A la Une Civilisations disparues Le SON

Crimée : Ces pyramides ukrainiennes qui parlent d’énergie libre

Une ou plusieurs pyramides souterraines se trouveraient tout près de Sebastopol, la ville principale du sud de la Crimée, péninsule ukrainienne défendue ardemment par la Russie…

Un Corps de 1,3 mètres Couronné dans une Pyramide âgée de 65 Millions d’Années ou plus

37 des plus anciennes pyramides du monde ont été découvertes sur le territoire de la Crimée, possédant des implications sur de la technologie des fréquences, une structure identique au sphynx et une créature momifiée.

On pourrait se demander pourquoi les russes ne vont pas renforcer la protection de leurs gazoducs si stratégiques traversant l’Ukraine, mais se focalisent sur le fait qu’ils doivent éviter de perdre leur petit territoire militaire situé à Sebastopol, juste là où se trouveraient une ou plusieurs pyramides, selon le chercheur Vialij Gokh

A lire : Des pyramides cachées en Crimée

Gokh a travaillé pour l’armée russe pendant 30 ans, puis a pris sa retraite à Sebastopol, et s’est consacré à explorer la région En 1999 il découvre plusieurs pyramides enfouies dans le sol, et même sous la mer au large des côtes, où par ailleurs certaines villes submergées sont connues. Comment a t il trouvé ces pyramides? Etant ingénieur, il sait utiliser des appareils à résonnance magnétique et s’en est construit une lui-même, et comme Sebastopol manque de source d’eau potable, il commença à en chercher dans le sol autour de Sebastopol…

On peut noter par ailleurs, qu’il forme un équipe pour ce travail, qui, entre en 2002 en contact avec le gouvernement mauritanien, et cherche avec succès de l’eau dans le Sahara, près de la ville de Atar, sous 240 mètres et sous une couche de roche solide, découverte qui sera utilisée pour procurer de l’eau à la région… Il avait ainsi peaufiné son appareil, qui détecte ainsi du pétrole, du gaz, des métaux précieux, et s’associe avec la compagnie pétrolière Cchernomornefte-Gaz »

C’est ainsi qu’en 1999 son instrument signale une anomalie dans le sous sol dans la péripherie de Sebastopol, ce qui sera appelé par Gokh la première pyramide.

Sur place ils ne trouvent rien à premiere vue, a part le sol rocheux, puis découvrent un trou, tel un puits, profond de 9m, qui finit sur dalle de calcaire qu’ils percent et là, ils tombent sur une grande cavité. A mesure qu’ils explorent sur 30 mètres, ils concluent que le calcaire est composé de dalles de 1,5m sur 2,5m et concluent qu’ils sont face à une construction humaine.

La forme de pyramide est obtenue grâce à des réglages et des améliorations de l’appareil de Gokh, et en l’an 2000 ils arrivent à affirmer que la structure est pyramidale de base carrée, de 72m de côté et d’environ 50m de haut, dont la pointe est absente, pointe qui arrive près de la surface du sol.

Un champs d’énergie provenant de la pyramide

Ils affirment que les matières qui recouvrent la pyramide ont été amenées par des inondations ultérieures, et que la pyramide devaient à l’origine être à l’air libre. Ils affirment également que 3 rayons d’énergie sont mesurés comme émergeant du haut de la pyramide, des fréquences de 900x109hz, 700x109hz et 500x109hz, et qu’un champ particulier de 10x109hz entoure la pyramide. Plus tard ils découvriront qu’une créature momifiée de 1,5m, portant une couronne, se trouve dans la pyramide…

Leurs recherches continuent et l’équipe conclue à l’existence d’une ligne droite qui va de Sarych à Baia Kamyshovaia du nord ouest au sud est, et que sur cette ligne se trouvent 7 pyramides! l’une d’elle se trouvant sous la mer, près de la ville de Foros…

Après quelques temps, l’équipe affirme ensuite qu’il y a la possibilité de l’existence de 30 pyramides dans la presque ile de crimée, et qu’il y a également une anomalie souterraine d’une forme particulière allongée vers l’ouest qui pourrait être un sphinx…

Ces découvertes remplissent les équipes d’enthousiasme, cependant toutes ces pyramides se trouvant sous terre, il faut beaucoup d’argent pour les mettre à jour et les déblayer… Cependant, la ville de sébastopol n’est pas intéressée, ni l’académie des sciences ukrainienne, l’insistance de l’équipe permet seulement de mettre en place une fouille du sol de la région, qui ne donnera que des résultats déjà connus : des signes d’habitations anciennes remontant jusqu’à -400 ans av JC.

Evidemment, l’équipe affirmait que ce qui est intéressant se trouve dans les profondeurs du sol…

L’équipe ne peut pas continuer son travail seul, elle se met alors à faire des théories, qui sont totalement contraire à celles des académies classiques, ce qui aboutit au fait que les institutions n’ont plus aucune envie de sponsoriser les recherches. Gokh et son équipe sont donc relégués au groupe des « fanatiques des pyramides ».

Des théories complexes et originales :

Il y a un système global de pyramides réparties sur terre, datant d’environ 15000 ans, qui sont des régulateurs de haute technologie pour recevoir l’énergie cosmique et la modifier avant de la redistribuer à travers la planète, pour notamment contrôler et stabiliser la répartition des continents...

Ils se mettent aussi à parler d’une relation avec une grande civilisation qui a disparu il y a 65 millions d’années à cause d’une météorite (cf dinosaures…), atlantis ou mu…

Mais ce qui est le plus déconcertant, cs sont leurs théories sur la possibilité que la planète puisse irradier plus d’énergie qu’elle en reçoit du soleil, et cela se fairait notamment en filtrant l’énergie du centre de la galaxie à travers les pyramides et en la transmettant au centre cristallin de la terre…

Confidence de l’archéologue en charge des fouille :

« La pyramide Criméenne » a un sommet tronqué, comme une pyramide Maya, mais son apparence est plutôt Égyptienne. Elle est creusée à l’intérieur et la momie d’une créature inconnue est enterrée sous la fondation.« Sous la fondation se trouve un petit corps ayant la forme d’une momie de 1,3 à 1,4 mètres de long avec une couronne sur sa tête. » « Il y a une chambre de résonance des soi-disant Sphinx.

« Les pyramides ont été construites à l’époque des dinosaures », a déclaré le scientifique dans une interview avec ICTV. « Nous ne savons pas qui a construit la pyramide ».

Vitalii Goh a rapporté à Beki : « c’est l’unique construction retrouvée qui serait la plus vieille de la planète ».

Gokh ne s’arrête pas là : la ligne le long de laquelle les sept sites de pyramides de la péninsule ont été trouvés, fonctionne, comme mentionné, du nord-ouest au sud-est. Gokh a maintenant étendu cette ligne à des proportions gigantesques, faisant valoir que Stonehenge était situé sur cette ligne, tandis que de l’autre côté, il trouve  » la pyramide du Tibet  » et  » les pyramides creuses de l’île de Pâques  » – deux pyramides plutôt imaginaires.

L’Energie secrète d’un réseau de pyramides

Les propriétés énergétiques de ces pyramides sont particulièrement mises en avant par ce chercheur :

» Les Astronomes ont déjà remarqué que certaines planètes rayonnent plus d’énergie que ce qu’elles recoivent du Soleil. Une situation similaire est observée aussi avec quelques étoiles . « 

Selon Gokh, cela était dû à  » l’énergie de torsion « , développée à l’intérieur du centre de la Terre.

» La source d’un flux subtil de particules célestes est assurée par un faisceau galactique, émanant du centre de la galaxie. Passant constamment les sept ceintures cosmiques, il synchronise sa vibration. L’énergie libérée à la suite d’une telle réduction de la fréquence (la fréquence du freinage), est dirigée sur le maintien de la capacité en alimentation en direct d’objets célestes « .

 » Ces énergies proviennent, en particulier, d’un noyau de la Terre, des étoiles à travers les pyramides, mélangées dans un cocktail de puissance au moyen d’un cristal de Shamballa – une sorte de carburateur. Puis sont livrées au Noyau de la Terre «

Le pire est encore à venir : la revendication a été faite qu’il y avait 144 000 pyramides sur Terre, avec leur taille et emplacement. Les pyramides de base ont été regroupées en douze endroits sur tous les continents peuplés. Toutes les pyramides ont été reliées par des canaux d’alimentation, à d’autres champs de  » pyramides  » et le noyau de cristal de la Terre, qui contrôle le fonctionnement du système.

LA PYRAMIDE TRONQUÉE

La pyramide tronquée, caractéristique des structures pyramidales de l’Amérique centrale (civilisation aztèque) ou du Sud, présente les mêmes caractéristiques que la pyramide traditionnelle positionnée avec les sommets de la base orientés vers les quatre points cardinaux, ne bloquant par conséquent aucun type d’énergie.

En outre, elle émet vers le haut l’énergie présente en elle.

Il est intéressant de réfléchir sur le rôle des pyramides d’Amérique centrale. En effet, sur les terrasses placées à leur sommet étaient sacrifiés des êtres humains (des milliers et des milliers chez les Aztèques). Or, la pyramide tronquée a la capacité de recueillir l’énergie sous-jacente (par exemple géotellurique provenant du milieu environnant) et de la projeter vers le haut, où se trouvaient généralement les victimes sacrificielles.

Dans ce cas, les prêtres sont généralement représentés soit complètement nus (ils entrent en interaction positive avec l’énergie du lieu) soit lourdement revêtus (ils doivent se protéger contre un milieu hostile) tandis que les victimes sont toujours nues (choisies selon la polarité appropriée).

Leur sacrifice libère de l’énergie et entre en interaction comme un catalyseur entre les influx négatifs recueillis dans l’environnement et projetés vers le haut et l’influx positif du champ énergétique rappelé du haut vers le bas, pour assurer une neutralisation des opposés et une amélioration énergétique environnementale.

QUELQUES RECHERCHES RECENTES …

Selon le Dr Philip Callahan, le granit rose – qui a été utilisé dans la construction de la Chambre des Rois de la Grande Pyramide – est l’une des substances les plus paramagnétiques. Il a mesuré le calcaire, qui a couvert la Grande Pyramide, il est est diamagnétique ».

Paramagnétique se dit d’une substance qui acquiert une aimantation de même sens que le champ magnétique dans lequel on la plonge, mais qui perd cette aimantation lorsqu’on la sort du champ.

Si le moment magnétique résultant est nul : le matériau est diamagnétique . Lorsqu’on le soumet à un champ magnétique extérieur , il réagit faiblement en créant un champ magnétique contraire ( ceci est dû à la déformation des nuages électroniques ) Le cône de forme et de la forme pyramidale sont souvent considérés comme l’équivalent d’énergie. Les deux sont dit pour générer un champ de spin de l’apex.

Vous pouvez voir ici une photo Kirlian montrant le tourbillon d’énergie en double hélice sortant du sommet de la pyramide.

Joshua Gulick qui a étudié ce phénomène à Gizeh, suggère que la pyramide est le « feu secret » des alchimistes.

Il affirme qu’il a utilisé ce feu secret pour dissoudre l’or métallique dans l’alchimique de l’or et que cette huile de l’or a séché, tout d’abord en une poudre blanche, puis une poudre rouge. Ces produits de l’or sont bien décrits dans la littérature alchimique comme des étapes vers la pierre philosophale.

Selon Joshua : « Le grand secret de l’alchimie est ce qu’on appelle le« feu secret », quelque chose qui peut, au fil du temps, dissoudre l’or en une poudre blanche. Il est dit que l’ensemble du processus est complété par ce« au feu »sans interaction humaine. Il est également dit que le processus est «un jeu d’enfant», et ça l’est vraiment. Le secret du feu qui dissout l’or est une énergie émise par une forme pyramidale. Pas très étonnant, le mot «pyramide» est traduit par «feu au milieu. »

Selon d’autres auteurs, c’est cette forme d’énergie qui a été utilisé pour faire léviter des blocs de pierre lors de la construction des pyramides.

Selon les auteurs du livre « Pyramid Energy » la photo ci-dessus appelée Bobine Caducée a été utilisée pour faire léviter des blocs de pierre qui ont été utilisées pour construire les pyramides. Les chemins ont été construits, flanquée de rangées de sphinx, le long de laquelle un circuit appelé solitron créait un vortex en spiral, et était alimentée par des bobine générateurs.

Et si la guerre en Ukraine avait été déclenchée a cause de cette pyramide de 65 millions d’années?

Après la guerre en Irak pour mettre la main sur les artefacts des Anciens dont la supposée « Stargate de Saddam Hussein » et toutes les tablettes sumériennes de Bagdad, puis le pillage de la Lybie qui aurait abritée la mystérieuse civilisation d’Akalal, enfin l’incompréhensible présence française au Mali : Terre des Dogons, peut être avons nous à faire à une nouvelle volonté de pillage sous le sceau du secret, avec une intervention en Ukraine pour mettre la main sur des vestiges d’une civilisation qui remonterait à l’époque des dinosaures?

Depuis la révélation de cette pyramide en 2001, des chercheurs du monde entier se précipitent en Crimée.

Certaines sources plus ou moins fiables évoquent la présence des restes d’un énorme dinosaure. D’autres parlent de la découverte d’une véritable faune sauvage inconnue aujourd’hui sous protection du KGB. Des écritures cunéiformes ressemblant à Vinca auraient également été découvertes.

Depuis le début 2014, et les événements qui se sont déroulé en Ukraine, le site est totalement fermé…!

Réalisé à partir de plusieurs sources dont :

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Articles similaires

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez262
+13
Tweetez
Épinglez
Partagez2