Miléna@OR Parasha de la semaine TORAH

La Vérité rien que la Vérité

Emet : la Vérité
Emet : la Vérité

La Paracha de la semaine

Du 24 au 30 Sivan – Shabbat du 28 juin 2014 ( Nouvelle Lune)

« Les quatre lettres du nom de Dieu : Iod He Vav He peuvent être interprétées comme ces quatre aspects de la Divinité que sont la couleur, le son, la forme et le mouvement. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

« Cette semaine, nous réfléchirons sur les messages qui nous sont adressés par les 3 parachiot Chla’h, Kora’h et ‘Houkat. Nos Maitres rapportent un midrash racontant que, avant de créer l’homme, Hachem S’est adressé aux anges de la justice, de la paix, de la bonté et de la vérité, pour les associer à cette création. Nous verrons quels éclairages ce midrash nous donne, pour comprendre plus en profondeur ces parachiot et l’enseignement qu’elles nous apportent. » Rav Dynovisz

Dieu dit: « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance »

Pourquoi avons-nous besoin de nous connecter à des intermédiaires, alors que nous pouvons nous connecter directement à la Source?

Une explication de la fonction du monde des « Anges » avec leurs quatre qualités fondamentales, et de leur mission à la fin des temps, car puisque la Torah est multidimensionnelle et ne connaît pas le temps, l’histoire de Kora’h est une histoire d’aujourd’hui, pour demain.

L’homme doit dévoiler le Nom Divin de 4 lettres au sein de la Création qui correspondent aux 4 qualités angéliques:

Emet (Vérité) le YOUD, Shalom (Paix) le 1er HE,  Hessed (Bonté) le VAV et Tsedek (Justice) le 2ème HE.

Selon les anges, l’homme peut être juste et bon mais il est incapable de Vérité et de Paix !!!!

La Vérité Emet est en dehors de l’espace-temps, c’est l’Eternité…

Alors HaShem expulse  » l’ange de la Vérité « , le YOUD, qui tombe dans notre monde d’en bas, et ne laisse en haut que les lettres HE VAV HE qui forment le mot AMOUR (ahava).  Le YOUD Emet pourra ainsi ressurgir du sein de la Terre et se dévoiler à la fin des temps.

Ce qui vrai dans le temps n’est pas Emet mais Tov, c’est le  » Bien veillant « … Il n’est pas nécessaire d’aimer pour être bon, bien au contraire !

Je vous invite à en savoir plus sur les secrets du monde des anges, en écoutant ce cours :

La Vérité rien que la Vérité -Premier cours

Suite du cours d’hier, il nous est montré ici d’une façon extraordinaire le rapport entre cette paracha, le midrash des anges et un texte du Talmud rapportant une ma’hloket, une discussion entre rabbi Eliézer hagadol et rabbi Yehoshua : quel rapport peut-il donc y avoir entre le conflit de Kora’h vis-à-vis de Moshé et les discussions entre rabbi Eliézer et rabbi Yehoshua ? Quel est le tikoun réalisé par rabbi Yehoshua et quel en est l’enseignement pour nos vies ? RavDynovisz

Kora’h représente l’archétype incarné de l’ange de la Vérité qui après être tombé très bas dira à chaque Nouvelle lune, jusqu’à aujourd’hui :

Moshé Emet vé Torato Emet : Moïse est Vérité et Sa Torah est Vérité.

Un ange ne pas accomplir deux missions à la fois. C’est pourquoi 3 anges vinrent visiter Abraham, chacun avec Sa mission.

Raphaël « celui qui guérit » est un Sauveur, Michaël « celui qui annonce un miracle » est comme Dieu,  et Gabriel « celui qui détruit » a une nature de Rigueur, de violence.

Un ange ne peut pas remplir un rôle ce qui n’est pas dans sa nature. A contrario, l’homme doit être capable de sortir de sa nature.

L’histoire de Kora’h, sa colère et sa rébellion face au choix de Moïse pour la succession à la tête de la tribu des Lévi (les serviteurs de Dieu), peut nous rappeler celle de Lucifer, Astre du matin et porteur de Lumière, 1er né et ange déchu. Mais l’issue est d’une tout autre veine….!!!

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Contrairement à l’ange, l’homme peut vaincre et changer la décision de Dieu, par son acceptation, son humilité, son annulation devant l’adversité, l’homme peut effectuer la Réparation ( tikkun).

La vérité de la Terre est soumise au paradoxe, cette particularité fera dire à Nietzsche que le surhomme est un acrobate, mais c’est faux. Pour HaShem, le surhomme est celui qui s’élève au delà de sa nature animale, de son Ego. La Loi n’est pas figée, elle est mouvement.

Je vous invite à écouter ce cours pour aller vers plus de compréhension de ce que je vous révèle ici  :

La Vérité rien que la Vérité -Deuxième cours

Ce cours nous révèle pourquoi Korah remit en cause, en particulier, les mitsvot du fil bleu et de la mézouza, le rapport entre ces mitsvot et leur lien avec la Terre d’Israël. Cela nous fait comprendre qu’Hachem nous préfère sur Sa Terre, avec une toute petite connexion, plutôt qu’en dehors d’Israël avec une grande connexion. Certes, ici, nous faisons les mitsvot et nous étudions la Torah, mais ce qui nous connecte vraiment à Hachem, c’est la Terre. C’est pourquoi le tout petit canal du fil bleu et de la mézouza suffisent. Rav Dynovisz

Le petit fil bleu

 » Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras : qu’ils fassent pour eux des franges [tsitsit] aux coins de leurs vêtements pour leurs générations Ils mettront sur les franges de chaque coin un fil d’azur. »
(BEMIDBAR 15,38)

Le bleu représente la mémoire ( Souviens-toi). Mais c’est aussi l’eau, et c’est aussi le Temps….. Lors du partage des eaux HaShem a séparé le temps supraluminique, vertical, du temps linéaire, horizontal. Le fil bleu est le souvenir de l’époque avant la séparation, quand « Roua’h Elohim planait à la surface des eaux ». Les anges n’avaient pas encore été créés.

Le Temps Absolu vertical préexiste au temps horizontal.

« D’aucuns ont dit que le temps est l’espace même de l’art. Mais de quel temps s’agit-il ? Sûrement pas du temps horizontal, de ce temps qui, dans le tissu ordinaire du quotidien, enchaîne mécaniquement les effets à leur cause. Le temps horizontal fait appel à ce qui le nie : le temps vertical, qui est un temps de secousse, de rupture. C’est le temps d’un présent perpétué qui nous offre le passage d’une présence vivante congédiant toutes les figures de la mort ». Michel RIBON

Pour que l’esprit d’un homme puisse se libérer il faut qu’il se détache de tout ce qui est matériel de son vivant. La connexion à Hashem tient à un fil et ce fil est extérieur à nous et se dévoile au cours des aléas de la vie. Le monde est un miroir.

Si l’injonction du port des tsitsits fut donnée après la faute des explorateurs chargés d’aller en éclaireur parcourir cette région inconnue qu’était la Terre promise, c’est bien pour nous rappeler combien quelle que soit l’adversité que nous rencontrons au sein de notre mission, nous devons nous souvenir de la Volonté du Plan Divin pour laquelle nous sommes descendus en ce monde.

Toute la discussion entre Kora’h et Moshé est relative à ce sujet d’un monde où règne le paradoxe.

C’est ainsi que lorsque les Hathor sont venus me dire :  » La délivrance viendra quand Essav, Edom, rendra son VAV à Ishmaël, celui-ci deviendra Mohel de son frère. ». Il est facile de comprendre que « l’ange de la Justice » Tsedek s’est de manière archétypale incarné en Mashia’h Ben Yossef, qui a redonné au peuple juif, la Terre d’Israël.

Pour l’instant, Edom n’a encore rien rendu et nous le constatons tous les jours, mais la venue de Mashia’h Ben David est imminente et nous en constatons les prémices par l’intérêt d’un grand nombre de musulmans aux cours du Rav et à la Torah d’Israël.

je vous invite à écouter ce cours pour comprendre le rapport de la terre d’Israêl avec la connexion à la Matrice Divine:

La Vérité rien que la Vérité -Troisième cours

Miléna

Vous pouvez copier cet article sans omettre les sources et l’auteur.

http://www.ravdynovisz.tv

http://www.elishean.fr/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares