Autres Mondes L'Au-Delà

Le monde des ténèbres, entre deux vies

Dans l’AU-DELA, il ya La porte de Droite et La porte de Gauche.

Lorsque nous « mourons », nous, les entités blanches, nous passons par La porte de Droite. Le voyage est généralement si bref que nous ne sommes même pas conscientes qu’il y a une porte. Portées par notre joie, nous en franchissons simplement le seuil pour suivre la lumière.

Les entités des Ténèbres, de leur côté, passent par La Porte de Gauche, qui mène à un abîme de néant, dépourvu d’espoir, dans une obscurité qui est exactement le contraire, sur le plan spirituel, de la pure et blanche lumière émanant de l’amour inconditionnel de Dieu.

A nouveau, notez que ce n’est pas Dieu qui les pousse vers La Porte de Gauche. Ces « gens de La porte de Gauche » sont séparés de Dieu uniquement parce qu’ils ont choisi de s’en détourner.

D’ailleurs, ils ne restent pas là longtemps.

De ce vide où règne le désespoir et d’où l’amour est absent, les entités des Ténèbres retournent immédiatement dans un utérus pour entreprendre une nouvelle vie sur terre, victimes d’une sorte « d’éternel retour ».

Ceci explique pourquoi j’ai toujours eu l’impression que je ne pourrais jamais rien tirer d’une entité des Ténèbres. Et pour cause, il n’y a rien à en tirer. Elles recommencent sans cesse le même cycle, vie après vie, après vie, sans plan de vie, sans Guides Spirituels, sans Anges, sans connaître les avantages de la paix, de la sagesse, de la perspicacité que nous éprouvons à être réunis avec nos êtres chers à notre arrivée dans l’Au-delà, dans l’amour parfait et la joie de la lumière de Dieu.

Néanmoins, même les entités des Ténèbres ne sont pas condamnées pour toujours à être privées de la présence de Dieu. Tôt ou tard, les puissantes entités blanches de l’Au-delà parviennent à intercepter ces entités des Ténèbres au moment où elles transitent d’une dimension à l’autre, et à les ramener à La Maison, afin qu’elles puissent enfin embrasser la blanche lumière de l’Esprit saint.

Mais jusque-là, les entités des Ténèbres poursuivent un périple sans Dieu, sans destination, qu’elles ont-elles-mêmes choisi et qui dépasse toute imagination.

Comme les entités blanches, certaines entités des Ténèbres, ne sachant pas qu’elles sont mortes, restent prisonnières sur terre pendant un certain temps ; d’autres reviennent brièvement sur terre sous forme d’esprit entre deux incarnations.

Si on m’en donnait le choix, je préférerais toujours avoir affaire à une entité des Ténèbres ayant la forme d’un fantôme ou d’un esprit, plutôt qu’en forme humaine. Mais à nouveau, sous quelque forme que ce soit, ces entités peuvent introduire le chaos dans nos vies, à grande et à petite échelle, grâce à leur énergie négative. Elles peuvent trafiquer votre voiture, votre téléphone, vos appareils ménagers, votre ordinateur, votre téléviseur ou tout autre appareil électrique ou mécanique. Elles peuvent aussi influencer l’atmosphère d’une pièce, si bien que soudain, sans comprendre ce qui leur arrive, même les gens les plus agréables, les plus enjoués, sombrent dans la déprime, deviennent anxieux, irritables et grossiers.

Dans ce genre de situation, la première chose à faire est d’en parler ouvertement. Si des entités des Ténèbres se sont infiltrées dans votre groupe, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas la seule personne à avoir ressenti leur agression. Annoncer à vos amis que votre voiture se comporte bizarrement depuis quelque temps ou que vous avez soudain mal à la tête ou encore que vous êtes de mauvaise humeur. Vous serez souvent étonné du nombre de gens autour de vous qui lèveront la main en disant « Moi aussi » !

Le fait d’en parler dissipera la confusion et le sentiment d’impuissance que vous ressentez, en jetant le blâme sur le véritable responsable – sur la négativité des entités des Ténèbres. Rien ne les fait fuir plus rapidement que de les traîner à la lumière des entités blanches.

Parlant de révélation, j’aimerais éclaircir certains mythes concernant les entités des Ténèbres se manifestant sous forme d’esprits, car il arrive souvent qu’on leur accorde plus de pouvoir qu’elles n’en ont vraiment.

  1. Elles ne peuvent vus blesser physiquement. Au pire, si elles parviennent à vous troubler suffisamment, vous risquez de devenir négligent et de vous blesser vous-même accidentellement.
  2. Elles ne peuvent vous pousser au suicide. Au pire, elles vous feront sombrer dans une dépression qui vous déstabilisera, mais ce ne sera que temporaire et ce ne sera pas de votre faute. N’allez jamais leur donner la satisfaction de masquer votre lumière. Nous, les entités blanches, avons besoin les unes des autres, et ensemble, nous sommes plus fortes qu’elles ne le seront jamais.
  3. Elles ne peuvent vous lancer une malédiction. Comme nous le verrons, les malédictions n’existent pas. UN point c’est tout.
  4. Et par-dessus tout, elles ne peuvent vous posséder.

Pour moi, les possessions démoniaques ou diaboliques, cela n’existe pas. Il est vrai que j’ai pratiqué ma part au fil des ans, mais j’y ai recours uniquement lorsque la personne est convaincue d’être possédée et que seul un exorcisme peut la « guérir ». Et même au cours de l’exorcisme, il leur est rappelé que le diable et les démons n’existent pas – et que s’ils existaient, il ne serait pas en leur pouvoir, de toute façon, de prendre le contrôle de son corps et de son esprit.

Je ne dis pourtant pas que les gens qui affirment être possédés sont des menteurs. S’ils le croient, il faut les prendre au sérieux et s’attaquer au problème. D’un autre côté, il est facile de confondre des cas de possession avec d’autres phénomènes.

Premièrement, il existe ce qu’on appelle le « pouvoir de la suggestion ». Le fait d’avoir été élevé dans une culture ou une religion où la croyance en la possession est répandue amène parfois les gens à confondre syndromes prémenstruels et maladies mentales avec des cas de « possession ». Mais le simple fait de s’identifier à une personne ou d’avoir des intérêts particuliers peut amener quelqu’un à manifester les symptômes de la possession si ce diagnostic lui a été fortement suggéré. Vous remarquerez que les personnes pieuses sont toujours convaincues d’être possédées par Satan. Une personne ayant un intérêt marqué par l’histoire se prendra pour Napoléon. Les mordus de littérature seront convaincus d’êtres Shakespeare, Poe ou Dickens. Les fanas d’aviation prétendront être Amelia Earhart ou Wilbur Wright. Fait amusant, je n’ai pas encore rencontré quelqu’un disant être possédé par une personne dont personne n’a jamais entendu parler.

Certaines personnes sont si sensibles à l’énergie négative qu’elles se sentent submergés par celle-ci et vont jusqu’à croire qu’elles ont perdu leur propre identité. Mais ce n’est pas de la possession. Il nous arrive tous à l’occasion de nous sentir à côté de la plaque ou pas dans notre assiette, et plus nous sommes sensibles à ce genre d’humeur, plus ces sentiments de malaise reviennent fréquemment ; Mais à moins que nous décidions volontairement de laisser un autre esprit prendre le contrôle de notre être, le fait de nous sentir « à côté de la plaque » ne signifie nullement que nous ne sommes plus nous-mêmes. Cela signifie simplement que nous avons besoin d ‘une attention spirituelle particulière, de notre part et de la part de nos êtres chers, afin de trouver le chemin du retour.

téléchargement (2)L’énergie cinétique peut également être à l’origine des symptômes physiques spectaculaires que nous associons généralement aux cas de possession. Rappelez-vous qu’on parle d’énergie cinétique lorsque l’esprit manipule spontanément et involontairement des objets tangibles. Les périodes de grandes tensions émotionnelles et spirituelles peuvent déclencher des spasmes d’énergie cinétique – surcharges électriques, objets volant à travers la pièce, appareils ménagers devenus fous, conduits qui éclatent, etc. Et puisque le chaos qui libère cette énergie cinétique est souvent le même chaos que nous associons aux cas de possession, il n’est pas étonnant que nous les confondions l’une et l’autre. Mais il existe toutefois une différence importante ; l’énergie cinétique est réelle. La possession ne l’est pas.

Extrait du livre : Aller-retour dans l’Au-delà de Sylvia Browne, aux éditions ADA – pages 226-231 – chapitre 7

tenebresQuel est ce monde des Ténèbres

Le Monde des Ténèbres n’a sûrement pas apprécié que ce chapitre voit le jour. Il et caractéristique des entités des Ténèbres de pousser la mesquinerie et l’égoïsme jusqu’à interférer avec un livre qu’elles ne liront jamais. Et croyez-mois, tous les livres où l’on explore et célèbre notre essence spirituelle sont pour elles, dépourvus d’intérêt. En fait, si vous vous demandez en lisant ces lignes si vous n’êtres pas vous-même une entité des Ténèbres, je peux vous assurer que si vous l’étiez, vous ne seriez pas en train de lire ceci, et encore moins en train de vous poser ce genre de questions. Les entités des Ténèbres ne se posent pas la question, non pas parce qu’elles connaissent déjà la réponse, mais parce que contrairement à nous, elles s’en fichent.

QU’EST-CE QUE LE MONDE DES TENEBRES ?

Dieu n’a pas créé la négativité, le chaos et le mal qui caractérisent le Monde des Ténèbres. Pour créer ces choses, il aurait fallu que Dieu possède également une part de négativité, de chaos et de mal, et nous savons que cela n’est pas vrai. S’il existe un Monde des Ténèbres, c’est que Dieu a accordé à l’esprit le libre arbitre, et que certains esprits ont choisi de l’exercer en rejetant la lumière et en embrassant le monde des Ténèbres. Dieu ne se détourne jamais de personne, mais Il n’empêchera jamais personne de se détourner de Lui.

Lorsque Dieu vit que certains de Ses enfants avaient choisi le Monde des Ténèbres, il envoya Lucifer, le plus beau, le plus adoré et le plus puissant des Anges, afin qu’l veille sur eux. Lucifer n’est ni une entité des Ténèbres, ni un Ange déchu. Il n’a pas été rejet épar Dieu ou banni de la Lumière. En fait, le nom « Lucifer » signifie « Lumière ». C’est parce que Dieu ne voulait pas que sa prodigue création sur terre soit seule et abandonnée qu’il confia à Lucifer le soin de la protéger.

Il se trouve que je n’ai jamais cru à l’existence du « Diable ». Je ne crois pas qu’il y a quelque part un être appelé Satan, avec des cornes, un habit rouge et une fourche. D’ailleurs, je ne crois pas non plus au feu éternel de l’enfer, où un dieu mal-intentionné enverrait tous ceux qui lui tapent sur les nerfs. Si c’était vrai, qu’en est-il de tous ces catholiques qui sont allés en enfer parce qu’ils avaient mangé de la viande un vendredi ? A présent qu’il a été décidé que ce n’est plus un péché mortel de manger de viande le vendredi, ces catholiques qui sont en enfer vont-ils avoir le droit d’en sortir ou vont-ils devoir y rester ? Et puisque les baptistes croient que danser est un péché, qu’est-il advenu du pauvre Fred Astaire et de Gene Kelly ? Je suis désolée, mais cette histoire d’enfer ne tient pas debout en ce qui me concerne.

Mais plus important encore, le Dieu qui nous a créés ne juge pas, ne punit pas et ne condamne certainement pas. Nous sommes tous Ses enfants. Son amour pour nous est inconditionnel et éternel. Bien sûr, si nous Le rejetons, Lui et Son amour, nous devrons en subir les conséquences. Mais il ne condamne pas ceux qui refusent de répondre à son appel et qui préfèrent vivre dans les Ténèbres. Ce faisant, ils se condamnent eux-mêmes. Alors je vous en prie, lorsqu’il est question des entités des Ténèbres, n’allez pas imaginer une légion de créatures maléfiques qui entrent et sortent de l’enfer comme des chauves-souris au service de Satan. Cela peut faire peur et produire un certain effet au cinéma, mais ce n’est pas la réalité.

Les entités des Ténèbres existent sous forme humaine et sous forme spirituelle, tout comme les entités blanches existent sous forme humaine et spirituelle ; Ceux qui vivent parmi nous sous forme humane peuvent faire partie de votre vie sans que vous le sachiez ; il peut s’agir d’un membre de votre famille, d’un voisin, d’un amoureux, d’un collègue de travail ou d’un soi-disant ami. Lorsqu’ils meurent, au moment où leur esprit quitte leur corps, l’énergie négative de ces esprits peut grandement nous affecter et qui plus est, sans que nous en soyons conscients (ils peuvent, par exemple, je ne sais pas moi, ruiner le ruban d’une cassette audio et s’amuser à fermer les lumières). Mais qu’ils aient forme humaine ou spirituelle, les entités des Ténèbres partagent tous, les mêmes caractéristiques :

Tout d’abord, elles n’ont pas de conscience, aucun sens des responsabilités, et n’éprouvent jamais de remords. Elles s’attribuent tous les mérites, mais n’acceptent jamais d’être blâmées pour ce qui se passe autour d’elles. En ce qui les concerne, si elles vous blessent, soit c’est de votre faute, soit vous les y avez poussées. En termes imagés, si elles vous poignardent, c’est parce que vous aurez foncé sr leur couteau. Et si vous osez les critiquer, ce n’est pas parce qu’elles méritent, non, c’est parce que vous êtes trop stupide et superficiel pour les comprendre et les apprécier. Pour elles, il n’y a rien de plus naturel que de constamment se justifier. A leurs yeux, vous devriez même vous compter chanceux de faire partie des quelques élus à qui elles accordent leur temps et leur attention. Et croyez-moi, toute relation basée sur de telles prémisses est dégradante et inacceptable au départ.

En termes psychiatrique, les entités des Ténèbres ayant forme humaine sont de véritables sociopathes. Elles peuvent imiter brillamment les émotions humaines sans jamais les ressentir. Elles peuvent sembler incroyablement charmantes (et elles en profiteront pour vous séduire) ; elles peuvent sembler extrêmement sensibles, compatissantes et adorables ; elles peuvent sembler authentiquement désolées de vous avoir fait mal, mais tout cela dans un seul but ; vous tromper sur leur vraie nature. Elles peuvent faire semblant de s’intéresser à ce qui vous intéresse – y compris à Dieu et à la spiritualité – pour créer l’illusion que vous savez quelque chose en commun. Tout cela n’est que comédie, et elles cesseront de jouer ce rôle dès que vous serez sous leur contrôle.

Malheureusement, nous les entités blanches, en raison de nos émotions et de notre foi en l’authenticité, avons du mal à saisir qu’il s’agit en fait d’une comédie. Et c’est pourquoi plutôt que de nous éloigner des entités noires une fois qu’elles ont retiré leur masque, nous restons avec elles dans l’espoir que nous arriverons à sauver ces personnes que nous croyons merveilleuses pour l’avoir vu de nos propres yeux. En effet, il est plus facile d’imaginer que ces personnes merveilleuses se sont égarées en chemin, que d’imaginer qu’elles n’ont jamais vraiment existé. Mais si vous avez affaire à une véritable entité des Ténèbres, c’est la triste t cruelle vérité.

Deuxièmement, les entités des Ténèbres ne se soucient pas des gens qu’elles côtoient et n’apprennent jamais vraiment à les connaître. Elles se préoccupent uniquement de l’image que ces gens leur renvoient d’elles-mêmes. En ce qui les concerne, les entités blanches sont des miroirs ambulants dans lesquels elles peuvent s’admirer. Tans que l’image est flatteuse, nous leur sommes utiles. Mais à la minute où nous saisissons qu’il s’agit d’un déguisement, et que la personnalité et l’intégrité que nous avions vues en elles, nous les y avions mises nous-mêmes, elles réagiront de deux façons. Soit elles prendront leur distance, soit elles reprendront le petit numéro qui leur avait valu au départ nos bonnes grâces.

Troisièmement, les entités des Ténèbres vivent selon leurs propres règles, toutes aussi arbitraires et intéressées, qu’elles peuvent modifier sans vous prévenir et qui ne s’appliquent pas nécessairement à ceux qui les entourent. Dans leur esprit, leur comportement est toujours acceptable, mais elles peuvent se montrer outrées et feindre d’être blessées si quelqu’un se comporte de la même manière devant elles. Les entités blanches tentent invariablement de trouver un sens à tout cela et de s’adapter à ces règles changeantes. C’est logique, mais c’est également inutile. Les règles et les comportements qui plaisent à une entité des Ténèbres le mardi, peuvent le faire enrager le mercredi. Par conséquent, l’entité blanche est constamment prise au dépourvu et confuse, ce qui donne encore plus de contrôle et de pouvoir à l’entité des Ténèbres.

Le but des entités des Ténèbres n’est pas de « convertir » au mal les entités blanches. C’est impossible. Leur but est de les détruire – pas nécessairement physiquement, mais certainement sur le plan émotionnel. Regardons les choses en face, pour survivre, les entités des Ténèbres doivent faire disparaître la lumière, c’est donc un but et un plaisir. Pour y arriver, elles tenteront de provoquer des turbulences émotionnelles, de susciter le doute, de stimuler la culpabilité des gens, de les enfoncer dans la dépression, tout cela dans l’espoir d’attirer dans leur vil piège le plus grand nombre possible d’entités blanches. Elles insulteront, elles mépriseront, elles menaceront l’entité blanche de mettre un terme à leur relation si elle ne se « secoue » pas, en insistant sur le fait que de toute manière personne ne voudrait vivre avec une personne aussi dépourvue de toute valeur. Elles lui promettront de la priver de tout ce qui lui est cher si elle choisir de partir. En d’autres mots, elles feront tout leur possible pour que l’entité blanche se sente constamment menacée et, par conséquent, éliminer tout pouvoir dont elle pourrait disposer.

Le problème est fort simple : les entités blanches ont une conscience. Nous sommes sensibles et compatissantes, et nous prenons notre responsabilité morale au sérieux. Nous avons une tendance naturelle à croire en la bonté des gens qui nous sont chers. Or, ce sont justement ces qualités qui attirent les entités des Ténèbres au départ. Elles adorent l’image flatteuse d’elles-mêmes qu’elles voient dans nos yeux et elles savent que nous allons probablement confondre leur côté obscure avec de la tristesse ou de la douleur et que nous allons vouloir les aider. Vous avez peut-être déjà entendu cet adage : « Aucune bonne action ne reste impunie ». J’ai l’impression que cet adage a été inventé par une entité blanche qui a un jour tenté de secourir une entité des Ténèbres feignant d’être préoccupée et incomprise. Si vous essayez de secourir une entité des Ténèbres en lui prodiguant votre amour ou en lui accordant votre amitié, je vous en prie, posez-vous la question suivante : comment êtes-vous le plus souvent récompensé pour vos efforts ? Par de la reconnaissance ou par une punition ?

Tourner le dos à un enfant de Dieu est probablement contraire à votre éducation et à vos instincts humanitaires. Mais je vous promets une chose, vous trouverez toujours une meilleure façon de dépenser votre temps et votre énergie que d’essayer d’aider et de sauver une entité des Ténèbres qui serait selon vous une personne merveilleuse si seulement elle acceptait de « changer » (un but auquel font souvent référence les entités blanches lorsqu’elles parlent des entités des Ténèbres qui partagent leur vie) et de recevoir la lumière que vous avez à leur offrir. Une entité des Ténèbres ne deviendra jamais une entité blanche, pas plus qu’une entité blanche ne deviendra une entité des Ténèbres. Vous ne pouvez pas faire appel à une conscience qui n’existe pas, et ne vous y trompez pas, les entités des Ténèbres n’ont pas de conscience. De plus, comment allez-vous susciter d’authentiques remords chez une personne qui ne se sent jamais responsable de rien ? Je vous dis ceci en tant que médium et en tant que personne ayant été à la dure école : « s’il y a une entité des Ténèbres dans votre vie – un ami, un amant, un conjoint, un membre de votre famille – suivez le conseil du Christ : « Secouer la poussière de vos sandales et allez ».

Extrait du livre : Aller-retour dans l’Au-delà de Sylvia Browne, aux éditions ADA – pages 217-223 – chapitre 7

 

http://channelconscience.unblog.fr

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Articles Phares