À découvrir... Se faire connaître...
Isis Evolucion, un accès en conscience à notre « Féminin Sacré »

Isis Evolucion, un accès en conscience à notre Féminin Sacré

Séances de groupe par Maria Pastor. Isis Evolucion est un processus énergétique qui permet l'accès en conscience à l'énergie du féminin ...

Lire la suite

EPITALON PUR: un peptide qui stimule la glande pinéale et arrête le vieillissement

EPITALON PUR: un peptide qui stimule la glande pinéale et arrête le vieillissement

L'EPITALON PUR™, UN PEPTIDE ANTI-VIEILLISSEMENT: VOIR le site http://epitalon-sante.com/ Ce peptide déclenche la production de télomèrase par la glande pinéale. La Télomèrase est ...

Lire la suite

L’étoile de l’âme: Côme Shelvene, thérapeute énergétique

L’étoile de l’âme: Côme Shelvene, thérapeute énergétique

Côme Shelvene, thérapeute énergétique Côme Shelvène possède un don de voyance particulier, celui de la "lecture psychique" des chocs émotionnels, blocages et informations ...

Lire la suite

Le Centre Adamique mondial: L’humanité reconstruite

Le Centre Adamique mondial: L'humanité reconstruite

  "Il faut maintenant que les nations enlèvent leur habit de l'exil, pour commencer à porter les habits de la Délivrance, ...

Lire la suite

MESSAGE AU MONDE ...

Un dictateur n'a pas besoin d'une majorité active pour triompher, il lui suffit d´une majorité silencieuse. Le vieux monde chrétien et ...

Lire la suite

CEH master – Formation La Guérison Causale

CEH master - Formation La Guérison Causale

La CEH master est le système d'auto guérison qui va révolutionner la conception que vous aviez de vous-même et de ...

Lire la suite

Tarifs Publicitaires

Tarifs Publicitaires

ELISHEAN rend son réseau disponible à tous ceux qui désirent faire connaître leurs aptitudes, leurs dons, leurs réalisations et leurs ...

Lire la suite

Lucien de Sainte Croix: Un Voyant-Médium d’exception

Lucien de Sainte Croix: Un Voyant-Médium d'exception

Lucien de Sainte Croix vous fera la plus belle voyance de votre vie... Depuis plus de 20 ans, Lucien de Sainte ...

Lire la suite

C.E.H

C.E.H

Nos cellules savent qu’elles sont immortelles, c’est nous qui ne le savons plus ! C’est nous qui devons réapprendre !... La ...

Lire la suite

DES ÉLIXIRS UTILES POUR TRAVERSER LA PÉRIODE QUI VIENT

DES ÉLIXIRS UTILES POUR TRAVERSER LA PÉRIODE QUI VIENT

Plusieurs Guérisseurs et Médiums de différents horizons ont testé l’efficacité de ces élixirs, ainsi que leur « accord avec la ...

Lire la suite

Livres à Télécharger – Oeuvres de la Mère

Livres à Télécharger - Oeuvres de la Mère

(18 volumes en téléchargement gratuit) Mère est née en février 1878 à Paris sous le nom de Mirra Alfassa, de mère ...

Lire la suite

« MATERIALISER, GUERIR, TRANSFORMER » par la science de Grigori Petrovitch Grabovoï

MATERIALISER, GUERIR, TRANSFORMER par la science de Grigori Petrovitch Grabovoï

EXCEPTIONNEL ! Séminaires Grigori Pétrovitch Grabovoï en français à Strasbourg, Dijon, Aix en Provence, Paris, Villeneuve Loubet, Nantes, Grenoble, Lausanne, L'île ...

Lire la suite

Marie Claude Deyts – PEINTURE de LUMIERE pour une GUERISON de l’ÂME

Marie Claude Deyts - PEINTURE de LUMIERE pour une GUERISON de l'ÂME

Marie Claude Deyts nous offre la beauté de sa peinture Énergie... "Les oeuvres sont comme des gouttes d'eau,  elles demandent à ...

Lire la suite

Les Chroniques des Cieux

Les Chroniques des Cieux

Ma vie quotidienne pendant six années a été consacrée à la rédaction du livre des chroniques des cieux. Je les ...

Lire la suite

FLAMBOYANTE AURORE, LE LIVRE DE DOMINIQUE FIHEY

FLAMBOYANTE AURORE, LE LIVRE DE DOMINIQUE FIHEY

Ce livre décrit l’état du monde actuel et apporte des réflexions, venues à la lecture de ces « messages », ...

Lire la suite

OXO … ou le voyage vers

OXO … ou le voyage vers

Le « JE » est la toile, « Je est un autre », prophétisait Rimbaud  Un surprenant voyage au cœur de ...

Lire la suite

La lumière du Zohar: une Force qui défit la gravité

La lumière du Zohar: une Force qui défit la gravité

COURS DE CONSCIENCE HEBDOMADAIRE EN LIGNE: Le cours de Zohar est un processus hebdomadaire pour comprendre l'énergie et les défis auxquels ...

Lire la suite

ACTIVER LA PINEALE POUR ACCEDER AUX MONDES PARALLELES, un mécanisme naturel qui fera passer l’humanité à l’ère spirituelle

ACTIVER LA PINEALE POUR ACCEDER AUX MONDES PARALLELES, un mécanisme naturel qui fera passer l'humanité à l'ère spirituelle

Auto-guérison: Stimuler la pinéale et dévoiler les dimensions supérieures de l’Être Connexion à l'Univers et accès aux dimensions supérieures de l'être La ...

Lire la suite


La femme, initiatrice spirituelle de l’homme

Mardi 25 décembre 2012
Publié par Elishean
Be Sociable, Share!

Propos de Jacqueline Kelen recueillis par Anik Doussau.

Les femmes ont une chance inouïe, certifie Jacqueline Kelen, passionnée par les mythes et les symboles : elles sont porteuses d’amour ; de cet amour sacré capable de révéler les hommes à eux-mêmes et de transfigurer le monde.

- Être femme est une chance pour vous ou vous arrive-t-il de le regretter ?

J’ai toujours trouvé qu’il était magnifique d’être une femme. Non pas que ce soit une catastrophe d’être un homme, ni une infériorité… [...] Selon que l’on est homme ou femme, notre mission diffère et il m’apparaît de plus en plus que celle de la femme est d’être la gardienne de l’Éternel par la voie de l’amour. La femme est une passeuse d’amour et elle incarne, ou du moins peut, au mieux d’elle-même, incarner cette verticalité qui relie l’être humain à Dieu.

- Qu’est-ce qui vous fait dire que c’est là sa mission ?

Cela ne s’explique ni rationnellement ni biologiquement, ni même psychologiquement. C’est une question d’intuition et d’expérience. Il est troublant, pourtant, de voir que tous les grands mythes légués par les traditions les plus anciennes, ceux de la civilisation égyptienne et avant elle, il y a 6000 ans, de la civilisation sumérienne ou de la Chine antique, se rejoignent pour décrire la femme comme la « Porte du ciel » ou l’intermédiaire entre le ciel et la terre. C’est elle qui est la dépositaire des secrets célestes, par elle que l’être humain peut retrouver la trace de la divinité…

- D’où lui viendrait cette mission, selon vous ?

De sa nature même. Aujourd’hui, beaucoup de femmes se sentent en éclat, morcelées. Elles se demandent comment concilier leur vie de mère, d’épouse et de femme qui travaille mais il me semble que ce malaise vient d’une confusion entre les rôles sociaux, familiaux et professionnels et le moi profond de la femme. À force de s’éparpiller à travers toutes ses fonctions, la femme a un peu perdu contact avec elle-même, avec sa nature féminine. Les féministes de la première heure contesteraient violemment cette notion de nature féminine… Mais, pour moi, ce qui fait le fondement même de l’éternel féminin, c’est la capacité qu’a la femme à aimer, sa faculté de transfigurer le monde visible et de montrer qu’il peut prendre une autre dimension grâce à l’amour qu’elle incarne.

- Manifestement, vous donnez au mot amour un sens très fort qui n’est pas forcément celui que tout le monde reconnaît…

Nous réduisons trop souvent l’amour à sa dimension psychologique. Si notre époque est malheureuse c’est peut-être, justement, parce qu’elle se fourvoie en rabaissant sans cesse l’amour au niveau de la psychologie.
Le sentiment amoureux est de cet ordre, tout comme la jalousie, la possession ou cette forme d’amour que l’on oppose à la haine… Chacun de ces sentiments relève du mental et de la psyché, un domaine obscur, compliqué, toujours en proie à des remous et des tourments… Mais l’amour dont je parle est synonyme de sacré et quand on le vit, on entre dans une dimension d’éternité, de pure offrande et de pure louange. Il ne s’agit pas là d’une formule, mais d’une expérience dont témoignent tous les mystiques et que l’homme et la femme peuvent connaître dans l’acte amoureux: dans les moments de ravissement de l’amour, nous prenons conscience que notre véritable nature est la joie et que nous sommes, par essence, des êtres d’allégresse.

- Ne craignez-vous pas de choquer en mettant sur le même plan la relation physique entre un homme et une femme, et la spiritualité ou l’expérience mystique ?

Si j’en choque certains, c’est parce que nous voyons tout en termes antinomiques: on a voulu séparer le corps et l’esprit comme si la spiritualité était d’ordre mental. Comme si elle impliquait de renoncer aux sensations, aux émotions et à la plus belle chose qui soit en ce monde: le désir. Ce serait une spiritualité d’eunuque. Si nous sommes vivants, nous sommes dans ce corps qui nous a été donné et l’amour, alors, passe par lui. Or, peut-être parce que la femme a la possibilité d’héberger en elle un enfant, elle est moins portée que l’homme à dissocier le corps et l’âme. Elle a gardé plus que lui le souvenir que le corps est sacré et qu’il est infiniment précieux. Elle reste la mémoire de ce lieu de plénitude et de lumière qu’est le paradis…

- Mais n’est-ce pas une femme, Eve, au contraire, qui a fait chasser l’homme du paradis ?

On a beaucoup calomnié Eve et on lui a fait un fort mauvais procès car Eve, en réalité, signifie la vivante. Or, s’il est une caractéristique féminine par excellence, c’est bien cette qualité de vivante. C’est à elle que la Femme, dans les femmes que nous sommes, doit sa dimension d’initiatrice auprès de l’homme. Une initiation qui n’a rien à voir avec le kamasutra ou les jeux sexuels… C’est la Shakti qui danse sur le corps de Shiva dans la tradition hindoue, la femme qui danse sur le corps de l’homme dans les traditions antiques… Dans l’acte amoureux, la femme fait cadeau à l’homme de son corps à lui, elle lui donne le sens de son corps à lui. Il est rare, en effet, que l’homme ait un contact juste et amical avec son corps. Même un sportif ou un homme très actif n’est pas vraiment dans son corps. Il n’éprouve aucune reconnaissance à son égard. Mais dans l’étreinte, l’homme prend conscience que son corps est infiniment plus qu’un corps. Il s’éveille à cette dimension d’éternité où tout se rejoint, le corps, l’esprit et l’âme, le ciel et la terre, ici et là-bas…

- Face à cette femme éternelle que vous évoquez, capable d’éveiller l’homme à la vie et à lui-même, comment voyez-vous les femmes d’aujourd’hui ?

La plupart n’ont pas conscience de la puissance d’amour dont elles sont porteuses. Elles cherchent à être désirées, aimées, chouchoutées, toutes choses qui sont très agréables et extrêmement importantes sur le plan humain mais qui n’engagent pas leur nature profonde… Elles devraient retrouver le rôle que jouait au XIIème siècle la dame courtoise vis-à-vis du troubadour, celui qu’incarne la dame à la licorne que nous voyons au musée de Cluny à Paris: ce n’est pas la femme qui demande à l’homme de rester auprès d’elle, de faire couple, et d’avoir des enfants avec lui. C’est celle qui tend à l’homme un miroir et qui l’invite à se hisser jusqu’au plus beau, au plus rare de lui-même; celle qui lui murmure qu’il doit se mettre au monde et découvrir en lui cet être de lumière qu’il est fondamentalement. C’est un rôle à la fois douloureux et exaltant: il lui faut sans cesse rappeler à l’homme qu’il ne doit pas se contenter d’être un bon père, un bon époux et un homme d’affaires -ce qui va de soi au demeurant- mais qu’il est aussi un pèlerin de la sagesse et qu’il ne doit pas oublier son âme…

- Pensez-vous que les femmes renoueront un jour avec leur mission spirituelle ?

Oui, parce qu’elles continuent malgré tout d’incarner l’amour. Encore aujourd’hui, celui-ci reste l’enjeu de leur vie comme il l’a été de tout temps et dans toutes les sociétés. Au nom de l’amour, la femme est prête à brûler tous ses vaisseaux et à prendre tous les risques, alors que l’homme se réserve. Les hommes sont très forts pour débattre d’idées, de politique, d’économie ou de technique mais ils ont des réticences à s’impliquer. Ils ont un mal fou à parler de leurs émotions et s’accrochent à des concepts. L’homme moderne, efficace, rentable, matérialiste se réfugie dans un monde cérébral auquel beaucoup de femmes se laissent prendre aussi, du reste. Pourtant, même si elles ne voient pas toujours son caractère sacré, vous remarquerez que c’est toujours les femmes qui parlent d’amour, comme c’est toujours elles, d’ailleurs, qui témoignent du corps. Moi je m’en aperçois constamment dans les conférences et les colloques: même sur des sujets scientifiques, les femmes ont une parole beaucoup plus incarnée. Elles parlent du lieu de leur corps et de leur coeur. Leurs propos sont à la fois sensuels, charnels, violents aussi peut-être mais toujours vibrants d’émotion et de vie.

- Voyez-vous dans le fait que l’on valorise davantage aujourd’hui les valeurs féminines un espoir pour notre société ?

L’espoir, je le vois plutôt dans cette puissance capable de tout transfigurer qu’est l’amour. Les mystiques n’ont cessé de le dire : l’amour est tout. C’est lui qui crée les mondes. Lui qui nous a suscité et nous a fait émerger. Sans lui, nous tombons en poussière. Ce n’est pas une relation entre deux êtres, entre un homme et une femme ou une femme et un enfant; c’est ce qui permet toute relation. L’amour est la finalité même de l’univers. Et si nous avions davantage conscience que l’amour circule en nous comme le sang dans nos veines, je pense que nous serions infiniment plus respectueux de nous-même, de notre corps et des autres. Nous aurions aussi davantage de gratitude envers la vie, car la vie est un cadeau de l’amour.

Source internet : http://dominiquefloraaubin.wordpress.com/

Be Sociable, Share!
Articles similaires

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.