A la Une Science cachée Secrets - doc Spiritisme Univers fractal holographique

La télévision fut inspirée par le monde des esprits…

Sir William Crookes, était un scientifique, chimiste et chercheur du psychisme au XIXème siècle.

Il est né à Londres, en Angleterre le 17 juin 1832 et y mourut le 4 avril 1919. Il a été élevé selon l’esprit anglais et il a contribué à augmenter la notoriété de l’Angleterre dans le monde. Toutefois, le nom de William Crookes est universel, une gloire surpassant les divisions territoriales ou les frontières géographiques.

Il est devenu à vingt ans, professeur suppléant au Collège Royal. En 1855, il obtint la chaire de Chimie de l’Université de Chester. Il découvrit en 1861 le ‘Thallium’ dont il a définit rigoureusement les propriétés, ce qui suscita un peu plus tard, en 1865, de nouvelles connaissances à propos de l’or.

En 1863, Crookes fut élu membre de la Société Royale, de laquelle il reçut en 1875 une médaille d’or. Au début du XXème siècle, en 1904 plus précisément, grâce à ses recherches dans le domaine de la Physique et de la Chimie, il reçut le titre de ‘Sir’. Un après, il devint inspecteur du Département de Météorologie de l’Observatoire de Radcliffe dans la banlieue de Manchester, et dix ans plus tard il fonda le « Quartely Journal of Science ».

Ses recherches sur les phénomènes spirites débutèrent en 1869 assisté par Daniel Dunglas Home un médium, son frère Walter Huggins physicien et astronome, ainsi que par Serjeant Cox qui était à l’époque un avocat renommé.

En 1872, Crookes découvrit l’action répulsive des rayons lumineux, et entre 1873 et 1874, s’inquiétant déjà des phénomènes spirites, il inventa le Radiomètre aidé par Katie King.

En 1870, Crookes suscita un élan scientifique par rapport à ses recherches spirites, en effet, pendant trois ans, Crookes assista dans son laboratoire à Londres, à la matérialisation intégrale de Katie King. Il mesura, pesa et examina d’une façon méticuleuse l’Esprit, constatant la réalité tangible de l’immortalité de l’âme et le pouvoir extraordinaire de l’esprit d’utiliser la matière afin de devenir aussi réel que les incarnés.

Il en écrivit un livre: « Researches into the Phenomena of Spiritualism » qui fut traduit en français sous le titre, « Recherches sur les Phénomènes du Spiritualisme : nouvelles expériences sur la Force Psychique ». Ce livre n’a pas encore été démenti,

William Crookes doit une grande partie de sa réputation à la matérialisation de l’esprit de Katie King.

Dans son discours de 1898 dans le congrès de l’Association Britannique, Crookes fit des références à ses recherches dans le domaine du Spiritisme : « Je n’ai rien à rectifier par rapport à ces expériences. Je maintiens mes vérifications déjà publiées, et je peux même leur ajouter beaucoup de choses. »

En 1907, il reçu le prix Nobel de Chimie et en 1910 la décoration de l’Ordre et du Mérite.

http://spirite.free.fr/sujetdumois

http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Crookes

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares