11 septembre 2001 A la Une Etrange... Miléna@OR Prophéties

Etrange : La cathédrale qui avait prédit le 11 septembre 2001 …

L’étrange Cathédrale Saint Jean le Divin de New-York

Le portail d’entrée de la façade ouest de la Cathédrale Saint Jean le Divin de New-York, intitulé « Portail du Paradis » est décoré d’une allégorie de symboles pour le moins étranges et inattendus.

cathédrale st jean1Le pilier Apocalyptique

Sur la façade ouest du bâtiment, des maçons ont sculpté de nombreuses scènes qui semblent curieusement ne pas être à leurs places dans une Cathédrale. La plus frappante est la représentation terrifiante de la destruction de la ville de New York et de ses repères.

Sur l’une des colonnes sculptées avec éloquence, du côté droit du portail, sous les prophètes Isaïe et Jérémie, New York et Jérusalem sont jointes dans une vision apocalyptique.

Représentant la prescience des prophètes de la destruction de la ville sainte, les twin towers et l’Empire State building sont soufflés de leurs amarres dans une vision des derniers jours par des vagues submergeant les gratte-ciels effondrés.

cathédralest jean colonneLes deux tours qui s’effondrent : La scène ci-dessus a été faites en 1997, quatre ans avant la destruction des Twin Towers. D’autres gratte-ciels reconnaissables sont le Chrylsler Building et Citigroup Center.

Sur la colonne située à côté, le pont de Brooklyn se brise en deux, un bus chute de celui-ci dans l’eau. Des gens commercent en dessous de la Bourse, et à côté d’eux un scorpion, des serpent, et d’autres signes de peste se répandent en essaim autour d’un squelette.

cathédrale st jean colonne 2La scène ci-dessus pourrait être déstabilisante pour les résidents de New York. Nous voyons le pont de Brooklyn s’effriter avec les voitures et les autobus entrant dans les eaux agitées. A droite se trouve la statue de la Liberté, qui semble s’enfoncer dans l’eau. Sous cette prophétie horrible est le New York Stock Exchange, avec des gens vendant des biens autour d’elle.

cathédrale st jean 7Donc, quel est le but de cette étrange sculpture ?

Eh bien, la première chose qui mérite d’être mentionnée est que l’actuel St. Jean le Divin est crédité pour avoir écrit le Livre de l’Apocalypse dans la Bible, qui décrit en images symboliques, les événements de l’apocalypse. Les occultistes croient que le Livre de l’Apocalypse a été hermétiquement codé pour révéler son véritable sens aux initiés des enseignements ésotériques. Cette scène, gravée à l’entrée ouest de la cathédrale, représente New York comme étant «Babylone la Grande», la ville qui devient complètement détruite par la colère de Dieu.

Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe.
– Apocalypse 18

Il y a en effet de nombreuses similitudes entre la ville réelle de New York et la description de Babylone la Grande dans la Bible. Le Livre de l’Apocalypse mentionne:

  • 1/ Une « Grande Prostituée » qui se tient sur plusieurs eaux – gens, multitudes, nations et langages – tient une coupe en or. Elle dirige les rois de la Terre. = La Statue de la Liberté
  • 2/ Les marchands de la Terre qui se sont enrichis de ses « luxures excessives », qui pleurent car plus personne n’achète leurs biens désormais = New York Stock Exchange

Les marchands de ces choses, qui se sont enrichis par elle, se tiendront éloignés, dans la crainte de son tourment; ils pleureront et seront dans le deuil, et diront: Malheur! malheur! La grande ville, qui était vêtue de fin lin, de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles! En une seule heure tant de richesses ont été détruites!

Sachant qu’encore aujourd’hui, plus de 70% du capital de la planète passe par le NYSE, nous comprenons pourquoi le bâtiment a été représenté sur le pilier apocalyptique. Il représente l’aspect « financier » de l’Apocalypse, où il se réfère à plusieurs reprises aux riches marchands et au commerce des marchandises.

Donc, un point de repère de NYC, la Cathédrale de St Jean le Divin, prédit avec des détails vifs la destruction de sa ville natale. Assez inhabituel. Sous le rendu de la Bourse de New York, nous avons des créatures étranges et des squelettes, qui semblent représenter la mort et la destruction. Est-ce une sorte de prophétie?

L’Antéchrist ?

Du côté gauche du portail, une autre scène représente une naissance, une tête émerge d’une sorte de fleur, entourée de momies, au-dessus d’un agneau avec les pattes attachées.

En dessous se trouve un vortex en spirale, sous lequel on peut apercevoir des gens, en vénération ?

cathédrale st jean 3Sculptures Païennes ou représentation symbolique ?

Cette sculpture, qui symbolise en gros la lutte entre le Bien et le Mal, représente de nombreux éléments que nous retrouvons dans le paganisme: vénération du Soleil, créatures mythiques et la dualité du soleil contre la Lune.

cathédrale lune-fatigueeCôté de la lune fatiguée…

cathedrale st jeancathédrale bien-vs-mal-st-jeanAppelée « Fontaine de la Paix », cette sculpture emprunte l’art tordu, bizarre et fantastique du Grotesque. Toute sorte de créatures animales émergent du soleil souriant, qui représentent le paradigme basique du Culte du Soleil (le Soleil en tant que donneur de vie). L’idole pointe à l’est, une ancienne tradition païenne. Il y a aussi des choses étranges sur la sculpture comme le symbole de l’ADN (un symbole de l’ADN apparait aussi à l’entrée de la Cathédrale).

Des symboles emprunts à la Kabbale hébraïque

Sur une autre des colonnes de la cathédrale, se trouve l’Arbre de vie, ou Etz haHa’yim, qui représente symboliquement les lois de l’Univers dans la Kabbale.

cathédrale st jean sephirotChacune des boules est gravée d’un symbole….

cathédrale saint jean sephirot2Des chevaux au dessus d’une mer de flammes…

cathédrale st jean 4Un pilier symbolisant la mort, avec des roues remplies d’yeux, telle la vision d’Ezéchiel.

cathédrale st jean 5Et sous le pilier central entre les deux portes, quatre chevaux montés. Les cavaliers de l’apocalypse et les ‘Hayot hakodesh

cathédrale st jean 6Des représentations bien singulières, surprenantes et inattendues dans une maison de culte …!

Une maison de culte occulte

Hormis la destruction de la ville de New York (y comprit les 2 Tours) sculptée sur le bâtiment… Il y a d’étranges symboles occultes sur le sol… On parle de rituels étranges pratiqués dans le sanctuaire… Cette cathédrale serait « la Maison du Temple de la Compréhension » qui a admise chercher à instaurer une nouvelle religion mondiale…

Cette cathédrale est définitivement « différente », comme certaines personnes pourraient dire. Mais la « différence » se trouve dans le fait que la cathédrale est en fait un temple à croyances Néo-Païennes-Presque-Sataniques-et-que-l’Environnement-est-plus-important-que-l’homme….

« Les intellectuels païens rhabillèrent leurs idées originelles d’un manteau de phraséologie chrétienne mais donnèrent uniquement les clés du symbolisme aux personnes dûment initiées et tenues au secret. » – Manly P. Hall, The Secret Teachings of All Ages

Rituels étranges

Chaque année, pour Halloween, St Jean le Divin est l’hôte d’un évènement étrange appelé « La Grande Procession des Goules ». C’est en fait une parade qui a lieu à l’intérieur du sanctuaire de la Cathédrale où les gens se parent de costumes de démons, goules, monstres et autres choses glaçantes, qui se promènent avec une musique d’orgue macabre. Cette chose ressemble aux rituels étranges tenus à huis clos par des groupes occultes. En dehors du grand nombre de costumes représentant des démons et Satan (déjà extrêmement bizarre pour une cathédrale), certains costumes semblent singer le christ sur la croix …

cathédrale st-jean-goule-1cathédrale st-jean-pretre-monstrueuxLa Bénédiction des Animaux

Un autre rituel bizarre est la bénédiction des Animaux qui a lieu au mois de Septembre tous les ans.

« … des chèvres, chevaux et autres animaux sont dirigés vers l’autel pour être bénis. Des chameaux et des éléphants piétinent les allées comme des adorateurs vers l’autel avec des bols de composte et de vers de terre. »

cathédrale st-jean-cheval
cathédrale st-jean-vacheContexte et Histoire de la Cathédrale

Cet édifice inachevé a été revendiqué comme étant la plus grande cathédrale du monde. Il est réaliste de maintenir de telles aspirations élevées lorsque vos sources de financement comprennent les magnats comme JP Morgan et des personnalités comme le Grand Maître des Franc-Maçons de l’état de New York. L’achèvement de la cathédrale a été une telle réussite prisé pour les francs-maçons qu’il a été présenté sur la première page du « Masonic World » de Mars 1925.

cathédrale saint jeanL’article stipule:

« Il est particulièrement approprié que les francs-maçons, qui étaient les bâtisseurs de cathédrales et d’églises au cours de la plus grande période de construction de cathédrale, devraient désormais avoir un rôle principal dans le mouvement pour construire la plus grande cathédrale de l’Amérique (…) Peu mérite d’être ajouté à l’histoire de la Franc-Maçonnerie durant la période de construction des cathédrales; ses monuments sont sa meilleure histoire, tout comme son génie, sa foi et ses symboles. »

L’article admet ouvertement que les cathédrales maçonniques représentent le meilleur héritage de la Fraternité et que le symbolisme y est présenté au bon endroit. Les masses, cependant trop ignorantes, ne peuvent souvent reconnaître la signification derrière l’art, qu’ils regardent, d’un oeil béat pensant que « c’est très sympa »….!

cathédrale oeil-qui-voit-tout-saint-jePyramide Illuminati et Œil qui voit tout sur la Cathédrale…

Temple de la Compréhension

St Jean le Divin est le quartier général du Temple de la Compréhension, un effort interreligieux afin d’éloigner les gens des religions traditionnelles vers un type de spiritualité hybride fondée sur des philosophies New Age, le Neo-Paganisme et un mélange de traditions religieuses organisées.

Les « amis » qui ont aidé le fondateur Juliet Hollister comprennent John D. Rockefeller II, le XIV Dalaïlama, le pape Jean XXIII, Eleanor Roosevelt, le Secrétaire Général de l’ONU U Thant, l’International Planned Parenthood et le Jewish Theological Seminary. Jean Houston, un gourou Nouvel Âge et supporter du Temple de la Compréhension a écrit dans son livre « Cheval de Troie »:

« Le but du Temple est de faciliter la seule religion mondiale, à travers la promotion de l’acceptation et l’étreinte de toutes les religions, les croyances et les rituels. La salle de méditation du Temple de la Compréhension devait être connue en tant que le « Hall de l’Illumination » où les Illuminati, Maîtres de la Sagesse, les leaders du Temple de la Compréhension formeront le public au nouveau culte humaniste … pour créer un nouveau type de mystique. »

Le Temple a reçu l’accord complet de l’ONU et a été un acteur clé dans le département « spirituel » de l’ONU.

Douze personnes inscrites comme conseillers ou directeurs du Temple de la Compréhension sont aussi membres du conseil du Forum Mondial de l’ONU. Ces forums ont reçu de nombreux orateurs qui ont soutenu ouvertement une religion mondiale néo-païenne basée sur le culte de la Terre. James Lovelock, l’un des intervenants a mentionné que «Gaia» (un terme ancien qui décrit la Terre comme une déesse) a été l’auteur de la vie et avait la capacité de se guérir. Il décrit l’homme comme étant un cancer de Gaia, une «maladie trop écrasante pour elle pour se soigner ». En d’autres termes, les humains sont des parasites de la déesse Gaia.

Al Gore a été invité plusieurs fois à la cathédrale de Saint-Jean le Divin, où il a dit « Dieu n’est pas séparé de la Terre ».

Gore a été maintes fois applaudi par les groupes Païens pour ses livres et ses conférences. L’Eglise de tous les mondes félicita la victoire de Clinton/Gore en 1996 en écrivant:

« Nous sommes Néo-Païens – impliquant une restructuration des anciennes religions de la Nature, et combinant des archétypes de plusieurs cultures avec d’autres mystiques et disciplines spirituelles – et nos croyances et valeurs ne sont pas différentes de celles que vous décrivez comme étant les vôtres. Votre livre, Earth in Balance, est annoncé par nos Gens en tant que manifeste dont nous sommes tous attachés… Sachez qu’il y a la moitié d’un million de Néo Païens ici qui vous soutiennent, et qui vont se rallier à aider vos politiques pour le salut de la Terre et la réunification de la Grande Famille ».

Un autre membre du conseil d’administration du Temple de la Compréhension est Thomas Berry. Il croit que le monde est appelé à un nouveau système, «post-confessionnel», qui voit la Terre comme un être vivant – avec l’humanité en tant que sa conscience.

cathédrale rdv-intereligieux-st-jeanRendez-vous inter religieux dans le Temple de la Compréhension

Revenons un peu sur l’histoire de cette cathédrale dont la construction fut initiée le 27 décembre 1892, jour de la saint Jean, et qui est encore loin d’être achevée.

Le terrain vierge de 47,000 m² sur lequel la cathédrale est bâtie (terrain où avait notamment été construit le célèbre orphelinat Leake and Watts Orphan Asylum) a été acheté en 1887.

Les plans de l’édifice, réalisés par les architectes George Lewis Heins et John LaFarge, d’une cathédrale de style roman et byzantin; furent acceptés au terme d’un concours officiel.

cathédrale planLes coûts des fondations furent très élevés, en raison de travaux d’excavation très onéreux, du fait de la présence de soubassements rocheux, qui portèrent la profondeur de l’excavation à près de 22 mètres. Les premiers offices religieux furent tenus dans la crypte (sous la partie en croix) dès 1899.

cathédrale crypteAprès la construction du dôme central en 1909, les plans roman et byzantin originels furent changés en un style gothique d’inspiration française de telle sorte que la nef et l’abside sont d’inspiration gothique alors que la croisée du transept est de style roman.

« La grande cathédrale sur Morningside Heights s’approche de l’achèvement plus rapidement que la plupart d’entre nous l’imaginent,« New York Times – 28 Novembre 1909

cathédrale journalEn 1911, le chœur et la croisée du transept furent ouverts. Depuis le changement du style architectural original, ceux-ci sont destinés à être démolis et une tour gothique massive érigée à la place.

cathedral_18Représentation de la cathédrale telle qu’elle devrait être une fois terminée

cathédrale achevéeLa façade ouest fut finalement achevée en 1925.

La cathédrale fut ouverte officiellement le 30 Novembre 1941, une semaine avant le bombardement de Pearl Harbor et les premiers offices religieux furent tenus dans la nef la veille de celui-ci.

Pendant la guerre l’argent vint à manquer et les travaux avancèrent peu en raison du manque de main d’oeuvre. Après la guerre, les fonds disponibles furent utilisés à des fins charitables et ce n’est qu’en 1979 que la construction fut relancée.

La construction des tours a continué par à-coups jusqu’au début des années 1990, quand un manque de fonds a forcé son abandon, la cathédrale ayant largement passé sa dotation.

Le portail du Paradis est la principale entrée solennelle à l’espace sacré de la cathédrale de St. Jean le Divin.

Un financement important pour le projet de sculpture du Portail a été fourni par: la Fondation Florence Gould, Irving Berlin Charitable Trust, la Fondation Overbrook, le Fonds JM Kaplan, la famille Darrin – Drake Darrin, Timothy Darrin, David Darrin & Peggy Darrin – le Dr K . David G. Edwards, Mr Robert Taggart et son épouse Anna Marguerite McCann, et la Fondation Sheldon H. Solow.

Les sculptures des personnages situés de chaque côté de l’arc frontal de la cathédrale représentent des figures bibliques de l’Ancien et du Nouveau Testament, symbolisant l’entrée du tombeau du Christ. Elles furent sélectionnées par un groupe interconfessionnel de prêtres et de rabbins. On y trouve notamment, du côté gauche:

Portail Nord – partie haute: Noé – Ismaël / Agar – Rachel – Miriam / Aaron – Deborah – Hannah

Portail Nord – partie basse: Melchisédek – Abraham / Sarah / Isaac – Jacob – Moïse – Élie / Élischa – Samuel

Le projet de sculpture du portail a commencé en 1988 avec un concours international remporté par le tailleur de pierre britannique Simon Verity, sélectionné pour diriger l’entreprise. Depuis plus d’un demi-siècle, cette porte centrale était flanqué de blocs de calcaire de l’Indiana non sculptés attendant de prendre les formes d’hommes et de femmes bibliques qui incarnent l’histoire des grandes religions monothéistes.

Huit à dix heures par jour, du printemps à l’automne, le travail démarra jusqu’à ce qu’apparaisse lentement un cortège de trente-deux matriarches et patriarches de l’Ancien et du Nouveau Testament. Au début, Mr Verity a été aidé par six apprentis. En 1993, Jean-Claude Marchionni, un maître tailleur de pierre Français a rejoint Simon Verity dans le projet.

cathédrale artistesJean-Claude Marchionni & Simon Verity

En 1996 Verity a commencé à peindre le palier supérieur des statues du Portail, ce qui remonte à des traditions gothiques plus anciennes du 13ème siècle:

«Je prends les cristaux minéraux qui sont mentionnés dans le livre de l’Apocalypse – chrysoprase, malachite, béryl – et les travaille en des pigments afin de peindre les personnages. On devrait toujours utiliser des matériaux magnifiques et rares dans la création de quelque chose d’honneur.».

cathédrale peinturesPhoto: Martha Cooper

Sous leur égide, le travail sur la statuaire du portail central de la façade occidentale de la cathédrale a été achevé en 1997. La cathédrale n’a plus évolué depuis lors, la construction actuelle représentant trois cinquièmes de l’édifice final.

cathédrales statuesSimon Verity : Maître sculpteur et directeur du Projet de sculpture du Portail

cathédrale simonSimon Verity, qui provient d’une lignée d’architectes, est l’un des artistes les plus importants dans la sculpture contemporaine et traditionnelle en pierre. Son arrière-grand-père a conçu le Théatre Criterion à Londres. Il a choisi de ne pas suivre la carrière de la famille, et a choisi la taille de pierre. Il est venu à la cathédrale de St. Jean le Divin après deux décennies de travail en Grande-Bretagne en tant que graveur, sculpteur, et constructeur de grotte. Son travail se trouve dans des collections publiques et privées du monde entier, incluant le Victoria and Albert Museum, les jardins botaniques de Chicago, l’Hôpital Bellevue, et l’American Academy à Rome, et compte également SAR Le prince de Galles, la Comtesse de Rosse, Elton John et Lord Jacob Rothschild comme clients.

Jean-Claude Marchionni

cathédrale Jean claudeJean-Claude Marchionni, de Vittel, en France, apporte plus de 15 années d’expérience spécialisée dans la sculpture sur pierre et la restauration des monuments historiques à la fois en France et aux États-Unis. Il a fait un travail de restauration sur la cathédrale de Strasbourg et au Musée du Louvre à Paris. À New York, il a beaucoup travaillé sur les restaurations de l’Eglise Presbytérienne de la cinquième avenue, la gare Grand Central et au Rockefeller Center, il a produit de nouveaux travaux pour le Musée juif et la Bibliothèque Huffington dans l’Ohio.

Pour la petite histoire …

Simon Verity raconte:

«Fin 1988, on m’a appelé pour travailler ici, sur St. John the Divine. Pourquoi un anglais? Hé bien, si vous construisez une cathédrale gothique en Amérique, vous appelez un anglais ou un français, car nous avons une église vieille de six cent ans dans chaque village. Et les Français sont impossible comme tout le monde le sait…

Il écrit «L’intérieur de cet énorme, ce magnifique bâtiment a une extraordinaire sainteté qui monte et se répand. L’extérieur est vicié, pesant, trop détaillé et encore inachevé. mais pour moi ici il y avait douze blocs de calcaire fin de l’Indiana, attendant d’être taillés en prophètes.»

Les blocs de pierre faisaient partie de la conception originale de la Cathédrale par les architectes Ralph Adams Cram et Mgr William Thomas Manning en 1925. Cela signifie que la pierre ne pouvait pas être sculptée dans les ateliers (ce qui est la norme aujourd’hui), mais a dû être taillée directement dans l’arc de calcaire de la cathédrale.

«J’ai eu des moments de véritable connexion avec mon travail», dit Verity. «Je me sens comme si une étincelle s’est produite, puis a disparu. Ces moments ne sont pas continus. Je continue à essayer d’obtenir plutôt un flux, afin de permettre plus sans chercher à contrôler tellement. Comment pouvons-nous prolonger ces moments de connexion? Voilà la question et c’est ça qui est si douloureux. Vous avez le sens de cette ouverture, cette autre énergie y passant, et c’est le bonheur absolu quand cela arrive, mais il est transitoire. Je pense que cela est ce dont tout artiste est à la recherche. Ce qui vous pousse est que c’est là et que c’est juste une question de sortir de la voie. Il y a quelque chose dans l’action répétitive du travail. Je frappe cette pierre une fois par seconde pendant deux heures, puis j’arrête le travail pendant vingt minutes, puis je commence de nouveau, et ce alternativement pendant huit ou dix heures par jour, voilà ce que je fais. Cela est extraordinaire, non? Et voilà trente ans que je le fait . Et c’est une chose très étrange.»

Martha Cooper indique:

Les 32 figures bibliques sculptées représentent les rois, les prophètes, les juges, les agriculteurs, les musiciens, les parents, les enfants, riches et pauvres. Ils font face dans le demi-cercle de la porte: Deborah soulève son voile pour donner ses avertissements; Abraham se tient à côté de Sarah, avec sa main posée sur son ventre de femme enceinte; Jean-Baptiste est drapé de peaux d’animaux; Noé détient une arche inachevée, regardant en arrière la cathédrale inachevée.

Le grand art est toujours une vision du passé né dans le présent, et la vie de Verity à New-York a tracé son chemin dans la pierre. Une de ses amies, Naomi, est devenu le visage de Naomi sur le portail. Le propriétaire du coffeeshop situé en face de la Cathédrale, George Gross, a posé comme portrait du prophète Siméon. Paula Jennings, qui collecte les fonds pour la cathédrale, est devenu le modèle pour Jonas en raison de sa coupe de cheveux. Le modèle pour Hagar exilée était une femme tibétaine du quartier, en exil de son pays natal.

Un sans-abri qui faisait souvent la manche en face de la cathédrale a servi de modèle pour Jean-Baptiste; Noé est calqué sur le doyen à la retraite de la Cathédrale, Le Très Révérend James Parks Morton, et Deborah, d’après sa femme Pamela.

Daniel Alcide, un jeune homme très religieux qui travaillait à l’époque dans la boutique de la cathédrale a servi de modèle à Verity pour la statue de Daniel.

Verity a aussi travaillé parfois à partir de photographies. Alors qu’il prenait un Polaroid d’une amie nommée Jessica Durham comme modèle pour Esther, son chien nommé Cooper (elle était étudiante à l’école de design Cooper Union et avait nommé son chien comme l’école) s’est invité sur la photo. Inspiré, il a sculpté le chien à côté d’elle sur le mur de la cathédrale. La photographe Martha Cooper, qui a documenté le travail de Verity sur trois ans, portait le même nom. Alors le chien a été sculpté avec un appareil photo autour du cou.

Martha Cooper n’a documenté que les trois dernières années de travail, qui concerne surtout la partie haute, et son témoignage ne fait malheureusement pas mention du symbolisme des parties basses des piliers. Elle indique:

« Les bases et chapiteaux entourant les grandes figures présentent de nombreux symboles d’actualité, plein d’esprit, mais intemporels,: une vision de la façade ouest de l’inachevée Cathédrale St. John the Divine; les mains d’un pianiste; une spirale d’ADN; messages personnels des artistes. »

Une autre personne, Tracy Cochran, relate de la conversation qu’elle a eue avec lui lors de leur rencontre devant la cathédrale alors qu’il sculptait:

– Verity descendit de l’échafaud et se tint avec moi, en regardant son travail. Murmurai-je quelque chose sur la façon dont la statue d’un autre monde regardait.

«Je cherche autre chose quand je les sculpte, » me dit-il. «Ils ne sont pas connectés à ce monde. Ils sont dans un autre lieu, dans leurs robes célestes.»

– Verity m’expliqua que ces figures saintes conduisent les fidèles à travers le portail en nous regardant fixement, ceci seulement deux fois par an, à Pâques et en Octobre, pour la fête de Saint François (Lors de la bénédiction des animaux). Les grandes portes de bronze, également gravées des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament et de l’Apocalypse, sont appelés les « Portes de Pâques. » Le jour de Pâques, les visiteurs de l’église sont guidés à travers le portail par les guides bibliques que Verity a sculpté, les amenant à faire l’expérience du miracle du tombeau vide; la plus haute vérité; l’immortel.

«Le portail sur lequel il travaillait et la cathédrale elle-même ne sont pas juste le hasard d’un travail intéressant d’architecture couvert de métaphores bibliques sculptées. C’est toute une œuvre de technologie sacrée. Le portail est un grand entonnoir attirant les gens dans un espace sacré soigneusement conçu et les renvoyant transformés par son contact et pas seulement par des mots et des images, mais par les plus fines énergies collectées et distribuées en son sein.»

«Au treizième siècle la géométrie était utilisée pour décrire Dieu et le cosmos.» dit Verity.

«Ils ont compris que nous sommes tous connectés et que la vie est connectée. Quand les gens se sont réunis pour construire ces structures extraordinaires, tout le monde avait un sentiment de communion dans un but commun. Les gens construisaient des éléments dans un ensemble plus vaste, et les égos individuels n’étaient pas si importants. Ce que je suis en train de faire fait partie de cette tradition médiévale, travaillant avec le sentiment que nous sommes tous connectés dans un tout unifié».

Les indices glanés s’arrêtent là. En l’absence de témoignage des sculpteurs eux-mêmes et donc d’explication directe concernant le choix des symboles de la partie basse des piliers, ceux-ci continueront à garder une aura mystérieuse; sulfureuse pour certains.

Concluons avec le personnage situé au-dessus de l’Arbre de Vie.

Vous aurez certainement remarqué, en haut de la colonne située près de la statue, les mains qui tiennent une pyramide.

cathédrale magicienAvez-vous noté que le personnage porte en pendentif une amulette de quartz transparent, censé posséder des propriétés magiques et métaphysiques ?

un nouveau genre de spiritualité mondiale.

Les mots clés ou expressions sont souvent utilisés pour rendre ce changement religieux socialement acceptable: « Paix », « équilibre avec la nature » ou « harmonie avec l’infini ».

Comment pouvez-vous être contre la paix? Vous ne pouvez pas….

Ces mots à buzz cachent cependant les moyens qui seront utilisés pour obtenir de tels objectifs: la « Paix » arrivera uniquement quand tout appartiendra à un seul gouvernement mondial. L’ »équilibre avec la nature » arrivera uniquement quand la population mondiale aura drastiquement baissée et l’ »harmonie avec l’infini » arrivera uniquement quand le monde aura lâché toutes les traditions religieuses pour accueillir le néo-paganisme humaniste. http://www.nouvelordremondial.cc

Il est certain que les discours de Madeleine L’Engle (elle est aussi l’un des fondateurs du Temple) sont donnés à l’intérieur de la cathédrale. Et, ses enseignements comprennent le chamanisme, les sorties hors du corps, projection astrale, les méthodes de Tarot divinatoire, le culte de la terre, des capacités psychiques, le yoga, tantrique Toga (forme sexuée de la Magie Noire) et l’astrologie. Des pratiques controversées, qualifiées d’idolâtres par le christianisme, le judaisme et l’islam, et pourtant acceptées au sein de cette cathédrale. Ces types de cours sont promus dans différents temples religieux à travers le monde.

Nous savons que la principale valeur qui doit être acceptée au niveau mondial est l’environnementalisme.

En créant un sentiment d’urgence et de crainte en ce qui concerne la dégradation de la nature, il est facile d’adopter des lois qui seraient autrement impopulaires, d’augmenter les impôts pour le bien de l’environnement et de changer la perception des masses des lois de leurs religions respectives au culte de la Terre. Les personnes adhérant à cette spiritualité du Nouvel Âge sont plus susceptibles d’accepter des projets controversés comme le planning familial et l’eugénisme. Quand la nature devient une religion, la vie humaine est vue comme une présence parasitaire, ce qui permet de rationaliser l’éradication de masse d’une partie de la population.

En réalité ce culte voué à la nature est un retour en arrière, sur les religions qui ont précédées le déluge. La religion des Nephilim, et des fils d’Anak … (Anakim et autres Guiborim dont parle l’Ancien Testament).

Il est certain que certains concepts, comme celui présenté par Al Gore : « Dieu n’est pas séparé de la Terre », sont vrais, mais ils peuvent être mal interprétés et devenir une équation totalement mensongère exprimée ainsi : « Dieu = la Terre = la Terre est Dieu ».

En réalité, l’ignorance tente le commun des mortels à confondre D.ieu et Ses Rayonnements … Pourtant la Kabbale est claire à ce sujet : Elohim n’est pas D.ieu, ma Sa Puissance créatrice. Seul YHVH est D.ieu, infini et omniprésent en tout.

Ce qui reste, par contre un grand mystère, c’est la valeur prophétique des sculptures de la Cathédrale Saint Jean : Comment pouvait-on savoir que les deux tours allaient tomber avant que cela n’arrive effectivement ? Quelle est la nature prophétique des désastres, sculptés dans la pierre, qui ornent cet édifice ?

Complot ou savoir intuitif ?

Sans avoir à répondre à cette question, nous devons rester conscients que nous sommes actuellement à l’heure du choix crucial qui va opérer le basculement : UNIVERSALISER ou UNIFIER

– Serons-nous entraînés par une volonté d’universaliser les 7 flux spirituels qui ont permis la Création des mondes, en fonction des 10 attributs divins, pour donner les 70 peuples ?

– Ou, garderons-nous la Foi en la diversité de ces 70 nations, un jour unifiée autour d’un principe fondamental : la communauté d’Israël ou Principe Christique ?

Seule l’ignorance peut se tromper de chemin ….

Miléna

Article réalisé à partir des deux sources suivantes :
http://www.nouvelordremondial.cc/
http://leblogdesyntax.over-blog.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Articles Phares