Infra-monde Shambhala

L’Agharta : la montagne bleue du Kaf et le peuple de Gog et Magog

L’Agartha de Gérard de Nerval

Les loges maçonniques, lors des cérémonies de réception au grade de Maître, évoquent symboliquement l’assassinat d’Hiram par trois de ses compagnons, jaloux de son adresse et de son mérite de fondeur de métaux.

Hiram était un Phénicien membre d’une confrérie d’artisans orientaux qui avaient été envoyés au roi Salomon par le souverain de Tyr. Il fondit pour le temple deux chérubins en or et la célèbre Mer d’airain, mais un incident survint qui menaça de réduire à néant le chef-d’œuvre du Maître.

C’est alors, dit la tradition rapportée par Gérard de Nerval, qu’entre en scène un géant de bronze, un marteau à la main, qui entraîne Hiram vers le centre de la Terre dans  » l’âme du monde habité « .

Là est le palais souterrain d’Énoch, appelé Hermès en Égypte et Edris en Arabie.

Le géant de bronze révèle alors son identité il est Tubal-Kaïn, fils de Lamech le frère de Noé, et c’est lui qui apprit aux hommes à forger les métaux.

Au cours de la visite du royaume souterrain, Tubal-Kaïn se montre un guide averti – Tes pieds, dit-il au Phénicien, foulent la grande pierre d’Émeraude qui sert de racine et de pivot à la montagne de Kaf… – il est intéressant que nous trouvions cette fameuse montagne dans ce film qui parle de ces gnômes qui habitent ces contrées et de cette montagne au delà de notre monde, là ou ne se lève ni la lune et ni le soleil… Seule brille la montagne bleue, d’une lumière si intense qu’elle se reflète sur le firmament et sur la terre, ce qui donne sa couleur bleue à notre planète. Ce récit existe aussi dans la religion musulmane et même dans la thora .

Au début de ce film, on raconte la même histoire mais de façon enjolivée, en mélangeant vérité et imaginaire… Ainsi, personne ne fera le rapprochement, mais les ingrédients sont là : les gnômes, la montagne d’émeraude et le monde sans lumière, avec une poudre magique et lumineuse ….!

Les allemands se sont vantés, grâce a leur sous marin lors d’une expédition secrète menée pour leur furher, d’avoir visité un lieu qui a toutes les caractéristiques de la montagne du Kaf ….

Neuschwabenland ou New Souabe se trouve sur le continent antarctique entre 20 ° E et 10 ° W à Queen Maud Land. Cette terre lointaine a été explorée en détail par l’expédition antarctique allemande, qui est même allée, à travers les pièces, où se trouve de l’eau douce et chaude, des zones libres de glace, et remplies de végétation, dans une zone où, selon la science, tout serait gelé….

Selon les géologues qui ont participé à l’expédition allemande, les zones où la végétation était présente étaient dues aux sources d’eau chaude ou d’autres sources géothermiques.

L’une des citations les plus intéressantes sur Neuschwabenland et l’Antarctique vient de la marine allemande. Le Grand Amiral Karl Dönitz qui a dit : «La flotte sous-marine allemande est fière d’avoir construit pour le Führer, dans une autre partie du monde, un Shangri-La sur la terre, une inexpugnable forteresse ».

Une initiée du vishnou déclara :

L’amiral Byrd en 1946-47, l’un des plus célèbres explorateurs polaires américains, a recherché les bases nazies secrètes. De nombreux auteurs décrivent comment l’amiral Byrd (Highjump Opération), avait à sa disposition la plus grande armada jamais envoyée en Antarctique, créée pour enquêter sur une présence nazie.

L’Opération Highjump a bénéficiée d’un stupéfiant convoi de 13 navires, d’avions d’escorte, de porte-avions, d’un sous-marin, de deux destroyers et d’un total de 4700 hommes munis d’engins de combat complets, dans ce qui a été officiellement appelé ordinairement un « exercice d’entraînement».

Byrd a déclaré : « aujourd’hui, il est impératif pour les États-Unis, d’engager des mesures de défense immédiates contre les régions hostiles ».

L’amiral a également déclaré qu’il ne voulait effrayer personne indûment, mais que l’Amérique serait dans la réalité amère dans le cas d’une nouvelle guerre… Les Etats-Unis continentaux seraient attaqués par des objets volants qui pouvaient voler de pôle à pôle à des vitesses incroyables.

L’amiral Byrd a répété les points de vue ci-dessus, résultant de sa connaissance personnelle, recueillis, à la fois au pôle nord et au pôle sud, avant une conférence de nouvelles tenue pour Service International…

Le prophète dit : Le Dieu puissant et incomparable a créé la montagne de Kâf tout autour de la terre. On la nomme le pieu de la terre; comme il est dit dans le Coran : « Les montagnes sont des pieux ‘. » Ce monde est au milieu de la montagne de Kàf, et il y est comme le doigt est au milieu de l’anneau. Cette montagne est couleur d’émeraude et bleue. Aucun homme ne peut y arriver, parce qu’il faudrait pour cela passer quatre mois dans les ténèbres. Il n’y a dans cette montagne , ni soleil , ni lune , ni étoiles , et elle est tellement bleue , que la couleur azurée que tu vois au ciel vient de l’éclat de la montagne de Kâf qui se réfléchit sur le ciel , et il parait de cette couleur. Si cela n’était pas ainsi , le ciel ne serait pas bleu. Toutes les montagnes que tu vois dans le monde , tiennent à la montagne de Kàf. Sache que si la montagne de Kàf n’existait point , toute la terre tremblerait sans cesse, et les créatures ne pourraient point vivre sur sa face.

Djàboulkâ et de Djàboulsà : Ce sont deux villes , l’une à l’orient et l’autre à l’occident : on nomme Djàboulkâ celle qui est à l’orient, et Djàboulsà celle qui est à l’occident. Ces villes sont d’émeraude, et toutes les deux tiennent à la montagne de Kâf; elles ont chacune douze mille parasanges de long sur douze mille parasanges de large. Le prince des Croyants, Ali, fils d’Abou-Taleb ; que la bénédiction et la paix soient sur lui ! ), se trouvait en présence du prophète (que Dieu lui soit propice et lui accorde la paix, à lui et aux siens!) avec les Juifs qui étaient venus de Khaibar, de Fadac, et ceux des Benou Koraïdha qui étaient venus avec Abou-Djéhel et Walid, fils de Moghaïra, pour voir si ce que le prophète dirait( que la bénédiction et la paix soient sur lui ! ), serait d’accord ou non avec le Pentateuque et les traditions.

Ali , dans lequel Dieu se complaît (que la paix soit sur lui ! ) , dit : 0 apôtre de Dieu , ces villes sont-elles dans le monde que nous habitons ? Le prophète (que Dieu lui soit propice et lui accorde la paix, à lui et aux siens!) répondit : Ces deux villes sont situées dans les ténèbres et contiguës à la montagne de Kâf. Ali demanda : Combien y a-t-il d’habitants en ce lieu-là? Le prophète (que Dieu lui soit propice et lui accorde la paix, à lui et aux siens ! ) dit : Chacune de ces villes a mille forteresses , et dans chacune de ces forteresses , il y a une garnison de mille hommes qui y montent la garde chaque nuit.

Le tour de l’homme qui a une fois monté la garde, ne revient plus que l’année suivante. Ali demanda : Pourquoi faut-il qu’une si grande quantité de monde soit de garde en ce lieu-là ? L’apôtre de Dieu ( que Dieu lui soit propice et lui accorde la paix , à lui et aux siens ! ) répondit : C’est parce qu’il y a de ces côtés-là une grande quantité de gens qui appartiennent à ces peuples que l’on nomme Sâris et Tâkîl l ; ils sont ennemis de Djâboulkâ et de Djàboulsâ. Ils sont incessamment nuit et jour en guerre avec ces deux villes et combattent contre elles ; c’est à cause de ces peuples que l’on a ces gardes et ces sentinelles. Ali, fils d’Abou-Taleb, demanda :

Les habitants de Djâboulkâ et de Djàboulsâ font-ils partie des enfants d’Adam? L’apôtre de Dieu (que Dieu lui soit propice et lui accorde la paix , à lui et aux siens ! ) répondit : Ils ne connaissent pas même Adam. Ali demanda : Le diable a-t-il pénétré chez eux ? Mahomet répondit : Ils ne le connaissent pas non plus. Ali demanda : Le soleil et la lune brillent-ils sur eux ou non? Le prophète répondit : Ils ne savent même pas que le Dieu très-haut a créé le soleil et la lune. Ali demanda : Comment donc voient-ils clair? Mahomet répondit : La lumière leur vient de la montagne de Kâf, et leurs murailles, leurs pierres et leur poussière sont toutes comme une lumière qui brille. Ali demanda : 0 apôtre de Dieu, que mangent-ils? Mahomet répondit : Des herbes qui poussent de la terre. Ali demanda : De quoi se vêtent-ils?

Le prophète répondit : Ils n’ont pas besoin de se couvrir le corps de vêtements. Ali reprit : Ce sont donc des anges ? Mahomet répondit : Non , mais leur obéissance à Dieu est semblable à celle des anges. Ali demanda : Ont-ils des enfants ? Le prophète répondit : Ils ne désirent point d’en avoir, parce qu’ils sont tous mâles et qu’ils n’ont point de femelles. Ali demanda : Sont-ils du nombre des élus ou de celui des réprouvés? Le prophète (que la paix soit sur lui ! ) répondit : Ils sont du nombre des élus, parce qu’ils suivent la religion et la loi, et qu’ils professent l’islamisme. Dans la nuit du Mirâdje, lorsque Gabriel (que la paix soit sur lui !) m’eut porté au ciel, il me mena ensuite vers ces peuples. Je leur offris l’islamisme , ils crurent en moi et en Dieu ; j’établis sur eux un calife de leur propre nation et je leur enseignai l’islamisme. Gabriel me conduisit ensuite vers Sâris1 etTâkîl, et vers Goget Magog; ils furent infidèles et n’acceptèrent pas l’islamisme.

Ensuite Ali (que la paix soit sur lui !) demanda : O apôtre de Dieu , quelqu’un d’entre les hommes peut-il arriver à ce lieu-là? Le prophète répondit : Aucun des hommes n’a la force d’aller vers ces peuples, parce qu’il faudrait marcher quatre mois dans les ténèbres. Cependant, au temps du prophète Houd (que la paix soit sur luil), trois hommes d’entre les Adites fuirent leur peuple, se firent Musulmans, crurent au prophète Houd (que la paix soit sur lui!), et arrivèrent à ces villes 2. Quelques personnes prétendent que Djâboulkâ etDjàboulsâ sont en deçà du lieu où se couche le soleil. On dit aussi que si ce n’était le bruit et le tumulte de ces deux villes, les habitants de la terre entendraient le lever et le coucher du soleil : mais cela n’est point vrai; et si cela l’était, on aurait dans ce monde plus de renseignements sur ces deux villes qu’on n’en a effectivement, et quelques personnes les auraient visitées.

On les connaîtrait comme Gog et Magog et la muraille de Dhou’l-kameïn , qui a été vue par plusieurs personnes. On dit aussi que Dhou’l-kameïn resta deux mois dans les ténèbres, et voulut aller à ces deux villes; il n’y arriva pas, parce qu’il lui aurait fallu marcher deux autres mois dans les ténèbres pour arriver jusqu’à ce lieu-là, et cela est une histoire merveilleuse. Lorsque les Juifs de Médine entendirent ces histoires, ils dirent : Nous avons trouvé la même chose dans le Pentateuque.

Gnôme de la guerre des étoiles, maitre Yoda fait référence aux frères Gog et Magog

Quant à l’histoire de Gog et de Magog, ils étaient deux frères :

L’un s’appelait Gog et l’autre Magog. Ils sont du nombre des enfants d’Adam. Leur taille est extrêmement petite, et chacun d’eux a deux oreilles semblables à des oreilles d’éléphant. Ils sont un peuple nombreux, et ils ravagèrent le monde. Ils habitent à l’orient, à l’endroit où le soleil se lève. Or, il y a une montagne extrêmement élevée qui nous sépare d’eux. Ils venaient de l’autre côté de cette montagne vers ce côté-ci, pour exercer leurs ravages. Ces peuples ne pourraient pas avancer davantage vers l’orient.

Pour entrer dans le pays que nous habitons, ils passaient par un seul chemin, et ils ne pouvaient pas venir par un autre endroit. Ils détruisaient tout ce qu’ils trouvaient sur la face de la terre, les plantes, l’eau, les arbres et autres choses semblables, et ils les mangeaient toutes ; et s’ils avaient remporté la victoire sur nous, ils nous auraient tués tous et nous auraient mangés.

Ces peuples ont un grand nombre de villes et d’habitations vers l’endroit où le soleil se lève. Lorsque le soleil se lève, ils descendent tous sous terre. Lorsque les hommes qui habitaient les pays auprès de Gog et de Magog entendirent parler de Dhou’l-karneïn qui parcourait le monde , ils se réunirent en troupe et allèrent auprès de lui. Ils lui demandèrent du secours et lui dirent : Nous te payerons un tribut; prends sur toi cette entreprise , et fais une muraille entre nous et Gog et Magog, afin que ces peuples ne puissent plus nous vaincre. Dhou’l-karneïn alla sur les lieux, et examina les choses. Il demanda ensuite aux habitants de ces contrées du fer et de l’airain fondu , et il éleva une muraille extrêmement forte , afin que ces peuples fussent délivrés de Gog et de Magog.

Rusty James

Source de lecture :

http://rustyjames.canalblog.com/
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Articles similaires

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez23
+11
Tweetez
Épinglez
Partagez1