Conspirationisme Révélations Surveillance

Chemtrails.. on en reparle !

chemtrailsOn en reparle !! Les nanoparticules d’aluminium sont infiniment plus réactives et peuvent facilement pénétrer dans le cerveau.

Voici un extrait de l’article paru dans l’actu Wiki :

« Je prie pour que les pilotes qui font l’épandage de cette dangereuse substance prennent pleinement conscience qu’ils détruisent aussi la vie et la santé de leur famille. C’est aussi vrai de nos responsables politiques. Une fois le sol, les plantes et les sources d’eau lourdement contaminés, il n’y aura aucun moyen d’inverser les dégâts qui ont été faits. »

« Il est nécessaire de prendre des mesures pour empêcher une énorme catastrophe sanitaire imminente si ce projet n’est pas stoppé immédiatement. Nous verrons autrement une augmentation explosive de maladies dégénératives survenant chez les adultes et les aînés ainsi que des troubles neurologiques de développement chez nos enfants. Nous assistons déjà à un accroissement spectaculaire de ces troubles neurologiques et ils se produisent chez des gens plus jeunes qu’auparavant.« 

Russel Blaylock
Russel Blaylock

un neurologue américain met en garde

Internet est truffé d’histoires de « chemtrails » et de géoingénierie censé combattre « le réchauffement climatique » ; et, jusqu’à récemment, je lisais ces histoires avec une certaine réserve. L’une des raisons principales de mon scepticisme était que j’avais rarement vu ce qui était décrit dans le ciel. Mais ces dernières années j’ai remarqué un grand nombre de traînées et je dois admettre qu’elles ne ressemblent pas aux traînées de condensation (contrails) que j’ai vu dans le ciel de mon enfance. Elles s’étendent, sont très larges, se déploient selon un schéma défini et évoluent lentement en nuages artificiels. Particulièrement inquiétant est le fait qu’il y en a énormément aujourd’hui – des douzaines qui remplissent le ciel chaque jour.

Mon inquiétude majeure est qu’ils aspergent à l’évidence avec des tonnes de composés d’aluminium sous forme de nanoparticules. Il a été démontré dans la littérature scientifique et médicale que les nanoparticules sont infiniment plus réactives et induisent une intense inflammation dans plusieurs tissus. Un aspect inquiétant de ces nanoparticules est leur effet sur le cerveau et la moelle épinière, car on attribue une liste grandissante de maladies neurodégénératives, dont l’Alzheimer, le Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique (appelée maladie de Lou Gehrig aux US, paralysie progressive de la moelle épinière, NdT) fortement reliées à une exposition à de l’aluminium dans l’environnement.

Voici votre cerveau avec les Chemtrails BistroBarBlog this-is-your-brain-on-chemtrails-sm

Les nanoparticules d’aluminium ne sont pas seulement infiniment plus inflammatoires, elles pénètrent aussi facilement dans le cerveau par plusieurs voies, dont le sang et les nerfs olfactifs (les nerfs de l’odorat dans le nez). Des études ont montré que ces particules passent le long des conduits des nerfs olfactifs, qui sont directement connectés à l’aire du cerveau qui est non seulement la plus touchée par la maladie d’Alzheimer, mais aussi celle touchée la plus précocement dans le cours de la maladie. Cette zone possède aussi le plus fort taux d’aluminium du cerveau dans les cas d’Alzheimer.

La voie intranasale d’exposition rend l’épandage de quantités massives de nanoaluminium dans le ciel spécialement dangereux, car il sera inhalé pendant plusieurs heures par des gens de tout âge, dont des bébés et des petits enfants. Nous savons que ce sont les gens âgés qui ont la plus forte réaction à cet aluminium aérien. En raison de la dimension nanométrique des particules d’aluminium utilisées, les systèmes de filtrage des maisons ne l’enlèveront pas, donc il y aura une exposition prolongée, même à l’intérieur.

En plus de l’inhalation de nanoaluminium, ces épandages vont saturer le sol, l’eau et la végétation de hauts niveaux d’aluminium. Normalement l’aluminium est peu absorbé par l’appareil digestif ; mais le nanoaluminium est absorbé en beaucoup plus grande quantité. On a montré que cet aluminium absorbé se distribue à plusieurs organes et tissus y compris le cerveau et la moelle épinière. Inhaler ce nanoaluminium en suspension dans l’environnement entraînera aussi une réaction fortement inflammatoire dans les poumons, ce qui se révélera un vrai danger pour les enfants et les adultes asthmatiques et sujets à des maladies pulmonaires.

Source : geoengineeringwatch – Traduit par le BBB.

chemtrail_familyBill Gates finance un programme de chemtrails avec des particules toxiques

Les géo-ingénieurs commencent enfin à sortir du placard à « chemtrails », alors que des rapports émergent qui décrivent des projets délibérés visant à larguer des tonnes et des tonnes de produits chimiques sulfurés dans l’atmosphère avec le but annoncé de combattre le « réchauffement climatique ».

Le journal « The Guardian » du Royaume-Uni et d’autres rapportent qu’un fonds de recherche pesant des millions de dollars, qui se trouve avoir été initié et financé par le fondateur de Microsoft et avocat des vaccinations en masse Bill Gates, sert à promouvoir et financer ce projet. Un gros ballon flottant à 25000m au-dessus de Fort Sumner, au Nouveau-Mexique, lâchera les produits sulfurés dans l’atmosphère au cours de l’année à venir.

Le but présenté pour cette diffusion massive de particules sulfurées toxiques est que cette action reflèterait le rayonnement solaire dans le haut-atmosphère, et refroidirait donc la planète. Mais beaucoup de groupes de défense de l’environnement, et des avocats du bon sens critiquent cette idée en la décrivant comme dangereuse, et qu’elle pourrait résulter en des dommages permanents aux écosystèmes à travers le monde.

« Les résultats incluent un potentiel pour endommager davantage la couche d’ozone, et la disruption des précipitations, en particulier dans les régions tropicales et subtropicales, mettant potentiellement en danger l’approvisionnement alimentaire de milliards d’êtres humains », a dit Pat Mooney, directeur exécutif de l’ETC Group, un groupement canadien de défense de l’environnement.

« Cela ne fera rien pour faire baisser les niveaux de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ou stopper l’acidification des océans. Et la géo-ingénierie solaire peut augmenter les risques de conflits internationaux liés au climat, étant donné que les modélisations actuelles démontrent qu’elle pose davantage de risques au « sud » mondial.

Mais les cohortes soutenues par Gates persistent dans leurs efforts pour géo-taguer (sic, ndt) le monde, puisque leurs scientifiques insistent que les gouvernements n’en font pas assez pour combattre les effets environnementaux supposés du réchauffement climatique. Si les gouvernements refusent d’imposer des taxes-carbone suffisamment élevées pour éliminer les gaz à effet de serre, en d’autres termes, alors Gates & Co. croient qu’ils n’ont pas d’autre choix que de « sauver la planète » en la polluant avec des particules sulfurées.


Vaporiser des particules sulfurées dans le ciel détruira la planète plus rapidement que le « réchauffement global » ne pourrait jamais le faire.

Les particules sulfurées sont, après tout, toxiques, et constituent le même type de matière particulaire ambiante que l’EPA (US Environmental Protection Agency, ndt) considère comme étant un polluant atmosphérique nocif. Vaporiser délibérément le ciel avec de minuscules particules composées de n’importe quelle matière, de toute façon, est dangereux à la fois pour le système respiratoire humain et animal, ainsi que pour les sources d’eau, les sols, et d’autres ressources environnementales délicates.

« Des particules sulfurées venant des pluies acides peuvent nuire à la vie aquatique des rivières et des lacs qu’elles contaminent, et résulter en une mortalité, » affirme un guide en ligne sur la pollution de l’eau (http://www.water-pollution.org.uk/health.html). Un rapport de l’Université de Washington explique également que les particules sulfurées « contribuent aux pluies acides, causent des irritations pulmonaires, et avoir été le coupable principal dans la création de la brume qui occulte la vue dégagée du Grand Canyon. »

Bloquer le soleil avec des particules réfléchissantes privera aussi les êtres humains de l’exposition naturelle au rayonnement solaire, qui est une source essentielle dans la métabolisation naturelle de vitamine D dans le corps humain. Une fois de plus donc, Bill Gates est aux manettes d’un projet qui cherche à contrôler le climat de façon artificielle en se servant de produits chimiques toxiques, une entreprise qui est sûre de susciter toutes sortes de problèmes potentiellement irréversibles pour l’humanité et la planète.

Source :
http://www.naturalnews.com/036583_geoengineering_Bill_Gates_global_warming.html
http://blogs.mediapart.fr/blog/will-summer/210313/bill-gates-finance-un-programme-d-ensemencement-des-nuages-avec-des-particules-toxiques

notes

1. Win-Shwe T-T, Fujimaki H, “Nanoparticles and Neurotoxicity,” In J Mol Sci 2011;12:6267-6280.Endnotes

2. Krewski D et al., “The biological effects of nanoparticles. Risk assessment for aluminum, aluminum oxide, and aluminum hydroxide,” J Toxicol Environ Health B Crit Rev 2007;10 (suppl 1): 1-269.

3. Blaylock RL, “Aluminum induced immunoexcitotoxicity in neurodevelopmental and neurodegenerative disorders,” Curr Inorg Chem 2012;2:46-53.

4.  Tomljenovic L, “Aluminum and Alzheimer’s disease: after a century, is there a plausible link,” J Alzheimer’s Disease 2011;23:567-598.

5.  Perl DP, Good PF, “Aluminum, Alzheimer’s Disease, and the olfactory system,” Ann NY Acad Sci 1991;640:8-13.

6.  Shaw CA, Petrik MS, “Aluminum hydroxide injections lead to motor deficits and motor neuron degeneration,” J Inorg Biochem 2009;103:1555-1562.

7.  Braydich-Stolie LK et al., “Nanosized aluminum altered immune function,” ACS Nano 2010:4:3661-3670.

8.  Li XB et al., “Glia activation induced by peripheral administration of aluminum oxide nanoparticles in rat brains,” Nanomedicine 2009;5:473-479.

9.  Exley C, House E, “Aluminum in the human brain,” Monatsh Chem 2011;142:357-363.

10.Nayak P, Chatterjee AK, “Effects of aluminum exposure on brain glutamate and GABA system: an experimental study in rats,” Food Chem Toxicol 2001;39:1285-1289.

11.  Tsunoda M, Sharma RP, “Modulation of tumor necrosis factor alpha expression in mouse brain after exposure to aluminum in drinking water,” Arch Toxicol 1999;73:419-426.

12.  Matyja E, “Aluminum changes glutamate –mediated neurotoxicity in organotypic cultures of rat hippocampus,” Folia Neuropathol 2000;38:47-53.

13.  Walton JR, “Aluminum in hippocampal neurons from humans with Alzheimer’s disease,” Neurotoxicology 2006;27:385-394.

14. Walton JR, “An aluminum-based rat model for Alzheimer’s disease exhibits oxidative damage, inhibition of PP2A activity, hyperphosphorylated tau and granulovacuolar degeneration,” J Inorg Biochem 2007;101:1275-1284.

15. Becaria A et al., “Aluminum and copper in drinking water enhance inflammatory or oxidative events specifically in brain,” J Neuroimmunol 2006;176:16-23.

16. Exley C, “A molecular mechanism for aluminum-induced Alzheimer’s  disease,” J Inorg Biochem 1999;76:133-140.

17. Exley C, “The pro-oxidant activity of aluminum,” Free Rad Biol Med 2004;36:380-387.

Sources des articles :

  • http://actuwiki.fr
  • http://luz-arco-iris.over-blog.com
  • http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr
Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Articles Phares