A la Une Terrorisme

Du KGB au Nouvel Antisémitisme

L’OLP (Organisation de Libération de la Palestine) est une création du KGB. Le Front Démocratique pour la Libération de la Palestine, organisation terroriste, a également été créé par le KGB… Et Mahmoud Abbas, était un agent du KGB à Damas en 1983.

En 1964, le premier Conseil de l’OLP était composé de 422 représentants, tous triés sur le volet par le KGB.

Ce Conseil a approuvé la Charte nationale elle-même rédigée à Moscou.

La Constitution a, elle aussi, vu le jour à Moscou, avec l’aide d’Ahmed Choukeiry, agent d’influence du KGB qui devint aussi le premier président de l’OLP.

L’agence soviétique avait reconstruit la « bio » d’Arafat :

« Ce bourgeois égyptien est devenu marxiste sous l’influence du KGB. Le service de renseignement soviétique a formé Arafat à l’école des opérations spéciales Balashikha de Moscou au milieu des années 1960 pour le préparer à devenir le futur chef de l’OLP. Pour commencer, le KGB a détruit tous les actes de naissance d’Arafat et les a remplacés par des faux : le chef de l’OLP a cessé d’être un citoyen égyptien né au Caire, pour devenir un Palestinien né à Jérusalem ».

Extraits d’un article de Judith Bergman, écrivain, avocate et analyste politique, dans Mediapart d’octobre 2016 : l‘OLP Arafat & Abbas sont des créatures du KGB

Ainsi le mouvement national palestinien est né artificiellement, il y a 54 ans, selon la volonté bolchévique de damer le pion à l’Occident, en créant des mouvements de « libération nationale ».

Révélation… Mahmoud Abbas a été un agent du KGB

Haine et mensonges

Dans l’histoire des mouvements d’indépendance nationale de l’après 2ème guerre mondiale, aucun d’eux n’a joui d’aussi meilleures conditions, devant mener au succès, que celui des dits Palestiniens, enfants chéris de l’URSS, puis après la disparition de celle-ci, les chéris de l’ONU et de la communauté internationale. Pourtant le résultat est nul… nada !

Parce que les dés étaient pipés : les dits Palestiniens (1) sont les descendants d’Arabes des pays voisins, s’identifiant à la Syrie, l’Arabie ou l’Egypte ou à des tribus nomades ou semi-nomades de la région. Ils n’ont aucun besoin urgent d’un nouvel état national.

Et les Arabes dits Palestiniens n’avaient qu’un seul objectif, celui de leurs mentors islamiques : jeter les Juifs à la mer, par tous les moyens…

Et depuis un siècle, tous les moyens ont été utilisés sans succès, la pierre, le couteau, le cocktail Molotov, l’homme ou l’enfant-suicide, la kalachnikov, la voiture-bélier,… le dernier étant le lancer de cerf-volant ou de ballons d’hélium munis de kits enflammés pour détruire fermes, champs et forêts.

Stupidité ancestrale des Arabes dits palestiniens qui n’ont pas compris que leur entêtement à vouloir détruire Israël et le jeter à la mer provoque l’effet inverse :

développement de moyens d’information et de renseignement inédits
développement d’anti-missiles et de drones spécialisés et prisés dans le monde entier
développement de moyens recherchés pour détecter le creusement des tunnels en profondeur
développement de barrières de sécurité ultra-sophistiquées

Et à la longue, leur efforts diplomatiques basés sur des émotions suscitées artificiellement par « le jeu de rôle de victime » et soutenus par un boycott souvent interdit commencent à lasser, d’abord leurs frères arabes, qui connaissent la chanson, puis de nombreuses nations musulmanes, ensuite les nations occidentales d’origine protestante, et enfin certaines nations d’origine catholique.

Restent les hypocrites et les corrompus, les élites politiques et médiatiques « qatarisées » ….

Mais grâce aux réseaux sociaux du net, les populations ne sont plus dupes et la vérité est en train d’éclater.

Il n’y a ni « occupation », ni « blocus », ni « désir d’unité nationale » ; il n’y a que la haine du juif à l’état pur, attisée par des forces obscures du moment, aujourd’hui l’Iran….

Il faut rappeler ici, l’influence du KGB sur l’opinion mondiale après « la Guerre des 6 Jours ».

Dans son livre A Lethal Obsession (Obsession mortelle), l’historien Robert. S. Wistrich a révélé que l’Union soviétique avait mené une intense campagne de longue durée pour priver Israël et le sionisme de toute légitimité dans l’opinion publique internationale :

« Après 1967, l’URSS a commencé à inonder régulièrement le monde de propagande antisioniste … Seuls les nazis, au cours des douze années où ils ont régné en maîtres, ont réussi à produire un flux aussi soutenu de libelles conçus comme un outil de politique intérieure et étrangère ».

Cette propagande soviétique a été largement imitée et poursuivie par les états arabo-islamiques, après la chute de l’URSS.

La gauche occidentale continue d’en être le relais. Calomnier quelqu’un est devenu la principale arme de la gauche pour disqualifier ceux auxquels elle s’oppose. (voir lien Mediapart ci-dessus)

Désinformation et Antisémitisme

Ayant allègrement et opportunément substitué la soi-disant victime « palestinienne » à celle de la Shoah, le discours « politiquement correct » en Occident européen, vis à vis des Juifs et d’Israël, est truffé de mensonges directs ou par omission, c’est :

  • de parler de la shoah et des méfaits du régime nazi et de dire que c’est en conséquence que l’état d’Israël a été créé, (alors qu’il a été annoncé par Lord Balfour en 1917 et confirmé à San Remo par les nations en 1922)
  • de condamner cet Etat lorsqu’il se défend contre les groupes terroristes qui cherchent à le détruire ou contre les institutions qui cherchent à le délégitimer sur le plan international (OLP, Fatah, Hamas, BDS… ONG occidentales…)
  • de parler de la “symbiose” merveilleuse que fut la vie juive dans le monde arabo-musulman, en occultant le récit de sa fin et du nettoyage ethnique d’un million de juifs entre 1947 et 1963
  • de taire que les 2/3 de ces Juifs des pays arabo-musulmans ont trouvé refuge en Israël
  • de taire que les pays arabes refusent d’intégrer 0,6 million de déplacés arabes dits palestiniens et les parquent depuis 70 ans dans des camps subventionnés par les Nations Unies, réfugiés dont le nombre a été multiplié par 10 !
  • de taire que la plupart des 53 pays arabo-musulmans sont « interdits de séjour » aux Israéliens comme aux juifs
  • de taire la connivence de l’Islam, notamment celui des dits Palestiniens, avec le régime nazi et tous les régimes totalitaires qui ont suivi.

Pourquoi ?

  • pour se dédouaner des horribles arrestations, massacres, pogroms et génocides des siècles passés, contre les Juifs, culminant pendant au moins 6 ans au 20ème siècle
  • par affinité, peur de représailles, calcul commercial ou électoral, ou corruption par des Arabes et l’Islam en général

Or ce discours « politiquement correct », adopté aussi bien par les politiques dominants que par leurs médias, est aussi adopté par certains Juifs ou Israéliens, honteux de leur judéité passée ou « gauchistes » attardés et devenus les témoins justificatifs, sorte de « kapo », invités à toutes les émissions de grande écoute.

Et on se demande pourquoi il y a une recrudescence de l’antisémitisme….

Note

(1) Jusqu’à la création de l’Etat d’Israël en 1948, les Palestiniens étaient les Juifs en Terre Sainte, successivement occupée par diverses puissances depuis 2000 ans. Les Musulmans ne souhaitaient pas cette appellation, c’était des Syriens, des Egyptiens, ou simplement les Arabes…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Soued pour Dreuz.info.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Articles Phares