A la Une Prophéties

Apparition du Léviathan

Cet article devait initialement traiter de ce qui est appelé « Effet Mandela », mais l’apparition d’un phénomène nouveau non-encore traité, ou du moins correctement interprété par la sphère Internet, requiert de notre part que nous lui accordions la priorité au vu de l’importance symptomatique des temps actuels qu’il représente.

Il s’agit de l’apparition du Léviathan.

Ceci dit, quand bien même cet article paraît ce jour (le 1er avril), nous certifions à notre aimable lectorat (l’ensemble de notre lectorat ne l’étant pas forcément, loin de là, c’est donc à cette part-là que nous nous adressons) qu’il ne s’agit aucunement d’une farce.

L’image ci-dessus (qui date de 2015 selon Google Earth), apparaissant sur un cliché situé dans les profondeurs océaniques du Pacifique nord (à peu près à 50°2’N et 140°3’O), a été interprété à tort comme étant un Vimana géant (estimé à environ 4 Km de long, presque 5 en réalité) par le site Internet « La Cause du Peuple ».

On ne voit pas bien sur quelle base l’interprétation de cette image pourrait en quoi que ce soit faire penser à un Vimana, mais le fait est qu’il s’agit en l’occurrence du Léviathan, lequel a été réveillé à dessein par un tir nucléaire a priori engagé par les États-Unis.

Le Léviathan est un monstre marin à la fois légendaire et biblique d’origine phénicienne représentant le chaos primordial.

A la base il était considéré comme l’un des plus anciens et des plus violents démons ayant le pouvoir de détruire l’Humanité entière et attendant son heure pour se faire (bien que considéré pourtant comme étant une créature de Dieu lui-même); ennemi de toute forme de vie, assoupi au fond des océans, ayant en définitive perdu ce statut « prestigieux » pour finir par n’être considéré que comme un « monstre ».

Il n’est pas sans rappeler le monstre-dieu de Howard Phillips Lovecraft: Cthulhlu. La ville engloutie où le romancier situe son séjour, R’lyeh, est elle aussi située en plein cœur Pacifique sud, à proximité du fameux « Nemo Point », le point le plus éloigné de toute terre émergée, ainsi que de celui découvert lors de nos investigations aux antipodes de la BIS (Bank for International Settlements) à Bâle en Suisse (voir notre article du 4 octobre 2015:

Cet article devait initialement traiter de ce qui est appelé « Effet Mandela », mais l’apparition d’un phénomène nouveau non-encore traité, ou du moins correctement interprété par la sphère Internet, requiert de notre part que nous lui accordions la priorité au vu de l’importance symptomatique des temps actuels qu’il représente. Il s’agit de l’apparition du Léviathan. Ceci dit, quand bien même cet article paraît ce jour (le 1er avril), nous certifions à notre aimable lectorat (l’ensemble de notre lectorat ne l’étant pas forcément, loin de là, c’est donc à cette part-là que nous nous adressons) qu’il ne s’agit aucunement d’une farce.

L’image ci-dessus (qui date de 2015 selon Google Earth), apparaissant sur un cliché situé dans les profondeurs océaniques du Pacifique nord (à peu près à 50°2’N et 140°3’O), a été interprété à tort comme étant un Vimana géant (estimé à environ 4 Km de long, presque 5 en réalité) par le site Internet « La Cause du Peuple ». On ne voit pas bien sur quelle base l’interprétation de cette image pourrait en quoi que ce soit faire penser à un Vimana, mais le fait est qu’il s’agit en l’occurrence du Léviathan, lequel a été réveillé à dessein par un tir nucléaire a priori engagé par les États-Unis.

Le Léviathan est un monstre marin à la fois légendaire et biblique d’origine phénicienne représentant le chaos primordial. A la base il était considéré comme l’un des plus anciens et des plus violents démons ayant le pouvoir de détruire l’Humanité entière et attendant son heure pour se faire (bien que considéré pourtant comme étant une créature de Dieu lui-même); ennemi de toute forme de vie, assoupi au fond des océans, ayant en définitive perdu ce statut « prestigieux » pour finir par n’être considéré que comme un « monstre ».

Il n’est pas sans rappeler le monstre-dieu de Howard Phillips Lovecraft: Cthulhlu. La ville engloutie où le romancier situe son séjour, R’lyeh, est elle aussi située en plein cœurPacifique sud, à proximité du fameux « Nemo Point », le point le plus éloigné de toute terre émergée, ainsi que de celui découvert lors de nos investigations aux antipodes de la BIS (Bank for International Settlements) à Bâle en Suisse (voir notre article du 4 octobre 2015: « Syrie, USA, Russie : une histoire de passeports« ).

Il est en réalité une chimère antédiluvienne extrêmement âgée et d’une résistance à toute épreuve, dotée de capacités psychiques hors du commun qui le rendraient capable d’altérer le continuum espace-temps et de démultiplier sa propre réalité, se créant lui-même multiple. Ayant en mémoire les guerres nucléaires d’un passé immémorial, le tir cité ci-dessus l’aurait apparemment réveillé, et mis en marche vers une destination inconnue en direction du pacifique sud. Ce mouvement a causé en mars dernier l’évacuation de la marine russe de sa position dans ce secteur; les gouvernements, comme chacun le sait plus ou moins maintenant, sont très au fait de ce dont le peuple est gardé ignorant.

Nous avons donc opéré dans l’urgence un désamorçage du potentiel de risque que représente cette créature afin d’altérer sa nocivité et le conserver en état de relative maîtrise, du moins jusqu’à ce qu’une solution permettant de nous en débarrasser durablement soit enfin trouvée. Sa résistance semble sans limites, raison pour laquelle cette solution providentielle est actuellement en recherche.

La solution définitive fera l’objet d’un article afin de la signaler. En attendant, nous restons actifs et vigilants.

Il est en réalité une chimère antédiluvienne extrêmement âgée et d’une résistance à toute épreuve, dotée de capacités psychiques hors du commun qui le rendraient capable d’altérer le continuum espace-temps et de démultiplier sa propre réalité, se créant lui-même multiple.

Ayant en mémoire les guerres nucléaires d’un passé immémorial, le tir cité ci-dessus l’aurait apparemment réveillé, et mis en marche vers une destination inconnue en direction du pacifique sud. Ce mouvement a causé en mars dernier l’évacuation de la marine russe de sa position dans ce secteur; les gouvernements, comme chacun le sait plus ou moins maintenant, sont très au fait de ce dont le peuple est gardé ignorant.

Nous avons donc opéré dans l’urgence un désamorçage du potentiel de risque que représente cette créature afin d’altérer sa nocivité et le conserver en état de relative maîtrise, du moins jusqu’à ce qu’une solution permettant de nous en débarrasser durablement soit enfin trouvée. Sa résistance semble sans limites, raison pour laquelle cette solution providentielle est actuellement en recherche.

La solution définitive fera l’objet d’un article afin de la signaler. En attendant, nous restons actifs et vigilants.

Société des Archalchimistes
http://octp-news.blogspot.co.il/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Enseignants d’humanité

enfants-abraham-bannierrre

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Recherchez sur le réseau

lucien de sainte croix (2)

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

epitalon

Partagez11
+11
Tweetez
Enregistrer
Partagez1