Atlantide Les Anciens Nos Origines Peuples de la BIBLE

L’âge des Patriarches

Comme les Héros de la mythologie grecque ou les Dévas de l’Inde, les Patriarches de la Bible représentent cette civilisation brillante qui a précédé la nôtre. Ils étaient plus grands, plus forts et plus sages, et leur vie durait plusieurs siècles.

patriarches-babylone-543po

 

Cette civilisation brillante nous est parvenue à travers les fastes de l'Egypte

Avant eux, les Titans avaient redressé la Terre, créant les conditions d’un éternel printemps, non celui de l’Age d’Or, mais celui du jardin d’Eden.

Puis ils avaient créé l’homme, pour cultiver ce magnifique jardin.

Ces temps  d’innocence ont tissé une grande complicité avec les plantes et les arbres. Le monde végétal connaît des secrets qu’il est tout prêt à nous dire. Ainsi donc « il faut cultiver notre jardin. » (source) C’est pourquoi le jardin d’Adam, ou d’Eden, est synonyme de paradis.

Léger bémol : ce n’était pas le paradis pour tout le monde. Pour les dieux, tout allait pour le mieux, vous pensez bien, à se faire servir et à se taper nos femmes. Depuis, tous les tyrans bien humains ont repris ce divin scénario krado Quoiqu’il en soit, les hommes ont gardé le meilleur souvenir du bagne d’Eden et du fabuleux règne de Cronos, le dieu Temps. Car à cette époque, les hommes jouissaient d’une longévité hors-normes. Leur vie était si longue que leurs créatures – c’est à dire nous, mes amis – les ont cru immortels. De même, nos ascendants directs, cette race intermédiaire des Héros grecs ou des Patriarches de la Bible, vivaient beaucoup plus longtemps que nous. Des vies humaines de 500 ans étaient monnaie courante.

 

Retrouvailles   de Jacob et d'Esaü

 

Les Patriarches, nous dit la Bible, vivaient plusieurs siècles.

C’est d’ailleurs le sens premier du mot patriarche : une personne très âgée, mais toujours en forme, car la longévité exceptionnelle s’accompagnait chez eux d’une jouvence stupéfiante.

A quatre cents ans, ils en faisaient soixante. Or il se trouve que nos généticiens fondent de grands espoirs sur l’étude de ce qu’ils appellent l’hormone du vieillissement. On peut raisonnablement espérer prolonger la vie humaine dans de grandes proportions au cours des prochaines décennies.

 

Noé et sa descendance, Isaac, Jacob, Enoch et les autres, furent les patyriarches de la Bible, ces géants qui vécurent plusieurs siècles. Ici, Melchisédech par Rubens

Tout allait pour le mieux quand un coup d’état divin a ruiné les efforts des premiers dieux, précipitant la chute de leur dynastie. Cronos s’est retrouvé sous l’Etna, à jamais vaincu par Zeus. Le Temps est donc entré sous terre… Voilà qui accrédite l’antique légende de l’Agartha, ce monde souterrain où les hommes vivent plusieurs siècles, comme les Patriarches. On retrouve ce mythe chez les Sumériens, quand le dieu Enki, créateur de l’homme, doit céder la Terre à son frère Enlil…

C’est alors qu’il se retira dans l’abzu.

Là, dans les profondeurs du sous-sol, au creux de la terre, Enki et les dieux qui l’accompagnent vivent en effet de nombreuses décennies… Peut-être y sont-ils encore ? Mais remontons à la surface. L’âge d’or des Titans et l’âge d’argent des Patriarches viennent de s’achever avec la déroute de Cronos. Les nouveaux maîtres, les dieux Olympiens, sont d’un genre différent, celui des Seigneurs de la guerreMaîtres de la foudre, ils utilisaient son énergie pour leurs machines meurtrières.

 

L'abzu est le monde souterrain qui se développe à l'intérieur de toutes les planètes, d'après la légende sumérienne. On peut y voir l'origine du mythe des Enfers

On va voir bientôt quelles armes terrifiantes – et très modernes ils possédaient.

Cet arsenal effroyable nous donne une idée de leur supériorité technologique. A vrai dire, malgré la passion actuelle pour les armes de destruction massive, nous n’en sommes pas encore là. Ça va venir. Les anciens dieux, aussi brillants qu’ils fussent, n’étaient que des hommes. Bien souvent, des indigènes ont pris des intrus plus civilisés pour des dieux. Ou pour des diables : la différence est difficile à faire.  Ce qui, bien souvent, revient au même.

On ne peut pas imaginer des hommes d’autrefois plus forts que nous. Pure question d’ego. Ou d’ethnocentrisme, ce qui revient au même.
Et pourtant, ils l’étaient.

 

Jacob luttant avec l'ange

LesPatriarches, les Héros, les géants, les dieux, tous ces noms désignent les différentes races surdouées des temps très anciens.

Des surhommes doués de tous les talents, tous les pouvoirs, toutes les savoirs.

C’est pourquoi les mythologies antiques foisonnent de dieux et de déesses, non seulement la mythologie grecque, mais aussi les mythologies hindoue, aztèque, maya, inca, inuit, ou dogon. Et même la mythologie hébraïque. En effet, le dieu créateur de la Genèse n’est pas un dieu unique, oh que non. Il est même très nombreux

Les textes originaux le nomment Elohim, c’est à dire « ceux/celles qui sont venus du ciel ». Car les dieux avaient une technologie très avancée : ils utilisaient des avions, des fusées et des ovnis. Ils savaient aller dans les étoiles et revenir sur terre.

Et ils avaient domestiqué la foudre, qui fut un instrument d’éveil avant de devenir leur arme favorite. Ils savaient aussi laisser planer le doute sur leur nature mortelle, et humaine comme la nôtre, bien que d’une condition supérieure. Le Dieu de nos églises est d’invention récente.

Les dieux d’avant étaient des hommes très développés dont l’île-continent fut engloutie par leur faute. Platon les appellent des Atlantes et la tradition leur a gardé ce nom.

La disparition de leur île-continent, l’Atlantide, au 11ème millénaire AEC a marqué l’entrée dans l’âge des Patriarches, ou l’âge des Héros. Les dieux de l’âge d’Or sont partis, les dévas et les demi-dieux de l’âge d’Argent sont morts, les hommes sont livrés à eux-mêmes. Si les dieux interviennent encore, c’est uniquement en faveur d’un élu.

 

Jaloux de Joseph, ses frères le vendirent comme esclave à un négociant égyptien.

Finis les sauvetages collectifs, l’heure serait plutôt aux crimes et châtiments.

Tout le monde se castagne, les frères tuent leur frère, les filles violent leur père, les monstres dévorent les enfants qu’on leur donne en sacrifice, c’est la Guerre de Tous contre Tous. Cet âge sera marqué par des catastrophes : destruction massive d’espèces animales et hybrides, les orques ou les ogres, ces géants cruels que la Bible appelle les Néphilim, bâtards des anges et des humaines.  Destruction de villes, de peuples, de pays entiers.

Disparition de cités, de royaumes et d’empires.

La fonte brutale des glaciers du Würm entraîna des crues terribles, des tsunamis dévastateurs, et cette immense inondation que toutes les mythologies du monde appellent le Déluge. Il y eut aussi des pluies de sang et de grenouilles, des marées de soldats géants et de sauterelles. Les fleuves de sang se jetaient dans des mers de feu ardent sans les éteindre. Un terrible chaos cosmique faillit disloquer la terre. Une vague énorme – on rapporte la hauteur invraisemblable de 4000 mètres – submergea tout sur son passage.

L’humanité aurait disparu avec les autres espèces si nos prévoyants créateurs n’étaient pas intervenus. Ils sont intervenus à de très nombreuses reprises au cours des âges, pour forcer la main à la génétique et au destin.  Pour nos patrons, notre libre-arbitre a ses limites, et c’est : « ne cassez pas ce qu’on a eu tant de mal à faire ». Afin de sauver l’espèce humaine, ils ont donc prévenu Noé – ou plutôt un certain nombre de Noés : dans tous les coins du monde un ancêtre d’une des races actuelles a construit son arche sur les conseils d’un dieu d’avant.

 

Ahura Mazda, dieu perse de la Lumière et grand créateur du Tout, est toujours représenté flanqué de longues ailes rigides - souvenir d'un avion ?La combine avait déjà servi à d’autres dieux, ou aux mêmes, dix mille ans plus tôt. Avant l’âge de glace, Ahura-Mazda avait conseillé à Yima de s’enfouir sous terre avec famille et animaux.

Dans la mythologie hébraïque, Noé réchappe au déluge avec les siens. Il fonde ensuite une nouvelle humanité, celle des Patriarches. Ne croyez surtout pas que les Patriarches étaient des gens comme nous. Ils vivaient cinq ou six siècles, ils étaient deux fois plus grands que nous : leur taille moyenne était de 4 mètres.

La mythologie grecque parle plutôt de Héros. Ce sont les mêmes. Achille, Hector, Ulysse, Agamemnon sont eux aussi des Patriarches. Eux aussi vivront des siècles entiers. En Grèce,ou peut-être dans l’ancienne patrie engloutie des Grecs – l’Atlantide. Ce pays mythique  d’où sont issus tous les peuples d’Europe et d’Afrique, ou presque. L’Atlantide n’est pas seulement un pays, c’est une époque, celle des Héros. Atlas, Poséidon, Prométhée étaient-ils Grecs ? Peut-être vivaient-ils sur une grande île perdue dans l’Atlantique ?

Leurs exploits, contés par les mythes, se sont déroulés à cette époque des Patriarches. C’était alors la deuxième Atlantide.

Tous les Européens sont issus de ces Héros, toutes nos légendes content leurs exploits, mais nous n’en savons plus rien . Les mythes ont été adaptés à chacune des nouvelles patries. C’est pourquoi on trouve partout les mêmes récits mythologiques : ils racontent tous la même histoire, délocalisée. L’histoire des dieux d’avant. La saga d’Eden.  Il y a beaucoup trop de noms pour quelques Héros..

Le bélier, symbole d’Ulysse, se dit ram en anglais.

Ram le Bélier, un des princes héritiers de la Seconde Atlantide connut une fantastique odyssée qui l’emmena jusqu’en Inde où il régna fastueusement sous le nom de Rama. Il y est considéré comme un dieu. L’odyssée d’Ulysse serait-elle une adaptation méditerranéenne de l’odyssée de Rama ?

 

Rama le dieu bleu serait d'origine européenne, probablement un des derniers Tuatha, comme son frère Cuchulainn

SOURCE : http://www.eden-saga.com/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares