Clonage Conspirationisme Nouvelle Terre Objectif : Robot et Cyborg Surveillance

« Biopouvoir : Menaces pour l’Humanité ?» partie 5/5

Par Jean Luc Pujo

CONCLUSION

Nous voilà au terme de cet exposé.

Nous avons bien compris que les progrès immenses de la science et de la technologie offrent aujourd’hui – et demain plus encore – des instruments de contrôles performants et inquiétants à un pouvoir – une forme du pouvoir – qui depuis le XVIIIème siècle, n’a cessé de s’affirmer et de se développer : le biopouvoir.

Cette prise, cette emprise sur le vivant, représente un très grave danger pour nos démocraties qui, par ailleurs, connaissent un divorce avec la conception classique héritée des anciens.

Le biopouvoir renforcé va très certainement générer des types d’organisations politiques très contestables desquels les libertés publiques comme les libertés individuelles auront à pâtir.

Notre idéal politique – démocratique – est aujourd’hui menacé.

Plus, l’Homme même est appelé à se transformer.

Les progrès scientifiques et technologiques, combinés aux mécanismes de Marché, dans un environnement de contestation démocratique, peuvent cependant accélérer un processus de mutation.

Le contrôle bio politique cherchera – de toute façon – à s’imposer à des citoyens récalcitrants.

Quoi de plus simple que d’encourager la création d’un nouvel Homme obéissant d’autant plus facilement aux principes d’un ordre politique révolutionnaire qu’il aura été pensé dans ce but ? Y aura été préparer ?

De cette mutation, l’Homme – tel que nous le connaissons aujourd’hui – peut sortir grand perdant.

Comment le nier ?

« L’histoire de l’espèce humaine est une suite impressionnante de guerres, d’atrocités, de tortures ou de viols, sans oublier la manière souvent abominable dont l’homme traite les animaux ou la nature. »

Et « Les résultats minables de notre espèce sur le plan de la morale pratique ont inspiré à certains philosophes comme Schopenhauer des remarques très sévères » peut rappeler – non sans raisons – Georges Chapouthier.

Alors ? L’Homme ne vaudrait-il plus le coup ?

Quoi qu’il ait si mal fait, l’Homme, a su – plus qu’une autre espèce – dire son amour, chanter ses désirs, décrire le monde universel grâce à ses plus grand peintres, ses plus grand poètes, musiciens, sculpteurs, architectes.

L’Homme n’est-il d’ailleurs pas cette espèce animale – la seule – dont la particularité sublime lui octroie cette capacité si particulière : le sentiment de compassion pour son frère qui souffre ?

Ne pourrait-on alors formuler un vœu ?

Qu’après l’âge de l’Homo Sapiens advienne celui de l’Homo ethicus, ou encore que les animaux aux puissants cerveaux que nous sommes trouvent à terme, une fin morale à la mesure de ce dont ils sont capables[i].

Oui, nous devons réapprendre l’Homme, réapprendre l’Humanité.

N’est-il pas là d’ailleurs, notre travail de militant humaniste et républicain ?

Accompagner l’Homme afin qu’il redécouvre ce qu’il est vraiment : avant d’être fils de l’animal, il est petit-fils des pierres ; il est arrière petit-fils des étoiles.

FIN

SOURCES

– « Prométhée, Faust, Frankenstein – Fondements imaginaires de l’éthique » Dominique LECOURT – Biblio essais – 1998 ;

– « Ecrits de bioéthique » Catherine Labrusse-Riou – PUF – 2007 ;

– « Règles pour le parc humain » Peter Sloterdijk – Mille et une nuits – 1999 ;

– « Discours de la servitude volontaire » LA BOETIE – Mille et une nuits – 1995 ;

– « Humain post-Humain » Dominique LECOURT – PUF – 2003 ;

– « Le rêve biotechnologique » Lucien SFEZ – Que sais-je – 2001 ;

– « Vers la fin de l’homme » Direction de Christian Hervé et Jacques J. Rozenberg – De Boeck – 2006 ;

– « Bioéthique : avis de tempêtes – les nouveaux enjeux de la maîtrise du vivant » Hervé Chneiweiss et Jean-Yves Nau – ALVIK édition – 2003 ;

– « L’Homme biotech : Humain ou posthumain ? » PUL – direction de Jean-Pierre Béland – 2005 ;

– « Michel Foucault » Didier Eribon – Champs Flammarion – 1991 ;

DOCUMENTS :

« Le biopouvoir chez Foucault et Agamben » Katia GENEL – Penser la corps – revue Methodos – 4-2004 ;

– « La biopolitique d’après Michel Foucault » – Revue LABYRINTHE – n°22 – 2005 ;

– « Pour une redéfinition du concept de « Biopolitique » », Maurizio Lazzarato, septembre 1997 ;

– « Biopolitique/bioéconomie » par Marizio Lazzarato, Septembre 2005 ;

– « Hans Jonas : le principe responsabilité » Denis Collin Collection Champs-Flammarion – 1998 ;

Notes

[i] « La fin de l’homme à la lumière de ses origines et de ses racines » Georges Chapouthier, in « Vers la fin de l’homme » Direction de Christian Hervé et Jacques J. Rozenberg – De Boeck – 2006, p.23 ;

Biopouvoir menaces pour l’humanite.pdf

La Série

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Recherchez sur le réseau

Articles Phares