Climat

Le changement climatique augmenterait le nombre de crimes

policeUne étude américaine a compilé les données météorologiques sur 30 ans avec les statistiques dévoilées par le FBI sur la délinquance.

Plus il fait chaud, plus il y a de crimes. C’est la conclusion tirée d’une étude américaine menée par le chercheur de la firme Abt Associates, Matthew Ranson.

Ce dernier a compilé les données météorologiques avec les statistiques dévoilées par le FBI sur la délinquance sur 30 ans. D’après lui, si les températures augmentent de cinq degrés Fahreinheit d’ici à 2099, cela pourrait causer des hausses de 22 000 meurtres, de 180 000 viols, de 1,2 million d’agressions à main armée, de 2,3 millions de simples agressions, de 260 000 vols et de 1,3 million de cambriolages.

La violence gagnerait du terrain avec une augmentation de près de 3% sur le territoire américain. « J’imagine qu’en tant que policier, si vous pouviez réduire le taux de crimes de 2 à 3%, vous seriez extrêmement satisfait », explique Matthew Ranson.

Il faut dire que le coût total d’un tel changement pourrait atteindre les 115 milliards de dollars. « Une augmentation des crimes comprise entre 1 et 3% peut paraître modeste mais pour les victimes, les survivants ou la police, le fardeau de ces chiffres devrait être considérable… », a ajouté le chercheur. Néanmoins, certains scientifiques relativisent la théorie de Matthew Ranson avançant que les mois chauds d’été impliquent davantage d’interactions sociales entre les individus car ils passent plus de temps à l’extérieur. Proportionnellement, cela amène davantage d’agressions.

Pour Matthew Ranson, « il y a tellement de facteurs à prendre en compte et de données qui vont évoluer sur les 100 prochaines années que le genre de prédiction que j’ai pu proposer comportera forcément son lot d’erreurs. Je ne suis pas en train d’affirmer que les conclusions que j’ai tirées vont inévitablement se produire. Je souhaite simplement attirer l’attention sur le genre d’effets inattendus que peut produire le changement climatique ».

Lu sur Los Angeles Time
http://www.atlantico.fr/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires
Mots clés