À découvrir... Se faire connaître...

L’Univers selon la cosmogonie Heliopolitaine.

Vendredi 16 septembre 2011
Publié par milena
Be Sociable, Share!

Le démiurge Rà.

Selon la théologie égyptienne, plus précisément celle d’Héliopolis, il existe une Source Universelle, Éternelle précédent la Création et l’organisation de l’Univers : le NOUN.

Le Noun désigne la Matière Incréé d’où émane toutes choses( les galaxies, les planètes, les dieux créateurs, les espèces vivantes…). Elle est la Matière Primordiale, le Principe ineffable, Infini et contient en son sein toutes les possibilités de la Création en germe.

Autrement dit, bien avant que l’Univers et toutes choses soient, le Noun exista.

Du Noun, surgira, se manifestera, le demiurge* Ra, la Conscience Primordiale. Une fois manifesté, par le verbe « Hou » et la pensée/ la connaissance « Sia », Ra, créera et organisera l’Univers.

Lorsque le demiurge Ra créa toutes choses, il conçu uniquement leurs idées, le concept des choses et non leurs formes.

Alors d’où provient la forme ?

Selon moi, la forme provient de la Matière Primordiale, le Noun.

En faite, Ra baigna les idées dans le Noun et celles-ci furent investies d’une matérialité. Une matérialité divine. Dès lors il faut comprendre que tout ce qui existe dans l’Univers est composé d’esprit, une partielle très infime de Ra, le Créateur, et de Matière, une quantité infiniment petit du Noun. Et, en ce sens, NOUS SOMMES FAITS DE LA MÊME MATIÈRE QUE LES ÉTOILES.

Le processus de création opéré par le Créateur, nommé Ra, dans la cosmogonie héliopolitaine, est comparable à une équation aux solutions infinies, car les variables, les composantes sont de même, infinies. Cette équation, je la nomme « équation de lumière » car de même que l’homme ne peut fixer la lumière du soleil à l’œil nu , de même qu’il ne peut fixer, avec son entendement, la composition de cette Equation.

La composition naturelle de la Terre, les formes des espèces vivantes ( animale dont l’être humain, végétale, minérale) n’est qu’une combinaison possible sur une infinité des Combinaisons . Autrement dit, dans l’immensité de l’Univers, il y’ a un nombre inestimable et infini, des mondes, des espèces vivantes intelligentes.

Les autres espèces, vivant en dehors de la Terre, ne se sont pas manifestées de façon ex-nihilo, car comme l’écrivit si bien le poète grec Lucrèce  » Ex nihilo nihil, in nihilum posse reverti  » , c’est-à-dire  » rien ne vient de rien, ni retourne à rien « , donc ces Espèces, vivant à l’extérieur de la Terre, donc extra-terrestres, ont été aussi, au même titre que l’espèce humaine, crées par le Créateur.

Peu importe le dénominatif qu’on peut lui donner :

Re, Atoutm : en Medu Neter ( hieroglyphes ) pour les Kémits ( les anciens égyptiens)
Nzambi Mpungu pour les Kongo
Maa Ngala pour les Bamabaras
Amma pour les Dogons
Brahma pour les Hindous
Mardouk pour les anciens babyloniens
Ahura Mazda dans le Zoroastrisme etc…

Il s’agit du même principe primordial, qui revêtu des traditions et cultures particuliers, nous paraît différent. Mais, en définitive, il n’en est rien !

Demiurge* désigne le créateur de toutes choses dans les différentes cosmogonies, c’est-à-dire le discours sur la Création de l’Univers ou du Monde.

Ps : Les différents termes employés pour décrire la Création ne reflètent nullement les Actions Divines, elles permettent de se représenter, dans l’entendement, un processus, ineffable. Simplement

Publié par Beni N’semi

http://koyeba.blogspot.com/

Be Sociable, Share!


Un commentaire sur “L’Univers selon la cosmogonie Heliopolitaine.”

  1. J’aime bien ce texte, Milena…est-ce que tu a aimé le mien « Ere et Symboles »?

    #123628

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.