressort ressuscité en ses héritiers… Le pouvoir de royauté de David doit REVEILLER dans les cœurs des Francais l’amour de la ROYAUTE DE DIEU qui a en France son berceau. LA VRAIE GRANDEUR de la France est le pouvoir royal de David qui fut en terre de France, dans le sang du roi Louis XVI et de Marie-Antoinette. La France fut pardonnée par le grand cœur du roi Louis XVI et de Marie-Antoinette, morts VICTIMES pour le Christ par la brutalité de la bête (la révolution diabolique) ». Le pardon du Roi Louis XVI a maintenu à la France le droit à la grandeur de la royauté de David, qui est AMOUR et HUMILITE, celui de reconnaitre, dans le monarque, le pouvoir de l’amour divin… Dans le silence et la prière, Dieu choisira ses élus pour le bien de la France et du monde, … pouvoir divin et humain du grand monarque du sang royal de France ».

monarchie-300x174La monarchie sauverait-elle la France ?

Une récente émission en direct de Moscou

A un moment donné la monarchie semblait être vouée aux oubliettes en France. Elle n’existait qu’à travers les livres d’histoire où l’auréole des temps jadis resplendissait dans les grands agissements des aïeux. Pour ceux qui sont âgés de plus de 30 ans, on se souvient encore de Du Guesclin ou de Charles Martel, ou encore de l’époque glorieuse de Louis XIV. Certains d’entre nous savent qu’à l’échafaud le dernier Bourbon a demandé à son bourreau des nouvelles du marquis de La Pérouse.

La monarchie française a su féconder le monde, car bien que banni par ses égaux, le Marquis de Lafayette, noble français par excellence, sut contribuer à l’éclosion des Etats-Unis. En un sens, la monarchie incarnait et incarne toujours d’ailleurs le règne personnalisé d’un être humain face à la démocratie, système bureaucratique privé de toute humanité qui, selon Bertrand de Jouvenel, grand politologue français, rendit les impôts beaucoup plus lourds et enfanta le vingtième siècle avec toutes ses horreurs indicibles.

Nous avons été discuter avec Olivier Tournafond, monarchiste et fier de l’être, Professeur de droit à Paris, qui a voulu se pencher avec nous sur une analyse approfondie des deux modèles sociétaires, à savoir la démocratie et la monarchie, cette dernière pouvant revêtir d’ailleurs des formes assez diverses.

LVDLR. Que pensez-vous de la mise aux enchères du sang séché du dernier Roi de France ?

Olivier Tournafond. Je pense qu’il y a d’une part une volonté de sensationnel et même peut être de spéculation. Je crois que s’il y avait à vendre du sang séché de Lénine ou d’Hitler, cela attirerait également des investisseurs ! Les autographes, les costumes et même les mèches de cheveux sont autant des souvenirs historiques. Mais il y a également un autre sentiment qui s’y trouve mêlé : les gens ont l’impression de prendre possession d’une relique, d’un objet exceptionnel comme le Saint-Suaire qui ouvre sur une autre dimension, celle d’un passé terriblement chargé en drames qu’est la Révolution française. Donc les deux sont intrinsèquement mêlés et, à mon sens et ils expliquent le succès de telles ventes. Cela étant la question est de savoir si l’on doit autoriser ou non ces mises aux enchères d’objets sacrés et symboliques ? Le débat est ouvert.

LVDLR. Le fait sociologique est bien là : les gens s’intéressent aux reliques. Ce qui prouve l’intérêt toujours vivant du commun des mortels à l’égard de la monarchie même si ce sentiment révèle un caractère tant soit peu sacrilège. Que ce soit en France ou en Russie…

Olivier Tournafond. En effet ! Je constate que les sentiments des peuples, russe, français, ou encore européens sont des sentiments mêlés et parfois paradoxaux. Pendant 200 ans, on leur a dit sans discontinuer que la démocratie allait assurer leur bonheur. Cela a été un peu la même chose avec la propagande en faveur de l’Union Européenne et de l’Euros qui devaient eux aussi assurer la prospérité du continent. Et aujourd’hui les gens déchantent ! Qu’il soit démocratique ou européen, ils voient bien que ce système est en grande difficulté. Et ils sont amèrement déçus car ils s’aperçoivent qu’ils n’ont rien gagné du tout et qu’ils ont en outre perdu la dimension sacrée de la fonction politique avec la chute des monarchies. Des sondages réalisés ils y a quelques années démontraient qu’environ 20% de Français éprouvaient une grande sympathie pour la royauté et ne désapprouveraient pas le retour à une monarchie constitutionnelle en France. C’est un chiffre considérable, car 20% correspond à l’audience électorale de grands partis politiques comme l’UMP, le PS ou le FN.

La monarchie peut d’ailleurs revêtir une infinité de formes.

Il existe d’abord les monarchies absolues où le monarque règne sans partage. Certains Etats sont encore gouvernés de cette manière, à ne citer que l’Arabie Saoudite. Malgré son caractère féodal marqué, ce système reste finalement efficace de nos jours. On notera que lors des printemps arabes, les monarchies du Golf ont su résister en jugulant l’insurrection tandis que l’on assistait à la mort des dictatures laïques, pourtant sanguinaires…

Il faut d’ailleurs nuancer. Dans la monarchie absolue qui fut le système politique de la France à l’âge classique et notamment sous le règne de Louis XIV, le roi ne rend pas de comptes à un quelconque parlement. Mais « absolu» n’est pas synonyme de « despotique ». Ce terme signifie seulement « libre de tout lien » ce qui ne veut pas dire « tyrannique ». Le roi de France n’aurait pas eu le pouvoir de marier des personnes du même sexe ou de prélever des impôts confiscatoires…

A l’autre opposé on trouve la monarchie constitutionnelle qui n’est rien d’autre qu’une démocratie couronnée. A titre d’exemple on peut citer le Royaume-Uni, les pays scandinaves, l’Espagne, la Belgique. Dans ce système le roi règne mais ne gouverne pas. Il se contente d’assurer la continuité de l’Etat et la fonction symbolique attachée à la Couronne. C’est une monarchie diminuée mais qui a tout de même le mérite d’exister car elle assure l’unité de la nation. Que serait la Grande Bretagne sans sa Reine. Que seraient devenus les belges sans leur roi ? La Belgique serait-elle restée un havre de sécurité pour les riches contribuables ?

Et entre ces deux modèles opposés il existe une infinité de situations intermédiaires. Des régimes mixtes qu’on peut appeler « monarchies statutaires » ou encore « monarchies institutionnelles », dans lesquelles le pouvoir du roi est réel mais partagé. On en a vu beaucoup d’exemples au XIXeme Siècle et jusqu’à la guerre de 1914. Par exemple en France la Restauration ou le Second Empire correspondent à ce modèle ; le pouvoir appartenait pour partie au Parlement et pour partie au souverain. L’empire des Habsbourg en est un autre illustration remarquable, tout comme l’Empire allemand crée par Bismarck. Dans ces Etats on pratiquait le suffrage universel et la protection sociale ! Actuellement il y a un minuscule Etat en Europe, la Principauté de Lichtenstein, qui continue à fonctionner selon ce modèle. La souveraineté politique appartient conjointement au Prince et au Peuple. Le Prince dispose de la direction politique et d’un droit de veto ; il peut aussi provoquer des référendums. Le peuple de son côté peut s’adresser au Prince pour provoquer une votation exactement comme en Suisse. Et ce système d’alliance du Prince et du Peuple s’avère efficace car ces dernières années il a permis de tenir en échec les puissantes oligarchies parlementaires et financières qui souhaitaient avoir les coudées franches…

Je ne vous cache pas que ce système est celui qui a ma préférence. C’est en quelque sorte la monarchie tempérée par la démocratie directe. L’alliance de l’autorité légitime et du consentement populaire…

La monarchie est un système politique et social qui obéit à une logique tout à fait différente de la logique démocratique. Le régime démocratique, et on le voit bien dans notre système républicain, fonctionne suivant les règles de la logique formelle, c’est à dire des exclusions et oppositions. Il faut toujours choisir : droite ou gauche, Peuple ou Roi, salarié ou patron, progrès ou réaction, hommes ou femmes, riches ou pauvres, etc… C’est un système réducteur, frustrant et à terme intrinsèquement violent.

Par contre le régime monarchique est un système de logique paradoxale, d’union des contraires en quelque sorte. Le roi règne, dirige le jeu politique et peut prendre des décisions propres. Mais en même temps il peut laisser au peuple de très grands espaces de liberté et mettre en place des mécanismes d’autogestion. On a découvert, par exemple, que sous la Monarchie Française, dans le sud-est et du côté du Dauphiné, il existait un territoire appelé « la République des Escartons » qui fonctionnait en démocratie directe à la manière des cantons suisses. La population gérait son territoire, votait les impôts, élisait ses représentants. Les rois de France ne remirent jamais en cause ces libertés qui étaient assimilées à des privilèges et qui étaient donc à ce titre garanties par la Couronne. Quel exemple et quelle modernité ! Ce n’était pas le seul exemple. Et c’est la Révolution française qui a mis fin à ces libertés au nom de l’égalité face à l’Etat !

LVDLR. Il est vrai que la Belgique a su éviter la sécession grâce à son monarque… Je voulais maintenant vous demander votre avis sur le cas de l’Espagne…

Olivier Tournafond. La question de l’Espagne est une question extrêmement intéressante et actuelle. Le Roi Juan-Carlos se retrouve sur la sellette dans une position assez inconfortable. Le souverain a été porté par la vague européenne. En 1982 lors du coup de force du colonel Terejo, il a choisi la démocratie parlementaire et l’ouverture à l’Europe. Ce choix lui a assuré une très grande popularité pendant trente ans, autrement dit quand tout allait bien. L’ennui c’est que maintenant la vague européenne reflue parce que tout va mal. Au sud de l’Europe tout le monde vitupère l’Europe et l’Euro. On le voit à Chypre ou en Grèce. Désormais, en proie à des difficultés analogues, le peuple espagnol est devenu hostile à cette construction abstraite, parfois inhumaine. On peut penser qu’une éventuelle proclamation de l’indépendance par la Catalogne mettrait alors le feu aux poudres. Ce n’est pas une hypothèse d’école, car en février dernier il y a eu une mise en garde sérieuse de la part du chef d’Etat Major des armées espagnoles. Il a clairement indiqué que si la Catalogne proclamait son indépendance, l’armée ne se considérerait plus liée par la constitution ni envers le gouvernement. Ce qui signifierait concrètement un coup d’Etat et une répétition du scénario de 1982.

Quelle serait alors l’attitude du Roi ? Essaierait-il à nouveau, comme il y a trente ans de sauver une démocratie parlementaire désormais discréditée, prenant alors le risque d’être balayé par une vague populaire et massive de rejet ? Ou bien prendrait-il la tête de la contestation en instaurant un nouveau régime dans lequel il exercerait un pouvoir effectif ? Vous admettrez que c’est une situation à hauts risques ! Elle montre bien les limites de la monarchie constitutionnelle dans lequel le Prince inactif peut devenir l’otage du système…

LVDR.

En conclusion on pourra toujours discuter des arguments avancés par les participants dans ce genre de débat, mais les faits sont bien là. Il va sans dire que la France, pour en revenir à elle, se trouve dans une impasse existentielle en forme en quelque sorte de « queue de poisson ». Et si cette voie s’avère sans issue, peut-être vaudrait-il mieux faire marche arrière tant qu’il est encore temps pour renoncer à l’héritage sanglant de Cinq Républiques qui ont finalement échoué ; et pour reprendre le cours de l’histoire sur des bases plus saines. Cette Histoire qui a fait les grandes heures de ce pays, celui qui se fit connaître sous le nom de « France » avec tous ses héros et tous ses génies. Tous désormais proscrits au nom d’un Nouveau Régime Mondialiste anonyme, sans âme, ni cœur, ni religion, ni pays…

Téléchargez l’émission – http://french.ruvr.ru

nostradamusLe Grand Monarque : une analyse de son identité possible

par Éric Julien

Pour découvrir qui est le Grand Monarque il importe de rassembler de très nombreuses sources d’informations et comprendre ce qu’il va réellement vivre, transmettre, réaliser et établir. Cette analyse s’appuie essentiellement sur les écrits de Nostradamus, mais se fonde aussi sur une littérature éclectique. A la veille du baptême de Clovis en 496, l’évêque de Reims, Saint Rémi, prophétise :

 »« Vers la fin des Temps, un descendant des rois francs règnera sur tout l´empire romain. Il sera le plus grand des rois de France et le dernier de sa race. Il arrivera comme par miracle. Il sera de la vieille Cape. Le trône sera posé au midi.

Après un règne des plus glorieux, il ira à Jérusalem, sur le Mont des Oliviers, déposer sa couronne et son sceptre, et c’est ainsi que finira le Saint Empire Romain et Chrétien. » »

Ce texte dit trois choses capitales : la venue du plus grand et dernier des rois de France relève du miracle par une Intervention Divine ; il est issu des anciens rois francs dans la pureté de la Tradition du Christ-Roi ; il est né dans le Sud de la France où les premiers chrétiens s’installèrent.

Saint Ange martyr carme en 1125 reçoit ces paroles du Christ :

« Un Roi s’élèvera finalement de l’antique race des Rois de France, d’une insigne piété envers Dieu … sa puissance s’étendra au loin sur terre et sur mer. »

Le Grand Monarque, qui sera accompagné de la Grande Mère, n’est en rien le descendant visible d’un roi français récent comme Louis XVI (Bourbon), mais bien au contraire issu d’une branche coupée et lointaine de la royauté franque, celle des Mérovingiens (vieille cape).

L’Abbé Souffrant (1755-1828), précise :

« Le Grand Monarque est de la branche aînée des bourbons et il est issu d’un rameau coupé. »

Cette branche aînée des Bourbons exclut justement les Bourbons qui sont une branche secondaire de la dynastie royale ! Autrement dit, il est impossible d’établir la ligne généalogique du Grand Monarque qui se perd dans la nuit des temps car elle ne constitue pas ce qui le désigne en tout premier lieu.

__Le sang royal sera si très meslé, Contraints seront Gaulois de l’Hespérie : On attendra que terme soit coulé, Et que mémoire de la voix soit périe__

Ce qui est important dans ce quatrain ce sont les deux points (après l’Hespérie) qui annoncent une explication. La voici.

Tout d’abord, l’Hespérie désigne la contrée qui est à l’ouest du lieu d’où l’on parle. Dans le cas présent, puisque Nostradamus vivait en France, il s’agit du continent Nord-américain, pas uniquement le Québec, puisque les USA (25 de leurs Etats) sont aussi à la même latitude que la France. En effet, il existe des dizaines de milliers de français aux USA.

Si le sang royal est très mêlé, c’est qu’il est impossible de désigner le Grand Monarque par le sang (test ADN de lignage). Si les Gaulois de l’Hespérie sont contraints que le terme soit écoulé et que la mémoire de voix soit périe c’est parce que ces Gaulois de l’Hespérie ne sont nul autre que le futur « couple royal », et qu’ils seront incapables de démontrer le moindre lignage puisque c’est impossible de le faire. C’est donc l’avenir de ces deux Gaulois qui démontrera l’identité du Grand Monarque à travers des capacités particulières.

Ce couple, Eric Julien et Eve Marchal, a le même groupe sanguin et le même rhésus (AB+ : receveurs universels), ce qui est tout à fait exceptionnel compte tenu de la rareté de ce groupe sanguin, associé au rhésus positif, que possède moins de 1,5% de la population française (Gaulois). De plus, le groupe AB, au système immunitaire particulièrement performant, est un mélange historiquement récent du groupe A (Europe) et du groupe B (Mongolie). D’où le sang royal très mêlé puisque les deux Messagers sont AB+.

Selon le livre de Peter J. D’Adamo intitulé « 4 groupes sanguins, 4 régimes » :

« Ceux des tenants de l’analyse de la personnalité en fonction du groupe sanguin qui appartiennent au groupe AB se vantent volontiers de compter le Christ parmi les leurs. Ils fondent leur dire sur des tests qui auraient été pratiqués sur le Saint Suaire ».

Comme on le verra, le Grand Monarque « meurt », retiré du monde par les extraterrestres au cours d’une abduction volontaire, puis renaît comme le Christ dans un autre corps. C’est pour cette raison que le terme de la première vie doit être atteint (terme soit coulé) et que la mémoire de leur voix soit éteinte (périe) puisque les Gaulois auront une autre voix grâce au changement de corps.

Le quatrain XVII-17 est parfaitement clair là-dessus :

__Le prince rare de pitié et clémence, Viendra changer par mort grande connaissance: Par grand repos le règne travaillé Lorsque le grand tôt sera étrillé.__

Le Grand Monarque passe par la « mort », via l’Ascension avec des extraterrestres, pour accéder à une grande connaissance, changement de corps après lequel il se prépare pour son futur règne qui viendra très vite à la connaissance du public après cette transformation.

Dans l’intervalle, il prendra des contacts secrets et s’exercera à ses talents particuliers pendant un ou deux ans. L’âme du Grand Monarque habitera donc successivement deux corps. Bien que connaissant la prophétie de l’évêque de Reims Saint Remi qui annonça au 5ème siècle que le GM serait le dernier de sa race, l’Abbé Souffrant indiqua que le Grand Monarque…

« …ne fera que prendre la couronne pour la placer sur la tête de son héritier direct. »

L’héritier direct du Grand Monarque ne peut être que lui-même. C’est donc bien qu’il aura successivement deux corps. Le second est une version christique du premier après sa Résurrection, second corps sur lequel le premier déposera symboliquement la couronne dont il prit connaissance juste avant sa transformation.

Et si le quatrain précédent n’était pas suffisant, Nostradamus ajoute le quatrain II-13 en spécifiant que la mort du Grand Monarque, celle du premier personnage, sera aussi sa naissance, celle du second personnage. Ainsi, il recevra l’Esprit Saint, c’est-à-dire les pouvoirs des hautes densités de temps des ultraterrestres, appelés aussi extraterrestres :

__Le corps sans âme plus n’être en sacrifice: Jour de la mort mis en nativité: L’esprit divin fera l’âme félice, Voyant le verbe en son éternité.__

Ainsi, ce qui désigne bien mieux le Grand Monarque est le caractère exceptionnel de ses dons et capacités car il doit recevoir le Saint-Esprit comme Jésus-Christ le reçut lors de son Baptême, quand le Saint-Esprit descendit comme une colombe, comme Clovis le reçut lors de son sacrement royal, quand le Saint-Esprit descendit comme une colombe qui tenait la Sainte Ampoule. Il faut donc comprendre que le Saint-Esprit N’EST PAS UNE COLOMBE mais se comporte COMME une colombe qui plane, et qui ressemble à un vaisseau lenticulaire lumineux, d’où la couleur blanche comme une colombe.

On voit dans les quatrains I-96, II-12 et V-79 suivants que le Grand Monarque vient pour changer radicalement les superstitions religieuses, et leurs oublieuses et scélérates compromissions tant financières que spirituelles, en connaissances modernes.

Il éclaire donc la Bible, et des écrits sacrés en général, d’où le terme de Roi du Monde, d’une nouvelle interprétation conforme à la vérité. Il révèle et démontre la présence extraterrestre sur Terre, d’abord par un ouvrage révolutionnaire : « La Science des Extraterrestres » – sendspace.com

puis par l’apport de preuves concrètes à venir après sa Résurrection. Il balaiera donc les vieux schémas et paradigmes cléricaux, ainsi que leurs pompes scandaleuses dans un monde où plus d’un milliard de personnes ont faim :

__Celui qu’aura la charge de détruire Temples et sectes, changés par fantaisie: Plus aux rochers qu’aux vivants viendra nuire, Par langue ornée d’oreilles ressaisie.__

__Yeux closes, ouverts d’antique fantaisie, L’habit des seuls seront mis néant: Le grand Monarque châtiera leur frénésie, Ravir des temples le trésor par devant.__

__La sacrée pompe viendra baisser les ailes, Par la venue du grand législateur: Humble haussera, vexera les rebelles, Naîtra sur terre aucun émulateur__

Par ses démonstrations, le Grand Monarque mettra l’Eglise actuelle à mal, et lui seul parlera véritablement, en compagnie du Grand Pontife, au nom du Christ qu’ils précèdent.

L’Abbé Souffrant le dit à sa manière :

« Ce Monarque réformera tout, fera un code nouveau, une nouvelle noblesse, et tous ses actes seront si parfaits que tous les autres souverains lui seront comme soumis. Sous le Grand Monarque, la religion sera honorée et Dieu glorifié comme il ne l’a pas été depuis des siècles. »

La dernière phrase du premier quatrain ci-dessus dit clairement que seuls ceux qui entendent la parole du Grand Monarque (langue ornée d’oreilles) seront sauvés (ressaisie) par ses conseils. Voir la « Lettre des Messagers » où l’ascension attendue (ou Rapture) n’est rien d’autre que l’embarquement et la transformation du corps des « Elus » dans les vaisseaux extraterrestres bienveillants comme le fit le Grand Monarque et, avant lui, le Christ.

Les Messagers sont de Eric Julien et Eve Marchal. Téléchargez grâce à eso-news.blogspot.com la « Lettre des Messagers » ici : sendspace.com –Téléchargez aussi leurs articles et commentaires sur le site choix-realite.org ici : sendspace.com

Contrairement à Clovis qui fut un roi strictement humain, le Grand Monarque est le Paraclet que le Christ envoie sur Terre pour préparer son Retour. Ainsi, comme le Christ, le Grand Monarque sera capable de miracles, non pas de façon symbolique, mais de manière tout à fait concrète. Donc, quiconque se proclame Grand Monarque, et est incapable de miracle, est un usurpateur.

L’Abbé Souffrant, encore une fois, est clair là-dessus :

« Le Grand Monarque fera des choses si extraordinaires que les plus incrédules seront forcés de reconnaître le doigt de Dieu. »

Le Grand Monarque (GM) n’est donc pas un roi banal, strictement humain, mais un roi envoyé par le Christ pour la Fin des Temps.

Lorsqu’on étudie attentivement l’Ancien Testament et le Nouveau Testament, et que l’on les relie au phénomène OVNI, dont les éléments déterminants sont fondamentalement paranormaux, on comprend immédiatement que le Grand Monarque est issu d’une transformation extraterrestre. C’est donc un être humain devenu extraterrestre. Il en sera de même pour la Grande Mère. Le GM est même un être humain capable d’expliquer SCIENTIFIQUEMENT les lois qui régissent le phénomène OVNI et autres phénomènes paranormaux car nous sommes dans le siècle des découvertes fondamentales. Apocalypse signifie Révélation.

Les épisodes miraculeux de l’Ancien Testament, où il est très souvent question de « Nuage », de « Colonne de feu » ou de « Chariot ailé », comme dans la séparation des eaux de la Mer Rouge, le buisson ardent, le Tabernacle (l’Arche d’Alliance), les tables de la Loi sur le Mont Sinaï, la Manne tombée du ciel, l’enlèvement d’Ezekiel, la victoire des hébreux à Jéricho et d’autres encore, montrent tous l’intervention divine sous la forme d’un OVNI et d’anges lumineux qui ne sont rien d’autres que les extraterrestres bienveillants qui irradient la lumière des hautes densités temporelles.

De même, les épisodes miraculeux du Nouveau Testament à travers la personne de Jésus-Christ, comme le Baptême, la Transfiguration, l’Ascension et la Résurrection, sont autant d’interventions divines – mais cette fois consacrées à un être prodigieux et non plus au bénéfice d’un peuple – réalisées par des extraterrestres bienveillants et leurs véhicules.

Comme Jésus-Christ l’a annoncé, ce qu’il fut capable de faire en son temps nous le ferons aussi, à condition de suivre son chemin, en l’occurrence littéralement vers le ciel, en vaisseau, pour peu que l’on soit choisi pour avoir fait le bien. C’est pour cette raison qu’il annonça aussi la venue de son Paraclet – le Grand Monarque – qui fera tout autant que Jésus, tout en étant son Lieu-Tenant, son Jean Le Baptiste des temps futurs, son « montreur de chemin ».

Le quatrain III-2 suivant donne clairement une vision des facultés du Grand Monarque capable des mêmes miracles que le Christ :

__Le divin verbe donnera à la substance, Compris ciel, terre, or occulte au lait mystique, Corps, âme, esprit, toute puissance Tant sous ses pieds comme au siège Célique.__

Pour désigner le Grand Monarque, il existe chez Nostradamus des indices plus pertinents que d’autres. Il lui adresse un épître et quelques quatrains. Dans l’épître, il existe cette phrase fort étrange mais capitale : cosmosite.net

« Puis, le grand Empire de l’Antéchrist commencera dans la Attila et Zerses descendre en nombre grand et innombrable, tellement que la venue du Saint-Esprit procédant du 48e degré fera transmigration, déchassant à l’abomination de l’Antéchrist ».

La partie en gras désigne le Saint-Esprit, donc les extraterrestres bienveillants qu’on appellent aussi Anges venant de dimensions supérieures, qui, pour lutter contre les Forces du Mal ou l’Antéchrist, fera apparaître le Grand Monarque, alors qu’il est dans sa 48ème année, pour le faire « transmigrer » dans un nouveau corps, ainsi que Jésus le vécut au moment de la Résurrection lors de son incarnation dans un corps de Lumière capable de se matérialiser et se dématérialiser.

Le quatrain X-72 est probablement le plus important car il est le seul où Nostradamus donne une date pour désigner le Grand Monarque, le Grand Roy d’Angolmois, et que cette date pointe clairement vers l’avenir. Ce n’est pas le cas de tous les quatrains comme il l’écrit dans son épître à Henric roi de France, Second. Le « c » de Henric n’est pas une erreur de Nostradamus, mais une indication très claire : il cache un prénom (Eric) à l’intérieur de ce prénom inusuel mais fort opportun (Henric).

Comme il l’indique dans l’Epître, où il semble faussement s’adresser au roi Henri II contemporain de l’époque, il cherche en réalité à masquer des informations pour sa sécurité, autant que pour celle de ce Henryc Secondus, le futur Grand Monarque, qui se traduit en fait par Henryc (Chyren) le Secourable. Le « y » est devenu « i » avec le temps.

Pour être secourable, le Grand Monarque, première version, doit avoir entrepris un acte de bravoure et d’entraide visible et indéniable. Ce fut le cas d’Eric Julien, et d’Eve Marchal, pour le 25 mai 2006 en sauvant des millions de vies au prix de centaines de milliers de calomnies et de sarcasmes. Le prénom Eric est ainsi inclus dans Henric. Si Nostradamus, grand amateur de jeux de mots, utilise souvent le nom miroir Chiren dans ses quatrains (notez la place majeure du « C » qui n’a donc rien d’une erreur) c’est pour montrer l’ordre inverse du prénom qu’il veut désigner tout en signalant la mutation à venir : Eric = Cire = Sire.

Eric Julien, pour raisons de sécurité et de désorientation délibérée, a très souvent usé de pseudonymes pour s’exprimer sur Internet, en droite ligne avec la coutume de Nostradamus.

S’agissant du quatrain X-72, l’année 1999 N’EST PAS l’année que Nostradamus veut indiquer, bien que correspondant à une éclipse en France, mais 2006 (1999+7) pour la résurrection symbolique du GM, et 2009 (1961+48) pour sa Résurrection effective. Notez au passage que l’éclipse du 22 juillet 2009 sera trois fois plus longue que celle de l’été 1999. Elle sera même la plus longue du XXIème siècle.

Sa grande pénombre passera par les pays correspondant à Gog et Magog, la Russie et la Chine, que le Grand Monarque, ancien militaire de carrière à Reims, doit défaire (voir l’animation à droite) : fr.wikipedia.org

Le quatrain X-72 est le SEUL dans lequel il n’existe pas de virgule entre années et mois. Ainsi, bien qu’apparemment facile à interpréter, ce quatrain est l’un des plus hermétiques pour raison de sécurité :

__L’an mil neuf cens nonante neuf sept mois, Du ciel viendra un grand Roy d’effrayeur, Resusciter le grand Roy d’Angolmois Avant apres Mars regner par bonheur.__

La première ligne désigne en fait MAI 2006, où 2006 = 1999+7 et MAI (mois) est écrit en vieux français pour faire la rime avec « d’Angolmois » au lieu d’Angoumois, c’est-à-dire la région d’Angoulême, où François 1er fut le Seigneur d’Angoumois. Le « l » à la place du « u » dans « Angolmois » indique une erreur volontaire dans le dernier mot de la troisième ligne, montrant qu’une pareille erreur volontaire existe aussi dans le dernier mot de la première ligne, qui fait écho à la troisième, pour orienter vers une fausse piste (« mois » au lieu de « mai »). Encore une fois, la sécurité du futur Grand Monarque est en jeu.

C’est donc en MAI 2006 qu’eut lieu l’apparition venant du ciel d’un « roi d’effrayeur » qui « défraya » autant la chronique dans les médias qu’il suscita « l’effroi », à travers l’alerte au tsunami géant, chez les nombreuses personnes qui en entendirent parler. Il s’agit bien sûr de la comète mystérieusement fragmentée SW3 qui croisa le plan de l’écliptique de la Terre le 25 mai 2006. Lisez le compte rendu dans « Les Messagers » Tome II (lien URL plus bas), ainsi que tous les articles en anglais de l’époque ici : bibliotecapleyades.net

Cet évènement fit connaître mondialement Eric Julien, l’auteur de l’alerte du 25 mai 2006, qui chercha alors à SECOURIR les habitants des côtes atlantiques concernées par cette alerte conditionnelle via le site Internet SaveLivesInMay.com. Cette alerte se solda par l’annulation du test de simulation atomique Divine Strake, objet de l’alerte conditionnelle, laquelle mit un terme définitif à l’option de frappe nucléaire préventive contre l’Iran, hautement probable en 2006, et qui pouvait déboucher vers une troisième guerre mondiale. Ainsi, le « roi d’Angolmois » fut-il « ressuscité » symboliquement car il avait influé, avec Eve Marchal sa compagne, sur l’histoire du monde.

Mais Nostradamus va plus loin avec ce quatrain grâce à la quatrième ligne qui annonce « avant après mars régner par bonheur ». Nostradamus appelle le GM « Grand Roi d’Angolmois » en référence au grand roi que fut François Ier, roi de la Renaissance comme le sera le Grand Monarque. Ce dernier apparaîtra et régnera en qualité de Grand Monarque, selon les vertus du Christ, avant et après la Troisième Guerre Mondiale mais sous une APPARENCE JEUNE : par Bonne Heure en vieux français, et non bonheur qui se marie mal avec Mars (la guerre). Le Grand Monarque aura donc vécu dans l’intervalle, au cours de sa 48eme année, une Résurrection comme le Christ, et donc un contact et une transformation extraterrestre.

Souvenez-vous que les Apôtres n’avaient pas reconnu Jésus-Christ après sa Résurrection pendant les 40 jours qui suivirent sa mort. Il était donc revenu DIFFERENT. C’est pour cela que Jésus-Christ ne pouvait se montrer et se faire reconnaître qu’auprès de ceux qui le connaissait vraiment, ses amis et disciples. C’est parce qu’il avait physiquement changé que le public n’aurait pu reconnaître celui qui avait déclaré être le Fils de Dieu pendant son ministère de trois ans.

Si l’interprétation initiale du quatrain X-72 ci-dessus montre QUI sera le premier Grand Monarque – Eric Julien – la seconde interprétation montre QUAND viendra le second et véritable Grand Monarque dont l’identité civile demeure inconnue à ce jour. Mais nous venons de voir que le GM ne ressemblera pas à Eric Julien à cause de sa Résurrection. D’où le secret révélé, maintenant que son départ est consommé.

Notez que l’Epître de Nostradamus, qui est dithyrambique à l’égard du Grand Monarque, s’adresse au SECOND personnage, donc après la transformation, et non au premier – Eric Julien – ainsi que le lui fit comprendre Jésus-Christ lorsqu’il le rencontra en voyage astral au cours de l’été 2002 (voir plus bas), soit 7 ans exactement avant la Résurrection de l’été 2009. Les actes, pensées et écrits du premier personnage avant sa résurrection seront nécessairement entachés d’erreurs et de souffrances, l’ouvrant à plus de compassion, mais aussi plus de lucidité.

Le second personnage est donc HEnric, Roi de France, Second, dont Nostradamus, extrêmement précautionneux, ne révèle pas le futur nom, ou si peu. Son caractère, pétri dans l’humaine condition, mais épuré dans le Saint-Esprit, reflétera sans doute la transmutation à venir de l’humanité.

En effet, le premier personnage fut largement décrié, honnis, pauvre et français exilé en Amérique, et séparé de sa famille légale. Il est proche de cœur avec le Kébek mais habitait en Géorgie. Il est né à Toulon à l’Hôpital militaire Sainte-Anne le 10 décembre 1961 à 23h50. Beaucoup d’exégètes, dont Michel Morin, avaient prévu la naissance du GM entre 1960 et 1963, proche de février 1962. Sa Résurrection aura lieu au « 48ème degré de transmigration », donc dans sa 48ème année. Ainsi, 1961 + 48 = 2009.

La présentation de l’ouvrage de Michel Poulin, « Le Grand Monarque à l’ère du verseau », fait référence à la Grande Mère. En voici des extraits :

 »« Si le thème prophétique du Grand Monarque est bien connu, il en va tout autrement de celui de la Grande Mère.

Clairement énoncé dans l’hindouisme, ce thème est également présent dans les textes de Nostradamus. Il fallait fouiller et trouver ! En 1989, l’auteur prit connaissance d’une citation cruciale du « Shambhala oasis de lumière » de l’auteur Andrew Tomas, extraite du Kalki Purana, équivalent hindouiste de l’Apocalypse de Jean de Patmos. Cette citation indique clairement la manifestation messianique attendue pour notre époque par les hindouistes.

Elle concernait non pas un homme seul, mais bien un homme et une femme. Son de cloche analogue dans l’authentique christianisme où Jésus annonça, pour la fin des Temps, la manifestation conjointe d’un nouveau Salomon et d’une nouvelle reine du midi. (…) »

La Grande Mère et le Grand Monarque seront les messagers du Verseau, idée novatrice de l’auteur dans la recherche identitaire du nouveau Messie. »

Eve Marchal, la Grande Mère selon ces prophéties, est née le 3 février 1961 à 2h50 du matin à la clinique Jeanne d’Arc (!) à Antibes. L’année 2009 est aussi celle quand, pour elle, la venue du Saint-Esprit procédant du 48ème degré fera transmigration. Eve Marchal comme Eric Julien sont nés dans le Midi de la France la même année à seulement 100 kilomètres et 10 mois de distance.

Eric Julien est le second d’une fratrie de quatre enfants, d’où certainement l’appellation HEnric le Second. Il est né en France (Occident d’Europe), est devenu orphelin à cinq ans pendant huit ans alors que ses parents, connaissant des difficultés financières et conjugales, étaient tous deux partis du domicile. Il fut retrouvé avec ses trois frère et sœurs seuls en bas âge dans l’appartement qu’ils habitaient à Toulon. Cette description correspond parfaitement à celle de Nostradamus :

__Du plus profond de l’Occident d’Europe, De pauvres gens un ieune enfant naistra, Qui par sa langue séduira grande troupe, Son bruit au règne d’Orient plus croistra.__

Eric Julien a commencé sa carrière professionnelle (contrôleur aérien militaire) à Reims, la ville du Sacre des Rois de France, et y vécut près de 7 ans. Il se rendait très souvent dans la Cathédrale de Reims pour y méditer. Grâce à son ouvrage « La Science des Extraterrestres » qui fut applaudi par des scientifiques, des ufologues et des ésotéristes pour son caractère révolutionnaire, tant en physique, en ufologie qu’en spiritualisme, il fit grand bruit et sa notoriété croit en Orient puisque cet ouvrage fut traduit et diffusé en chinois.

Notez qu’Eric Julien a vécu sur les bords de la Méditerranée (aquatique 1), de l’océan Indien (aquatique 2) et de l’océan Pacifique (aquatique 3), où il reçut le message du 25 mai 2006 qui le « ressuscita », avant qu’il (re)naisse dans son nouveau statut définitif dans un nouveau corps plus jeune. Ainsi, le quatrain de Nostradamus…

__De l’aquatique triplicité naistra. D’un qui fera le jeudi pour sa feste: Son bruit, loz, regne, sa puissance croistra, Par terre et mer aux Orients tempête..__

…s’applique parfaitement à lui car à l’issue de cette aquatique triplicité il (re)naîtra. Le jeudi se réfère à Jupiter, planète régissant le Sagittaire, signe zodiacal du « premier » Grand Monarque, le « second » étant celui venant après sa résurrection, d’où Henric Second. Son anniversaire (sa feste) fut donc symboliquement le jeudi (Sagittaire). Le Sagittaire décrit aussi un homme-cheval annonçant le Premier Cavalier de l’Apocalypse portant arc (Sagittaire) et couronne (Grand Monarque) sur un cheval blanc (lumière de l’Esprit Saint).

Les deux dernières lignes du quatrain ci-dessus pourraient faire référence à l’alerte au tsunami géant (Par terre et mer aux Orients tempête) qui fit progressivement beaucoup de bruit dans les médias internationaux et le fit connaître partout. Comme chacun sait, un tsunami est un évènement où la terre est envahie par la mer. Il faut savoir que dans le calendrier julien le 25 mai 2006 correspond au 6/6/6 (666) que l’alerte publique a permis de combattre.

De plus, Eric Julien souffrait d’une sciatique allant du pied à la hanche de la jambe droite au moment où il vint à Hawaii, où commença son « règne » qui le « ressuscita » grâce à (ou à cause de) l’alerte du 25 mai 2006, jusqu’à son changement de corps en 2009 :

__Quand dans le règne parviendra le boiteux, Compétiteur aura proche bâtard Luy et son règne viendront si fort roigneux, Qu’ains (avant) qu’il guerrisse son faict sera bien tard.__

Le compétiteur bâtard, qui se proclame Grand Monarque (et adjoint lui-même à son nom la noblesse dont il se réclame : de Bourbon d’Orléans) bien qu’étant un descendant bâtard (relation conjugale hors mariage, illégitime au regard du sacrement du mariage religieux que la lignée royale doit respecter) du Comte de Paris (lignée des Bourbon). De plus, la succession dynastique se transmet par le mâle. Ce qui n’est pas le cas pour lui.

Notons qu’Eric Julien vint vivre sur l’île de Big Island à Hawaii (île où il prit conscience de son statut de futur GM) au moment (2006) où son compétiteur bâtard se manifesta pour faire valoir sa « royauté ». Ils furent tous deux proches comme l’indique Nostradamus car ayant vécus tous deux à la Réunion. Mais, bataillant dans le vide pour son titre illégitime, et s’exprimant avec véhémence et colère sceptiques.qc.ca

Cet adversaire, devint « roi hargneux » (roigneux) au point d’en devenir fort amer, sans pouvoir en guérir avant que le vrai GM ne se manifeste (qu’avant qu’il guérisse son faict sera bien tard).

Mais ce qui désigne plus particulièrement Eric Julien est sans doute ce qu’il écrit dans « Les Messagers » tome I …

…lorsqu’il décrit sa rencontre « onirique » avec la Vierge Marie en 2001 qui le choisit parmi quelques uns pour lui faire vivre une expérience qui lui fit ressentir la souffrance des autres en lui demandant de s’en souvenir, mais aussi sa rencontre avec Jésus-Christ en 2002 qui le délivra du piège psychique du « diable », un puissant draconien extraterrestre, pour lui dire :

« Ce n’est pas toi qui as de l’importance mais l’enjeu que tu représentes. »

C’est clairement un avertissement sur un futur changement de personne où Eric Julien n’était pas encore celui pour lequel cette lutte psychique eut lieu.

Puisque Nostradamus nous donne le mois (7) dans son quatrain X-72, nous savons que le Grand Monarque apparaîtra (ressuscitera) en juillet 2009 (2009 étant la 48ème année de transmigration) et sera annoncé par un évènement « venant du Ciel » pouvant être effrayant (éclipse du 22 juillet 2009 en Asie ?). Ceci correspond au signe du Cancer qu’une exégète, Liza Tongaris, découvrit en mettant en évidence le symbole 69 (signe vertical du cancer) pour la naissance du GM.

Toute date de départ et de catastrophe annoncée auparavant (30 mai 2009 dans la « Lettre des Messagers ») n’avait d’autre but que de détourner l’attention et décourager les menaces.

Quel évènement « venant du ciel » annoncera l’arrivée du Grand Monarque ?

Tout d’abord l’éclipse du 22 juillet 2009 en Asie, la plus longue du siècle, constitue une bonne base.

D’autre part, par le plus « grand des hasards », les militaires américains viennent d’interrompre en JUIN 2009 leur collaboration de 15 ans avec les civils pour les informer de l’existence d’objets célestes pouvant entrer en collision avec la Terre : space.com

« Les informations sur les astéroïdes sont désormais classifiées » depuis début juin 2009.

Cette information coïncide avec la récente publication « accidentelle » de la liste des sites nucléaires civils sur un site web gouvernemental dont les principaux médias US se sont fait l’écho début juin 2009, en particulier dans le Tennessee : cyberpresse.ca, et coïncide aussi avec un autre article de mi-juin 2009 faisant état d’incidents relatifs au possible terrorisme nucléaire : fr.news.yahoo.com, où l’on apprend que « Barak Obama considère le terrorisme nucléaire comme « la menace la plus immédiate et la plus extrême pesant sur la sécurité internationale » ».

Ainsi, pour peu l’on y ajoute les développements en Corée du Nord, en Iran, en Afghanistan, en Géorgie et le contexte de la crise économique majeure que le monde traverse où l’on voit nettement le bloc occidental faisant face à un bloc émergent où s’associent le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine (Gog et Magog), l’apparition du Grand Monarque que décrit le quatrain X-72, bien que n’étant pas appelé à être reconnu immédiatement sur la scène publique dans les mois (un ou deux ans ?) qui viennent, coïncide avec la montée en flèche des tensions internationales, celle de l’immoralité financière et du chaos économique grandissant.

Ainsi, le Grand Monarque sera bientôt là mais sera insaisissable, au-delà et au milieu des hommes au Nom du Christ-Roi dont il annoncera le Retour. Selon pagesperso-orange.fr,  l’auteur indique que Marie Julie Jahenney (1850-1941) reçoit en 1882 la révélation des trois crises successives :

1- Une première crise très courte, mais très violente durant laquelle il est dit que « les étrangers seront maîtres en France et il y aura liberté pour tout »

2- Une seconde crise lui succède très rapidement d’une durée comprise entre 1 à 2 mois durant laquelle la France sera envahie dans sa quasi-totalité et où sera mis « le comble à toute chose » « Il n’y aura de sauvé que ce que Dieu a permis de protéger : les endroits décrits par sa Parole et gardés par sa gratuite Bonté »

3- Enfin, c’est durant la 3ème crise, « au fort de l’orage » que le Grand Monarque, actuellement INCONNU et EN EXIL (donc vivant HORS DE France mais français puisqu’en exil !) est suscité par Dieu pour entrer, délivrer et rétablir la France sur de nouvelles bases. La durée de cette 3ème crise n’est pas clairement donnée (elle semble d’après l’étude des textes, s’étaler entre 6 mois et un an)

Signalons – car cela est important – qu’aux évènements strictement d’origine humaine (troubles civils, invasion) sont destinés à se superposer des dérèglements naturels d’AMPLEUR PLANETAIRE (séismes, tempêtes). En effet les désordres et déséquilibres précédant et accompagnant la venue du Grand Monarque en France ne sont pas limités à notre seul pays, mais auront comme conséquence un bouleversement de la planète entière.

Et dans le cadre de ces révélations, la France est la première à être frappée par ces phénomènes, et aussi – fort heureusement – à en être délivrée et à « rentrer dans la Paix », une Paix spirituelle et Temporelle concrétisée par l’Avènement concomitant du Grand Monarque (en France) et du saint Pape (le « pasteur Angélique » des prophéties) à Rome.

http://archive.choix-realite.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares