A la Une Divulgation Cosmique Science cachée

Divulgation Cosmique : La révélation d’une technologie cachée avec HEATHER SARTAIN Saison 7, Ép. 2

David Wilcock : Bien. Bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Nous sommes ici avec Corey Goode et notre invitée spéciale, Heather Sartain. Son père travaillait pour Lockheed Martin (un sous-traitant bien connu de la Défense) et il lui a raconté certaines choses qu’il n’aurait probablement pas dû lui dire, mais nous sommes heureux qu’il l’ait

Alors, il parlait avec ses amis à la maison, et dans l’épisode précédent vous avez mentionné le fait qu’ils discutaient d’un appareil sur lequel on avait fait de l’ingénierie-inversée.

C’est une chose assez commune que nous entendons en Ufologie, mais je suis intéressé de savoir ce que vous avez entendu sur ce sujet particulier lorsque vous les écoutiez converser.

Heather Sartain : L’appareil avait été retrouvé à Roswell, au Nouveau-Mexique – et ce n’est pas le seul endroit où il y avait eu un accident.

L’accident est survenu en 1947. Et il y avait eu d’autres endroits, particulièrement dans le désert, où des appareils avaient été retrouvés.

Le gouvernement, les militaires, les ont stockés dans la Base souterraine d’Ellington Air Force, ainsi que dans la Zone 51.

Et ils ont été capables d’identifier le mécanisme de contrôle de l’appareil et bien sûr, il y avait beaucoup d’ingénieurs très intelligents disponibles pour faire de l’ingénierie-inversée avec cette technologie.

C’est un peu comme si vous étiez d’un autre siècle et que vous trouviez un téléphone portable. Si vous êtes une personne intelligente qui comprend comment l’électricité fonctionne, vous pouvez peut-être faire de la rétro-ingénierie sur ce téléphone.

David : Vous a-t-il parlé de certains des obstacles auxquels ils avaient dû faire face afin d’être en mesure de piloter l’appareil ? Y avait-il quoi que ce soit d’inhabituel au sujet de cette technologie ?

Heather : La chose inhabituelle dont il m’ait parlé au sujet de cette technologie, était que c’était très silencieux et très puissant. Cela fonctionnait grâce à l’énergie électromagnétique.

Il y a une raison pour laquelle tous ces appareils sont métalliques. Ce métal n’est pas communément trouvé ici. En fait, c’est un métal transformé et il n’est pas transformé ici.

C’était donc fabriqué sur une autre planète ou dans un autre système solaire par d’autres groupes d’Aliens.

David : Y avait-il un alliage inhabituel dans ce métal ?

Heather : D’après ce que j’ai compris, c’était un mélange de métaux ayant de très fortes densités. Certains étant de densités moins élevées. Il y a donc eu un certain nombre d’appareils différents qui ont été retrouvés au cours des années.

David : N’avez-vous jamais entendu parler de l’aluminium scandium ou du bismuth ou aucun de ces éléments ?

Heather : Oh, c’est drôle que vous parliez de cela car un de mes étudiants a justement trouvé du bismuth…

David : Oh, vraiment ?

Heather : …et il pensait que c’était une météorite et il l’a apporté en classe.

David : Oh ! Et qu’en est-il ?

Heather : Oui, c’est très inhabituel. En fait, je l’ai amené à un des scientifiques planétaires de la NASA pour analyse et c’est du bismuth. Ils ne savent pas d’où il provient. C’est un conglomérat très étrange de matériaux.

David : Alors, Corey, lorsque Heather mentionne des alliages de haute-densité, des matériaux de haute-densité fabriqués en dehors de notre système solaire, ou du moins en dehors de la planète, est-ce que cela rejoint certaines des choses que vous avez entendues au sujet de la composition de ces appareils ?

Corey : Je sais qu’il y avait des alliages exotiques, mais je ne me souviens plus très bien de ce que j’ai lu sur la métallurgie.

Heather : D’après ce que mon père m’en a dit, j’ai compris que c’était en partie une protection quand ils entraient dans notre atmosphère. Et ils ont la capacité d’y entrer très rapidement, à une très grande vitesse, et le métal peut résister aux forces de friction.

David : Dans l’épisode précédent vous avez mentionné le fait que les Gris sont programmables mais que parfois ils calculaient mal leur entrée.

Heather : Oui, leur esprit est programmé. Leur esprit est similaire au nôtre, mais ils sont plus du type-ordinateur. Il y a plus de matériaux électroniques à l’intérieur de leur corps, bien qu’ils aient une base biologique.

Si vous voyez l’ADN en tant qu’unité de construction de toute chose et comme étant une communication vers l’ARN sur la fabrication d’une cellule, leur corps est capable de se régénérer pour beaucoup de lui-même, un peu comme les nôtres, sauf qu’ils sont programmés par une race d’Aliens supérieurs. Et ils sont capables de contrôler l’appareil comme s’ils étaient le processeur central contrôlant les mouvements de celui-ci.

David : Alors, Corey, comme Heather vient de le dire, avez-vous entendu quelque chose au sujet de Gris ou d’autres agents dont le cerveau devient une partie du processeur central de l’appareil ?

Corey : Et bien, oui, nos appareils fonctionnent de cette façon.

David : Vraiment ?

Corey : C’est une interface bio-neuronale. Oui, leurs mains – c’est un type de gants où il y a des petites parties métalliques qui interagissent avec nos neurones. C’est une communication sans fils dans l’appareil.

David : Hum. Alors qu’est-ce qui les ferait se crasher lorsqu’ils entrent ? Pourquoi n’auraient-ils pas les capacités de faire correctement voler l’appareil?

Heather : C’est un peu comme lorsque nous déplaçons une navette spatiale dans l’atmosphère. Il y a des endroits particuliers où vous voulez pénétrer dans l’atmosphère, pas seulement pour des missions d’atterrissages, mais pour des raisons de friction de chaleur.

Le matériel qu’ils utilisent est plus résistant aux frictions de chaleur que, disons la navette spatiale. Dans notre atmosphère il y a des choses comme les éclairs, et en fait il y a eu des accidents à cause d’interférences avec la foudre.

David : Hum.

Heather : Donc une grosse décharge d’électricité peut temporairement embrouiller leur trajectoire, leurs lectures.

Corey : Oui, leur orientation.

Heather : Oui.

David : Vous avez également mentionné le crash de Roswell de 1947 et du fait qu’un être était en communication télépathique avec quelqu’un.

Heather : Oui.

David : Pouvez-vous brièvement partager avec nous cette histoire ?

Heather : Oui. À ce moment-là, il y avait une infirmière avec les militaires, et elle a été amenée sur les lieux parce qu’il y avait des corps. Mais il restait un être qui fonctionnait et… Je suppose, que le terme “vivant” serait plus approprié dans ce cas.

Et elle était la seule personne parmi les militaires à Roswell avec qui l’être communiquait. Et elle a mis cela sur le compte d’une communication télépathique.

Elle avait réalisé qu’elle avait des pensées qui n’étaient pas les siennes. Elle avait des pensées au sujet de choses qu’elle ne connaissait pas et c’est de cette façon qu’elle a réalisé que l’être communiquait avec elle.

David : Waouh !

Heather : En fait, il y a un livre sur cela. C’est “Alien Interview”.

David : Et en fait, votre père vous a dit que ce livre était authentique ?

Heather : Oui, oui. Nous avions l’habitude d’avoir des rencontres les lundis soirs chez un ami et nous parlions de ces sujets comme ce livre. Et il a dit, “Oui, je peux attester que beaucoup des informations là-dedans sont vraies.”

David : Hum. D’accord, alors cela nous entraîne vers un gros, gros sujet. S’ils avaient ces disques, et vous nous avez dit qu’ils avaient été en mesure de les reproduire avec succès à un certain degré ?

Heather : Oui.

David : D’accord. Donc, ce sont des appareils interplanétaires, n’est-ce pas?

Heather : Hum, hum.

David : Alors, à un certain moment, vous avez dû lui demander s’ils étaient allés à l’extérieur de notre système solaire, s’ils avaient bâti quoi que ce soit, s’ils avaient fait quelque chose, s’ils avaient trouvé quelque chose. Parlons de cela maintenant.

Heather : L’OVNI en forme de disque est plus comme un moyen de transport quand ils viennent ici afin de récolter des données ou de procéder à des abductions. En fait, ils vont sur une autre planète ou peut-être un appareil plus grand, ou une station spatiale, où ils s’arriment.

David : C’est ce que font les OVNIs?

Heather : Oui.

David : D’accord.

Heather : Oui. L’appareil auquel je fais référence est vraiment trop petit pour avoir une autre fonction que le transport.

David : D’accord. Mais qu’en est-il des gens de Lockheed et d’autres sous-traitants de la Défense, une fois qu’ils ont eu la capacité de quitter la Terre ? Qu’ont-ils fait là-haut ? Ont-ils trouvé quelque chose ?

Heather : Ils ont vu dans notre système solaire des choses qui ressemblaient à de grandes parties d’équipements, mais ils ne savaient pas quelles étaient les fonctions de ces équipements, hormis le fait que nous ne les avions pas déposés là.

David : Auparavant vous m’avez également mentionné le fait qu’il vous avait dit quelque chose en rapport avec Saturne.

Heather : Oui.

David : Pourriez-vous nous en dire plus sur Saturne?

Heather : Bien sûr. Il y a…

David : Et comment cela est-il venu? Quand en avez-vous entendu parler pour la première fois ?

Heather : Je l’ai probablement entendu faire ces déclarations-là quand nous discutions, probablement quand j’avais une trentaine d’années.

David : D’accord.

Heather : Ce sont donc des informations plus récentes. Et il m’a dit qu’il y avait plus de 60 lunes autour du système de Saturne.

Si vous allez au-delà des lunes dont nous entendons habituellement parler, les plus grandes, celles qui ont une atmosphère ou beaucoup de géologie, vous trouvez des lunes déformées là-bas qui ressemblent à des astéroïdes.

Il y en a une en particulier. Le nom de cette lune est Hypérion.

Elle a de larges cavités. Elle ressemble presque à une éponge.

David : Est-ce le nom qu’on lui donne communément ou bien est-ce de cette façon que la nomme le programme secret ?

Heather : C’est ce que vous trouvez dans les livres de sciences, mais la NASA fait référence à cette lune comme étant la Lune Saturne 7.

David : La NASA la nomme Saturne 7?

Heather : Oui.

David : Parce que c’est la septième de Saturne?

Heather : C’est la septième avec ce profile de lune, oui.

David : Oh, d’accord.

Heather : Et il y a une chambre-forte que notre gouvernement utilise à l’intérieur d’une des cavités de la lune afin d’y stocker de très importantes informations et des matériaux.

David : Hum.

Heather : La raison pour laquelle c’est là-haut, est que nous ne pouvons pas garder ces choses sur Terre. Je ne sais pas ce que contient cette chambre-forte, mais ce sont des informations très importantes, si ce n’est pas de la technologie ou quelque chose dont nous pouvons avoir besoin dans le futur.

David : D’accord, Corey, est-ce que quelque chose vous semble familier ?

Corey : Absolument. Oui, j’ai entendu l’histoire comme quoi il y avait une chambre-forte et que c’était pour la continuité des espèces si quelque chose devait arriver sur Terre. Elle contient des banques de graines, de génétiques afin de reproduire chaque organisme vivant jusqu’aux microbes de la planète, ainsi qu’un référentiel de données.

David : Hum. Dans cette émission, nous avons beaucoup parlé des ruines dans notre système solaire et des choses qui pourraient être très anciennes, et je me demandais si vous aviez déjà entendu parler de choses comme cela ?

Heather : Oui, avec mon père, nous avons eu des discussions au sujet des pyramides sur Mars et sur Terre. De ce que j’en ai compris, ce sont des zones qui définissent exactement une région particulière de la planète à des fins de manipulation.

Et une de ces manipulations est de contrôler le noyau intérieur de la Terre, qui à son tour affecte énormément le champ magnétique de la Terre.

David : Et bien, nous savons que la plus large surface de territoire, en termes de longitude et de latitude,… si vous tirez un trait autour de la Terre, la plus grande surface de territoire est… cela passe par là où se situe la Grande Pyramide.

Et la Grande Pyramide est le point d’équilibre de la masse continentale de la Terre. Cela semble similaire à ce que vous nous décrivez.

Heather : Oui, ça l’est.

David : Et il vous a dit que les pyramides sur Mars avaient la même fonction ?

Heather : Oui, mais dans des temps plus anciens. De ce que j’ai compris, il y avait plus d’activités sur Mars dans les temps anciens qu’il n’y en a aujourd’hui.

David : Bien sûr. Qu’en est-il de la Grande Pyramide ici? Vous a-t-il dit autre chose à son sujet qui était inhabituel dont nous ne savons pas pratiquement rien ?

Heather : Il y a beaucoup de technologie là-dessous…

David : Sous la pyramide ?

Heather : …et c’est là depuis longtemps et c’est utilisé, je dirais, régulièrement, de la façon dont il me l’a expliqué. C’est toujours opérationnel à ce jour.

David : Dans quoi, comme une chambre? Y a-t-il une chambre sous la pyramide ou quelque chose ?

Heather : Je sais que c’est au centre et qu’il y a une technologie de type-connectée dans le sommet de la pyramide. Donc, c’est profondément enterré, mais cela créé une connexion. Je ne suis pas sûre de ce que c’est exactement

David : Et bien, vous avez mentionné quelque chose à propos du noyau de la Terre. Quelle est la relation entre la pyramide et le noyau de la Terre ?

Heather : Le contrôle. La pyramide possède une technologie spéciale qui est faite pour manipuler le noyau liquide à l’intérieur de la Terre.

David : Hum.

Heather : Et ce noyau liquide interne est ce qui transmet à notre champ magnétique. Il peut donc être contrôlé afin de le rendre plus faible ou plus fort.

David : Est-ce quelque chose qu’à la fois les bons et méchants ETs peuvent manipuler ?

Heather : Oh, oui, spécialement les Reptiliens.

David : Hum. D’accord, alors, Corey, j’ai laissé le flot d’informations couler avant d’en revenir à vous. Êtes-vous au courant du fait qu’il y ait une technologie inhabituelle dans ou sous la Grande Pyramide ?

Corey : Je n’ai rien entendu d’aussi spécifique, mais dans le programme j’ai entendu tout un tas de choses, incluant que le sommet de la pyramide avait été mis sous la pyramide.

J’ai entendu plusieurs différentes choses au sujet des chambres où on ne peut pas accéder parce qu’il y a des champs qui les protègent.

David : Hum.

Corey : Mais je n’ai jamais entendu d’informations très détaillées qui soient concrètes.

David : Nous avons ce clip très intéressant que nous allons regarder en provenance du C-SPAN, où l’astronaute Buzz Aldrin parle du monolithe sur Phobos. Regardons ce clip maintenant.

C-SPAN: Buzz Aldrin Révèle l’Existence du Monolithe sur une Lune de Mars.

David : Que pensez-vous que Buzz Aldrin faisait lorsqu’il a mentionné cela? Pourquoi a-t-il dit quelque chose comme cela ?

Heather : Et bien, je pense qu’il est important d’amener à une prise de conscience. Il y a très peu de choses qui vont venir du gouvernement, des militaires, cela inclus la NASA, parce qu’ils travaillent sous le sceau de projets top-secrets. Ils sont tenus au secret.

La raison pour laquelle une personne franchirait le pas, comme mon père l’a fait d’une manière détournée dans ses discussions avec ma mère ou avec moi, est qu’elle a le sentiment que l’information devrait être partagée.

Pourquoi est-ce que cette prise de conscience ne devrait pas être pour tout le monde ? Parce que si vous ne le faites pas, vous aidez tout simplement les Reptiliens.

David : Bien sûr.

Heather : Et nous ne voulons pas que cela arrive. Mais il y a beaucoup d’échanges et de petits bénéfices qui ont lieu dans notre gouvernement, incluant les avancées technologiques, dans le but de supprimer la prise de conscience.

Alors en échange… Je vais prendre l’or en exemple. En échange d’or, vous ne voulez pas créer la prise de conscience parce que cela permet aux Reptiliens d’avoir le pouvoir.

David : Tout comme le monolithe sur Phobos, vous a-t-il parlé d’autres ruines que les pyramides sur Mars ?

Heather : Oui, certainement.

David : Pouvez-vous nous donner quelques exemples ?

Heather : De la technologie a été trouvé sur la Lune.

David : D’accord.

Heather : Les astronautes sont vraiment allés sur la Lune. Le fait d’avoir marché sur la Lune, les investigations, cela n’est pas un canular. La navette Saturne 5 a été lancée. Nous avons fait des voyages jusqu’à la Lune.

Beaucoup de choses découvertes sur la Lune par les astronautes n’ont pas été montrées au public.

David : Vraiment ?

Heather : Oui. Les roches lunaires, pour être honnête avec vous, elles ressemblent à des roches. Ce satellite, même s’il a été fait dans un but précis, il est fait comme beaucoup d’autres lunes.

Et il y a la supercherie au sujet des choses sur une des faces de la lune que nous ne voyons jamais. Le processus de synchronisation du cycle de 28 jours, ou approximativement le cycle de 28 jours autour de la planète… c’est comme d’être dans votre voiture. Si vous roulez autour d’un manège et qu’une personne fait face à votre voiture et que vous vous faites face pendant tout le tour. Vous ne verrez jamais l’autre côté de la voiture ou de la personne.

David : Tout à fait.

Heather : Alors nous appelons cela une orbite synchronisée et cela est fait délibérément. Cela n’est pas par hasard ou une coïncidence ou même naturel.

David : Qu’avez-vous entendu sur le côté sombre de la Lune ?

Heather : Je suis au courant de certaines choses comme… certains appareils, incluant des crashs, des rampes de lancement, des choses ayant été abandonnées, comme des anciens appareils électroniques qui n’ont pas fait l’objet d’ingénierie-inversée. En fait, ils ont été laissés sur place.

David : D’anciens appareils électroniques fabriqués par qui ?

Heather : D’autres civilisations ayant utilisé la Lune.

David : D’accord.

Heather : Je crois comprendre que certains artefacts ont été rapportés mais qu’ils sont gardés en souterrain. Nous n’avons pas d’informations publiques sur cela.

David : Vous avez également mentionné le fait que votre père avait un ami très impliqué dans les opérations secrètes et qu’il était toujours dans les parages.

Heather : Oui.

David : Quel était son rôle ? Que savez-vous de cet homme et que vous pouvez nous raconter ?

Heather : Je peux vous dire que les préparations pour des choses qui étaient considérées comme des théories du complot ou des canulars, telles que le bug de l’an 2000 [Y2K], étaient préparés par lui, mon père et quelques autres personnes. C’était un événement réel et véritable.

David : Oui.

Heather : Également, le fait que décembre 2012 était la fin du calendrier Maya et que quelque chose était sur le point d’arriver. Je le sais du fait de les avoir entendus en parler. Tout comme le fait que mon père m’en ait parlé, il y avait des intentions pour que ces événements se passent mais qu’ils en ont été empêchés.

David : À quels événements faites-vous référence ?

Heather : Le 21 décembre 2012 comme étant la fin du monde, ils savaient déjà que cela n’était pas le cas. Ce n’était pas un événement apocalyptique d’aucune sorte. C’était un événement pré-planifié qui avait à voir avec d’autres groupes d’Aliens ayant des intentions malveillantes, probablement les Reptiliens.

David : Comme une attaque sous faux drapeau sur Terre à cette date précise ?

Heather : Oui.

David : Vraiment ?

Heather : Une distraction également… Je les ai entendus parler de cela comme étant une possible distraction. C’est pour cette raison que cela a été stoppé. Ou bien cela a été stoppé par d’autres anciennes civilisations qui avaient une meilleure technologie et plus de sagesse.

David : Quelle était la vérité derrière le calendrier Maya ? Savez-vous pourquoi le calendrier Maya était si intéressant ?

Heather : De ce que j’ai compris de nos conversations, le calendrier Maya est une pièce d’archivage d’événements et de cycles. La fin de ce cycle a beaucoup à voir avec le fait de se déplacer à travers le zodiaque et les constellations.

David : Tout à fait.

Heather : Cela nous ramène également à la parallaxe de notre planète. Et il n’y a pas de fin particulière au calendrier Maya. Bien qu’il se termine à cette période, il se déplace dans une autre partie du zodiaque.

Et sortant de l’influence d’un ingénieur de la NASA, l’astrologie n’est pas vraiment quelque chose dont on parle, mai je dirais qu’il y a des aspects très particuliers reliés à l’astrologie qui sont bien réels.

David : Bien sûr. Nous avons tant de citations d’anciennes civilisations parlant d’une certaine façon de leurs attentes à propos d’un événement solaire. Corey a également parlé de l’idée que le soleil pourrait lâcher une sorte de flash d’énergie.

Je me demande si vous avez déjà entendu parler de cela par votre père ou d’autres initiés, et si c’est le cas, qu’avez-vous entendu ?

Heather : Et bien, il y a une très bonne raison pour laquelle la NASA a des sondes et des appareils qui orbitent autour du soleil. Nous gardons un œil sur ces événements basés sur les changements du champ magnétique du soleil.

Le soleil est comme un aimant géant. Il l’est vraiment. Il interagit en permanence avec le champ magnétique de la Terre. Et selon sa constitution énergétique, à certains moments il y aura des éjections de masse coronale [CMEs] et à d’autres moments, il y aura des émissions de plasma.

Et cela affecte le noyau interne de notre planète, qui à son tour affecte l’activité sismique et volcanique.

David : Vous avez mentionné quelque chose au sujet du soleil libérant du plasma. Cela correspond-il à cette idée dont je parle qui est un flash géant ?

Heather : Oui. C’est à l’intérieur de la couronne du soleil. Il y a une portion extérieure du soleil qui a un champ magnétique fort qui s’étend loin dans notre système solaire et qui agit sur le climat, mais pas uniquement sur Terre mais également sur d’autres planètes.

Et c’est contrôlé, notre gouvernement sait comment contrôler cela.

David : Vraiment ?

Heather : Cela vient en partie de la technologie d’autres groupes d’Aliens mais non pas par le biais d’un échange direct mais plutôt grâce à l’ingénierie-inversée. C’est un fait que l’ingénierie-inversée de ces petits disques utilisés pour le transport par les Gris et fonctionnant avec une propulsion de champ électromagnétique, nous a aidé à mieux comprendre comment utiliser les champs magnétiques des autres planètes.

Et le champ magnétique du soleil n’est pas si différent, si ce n’est qu’il est très fort.

David : Hum. Avons-nous besoin de mettre du carburant dans ces appareils pour qu’ils puissent voyager ou bien y a-t-il quelque chose qui leur permettent d’aller loin sans avoir besoin de se ravitailler ?

Heather : Non, cela n’est pas nécessaire.

David : D’accord.

Heather : Il y a de l’électromagnétisme partout.

David : Lorsque vous dites que notre gouvernement à la capacité de manipuler l’énergie du soleil, avez-vous des détails sur la façon dont cela est fait?

Heather : Et bien, en fait nous avons protégé notre planète à plusieurs reprises de ces éjections de masse coronale ou des flashs.

David : Vraiment?

Heather : Hum, hum.

David : Intéressant.

Heather : Mais cela ne signifie pas que d’autres groupes, comme les Reptiliens, ne peuvent pas faire la même chose. Ils ont la main mise sur cette technologie depuis plus longtemps que nous.

David : Hum. Nous savons qu’en 1849 il y a eu l’événement de Carrington où le Soleil a dégagé un de ces flashs.

Heather : Oh, oui.

David : Dans tout l’hémisphère nord, la totalité des fils des télégraphes avaient fondu en Amérique. Alors quel serait l’effet si une éjection de masse coronale devait nous atteindre aujourd’hui ? Cela serait-il aussi terrible si cela nous touchait de plein fouet ?

Heather : Une frappe directe anéantirait les communications électroniques, des satellites à votre téléphone portable. Cela provoquerait des changements dans votre ADN.

En fait, c’est une des façons d’évolution utilisée. Toutes les mises à jour ne sont pas égales.

David : Hum.

Heather : Ces interférences ou ces changements qui atteignent notre planète ne tuent pas nécessairement les gens, mais ils endommagent la technologie primitive. Et je veux dire que la technologie que nous utilisons aujourd’hui, telle que la technologie des téléphones portables et l’électricité, sont très primitives.

David : Bien sûr. Alors, Corey, vous m’avez récemment envoyé un document qui était un Ordre Exécutif signé par Obama au sujet des événements solaires.

Corey : Oui.

David : Pouvez-vous nous en parler? Je pense que c’est un excellent moment pour le faire.

Corey : Il est sorti pendant la période où nous parlions du fait que l’élite s’attendait à ce grand éternuement du soleil.

Le timing de cet Ordre Exécutif est un peu suspect en sachant ce que nous savons à propos de ce qui va se passer avec le Soleil et ce à quoi toutes ces élites s’attendent.

David : Obama présente essentiellement une directive très complète sur comment nous préparer à endurer un événement solaire majeur catastrophique. C’est essentiellement ce que dit ce document.

Corey : Tout à fait.

David : Et ils présentent cela au grand jour.

Corey : Tout à fait.

David : Pourquoi pensez-vous qu’ils le fassent maintenant ?

Corey : Ces groupes ont des idées différentes sur ce qui risque d’arriver quand il y aura ce flash solaire mais ils comprennent tous le fait que cela va être important, de l’anéantissement de notre électronique à la mutation de notre génétique.

David : Tout comme Heather vient de le dire.

Corey : Tout comme Heather vient de le dire

David : Alors, Heather, si nous nous basons sur le fait que nous avons plusieurs initiés dont les témoignages nous disent que le soleil va libérer une énergie massive. Cela va des personnes auxquelles Corey a parlé, des autres initiés auxquels j’ai parlé et il y a beaucoup de sagesses ancestrales sur ce sujet, ainsi que des données scientifiques prouvées. Pourriez-vous être un peu plus précise sur les personnes à qui vous avez parlé et s’ils vous ont parlé de quelque chose au sujet du soleil relâchant un énorme flash ?

Heather : Les seuls détails particuliers que j’ai à propos des éjections de masse coronale ou d’une explosion de la couronne solaire sont issus de la science et de la technologie, de ma propre éducation, et du fait d’avoir parlé à des scientifiques planétaires que je connais.

David : D’accord.

Heather : Et c’est un fait que la protection magnétique de la Terre est très faible aujourd’hui. Lorsqu’elle est plus forte, nous avons une meilleure protection contre les énergies directement dirigées vers la Terre parce que le champ électromagnétique les repousse.

David : Tout à fait.

Heather : Il s’agit de savoir si nous aurons un champ magnétique fort lorsque cela arrivera ? Et puisqu’il peut-être manipulé, la question est : qui le manipulera et cela sera-t-il fait de façon opportune ?

David : Qu’est-ce que cela vous fait d’être un professeur d’université et d’avoir toutes ces connaissances ? Avez-vous eu des moments où vous avez voulu parler à vos étudiants de certaines de ces choses ? Et qu’arriverait-il si vous le faisiez ?

Heather : Il y a eu des fois où j’ai pu avoir lâché une opinion ou quelque chose à propos de ce qu’ils pouvaient avoir vu à la télévision, comme par exemple les différents groupes d’Aliens. Il y a des chapitres dans notre manuel où il est question de la vie dans l’univers et de ses possibilités.

Et en fait, nous pouvons attribuer cela au télescope spatial Kepler, aussi bien que télescope spatial Spitzer et qu’au télescope spatial Hubble.

Nous avons découvert tant de planètes ayant les mêmes constituants que notre planète qu’on ne peut pas mettre dans un manuel que la vie n’est pas possible ailleurs.

David : Bien sûr.

Heather : Nous pouvons également remercier l’équation de Drake datant de 1969.

David : Oui, qui a d’ailleurs était maintenant complètement désapprouvée parce qu’il y a 40 milliards de planètes ayant de l’eau comme la Terre simplement dans la voix lactée, et ce sont des données de la NASA.

Heather : Exactement.

David : Alors, hors caméra, vous nous avez dit que vous aviez été également en interaction avec des astronautes de la NASA qui vous avez dit certaines choses qu’ils ne diront certainement pas en public. Pourriez-vous nous en parler un peu ?

Heather : Oui, juste une information. Je ne révélerais pas à qui j’ai parlé, mais les astronautes ont vu un certain nombre d’OVNIs pendant qu’ils étaient en basse orbite autour de la Terre dans la navette spatiale.

Certains ont des connaissances de part leurs collaborations avec d’autres dans l’armée. Certains ont des racines militaires qui datent d’avant leur intégration dans la NASA où ils ont eu des rencontres avec des Aliens et des vaisseaux spatiaux.

Et tout cela a été gardé secret mais ils en ont parlé à des amis proches… Certains ont fait des révélations à la télévision. Il n’y a aucun doute là-dessus. Et vous avez mentionné l’un d’entre eux.

David : Buzz Aldrin, Gordon Cooper. Hum, hum.

Heather : Oui. Et ils ont eu des interactions avec des appareils, avec des Aliens. Ils en ont eu la connaissance.

David : Certaines de nos astronautes ont eu une interaction directe avec des extraterrestres ?

Heather : Oui, au cours de leur carrière militaire…

David : Ah.

Heather : D’ailleurs, bien plus dans l’armée que dans la NASA.

David : Nous n’avons plus de temps pour cet épisode. Heather, je suis curieux de savoir si vous avez un mot de la fin, quelque chose que vous aimeriez partager avec le public au sujet de tout ce dont nous avons parlé ?

Heather : Oui, je pense que plus nous participons à la prise de conscience, que de plus en plus de personnes font des révélations et participent à cet effort collectif, et plus de meilleures choses vont se développer et plus les choses vont avancer.

David : Et bien, Heather, cela a été génial. Je veux vraiment vous remercier d’être venu.

Heather : J’ai apprécié d’être ici.

David : Vous aviez beaucoup à dire et cela a été réellement incroyable. Corey, encore une fois, merci d’être là.

Corey : Merci.

David : Merci de nous avoir regardés. C’est la “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock, avec Corey Goode et notre invitée spéciale, Heather Sartain. Merci de nous avoir regardés.

http://fr.spherebeingalliance.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly
Articles similaires

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez54
+12
Tweetez
Enregistrer
Partagez1