Anciens Aliens Contrôle mental Nephilims SUMER

Des dieux, des hommes, des guerres. Le gouvernement secret

Admettre que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers, voire même dans notre système solaire, et qu’il est même impossible que nous le soyons, n’est pas une fin en soi. Au contraire, cela impose à celui qui a pris conscience de cette réalité de faire les connexions entre le passé et le présent de la planète, ceci afin de mieux comprendre les dessous de l’agenda mondial actuel.

Depuis le temps que nous nous documentons, notamment à travers TOP SECRET, sur les extraterrestres, l’archéologie interdite, les enlèvements, les apparitions d’ovnis, les bases souterraines, la Terre creuse, les projets ‘black’, les technologies secrètes, et j’en passe, le moment est venu de faire une première synthèse. Surtout au regard du désordre mondial grandissant dont nous sommes tous victimes.

Des hommes de notre époque se sont levés courageusement pour témoigner de ce qu’ils savaient, avaient vu ou vécu, concernant le plus grand secret de tous les temps : la présence d’aliénigènes sur Terre. Ces hommes ont risqué leur peau, et certains ont perdu la vie, je pense à James E. McDonald, Morris K. Jessup, Phil Schneider, Bill Cooper…

Sans craindre pour leurs pensions, leurs réputations, en dépit des menaces, du ridicule et du discrédit, des membres de l’armée ou du gouvernement, nous ont révélé une impensable vérité.

Dans son livre : « Le jour après Roswell », le colonel Philippe Corso, par exemple, révéla au public peu de temps avant sa mort que les technologies du laser, de la fibre optique, des ordinateurs-processeurs, des fibres à haute-ténacité, de la vision nocturne, sont issues de la rétro-ingénierie accomplie à partir d’artéfacts extraterrestres.

Pourquoi cet homme à la carrière militaire exemplaire, ayant passé son existence à servir son pays à un très haut niveau de la hiérarchie militaire, aurait-il soudain, au crépuscule de sa vie, menti à la face du monde ? Qu’avait-il à gagner en faisant de telles révélations sinon le ridicule et l’opprobre ?

Pourquoi l’Honorable Paul Hellyer, ancien ministre de la défense sous Lester B. Pearson en 1963, et vice-premier ministre sous P.E. Trudeau en 1968, donne-t-il des conférences à travers le monde où il « appelle les gouvernements mondiaux à révéler ce qu’ils savent sur la technologie des extraterrestres afin d’enrayer les changements climatiques » et je pourrais rajouter de dépolluer la planète, enrayer la famine et la maladie.

De même, il déclare : « Il faut persuader les gouvernements de dire ce qu’ils savent. Certains d’entre nous pensent qu’ils en savent beaucoup et cela pourrait suffire à sauver notre planète.”

Philip J. Corso (22 mai 1915 – 16 Juillet 1998) était un officier de l’armée américaine. Il a servi dans l’armée des États-Unis du 23 Février 1942 au 1er Mars 1963 et obtenu le grade de lieutenant-colonel. L’interview réalisée par Paola Harris est diffusée avec des sous-titres français.

Bienfaiteurs ou malfaiteurs ?

« Ni l’un ni l’autre », déclare les petits gris au colonel Corso, lors d’une rencontre du 3e type qui aurait eu lieu dans un désert du sud-ouest américain.

Les Ets auraient ajouté : « si vous êtes prêts à faire un saut dans votre évolution… » Ouais, on veut bien, mais pas dans le mensonge et l’opacité. Ainsi, les échanges contractés avec ces créatures, les petits gris, ne semblent pas avoir évolué dans le bons sens, car d’après ce que l’on sait, ni les hommes ni les gris n’ont respecté leurs accords.

Le marasme mondial ne fait que grandir, et toute la technologie a finalement été récupérée, détournée par un gouvernement secret avide de pouvoir dont le mot d’ordre sonne comme un nom de code “Nouvel Ordre Mondial”.

C’est ainsi que tout nouveau dirigeant, qu’il soit roi, pape ou président, se doit de prononcer publiquement cette formule de ralliement dès les premières semaines de son accession au pouvoir, ceci afin de témoigner de son allégeance.

Eisenhower_« Les archives officielles rapportent qu’en 1954, le président Eisenhower a laissé sa femme à Palm Springs. Ce que ne disent pas ces mêmes archives, c’est la raison de ce départ si soudain. On a parlé d’un rendez-vous en urgence chez le dentiste présidentiel. En réalité, Eisenhower aurait été conduit en hélicoptère à la base de l’USAF de Muroc (Californie) pour y faire sa 1ère rencontre avec des extraterrestres.

La description indirecte de l’évènement émane de Lord Clancarty, -pas n’importe qui- un membre du parlement Britannique.

Le comte raconta en effet ce que lui avait déclaré un ancien pilote d’essai américain de haut niveau :

“Le pilote était l’une des six personnes présentes à la rencontre d’Eisenhower avec les êtres. Il avait été appelé en tant que conseiller technique en raison de sa réputation et de ses capacités de pilote d’essai. Il m’apprit que cinq véhicules spatiaux extraterrestres différents avaient atterri sur la base. Trois avaient la forme de soucoupes et deux la forme de cigares, et pendant qu’Eisenhower et son petit groupe regardaient, les extraterrestres débarquèrent et les approchèrent. Ils ressemblaient quelque peu à des humains, mais pas exactement.”

Le pilote d’essai décrivit les êtres comme ayant des traits ressemblant à ceux des humains, mais qui, selon nos conceptions et nos normes, étaient difformes.

Ils étaient de taille et de corpulence identique à l’homme moyen, et ils étaient capables de respirer sans casque ni de masque. Le pilote ajouta que ces étranges visiteurs parlaient Anglais. Ils voulaient que Eisenhower révèle leur existence à la population de la terre.

Eisenhower aurait répondu que le monde n’était pas prêt pour de telles révélations.

Le président était préoccupé. La panique aurait pu s’emparer de la population mondiale et déboucher sur un désastre.

Ils demandèrent alors au président Eisenhower de désactiver toutes les installations et les ogives nucléaires. En échange, ils offriraient à l’humanité leurs technologies propres, simples et gratuites.

Cette proposition était naturellement inacceptable aux yeux d’un président Eisenhower, grand héros de la seconde guerre mondiale et qui se trouvait en pleine guerre froide.

Les extraterrestres acquiescèrent. Cependant ils avertirent qu’ils continueraient de contacter des individus isolés afin que les terriens s’habituent à l’idée de leur présence. Ils précisèrent qu’ils étaient au courant des ententes faites entre les gris et certaines factions gouvernementales de la planète et ils mirent en garde le président contre ces créatures peu fiables.

Toujours selon les confidences du pilote à Lord Clancarty les extraterrestres firent une démonstration de vol de leur engin spatial à l’attention du président. Ils lui montrèrent aussi leur capacité à se rendre invisibles.

“Cela causa beaucoup d’inquiétude au président parce qu’aucun d’entre nous ne pouvait les voir alors même que nous savions qu’ils étaient encore là. Les extraterrestres montèrent ensuite dans leur vaisseaux spatiaux et partirent”.

Le pilote dit que c’était la première fois qu’il confessait cette histoire. Il se permettait de parler à présent car tous les autres témoins de cette rencontre extraordinaire étaient morts.

valiant
Son nom est Valiant Thor; il a l’air humain, mais il a quelques différences physiologiques clefs. Il est de Vénus. Il a travaillé avec le gouvernement Américain depuis les années 50 avant de repartir dans son vaisseau…. C’est l’histoire racontée par Phil Schneider, un géologue et ingénieur qui avait un accès sécuritaire de niveau 1 dans les projets gouvernementaux secrets. Il a aidé à construire des bases militaires souterraines et a travaillé à la fameuse Zone 51.

Une présence originelle

En fait, lorsque nous regardons froidement la réalité, il apparaît que ces êtres humanoïdes ont toujours accompagné, influencé, et guidé l’humanité dans sa destinée. Il semble qu’ils aient lentement conduit l’homme à la civilisation moderne que nous connaissons. Pourquoi nous observent-ils ? Faisons-nous partie d’un plan ?

Lorsque nous révisons les textes sacrés, les mythes et légendes anciennes, il est toujours question de Dieux civilisateurs venus du ciel, de Père dont le royaume se trouve invariablement dans les cieux. Lorsque nous étudions les toiles des peintres de la Renaissance, grands maîtres initiés, et découvrons certaines anomalies, nous réalisons que ces entités ont toujours fait partie intégrante de notre univers.

En dehors des gardiens du troupeau, je veux parler de quelques chefs religieux, quelques membres du gouvernement secret, quelques scientifiques impliqués dans des programmes occultes ou « black Projects » et bien entendu les subalternes de tous niveaux requis pour maintenir et gérer cette réalité parallèle à la nôtre, tous les humains ont été conditionnés et programmés pour ignorer, dénier et même supprimer de leur expérience humaine la présence de ces êtres avancés.

Le but de ce conditionnement : conserver l’emprise et la domination sur le psychisme humain.

Le moyen : la création de diverses religions et le contrôle de sa créativité au service de l’Ordre. Tout cela a commencé il y a bien longtemps.

De fait, les plus grandes civilisations de ce monde revendiquent un héritage ancestral remontant aux géants, aux dragons, aux lézards ou aux serpents volants.

Dans la plupart des cas, ces créatures mythiques sont présentées comme ayant apporté les bienfaits de la civilisation à l’espèce humaine. L’homme ancien les a toujours décrits comme des êtres supérieurs ou des dieux qui pouvaient se déplacer facilement à travers les cieux dans leurs « chariots de feu » ou « bateaux du ciel.”

Ils vivaient habituellement dans une « demeure céleste » et descendaient parfois sur terre pour perturber et diriger les affaires des hommes.

Dans son livre “Les Serpents et Dragons Volants” R.A. Boulay fait état des nombreux monuments, objets fabriqués et tablettes cunéiformes qui ont été déterrés au début du siècle dernier à Nineveh en Irak.

Grâce à ces découvertes, il est désormais possible de connaître précisément les événements qui se sont déroulés au début de l’espèce humaine.

Daté du troisième millénaire avant J.-C., ces précieux documents nous fournissent la liste des Rois de Sumer, la longueur de leurs règnes, et nous relatent ce qui était pour les Sumériens, “le commencement du temps”.

Les tablettes racontent en effet comment leurs ancêtres créateurs se sont établis dans cette région et sont « descendus » pour fonder plusieurs villes sur la plaine alluviale de la Mésopotamie. S’appelant « Anounnaki, » les enfants d’Anou, ces Proto-Sumériens furent ainsi les fondateurs de la civilisation occidentale et peut-être même mondiale. Ainsi, que ce soit le panthéon des dieux grecs, égyptiens ou védiques, nous retrouvons les mêmes comportements et caractéristiques chez les dieux anciens qui dominaient la terre. Nous retrouvons toujours ces guerres, ces exploits et prouesses technologiques, mais aussi ces bravades puériles, ces turpitudes et cette bassesse, cette même soif de pouvoir, cette cruauté affichée entre eux, et qui s’exerçait aussi très souvent contre nous.

annunaki-2Créés à l’image et la ressemblance des créateurs.

En combinant les caractéristiques du singe homme natal de la planète Terre avec leur propre nature Saurienne, les “Dieux” produisirent « l’Adam » de l’Ancien Testament. Cet Adam était mi-humain, mi-reptile. Cependant, puisqu’il était un clone, il ne pouvait pas se reproduire.

Dans le Haggadah, la source de légendes et de traditions orales Juives, il est révélé qu’Adam et Ève perdirent leur “peau brillante et écailleuse” en mangeant le fruit défendu.

On peut imaginer un changement de climat sur la Terre. Il devint alors nécessaire de modifier l’Adam afin qu’il s’adapte aux nouvelles conditions climatiques. L’Homo-Saurien fut ainsi modifié et les “Dieux” lui donnèrent davantage de traits de mammifères.

Ce fut la « Chute de l’Homme » biblique durant laquelle Adam acquit la « connaissance » et la capacité de se reproduire sexuellement. Comme résultat de cette modification génétique, l’homme a perdu son apparence et sa nature Saurienne, sa peau brillante et écailleuse.

Il conserva en revanche son cortex reptilien, seule réminiscence de cette lointaine hybridation. L’homme était désormais devenu un Homo Sapiens. L’homme moderne ou l’homme de Cro-Magnon arrivait en scène. Esclaves de ses maîtres Sauriens, il allait bientôt peuplé la terre.

Par la suite les “astronautes” descendirent pour s’accoupler avec les filles de l’homme. Connus dans les Saintes Écritures comme les Néfilim, ils ne produisirent non seulement que des progénitures mélangées, mais ils firent des expériences génétiques qui ont mal tournées et produisirent un grand nombre de formes monstrueuses.

Ce fut une période pénible pour l’espèce humaine, puisque durant toute cette époque, l’homme servit littéralement de nourriture aux dieux. C’était le temps des Patriarches bibliques, des sacrifices humains et des rois dieux sumériens.

Cette agitation s’acheva avec la venue soudaine d’un grand cataclysme d’ampleur mondial, la Grande Inondation connue sous le nom de Déluge. Afin d’échapper à ce grand chambardement planétaire les dieux se retirèrent dans leurs vaisseaux, abandonnant derrière eux leurs progénitures semi-divines, les condamnant à périr avec l’espèce humaine.

Plus tard, le besoin de secret perdura dans ce rapport qu’entretenaient les Dieux avec l’Homme. Dans l’Ancien Testament, pendant l’événement connu sous le nom de l’Exode, la divinité séjournait dans une tente.

Des directives spécifiques furent données à Moïse pour la préparation de la nourriture qui était laissée sur un gril près des quartiers de la divinité afin qu’elle puisse manger en secret. De fait, Dieu ne mangeait jamais en public. En outre, il était défendu aux êtres humains de le regarder. Le Dieu dit à Moïse : « Vous ne pouvez pas voir mon visage, parce que l’homme ne peut pas me voir et vivre. »

Cette interdiction sous peine de mort est présente partout dans les Écritures au point de devenir un tabou : ne pas créer de représentation de la divinité.

Pourquoi ce tabou ? L’apparence des Dieux aurait-elle révélée quelques dérangeants secrets ? Quelques privilégiés, les demi-dieux, la progéniture de l’accouplement d’un dieu ou d’une déesse avec un être humain, pouvaient cependant s’approcher des Dieux. Les demi-dieux formaient l’aristocratie du genre humain, et ils pouvaient voir les dieux ne serait-ce que pour recevoir les ordres de ces derniers. Par là même, ils formaient une barrière intermédiaire entre les Dieux et le commun des mortels.

Ces demi-dieux étaient quelque peu étranges en apparence et ils avaient probablement certaines caractéristiques reptiliennes. Le célèbre Gilgamesh avait par exemple, quelque chose de bizarre dans son apparence qui faisait qu’il était différent du commun des mortels.

gilgamesh-enkidu
Enkidu et Gilgamesh

Les Patriarches bibliques avaient aussi quelque chose d’exceptionnel dans leur apparence comme le démontre le passage de la Bible qui relate la réaction absurde de Noé lorsque son fils le surprend nu pour la première fois. Genèse 9.22 – Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères. 9.23 – Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père ; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.9.24. Lorsque Noé se réveilla de son vin, il apprit ce que lui avait fait son fils cadet. 9.25 –

Et il dit : Maudit soit Canaan ! qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères ! Comment justifier le comportement radical du patriarche s’il ne s’était agit ici en réalité de la révélation d’un grand secret.

Guerre et décadence

Du temps de Sumer, les guerres hégémoniques et les conflits entre familles divines étaient fréquentes et meurtrières. A l’instar des deux grandes puissances qui durant la guerre froide se faisaient la guerre par pays et peuples interposés, Enki, Enli, ou leurs fils Mardouk et Ninourta et leurs descendants utilisaient les humains pour se combattre et s’emparer de nouveaux territoires. Le film 300 donne une assez bonne représentation de ce que devait être l’humanité d’alors, avec ses guerriers, ses demi-dieux et ses géants.

A certaines occasions, lorsque le combat apparaissait par trop inégal, les dieux fournissaient aux hommes, de préférence aux demi-dieux leur descendant, des armes leur appartenant. Parfois, ils les accompagnaient et indisposaient leurs ennemis pour faire pencher la bataille en leur faveur.

Finalement, les Announakis en arrivèrent à une guerre atomique qui détruisit la région de Sodome et Gomorrhe, le port spatial du Sinaï, jusqu’à la vallée de l’Indu. Des traces de radioactivité sont encore présentes au sud de la mer morte et dans certaines régions du sud de l’Inde. Ce fut la chute de la civilisation sumérienne. Enki et son fils, Mardouk, consentirent cependant à reconstruire et à décontaminer leurs territoires. Ainsi après 70 ans, les régions désolées de Sumer et de l’Akkadie étaient de nouveau habitables. Les nouvelles villes se mirent à fleurir mais les conflits ressurgirent à nouveaux, cette fois par la volonté des humains qui possédaient des titres de noblesse dus au rapprochement par sang bleu royal et qui géraient et se disputaient les terres.

Certains rois humains gardaient encore des contacts avec les Announakis mais ces communications se faisaient désormais à distance par le biais d’une technologie dont une caste intermédiaire, celle des prêtres et des prophètes, gardaient jalousement le secret.

Laissés à l’abandon, les anciens centres d’adoration, les temples titanesque, les structures architecturales pompeuses, témoignages de la prouesse technologique des Dieux, se détérioraient inexorablement. Les historiens appelèrent cette époque l’âge noir de la Mésopotamie. La science, la philosophie et la culture entrèrent dans une période de déclin. Finalement, la suprématie sumérienne en Mésopotamie allait s’éteindre en 1500 a.c., tandis que la Babylone de Mardouk devait lentement se fondre dans le paysage.

L’Égypte pharaonique était fragmentée, Troie fut détruite, les rois minoens de la Crête n’avaient plus de peuple à gouverner. La vallée de l’Indu, royaume dédié à la Déesse Innana, sombra dans l’oubli. Quelques fraternités et quelques tribus indigènes protégèrent alors les ultimes vestiges technologiques hérités de l’ère des Dieux.

Artéfacts, connaissances et sciences, livres et tablettes, toutes ces archives furent stockées à l’abri, dans des lieux tenus secrets, et la plupart du temps rendus inaccessibles soit par un climat et une nature inhospitalière, soit par des portes et accès invisibles et infranchissables d’une ingéniosité sans pareil.

C’est dans ces caches tant convoités par tant d’armées et de pouvoirs mortels, que la connaissance des Dieux a survécu aux destructions, aux cataclysmes et aux guerres.

Ce n’est pas le cas de tous trésors qui furent entreposés dans les musées et les bibliothèques. Ceux-ci n’échappèrent jamais aux ravages et aux razzias des vainqueurs. Notons au passage, combien il est étrange qu’à la première journée de l’invasion en Irak, les musées de Bagdad furent dévalisés soi-disant par des hordes de pilleurs. Ces vandales étaient tout de même bien inspirés.

Ils n’ont dérobé que les pièces les plus précieuses et les plus anciennes de notre histoire. On a dit que l’armée américaine avait oublié de protéger cet inestimable patrimoine de l’humanité. Mais comment croire une chose pareille quand tout le monde connaissait l’immense valeur de ces vestiges. En 1944, les américains ont même parachuté en première ligne, juste avant le débarquement en Normandie, une équipe d’experts chargée de localiser, de répertorier et si possible de mettre à l’abri des bombardements et des Nazis les plus splendides œuvres d’art de France.

Croyez-vous après ça qu’ils auraient oublié les musées de Bagdad ?… En réalité, à mesure que la traduction des textes cunéiformes augmentait, à mesure que les chercheurs déchiffraient cylindres et tablettes, l’imposture de notre histoire devenait évidente.

Dans l’avenir, ces textes risquaient de démolir les principales religions établies et les pouvoirs en place qui s’en servent pour contrôler les populations depuis la chute de Babylone. Il fallait donc les faire taire à jamais !

L’agenda pour demain

Qu’est-il arrivé à ces dieux ? Où sont-ils ? Selon Z. Sitchin dans son dernier ouvrage « Le livre perdu d’Enki », les Announakis seraient retournés sur Nibirou leur planète d’origine, pour échapper au processus de vieillissement accéléré qu’ils subissaient sur Terre. Dans leur monde 3600 ans correspondent à une année sur Terre.

Que sont devenus leurs descendants, ces demi-dieux et leurs enfants ?

Ils se sont donnés par droit divin, leur sang bleu, le pouvoir de régner sur les peuples. Nous les retrouvons sous toutes les latitudes et à toutes les époques. Ils travaillent aujourd’hui à l’établissement du nouveau gouvernement mondial en prévision du retour prévu des extraterrestres dans notre réalité.

Une question maintenant… Comment expliquer la volonté évidente des maîtres du monde de posséder l’ADN de tous les humains… ?

Et comment expliquer cette volonté de posséder tous les profils psychologiques des humains ? Pensez-y… Pensez aussi au film “Invasion” de Oliver Hirschbiegel et James McTeigue (2007). Imaginons un instant un terrible scénario. Un scénario de fiction ? La clef pour posséder et pénétrer votre esprit c’est de détenir le pattern de vos pensées. De cette façon vous ne pouvez déceler leur présence ou intrusion. Comment les obtiennent-ils ? Par l’intermédiaire de tous vos achats, vos cliquetis sur Internet, vos paiements par cartes bancaires, par cartes de fidélité. Tout est recensé et fiché.

Vous croyez que ce fichage numérique ne sert qu’à la science du marketing ? En fait, ces données servent les technologies du contrôle et de la programmation de l’esprit.

La somme de ces informations constitue votre pattern qui peut alors être transcodé et transformé en bain d’ondes très utile dans le cadre du conditionnement des cerveaux humains par des extraterrestres parasitaires qui nous entraînent dans un monde virtuel, où l’humain se mêlant à la technologie pourrait devenir un super robot biologique après modifications génétiques et nanotechnologie.

Les extraterrestres nous ont donné leurs technologies en cadeau pour que nous puissions accomplir leurs travaux de recherches sur le génome humain et mettre en place leurs bases et leurs satellites.

En somme pour que nous les aidions à œuvrer à notre propre perte.

Les ordinateurs sont désormais les gardiens ou surveillants de nos gestes et pensées, nous sommes captifs des sons synthétisés, des images digitales, et le casque du monde virtuel existe déjà.

Sony possède le brevet d’une invention qui permettra de nous faire goûter des aliments ou ressentir des émotions par ondes radio. Cette technologie sera jumelée à un casque et à un jeu vidéo formidable.

Si du point de vue des connexions neuronales le cerveau d’une souris peut permettre de piloter un F-18 turbojet, alors il ne fait pas de doute que notre ADN peut servir de processeur cybernétique.

Nous ne pesons pas lourd dans la balance. Ces découvertes sont réelles, actuelles. Déjà certains chercheurs peuvent commander nos cerveaux à distance.

Oubliez les implants. Notre ADN est le meilleur code ID qui existe pour vous identifier et il est lisible par ondes, à distance.

Technologies extranéennes, me direz-vous. Soit mais cette technologie sera entre les mains de certains humains qui sont en train de créer un monde « meilleur » dans lequel nous n’aurons plus un mot, plus une pensée à exprimer, et où nous ne vaudrons pas plus…qu’une pile.

Nenki

Retrouvez cet article dans le TOP SECRET N°34

top secret 3SOURCE : http://www.topsecret.fr

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Articles similaires

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez141
+12
Tweetez
Épinglez
Partagez