A la Une Histoire - doc Les Celtes Peuples de la BIBLE

Des Celtibères au Pérou…! Les soldats oubliés de Carthage

Et si les les Carthaginois avaient découvert l’Amérique 1500 ans avant Christophe Colomb? Aux confins des Andes et de l’Amazonie, des archéologues ont trouvé les traces d’un peuple depuis longtemps disparu, plus ancien que les Incas et dont l’origine reste un mystère : les Chachapoyas.

De leur passage restent quelques vestiges, notamment des nécropoles et la plus grande citadelle connue du continent américain, à Kuelap, au Pérou.

Depuis des années, le chercheur allemand Hans Giffhorn collecte des indices tendant à prouver que les Chachapoyas descendaient des Celtes. D’étonnantes analogies lient en effet les deux civilisations : constructions en pierre de forme ronde, symboles religieux, représentation des divinités, techniques de trépanation médicales ou cultuelles, ou même certaines armes comme les lance-pierres.

Une thèse étayée par les écrits de l’historien grec Diodore de Sicile, au Ier siècle avant J.-C., affirmant que les Carthaginois connaissaient des terres mystérieuses très loin à l’ouest de l’Atlantique. Auraient-ils affrété des navires dans cette direction en embarquant des Celtes, ou des Celtibères, dont ils prisaient les qualités de soldats d’élite?

De nombreux descendants des Chachapoyas du Pérou ont aujourd’hui la peau claire et les cheveux blonds : seraient-ils ces Celtibères arrivés avec les Carthaginois?

Qui sont les Celtibères ?

Le terme de Celtibères se réfère généralement aux tribus celtiques ou « celtisées » de la péninsule Ibérique. Ils sont nommés ainsi par les géographes grecs. or nous allons démontrer que c’est le contraire qui s’est passé… Ce sont les Celtes qui ont été « ibérisés »…

Ces peuples celtibères habitaient à l’ouest des Monts ibériques (en latin : Idoubeda). Les Romains les considéraient comme un mélange de Celtes et d’Ibères, mais en les différenciant ainsi de leurs voisins, c’est-à-dire des Celtes du plateau et des Ibères de la côte.

Aujourd’hui il est convenu de partager la péninsule en deux zones linguistiques avec une ligne allant des Pyrénées jusqu’à l’embouchure du Guadiana et comprenant le centre et l’ouest pour les peuples dénommés celtibères. « Les principaux peuples Celtibères étaient les Arvaques, les Beronnes, les Carpétans (au moins en partie), les Lusones, les Turmoges, les Pelendons et les Vaccéens. […] Les Cantabres, les Astures et les peuples de la Galice actuelle, ainsi que ceux qui habitaient le nord du Portugal appartenaient également au moins en partie à la famille celtibérique. ».

Les archéologues datent souvent l’apparition d’une culture celtibère, différenciée de celle des Ibères au début du second âge du fer.  Il semble plus difficile de dater l’arrivée sur la péninsule des peuples celtes proprement dits. Les 3e et 2e siècles av. J.-C. sont la période la plus florissante. Toutefois, la culture celtibère présente souvent plus d’affinités avec la culture des Ibères qu’avec les Gaulois contemporains, ce sont des peuples celtes qui se sont « ibérisés ».

Ibéri est dans les anciennes langues, le nom du peuple hébreu, qui désigne en fait un peuple nomade, qui le premier s’est fixé ou domicilié… nous dit Nicolas-Antoine Boullanger

L’abbé Chaud, un prêtre français, se basant sur les écrits d’Hérodote, le grand historien grec du Ve siècle avant l’ère chrétienne, prétend qu’au moment de la sortie d’Égypte tous les Hébreux n’ont pas suivi Moïse dans le désert et qu’une partie du peuple s’est dirigé vers l’Ouest et s’est répandu dans plusieurs pays de la Méditerranée allant jusqu’à coloniser le légendaire Jardin des Hespérides, que certains situent dans les îles Canaries (les fabuleuses îles Hespérides). Le terme Sépharad dériverait donc de Hespérides (S.P.R.D.), l’hébreu n’ayant pas de voyelles proprement dites et le P et le F étant la même lettre dans cette langue. L’arrivée des Juifs en Espagne au 1er siècle ne serait donc qu’une sorte de retour aux sources.

Quoi qu’il en soit, personne ne sait au juste l’époque à laquelle les hébreux sont arrivés en Espagne, l’Histoire ne le dit pas. Certainement avant les Romains et avec certitude, du temps des Phéniciens qui avaient en commun avec les hébreux de nombreuses coutumes culturelles et religieuses : le langage, la pratique de la circoncision, l’interdiction de manger du porc, etc. Ce qui ne fait aucun doute, c’est que les hébreux soient arrivés très longtemps avant les migrations des peuples du Nord : Van­dales et Wisigoths.

Dès l’époque néolithique, soit vers le quatrième millénaire, un peuple aux origines encore mystérieuses, les Ibères, s’installèrent en Europe occidentale.  Ils furent ces premiers agriculteurs arrivés avec des plantes domestiquées (céréales et légumineuses).

Des traces, qui correspondent à la diffusion d’une forme de poterie originaire de la région de Byblos au Liban  (Phénicie) témoignent d’un foyer culturel qui se diffuse dans le bassin méditerranéen via la péninsule Italique, jusqu’aux contreforts pyrénéens… Alors, qui étaient réellement ces phéniciens? Des hébreux? ou un mélange de cananéens et d’hébreux?

L’arrivée des Celtes en Europe occidentale est communément datée de la première moitié du IIe millénaire av. J.‑C..

Arrivés dans la péninsule Ibérique, ils se sont mêlés aux nombreux peuples autochtones, dont les Ibères. Les Celtibères issus de ce mélange n’ont pu que se fondre dans la société phénicienne venue les conquérir, puisqu’elle était, elle-même, empreinte de l’ancienne culture des hébreux. C’est seulement pendant le 10siècle av. J.-C. que se font les premiers contacts entre phéniciens et ibéres, qui engendrent l’émergence des premières cités sur le littoral Sud-Est de la péninsule.

La culture Celtibère

Inscriptions celtibériques sur bronze

En raison de l’hétérogénéité des documents littéraires et des preuves archéologiques sur la culture Celtibère, il semble difficile de définir ce peuple par une série de caractéristiques communes. On peut toutefois affirmer qu’ils parlaient la même langue, le Celtibère, dont l’existence est attestée par des témoignages écrits tardifs.

La tradition attribue l’apparition des Celtibères à une fusion entre les peuples Celtes et Ibères. Cette explication est désormais dépassée puisque l’on considère aujourd’hui que ceux-ci sont nés de l’évolution de certains peuples Celtes de la péninsule lors du premier âge du fer, peuples sur lesquels la culture Ibère a par la suite exercé une profonde influence.

Ce sont donc bien les Ibères qui auraient influencé les Celtes, et non le contraire… Il est important de souligner cela lorsqu’on parle de découverte de cette culture dans les montagnes du Pérou…!

Les soldats oubliés de Carthage (vidéo en haut de l’article)

Dossier réalisé à partir de plusieurs sources

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez47
+12
Tweetez
Enregistrer
Partagez2