Spiritualité

L’art de la demi-mesure… Un ré mineur ?

par Alice Hal W

Tout cela n’est que pure imagination ce qui m’amuse d’autant que c’est sans doute dans l’imagination de l’homme que réside la clé de tout.

ré mineurC’est parce qu’il est capable d’imaginer que parfois accidentellement il tombe sur une vérité ou deux et non pas parce qu’il pense car  » tant va la pensée à l’homme qu’à la fin il nous les brisent  » ( Oui j’ai essayé de ne pas déraper ! ).

 » L’imagination c’est la pensée qui déraille et décide que 1 + 1 = un mouton. « 

Pourquoi l’homme n’est-il donc pas encore capable de faire dans  » la demi-mesure  » ( entendu au sens d’un joli mélange à part égal ) ?

Voyons, imaginons que nous étions à la base une fabuleuse énergie, d’une force incomparable mais qui s’ennuyait profondément ( encore qu’une énergie ne s’ennuie pas car elle est « âme » : elle ne pense pas, ne ressent pas, elle est mais imaginons car c’est toute la force de l’imagination justement sur la pensée, pouvoir tout se permettre.)

Imaginons donc !

Oui car être une fabuleuse énergie c’est « être » et ce n’est pas « créer » ( car pour créer il faut autre chose ) hors quand on ne créé pas on s’ennuie, du moins je me plais à l’imaginer. Cette énergie porte en elle la volonté créatrice mais la volonté créatrice sans le pétrole hein c’est jamais qu’un  » cheri je t’aime sans les roses ! « 

Alors ? Alors cette énergie éclate pour  » créer  » de nouveaux possibles et c’est ainsi qu’elle rencontre cette chère matière dont nous sommes tous faits. Seule la matière permet de créer ( c’est parfois aussi simple que cela ) : l’énergie est la force créatrice, la matière donne vie. Sauf que la matière à ses contraintes ( la faim, la soif, l’envie de faire pipi surtout quand on est une fille et qu’on s’apprête à prendre la voiture…!!! ) cela a anesthésié la quasi totalité de cette énergie dont nous étions issues et qui est encore en nous.

Continuons à imaginer…

L’âme : sorte d’emprunte d’énergie dont nous sommes issus. Elle est cette forme de magie très particulière, unique pour chacun de nous. Elle est notre point zéro en quelque sorte. Elle ne ressent pas, ne pense pas, elle est la force créatrice  » perdue  » pour beaucoup.

La matière : la matière créé non pas parce que notre corps créé mais parce que la matière elle-même est création. Elle permet également de ressentir car ce que l’on ressent est du à notre corps. Notre esprit ne ressent pas, il pense parfois il pense qu’il ressent ;).

L’esprit : une sorte d’intermédiaire. Nous pensons parce que nous sommes matière ( cerveau ) mais cela va au-delà de tout ça puisque nous ne pensons pas tous de la même façon alors que notre cerveau est pareillement constitué alors qu’un coeur qui bat se ressent strictement de la même façon. Ce sont  » notre histoire « ,  » nos expériences  » qui sont du matériel devenu immatériel qui donne ce joli résultat. Notre esprit est donc une machine à transformer la matière en « non-matière » et dans l’absolu a retransformer de la  » non matière  » en matière. Quelle usine !

( Oui mon imagination distingue l’âme de l’esprit… )

Bref pour en revenir à notre sujet ! Ainsi en fut-il de nos dérives : la rencontre de la matière qui a donc transformé une pureté immatérielle qu’est l’âme en un singe subissant les instincts archaïques de la matière ( renifler les fesses des autres par exemple, ah non ce sont les chiens…! ). Nous rêvions de pouvoir, de gloire, de richesse pour satisfaire nos besoins matérialistes et pour créer à tout prix des empires ( en papier ) nous avons perdu l’essence de ce que nous étions vraiment.

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère qui tend à s’éveiller, à retourner à la spiritualité en nous débarrassant je l’espère d’une partie ( mais je crains de la totalité car l’homme est assez manichéen finalement ) de ce côté exagérément matérialiste qui n’a laissé de place qu’à l’AVOIR et au FAIRE au détriment de l’ETRE. Nous rêvons de paradis ( ou d’enfer ? ) ou nous serions unique, une énergie absolue, des êtres complètement éveillés qui flotterions dans une sorte d’état de plénitude parfaitement anesthésiés… Mais avons nous oublié les raisons originelles de tout cela ( s’agissant purement de mon imagination ) ? Etre et créer en même temps et non pas être OU créer.

Dans mon imaginaire, évoluer c’est demeurer en paix tout à la fois avec son âme et sa matière, ce n’est pas retourner à un point zéro niant la matière dont nous sommes fait auquel cas tout cela n’aura servi à rien, nous aurions expérimenté, vécu pour rien…

Le bonheur ne réside peut-être pas dans un état de plénitude où nous n’aurions plus d’envies  » matérielles  » mais dans une sorte de joli compromis dans lequel nous serions tout à la fois matière car c’est grâce à cela que nous ressentons et tout à la fois âme. Tout cela prendra vie au niveau de l’esprit ça va sans dire cette chère usine à faire des paradigmes à partir d’une glissade accidentelle sur un clou rouillé.

Etre capable de dompter la matière intellectuellement et physiquement en créant vraiment ( et pas juste une cocotte en papier ) et sans se laisser dominer par certaines émotions qui font de nous des êtres incapables de s’ouvrir tout à la fois au monde et aux autres dans un  » J’AI donc je suis « , quelle belle aventure à venir !!! …

Mais si l’homme s’est perdu dans la matière surement se perdra-t-il un peu trop dans le principe de  » l’âme  » avant de décider de faire une bonne fois pour toute un compromis celui de cesser de rêver d’être ( ce qui était ennuyeux à mourir au point de le faire ! ) pour rêver d’être celui qui a comprit. Mais comprit quoi me direz-vous ? La chance qu’il a d’avoir une langue pour déguster un bon morceau de chocolat ! 🙂

Le bonheur ne tient qu’à un fil de Soi, le si joli germe de compromis que nous sommes déjà entre l’âme et la matière mais que nous devons explorer en acceptant de l’être.

Comme je ne pense jamais, j’imaginais simplement.

Publié par l’auteure sur http://epanews.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares